1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 18:53

Le 29 décembre 2021

Excursion à la journée vers le parc national du Wadi El Gemal, une région d’Egypte riche bien sûr de ses récifs coralliens et herbiers mais aussi de mangrove et de zones steppiques au-dessus. Le parc a surtout permis d’éviter toute construction le long de plages magnifiques qu’il aurait été facile de promouvoir avec leur sable fin blanc et leurs eaux caribéennes, tant pis pour les resorts et tant mieux pour la préservation des lieux. 
On découvrira après une grosse heure de route la mangrove de Ras Hankorab puis au retour la plage paradisiaque de Sharm El Luli, son ruban de sable blanc aussi fin que de la farine et ses fonds translucides de faible profondeur, qui amènent directement au tombant corallien. Un régal donc aussi bien au bord de l’eau de Sharm El Luli que sous l’eau, avec là encore une riche vie ichtyenne, avec notamment bancs de maquereaux indiens et baliste titan rencontrés ce jour.

la mangrove de Ras Hankorab
la mangrove de Ras Hankorab
la mangrove de Ras Hankorab
la mangrove de Ras Hankorab
la mangrove de Ras Hankorab
la mangrove de Ras Hankorab
la mangrove de Ras Hankorab

la mangrove de Ras Hankorab

la plage de Sharm El Luli
la plage de Sharm El Luli
la plage de Sharm El Luli
la plage de Sharm El Luli
la plage de Sharm El Luli
la plage de Sharm El Luli

la plage de Sharm El Luli

des récifs coralliens bien préservés
des récifs coralliens bien préservés

des récifs coralliens bien préservés

baliste olivâtre

baliste olivâtre

baliste Picasso
baliste Picasso
baliste Picasso

baliste Picasso

sergent-major
sergent-major

sergent-major

banc de maquereaux indiens

banc de maquereaux indiens

bénitier dans le corail

bénitier dans le corail

poisson-ange royal

poisson-ange royal

baliste olivâtre
baliste olivâtre

baliste olivâtre

demoiselle bicolore

demoiselle bicolore

sur la route du retour

sur la route du retour

1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 18:50

Les 27 et 31 décembre 2021

Plongées dans la baie de Marsa Egla quelques kilomètres au nord de Marsa Alam, une baie encore sauvage et vierge de constructions, connue pour la richesse de sa vie marine, et lieu donc de nombreuses plongées apnée ou bouteille depuis le bord (la bouteille n’apportant à mon avis pas de valeur ajoutée dans ces fonds peu profonds). Comme souvent sur la côte égyptienne de la Mer Rouge, les récifs coralliens des côtés, avec leur piétaille de poissons colorés, laissent la place au milieu à l’herbier (beaucoup moins dense que la posidonie en Méditerranée !) où viennent se reposer ou paître raies, tortues vertes… et dugongs que l’on n’aura pas la chance d’observer.
C’est effectivement très beau dans une eau encore douce (entre 22 et 25°C) et offrant une bonne visibilité malgré les fonds sablonneux, avec du corail dense, riche et coloré (pléonasme), de véritables buissons sous-marins peuplés d’une vie foisonnante, qui côtoient un herbier sans faune fixée mais parcouru de nombreuses tortues vertes et raies (pastenague, léopard et la rare raie-guitare…).

le 27 décembre : le récif vu depuis la plage

le 27 décembre : le récif vu depuis la plage

bénitiers
bénitiers

bénitiers

Marsa Egla
Marsa Egla
raie pastenague

raie pastenague

tortue verte

tortue verte

raie pastenague

raie pastenague

raie léopard

raie léopard

la rare et belle raie guitare
la rare et belle raie guitare

la rare et belle raie guitare

la plus commune raie pastenague à tâches bleues
la plus commune raie pastenague à tâches bleues
la plus commune raie pastenague à tâches bleues
la plus commune raie pastenague à tâches bleues
la plus commune raie pastenague à tâches bleues
la plus commune raie pastenague à tâches bleues

la plus commune raie pastenague à tâches bleues

le 31 décembre

le 31 décembre

platax batavianus

platax batavianus

poisson cocher

poisson cocher

poisson-ballon géant (proche du mètre)
poisson-ballon géant (proche du mètre)
poisson-ballon géant (proche du mètre)

poisson-ballon géant (proche du mètre)

tortues vertes
tortues vertes
tortues vertes

tortues vertes

myripristis à grands yeux

myripristis à grands yeux

orphie coutelas

orphie coutelas

1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 18:48

Le 26 décembre 2021

Première journée de ce voyage sur la côte égyptienne de la Mer Rouge, près de Marsa Alam, une région située 3 heures de route au sud d’Hurghada, et donc (pour l’instant) encore un peu à l’écart de la frénésie touristique qui a atteint le nord de la Mer Rouge (près d’Hurghada et de Charm el-Cheikh) depuis plusieurs décennies. Autour de Marsa Alam, et malgré les « resorts » qui commencent à pousser sporadiquement, on peut encore trouver des baies vierges de constructions et des récifs intacts, pour y profiter en plongée bouteille ou apnée du merveilleux écosystème corallien, sa profusion et sa variété exceptionnelles – sans équivalent à ma connaissance - de vie, de couleurs et de formes !
Pour autant, avant de rejoindre cet éden corallien encore préservé, arrêt d’une demi-journée près de l’aéroport d’Hurghada, dans un petit récif situé sur la plage d’un hôtel. Cela s’avérera effectivement bien moins riche que plus au sud, mais permettra tout de même d’observer les poissons-clowns défendant leur anémone et un poisson-lézard aux yeux plus gros… que la bouche !

poisson-clown et son anémone

poisson-clown et son anémone

poisson-lézard et sa proie
poisson-lézard et sa proie

poisson-lézard et sa proie

bénitiers

bénitiers

19 décembre 2021 7 19 /12 /décembre /2021 20:44

Le 19 décembre 2021

Voie "steppe aromatique", 5 longueurs, (bien) équipé, 6c max
Cotations officielles 6a/6c/6b+/6a/6c
Cotations ressenties 6a (soutenu)/6b(très soutenu)/6b+(2 pas, sinon 6a+/b)/5c/6c (très soutenu sauf les 5 derniers mètres)

Avec cet anticyclone vissé sur le pays, et sa douceur sans vent, la montagne Sainte-Victoire redevient fréquentable, et on part sur cet itinéraire récemment équipé sur les dalles du surplomb de la carrière. C’est superbe du début à la fin (avec un petit bémol pour L4 en rocher fracturé), soutenu dans le 6a/b (ou même dans le 6c pour L5) sur un calcaire gris compact magnifique qui vire au splendide au départ de L5, un pan de calcaire gris et jaune sculpté façon râpe à fromage (et à doigts en pratique !). 
L’équipement récent et inhabituellement (pour la Sainte-Victoire) dense au niveau des pas et les cotations réalistes rendent l’escalade plaisante pour des grimpeurs de 6a/b en dalle, à l’exception de L5 largement au-delà de ce niveau. Lecture et placements permettent de s’en sortir dans cette grimpe fine et peu athlétique où les mollets tirent plus que les bras ! Merci donc aux ouvreurs/équipeurs pour cette très belle voie qu’on espère reproduite sur d’autres secteurs de la montagne Sainte-Victoire, qui ne manque pas de belles dalles improtégeables sans spits…

sous l'impressionnant surplomb de la carrière et sa fissure médiane
sous l'impressionnant surplomb de la carrière et sa fissure médiane

sous l'impressionnant surplomb de la carrière et sa fissure médiane

sous la voie et ses belles dalles
sous la voie et ses belles dalles

sous la voie et ses belles dalles

L1, déjà soutenue en 6a
L1, déjà soutenue en 6a
L1, déjà soutenue en 6a

L1, déjà soutenue en 6a

L2
L2
L2

L2

L3, sous le rocher jaune de la dernière longueur
L3, sous le rocher jaune de la dernière longueur
L3, sous le rocher jaune de la dernière longueur

L3, sous le rocher jaune de la dernière longueur

L4, plus fracturée et facile (plutôt 5c que 6a)
L4, plus fracturée et facile (plutôt 5c que 6a)

L4, plus fracturée et facile (plutôt 5c que 6a)

la splendide dalle de L5
la splendide dalle de L5
la splendide dalle de L5
la splendide dalle de L5
la splendide dalle de L5
la splendide dalle de L5

la splendide dalle de L5

lumières d'hiver vers la Sainte-Baume

lumières d'hiver vers la Sainte-Baume

19 décembre 2021 7 19 /12 /décembre /2021 20:42

Le 18 décembre 2021

Voies "hype" et "obsolète" sur la grande face du Vallon du Saut à Châteauneuf-les-Martigues, tentative dans "on a marché sur la lune-ule", arrêt au maillon rapide déjà présent sous le pas de réta patiné...

Voies "Diane", "Géode" et "les yeux de l'enfance" au Bastion - face sud

Retour dans le vallon du saut à Châteauneuf-les-Martigues, sur le secteur de la grande face, au fond du vallon et qui passe à l’ombre dès le milieu d’après-midi autour du solstice d’hiver, puis celui du bastion, qui domine le vallon au sud et reste au soleil bien plus tard. Ce sont 2 secteurs très dissemblables, de grandes lignes de 35 mètres en rocher souvent usé sur la grande face, et des voies d’une petite quinzaine de mètres en rocher neuf et parfois abrasif sur le bastion, avec vues panoramiques sur l’étang de Berre. A noter de nombreuses lignes récentes hors topo, les ouvreurs/équipeurs sont encore actifs sur ces falaises parcourues depuis des décennies !

sur la voie "hype" et des 35 mètres de calcaire cristallisé fracturé

sur la voie "hype" et des 35 mètres de calcaire cristallisé fracturé

sur la voie "Diane" au bastion, son calcaire bien sculpté et sa vue panoramique sur l'étang
sur la voie "Diane" au bastion, son calcaire bien sculpté et sa vue panoramique sur l'étang
sur la voie "Diane" au bastion, son calcaire bien sculpté et sa vue panoramique sur l'étang

sur la voie "Diane" au bastion, son calcaire bien sculpté et sa vue panoramique sur l'étang

sur les voies "géode" et "les yeux de l'enfance", de la dalle à strates en calcaire neuf
sur les voies "géode" et "les yeux de l'enfance", de la dalle à strates en calcaire neuf
sur les voies "géode" et "les yeux de l'enfance", de la dalle à strates en calcaire neuf

sur les voies "géode" et "les yeux de l'enfance", de la dalle à strates en calcaire neuf

14 décembre 2021 2 14 /12 /décembre /2021 20:27

Le 12 décembre 2021

la petite grande voie de la côte bleue, 3 longueurs, équipé, 6a max
5b/5b/6a(1 pas)
Virée trimestrielle sur la petite grande voie de proximité proche de Méjean, dur de se lasser de l’approche par un sentier douanier panoramique et de la belle grimpe sur beau rocher riche en cristaux et fossiles, du calcaire à trous, cannelures et aplats peu commun dans la région. La proximité du solstice d’hiver permet en plus de profiter du crépuscule sur la magnifique dernière longueur, pilier raide à trous, dalle fissurée puis à aplats sur un rocher rosi par les derniers rayons face à la rade de Marseille…

L1
L1
L1
L1

L1

L2
L2
L2

L2

sur la couenne du milieu

sur la couenne du milieu

L3
L3
L3
L3
L3
L3

L3

grimpe crépusculaire sur la côte bleue
12 décembre 2021 7 12 /12 /décembre /2021 20:38

Le 12 décembre 2021

Voie du « dièdre gauche du perdreau » sous la Tête du Trou du Chat
2 longueurs, équipé, 5b max
A mon sens 5b/5a
Journée de découverte et d’initiation au-dessus des Goudes, sous la Tête du trou du chat et ses dalles du perdreau. En guise de perdreaux une séance d’initiation ou de reprise de l’escalade sur ce joli site de couennes et d’une (très) petite grande voie de 2 longueurs, du rocher neuf – parfois d’ailleurs un peu fragile – avec une fréquentation manifestement très faible malgré la beauté du site et de son cadre panoramique face à la mer et au cirque des parois du rocher des Goudes au rocher Saint-Michel.
Après la progression sur le calcaire sculpté en gouttes d’eau on rentrera dans le calcaire de la grotte « voisine » (très parcourue ce jour !) – toujours en tee-shirt - pour y admirer les plafonds d’excentriques ; y restera une salle à découvrir après quelques jours de jeûne pour être en mesure de passer la sévère étroiture d’entrée !

vue de la tête du trou du chat et de son toit

vue de la tête du trou du chat et de son toit

les couennes de la dalle du perdeau

les couennes de la dalle du perdeau

dans la mini-grande voie sur la dalle du perdreau
dans la mini-grande voie sur la dalle du perdreau
dans la mini-grande voie sur la dalle du perdreau

dans la mini-grande voie sur la dalle du perdreau

excentriques dans la grotte "voisine"
excentriques dans la grotte "voisine"
excentriques dans la grotte "voisine"

excentriques dans la grotte "voisine"

crépuscule sur Maïre

crépuscule sur Maïre

7 décembre 2021 2 07 /12 /décembre /2021 14:29

Une contribution dans le  numéro 25 de Outdoor Go ! avec une double page sur les déserts Andalous, dont le désert de Gorafe découvert en décembre 2019, roulé, marché ... et baigné par températures négatives !

https://www.outdoorgo.com/

le désert de Gorafe dans OutdoorGo !
le désert de Gorafe dans OutdoorGo !
5 décembre 2021 7 05 /12 /décembre /2021 20:44

Le 5 décembre 2021

Voie « le dièdre est – on the lecques again », 2 longueurs, équipé, ,6a+ max
6a (soutenu)/6a+ (1 pas)
Voie en « 5b » (plutôt 5c/6a) sur l’aiguille tordue
Voie « pleurs de cactus », 3 longueurs, équipé, 6b+ max
6b (soutenu)/6b/ 6b+
Retour sous la Candelle, sur ces voies qui remontent son socle sur quelques longueurs sans sortir au sommet de la falaise, en rocher souvent fragile sur sa partie haute. Pas de sommet donc dans ces voies où l’on redescend en rappel, mais un beau calcaire varié, la vue sur les îles et l’abri du mistral, un petit air d’été en cette journée fraîche où l’on a pu grimper en tee-shirt dans le dièdre est et sur l’aiguille tordue.
On parcourra 3 voies très dissemblables sur cette journée, du dièdre raide du bien-nommé dièdre est (survolé par un aigle de Bonelli durant notre ascension) à la dalle de quartz de l’aiguille tordue, du rocher oulesque – tout en rondeurs - du début de pleurs de cactus au crépi abrasif de calcaire (du « calctus » !) de la suite, avec ces choux-fleurs collés sur la paroi aussi adhérents que douloureux ! De la variété, de la belle ambiance rubrique curiosité géologique sur la grande aiguille décollée dite aiguille tordue, et rubrique « gaz » dans la raide et vertigineuse voie des pleurs de cactus, particulièrement belle mais exigeante avec sa grimpe soutenue, à la fois athlétique et technique, et son équipement parfois espacé (début de L1 et L3).
L’approche aura permis de constater que le grand pin caractéristique du premier relais du « temple » n’est plus, si ce n’est sous la forme d’une souche éclatée au pied de la voie !

 

L1 du dièdre est – on the lecques again
L1 du dièdre est – on the lecques again
L1 du dièdre est – on the lecques again
L1 du dièdre est – on the lecques again
L1 du dièdre est – on the lecques again

L1 du dièdre est – on the lecques again

L2 du dièdre est – on the lecques again
L2 du dièdre est – on the lecques again

L2 du dièdre est – on the lecques again

sur l'aiguille tordue
sur l'aiguille tordue
sur l'aiguille tordue
sur l'aiguille tordue

sur l'aiguille tordue

L1 de "pleurs de cactus"
L1 de "pleurs de cactus"
L1 de "pleurs de cactus"

L1 de "pleurs de cactus"

le toit du début de L3 de "pleurs de cactus"
le toit du début de L3 de "pleurs de cactus"

le toit du début de L3 de "pleurs de cactus"

crépuscule sur le Cap Morgiou

crépuscule sur le Cap Morgiou

28 novembre 2021 7 28 /11 /novembre /2021 19:01

Le 28 novembre 2021

Voie "pepita", 5 longueurs, équipé, 6b+ max

6a/5c+/6b++/6a+(1 pas dur au départ)/6a

Retour sur cette belle voie de l’Oule, une falaise exposée sud bien protégée du mistral mais moins bien pourvue en voies équipées, « Pepita » constituant une exception notable. J’avais déjà parcouru cet itinéraire en 2016 peu après son ouverture, les 5 années écoulées permettant aux avant-bras de récupérer de ces 120 mètres globalement déversants, la sortie de la voie se trouvant au-delà de son départ…
C’est une belle ligne dans le beau rocher de l’Oule, calcaire tout en rondeurs sculpté en gargouilles, toits et niches, et où oppositions et renfougnes permettent de soulager un peu les bras, malgré tout bien sollicités, particulièrement dans L3 bien dure sur ses 15 premiers mètres. La grimpe s’avère tout de même variée, de la dalle de L1 au toit de L4, du dièdre de L3 à la fissure de L5 en passant par le cheminée-renfougne de L2, et l’ambiance gazeuse dès le départ de L3, avec un vide peut-être plus prenant qu’ailleurs vu l’escalade souvent extérieure. Une petite pépite spitée, à faire et à refaire !

dans le premier des 3 rappels d'accès

dans le premier des 3 rappels d'accès

L1

L1

L2
L2

L2

L3
L3

L3

L4
L4

L4

L5

L5

Rechercher