28 février 2021 7 28 /02 /février /2021 19:09

Le 28 février 2021

Roxane, 2 longueurs, équipé, à mon sens 5c/5c+

sur la vague en rêvant, 2 longueurs, équipé, à mon sens 5b/5b+

le principe de plaisir,  2 longueurs, équipé, à mon sens 5a/5b

Découverte du secteur « Congloué » sur le versant sud-ouest de Sormiou, juste au nord du col de Lui d’Aï. On y trouve de grandes couennes ou de mini grandes voies de 2 longueurs, accessibles par un rappel de 45 mètres depuis la crête sommitale jusqu’aux cordes fixes de la petite vire du bas, et bien protégées du vent de sud-est du jour.
C’est un peu l’image d’Epinal de la grimpe dans les calanques, au-dessus de la mer et face à l’archipel du Riou, sur un superbe calcaire très blanc et très sculpté, pas du tout usé. 
Le tout est bien équipé sur scellements et dans des cotations évoluant exclusivement dans le V, de quoi figurer parmi les plus belles voies du massif dans le type dalle à gouttes d’eau et réglettes !

ophrys

ophrys

une cordée juste au sud du secteur

une cordée juste au sud du secteur

L1 de "Roxane"
L1 de "Roxane"

L1 de "Roxane"

L1 de "sur la vague en rêvant"
L1 de "sur la vague en rêvant"

L1 de "sur la vague en rêvant"

cordée dans "la panthère rose"

cordée dans "la panthère rose"

L1 puis L2 de "le principe de plaisir"
L1 puis L2 de "le principe de plaisir"
L1 puis L2 de "le principe de plaisir"

L1 puis L2 de "le principe de plaisir"

grimpe au Congloué
28 février 2021 7 28 /02 /février /2021 19:02

Le 27 février 2021

Itinéraire : l'Escalette - Champfleury - chemin de Valprète - antenne - le Canier - Fumadis - Beaumenière - église de Saint-Julien - l'Escalette

Balade en VTT sur le plateau de Valtrède au départ de Saint-Julien les Martigues, par des pistes DFCI peu raides et peu caillouteuses qui se prêtent donc bien à une initiation VTT. Dommage que la forêt n’ait pas encore repoussé sur la partie sud du massif depuis l’incendie de juillet 2010, même si les ajoncs et romarins en fleurs égayent bien la garrigue. Plus au nord la pinède au-dessus du vallon de Valtrède n’avait pas été atteinte par l’incendie, mais ne s’avèrera guère plus riche en asperges que la garrigue ! 

sur la piste au sommet du plateau de Valtrède, entre le Canier et Fumadis

sur la piste au sommet du plateau de Valtrède, entre le Canier et Fumadis

narcisse douteux et orchidées (Loroglossum ou Himantoglossum)
narcisse douteux et orchidées (Loroglossum ou Himantoglossum)

narcisse douteux et orchidées (Loroglossum ou Himantoglossum)

le bas-relief de l'époque romaine de l'église de Saint-Julien-lès-Martigues

le bas-relief de l'époque romaine de l'église de Saint-Julien-lès-Martigues

28 février 2021 7 28 /02 /février /2021 18:58

Le 26 février 2021

Courte balade en VTT puis à pieds durant la pause méridienne vers le littoral rocheux entre Méjean et Figuières, superbe avec ses bandes de marnes oranges dans le gris, puis dans les fonds de vallons humides pour y partir à la chasse aux asperges, plutôt fructueuse ici dès cette fin de mois de février !

les marnes...
les marnes...

les marnes...

... et les asperges sauvages, la saison a (bien) commencé !
... et les asperges sauvages, la saison a (bien) commencé !

... et les asperges sauvages, la saison a (bien) commencé !

24 février 2021 3 24 /02 /février /2021 20:10

Le 24 février 2021

Journée d’entrées maritimes sur la côte bleue (avec la condensation due à l’air doux projeté sur la mer à son minimum de température), la limite supérieure de la mer de nuages naviguant entre quelques mètres et 200 mètres d’altitude. On grimpera durant la pause de midi en bord de mer, sous les nuages et dans une ambiance un peu fantomatique, avant de profiter au crépuscule depuis la table d’orientation des Caucarrières de superbes lumières sur la mer de nuages s’effilochant dans les vallons.
A noter l’inversion thermique du jour particulièrement marquée, avec moins de 10°C sous le nuages en bord de mer à midi, moins que 2000 mètres plus haut au soleil des Alpes du Sud !

au début de la petite grande voie de la côte bleue

au début de la petite grande voie de la côte bleue

début de floraison des orchidées

début de floraison des orchidées

crépuscule sur la mer... de nuages depuis les Caucarrières
crépuscule sur la mer... de nuages depuis les Caucarrières
crépuscule sur la mer... de nuages depuis les Caucarrières
crépuscule sur la mer... de nuages depuis les Caucarrières
crépuscule sur la mer... de nuages depuis les Caucarrières
crépuscule sur la mer... de nuages depuis les Caucarrières

crépuscule sur la mer... de nuages depuis les Caucarrières

21 février 2021 7 21 /02 /février /2021 20:47

Le 21 février 2021

Itinéraire : Vars – col de Saluces – chalets de Pra Rond – Clot Chardon – couloir nord-est du Mont Tailland – descente plein nord jusqu’à la route forestière – cabane de Valbelle – col de Saluces – Vars
Sommet : 2950 m
Dénivelée : 1650 m (1900-2450-2250-2950-2050-2450-1900)
Difficulté : 4.3 pour le couloir nord-est, environ 200 m à 45°, parfois étroits


Dernière journée de ces deux virées montagnardes en une semaine, cette fois au départ du camp de base à Vars. On profite de la fermeture de la station pour viser un des beaux couloirs du coing, pas un des classiques de l’Eyssina mais un de ceux en face nord du Mont Tailland, invisible de la station et d’approche un peu détournée sur le versant Durance de la montagne. 
Une bonne trace large d’une vingtaine de mètres (merci à la dameuse) amène vite au col de Saluces, où le vent de sud-est du jour nous fait vite dépeauter pour profiter de la bonne poudreuse jusqu’aux chalets de Pra Rond. Cette descente versant ouest en neige encore bien conservée nous promet du bon pour le versant nord du Tailland, qui s’atteint en traversée ascendante sur le domaine skiable fantôme (merci au traçeur presqu’exclusif du jour…). 
Sous la face le ressaut rocheux qui barre l’entrée du couloir central (ainsi qu’une sortie très étroite) nous fait nous rabattre sur son voisin de gauche, un peu moins raide mais mieux enneigé. Sa remontée en crampons nous confirme sa bonne skiabilité, et on ne s’éternisera une fois de plus pas au sommet et à sa vue brumeuse dans une atmosphère déjà chargée en sable pour se réfugier dans le couloir à l’abri du vent d’est. Ici point de sable, de la neige encore blanche au-dessus de la couche ocre tombée il y a une dizaine de jours, et après une portion raide un peu délicate et changeante (poudreuse – soufflée – légèrement cartonnée), la neige s’améliore en bas du couloir pour virer à une poudreuse de plus en plus parfaite. On profitera donc d’une neige légère et soyeuse à souhait dans ces 900 mètres de descente qu’on aurait voulus sans fin, jusqu’au replat final sur la route forestière. Comme les deux journées précédentes, encore une boucle aujourd’hui pour boucler la boucle de cette semaine de ski de poudreuse sous météo printanière !

première descente sous le col de Saluces

première descente sous le col de Saluces

traçage sur la piste du télésiège de Clot Chardon ([sic])
traçage sur la piste du télésiège de Clot Chardon ([sic])

traçage sur la piste du télésiège de Clot Chardon ([sic])

à skis puis en crampons dans le couloir nord-est
à skis puis en crampons dans le couloir nord-est
à skis puis en crampons dans le couloir nord-est
à skis puis en crampons dans le couloir nord-est

à skis puis en crampons dans le couloir nord-est

atmosphère embrumée sur la crête sommitale

atmosphère embrumée sur la crête sommitale

neige froide mais variable dans le couloir nord-est
neige froide mais variable dans le couloir nord-est
neige froide mais variable dans le couloir nord-est

neige froide mais variable dans le couloir nord-est

c'est meilleur plus bas...
c'est meilleur plus bas...

c'est meilleur plus bas...

... et carrément excellent après !
... et carrément excellent après !
... et carrément excellent après !
... et carrément excellent après !

... et carrément excellent après !

21 février 2021 7 21 /02 /février /2021 20:43

Le 20 février 2021

Itinéraire : Bouchier - crête de Roche Motte - Serre des Hières - Croix de la Salcette - col 2568 - Tête d'Amont par son couloir nord-ouest - Combe Brune - piste de la Blétonnée - Bouchier

Sommet : 2850 m

Dénivelée : 1500 m (1500-2300-2250-2550-2400-2800-1500)

Difficulté : 4.1 pour le couloir nord-ouest de la Tête d'Amont

Retour vers les Tenailles de Montbrison, de grandes aiguilles de calcaire déjà escaladées plusieurs fois dans des voies de belle ampleur, cette fois à skis pour en faire le tour, avec un petit crochet vers la Tête d’Amont sur le parcours. On trouve la neige au départ à Bouchier, et atteint la combe sud-est sous les Tenailles par un joli parcours de crête sous la Croix de la Salcette, panoramique au-dessus de la vallée de la Durance. C’est une belle ambiance alpine qui prend le relais dans le couloir sud du point coté 2568, sous l’immense paroi sud compacte des Tenailles et entre la dentelle des affleurements de calcaire. Une petite descente en excellente poudreuse amène en bas de la combe est de la Tête d’Amont, qui s’atteint par son couloir nord. Comme la veille, la descente se fera le plus souvent en bonne poudreuse tassée, mais cette fois-ci du haut en bas jusqu’à la piste de retour de la Blétonnée, bien plus roulante à skis l’hiver qu’en voiture de tourisme l’été ! Décidément un secteur aussi beau à parcourir à skis qu’en chaussons d’escalade.

sous la croix de la Salcette, au-dessus de la Durance
sous la croix de la Salcette, au-dessus de la Durance

sous la croix de la Salcette, au-dessus de la Durance

sous les Tenailles de Montbrison, ambiance dolomitique dans les couloirs sud vers le point coté 2568
sous les Tenailles de Montbrison, ambiance dolomitique dans les couloirs sud vers le point coté 2568
sous les Tenailles de Montbrison, ambiance dolomitique dans les couloirs sud vers le point coté 2568
sous les Tenailles de Montbrison, ambiance dolomitique dans les couloirs sud vers le point coté 2568
sous les Tenailles de Montbrison, ambiance dolomitique dans les couloirs sud vers le point coté 2568
sous les Tenailles de Montbrison, ambiance dolomitique dans les couloirs sud vers le point coté 2568

sous les Tenailles de Montbrison, ambiance dolomitique dans les couloirs sud vers le point coté 2568

sous le pas de Montbrison
sous le pas de Montbrison

sous le pas de Montbrison

vue du sommet de la Tête d'Amont vers les Ecrins

vue du sommet de la Tête d'Amont vers les Ecrins

sous le couloir nord-ouest de la Tête d'Amont
sous le couloir nord-ouest de la Tête d'Amont

sous le couloir nord-ouest de la Tête d'Amont

poudreuse dans la Combe Brune
poudreuse dans la Combe Brune
poudreuse dans la Combe Brune

poudreuse dans la Combe Brune

21 février 2021 7 21 /02 /février /2021 20:39

Le 19 février 2021

Itinéraire : le Villard - Moussière - cabane Sainte-Marie - les Crousas - couloir "dérobé" - couloir nord-est du point coté 2630 - lac du Lauzet - replat 2100 - extrémité ouest de la crête des Crousas à 2550 - combe du Béal Noir - Moussière - le Villard

Sommet : 2600 m

Dénivelée : 1750 m (1350-1400-1350-2600-2100-2550-1350)

Difficulté : 4.1 pour la descente du couloir nord-est du point coté 2630

Premier jour de cette seconde virée alpine avec Vars en guise de camp de base, cette fois vers un secteur de l’Ouest-Queyras bien visible depuis la vallée de la Durance mais relativement confidentiel. Le chaînon Mayt-Crousas s’atteint depuis le hameau du Villard perché au-dessus de Saint-Crépin, et offre un parcours alpin et sauvage de part et d’autre de la crête qui peut se traverser en différentes brèches. 
L’approche se fait à travers une pinède puis le mélézin ; une fois parvenus à la cabane Sainte-Marie on quitte le monde forestier et pastoral pour rejoindre le cirque ouest des Crousas dont l’échappatoire la plus commode se trouve au sud. Le superbe couloir dérobé, un coup d’épée dans les parois de calcaire (tellement fin qu’il n’est pas visible sur la carte IGN), donne accès dans une impressionnante ambiance de couloir-faille dolomitique à la crête sommitale entre les points cotés 2630 et 2631. De là un parcours d’arête facile mais rarement esthétique rejoint facilement le couloir nord-est, peu raide et technique malgré une étroiture, où comme souvent dans la semaine la poudreuse aura bien été conservée par l’ombre de cet ubac. 
Dur alors d’interrompre une descente d’aussi bonne qualité, et on gagne donc le replat 2100 sous la face nord des Crousas, avant de repeauter pour remonter à l’extrémité ouest de la crête des Crousas et profiter d’une dernière descente en poudreuse, un peu moins bonne cette fois, jusqu’au replat à 2100 m. De la neige de plus en plus lourde prendra ensuite le relais jusqu’au petit portage final au-dessus du Villard.

Mais qu’importe quand la traversée s’est avérée aussi sauvage et alpine, sans pour autant comporter la moindre pente raide ou engagée, un petit air de traversée des Veyres à moindre tarif physique et technique, et à coup sûr un parcours particulièrement esthétique !

dans le cirque ouest des Crousas
dans le cirque ouest des Crousas

dans le cirque ouest des Crousas

dans le couloir dérobé
dans le couloir dérobé
dans le couloir dérobé
dans le couloir dérobé

dans le couloir dérobé

ambiance alpine sur la crête sud du point coté 2630
ambiance alpine sur la crête sud du point coté 2630
ambiance alpine sur la crête sud du point coté 2630
ambiance alpine sur la crête sud du point coté 2630

ambiance alpine sur la crête sud du point coté 2630

dans et sous le couloir nord-est du point coté 2630
dans et sous le couloir nord-est du point coté 2630
dans et sous le couloir nord-est du point coté 2630
dans et sous le couloir nord-est du point coté 2630

dans et sous le couloir nord-est du point coté 2630

remontée dans les pentes nord sous le point coté 2601

remontée dans les pentes nord sous le point coté 2601

vieille mais encore bonne poudreuse sur la croupe nord-ouest
vieille mais encore bonne poudreuse sur la croupe nord-ouest
vieille mais encore bonne poudreuse sur la croupe nord-ouest
vieille mais encore bonne poudreuse sur la croupe nord-ouest
vieille mais encore bonne poudreuse sur la croupe nord-ouest

vieille mais encore bonne poudreuse sur la croupe nord-ouest

17 février 2021 3 17 /02 /février /2021 10:17

Le 16 février 2021

Tentative dans le couloir nord-est du Pic Queyrel depuis Molines en Champsaur, arrêt à 1900 m vu les mauvaises conditions de neige (neige en cours d'humidification avec bottage important, nombreuses coulées en pentes raides)

Itnéraire : Molines en Champsaur - le Roy - cabane de Suzaire - barre de Suzaire - demi-tour à 1900 m - Clot Tartaou - chemin rive droite du Riou Beyrou - le Roy - Molines en Champsaur

On vise aujourd’hui le pic Queyrel par son couloir nord-est, mais la motivation pour l’objectif du jour fondra comme de la neige de février sous des températures d’avril ! Après une approche sur la route forestière du Roy globalement plate mais superbe dans la forêt blanchie de poudreuse qui étincelle au soleil, la neige s’humidifiera vite dans la forêt du Roy. La neige qui colle aux skis par kilogrammes, les nombreuses et parfois grosses purges dans les pentes raides visibles et audibles au-dessus de nous, nous feront faire demi-tour au pied des pentes finales dans les barres de Suzaire, l’itinéraire s’avérant de plus complexe et un peu ingrat dans des vernes encombrées de végétation. On redescendra par Clot Tartaou puis le sentier commode rive droite de Riou Beyrou, un choix sans doute meilleur qu’à la montée.
L’hiver se transforme en printemps ce jour, et on reviendra lorsque la poudreuse aura évolué en moquette à croûte portante !

dernière journée d'hiver sur la route forestière du Roy puis dans la sapinière éponyme
dernière journée d'hiver sur la route forestière du Roy puis dans la sapinière éponyme
dernière journée d'hiver sur la route forestière du Roy puis dans la sapinière éponyme

dernière journée d'hiver sur la route forestière du Roy puis dans la sapinière éponyme

à la descente peu après le demi-tour, neige lourde mais plus facile à descendre qu'à monter

à la descente peu après le demi-tour, neige lourde mais plus facile à descendre qu'à monter

retour sur la route du Roy face au pic de l'Homme

retour sur la route du Roy face au pic de l'Homme

15 février 2021 1 15 /02 /février /2021 19:16

Le 15 février 2021

Pic de Disdier en boucle

Itinéraire : les Andrieux - lacs et col de Pétarel - col de la Béranne - pic de Disdier - cabane de la Béranne - cabane du Sellar - chalets de Prentiq - l'Ubac 

Sommet : 2550 m

Dénivelée : 1600 m (1050-2450-2350-2550-950)

Difficulté : 3.3

Une superbe sortie d'hiver, une boucle sans la moindre trace, et de la neige excellente à 90%, du grand Valgo sauvage qui nous était offert ce jour !
Après une montée tonique sur le sentier d'été de Pétarel dans la douce musique des raclements de ski sur les cailloux, on retrouve le silence à 1500 m, et on peut en profiter pour lever les yeux des traces dans le beau vallon de Pétarel, sous la crête dentelée de Romane. On décore le blanc du vallon d'une longue ligne droite jusqu'au col de la Béranne, avant de calligraphier le versant ouest du pic de Disdier des Z des conversions.
Comme la veille, on fera voler la poudreuse sur presque toute la descente, moyennant un peu de cassage de croûte sur le court goulet sud-ouest sous Béranne. D'excellentes conditions de neige d'hiver donc, si ce n'est le peu de neige sous 1500 m : la montée sur le sentier d'été de Pétarel râpe un peu les peaux ; la piste sous les chalets de Prentiq râpe un peu les semelles… Une journée majeure de ski de randonnée dans sa substantifique moelle, de la montagne vierge de toute trace humaine hormis la ligne ourlée des trous de bâtons des intrus à skis du jour, et du grand ski à la descente comme malheureusement pas si fréquemment !

à la sortie du Bois des Blancs vers 1750 m, montée tonique en une heure !
à la sortie du Bois des Blancs vers 1750 m, montée tonique en une heure !

à la sortie du Bois des Blancs vers 1750 m, montée tonique en une heure !

dans le vallon de Pétarel fae au pic Turbat et à l'Olan, jeux de lumières et de formes
dans le vallon de Pétarel fae au pic Turbat et à l'Olan, jeux de lumières et de formes
dans le vallon de Pétarel fae au pic Turbat et à l'Olan, jeux de lumières et de formes
dans le vallon de Pétarel fae au pic Turbat et à l'Olan, jeux de lumières et de formes
dans le vallon de Pétarel fae au pic Turbat et à l'Olan, jeux de lumières et de formes
dans le vallon de Pétarel fae au pic Turbat et à l'Olan, jeux de lumières et de formes
dans le vallon de Pétarel fae au pic Turbat et à l'Olan, jeux de lumières et de formes

dans le vallon de Pétarel fae au pic Turbat et à l'Olan, jeux de lumières et de formes

sous le col de Pétarel versant nord
sous le col de Pétarel versant nord
sous le col de Pétarel versant nord
sous le col de Pétarel versant nord

sous le col de Pétarel versant nord

vers puis dans le versant ouest du pic de Disdier, plâtré de poudreuse
vers puis dans le versant ouest du pic de Disdier, plâtré de poudreuse
vers puis dans le versant ouest du pic de Disdier, plâtré de poudreuse
vers puis dans le versant ouest du pic de Disdier, plâtré de poudreuse
vers puis dans le versant ouest du pic de Disdier, plâtré de poudreuse
vers puis dans le versant ouest du pic de Disdier, plâtré de poudreuse
vers puis dans le versant ouest du pic de Disdier, plâtré de poudreuse
vers puis dans le versant ouest du pic de Disdier, plâtré de poudreuse

vers puis dans le versant ouest du pic de Disdier, plâtré de poudreuse

à la descente, dans les 30 à 50 cm de poudre
à la descente, dans les 30 à 50 cm de poudre
à la descente, dans les 30 à 50 cm de poudre
à la descente, dans les 30 à 50 cm de poudre
à la descente, dans les 30 à 50 cm de poudre
à la descente, dans les 30 à 50 cm de poudre
à la descente, dans les 30 à 50 cm de poudre

à la descente, dans les 30 à 50 cm de poudre

plus bas dans la Béranne, c'est toujours aussi bon !
plus bas dans la Béranne, c'est toujours aussi bon !
plus bas dans la Béranne, c'est toujours aussi bon !
plus bas dans la Béranne, c'est toujours aussi bon !
plus bas dans la Béranne, c'est toujours aussi bon !
plus bas dans la Béranne, c'est toujours aussi bon !

plus bas dans la Béranne, c'est toujours aussi bon !

dans le vallon de Prentiq, jusqu'aux chalets éponymes
dans le vallon de Prentiq, jusqu'aux chalets éponymes
dans le vallon de Prentiq, jusqu'aux chalets éponymes
dans le vallon de Prentiq, jusqu'aux chalets éponymes
dans le vallon de Prentiq, jusqu'aux chalets éponymes

dans le vallon de Prentiq, jusqu'aux chalets éponymes

14 février 2021 7 14 /02 /février /2021 18:16

Le 14 février 2021

point 2363 à l'est du col de Combeau depuis Clot Davin en aller-retour, une remontée sous le col versant nord

Sommet : 2400 m

Dénivelée : 1350 m (1350-1450-1350-2200-2150-2350-2150-2350-1350)

Difficulté : 3.1

Retour en ubac (avant la course du lendemain finissant au lieu-dit « l’Ubac ») vu le rapide réchauffement de la poudreuse constaté la veille en versant sud. On s’oriente donc vers le versant nord de la Grande Autane au départ du hameau de Clot Davin, et comme prévu la neige sera poudreuse du début à la fin, de 40 à 15 cm de poudre qui vole du haut en bas, et de larges pentes encore non trafolées malgré le caractère très classique de cette course réputée sûre même par conditions avalancheuses. On appréciera tellement qu’on remontera d’ailleurs une fois sous la crête sommitale, avant une fin de descente moins skiante dans la forêt mais magnifique sous les arbres givrés de fraîche !

au départ, dans la forêt givrée
au départ, dans la forêt givrée
au départ, dans la forêt givrée
au départ, dans la forêt givrée
au départ, dans la forêt givrée

au départ, dans la forêt givrée

dans la remontée

dans la remontée

grosse poudreuse à la descente sous la crête
grosse poudreuse à la descente sous la crête
grosse poudreuse à la descente sous la crête
grosse poudreuse à la descente sous la crête
grosse poudreuse à la descente sous la crête

grosse poudreuse à la descente sous la crête

grosse poudreuse à la descente dans la forêt
grosse poudreuse à la descente dans la forêt
grosse poudreuse à la descente dans la forêt
grosse poudreuse à la descente dans la forêt
grosse poudreuse à la descente dans la forêt
grosse poudreuse à la descente dans la forêt

grosse poudreuse à la descente dans la forêt

Rechercher