29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 18:21

Le 27 décembre 2015

Voie « solstice d’été », 5 longueurs, équipé, 5c max

5c/4c/5b/5b/4b

En ce mois de décembre historiquement sec et doux, on renonce au ski pour de l’escalade en Haute-Savoie. Après avoir découvert la paroi du Sapey en août on s’oriente vers la dalle voisine de la Rosière et sa grande voie la plus facile, avec les 5 longueurs en 5c max de « solstice d’été ». En ce solstice d’hiver, après une approche pédestre aux allures printanières, les primevères s’avérant plus nombreuses que les rares plaques de neige subsistant en fonds de vallon, on s’attaque d’ailleurs à L1 en tee-shirt thermique. Après cette mise en chaussons raide et délicate à froid, la dalle se couche et offre dans ces 2 dernières longueurs de superbes cannelures taillés au cordeau dans le calcaire gris, de quoi profiter d’un beau lapiaz vertical sans les douloureux coincements parfois associés à ce type d’escalade !

primevères durant l'approche par le refuge de la Têtaz

primevères durant l'approche par le refuge de la Têtaz

vue de la falaise est de la Tête Ronde

vue de la falaise est de la Tête Ronde

fin de L2 : du beau caillou

fin de L2 : du beau caillou

dans L3

dans L3

dans L4 et ses griffures de Godzilla
dans L4 et ses griffures de Godzilla
dans L4 et ses griffures de Godzilla
dans L4 et ses griffures de Godzilla

dans L4 et ses griffures de Godzilla

dans la géologie atypique de L5, des cannelures en forme de rails parfaitement rectilignes...
dans la géologie atypique de L5, des cannelures en forme de rails parfaitement rectilignes...

dans la géologie atypique de L5, des cannelures en forme de rails parfaitement rectilignes...

dans le premier des 4 rappels de descente

dans le premier des 4 rappels de descente

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

QUOI DE NEUF

Boules à skis

 

le Chiran en poudreuse

 

 

 

 

ski sur la côte bleue

le Cuchon

 

d'anses en ravines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d'éperons en avens