29 novembre 2017 3 29 /11 /novembre /2017 20:02

Le 20 novembre 2017

En ce premier jour de voyage descente d’un canyon non technique rive est de la Mer Morte. Le Wadi Zerqa Ma’in relève plus de la randonnée aquatique puisque les ressauts médians peuvent se désescalader et ne nécessitent donc pas de corde, mais vaut vraiment le plouf par ses eaux chaudes et sulfureuses couleur vert de gris et son magnifique encaissement final au grès stratifié multicolore. Le début dans un canyon officiellement interdit et à travers une station thermale qui a réquisitionné la cascade d’eau chaudes inaugurale s’avère bien ingrat entre les ordures et une végétation dense… et piquante, puis tout s’arrange jusqu’à trouver sous les belles cascades médianes un véritable spa naturel : de l’eau à 35°C, du massage des épaules sous le débit important et des jambes avec les remous de pierrailles dans le bouillon ! Dur de quitter ce jacuzzi, mais les galeries multicolores jaunes, orange et violette du défilé final le justifient largement. Une belle découverte au final, même si vu la pénibilité du départ il vaut peut-être mieux découvrir le canyon en aller-retour depuis son extrémité aval sur la route de la Mer Morte.

au départ sous la cascade d'eau brûlante
au départ sous la cascade d'eau brûlante

au départ sous la cascade d'eau brûlante

vue sur le canyon et ses eaux chaudes sulfurées laiteuses

vue sur le canyon et ses eaux chaudes sulfurées laiteuses

spa naturel à mi-canyon, de l'eau à 35°C dans le jacuzzi !

spa naturel à mi-canyon, de l'eau à 35°C dans le jacuzzi !

le ruban de verdure ducanyon

le ruban de verdure ducanyon

dépôts sulfurés sur les rochers

dépôts sulfurés sur les rochers

le rocher se colorise à l'aval

le rocher se colorise à l'aval

dans les superbes galeries finales bariolées
dans les superbes galeries finales bariolées
dans les superbes galeries finales bariolées
dans les superbes galeries finales bariolées

dans les superbes galeries finales bariolées

Partager cet article
Repost0

commentaires

Rechercher

QUOI DE NEUF