26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 04:12

Les 26 et 27 juillet avec Vanessa et François-Xavier

Ascension par la voie normale depuis Cebollapampa et le refuge Peru

 

2010-07-08-Perou-353-bisjpg.jpg

 

Sommet : 5750 m

Dénivelée :

J1 : 3900 m - 4600 m

J2 : 4600 m - 5750 m - 3900 m 

Difficulté : F

 

Très jolie course classique de la Cordillère Blanche, sans aucune difficulté technique mais bien longue au départ du refuge Peru.

Mais les fabuleuses vues du sommet sur les meringues glacées des sommets de la Cordillere et le défilé ininterrompu de champignons de neige ou d'ice flutes justifient bien l'interminable remontée nocturne de la moraine à rravers le chaos de blocs rocheux posés en équilibre instable sur la glace !

 

Imagen 034

vue sur la Cordillère et le Vallunaraju depuis Huaraz

 

Imagen 043

crépuscule sur la Cordillère depuis Huaraz

 

 Imagen 017

sous le refuge face au Chopicalqui (6350 m)

 

Imagen 019

sous la face sud du Pisco

 

Imagen 020

le Chacraraju aux meringues caractéristiques de la Cordillère Blanche

 

Imagen 076

vue de détail du chaos neigeux et glaciaire

 

Imagen 077

la face sud du Pisco et ses ice flutes

 

Imagen 023

crépuscule sur le Chopicalqui

 

Imagen 030

aube sur le Huandoy depuis la voie normale du Pisco à 5500 m

 

 

Imagen 039

quelques belles formations neigeuses devant le Huandoy

 

 

Imagen 041

la mer de nuages matinale versant est (amazonien) de la Cordillère

 

Imagen 046

la pyramide de l Alpamayo vue depuis sous le sérac sommital

 

Imagen 048

vue du sommet, la pyramide de l'Artesonraju à gauche

 

Imagen 053

à la descente à 5500 m

 

Imagen 055

le sommet du Pisco vu depuis la cote 5400 m

 

Imagen 062

la lagune du glacier du Pisco sur fond de Chopicalqui

commentaires

Michel 11/04/2012 10:36


Magnifiques photos et sommets, quelle lumière ! mais les rappels de descente, pas trop expos avec les séracs ?


Cordialement

Thomas Gurviez 12/04/2012 09:23



La lumière matinale met en effet bien en valeur les fantastiques formations glaciaires de la Cordillère Blanche, ice flutes ou autres champignons de neige. Par contre le Pisco est en fait une
simple randonnée glaciaire qui ne comporte aucun passage technique ou rappel ; je me suis approché des séracs uniquement pour les photos !



Laurent 29/07/2010 13:56



Merci et bravo pour ce blog très belles photos, nous on y va dans 10 jours au Pisco


A+ en montagne ou ailleurs


Laurent



Thomas Gurviez 17/08/2010 14:06



J'espère que votre ascension du Pisco s'est bien passée et que vous avez su profiter de cette magnifique Cordillère Blanche...


 


A +


 


  Thomas



Rechercher