17 janvier 2021 7 17 /01 /janvier /2021 18:50

Le 17 janvier 2021

Itinéraire : point coté 1450 sur la route forestière de l’Allevard – la Chandelette – pic de Bernardez, en aller-retour
Sommet : 2450 m
Dénivelée : 1000 m
Difficulté : 3.2


Ascension du pic de Bernardez par sa voie normale versant ouest. C’est une randonnée justement classique ,au départ élevé pour la région, relativement directe et courte jusqu’à un sommet bien individualisé sous la forme d’une pyramide neigeuse. De la route forestière du départ la pente se redresse progressivement jusqu’aux pentes soutenues finales, rendues un peu délicates sous le sommet par le vent de nord qui a glacé le manteau.
La descente sera globalement plus piégeuse que la veille sur Boules, une alternance de neige soufflée dure, croûtée et parfois poudreuse, et c’est encore en bas dans la forêt avec les mélèzes et pins en guise de pare-vent que nous trouverons la meilleure neige ! 
Malgré tout encore une jolie course bien skiante du haut en bas, nonobstant la piste forestière du bas, sans replat ou traversée, 1000 mètres de descente sans la moindre  interruption !

dans la forêt et au-dessus
dans la forêt et au-dessus
dans la forêt et au-dessus

dans la forêt et au-dessus

arrivée au sommet et ses arbres givrés
arrivée au sommet et ses arbres givrés

arrivée au sommet et ses arbres givrés

 à la descente, pas aussi bonne qu'elle n'en a l'air !
 à la descente, pas aussi bonne qu'elle n'en a l'air !

à la descente, pas aussi bonne qu'elle n'en a l'air !

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2021 7 17 /01 /janvier /2021 18:45

Le 16 janvier 2021

Itinéraire : Tercier – col de la Baisse – point coté 2289 - montagne de Boules – point coté 2289 – couloir nord – Faillefeu – le Moulin - Tercier
Sommet : 2400 m
Dénivelée : 1200 m (1350-1300-2400-1300-1350)
Difficulté : 3.2


Retour sur la montagne de Boules déjà gravie à skis en 2016, mais en aller-retour versant sud-ouest depuis Chavailles. Cette fois-ci départ du hameau de Tercier, accessible par une piste enneigée et verglacée sur plusieurs kilomètres depuis Prads-Haute-Bléone, et ascension par le col de la Baisse, la grande pente sud-ouest au-dessus, la courte crête rocheuse vers le point coté 2289 puis le dôme sommital suspendu. On descendra par le couloir nord, une trouée dans le mélézin de 500 mètres de dénivelée, bien protégé du soleil et des vents , si bien qu’on y trouvera de belles veines de poudreuse entre les plaques de neige soufflée à croûte portante ou non. C’est bien sûr la forêt, mélézin ou même pinède sous 1500 mètres, qui offrira la meilleure neige, mais avec une épaisseur souvent insuffisante sous cette altitude. 
Une course finalement assez longue avec l’heure et demi de  traversée ascendante jusqu’au col de la Baisse, mais sauvage comme souvent dans les Préalpes dignoises, et à l’ambiance sublimée ce jour par la mer de nuages sur la Basse-Provence s’effilochant en volutes nuageux accrochant les sommets voisins du Cheval Blanc ou de Lachen.  

au départ dans la pinède

au départ dans la pinède

sur la croupe sud-ouest au-dessus du col de la Baisse, vue sur l'"âne" de Lachen
sur la croupe sud-ouest au-dessus du col de la Baisse, vue sur l'"âne" de Lachen

sur la croupe sud-ouest au-dessus du col de la Baisse, vue sur l'"âne" de Lachen

arrivée sur le dôme sommital, glacé et plâtré par les vents de nord
arrivée sur le dôme sommital, glacé et plâtré par les vents de nord
arrivée sur le dôme sommital, glacé et plâtré par les vents de nord

arrivée sur le dôme sommital, glacé et plâtré par les vents de nord

au sommet, vue vers le Cheval Blanc
au sommet, vue vers le Cheval Blanc

au sommet, vue vers le Cheval Blanc

descente du dôme sommital et remontée vers le point coté 2289, au-dessus des nuages...
descente du dôme sommital et remontée vers le point coté 2289, au-dessus des nuages...

descente du dôme sommital et remontée vers le point coté 2289, au-dessus des nuages...

dans le couloir nord, poudreuse et croûte en alternance
dans le couloir nord, poudreuse et croûte en alternance

dans le couloir nord, poudreuse et croûte en alternance

sur les pistes et chemins forestier.e.s du bas
sur les pistes et chemins forestier.e.s du bas

sur les pistes et chemins forestier.e.s du bas

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2021 3 13 /01 /janvier /2021 20:48

Petite séance de couennes à la calanque des eaux salées de Carry, sous et contre (!) le viaduc qui ferme la calanque au nord. C’était un site d'été devenu site d'hiver, après l'incendie de juillet 2016 qui a ravagé les forêts autour du vallon de l'Aigle jusqu'au littoral, et brûlé les pins qui faisaient de l'ombre...On est donc désormais au soleil, bien protégé du mistral, à quelques dizaines de mètres de la plage, de quoi travailler le bronzage et les biceps sur une poignée de voies de 15 à 20 mètres, mention spéciale pour la voie en dièdre mi-naturel mi-artificiel (1 pied sur le viaduc, l’autre sur la falaise)… éponyme.

le site, 5 lignes sur un falaise de 20 mètres au-dessus de la calanque, en tee-shirt 3 jours après la neige !
le site, 5 lignes sur un falaise de 20 mètres au-dessus de la calanque, en tee-shirt 3 jours après la neige !
le site, 5 lignes sur un falaise de 20 mètres au-dessus de la calanque, en tee-shirt 3 jours après la neige !
le site, 5 lignes sur un falaise de 20 mètres au-dessus de la calanque, en tee-shirt 3 jours après la neige !
le site, 5 lignes sur un falaise de 20 mètres au-dessus de la calanque, en tee-shirt 3 jours après la neige !

le site, 5 lignes sur un falaise de 20 mètres au-dessus de la calanque, en tee-shirt 3 jours après la neige !

dans le bien-nommé 5c "artificiel et naturel", tout en oppositions et ramonage
dans le bien-nommé 5c "artificiel et naturel", tout en oppositions et ramonage
dans le bien-nommé 5c "artificiel et naturel", tout en oppositions et ramonage

dans le bien-nommé 5c "artificiel et naturel", tout en oppositions et ramonage

crépuscule à Méjean

crépuscule à Méjean

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2021 1 11 /01 /janvier /2021 20:14

Le 11 janvier 2021

le Chiran depuis Majastres en boucle

Itinéraire : Majastres – col 1233 – Saint-Sauveur – point coté 1516 – col 1629 – Chiran – cabane de Peire Naisse – l’Hauteur – les Lauses – col 1233 - Majastres

Sommet : 1900 m

Dénivelée : 1000 m (1150-1750-1700-1900-1550-1750-1150)

Difficulté : 2.1

Une belle sortie à la journée de la capitale de la Provence vers la Haute-Provence, sur ce Chiran rarement skiable et encore plus rarement en poudreuse vu l'exposition de ces montagnes toutes en croupes à tous les vents. La journée chômée sera bien utilisée à traverser non pas la rue pour trouver un boulot mais à traverser la Provence pour trouver la poudreuse !
La montée au petit village de Majastres, perché sur son plateau suspendu au-dessus des gorges de Trévans, par une petite route de montagne vertigineuse, met directement dans l'ambiance sauvage de cette Provence montagnarde en désertification rurale ; on croisera d'ailleurs plus de quadrupèdes (2 chamois, 2 chevreuils) que de bipèdes (2 en raquettes) une fois les skis chaussés.
Un peu inquiets à la montée sur les conditions de descente vu les faibles épaisseurs de neige, on se rassurera une première fois dans la descente du versant nord du Chiran (juste une petite touchette au-dessus de la cabane de Peire Naisse) pour se féliciter a posteriori du choix de la course dans la descente de l'Hauteur, là encore en excellente poudreuse bien évidemment vierge !
Un beau secteur, certes peu alpin, mais offrant de belles ambiances rocheuses sur la grande vire ouest entre Saint-Sauveur et l'Hauteur, et de belles et ce jour bonnes descentes panoramiques. Une journée volée au gel hydro/boulot/dodo passée dans la sauvagitude qui caractérise souvent les Alpes provençales !

à la montée sur les pentes suspendues versant sud-ouest de l'Hauteur, au-dessus des tours du point coté 1516 et des strates de l'Eirouelle en face et les strates
à la montée sur les pentes suspendues versant sud-ouest de l'Hauteur, au-dessus des tours du point coté 1516 et des strates de l'Eirouelle en face et les strates
à la montée sur les pentes suspendues versant sud-ouest de l'Hauteur, au-dessus des tours du point coté 1516 et des strates de l'Eirouelle en face et les strates
à la montée sur les pentes suspendues versant sud-ouest de l'Hauteur, au-dessus des tours du point coté 1516 et des strates de l'Eirouelle en face et les strates

à la montée sur les pentes suspendues versant sud-ouest de l'Hauteur, au-dessus des tours du point coté 1516 et des strates de l'Eirouelle en face et les strates

sous le col du point coté 1629
sous le col du point coté 1629

sous le col du point coté 1629

montée finale au Chiran, panorama allant des Préalpes dignoises, Ecrins et Dévoluy aux montagnes de Provence : Saintes Baume et Victoire, chaîne de l'Etoile et Pilon du Roi derrière le lac de Sainte-Croix
montée finale au Chiran, panorama allant des Préalpes dignoises, Ecrins et Dévoluy aux montagnes de Provence : Saintes Baume et Victoire, chaîne de l'Etoile et Pilon du Roi derrière le lac de Sainte-Croix
montée finale au Chiran, panorama allant des Préalpes dignoises, Ecrins et Dévoluy aux montagnes de Provence : Saintes Baume et Victoire, chaîne de l'Etoile et Pilon du Roi derrière le lac de Sainte-Croix

montée finale au Chiran, panorama allant des Préalpes dignoises, Ecrins et Dévoluy aux montagnes de Provence : Saintes Baume et Victoire, chaîne de l'Etoile et Pilon du Roi derrière le lac de Sainte-Croix

poudreuse sous le sommet du Chiran et son observatoire astronomique
poudreuse sous le sommet du Chiran et son observatoire astronomique
poudreuse sous le sommet du Chiran et son observatoire astronomique
poudreuse sous le sommet du Chiran et son observatoire astronomique
poudreuse sous le sommet du Chiran et son observatoire astronomique

poudreuse sous le sommet du Chiran et son observatoire astronomique

remontée à l'Hauteur versant sud
remontée à l'Hauteur versant sud
remontée à l'Hauteur versant sud

remontée à l'Hauteur versant sud

encore et toujours poudreuse versant nord de l'Hauteur
encore et toujours poudreuse versant nord de l'Hauteur
encore et toujours poudreuse versant nord de l'Hauteur
encore et toujours poudreuse versant nord de l'Hauteur

encore et toujours poudreuse versant nord de l'Hauteur

sur la piste et ses pins enfouis sous la fraîche, devant les gorges du Clovion et le hameau abandonné du Poil, puis arrivée à Majastres et son église
sur la piste et ses pins enfouis sous la fraîche, devant les gorges du Clovion et le hameau abandonné du Poil, puis arrivée à Majastres et son église
sur la piste et ses pins enfouis sous la fraîche, devant les gorges du Clovion et le hameau abandonné du Poil, puis arrivée à Majastres et son église

sur la piste et ses pins enfouis sous la fraîche, devant les gorges du Clovion et le hameau abandonné du Poil, puis arrivée à Majastres et son église

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2021 7 10 /01 /janvier /2021 18:06

Le 10 janvier 2021

Après un demi-tour sur l’autoroute dans les bourrasques de neige et des prévisions météo pas si bonnes sur le Dévoluy, retour… sur la côte bleue pour y profiter à proximité des bonnes chutes de neige du jour. 5 à 10 cm collants qui adhèrent bien sur la végétation permettront d’admirer la pinède et la garrigue dans une version givrée inhabituelle, et de s’adonner au ski nordique sur la route Pompidou du Rove, dont le bitume s’accommode d’une faible épaisseur de neige… 3 ans après l’épisode de décembre 2017, on reste encore loin des 30 à 40 cm de neige tombés en janvier 2009 !

en ski nordique sur la route Pompidou du Rove
en ski nordique sur la route Pompidou du Rove

en ski nordique sur la route Pompidou du Rove

romarin et ajonc en fleurs sous la neige
romarin et ajonc en fleurs sous la neige
romarin et ajonc en fleurs sous la neige

romarin et ajonc en fleurs sous la neige

la forêt et la garrigue sous la neige
la forêt et la garrigue sous la neige
la forêt et la garrigue sous la neige

la forêt et la garrigue sous la neige

Partager cet article

Repost0
9 janvier 2021 6 09 /01 /janvier /2021 19:34

Le 9 janvier 2021

Découverte d’un nouveau site de couennes au-dessus de Carry-le-Rouet, accessible en quelques minutes de marche depuis le bout du Chemin du Jas Vieux. C’est un rocher d’une dizaine de mètres de haut équipé d’une poignée de voies bien équipées dans le 4 et le 5, sur un beau calcaire gris étonnamment compact. Rien de majeur évidemment niveau escalade, mais un joli site d’initiation versant sud de la chaîne de la Nerthe (donc avec vue mer), sur un antique sentier empierré de muletiers qui mène également à une système de grottes dont l’une abrite une salle en air chaud. Ce qui s’avère bienvenue pour ces couennes exposées nord-ouest qui ne prennent le soleil qu’en fin d’après-midi l’hiver !

le sentier antique et la grotte (température supérieure à 20°C dans la salle supérieure) près du rocher
le sentier antique et la grotte (température supérieure à 20°C dans la salle supérieure) près du rocher

le sentier antique et la grotte (température supérieure à 20°C dans la salle supérieure) près du rocher

le rocher, de droite à gauche des lignes courtes et bien équipées parcourues ce jour en 4, 5a, 5b (1pas) et 5c (1pas)
le rocher, de droite à gauche des lignes courtes et bien équipées parcourues ce jour en 4, 5a, 5b (1pas) et 5c (1pas)

le rocher, de droite à gauche des lignes courtes et bien équipées parcourues ce jour en 4, 5a, 5b (1pas) et 5c (1pas)

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2021 1 04 /01 /janvier /2021 20:23

Le 4 janvier 2021

La Cuquère par la Rivière, aller-retour à la Tête de la Guizière

Sommet : 1900 m

Dénivelée : 900 m (1200-1800-1600-1900-1200)

Difficulté : 2.1

Après Charance la veille, retour dans ces contreforts est du Dévoluy vers la Cuquère au départ du hameau de la Rivière, avec encore en ligne de mire ces douces prairies sommitales bien indiquées par risque d’avalanches marqué, au-dessus des forêts de feuillus plus (et trop) denses que les mélézins. Malgré le ciel nuageux du jour, ce sera encore un menu de ski exclusivement à base de poudreuse légère et profonde, presque sans fond au-dessus de 1600 mètres, alors que plus bas le manque de sous-couche se fait parfois sentir, particulièrement pour les semelles. Mention spéciale pour la sapinière au sommet de la tête de la Guizière qui croule sous la neige fraîche et offre une ambiance japonaise quelques hectomètres au-dessus de Gap !

au-dessus de la Sagne
au-dessus de la Sagne

au-dessus de la Sagne

brève éclaircie sous les belles pentes sommitales déjà bien tracées
brève éclaircie sous les belles pentes sommitales déjà bien tracées

brève éclaircie sous les belles pentes sommitales déjà bien tracées

dans la sapinière de la Tête de Guizière
dans la sapinière de la Tête de Guizière
dans la sapinière de la Tête de Guizière
dans la sapinière de la Tête de Guizière

dans la sapinière de la Tête de Guizière

descente en poudreuse légère et épaisse, leitmotiv du moment !
descente en poudreuse légère et épaisse, leitmotiv du moment !
descente en poudreuse légère et épaisse, leitmotiv du moment !

descente en poudreuse légère et épaisse, leitmotiv du moment !

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2021 1 04 /01 /janvier /2021 20:20

Le 3 janvier 2021

Le Cuchon au départ de La Chau par la brèche et le pic de Charance, descente par la pente nord directe

Sommet : 1900 m

Dénivelée : 750 m

Difficulté : 3.1

3 jours après le retour des tropiques par températures largement négatives toute la journée, première journée de ski de randonnée de la saison, à basse altitude près de Gap vu le temps froid et les grosses chutes de neige récentes. Après une arrivée tardive sur une route complètement enneigée, on s’oriente vers le sommet du Cuchon au-dessus de Rabou. C’est la montagne qui domine Gap côté ouest, et dont le versant nord offre une longue pente régulière d’alpages puis de forêt. La forêt est coupée de clairières et de pistes, dont l’assemblage permet d’éviter le bartassage. 
Les températures à -10°C seront finalement aussi plaisantes à skis en petites courbes que les +30°C en masque et tuba en plongées quelques jours plus tôt ! On profitera d’une belle descente en poudreuse légère et sans fond du sommet à la maison, poudreuse vierge pour la première moitié, une session en neige d’hiver parfaite pour commencer la saison, après avoir terminé la précédente - en mars malheureusement - en neige de printemps parfaite, après et avant les confinements ! Merci à nos gouvernants de nous attribuer nos permissions de sortie uniquement pour les bons créneaux à skis...

dans la forêt au-dessus de La Chau
dans la forêt au-dessus de La Chau
dans la forêt au-dessus de La Chau

dans la forêt au-dessus de La Chau

sur la longue arête entre la brèche de Charance et le Cuchon
sur la longue arête entre la brèche de Charance et le Cuchon
sur la longue arête entre la brèche de Charance et le Cuchon
sur la longue arête entre la brèche de Charance et le Cuchon
sur la longue arête entre la brèche de Charance et le Cuchon
sur la longue arête entre la brèche de Charance et le Cuchon

sur la longue arête entre la brèche de Charance et le Cuchon

le village perché de Rabou devant le pic de Bure

le village perché de Rabou devant le pic de Bure

descente dans une poudre sans fond dans la pente nord directe
descente dans une poudre sans fond dans la pente nord directe
descente dans une poudre sans fond dans la pente nord directe
descente dans une poudre sans fond dans la pente nord directe

descente dans une poudre sans fond dans la pente nord directe

plus bas dans la forêt
plus bas dans la forêt
plus bas dans la forêt
plus bas dans la forêt

plus bas dans la forêt

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2020 4 31 /12 /décembre /2020 17:14

Du 20 au 30 décembre 2020

Une sélection d'images de ce petit paradis tropical, où les ravines parcourues de torrent aux eaux douces se jettent directement dans les lagons à la riche vie coralienne...

d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines
d'anses en ravines

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2020 4 31 /12 /décembre /2020 17:11

Le 29 décembre 2020

Journée de balades, baignades et plongées vers le nord de Grande-Terre, loin des plages bondées et des embouteillages du sud touristique. Après avoir traversé les curieux mornes karstiques des Grands Fonds on rejoint Port-Louis et l’anse du souffleur juste au nord. C’est encore un beau ruban de sable le long de fonds de faible profondeur bordés de massifs de corail, où l’on pourra observer de très nombreuses langoustes. On reste malgré tout loin de la richesse de la vie marine de la côte ouest de Basse-Terre dont on avait profité la semaine précédente.
On poursuivra la découverte du nord de Grande-Terre vers la jolie mais désormais trop connue anse Castalia et sa petite crique aux allures de grotte creusée dans la falaise volcanique, puis la Pointe de la Grande Vigie et le lagon de la Porte d’Enfer, avec là encore comme 2 jours plus tôt sur la Pointe des Châteaux des ambiances plus bretonnes que caribéennes !

la belle plage de l'anse du souffleur face aux montagnes de Basse-Terre sous les nuages
la belle plage de l'anse du souffleur face aux montagnes de Basse-Terre sous les nuages

la belle plage de l'anse du souffleur face aux montagnes de Basse-Terre sous les nuages

sous l'eau : langoustes, bancs de poissons...
sous l'eau : langoustes, bancs de poissons...
sous l'eau : langoustes, bancs de poissons...
sous l'eau : langoustes, bancs de poissons...

sous l'eau : langoustes, bancs de poissons...

l'anse Castalia

l'anse Castalia

Partager cet article

Repost0

Rechercher

QUOI DE NEUF

Boules à skis

 

le Chiran en poudreuse

 

 

 

 

ski sur la côte bleue

le Cuchon

 

d'anses en ravines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d'éperons en avens