4 novembre 2018 7 04 /11 /novembre /2018 19:30

Le 4 novembre 2018
Voie le pilier des fourmis, 5 longueurs, partiellement équipé (pitons et quelques goujons), 6b+ max
Friends nécessaires voire indispensables à partir de L2
Cotations ressenties 6b+/5b/5b+/4c/5b


Retour en escalade sur la montagne Sainte-Victoire, dans le secteur de Subéroque, le lendemain du retour du Maroc. En cette météo de flux d’est on espérait échapper aux nuages loin de la côte, mais on ne profitera finalement que de brèves éclaircies sous un vent d’est modéré et bien sensible sur cette arête. Après une approche un peu improvisée et en mode sanglier sur la fin, dans la garrigue d’un couloir raide, on reprend enfin apparence de grimpeurs dans la première longueur, bien équipée  mais soutenue et un peu obligatoire dans un pas de rétablissement(où je n’aurai pas vu et tiré sur le piton salvateur !). La suite offre de jolis passages d’escalade, surtout dans L3 où l’arête prend la forme d’une dalle grise compacte sculptée de mini-cannelures verticales, de la grimpe fine et parfois un peu engagée avec un équipement succinct pas facile à compléter. Ce n’est certes pas l’ambiance ou l’ampleur des voies des calanques ou du Cap Canaille, mais cela reste plaisant de parcourir ces arêtes de la Sainte-Victoire, avec leur recherche d’itinéraire (également durant l’approche…) dans une ambiance déjà typée montagne.

vue du pilier à gravir durant l'approche

vue du pilier à gravir durant l'approche

au départ

au départ

la belle dalle de L3
la belle dalle de L3

la belle dalle de L3

L4

L4

L5

L5

éclaircie vespérale

éclaircie vespérale

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

QUOI DE NEUF

au fond des calanques

 

 

 

la bavaroise

 

Boules à skis

 

le Chiran en poudreuse

 

 

 

 

ski sur la côte bleue

le Cuchon

 

d'anses en ravines