15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 18:37

Le 15 décembre 2012

 

Enchaînement de 2 voies dans le grès de l'extrémité nord des falaises soubeyrannes : "ocre'n'roll" dans le secteur du Jas de la Penna, puis, pour nous remettre de nos émotions délitées, "le" H" il aime" dans le secteur plus classique d"ouvreur de bouse".

Au menu de la journée des vires poussiéreuses, des surplombs chipseux et des prises-tiroir, mais que ne ferait-on pas pour profiter de cette grimpe atypique sur mille-feuillets oranges !

 

 

"Ocre'n'roll" : 5 longueurs, équipé, 6a/4c/6a/5c/4c

Voie peu soutenue en rocher fragile, d'intérêt plus géologique qu'alpinistique, avec par exemple une magnifique cheminée cristallisée dans L2

 

"Le "H" il aime" : 5 longueurs, équipé, 6b/6a+/6b/6a/5c 

Jolie voie, avec 2 premières longueurs soutenues sur rocher raide et compact, dans le style de "bourreur de rousse", avant 3 longueurs manifestement beaucoup moins parcourues en feuilets de grès fragiles. Belle ambiance malgré tout une fois le dévers pas évident du début de L3 franchi !

 

2012 12 15 H 001 (Large)

brumes du matin vues du belvèdère 

 

2012 12 15 H 003 (Large)

fin de L1 de "ocre'n'roll" , une traversée gazeuse sur rocher très fragile

 

2012 12 15 H 009 (Large)

les cristaux de la cheminée de L2 de "ocre'n'roll" 

 

2012 12 15 H 014 (Large)

au-dessus du dévers marqué de L1 de "le "H" il aime" 

 

2012 12 15 H 017 bis (Large)

fin de L2 de  "le "H" il aime"   

 

2012 12 15 H 021 (Large)

à la fin de la traversée, avant le franchissement du surplomb de L3 de  "le "H" il aime"   

 

2012 12 15 H 022 (Large)

dans le surplomb 

 

2012 12 15 H 023 (Large)

au relais sommital de L4 de  "le "H" il aime"   

 

2012 12 15 H 024 (Large)

dans L4 de  "le "H" il aime"   

grimpe au cap Canaille
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 19:28

Le 9 décembre 2012

 

2012 12 08 09 Vars 051 (Large)

 

Demi-journée de ski de randonnée dans le vallon du Crachet, déjà parcouru durant les hivers 2008 et 2009, mais tout indiqué dans un enneigement faible de début de saison, de par son altitude de départ élevée et son terrain peu rocailleux. Ici aussi, comme la veille dans la tête de Paneyron, le vent de nord a bien travaillé la neige, et c'est avec pas mal de précautions que nous traçerons la dernière pente sous le sommet... A la descente, de la neige un peu compactée par le vent jusqu'à 2400 m puis la croûte de vent se fait plus fine pour complètement disparaître dans les dernières pentes protégées par le mélezin. 

 

Sommet : 2900 m

Dénivelé : 900 m

Difficulté : 2.1

 

 

 

2012 12 08 09 Vars 024 (Large)

à la montée à 2200 m 

 

DSCF1363 (Large) 

photo de Régis

 

DSCF1366 (Large)

photo de Régis

 

DSCF1367 (Large)

photo de Régis

 

2012 12 08 09 Vars 026 (Large)

dans les grandes pentes vers 2400 m, face au Paneyron skié la veille 

 

2012 12 08 09 Vars 030 (Large)

à 2500 m sous les pentes terminales 

 

vars (33) (Large) 

photo de Nicolas

 

2012 12 08 09 Vars 033 (Large)

sous le collu à 2850 m 

 

DSCF1378 (Large) 

au collu, photo de Régis

 

 

2012 12 08 09 Vars 038 (Large)

arrivée au sommet  

 

2012 12 08 09 Vars 040 (Large)

le chasse-neige sur les corniches, attention aux plaques ! 

 

2012 12 08 09 Vars 042 (Large)

à la descente à 2400 m, avant la bonne portion en poudreuse, face au brec de Chambeyron 

 

2012 12 08 09 Vars 044 (Large)

dans less 30-40 cm de fraîche, heureusement que la pente est raide ! 

 

2012 12 08 09 Vars 046 bis (Large)

 

vars (60) (Large) 

à 2300 m, photo de Nicolas

 

vars (62) (Large)

photo de Nicolas

 

2012 12 08 09 Vars 051 (Large)

jeux de lumières sur la pointe de Chauvet 

 

9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 19:26

Le 8 décembre 2012

 

2012 12 08 09 Vars 016 bis (Large)

 

Première journée d'un WE de ski de randonnée dans le massif du Parpaillon autour de la station de Vars. Le flux de nord-ouest qui a touché les Alpes depuis début décembre a relativement épargné les massifs situés à l'est de la Durance, et c'est dans une épaisseur de neige fraîche respectable mais sans les importants risques d'avalanches qui caractérisent par exemple le Champsaur que nous skierons durant cette après-midi.

 

Sommet : 2800 m

Dénivelée : 950 m

Difficulté : 2.1

 

 

 

2012 12 08 09 Vars 001 (Large)

à la montée dans le mélezin, à 2100 m

 

2012 12 08 09 Vars 003 (Large)

à 2150 m

 

vars (6) (Large) 

photo de Nicolas

 

2012 12 08 09 Vars 004 (Large)

la tempête de vent vers le vallon du Crachet

 

 

2012 12 08 09 Vars 006 bis (Large)

vue sur les Ecrins qui se dégagent : de l'Ailefroide orientale à gauche au plateau sommital du Pelvoux à droite

 

 

2012 12 08 09 Vars 016 bis (Large)

à la descente entre soleil et ombre

3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 19:20

Le 2 décembre 2012

 

Tentative infructueuse dans la traversée Elianac-émigrés, une longue vire vertigineuse qui parcourt les falaises soubeyrannes à mi-hauteur. Du peu qui a été parcouru (quelques centaines de mètres entre le bas du rappel d'accès de Ciao Bella et le relais du baudrier d'Orion), l'itinéraire rappelle un peu la traversée de la vire supérieure située un peu plus au sud dans les falaises, avec des passages tout aussi gazeux et scabreux sur du grès parfois très délité, mais par contre sans l'équipement somme toute abondant qui sécurise la traversée supérieure. La difficulté de protéger la première section délicate rencontrée, jointe au mistral persistant de ce dimanche, ont vite fait de remettre à zéro la motivation des troupes, et on réchappe par 2 rappels sur arbres avant de retrouver le parcours moins riche en émotions du sentier côtier qui nous ramène à Cassis...

 

 

2012 12 02 elianac 009 (Large)

vue sur les calanques juste avant la première portion gazeuse

 

 

2012 12 02 elianac 010 (Large)

la section vertigineuse du départ : de la traversée non équipée et difficile à protéger sur feuillets de grès

 

2012 12 02 elianac 014 (Large)

le premier des 2 rappels de réchappe

 

2012 12 02 elianac 016 (Large)

second rappel vers la bruyère en fleurs

 

2012 12 02 elianac 022 (Large) 

au pied des falaises

1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 22:07

Le 1er décembre 2012

 

Encore un samedi de grimpe aux falaises soubeyrannes, avec la combinaison des 3 premières longueurs de "l'obession d'Icare" puis des 2 dernières de "never mind the bollocks", les 2 voies se croisant sur la vire supérieure à quelques mètres d'intervalle. 

 

P1020728 (Large)

 

On ne se lasse pas de la trilogie de couleurs bleu/vert/blanc des falaises soubeyrannes, de leur rocher aux formes fantasmagoriques et de l'escalade en elle-même, toujours aussi ludique et variée dans ce millefeuille de calcaire, grès et poudingue. A l'exception du conglomérat, les 3 premières longueurs de "l'obession d'Icare" suivies des 2 dernières de "never mind the bollocks" comprennent justement de magnifiques longueurs en grès et calcaire, avec une mention spéciale pour le dièdre puis la traversée de L2 en calcaire, la cheminée en grès de L3 ou les dévers calcaires de L4, autant de portions où l'équipement serré compense le caractère un peu délité du rocher...

 

5 longueurs, équipé, 6b+ max

5c/6b/6a+/6b+/6a

 

 

P1020672 (Large)

dans L1 de "l'obsession d'Icare" en rocher chipseux, photo de Nicolas

 

2012 12 01 never 005 (Large)

vue du relais 

 

P1020683 (Large)

départ en dièdre de L2 de "l'obsession d'Icare", photo de Nicolas 

 

P1020702 (Large)

 la traversée de L3 de "l'obsession d'Icare" , photo de Nicolas

 

2012 12 01 never 018 (Large)

vue sur les calanques depuis la vire intermédiaire 

 

2012 12 01 never 028 (Large)

une cordée dans le pas du gaz de la traversée de la vire 

 

P1020712 (Large)

au départ de L4 de "never mind the bollocks", photo de Nicolas 

 

P1020718 (Large)

dans le premier dévers de L4 de "never mind the bollocks", photo de Nicolas   

 

P1020728 (Large)

dans le second dévers de L4 et le crux de "never mind the bollocks", photo de Nicolas   

 

2012 12 01 never 035 (Large)

Nicolas dans le crux 

 

2012 12 01 never 046 (Large)

à la sortie du dévers plein gaz 

 

2012 12 01 never 049 (Large)

arrivée au relais sommital de L4 

 

P1020762 (Large)

dans le beau rocher alvéolé de L5 de "never mind the bollocks", photo de Nicolas  

 

P1020790 (Large)

L5 de "never mind the bollocks", photo de Nicolas   

 

2012 12 01 never 056 (Large)

vue vers le relayeur 

 

2012 12 01 never 058 (Large)

les cristaux à la fin de L5 

 

2012 12 01 never 060 (Large)

sous les cristaux 

 

2012 12 01 never 068 (Large)

sortie de L5 et de la voie 

25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 20:13

Le 25 novembre 2012

 

 

Après le grès des falaises soubeyrannes la veille place au calcaire des calanques pour une demi-journée d'escalade dans le val vierge, sur les 4 longueurs de "le bonheur est dans le cap", dans une ambiance inhabituellement alpine avec les nuées qui nous rejoignent sur le fil de l'arête sommitale.

 

2012 11 25 val vierge 019 (Large) 

 

Une jolie escalade , dans le cadre sauvage de la calanque de l'oeil de verre, d'abord en dalle sur un rocher très adhérent puis sur un éperon qui se

4 longueurs, équipé, 6b max

6a/6b/5c/5c

 

2012 11 25 val vierge 001 (Large) 

vue sur les dalles de la Lèque, le cap Morgiou et l'île du Riou

 

2012 11 25 val vierge 004 (Large)

fin de L1

 

SAM 1746 bis (Large) 

dans le pas en 6b de L2, photo de Lucie

 

2012 11 25 val vierge 008 (Large)

le même vu du haut

 

2012 11 25 val vierge 011 (Large)

dans L3

 

SAM 1748 (Large)

départ de L4, photo de Lucie

 

2012 11 25 val vierge 019 (Large)

sortie de L4 alors que les nuages nous rattrapent

24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 20:21

Le 24 novembre 2012

 

Après la fin de matinée passée dans "Ciao Bella" et malgré les averses du déjeuner on se remotive pour aller explorer les voies du Jas de la Penna, dernier secteur équipé à l'extrémité nord-ouest des falaises soubeyrannes, décrit dans le nouveau topo d'escalade de La Ciotat. La photo d'un passage de boyau esthétique et ludique nous a mis la pof au baudrier pour la bien-nommée voie "tord-boyau".

Une demi-heure de marche à travers vires délitées et buissons quasi-inextricablesde chênes kermès nous amène au pied de la voie. La première longueur semble pour le moins rébarbative avec ses 2 dévers successifs inauguraux dans un rocher que qualifier de pourri serait un euphémisme : après 3 tentatives soldées par l'arrachage d'un morceau de rocher je parviens enfin à saisir une prise qui ne lâche pas et à me hisser vers le premier point !

 

2012 11 24 ciao bella 049 (Large)

P1020637 (Large) 

 

Le rocher s'améliore un peu dans le dièdre de la fin de L1 pour redevenir ensuite conforme aux standards de cette extrémité nord des falaises soubeyrannes, au sens que chaque prise doit être testée, mais qu'il existe des prises qui ne cassent pas... L'équipement relativement serré permet de rassurer le grimpeur aux prises avec ce château de cartes, et la suite de la voie sur un beau grès tourmenté et ruiniforme récompense le passage de ce premier surplomb, par exemple dans la L2, magnifique non pas pour sa grimpe en 4c mais pour les passages aussi esthétiques que ludiques dans une grotte bien concrétionnée, dont on s'échappe par un boyau pour sortir sous un... four à cristaux !

 

5 longueurs, équipé, 6b max

6c/marche/4a/6a/5c/marche    

 

P1020619 (Large) 

dans le second dévers de L1, photo de Nicolas 

c'est très penché, pas si prisu et en rocher-tiroir, à mon sens plutôt 6c que 6b !

 

P1020624 (Large)

sortie du second dévers de L1, photo de Nicolas 

 

2012 11 24 ciao bella 043 bis (Large)

sortie de L1 sous le soleil rasant de 16h30

 

P1020627 (Large)

arrivée à la grotte au sommet de L2, photo de Nicolas 

 

2012 11 24 ciao bella 049 (Large)

vue de la grotte au départ de L3 

 

P1020631 (Large)

départ de L3, photo de Nicolas 

 

2012 11 24 ciao bella 052 (Large)

vue vers le relayeur 

 

2012 11 24 ciao bella 058 (Large)

vue des concrétions, couvertes de sable de grès 

 

2012 11 24 ciao bella 060 (Large)

l'un des fours à cristaux de la voie 

 

2012 11 24 ciao bella 063 (Large)

fin de L3 

 

P1020637 (Large)

départ de L4 en 6a sous les derniers rayons de soleil, photo de Nicolas 

 

P1020645 (Large)

dans L4

24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 20:19

Le 24 novembre 2012

 

Journée d'escalade dans les falaises soubeyrannes sur "Ciao Bella" puis "Tord-boyau", en cette journée maussade où l'orientation ouest et les nombreux surplombs nous garderont à l'abri du vent de sud-est et des petites averses. 

 

P1020611 (Large)

P1020614 (Large)

 

"Ciao Bella" est une courte grande voie intégralement en grès, très bien équipée comme souvent au cap Canaille mais aussi plus inhabituellement en excellent rocher du bas en haut de ses 5 longueurs. La voie se temine par 2 superbes longueurs en 6b+/6b : une traversée gazeuse sur bras puis un beau mur raide parcouru en accéléré sous un rocher commençant à glisser sous la pluie fine.

 

5 longueurs, équipé, 6a/6a+/6a/6b+/6b

 

P1020585 (Large) 

traversée de L1, photo de Nicolas

 

P1020590 (Large)

arrivée au relais sommital de L1, photo de Nicolas

 

2012 11 24 ciao bella 011 (Large) 

fin de L1 en traversée 

 

P1020598 (Large)

départ de L3, photo de Nicolas

 

P1020610 (Large) 

dans L4, le crux avec sa traversée en 6b+, juste sous la grotte du relais, photo de Nicolas 

 

2012 11 24 ciao bella 024 (Large)

vue du relayeur vers L4 

 

P1020614 (Large) 

départ plein gaz de L5 en 6b, photo de Nicolas

 

2012 11 24 ciao bella 028 bis (Large)

dans le mur de L5 ,au-dessus de la bruyère en fleurs

 

2012 11 24 ciao bella 030 (Large)

vue du relais sommital vers L5 

 

2012 11 24 ciao bella 038 (Large)   

l'ocre du grès et le violet de la bruyère 

18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 17:10

Du 16 au 18 novembre 2012

 

Les années se suivent... et se ressemblent : comme l'an dernier à la même époque plusieurs (petits) épisodes de retour d'est ont enneigé les Alpes du sud frontalières, entre autres le Queyras. La destination est donc toute choisie pour inaugurer la saison de ski de randonnée, et après le refuge du Viso en novembre 2011 on choisit le refuge de la Blanche, dont nous découvrirons la fermeture du local d'hiver à notre arrivée à 15h30 !... 

 

2012 11 16 18 Agnel 025 (Large) 

2012 11 16 18 Agnel 071 (Large)

 

Le projet initial consiste à rejoindre le bivouac italien du lac de Mongioia par le refuge de la Blanche, mais après un départ de Marseille à 9h et un chaussage à Saint-Véran à 13h on se trouve à 15h30 devant les portes hermétiquement closes du refuge de la Blanche, et on se maudit de ne pas avoir appelé le gardien plus tôt ! Après quelques coups de fil et la confirmation de la présence d'une cabane d'hiver adjacente au refuge du col Agnel le plan B est tout trouvé, même si l'on devine que la descente du col de Chamoussière puis la recherche du refuge se feront de nuit...  La cabane sera atteinte à 19h, sans lune mais heureusement sans trop de difficultés, au bout d'une journée finalement plus longue que prévue à l'origine...

 

La magnifique journée de ski du lendemain, sur les 30 cm de poudreuse vierge des combes nord du pic d'Asti et du pain de Sucre, nous récompenseront plus que de raison des efforts de la veille, avant une dernière journée tranquille de retour sur Saint-Véran en godille dans la poudreuse du versant nord du pic de Caramantran.

 

J1 : refuge du col Agnel par le refuge de la Blanche et le col de Chamoussière au départ de Saint-Véran

2000-2900-2600

 

J2 : tour du pic d'Asti depuis le refuge du col Agnel

2600-2750-2550-3150-2950-3150-2800-2950

 

J3 : traversée du refuge du col Agnel à Saint-Véran par le pic de Caramantran

2600-3050-2000    

 

2012 11 16 18 Agnel 001 (Large)

J1 : une demoiselle coiffée sur la route au-dessus de Molines 

 

 

2012 11 16 18 Agnel 006 (Large)

J1 : couleurs d'automne sur la piste de la chapelle de Clausis 

 

2012 11 16 18 Agnel 018 (Large)

J1 : la tête des Toillies vue de la montée au refuge de la Blanche 

 

 

2012 11 16 18 Agnel 024 bis (Large)

J1 : entre le refuge de la Blanche et le col de Chamoussière 

 

2012 11 16 18 Agnel 025 (Large)

J1 : à 17h15 sous le col de Chamoussière, qu'il faudra encore descendre par son versant nord-est...

 

 

 

2012 11 16 18 Agnel 033 (Large)

J2 : à 2600 m dans le vallon du Giarus en versant sud-ouest du pic d'Asti

 

2012 11 16 18 Agnel 039 (Large)

J2 : à 2900 m devant le Mercantour italien 

 

2012 11 16 18 Agnel 048 bis (Large)

J2 : première descente en poudreuse devant la Taillante 

 

2012 11 16 18 Agnel 049 (Large)

J2 : le résultat des courses... 

 

2012 11 16 18 Agnel 052 (Large)

J2 : c'est tellement bon qu'on remonte sur la crête au point coté 3172

 

2012 11 16 18 Agnel 055 (Large) 

J2 : dans les dernières conversions 

 

2012 11 16 18 Agnel 058 (Large) 

J2 : arrivée au sommet 

 

2012 11 16 18 Agnel 061 (Large)

J2 : godille face au massif des Ecrins au loin

 

2012 11 16 18 Agnel 064 (Large)

J2 : 30 cm de poudreuse sur un fond portant, un bon début de saison ! 

 

2012 11 16 18 Agnel 071 (Large) 

J2 :  ...

 

2012 11 16 18 Agnel 081 bis (Large)

J2 : descente du col Vieux au-dessus de refuge du col Agnel 

 

2012 11 16 18 Agnel 094 (Large)

J2 : à 2700 m aux derniers rayons

 

2012 11 16 18 Agnel 099 bis (Large)

J2 : arrivée au refuge 

 

2012 11 16 18 Agnel 102 (Large)

J3 : .au départ de la cabane

 

2012 11 16 18 Agnel 107 (Large)

J3 : arrivée au sommet du pic de Caramantran 

 

2012 11 16 18 Agnel 110 (Large)

J3 : vue sur le versant italien 

 

2012 11 16 18 Agnel 111 bis (Large)

J3 : premiers virages 

 

2012 11 16 18 Agnel 118 (Large)

J3 : dans les dernières bonnes pentes de poudreuse, à 2500 m 

11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 17:44

Le 11 novembre 2012

 

Journée de grimpe à Sormiou dans le secteur du dièdre Guem 

 

 

2012 11 11 NTD 013 (Large) 

fin des rappels d'accès quelques mètres au-dessus des embruns

 

 

L1 à L3 de "dark side of the moule" suivies de L5 à L7 de "nique ton dièdre", un bel enchaînement en style varié (dièdre, fissure, dalle, surplomb, traversées...) mais en rocher toujours neuf, de quoi faire mal aux chaussons !

 

6 longueurs, équipé, 6b max 

 

5c/6b/4b/5c+/6a/6b

 

 

2012 11 11 NTD 020 (Large)

fin de la dalle en 6a+/6b de L2 de "dark side of the moule" 

 

 

2012 11 11 NTD 025 (Large)

fin de la traversée en 6a de L6 de "NTD" 

 

 

2012 11 11 NTD 028 bis (Large)

le pas dur en traversée au début de L7 de "NTD" 

 

 

2012 11 11 NTD 030 bis (Large)

dernier pas de 6b dans L7 de "NTD" 

Rechercher