31 juillet 2021 6 31 /07 /juillet /2021 16:39

Le 31 juillet 2021

Voie "piste noire", 6 longueurs, équipé, 5a max

A mon sens 5a/4c/5a/4b/marche corde tendue

dans le second rappel d'accès (en fil d'araignée)

dans le second rappel d'accès (en fil d'araignée)

la traversée de L1

la traversée de L1

départ de L2

départ de L2

la longue et jolie L3, le "crux" en 5a !
la longue et jolie L3, le "crux" en 5a !
la longue et jolie L3, le "crux" en 5a !

la longue et jolie L3, le "crux" en 5a !

au départ du rappel (escamotable)
au départ du rappel (escamotable)

au départ du rappel (escamotable)

31 juillet 2021 6 31 /07 /juillet /2021 16:39

Le 31 juillet 2021

Balade en kayak dans les calanques côté Cassis, jusqu'au Devenson mais sur une mer plus agitée que prévue, rendant le détour par le fjord de Castelvieil, la grotte marine de l'Oule et la faille de l'Eissadon délicat voire impossible parfois. On en profitera malgré tout pour rendre visite au superbe tombant découvert 1 an auparavant vers la calanque d'En Vau, le plus beau spot de snorkeling de la région à mon sens. La faune fixée ou non y foisonne sur quelques mètres carrés et à faible profondeur, et s'y côtoient enyre autres murène, rascasses, mostelle, dizaines de limaces de mer... le tout sur fond de coralligène, anémones jaunes encroûtantes et faux corail rouge en abondance. 

sur les eaux cristallines (et surpeuplées) d'En Vau
sur les eaux cristallines (et surpeuplées) d'En Vau

sur les eaux cristallines (et surpeuplées) d'En Vau

éponges et faux corail rouge sur coralligène
éponges et faux corail rouge sur coralligène

éponges et faux corail rouge sur coralligène

trouvez la rascasse

trouvez la rascasse

mostelle

mostelle

et au fond vit une murène, la même au même endroit que 1 an plus tôt !
et au fond vit une murène, la même au même endroit que 1 an plus tôt !

et au fond vit une murène, la même au même endroit que 1 an plus tôt !

limace pélerine (de grande taille, près de 5 cm sans doute)
limace pélerine (de grande taille, près de 5 cm sans doute)

limace pélerine (de grande taille, près de 5 cm sans doute)

LE tombant
anémone tomate et étoile de mer glaciaire en face
anémone tomate et étoile de mer glaciaire en face

anémone tomate et étoile de mer glaciaire en face

29 juillet 2021 4 29 /07 /juillet /2021 20:56

Le 29 juillet 2021

Soirée d'escalade et de plongée apnée au Moulon, juste à l'est de l'Erevine, là où les dévers de conglomérat permettent de psicoblocer en toute sécurité et de plonger sur un tombant ombragé magnifique. Tout comme une semaine plus tôt, mais en encore plus agréable dans des eaux calmes, claires, chaudes et débarrassées des rares méduses qui y traînaient !

sur le rocher dans les dévers
sur le rocher dans les dévers
sur le rocher dans les dévers
sur le rocher dans les dévers

sur le rocher dans les dévers

dans l'air
dans l'air

dans l'air

sous le rocher, gorgones, anémones, étoile de mer glaciaire...
sous le rocher, gorgones, anémones, étoile de mer glaciaire...
sous le rocher, gorgones, anémones, étoile de mer glaciaire...
sous le rocher, gorgones, anémones, étoile de mer glaciaire...
sous le rocher, gorgones, anémones, étoile de mer glaciaire...

sous le rocher, gorgones, anémones, étoile de mer glaciaire...

28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 16:21

Le 29 juillet 2021

Pause de midi autour de l’île de l’Erevine, rejointe en un gros quart d’heure de pagayage depuis le port de Grand Méjean. Une mer chaude, cristalline et calme, pas de méduse mais la riche faune qui gravite autour de l’île, bancs de saupes, castagnoles, mulets, crénilabres, apogons, poulpes… et surtout les magnifiques tombants face nord, où dès 2 mètres de profondeur, anémones, éponges, gorgones ou autres bryozoaires, composent de superbes tableaux multicolores qui n’ont rien à envier aux récifs coralliens ou aux plus belles prairies alpines au pic de la floraison !

sur l'île de l'Erevine, face à la calanque éponyme et à son viaduc
sur l'île de l'Erevine, face à la calanque éponyme et à son viaduc
sur l'île de l'Erevine, face à la calanque éponyme et à son viaduc

sur l'île de l'Erevine, face à la calanque éponyme et à son viaduc

coralligène, éponges et anémones encroûtantes jaunes
coralligène, éponges et anémones encroûtantes jaunes
coralligène, éponges et anémones encroûtantes jaunes

coralligène, éponges et anémones encroûtantes jaunes

blennie

blennie

étoile de mer glaciaire

étoile de mer glaciaire

apogon

apogon

poulpe emmitouflé dans ses cailloux de camouflage

poulpe emmitouflé dans ses cailloux de camouflage

gorgones oranges
gorgones oranges

gorgones oranges

27 juillet 2021 2 27 /07 /juillet /2021 19:53

Le 27 juillet 2021

Soirée kayak et apnée sur le littoral de la côte bleue entre la calanque du Puy et celle de Grand Méjean

dans les arches de la grotte dite aux martinets de la Madrague de Gignac
dans les arches de la grotte dite aux martinets de la Madrague de Gignac

dans les arches de la grotte dite aux martinets de la Madrague de Gignac

sur et sous les marnes entre La Redonne et Méjean
sur et sous les marnes entre La Redonne et Méjean

sur et sous les marnes entre La Redonne et Méjean

dans la grotte bleue de Méjean, piscobloc et plongée...
dans la grotte bleue de Méjean, piscobloc et plongée...
dans la grotte bleue de Méjean, piscobloc et plongée...
dans la grotte bleue de Méjean, piscobloc et plongée...

dans la grotte bleue de Méjean, piscobloc et plongée...

... à la recherche des anémones, ouvertes ou non...
... à la recherche des anémones, ouvertes ou non...
... à la recherche des anémones, ouvertes ou non...

... à la recherche des anémones, ouvertes ou non...

... et des (très grosses) crevettes
... et des (très grosses) crevettes

... et des (très grosses) crevettes

25 juillet 2021 7 25 /07 /juillet /2021 19:26

Le 25 juillet 2021

Itinéraire : barrière de la route forestière d’Agnielles – les Mourières – point coté 1647 - crête de Durbonas jusqu’à l’altitude 1850 - point coté 1647 – les Prés – route forestière des Mourières - barrière de la route forestière d’Agnielles
Découverte des gorges d’Agnielles à l’extrémité sud du Dévoluy, une vallée longue d’une quinzaine de kilomètres, seulement dotée d’une piste qui la remonte jusqu’à un village abandonné depuis près d’un siècle. C’est une immense forêt protégée par l’ONF riche en faune, notamment nombreux cerfs et biches, et un petit paradis pour les randonneurs ou VTTistes contemplatifs et/ou naturalistes.
Sur le versant est de Durbonas, on randonnera sur des sentiers peu marqués, pour certains envahis par la végétation, dans des forêts variées, pinèdes, hêtraies, sapinières avec dans les clairières encore une très belle floraison, notamment lavande sauvage et ail à tête ronde, du plaisir pour le nez pour mon premier et pour les papilles pour les bulbes de mon second ! On ne croisera absolument personne de la journée, de la wilderness de moyenne montagne comme on en trouve pas si souvent dans les Alpes…

les fleurs, fruits et leurs hôtes
les fleurs, fruits et leurs hôtes
les fleurs, fruits et leurs hôtes

les fleurs, fruits et leurs hôtes

lignes de crêtes vers le sud-est

lignes de crêtes vers le sud-est

la flore aux bien-nommé Prés, sur le versant sud-est de la montagne Durbonas, lavande, ail à tête ronde, chardon bleu...
la flore aux bien-nommé Prés, sur le versant sud-est de la montagne Durbonas, lavande, ail à tête ronde, chardon bleu...
la flore aux bien-nommé Prés, sur le versant sud-est de la montagne Durbonas, lavande, ail à tête ronde, chardon bleu...
la flore aux bien-nommé Prés, sur le versant sud-est de la montagne Durbonas, lavande, ail à tête ronde, chardon bleu...
la flore aux bien-nommé Prés, sur le versant sud-est de la montagne Durbonas, lavande, ail à tête ronde, chardon bleu...
la flore aux bien-nommé Prés, sur le versant sud-est de la montagne Durbonas, lavande, ail à tête ronde, chardon bleu...
la flore aux bien-nommé Prés, sur le versant sud-est de la montagne Durbonas, lavande, ail à tête ronde, chardon bleu...

la flore aux bien-nommé Prés, sur le versant sud-est de la montagne Durbonas, lavande, ail à tête ronde, chardon bleu...

dans les prairies de la Leyrie

dans les prairies de la Leyrie

25 juillet 2021 7 25 /07 /juillet /2021 19:22

Le 24 juillet 2021

Itinéraire : Saint-Genis – passerelle 741 – lit du Riou – passerelle sous le Pas de Jubéo – maison du Bayle – ruines de Saint-Lagier – ravin de Saume-Longe – passerelle 741 – Saint-Genis

Première journée d’un week-end dans les Baronnies provençales, au nord-ouest de Sisteron, vers les gorges du Riou. Le Riou se fraie un chemin depuis le synclinal perché du versant sud de la montagne de l’Aup jusqu’au Buëch, en creusant des gorges dans l’encaissement calcaire dominant le village de Saint-Genis. C’est une jolie balade sur un sentier facile et bien aménagé - qui se prête d’ailleurs bien au VTT – et dans une géologie variée, des marnes du bas aux calcaires des gorges. Il est possible de remonter intégralement le ruisseau dans son lit, l’occasion d’approcher la riche faune aquatique – truites, crapauds, libellules… et de profiter des belles vasques creusées par le torrent, même si ici l’eau est bien plus fraîche que dans les gorges du Vançon. On peut par contre se dispenser de la boucle par les ruines de Saint-Lagier, qui se passe intégralement sur de larges pistes forestières et n’offre dans la dense pinède aucun des panoramas escomptés sur les gorges…

le sentier à l'aval des gorges
le sentier à l'aval des gorges
le sentier à l'aval des gorges

le sentier à l'aval des gorges

remontée des gorges dans le lit du ruisseau
remontée des gorges dans le lit du ruisseau
remontée des gorges dans le lit du ruisseau
remontée des gorges dans le lit du ruisseau
remontée des gorges dans le lit du ruisseau
remontée des gorges dans le lit du ruisseau
remontée des gorges dans le lit du ruisseau

remontée des gorges dans le lit du ruisseau

le ruisseau sous le Pas de Jubéo
le ruisseau sous le Pas de Jubéo

le ruisseau sous le Pas de Jubéo

22 juillet 2021 4 22 /07 /juillet /2021 21:39

Le 22 juillet 2021

Retour au Moulon pour une soirée multi-activités comme il s’y doit : approche depuis la maison en VTT puis randonnée, plongée apnée à la découverte des nudibranches, coralligène, éponges et gorgones des fonds, avant de sortir de l’eau pour mieux y replonger après les lignes de deep water solo ! Quelques fort.e.s grimpeur.se.s montreront l’exemple en traversant les dévers jusqu’à la dalle à l’ouest du site, ou en remontant intégralement cette dalle. Celle-ci, inconnue de moi jusqu’alors, offre en fait une très belle escalade, de la dalle fine dans le petit 6 au plus facile, au-dessus de l’eau, et même parfois très au-dessus puisque la hauteur atteint les 15 mètres, là où le mental prime sur tout le reste !

du monde sous l'eau, nudibranches branchies au v... courant
du monde sous l'eau, nudibranches branchies au v... courant

du monde sous l'eau, nudibranches branchies au v... courant

du monde au-dessus de l'eau, cheveux au vent sur la dalle
du monde au-dessus de l'eau, cheveux au vent sur la dalle

du monde au-dessus de l'eau, cheveux au vent sur la dalle

éponges et gorgones
éponges et gorgones

éponges et gorgones

dalles et dévers
dalles et dévers
dalles et dévers
dalles et dévers
dalles et dévers
dalles et dévers

dalles et dévers

une autre espèce amphibie au retour à la maison
une autre espèce amphibie au retour à la maison

une autre espèce amphibie au retour à la maison

19 juillet 2021 1 19 /07 /juillet /2021 17:11

Le 19 juillet 2021

Retour en plongée dans les criques de Grand Méjean et les alentours de la grotte bleue, une valeur sûre de la plongée apnée avec la faible profondeur, les parois ombragées couvertes de coralligène et de faune fixée ou non. Encore de belles observations ce jour malgré l’eau beaucoup plus froide que dans le lac du Lauzon 2000 mètres plus haut (!), notamment un congre observé … a posteriori par moins d’un mètre de fond sur une photo de crevettes nettoyeuses de Laurent !

Les photos et données naturalistes de Laurent ci-dessous :

http://snorkeling-exploration.eklablog.com/une-petite-plongee-a-la-grotte-de-mejean-a209538652

 

couleurs dans la grotte bleue de Méjean

couleurs dans la grotte bleue de Méjean

plongée à Grand Méjean
couple de triptérygions et coralligène
couple de triptérygions et coralligène

couple de triptérygions et coralligène

18 juillet 2021 7 18 /07 /juillet /2021 21:03

Le 18 juillet 2021

Itinéraire : parking du Gioberney - cabane du Gioberney - ravin de la Condamine rive droite - front du Glacier de la Condamine - ravin de la Condamine rive gauche - cabane du Gioberney - parking du Gioberney (hors sentier à partir de la passerelle 1845)
Dénivelée : 800 m (1600-2400-1600), mais les trois quarts du circuit se font hors sentier, sur terrain raide délicat sous le glacier de la Condamine

Après la mise en bouche et en jambes de la veille à travers les myrtilliers du lac du Lauzon, place au « gros morceau » du week-end vers le glacier de la Condamine, dont le front fait d’un mur de glace en arc-de-cercle avait été découvert 2 mois plus tôt en ski de randonnée.
La montée se fera hors sentier sitôt celui du Vaccivier quitté. Plus haut on progresse donc d’abord facilement à travers des prairies, puis plus difficilement pour traverser le torrent en hautes eaux avant de rejoindre le gros névé en bas du Ravin de la Vache. La montée se fait encore plus délicate dans les éboulis raides au niveau du verrou glaciaire, avant de rejoindre la langue terminale du glacier couverte d’éboulis façon glacier noir. Le mur de glace découvert à skis 2 mois plus tôt n’est plus aussi fringant, partiellement masqué par les restes de l’énorme avalanche tombée à la mi-mai, mais avec sa bédière et son puits, constituera un bon atelier glaciologique, avant l’atelier ramasse sur le névé du Ravin de la Vache !

début du hors sentier dans la prairie fleurie de la Condamine

début du hors sentier dans la prairie fleurie de la Condamine

sur les névés

sur les névés

dans les champs de myosotis, à droite de la seconde photo le haut du couloir nord du Berchon de Chauvetane skié 2 mois plus tôt
dans les champs de myosotis, à droite de la seconde photo le haut du couloir nord du Berchon de Chauvetane skié 2 mois plus tôt

dans les champs de myosotis, à droite de la seconde photo le haut du couloir nord du Berchon de Chauvetane skié 2 mois plus tôt

en bas du glacier de la Condamine, lac de fonte et (petit) mur de glace, l'avalanche de la mi-mai l'ayant à moitié recouvert et nuit à son esthétisme
en bas du glacier de la Condamine, lac de fonte et (petit) mur de glace, l'avalanche de la mi-mai l'ayant à moitié recouvert et nuit à son esthétisme
en bas du glacier de la Condamine, lac de fonte et (petit) mur de glace, l'avalanche de la mi-mai l'ayant à moitié recouvert et nuit à son esthétisme
en bas du glacier de la Condamine, lac de fonte et (petit) mur de glace, l'avalanche de la mi-mai l'ayant à moitié recouvert et nuit à son esthétisme
en bas du glacier de la Condamine, lac de fonte et (petit) mur de glace, l'avalanche de la mi-mai l'ayant à moitié recouvert et nuit à son esthétisme

en bas du glacier de la Condamine, lac de fonte et (petit) mur de glace, l'avalanche de la mi-mai l'ayant à moitié recouvert et nuit à son esthétisme

atelier ramasse sur les névés du Ravin de la Vache
atelier ramasse sur les névés du Ravin de la Vache

atelier ramasse sur les névés du Ravin de la Vache

sous les cascades du Vaccivier

sous les cascades du Vaccivier

Rechercher