11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 16:34

Le 6 novembre 2013

Sur la route à destination de Page, ascension et descente en rappel de "Looking Glass rock", un curieux dôme de grès percé d'une arche au sud de Moab. La grimpe en 3 longueurs de dalle faciles et correctement équipées laissera moins de souvenirs que le rappel de descente intégralement en fil d'araignée à travers une fenêtre naturelle.

La journée continuera sur un mode moins sportif quà l'habitude, avec la découverte de Monument Valley sur la piste qui serpente entre les tours de grès, shame on us !

3 longueurs, terrain d'aventure, 5b max

5b/4c/5a 

DSC02827 (Large)

approche de la voie de montée à travers l'arche de "Looking Glass rock"

 

DSC02834 (Large)

 

DSC02843 (Large)

fin des 3 longueurs de montée devant les montagnes La Sal aux premières neiges

 

DSC02848 (Large)

panoramique sommital

 

DSC02869 (Large)

dans le rappel de descente

 

DSC02885 (Large)

sur la route de Moab escale à Monument Valley à mi-chemin entre Moab et Page

 

DSC02888 (Large)

 

DSC02889 (Large)

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 16:12

Le 5 novembre 2013

Après les sessions canyon dans les parcs de Zion et Escalante, on remplace les cordes statiques par les cordes dynamiques, et le grès lisse et glissant du Navajo sandstone par le conglomérat fragile mais plus prisu des Fisher Towers, situées au nord-est de Moab au-dessus des méandres du Colorado. La tour de "ancient art" offre une architecture exceptionnelle à base de clochetons et de colonnes de poudingue ; ses formes uniques attirent des cohortes de grimpeurs dans la seule voie classique du secteur  : "stolen chimney", au rocher purgé par le passage et équipé dans les sections les plus difficiles. L'arête puis le bitard sommital de la quatrième et dernière longueur présentent  une ambiance vertigineuse riche en émotions, encore plus quand on a l'impression de grimper sur un chateau de sable figé par le soleil !

DSC02809 (Large)DSC02667 (Large)

DSC02662 (Large)DSC02715 (Large)DSC02739 (Large)

Voie "stolen chimney" sur ancient art, terrain d'aventure, 6b+ max

6b+/5c/6a/6a

Les pas dépassant le 6a sont équipés de spits, la cheminée-renfougne de 35 mètres de L2 est par contre à protéger sur friends (tailles 3 et 4 utiles)

DSC02624 (Large)

sur la route entre Moab et les Fisher Towers, dans l'immensité du plateau du Colorado

 

DSC02627 (Large)

buisson de fleurs du désert au départ de la marche d'approche

 

DSC02644 (Large)

dans la marche d'approche, au pied des formes baroques de la tour d'ancient art en haut à droite

 

DSC02655 (Large)

la tour d'ancient art en haut à gauche, l'objectif du jour

 

DSC02662 (Large)

vue de la voie de "stolen chimney" qui remonte la cheminée verticale à gauche puis l'arête, vers le monolithe dressé à l'extrême gauche

 

SAM 3944 (Large)

dans la première longueur, photo de Lucie

 

DSC02667 (Large)

sortie du dièdre bien protégé en 6b+ de L1

 

SAM 3947 (Large)

dans la longue cheminée ludique de L2, photo de Lucie

 

DSC02682 (Large)

sortie de la cheminée de L2, devant Castleton Tower à gauche à l'arrière-plan, un autre sommet classique de l'escalade en Utah

 

DSC02704 (Large)

les friends laissés au sommet de L2 et le "rocher" particulier des Fisher Towers aux allures de boue séchée

 

DSC02715 (Large)

une cordée au sommet d'"ancient art", avec plus de 100 mètres de gaz de tous côtés

 

DSC02718 (Large)

vue panoramique du relais sommital de L3

 

DSC02739 (Large)

vue vers le fleuve Colorado et le secteur sud des Fisher Towers

 

DSC02774 (Large)

vue vers le nord, on peut distinguer une cordée au sommet de la cheminée de fée en bas à gauche, âmes sensibles s'abstenir...

 

SAM 3963 (Large)

à l'assaut du bitard sommital (hoodoo), photo de Lucie

 

DSC02796 (Large)

après les rappels de descente, vue sur les cordées encore engagées dans L4

 

DSC02799 (Large)

paysage des Fisher Towers

 

DSC02807 (Large)

sous le double B inversé d'"ancient art" en haut à gauche

 

DSC02809 (Large)

 

DSC02822 (Large)

vue d'ensemble des Fisher Towers au crépuscule

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 16:09

Le 4 novembre 2013

Journée de transition entre Escalante et Moab après la longue virée dans Neon canyon la veille. A mi-chemin sur la route la vallée des gobelins  permet une pause sur le bitume traçant droit dans le désert du centre de l'Utah.

On se mettra à l'abri de cette armée de gnomes de grès dans le canyon voisin de Little Wild Horse, réputé pour son rocher riche en nids d'abeille. Un bel itinéraire inhabituellement facile, sans potholes piégeux et rappels en terrain d'aventure, mais qui déroule des parois de grès incroyablement variées tout au long de ses 2 kilomètres d'encaissement.

DSC02520 (Large)DSC02590 (Large)DSC02541 (Large)DSC02546 (Large)DSC02602 (Large) 

*

DSC02506 (Large)

goblin valley state park

 

DSC02516 (Large)

 

DSC02520 (Large)

des milliers de champignons de grès nourris à l'érosion

 

DSC02535 (Large)

devant les nids d'abeille du Little Wild Horse canyon voisin

 

DSC02541 (Large)

le musée géologique à ciel ouvert du canyon

 

DSC02546 (Large)

entrée dans l'encaissement médian, un vrai coup de sabre dans le grès

 

DSC02590 (Large)

les fantaisies géologiques du San Rafael Swell

 

DSC02592 (Large)

 

DSC02600 (Large)

dans le rocher stratifié

 

DSC02602 (Large)

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 15:49

Le 3 novembre 2013

C'est au hasard de prospections sur le net que je suis tombé sur un compte-rendu de descente de "Neon canyon" dans le national monument d'Escalante. La photo du rappel final en fil d'araignée à travers le plafond percé de la salle appelée "golden cathedral" me fera immédiatement regretter de ne pas avoir fait figurer ce canyon dans le programme 2012, et le placera donc en tête de liste de notre come-back un an plus tard.

Un itinéraire intéressant pour son approche dans le cadre sauvage de la gorge d'Escalante, esthétique pour son canyon encaissé et doté de beaux jeux de lumière, et effectivement exceptionnel pour son rappel final à travers le grès troué du plafond de la cathédrale d'or. Le début d'automne manifestement arrosé dans l'Utah, ce que nous avons vérifié la veille dans le canyon inondé de Zebra, a permis de désamorcer le "keeper pothole" précédant le dernier rappel, jusqu'à le rendre totalement anodin. C'est une autre histoire lorsque le bas niveau d'eau (toujours stagnante dans les canyons de l'Utah) empêche de s'extirper de cette vasque profonde et surplombante à la sortie, dans du grès lisse et sablonneux. D'autres semblent avoir failli y laisser leur combinaison néoprène, aucune technique (du lancer de sac lesté à la pyramide de corps...) ne permettant de sortir à l'aval... En tout cas aucun problème pour nous, et le spectacle inoubliable de la cathédrale d'or, avec son lac se reflétant sur le plafond et les ombres doubles du rappel pourra se savourer sans peine  !

DSC02466 (Large)20131103etanche051 (Large)DSC02423 (Large)DSC02430 (Large)DSC02439 (Large)

 

 

 

DSC02469 (Large)

avertissements au départ du canyon au bout de la piste Egypt, après près de 2 heures de SUV et avant 3 heures d'approche à pied. Le schéma en bas à gauche illustre bien les dangers des "keeper potholes" pour ceux qui n'ont pas assuré leur sortie, par l'aval ou l'amont, avant de s'y engager !

 

DSC02334 (Large)

au départ de l'approche, le canyon se situe à l'aplomb du dôme rocheux au centre

 

DSC02335 (Large)

 

DSC02346 (Large)

lapin dans la steppe

 

DSC02383 (Large)

repérage de la golden cathedral avant de remonter le canyon par les falaises bordant sa rive droite

 

DSC02394 (Large)

vue panoramique de la "golden cathedral"

 

20131103etanche038 (Large)

fin de l'approche, l'entaille de Neon canyon à droite

 

20131103etanche045 (Large)

au départ du canyon dans les lumières du grès d'Escalante

 

20131103etanche047 (Large)

dans l'une des sections inondées

 

20131103etanche051 (Large)

dans la vasque du dernier "keeper pothole", totalement comblée ce jour, après l'eventuel rappel sur lunules au fond

 

sur le grès sculpté juste avant le rappel de la golden cathedral

 

PB030139 (Large)

au départ du rappel final avec la lumière au bout du tunnel (!), photo de Lucie

 

20131103etanche057 (Large)

vue depuis le premier tiers du rappel

 

vue du bas avec le lac réfléchi par le plafond de grès

 

DSC02430 (Large)

lost in perspectives, la canyoneuse et ses 2 ombres (la directe en bas et celle issue de la réflexion sur l'eau en haut)

 

vue d'ensemble du rappel de la golden cathedral

 

DSC02452 (Large)

panoramique sur la rivière Escalante, le débouché de Neon canyon au centre

 

DSC02466 (Large)

vue sur les grès d'Escalante sur le chemin du retour

Neon canyon à Escalante
Neon canyon à Escalante
Neon canyon à Escalante

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 15:49

Le 2 novembre 2013

Retour dans le national monument d'Escalante et ses fantastiques slot canyons découverts en 2012. La bourgade d'Escalante et ses quelques centaines d'éleveurs constitue le seul îlot habité pour une réserve d'à peu près la taille d'une région française, totalement libre de routes bitumées et de sentiers marqués. Ce royaume de la wilderness où de nouveaux itinéraires restent encore à défricher est d'ailleurs la dernière région des Etats-Unis (hors Alaska) à avoir été cartographiée.

C'est donc un camp de base commode pour rayonner dans les canyons du coin (accessibles via 1 à 2 heures de SUV sur la piste de "hole in the rock"), extrêmement étroits (la progression doit souvent s'y faire de profil) mais peu profonds (en général 10 à 20 mètres), à la différence notable de leurs grands frères de Zion. La lumière y pénètre donc bien mieux, ce qui leur confére cet esthétisme unique à base de parois de grès sculptées par l'eau et peintes par les réflexions du soleil...

DSC02308 (Large)DSC02324 (Large)20131103etanche011 (Large)20131102etanche009 (Large)

Après avoir roulé 3 heures depuis Zion un itinéraire court s'impose, et c'est le Zebra canyon, réputé court, facile d'accès et sec que nous explorerons. Les 2 premiers qualificatifs se vérifieront, mais le dernier s'avèrera largement usurpé puisque la partie aval du canyon sera parcourue à la nage dans une eau particulièrement froide et croupie. Heureusement qu'un randonneur croisé au départ nous en aura informés, raement le port de la combinaison néoprène n'aura été aussi indispensable. Au final et malgré ces quelques péripéties un canyon particulièrement esthétique avec son papier peint à base de rayures multicolores et son accàs à travers des dômes de grès qui sont autant de curiosités géologiques !

DSC02025 (Large)

la région d'Escalante vue durant le vol Detroit-Las Vegas du 31 octobre, inutile de chercher routes ou habitations...

 

DSC02303 (Large)

durant l'approche sur le grès raffiné des affleurements rocheux, avec la combinaison néoprène en plein désert !

 

DSC02308 (Large)

sur le damier

 

DSC02309 (Large)

jeux de lignes sur le grès

 

20131102etanche004 (Large)

au départ du canyon, inondé d'eau froide et opaque, on préfère progresser en ramoneur qu'en nageur...

 

20131102etanche009 (Large)

... même si quelques courtes portions nagées nous rafraichisseront (et saliront...) !

 

20131103etanche004 (Large)

au départ de la partie amont du canyon et de ses motifs latéraux

 

PB030076 (Large)

dans la plus belle section, photo de Lucie

 

20131103etanche016 (Large)

détail du papier peint

 

20131103etanche021 (Large)

 

20131103etanche022 (Large)

un décorateur de qualité !

 

20131103etanche025 (Large)

détail du papier peint

 

DSC02322 (Large)

ciel partagé au retour à Escalante...

 

DSC02324 (Large)

... mais tout finit par fusionner dans l'orange

 

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 15:47

Les 31 octobre et 1er novembre 2013

Début d'un voyage de 10 jours aux confins du Nevada, de l'Utah et de l'Arizona par le parc de Zion et ses splendides falaises de grès rouge, jaune et blanc creusées par les orages estivaux en canyons souvent très profonds. On descendra le plus classique d'entre eux, le canyon de "pine creek" où l'encaissement par endroits extrême joint à l'eau froide (pas plus de 8 °C) de ce milieu d'automne donneront une ambiance austère dans la première partie. Le dernier rappel très esthétique ouvre le canyon, et c'est par une marche en rivière sous les feuillages roux que nous nous réchaufferons.

PB010032 (Large)PB010140 (Large)

PB010113 (Large)PB010118 (Large)

 

DSC02056 (Large)

les montagnes de grès multicolores de Zion vues durant le vol Detroit-Las Vegas du 31 octobre

 

DSC02113 (Large)

un cerf proche des "narrows"

 

DSC02146 (Large)

les falaises de Zion aux derniers rayons...

 

DSC02165 (Large)

... et aux premiers

 

DSC02172 (Large)

 

DSC02181 (Large)

 

DSC02190 (Large)

un bouquetin local (ou bighorn sheep) au départ du canyon, la faune locale de ce parc national n'est généralement pas farouche, mais on n'aura pas eu la chance (ou le malheur...) de voir de puma (mountain lion)

 

PB010005 (Large)

au début de l'encaissement

 

PB010032 (Large)

dans le très beau rappel devant les arches de la "cathédrale"

 

PB010068 (Large)

un peu plus en aval entre les souches d'arbes qui donnent une idée de la hauteur des crues

 

PB010092 (Large)

une ambiance très sombre, trépied de rigueur pour les photos...

 

PB010101 (Large)

... ou flash au risque de brûler le premier plan

 

PB010113 (Large)

 

PB010118 (Large)

juste avant le dernier rappel, le canyon commence à s'ouvrir et le grès à rougeoyer

 

PB010125 (Large)

ambiance presque spéléologique dans le dernier rappel en fil d'araignée

 

PB010140 (Large)

 

PB010145 (Large)

sortie de l'encaissement

 

PB010157 (Large)

pendant la marche retour devant les arches en gestation

 

DSC02198 (Large)

sur la rouite du retour...

 

DSC02223 (Large).

... avant de nous réchauffer au soleil de la balade menant à "angel's landing"

 

DSC02240 (Large)

sur la crête sommitale de "angel's landing", un promontoire rocheux offrant des vues panoramiques sur la vallée de Zion

 

DSC02253 (Large)

le chemin souvent vertigineux est bien aménagé, mais le grès résiste difficilement...

 

SAM 3820 (Large)

photo de Lucie

"angel's landing" et "California condor take-off" dont le charognard nous a gratifiés....  l'animal récemment réintroduit à Zion présentait d'ailleurs un dossard de suivi sur la face intérieure de ses (immenses) ailes

 

DSC02254 (Large)

l'arête finale de la balade menant à "angel's landing"

 

DSC02264 (Large)

biche et son petit au retour dans le fond de vallée

 

DSC02269 (Large)

rocher certifié Zion sur la route du départ

 

DSC02270 (Large)

élevage de bisons entre Zion et Escalante

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 17:19

Les 26 et 27 octobre 2013

Petite virée de week-end dans le Valgaudemar, l'une de vallées parmi les plus sauvages des Ecrins du long de sa trentaine de kilomètres encaissée vierge de station de ski ou d'aménagement touristique de grande taille.

En cette fin octobre les sommets déjà blanchis dominent de plus de 2000 mètres le fauve des alpages et la mosaïque d'oranges et de rouges des feuillages du fond de vallée. On passera dans les 1600 mètres de montée du Rif du Sap au col de Chalance par ces étages alpins colorés, des mûres du départ à la vue sur le glacier du Fond vêlant dans le lac de la Muande depuis le col éponyme.

Le petit refuge de Chalance permet de prolonger pour la nuit cette incursion en haut-Valgaudemar du haut de son nid d'aigle à 2500 mètres. La terrasse panoramique en bois, face aux glaciers de la haute vallée et au milieu des chamois, donne à ce petit refuge douillet une ambiance à la Samivel. Ici pas de course d'alpinisme classique ou de grande voie équipée, mais un bout de montagne sauvage à l'écart des foules, seulement agrémentée d'un petit refuge conçu non pas comme une étape sur la route d'un sommet mais un simple poste d'observation et de contemplation. Dans cette montagne en passe de s'endormir seuls les chamois s'ébattent encore sur les prairies jaunies bientôt figées par le gel et où les torrents asséchés par la fonte des névés et les marmottes se sont déjà tus.

DSC01799 (Large)DSC01991 (Large)DSC01812 (Large)DSC01986 r1 (Large)

Sommet : 3050 m

Dénivelée :

J1 : +1650 m, -550 m

J2 :  -110 m

DSC01792 (Large)

boulot en incandescence au départ

DSC01794 (Large) 

l'automne du fond de vallée répond à l'hiver sur la pointe du Jocelme à droite

DSC01795 (Large)

mûres sauvages au départ 

DSC01799 (Large)

le haut Valgaudemar, les sommets des Bans à gauche et du Jocelme à droite

DSC01805 (Large)

à 1800 m sur le sentier du refuge de Chalance

DSC01812 (Large) 

 

DSC01815 (Large)

 

DSC01828 (Large)

sur la terrasse du refuge, face au Sirac (cliquer pour agrandir)

DSC01835 (Large)

vue d'ensemble du refuge, aussi confortable que parfaitement entretenu, et en mode privatif ce soir ! 

DSC01839 (Large)

à 2900 mètres dans la montée au col de Chalance

DSC01846 (Large)

panorama du col de Chalance sur le glacier du Fond et le lac de la Muande, né il y a quelques années du recul glaciaire

DSC01852 (Large)

vue de détail du lac de la Muande et de ses icebergs

DSC01853 (Large)

rencontre sur le chemin du retour

DSC01895 (Large)

crépuscule vers l'Obiou...DSC01899 (Large)

...1 heure plus tard sur la terrasse du refuge... 

DSC01918 (Large)

...avant que le ciel ne se couvre plus franchement

DSC01947 (Large)

premières lueurs sur le Jocelme et le pic du Loup

DSC01970 (Large)

à la descente à 2300 m 

DSC01975 r1 (Large)

 

DSC01986 r1 (Large)

à 1900 mètres au-dessus du ruban de la Séveraisse

DSC01987 r1 (Large)

dans la riche palette automnale 

DSC01991 (Large)

 

DSC01994 (Large)

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 18:21

Le 20 octobre 2013

Une fois de plus les meilleures prévisions météo se lisent à la fenêtre de la chambre au réveil, et, malgré des bulletins de prévision pluvieux, c'est sous le soleil que la majeure partie de la journée se déroulera.

Le ciel toutefois peu engageant au départ nous garantira une tranquilité absolue sur  les "sables émouvants" d'une grande voie du secteur du 14 juillet, proche de ses consoeurs "never mind the bollocks" ou "bienvenue chez Damoclès" déjà parcourues.

Au final 7 belles longueurs, en rocher fragile jusqu'à la vire supérieure, très typées "cap Canaille" le long de leurs passages en dévers, dièdres de calcaire sablonneux, cheminées à nids d'abeille ou patates de conglomérat plein gaz, avec en point d'orgue les magnifiques L5 et L6 techniques en 6b/c.

DSC01694 (Large)DSC01765 (Large)MAT 7795 (Large)MAT 7972 (Large)

7 longueurs, équipé, 6c max

6a+/6a/6b/6b+/6c/6b/4c

DSC01675 (Large)

bruyère en fleurs au départ des rappels du "14 juillet"

DSC01684 (Large)

 

DSC01692 (Large)

dans le dernier rappel

DSC01694 (Large)

dans L1

DSC01698 (Large)

dans le dévers physique de L1

MAT 7795 (Large)

au départ de L3, photo de Matthieu

DSC01716 (Large)

fin de L3

 

DSC01720 (Large)

départ de L4 dans la grotte du relais

 

DSC01728 (Large)

dans le surplomb à crochetage de talon au départ de L5

DSC01732 (Large)

dans la belle cheminée de L5...DSC01738 (Large)

...avant le crux en 6c de la dalle

 

MAT 7891 (Large)

dans L5, photo de Matthieu

DSC01744 (Large)

 

MAT 7914 (Large)

photo de Matthieu

DSC01748 (Large)

fin de L5, entre dalle de calcaire, cheminée à nids d'abeille et surplomb de conglomérat

DSC01752 (Large)

le beau rocher du relais sommital de L5

MAT 7972 (Large)

au départ de L6, photo de Matthieu

DSC01765 (Large)

sur les galets de L6

DSC01767 (Large)

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 10:15

Le 19 octobre 2013

Le cap Morgiou offre de belles traversées bord de mer, plus ou moins à fleur d'eau et plus ou moins équipées, et on choisit  la traversée "face au large" sur l'extrémité sud du cap, face à l'horizon mais aussi une mer déjà bien agitée par le vent de sud-est modéré. Devant les risques de mouiller les chaussons voire de finir au large ou au fond, on décide de se réfugier dans la traversée de la triperie, protégée de la houle de sud-est par son orientation ouest. La première longueur ne nous inspire guère avec ses pas de dalle en 6b sur rocher poisseux protégés par des points rouillés, et c'est finalement au bout de la vire à VTT et après donc pas mal de tergiversations que nous retrouvons la traversée expurgée de ses 2 premières longueurs. La suite permettra de dégainer ses friends au-dessus de la houle sur un beau rocher délité tout en rondeurs, sans se faire trop peur malgré un passage de 5c  exposé délicat à protéger.    

DSCF2053 (Large)20131019traversee triperie036 (Large)

5 longueurs, terrain d'aventure, 5c max

20131019traversee triperie008 (Large)

dubitatifs devant le départ dans la grotte du 6b de la traversée intégrale de la triperie

20131019traversee triperie025 (Large)

dans la première longueur après la vire à VTT

DSCF2044 (Large)

départ de la seconde longueur, photo de Régis

DSCF2034 (Large)

photo de Régis

20131019traversee triperie032 (Large)

 

20131019traversee triperie036 (Large)

au départ de la troisième longueur

20131019traversee triperie046 (Large)

dans le pas de dalle délicat de L3, risque de bain impromptu à ne pas négliger...

DSCF2053 (Large)

photo de Régis

20131019traversee triperie049 (Large)

à la fin de la traversée, avant les 2 longueurs équipées en 5c de remontée sur le plateau

20131019traversee triperie059 (Large)

fin de la première longueur de "l'art sévère de la pitrerie"

20131019traversee triperie063 (Large)

sur la vire médiane de la voie

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 19:27

Le 13 octobre 2013

Après une traversée sans retour dont on est revenus (!) la veille à 21h après plus de 12 heures d'efforts, place à une journée de récupération sur une autre classique des calanques, mais dans un niveau de difficultés et d'engagement bien moindres : l'arête de Marseille, qui conduit au sommet panoramique de la Grande Candelle. La première longueur lustrée par le passage de générations de grimpeurs s'avère bien pénible, mais les 5 longueurs suivantes offrent une belle escalade sur une arête de calcaire suspendue face aux eaux vertes de la calanque des pierres tombées.

DSC01623 (Large)DSC01631 (Large)DSC01645 (Large)

5 longueurs, équipé, 6a max

6a/5b/5b/5b/6a à mon sens 

DSC01623 (Large)

le beau profil du Candélon à gauche et de l'arête de Marseille à droite, vue du couloir du Candélon

DSC01627 (Large)

dans la cheminée ultra-patinée de L1

DSC01631 (Large)

vue sur le gendarme détaché au début de L2, juste avant le célèbre pas en écart

DSC01636 (Large)

fin de L2

DSC01645 (Large)

dans L3

DSC01653 (Large)

vue sur la calanque des pierres tombées et l'îlot du torpilleur

DSC01666 (Large)

du sommet de la Grande Candelle vue vers la Concave, Castelvieil et les Soubeyrannes

DSC01668 (Large)

au retour sur le sentier des 13 contours, vue de profil sur la ligne qui vient d'être gravie

Partager cet article

Repost0

Rechercher

QUOI DE NEUF

Boules à skis

 

le Chiran en poudreuse

 

 

 

 

ski sur la côte bleue

le Cuchon

 

d'anses en ravines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d'éperons en avens