24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 22:46

Le 24 juin 2016

« Effet papillon », 8 longueurs, équipé, 6c max

6b/6a/6a+/6b+/7b ou A0/6a/6c/6a+

Soirée d’escalade sur les falaises soubeyrannes. Quelques jours après « Ciao Bella », on retourne quelques centaines de mètres plus au sud nous balader en chaussons dans les dévers et le nid d’abeilles de la voie « effet papillon » et ses 8 longueurs qui louvoient entre calcaire, grès et congomérat à la recherche de la ligne la plus aisée. Au final une belle voie comme c’est presque toujours le cas au cap Canaille, et même si l’on y trouve pas l’ampleur et la continuité du secteur Draïoun par exemple, les seconde et septième longueurs entre autres offrent de superbes pas(sages) d’escalade, autant pour le caillou que pour la gestuelle, au cadre magnifié ce jour par les entrées maritimes puis le crépuscule.

les calanques dans les entrées maritimes

les calanques dans les entrées maritimes

dans L1

dans L1

L2
L2
L2

L2

départ de L3

départ de L3

au départ et dans la traversée finale de L5
au départ et dans la traversée finale de L5
au départ et dans la traversée finale de L5

au départ et dans la traversée finale de L5

dans L6, après le A0

dans L6, après le A0

la très belle L7 et son nid alvéolé de départ
la très belle L7 et son nid alvéolé de départ
la très belle L7 et son nid alvéolé de départ
la très belle L7 et son nid alvéolé de départ

la très belle L7 et son nid alvéolé de départ

ambiance soubeyrannes

ambiance soubeyrannes

dans L8 au soleil couchant
dans L8 au soleil couchant
dans L8 au soleil couchant
dans L8 au soleil couchant

dans L8 au soleil couchant

crépuscule sur les calanques et la chaîne de l'étoile
crépuscule sur les calanques et la chaîne de l'étoile

crépuscule sur les calanques et la chaîne de l'étoile

23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 14:24

Le 23 juin 2016

Descente du vallon du Bon Jean depuis le parking de Valtrède, remontée via la Valméjeanne avec un détour par la calanque des eaux salées. Un joli tour de la côte bleue, varié et souvent panoramique, valant surtout pour la descente du long et beau single du canyon du Bon Jean, près de 5 kilomètres de virages et de sente étroite à travers la garrigue puis la pinède !

dans le vallon/canyon du Bon Jean
dans le vallon/canyon du Bon Jean

dans le vallon/canyon du Bon Jean

de la source des eaux salées à la calanque éponyme
de la source des eaux salées à la calanque éponyme
de la source des eaux salées à la calanque éponyme
de la source des eaux salées à la calanque éponyme

de la source des eaux salées à la calanque éponyme

22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 19:14

Le 21 juin 2016

Voie «Ciao Bella», 5 longueurs, équipé, 6b max

6a/6a/6a/6b/6b

Retour sur cette belle voie classique des falaises soubeyrannes, une roche de Solutré de grès escaladée chaque été pour moi depuis 4 ans ! Après 3 longueurs comprenant de beaux passages de grimpe un peu mais un peu discontinues la falaise se raidit pour les deux superbes longueurs finales, en traversée et mur soutenus dans le 6a+/b sur un magnifique grès compact et coloré, qui rappellent le secteur « ouvreur de bouse » situé quelques centaines de mètres plus au nord.

sur le beau caillou de L1
sur le beau caillou de L1

sur le beau caillou de L1

au départ de L3

au départ de L3

dans la traversée de L4

dans la traversée de L4

au départ de L5, coucher de brumes et lever de rose sur les calanques
au départ de L5, coucher de brumes et lever de rose sur les calanques
au départ de L5, coucher de brumes et lever de rose sur les calanques

au départ de L5, coucher de brumes et lever de rose sur les calanques

19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 17:37

Le 19 juin 2016

Voie « Pepito », 3 longueurs, équipé, 6a+ max

5c/6a+/5c

Parcours de la nouvelle voie « Pepito » sur le secteur occidental de la falaise de l’Oule, quelques semaines après « Pepita » située quelques dizaines de mètres plus à l’est. Difficile effectivement de se lasser de ce secteur reculé des calanques aux falaises colorées et souvent déversantes, du calcaire tout en rondeurs et peu adhérent qui produit souvent une grimpe athlétique « à l’ancienne » en cheminées, fissures et dévers, où renfougnes et oppositions figurent au programme. Les 3 grandes longueurs de Pepito proposent une centaines de mètres d’escalade dans cette gestuelle, homogène dans le 5c/6a nonobstant un pas de 6a+ dans le dièdre à Dülfer de la seconde longueur, avec une belle ambiance gazeuse sur la fin, face aux cordées qui assurent le spectacle dans les bouffigues des croulants ou les toits des futurs croulants. Au final une jolie voie bien équipée, sans doute moins belle que sa voisine « Pepita » plus longue et gazeuse, mais dans un niveau plus accessible pour une reprise dans le 5c/6a…

couleurs calanques

couleurs calanques

au pied des rappels, dans le rocher typique de l'Oule

au pied des rappels, dans le rocher typique de l'Oule

dans L2 et son pas de dièdre
dans L2 et son pas de dièdre

dans L2 et son pas de dièdre

vue de relais sommital de L2, vers la suite et le toit des futurs croulants
vue de relais sommital de L2, vers la suite et le toit des futurs croulants

vue de relais sommital de L2, vers la suite et le toit des futurs croulants

dans L3, une cordée vers Castelvieil et dans "pepito" !
dans L3, une cordée vers Castelvieil et dans "pepito" !
dans L3, une cordée vers Castelvieil et dans "pepito" !

dans L3, une cordée vers Castelvieil et dans "pepito" !

vue du sommet de la voie vers une cordée dans les croulants
vue du sommet de la voie vers une cordée dans les croulants
vue du sommet de la voie vers une cordée dans les croulants
vue du sommet de la voie vers une cordée dans les croulants

vue du sommet de la voie vers une cordée dans les croulants

18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 21:10

Le 18 juin 2016

Après-midi de VTT au départ du site de Saint-Blaise dans la forêt de Castillon, près de Saint-Mitre les remparts. Un secteur qui m’était inconnu jusqu’alors, et c’est bien dommage puisque les environs composent un paysage inhabituel pour les Bouches-du-Rhône, avec une forêt dense de feuillus piquetée de genêt jaune dominant 4 étangs (Lavalduc, Engrenier, Pourra et Citris, et parfois exceptionnel : l’étang de Lavalduc aux eaux saturées en saumure, rougies par la prolifération des crustacés et bordées de cristallisations de sel, donne au lieu un petit air de Mer Morte ou du moins connu lac Mono en Californie, une Camargue colorée et vallonnée plus variée que la véritable située plus à l’ouest.

Le terrain s’avère en plus parfaitement adapté à la pratique du VTT avec ses étroits sentiers de terre sous couvert forestier, d’abord entre le bleu des vestiges du canal de Martigues et le rouge de l’étang de Lavalduc, puis un peu plus raides au-dessus de l’étang du Pourra, avec de belles perspectives sur les simili-pozzines de ce dernier devant le village de Saint-Mitre. Une très belle découverte donc, et un nouveau terrain de singles et de photos à explorer plus en détail !

au-dessus de l'étang de Lavalduc, entre genêts, canal de Martigues et roseaux
au-dessus de l'étang de Lavalduc, entre genêts, canal de Martigues et roseaux
au-dessus de l'étang de Lavalduc, entre genêts, canal de Martigues et roseaux
au-dessus de l'étang de Lavalduc, entre genêts, canal de Martigues et roseaux

au-dessus de l'étang de Lavalduc, entre genêts, canal de Martigues et roseaux

détail des bords de l'étang de Lavalduc
détail des bords de l'étang de Lavalduc
détail des bords de l'étang de Lavalduc

détail des bords de l'étang de Lavalduc

à l'est de l'étang d'Engrenier
à l'est de l'étang d'Engrenier

à l'est de l'étang d'Engrenier

au-dessus de l'étang du Pourra
au-dessus de l'étang du Pourra

au-dessus de l'étang du Pourra

retour vers l'étang de Lavalduc
retour vers l'étang de Lavalduc

retour vers l'étang de Lavalduc

12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 20:11

Le 12 juin 2016

Balade dans le Sisteronnais vers le versant nord de la montagne de Lure. La chapelle de Saint-Pons, suspendue dans la falaise au-dessus du village de Valbelle, s'atteint facilement par une petite heure de marche. La falaise de l'ermitage 100 mètres à l'est de la chapelle offre un superbe point de vue sur l'abside semi-circulaire et une nef accrochés aux strates de calcaire, un petit bout de Météores déplacé en Haute-Provence ! Un nouveau sentier aménagé pour les grimpeurs et balisé de bleu permet d'effectuer un parcours en boucle en poursuivant vers l'ouest sur la vire de la chapelle, descendant dans des ravines d'éboulis puis le canyon du Riou Sec, pas si sec ce jour... Attention ce sentier s'avère parfois bien délicat, à éviter avec de jeunes enfants ou par météo mitigée.

la flore... et la faune, pois de senteur, punaise sur ciguë aquatique (!), et chèvrefeuille
la flore... et la faune, pois de senteur, punaise sur ciguë aquatique (!), et chèvrefeuille
la flore... et la faune, pois de senteur, punaise sur ciguë aquatique (!), et chèvrefeuille

la flore... et la faune, pois de senteur, punaise sur ciguë aquatique (!), et chèvrefeuille

arrivée à la chapelle avec son pont suspendu

arrivée à la chapelle avec son pont suspendu

la flore autour de la chapelle
la flore autour de la chapelle
la flore autour de la chapelle

la flore autour de la chapelle

la chapelle blottie sur sa vire
la chapelle blottie sur sa vire
la chapelle blottie sur sa vire

la chapelle blottie sur sa vire

au début de la descente, sous les nouvelles voies d'escalade (bien jolies apparemment)

au début de la descente, sous les nouvelles voies d'escalade (bien jolies apparemment)

dans le canyon du Riou Sec
dans le canyon du Riou Sec

dans le canyon du Riou Sec

12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 19:49

Le 11 juin 2016

Courte séance de VTT sur la versant nord de la chaîne de la Nerthe, donc au-dessus de l'étang de Berre et de l'A55. On y trouvera bien plus d'intérêt que le cadre tel que décrit ci-dessus le laisserait penser ! Après une montée sur piste dans le vallon du saut bien connu des grimpeurs de la côte bleue la descente par le vallon de la Valampe offre un très beau décor de chicots et barres de calcaire plantés dans la pinède, et un magnifique singlé varié, souvent technique et parfois roulant, qui fait alterner dalles, traversées, brèches, éboulis fin (à ne faire qu'à la descente !) et sentiers de terre sous pinède, le tout en seulement (et malheureusement) 150 mètres de dénivelée !

les chicots de calcaire devant les couleurs des étangs de Bolmon et de Berre
les chicots de calcaire devant les couleurs des étangs de Bolmon et de Berre

les chicots de calcaire devant les couleurs des étangs de Bolmon et de Berre

dans le magnifique vallon de Valampe, taillé pour le VTT !
dans le magnifique vallon de Valampe, taillé pour le VTT !
dans le magnifique vallon de Valampe, taillé pour le VTT !

dans le magnifique vallon de Valampe, taillé pour le VTT !

6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 19:42

Le 6 juin 2016

Comme souvent à la pause de midi, déjeuner into the wild à base de trail, baignade et ... amandes (et bientôt figues) sauvages, mais une fois n'est pas coutume avec l'appareil photo.

dans le vallon de l'Erevine puis la calanque éponyme, toujours des couleurs magnifiques
dans le vallon de l'Erevine puis la calanque éponyme, toujours des couleurs magnifiques
dans le vallon de l'Erevine puis la calanque éponyme, toujours des couleurs magnifiques

dans le vallon de l'Erevine puis la calanque éponyme, toujours des couleurs magnifiques

5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 20:01

Le 5 juin 2016

Après-midi de VTT au départ de Signes vers le plateau du Siou Blanc en passant par les aiguilles de Valbelle. Un parcours d’environ 25 km et 750 mètres de dénivelée, généralement bien optimisé, avec des montées sur pistes et des descentes sur sentiers étroits, parfois raides et caillouteux et donc techniques et cassants en vélo, particulièrement pour la partie finale sur le GR99 entre le domaine de la Limate et Signes. Mais les aiguilles de calcaire de Valbelle qui émergent de la forêt de chênes verts et des genêts en fleurs, et le magnifique single sous le Colle de Fède mettront du baume aux avant-bras, aux cuisses et aux yeux ! En tout cas un très beau terrain de jeu pour le VTT que le plateau du Siou Blanc, les pistes de terre sous couvert de chênes verts du Var changent agréablement des champs de caillasse et d’épineux des Bouches-du-Rhône…

vers les aiguilles de Valbelle
vers les aiguilles de Valbelle

vers les aiguilles de Valbelle

des troupeaux de vaches des aiguilles aux singles du nord du Jas de Laure
des troupeaux de vaches des aiguilles aux singles du nord du Jas de Laure
des troupeaux de vaches des aiguilles aux singles du nord du Jas de Laure

des troupeaux de vaches des aiguilles aux singles du nord du Jas de Laure

dans le magnifique single en traversée sous la Colle de Fède, vue vers les Friginiaires et les aiguilles de Valbelle

dans le magnifique single en traversée sous la Colle de Fède, vue vers les Friginiaires et les aiguilles de Valbelle

sur le GR99 au-dessus de Signes, souvent raide, étroit et caillouteux

sur le GR99 au-dessus de Signes, souvent raide, étroit et caillouteux

5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 19:58

Le 4 juin 2016

Demi-journée de farniente dans une crique de la côte bleue, méconnue et d’accès un peu délicat, donc toujours peu fréquentée si ce n’est par les plaisanciers. La crique déserte jusqu’en fin de matinée, l’eau verte azur et le soleil enfin dominant inciteront à faire trempette, mais la mer encore bien froide en ce début juin et les méduses mettront vite fin à ces velléités !

la crique secrète de la côte bleue !
la crique secrète de la côte bleue !

la crique secrète de la côte bleue !

au retour, cumulus et entrées maritimes vers l'est, et figuiers de Barbarie en fleurs
au retour, cumulus et entrées maritimes vers l'est, et figuiers de Barbarie en fleurs

au retour, cumulus et entrées maritimes vers l'est, et figuiers de Barbarie en fleurs

Rechercher