21 janvier 2018 7 21 /01 /janvier /2018 20:32

Le 21 janvier 2018

Combinaison des voies "Ave Maria", L1 et L2, puis "cathédrales de pierre"

5 longueurs, équipé, 6a+ max

6a/5b/6a+/6a/6a/5c+

Retour près de la voie "Ava Maria" parcourue 2 ans plus tôt, le même jour que l'ouverture de la voie "cathédrales de pierre", et donc en voisins de cordée ! C'est un beau secteur encore un peu méconnu entre l'Oule et Castelvieil, inintéressant de loin avec ses pans de falaises coupées de terrasses et de pins, mais intéressant de près avec de très belles sections d'escalade certes peu continue mais dans l'un des cadres et l'un des rochers les plus calanqu'est-ceque qui soient : du calcaire blanc abrasif suspendu au-dessus des embruns, puis des cheminées chipseuses à rondeurs ouvertes vers le golfe de l'Oule, et enfin des nefs de calcaire mêlé d'aragonite, le tout face au rocher tridimensionnel de la brèche de Castelvieil puis aux strates multicolores des derniers étages de Canaille. 

On a donc plaisir à retourner dans ce secteur redécouvert et équipé récemment, au départ de "Ave Maria" pour les 2 premières longueurs, dont la première belle sur dalles à gouttes d'eau suspendue 10 mètres au-dessus de la mer, puis dans "cathédrales de pierre" dont nous avions donc assisté à l'ouverture (merci à qui de droit !), et donc les 2 premières longueurs un peu végétales et en rocher fragile ne m'inspiraient guère. Et bien les cathédrales s'avèrent largement dignes d'"Ava Maria", avec 3 longueurs certes coupées de quelques vires mais magnifiques individuellement : une goulotte... de calcaire insolite et esthétique puis une fissure en S succèdent à une superbe longueur en cheminée spéléo, où oppositions et sortie (un peu) gazeuse rappellent la promesse des profondeurs.

L'équipement en place se suffit en fait à lui-même, nonobstant la sortie de la cheminée spéléo et surtout la fissure de L5 où des friends respectivement moyen et petit peuvent rassurer. La grimpe reste belle et variée tout du long, plus souvent fine qu'athlétique et ne dépassant jamais le (gros) 6a, les pas les plus délicats se situant à mon sens dans la renfougne du bas de L3, la goulotte à oppositions de L4 et le bas de la fissure de L5 (surtout lorsqu'on ne trouve pas la bonne taille de friend pendu sur 1 bras !). La sortie par la dernière longueur commune à "Ave Maria" donne la cerise sur la cathédrale dans cette fissure-dièdre sur aragonite concrétionnée, où stalactites et colonnes font office de prises, le tout sur une aiguille de calcaire suspendue entre ciel et mer face aux édifices baroques de la brèche de Castelvieil !

une cordée dans "le toboggan de la corniche"

une cordée dans "le toboggan de la corniche"

ambiance maritime dans le dernier rappel

ambiance maritime dans le dernier rappel

dans la première longueur au-dessus des embruns
dans la première longueur au-dessus des embruns

dans la première longueur au-dessus des embruns

dans la nef de la cathédrale, la magnifique L3 en cheminée spéléo
dans la nef de la cathédrale, la magnifique L3 en cheminée spéléo
dans la nef de la cathédrale, la magnifique L3 en cheminée spéléo
dans la nef de la cathédrale, la magnifique L3 en cheminée spéléo
dans la nef de la cathédrale, la magnifique L3 en cheminée spéléo

dans la nef de la cathédrale, la magnifique L3 en cheminée spéléo

L4 de "cathédrales-de-pierre", non moins belle en goulotte puis sur arête
L4 de "cathédrales-de-pierre", non moins belle en goulotte puis sur arête
L4 de "cathédrales-de-pierre", non moins belle en goulotte puis sur arête
L4 de "cathédrales-de-pierre", non moins belle en goulotte puis sur arête

L4 de "cathédrales-de-pierre", non moins belle en goulotte puis sur arête

dans la fissure de L5 puis sur l'arête de sortie
dans la fissure de L5 puis sur l'arête de sortie
dans la fissure de L5 puis sur l'arête de sortie
dans la fissure de L5 puis sur l'arête de sortie

dans la fissure de L5 puis sur l'arête de sortie

sur la "flèche" de la cathédrale, la splendide longueur finale en fissure-dièdre d'aragonite concrétionnée (!)
sur la "flèche" de la cathédrale, la splendide longueur finale en fissure-dièdre d'aragonite concrétionnée (!)
sur la "flèche" de la cathédrale, la splendide longueur finale en fissure-dièdre d'aragonite concrétionnée (!)

sur la "flèche" de la cathédrale, la splendide longueur finale en fissure-dièdre d'aragonite concrétionnée (!)

ambiances à la sortie de la voie
ambiances à la sortie de la voie

ambiances à la sortie de la voie

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

QUOI DE NEUF

Boules à skis

 

le Chiran en poudreuse

 

 

 

 

ski sur la côte bleue

le Cuchon

 

d'anses en ravines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d'éperons en avens