26 juin 2022 7 26 /06 /juin /2022 19:29

Les 25 et 26 juin 2022

Itinéraire :

J1 : abbaye de Laverq - Plan Bas - sentier est des Eaux Tortes (via ravin des Lausas) - les Eaux Tortes

Dénivelée : 700 m de montée (1550-2250), mais 5 km de plat au départ 

J2 : les Eaux Tortes - col de Vautreuil - (ex) Glacier de la Blanche - les Eaux Tortes - sentier ouest des Eaux Tortes (via cabane de la Séléta) - Plan Bas - abbaye de Laverq

Dénivelée : 400 m de montée (2250-2650)

Retour sur ce versant nord de l’Estrop découvert en octobre 2014, sauvage et superbe avec ses zones humides aux allures de pozzines disséminées entre les monolithes et grandes dalles de grès d’Annot aux allures de granite.  C’est décidément un beau sommet sur toutes ses faces que le culmen des Préalpes Dignoises, face sud déjà skiée en 2017, face nord randonnée (et volée pour 1 autre !) en 2014, face sud-ouest canyonée en 2015 avec son canyon, de Male Vesse de grande ampleur.
Les Eaux Tortes offrent un décor de tourbière où le marais parsemé d’îlots de végétation dessine un délicat entrelac où canaux d’eau et verdure se mélangent pour le plus grand plaisir des yeux, une petite oasis de verdure blottie dans le versant nord de l’Estrop, sous l’ancien Glacier de la Blanche dont les moraines frontale et latérale sont encore bien visibles. On peut y observer une riche flore, dont de rares linaigrettes, de nombreuses grenouilles rousses et d’encore plus nombreux moustiques, surtout actifs le soir (tente « mosquito proof » indispensable pour le bivouac). Les alpages en amont – avec notamment rhododendrons en début de floraison et plus tard myrtilliers en fruits, et la forêt domaniale en aval - avec notamment lys martagons en fleurs et plus tard framboisiers et fraisiers en fruits, ne sont pas en reste pour distraire les yeux et (bientôt) les palais. Par contre et comme craint, l’enneigement des lieux confirme son exceptionnel faible niveau, avec pour seuls rares et petits névés la neige restant de l’hiver… 2021, des conditions donc pires qu’en fin de saison d’ablation en septembre ou octobre. Dire que certaines années (comme 2018 récemment) à la fin juin l’enneigement reste encore continu des Eaux Tortes au sommet !
Un superbe décor, rare et esthétique,  pour cette première véritable sortie bivouac, et une confirmation que le sac de 45 litres peut emporter deux duvets, tapis de sol et une tente deux places...

J1 : départ de l'abbaye de Laverq par la piste
J1 : départ de l'abbaye de Laverq par la piste

J1 : départ de l'abbaye de Laverq par la piste

J1 : riche flore vers Plan Bas...
J1 : riche flore vers Plan Bas...
J1 : riche flore vers Plan Bas...

J1 : riche flore vers Plan Bas...

J1 : ... et faune également colorée (c'est encore le printemps !)
J1 : ... et faune également colorée (c'est encore le printemps !)

J1 : ... et faune également colorée (c'est encore le printemps !)

J1 : les grandes dalles de grès d'Annot caractéristiques des lieux
J1 : les grandes dalles de grès d'Annot caractéristiques des lieux
J1 : les grandes dalles de grès d'Annot caractéristiques des lieux
J1 : les grandes dalles de grès d'Annot caractéristiques des lieux

J1 : les grandes dalles de grès d'Annot caractéristiques des lieux

J1 : simili voie romaine et premières mares sur le sentier de découverte
J1 : simili voie romaine et premières mares sur le sentier de découverte

J1 : simili voie romaine et premières mares sur le sentier de découverte

J1 : arrivée aux pozzines des Eaux Tortes
J1 : arrivée aux pozzines des Eaux Tortes
J1 : arrivée aux pozzines des Eaux Tortes

J1 : arrivée aux pozzines des Eaux Tortes

J1 : "corvée" d'eau et dîner face à la Grande Séolane
J1 : "corvée" d'eau et dîner face à la Grande Séolane

J1 : "corvée" d'eau et dîner face à la Grande Séolane

J2 :  au réveil

J2 : au réveil

J2 :  balade botanique et panoramique dans la tourbière, les tentes visibles sur l'avant-dernière photo
J2 :  balade botanique et panoramique dans la tourbière, les tentes visibles sur l'avant-dernière photo
J2 :  balade botanique et panoramique dans la tourbière, les tentes visibles sur l'avant-dernière photo
J2 :  balade botanique et panoramique dans la tourbière, les tentes visibles sur l'avant-dernière photo
J2 :  balade botanique et panoramique dans la tourbière, les tentes visibles sur l'avant-dernière photo

J2 : balade botanique et panoramique dans la tourbière, les tentes visibles sur l'avant-dernière photo

J2 :  montée au col de Vautreuil, des cumulus aux altocumulus
J2 :  montée au col de Vautreuil, des cumulus aux altocumulus
J2 :  montée au col de Vautreuil, des cumulus aux altocumulus
J2 :  montée au col de Vautreuil, des cumulus aux altocumulus
J2 :  montée au col de Vautreuil, des cumulus aux altocumulus

J2 : montée au col de Vautreuil, des cumulus aux altocumulus

J2 :  parterres fleuris vers le col de Vautreuil
J2 :  parterres fleuris vers le col de Vautreuil

J2 : parterres fleuris vers le col de Vautreuil

J2 :  feu le Glacier de la Blanche, qui n'est même plus un glacier noir ou un glacier rocheux comme il semblait encore l'être en 2014, une menace pour l'alimentation estivale de la zone humide des Eaux Tortes ?

J2 : feu le Glacier de la Blanche, qui n'est même plus un glacier noir ou un glacier rocheux comme il semblait encore l'être en 2014, une menace pour l'alimentation estivale de la zone humide des Eaux Tortes ?

J2 :  derniers regards vers les Eaux Tortes et leurs grès d'Annot
J2 :  derniers regards vers les Eaux Tortes et leurs grès d'Annot

J2 : derniers regards vers les Eaux Tortes et leurs grès d'Annot

J2 :  lys martagon dans la forêt domaniale de Laverq

J2 : lys martagon dans la forêt domaniale de Laverq

J2 :  fleur d'aubépine

J2 : fleur d'aubépine

J2 :  des fleurs partout  jusqu'à l'ancienne maison forestière de Plan Bas
J2 :  des fleurs partout  jusqu'à l'ancienne maison forestière de Plan Bas
J2 :  des fleurs partout  jusqu'à l'ancienne maison forestière de Plan Bas

J2 : des fleurs partout jusqu'à l'ancienne maison forestière de Plan Bas

19 juin 2022 7 19 /06 /juin /2022 17:57

Le 19 juin 2022

Retour sur cette jolie crique de la côte bleue entre le Resquiadou et La Vesse, malheureusement de plus en plus fréquentée, notamment par les slackliners qui y ont installé pas moins de 3 sangles ce jour, ambiance tramway sous le plafond de câbles !

sur le beau sentier des douaniers d'accès

sur le beau sentier des douaniers d'accès

slacklines au-dessus de la crique
slacklines au-dessus de la crique

slacklines au-dessus de la crique

19 juin 2022 7 19 /06 /juin /2022 17:51

Le 19 juin 2022

Avec la mer chaude et pas trop agitée, c’est l’occasion de traverser en deep water solo depuis le Cap Méjean jusqu'à la "petite grande voie de la côte bleue", quelques centaines de mètres d’escalade… et de nage le long du trait de côte, sur la géologie exceptionnellement variée de la côte bleue orientale, calcaire orange sculpté en damier ou blanc à gouttes d’eau, fossiles, trottoirs d’algues incrustantes (fragiles), arches et grottes marines à profusion… Pas facile souvent par contre de remonter sur le rocher avec les bases des falaises littorales creusées par les vagues, et donc de petits dévers à surmonter sur un rocher aux allures de rasoir découpé par l’érosion marine, avec de plus le déséquilibre des vagues qui se sont levées à gérer !
Le retour pédestre par le sentier littoral sera plus facile et moins agité !

un des passages par des arches naturelles au début de la traversée

un des passages par des arches naturelles au début de la traversée

banc de saupes quelques mètres plus bas

banc de saupes quelques mètres plus bas

19 juin 2022 7 19 /06 /juin /2022 17:45

Le 18 juin 2022

Voie "les leaders", équipé, 4 longueurs, 6b max (+ 2 longeurs d'approche sous la vire de départ, ce jour par la grotte du Capelan)

A mon sens 6b/6a+/6a/5c+ (soutenu)

Retour sur la face nord-est du Bec de Sormiou, une valeur sûre de la grimpe estivale à l’ombre dès la fin de matinée, et pile au-dessus de la mer qui garantit souvent un peu de fraîcheur. Le matériel de plongée apnée est cette fois de sortie, l’occasion de découvrir une jolie grotte marine juste à l’ouest du Cap Redon et de revisiter les parois bariolées des tombants ombragés.
Après une traversée en escalade et tire-clous d’une grotte du Capelan particulièrement poisseuse avec ce vent de sud, on ira grimper les quatre longueurs des « leaders », un itinéraire varié et soutenu dans le 6a, voire (beaucoup) plus dans une première longueur raide, athlétique et technique, avec partout et toujours ce calcaire particulièrement blanc caractéristique de Sormiou. L’ombre et le petit vent de sud garantiront une température idéale pour l’escalade en ce jour pourtant de canicule historique sur les trois quarts de la France !

dans la jolie grotte marine proche du Cap Redon avec son plancher sous-marin percé de nombreuses ouvertures circulaires, ludique pour les apnéistes
dans la jolie grotte marine proche du Cap Redon avec son plancher sous-marin percé de nombreuses ouvertures circulaires, ludique pour les apnéistes

dans la jolie grotte marine proche du Cap Redon avec son plancher sous-marin percé de nombreuses ouvertures circulaires, ludique pour les apnéistes

la décoration des tombants à l'ombre, éponges, anémones encroûtantes...
la décoration des tombants à l'ombre, éponges, anémones encroûtantes...

la décoration des tombants à l'ombre, éponges, anémones encroûtantes...

quelques dizaines de mètres plus haut, dans la grotte du Capelan (particulièrement poisseuse ce jour)
quelques dizaines de mètres plus haut, dans la grotte du Capelan (particulièrement poisseuse ce jour)
quelques dizaines de mètres plus haut, dans la grotte du Capelan (particulièrement poisseuse ce jour)

quelques dizaines de mètres plus haut, dans la grotte du Capelan (particulièrement poisseuse ce jour)

L2, son dièdre inaugural puis sa traversée à bras
L2, son dièdre inaugural puis sa traversée à bras

L2, son dièdre inaugural puis sa traversée à bras

L3 en traversée dalleuse
L3 en traversée dalleuse
L3 en traversée dalleuse
L3 en traversée dalleuse
L3 en traversée dalleuse

L3 en traversée dalleuse

départ de L4
départ de L4

départ de L4

19 juin 2022 7 19 /06 /juin /2022 17:39

Le 15 juin 2022

la petite grande voie de la côte bleue, 3 longueurs, équipé, 6a max

5b/5a/6a (1 pas)

Nième retour en soirée sur ce joli itinéraire de la côte bleue entre Méjean et l’Erevine, qui vaut par son sentier d’accès panoramique face à la rade de Marseille, son ambiance maritime à fleur d’eau dans les 2 premières longueurs en traversée, la très belle escalade de la troisième et dernière longueur en dalle fissurée puis à aplats suspendue au-dessus de la mer, et un rocher exceptionnel en calcaire à cannelures avec inclusions de fossiles et de strates cristallisées. Beaucoup d’atours pour beaucoup de détours de mon côté !

sur les cannelures de L1
sur les cannelures de L1

sur les cannelures de L1

le rocher du coing : fossiles , plaques cristallisées...
le rocher du coing : fossiles , plaques cristallisées...
le rocher du coing : fossiles , plaques cristallisées...
le rocher du coing : fossiles , plaques cristallisées...

le rocher du coing : fossiles , plaques cristallisées...

sur la dalle à aplats de L3

sur la dalle à aplats de L3

19 juin 2022 7 19 /06 /juin /2022 17:35

Le 14 juin 2022

Plongée méridienne au Jaï, dans des eaux chaudes – plus de 25°C – mais encore claires  - du moins tant que le vent ne se lève pas – grâce aux faibles rejets de l’usine de Saint-Chamas et à la pluviométrie scotchée à zéro depuis des semaines. Les fonds sablonneux ou vaseux du Jaï manquent souvent d’herbier pour y trouver les hipocampes de retour dans l’étang de Berre, et on y observe plutôt palourdes et escargots au niveau des fonds… une prolifération de cnétophores (groseilles de mer), aux allures de méduses… mais non urticants !

ponte de poissons et blennie camouflée
ponte de poissons et blennie camouflée

ponte de poissons et blennie camouflée

les habitants les plus nombreux : palourdes et leurs prédateurs escargots
les habitants les plus nombreux : palourdes et leurs prédateurs escargots

les habitants les plus nombreux : palourdes et leurs prédateurs escargots

13 juin 2022 1 13 /06 /juin /2022 17:56

« Bientôt dans vos kiosques » un article sur le ski de randonnée autour d’Athènes - une belle destination de ski découverte en février 2022 - sur l’île d’Eubée, en Béotie ou dans le Péloponnèse, avec en guise de fil d’Ariane… la Mer Egée, ses bras de mer et ses golfes presque fermés sous les spatules ! 

« Comment ça, tu vas skier en Grèce ? » Si vous ne déclenchez pas l’incrédulité chez vos ami(e)s, c’est que des railleries dans la veine : « mais pourquoi pas de la plongée sous-marine au Tibet ou de la cascade de glace en Egypte ? » - vont bientôt crépiter !
« Mais oui en Grèce, juste au-dessus de la Mer Egée ! » Là vos ami(e)s pourraient vous accuser d’abuser de vos réserves de génépi… et pourtant nul besoin d’aide psychiatrique et de camisole de force malgré vos annonces fracassantes et ce coup de grâce : les montagnes grecques réservent effectivement du ski à l’ambiance maritime !

L’hiver grec n’est pas ce qu’on imagine, et si vous pensiez siroter un ouzo sous un olivier les doigts de pied en éventail, vous vous fourrez le bâton dans l’œil jusqu’à l’ARVA. La Russie n’est pas loin au nord-est de la Grèce, le froid sibérien non plus, à peine mis à distance par les Mers Noire et Egée, assez grandes pour protéger la péninsule hellénique des chars de Poutine, mais pas pour la couper des flux de nord-est synonymes ici de froid et de neige, parfois jusqu’à… l’Acropole au cœur d’Athènes ! 

Le mont Dirfi du haut de ses petits 1700 m peut en témoigner : moins élevé qu’un Môle pour les habitants de la vallée de l’Arve, qu’un Pravouta pour un Grenoblois, ce sommet situé à la latitude de la Sicile a vu ses derniers névés fondre au début des mois de … juillet 2017, 2019 et 2020, pour ne citer que les cinq dernières années.

[...]

12 juin 2022 7 12 /06 /juin /2022 19:42

Le 12 juin 2022

Voie inconnue face sud-ouest du Rocher Saint-Barthélémy, 5 longueurs, équipé, 6a+ max
5a/5a/5a/6a (1 pas)/6a+ (1 pas)

Partis pour une voie facile récemment équipée du Rocher Saint-Barthélémy - "le croupion du grifffon" - on sera attirés par une ligne de spits neufs qui s’avèrera au final ne pas être la bonne, fourvoyage dès la première plaquette ! Difficile de s’orienter correctement sans topo papier dans une large face criblée de spits récents, mais on n’aura au final pas perdu au change, puisque la voie parcourue comporte plusieurs belles longueurs, notamment les départs de L2 sur mur raide à tafonis de rhyolite et de L4 en dalle fine puis fissure à Dulfer, un itinéraire globalement bien équipé avec juste un pas de 6a bien tassé obligatoire dans L4. L’orientation sud-ouest à ouest garantit une escalade à l’ombre jusqu’en fin de matinée, et avec les thermiques du jour plus haut au soleil, on aura pu grimper sans transpirer sur l’intégralité des 5 longueurs !

au départ, les couleurs de la calanque Saint-Barthélémy

au départ, les couleurs de la calanque Saint-Barthélémy

soirée paillettes dans les fleurs de figuier de Barbarie
soirée paillettes dans les fleurs de figuier de Barbarie

soirée paillettes dans les fleurs de figuier de Barbarie

L1

L1

le beau départ de L2
le beau départ de L2

le beau départ de L2

L4, 1 gros pas de 6a obligatoire 1m au-dessus du point, on est pas dans la voie prévue en 5a max...
L4, 1 gros pas de 6a obligatoire 1m au-dessus du point, on est pas dans la voie prévue en 5a max...

L4, 1 gros pas de 6a obligatoire 1m au-dessus du point, on est pas dans la voie prévue en 5a max...

sortie de L5

sortie de L5

au retour, face à l'échine du dragon parcourue fin 2018

au retour, face à l'échine du dragon parcourue fin 2018

12 juin 2022 7 12 /06 /juin /2022 19:38

Le 11 juin 2022

Retour dans l’Esterel et la réserve marine du Cap Roux, cette fois près de son extrémité septentrionale, vers la pointe du Trayas et ses jolies grottes marines creusées dans le rocher volcanique rouge. La route de bord de mer et les constructions nuisent à la sauvagerie des lieux, mais les couleurs vives de l’Esterel sont bien là pour oublier le ruban de bitume et les cubes de béton : le rouge de la rhyolite et le vert de la pinède au-dessus du Grand Bleu.

les couleurs de l'Esterel
les couleurs de l'Esterel

les couleurs de l'Esterel

beaucoup de piétaille dans la réserve marine
beaucoup de piétaille dans la réserve marine

beaucoup de piétaille dans la réserve marine

l'une des grottes marines du Trayas
l'une des grottes marines du Trayas
l'une des grottes marines du Trayas
l'une des grottes marines du Trayas

l'une des grottes marines du Trayas

6 juin 2022 1 06 /06 /juin /2022 19:32

Le 6 juin 2022

Voie "l'éperon nord-est" au Bec de Sormiou, 5 longueurs, équipé, 6b max

A mon sens 4b/5b/5c/6b/5c+(L4 et L5 enchaînés pour nous)

Retour sur la falaise nord-est du Bec de Sormiou, parfaitement indiquée en saison estivale avec son ombre dès la fin de matinée, de quoi grimper pile au-dessus des eaux azuréennes des calanques sans transpirer (enfin tant que l’équipement versus la difficulté ne génèrent pas de tension nerveuse…).
La voie de l’éperon nord-est, déjà parcourue en second et… en baskets (oubli de chaussons) en 2012, est moins fréquentée et donc patinée que ses voisines plus classiques, et offre de beaux passages d’escalade, particulièrement aux départs de L2 (mur raide à bacs), L3 (traversée sous toit et sur inversées) et L4 (dalle technique et athlétique),  cette dernière étant un cran au-dessus en termes d’exigence, plus proche de 6b que du 6a.
La fin de la voie demande de garder un peu de jus dans les bras et dans la tête, car passé cette dizaine de mètres en 6 la dernière longueur en 5c a un équipement singulièrement espacé et une cotation un peu sévère - comme tout le reste de la voie !

la longueur d'accès au Capélan

la longueur d'accès au Capélan

L2
L2

L2

L3
L3
L3

L3

sortie de L3

sortie de L3

lé départ de L4
lé départ de L4

lé départ de L4

L5

L5

retour sur la crête de Sormiou
retour sur la crête de Sormiou

retour sur la crête de Sormiou

Rechercher