17 mai 2022 2 17 /05 /mai /2022 18:07

"Bientôt dans vos kiosques" un article sur le ski autour d’Andalsnes, tiré des sessions de ski locales de mars 2022 :

Envie d’une parenthèse dans le quotidien parfois un peu étriqué du métro/boulot/dodo ? Pas envie de retrouver votre voisin de palier en voisin de serviette dans un club de vacances exotique aux allures de camp fortifié, ou de vous enfermer à Sarcelles-sur-Neige pour y prendre le métro alpin ?
Pour assouvir vos fantasmes de sea, snow and sun, allez donc plutôt mettre le cap sur la côte norvégienne, là où trace de montée aux allures de piste de ski de fond et combe de descente plus bosselée que la piste rouge des chamois à SuperTruc-les-Alpes ne seront plus qu’un lointain souvenir (mais vous serez peut-être plus gâté en snow qu’en sun…) !

La Norvège offre aux skieurs adeptes de vues mer les milliers de kilomètres de sa côte ouest découpée en fjords, d’anciennes vallées glaciaires envahies par l’Atlantique qui prennent la forme de bras de mer encaissés. C’est un plaisir un peu terni de frustration que de naviguer devant un écran sur les cartes locales, tant de belles pentes skiables et sauvages et si peu de temps… et encore moins de créneaux météo dans cette région très humide. 

Alors pourquoi viser pour votre virée septentrionale de l’année les fjords de Molde, Romsdal plutôt que les centaines d’autres envisageables, et notamment ceux plus connus en France des Lofoten ou des Alpes de Lyngen beaucoup plus au Nord ? Peut-être pour réduire le déplacement de plus de 1000 km, sa durée, son coût et son bilan carbone, un argument qui ne saurait laisser indifférent dans ce pays chantre de l’écologie politique (mais gros exportateur de pétrole et de gaz !). Vous pourrez également terminer le trajet en train ou en voiture depuis l’aéroport d’Oslo, beaucoup mieux desservi que ceux de Harstad ou Tromso. Les aurores se feront moins fréquentes et spectaculaires sous ces latitudes moins boréales que dans le grand Nord Végien, mais vos journées seront plus belles que vos nuits, avec ici comme ailleurs des sessions de ski au-dessus des vallées noyées en U, et ici comme pas ailleurs un vivier de couloirs exceptionnel en regard de leur ampleur et facilité d’accès. 

La vallée de Romsdal, célèbre en Norvège pour le Mur des Trolls qui ferme sa rive gauche, est en effet bordée de grandes parois de granite coupées de couloirs sur les vingt km de son extrémité aval, et sa rive droite notamment offre des lignes superbement encaissées, aisément repérables, observables et atteignables depuis la route du fond de vallée. On y profite donc de longues entailles de neige entre granite et cascades de glace, le tout à seulement quelques centaines de mètres d’altitude - pile au-dessus de la route du fond de vallée, et de conversions ou virages juste à côté d’épées et de stalactites de glace bleutée rares en ski, de quoi goûter à l’ambiance cascade de glace sans acide lactique dans les avant-bras, et sans adrénaline lorsqu’il faut lâcher un piolet pour tenter de visser sa broche dans la glace cassante !

Plus à l’ouest, au-dessus d’Isfjorden notamment, c’est le domaine des courses plus classiques, avec des routes (à péage) dégagées tout l’hiver qui s’élèvent de quelques centaines de mètres au-dessus des fermes à saumons. Au départ de ces parkings d’altitude on peut donc échapper au dur boulot de la trace dans les bouleaux sous 400 mètres, et atteindre des sommets aux formes douces de plus de 1000 mètres, sans jouer des coudes et des bâtons dans la forêt de basse altitude. 
Vous y croiserez d’ailleurs beaucoup de locales et de locaux le week-end. Si votre parade nuptiale à base de dessins de belles courbes dans la poudreuse n’aura pas été récompensée avec le ou la grand.e blond.e de vos rêves, et à défaut d’ « histoire d’O » avec celle ou celui-ci, vous trouverez ici… des « histoires d’eaux ». De l’eau sous toutes ses formes, couleurs et phases : des lacis des fleuves d'eau salée des fjords aux pastilles blanches des lacs gelés, des cascades de glace blanche et bleue sous les falaises aux torrents impétueux ou figés par l’hiver, des neiges dans leur infinie variété aux nuages de vapeur d’eau - qu’il est parfois difficile d’éviter dans ce climat humide !

[...]

 

15 mai 2022 7 15 /05 /mai /2022 19:42

Le 15 mai 2022

Première journée de kayak de plongée et de kayak de mer…sur l’Etang de Berre, à l’inertie thermique faible vu sa faible profondeur (moins de 10 mètres) et donc à température déjà confortable (22°C au « large », beaucoup plus près du rivage à faible profondeur). 
On profitera du meilleur de l’étang, les criques de coquillage blanc de Monteau, blotties sous les pins et les falaises de marnes et molasses de la rive ouest, accessibles uniquement en bateau, et la plage du Jaï, ses eaux cristallines (à la différence des eaux déjà vertes de Monteau) et richement dotées en palourdes. Malgré le braconnage quotidien et parfois massif dont je suis témoin durant certaines de mes pauses méridiennes, les fonds de faible profondeur de la plage cachent (mal) un important stock de palourdes, réduit à néant en 2018 par la crise anoxique de l’étang mais qui s’est vite renouvelé ! On en profitera jusqu’au quota autorisé, 2 kg/jour/personne (https://etangdeberre.org/vivre/peche/reglementation/), avec donc au menu pas mal de spaghetti alle vongole les prochains mois !

les criques de Monteau sous les falaises de marnes et molasses
les criques de Monteau sous les falaises de marnes et molasses

les criques de Monteau sous les falaises de marnes et molasses

sur la longue vire sous la falaise de molasse
sur la longue vire sous la falaise de molasse
sur la longue vire sous la falaise de molasse

sur la longue vire sous la falaise de molasse

palourde et escargots

palourde et escargots

la pêche du jour
la pêche du jour
la pêche du jour

la pêche du jour

14 mai 2022 6 14 /05 /mai /2022 20:57

Le 14 mai 2022

Combinaison des voies "la calanque", "les 3 oeufs de la mouette inquiète" et "le pilier de l'erreur"

voie "la calanque", 4 longueurs, équipé, 5c max

5b/5b/5a/5c(1pas)

voie "les 3 oeufs de la mouette inquiète", 3 longueurs, équipé, 6a+ max

6a+/5c+/6a (1 pas)

voie "le pilier de l'erreur", 3 longueurs, équipé, 6b max

5a/6a+(soutenu)/6b (2 pas)

Retour sur Castelvieil, sa péninsule de calcaire blanc qui s’avance dans le golfe de Cassis et son duo de falaises nord-est et sud-ouest, nord-est au-dessus des eaux bleu azur, intense ou turquoise de la calanque d’En Vau et sud-ouest face aux calanques orientales, au-dessus d’eaux profondes où j’ai déjà pu observer rorqual et poisson-lune. C’est sans doute mon secteur préféré des calanques, et il me tardait d’y retourner avant que les températures trop élevées n’interdisent son accès aux grimpeurs.
La combinaison du jour, des voies de « la calanque » à celle du « pilier de l’erreur » en passant par « les 3 œufs de la mouette inquiète », offre une escalade panoramique donc, mais aussi variée et dans un crescendo de difficultés, des longueurs de petit 5 bien équipées de la calanque aux 2 longueurs soutenues de sortie, mention spéciale à la fissure-dièdre ronde de la première longueur du pilier de l’erreur, où placements, oppositions et renfougnes sont de rigueur !

le parcours du jour, en VTT, marche et escalade, vu la veille depuis l'avion Rome-Marseille !

le parcours du jour, en VTT, marche et escalade, vu la veille depuis l'avion Rome-Marseille !

rue fétide en fleurs

rue fétide en fleurs

L2 de "la calanque"
L2 de "la calanque"

L2 de "la calanque"

L3 de "la calanque"

L3 de "la calanque"

L4 de la calanque"
L4 de la calanque"

L4 de la calanque"

dans les rappels de "rêve de pierre"

dans les rappels de "rêve de pierre"

la traversée à fleur d'eau avant le départ des "3 oeufs de la mouette inquiète"
la traversée à fleur d'eau avant le départ des "3 oeufs de la mouette inquiète"

la traversée à fleur d'eau avant le départ des "3 oeufs de la mouette inquiète"

sortie de L1 des "3 oeufs de la mouette inquiète"

sortie de L1 des "3 oeufs de la mouette inquiète"

lavatère au beau relais sommital de L1 des "3 oeufs de la mouette inquiète"
lavatère au beau relais sommital de L1 des "3 oeufs de la mouette inquiète"

lavatère au beau relais sommital de L1 des "3 oeufs de la mouette inquiète"

L2 et son arche dans les "3 oeufs de la mouette inquiète"
L2 et son arche dans les "3 oeufs de la mouette inquiète"

L2 et son arche dans les "3 oeufs de la mouette inquiète"

L3 des "3 oeufs de la mouette inquiète"
L3 des "3 oeufs de la mouette inquiète"

L3 des "3 oeufs de la mouette inquiète"

L1 du "pilier de l'erreur"

L1 du "pilier de l'erreur"

la fissure-dièdre délicate et soutenue de L2 du "pilier de l'erreur"

la fissure-dièdre délicate et soutenue de L2 du "pilier de l'erreur"

 L3 du "pilier de l'erreur"
 L3 du "pilier de l'erreur"

L3 du "pilier de l'erreur"

14 mai 2022 6 14 /05 /mai /2022 20:31

Les 9 et 13 mai 2022

Quelques vues des vols Marseille-Rome et Rome-Marseille des 9 et 13 mai, des côtes provençales aux montagnes corses, des montagnes provençales aux côtes corses.

le plateau de Vitrolles

le plateau de Vitrolles

la crête est-ouest de la Sainte-Baume, à gauche le versant nord et sa forêt primaire humide, à droite le versant sud déjà sec

la crête est-ouest de la Sainte-Baume, à gauche le versant nord et sa forêt primaire humide, à droite le versant sud déjà sec

la péninsule de Saint-Tropez, caps Lardier, Taillat et Camarat de la gauche vers la droite

la péninsule de Saint-Tropez, caps Lardier, Taillat et Camarat de la gauche vers la droite

le Cap Corse

le Cap Corse

le chaînon du Cinto au centre derrière l'Ile-Rousse à gauche

le chaînon du Cinto au centre derrière l'Ile-Rousse à gauche

l'île de Port-Cros derrière le Cap Bénat

l'île de Port-Cros derrière le Cap Bénat

la presqu'île de Giens, Porquerolles à gauche

la presqu'île de Giens, Porquerolles à gauche

le Mont Faron, Toulon et la presqu'île de Saint-Mandrier

le Mont Faron, Toulon et la presqu'île de Saint-Mandrier

les gorges du Destel devant le Cap Sicié

les gorges du Destel devant le Cap Sicié

La Ciotat et le Bec de l'Aigle

La Ciotat et le Bec de l'Aigle

Cassis et les falaises soubeyrannes à gauche

Cassis et les falaises soubeyrannes à gauche

8 mai 2022 7 08 /05 /mai /2022 18:42

Le 8 mai 2022

Sommet de l'Etoile depuis Ensuès-la-Redonne en VTT, par les pistes et monotraces autant que se peut...

Une jolie balade à la (grosse) demi-journée mais au bilan carbone nul, entre la côte bleue et le massif de l'Etoile, en optimisant le parcours pour qu'il privilégie pistes et singles par rapport aux routes bitumées ou pire passantes. Au final environ 70 km et 1500 mètres de dénivelée sur un itinéraire beaucoup plus vallonné qu'imaginé, et pas uniquement dans la montée de l'Etoile ! La section comprise entre l'A55 et l'A51, vers le quartier de La Gavotte, s'avère évidemment la plus urbanisée et la moins intéressante, mais peut se traverser par des routes peu passantes (la route de la carrière Lafarge - officiellement interdite - constitue une bonne alternative en dehors de ses heures d'ouverture). Plus à l'est, vers Castors Isabella,  la route suivie par le GR 2013 permet de rejoindre avec un trafic faible également la D6 puis (enfin !) les versants nord de l'Etoile et leurs entrelacs de pistes interdites à la circulation automobile.

le canyon sec versant nord de l'Etoile, juste au-dessus du Château de Gui, un joli encaissement doté de couennes équipées

le canyon sec versant nord de l'Etoile, juste au-dessus du Château de Gui, un joli encaissement doté de couennes équipées

vue du sommet de l'Etoile sur la rade de Marseille, avant le très beau single de la crête nord-ouest

vue du sommet de l'Etoile sur la rade de Marseille, avant le très beau single de la crête nord-ouest

vue vers le point de départ du jour, peu ou prou au niveau de la tache de soleil sur la mer à gauche

vue vers le point de départ du jour, peu ou prou au niveau de la tache de soleil sur la mer à gauche

7 mai 2022 6 07 /05 /mai /2022 20:44

Le 7 mai 2022

Voie "un éléphant de porcelaine dans un champ de patates", 5 longueurs, équipé, 6b+ max

6a+/6b/6b+/6a+/6a+ (1pas)

Parcours d'une nouvelle voie du "Cap Canaille", équipée sur le conglomérat de son extrémité méridionale, dans les dévers qui dominent le début de la Vire des Immortelles. C'est un secteur un peu ignoré des ouvreurs/équipeurs, avec une approche longue à l'échelle des falaises soubeyrannes (compter une grosse heure depuis le parking du sémaphore quelle que soit l'option d'approche retenue), du conglomérat parfois surplombant et souvent fragile, et l'on ne trouve dans les environs qu'une seule autre voie équipée : "2 gamins sous la pluie", superbe mais peu parcourue ("le grand pou fou" au Bec de l'Aigle n'étant à ma connaissance plus fréquentable).

La voie de l'"éléphant de porcelaine dans un champ de patates" vient combler ce manque dans ce secteur sauvage et panoramique parmi les plus impressionnants des lieux, avec, comme jamais à Canaille, la mer pile sous les chaussons. L'équipement très abondant en scellements (jusqu'à 1 par mètre dans les difficultés, jamais plus de 2 mètres entre les points !) vient suppléer ... la grande fragilité de ce poudingue encore non parcouru, avec durant notre ascension de nombreuses purges parfois assez grosses, méfiance de rigueur pour l'assureur, particulièrement sur les relais en bas de L2 et L4 directement exposés à une chute de pierres déclenchée par le grimpeur de tête...

L'escalade est sinon homogène dans le 6a/b en bacs (patates de poudingue !) sur légers dévers, avec un petit crux dans L3 plus soutenue et raide que les autres longueurs. L'ambiance reste magnifique dans ce conglomérat aux formes parfois baroques, et gazeuse sur relais souvent suspendus, avec la Méditerranée juste en dessous avec ses 50 nuances de bleu. Il conviendra maintenant d'attendre plus de fréquentation pour grimper avec plus de sérénité et oser enchaîner les mouvements sans "psico-ter" sur la solidité de toutes les prises et ruminer sur la résistance des matériaux appliquée aux galets (et spits...) enchassés !

durant l'approche, vue sur une cordée dans "Bienvenue chez Damoclès"

durant l'approche, vue sur une cordée dans "Bienvenue chez Damoclès"

arrivée sur la vire des immortelles sous les falaises délitées de conglomérat
arrivée sur la vire des immortelles sous les falaises délitées de conglomérat
arrivée sur la vire des immortelles sous les falaises délitées de conglomérat

arrivée sur la vire des immortelles sous les falaises délitées de conglomérat

au départ de la vire des immortelles
au départ de la vire des immortelles

au départ de la vire des immortelles

au départ de la voie

au départ de la voie

L1

L1

L2
L2
L2

L2

L3 et son crux en 6b soutenu et athlétique
L3 et son crux en 6b soutenu et athlétique
L3 et son crux en 6b soutenu et athlétique

L3 et son crux en 6b soutenu et athlétique

ambiance au relais sommital de L3
ambiance au relais sommital de L3

ambiance au relais sommital de L3

réta délicat 200 m au-dessus de la mer dans L5
réta délicat 200 m au-dessus de la mer dans L5

réta délicat 200 m au-dessus de la mer dans L5

lumières sur le Riou

lumières sur le Riou

retour par le chemin de crêtes
retour par le chemin de crêtes

retour par le chemin de crêtes

le Pic de Bertagne sous les cumulo-nimbus

le Pic de Bertagne sous les cumulo-nimbus

7 mai 2022 6 07 /05 /mai /2022 09:59

Le 4 mai 2022

Courte séance de VTT à la pause méridienne, à la découverte du bassin du Réaltor, un petit lac de retenue situé sur le Canal de Marseille près de la gare TGV d'Aix-en-Provence. Ce réservoir situé sur le Plateau de l'Arbois constitue le plus grand lac du département des Bouches-du-Rhône, et donne à observer une riche faune inféodée aux milieux humides : libellules, flamants roses, canards... Sa rive nord-est est longée par une portion du GR 2013 qui se prêt bien au VTT sur terre et cailloux, un parcours ludique... et panoramique en 2 roues !

le monotrace sous la pinède et au bord du Bassin du Réaltor le long de sa rive est
le monotrace sous la pinède et au bord du Bassin du Réaltor le long de sa rive est

le monotrace sous la pinède et au bord du Bassin du Réaltor le long de sa rive est

les ruines de la Bastide Neuve sur le Plateau du Grand Arbois

les ruines de la Bastide Neuve sur le Plateau du Grand Arbois

champs de coquelicots et d'asphodèles près de la Bastide Neuve
champs de coquelicots et d'asphodèles près de la Bastide Neuve

champs de coquelicots et d'asphodèles près de la Bastide Neuve

1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 20:45

Le 1er mai 2022

aventures soubeyrannes, 3 longueurs, équipé, 6c max

A mon sens 6c (3 mètres dans le toit)/6a+(soutenu)/6b(soutenu sur les 20 derniers mètres)

Retour sur la falaise du belvédère de la route des crêtes, petite par sa taille mais pas par son esthétisme, avec sa centaine de mètres de rocher exceptionnellement sculpté comme toujours à Cap Canaille. 
La voie « aventures soubeyrannes » louvoie entre toits et cheminées alvéolées sur un calcaire tout à tour déversant, à rondeurs ou sculpté en niches avéolées façon taffonis corses, avec donc de la grimpe ponctuellement athlétique dans le premier toit mais ensuite toute en finesse et placements – avec une poignée de rétablissements délicats – sur les aplats de L2 et L3.

L1 et son beau et horrible toit
L1 et son beau et horrible toit
L1 et son beau et horrible toit
L1 et son beau et horrible toit
L1 et son beau et horrible toit

L1 et son beau et horrible toit

L2 en aplats, panorama au relais
L2 en aplats, panorama au relais
L2 en aplats, panorama au relais

L2 en aplats, panorama au relais

L3 et son calcaire à taffonis, avant la fin en aplats et rétas délicats
L3 et son calcaire à taffonis, avant la fin en aplats et rétas délicats
L3 et son calcaire à taffonis, avant la fin en aplats et rétas délicats
L3 et son calcaire à taffonis, avant la fin en aplats et rétas délicats
L3 et son calcaire à taffonis, avant la fin en aplats et rétas délicats

L3 et son calcaire à taffonis, avant la fin en aplats et rétas délicats

1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 09:10

Le 30 avril 2022
Voie "la loi du chaos" dans le secteur Draïoun au Cap Canaille, 7 longueurs, équipé, 7a max
A mon sens 6a (1 pas)/5b/6a+/6c (sur 3 mètres)/7a (sur 5 mètres)/6b/6c+(1pas)

Session révision de classiques sur la falaise du Draïoun et la première des grandes voies ouvertes dans ce secteur exceptionnel pour la beauté et la variété de son rocher (du bas en haut des 200 m de hauteur calcaire, grès et poudingue).
La loi du chaos offre 7 longueurs d’escalade sur cette trilogie géologique et une relative homogénéité dans le 6a/b hormis pour les quelques mètres difficiles dans la fissure à coincement de L4, le conglomérat lisse du milieu de L5 et le toit final de L7, autant de passages qui peuvent se franchir plus ou moins aisément à l’aide des scellements pour un grimpeur pas au niveau. C’est donc de l’escalade plaisir et panoramique au-dessus de la baie de Cassis et face aux calanques, sur un équipement sécurisant, de la grimpe souvent ludique dans L1 et L3, esthétique dans la fissure à Dülfer puis coincement de L4, fine et typée dalle comme toujours sur le poudingue de L6, une magnifique longueur plein gaz tout en placements et à pieds sur petits galets enchassés.

à l'approche, chèvrefeuille et fantaisies de calcaire des lieux face aux calanques
à l'approche, chèvrefeuille et fantaisies de calcaire des lieux face aux calanques
à l'approche, chèvrefeuille et fantaisies de calcaire des lieux face aux calanques

à l'approche, chèvrefeuille et fantaisies de calcaire des lieux face aux calanques

le chaos géologique à gravir, la ligne louvoie vers le milieu de la photo et passe par les trois strates rocheuses

le chaos géologique à gravir, la ligne louvoie vers le milieu de la photo et passe par les trois strates rocheuses

dans le chaos de calcaire de L1
dans le chaos de calcaire de L1

dans le chaos de calcaire de L1

L2

L2

les petits dévers de L3
les petits dévers de L3

les petits dévers de L3

sortie de la fissure de grès de L4

sortie de la fissure de grès de L4

dans L5, à la transition grès-poudingue
dans L5, à la transition grès-poudingue
dans L5, à la transition grès-poudingue

dans L5, à la transition grès-poudingue

vues des relais

vues des relais

le champ de (petites) patates de poudingue de L6, magnifique et soutenue en 6a+/(petit)6b
le champ de (petites) patates de poudingue de L6, magnifique et soutenue en 6a+/(petit)6b
le champ de (petites) patates de poudingue de L6, magnifique et soutenue en 6a+/(petit)6b
le champ de (petites) patates de poudingue de L6, magnifique et soutenue en 6a+/(petit)6b
le champ de (petites) patates de poudingue de L6, magnifique et soutenue en 6a+/(petit)6b
le champ de (petites) patates de poudingue de L6, magnifique et soutenue en 6a+/(petit)6b
le champ de (petites) patates de poudingue de L6, magnifique et soutenue en 6a+/(petit)6b

le champ de (petites) patates de poudingue de L6, magnifique et soutenue en 6a+/(petit)6b

à l'approche du dévers final de L7
à l'approche du dévers final de L7
à l'approche du dévers final de L7

à l'approche du dévers final de L7

29 avril 2022 5 29 /04 /avril /2022 18:01

Le 28 avril 2022
L’arête dite de gauche de la Tête du Trou du Chat, 2 longueurs, partiellement équipé, 6b max
6b (soutenu, athlétique et à protéger sur les 20 premiers mètres)/5c

Première session de grimpe en soirée de l’année, dans des conditions idéales, avec une température assez chaude pour grimper en tee-shirt, mais pas trop pour garder les mains au sec, et pour seules rencontres… un faucon !
L’arête ouest de la Tête du Trou du Chat, bien plus difficile et moins équipée que la sud parcourue quelques mois plus tôt, offre une escalade courte (sur moins de 50 mètres de hauteur), mais soutenue et délicate dans sa première longueur. On y trouve au départ un dièdre-fissure malcommode et en rocher fragile (plusieurs purges de notre fait), à protéger intégralement sur coinceurs, avant une section (encore) plus raide et athlétique équipée de goujons, où je volerai en second sur rupture de (grosse) prise de pieds. 
La seconde longueur - à l’équipement qui se suffit - reste bien plus facile sur un joli 5c en dalle, traversée et dièdre final où le rocher neuf et la végétation envahissante rappellent si besoin était la faible fréquentation de l’itinéraire, avec sa première longueur un peu éliminatoire…
Au final une voie intense mais courte, qui vaut autant par son escalade que par son cadre face au grand bleu, aux îles ou au cirque des Goudes.

défilé rocheux à l'approche

défilé rocheux à l'approche

monolithe rocheux au départ devant Maïre

monolithe rocheux au départ devant Maïre

à la sortie de la fissure-dièdre de L1
à la sortie de la fissure-dièdre de L1

à la sortie de la fissure-dièdre de L1

L2 aux derniers rayons
L2 aux derniers rayons

L2 aux derniers rayons

Rechercher