23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 16:51
Le 20 mars 2010 avec Aude

Par le versant nord au départ du hameau du Ponteil

Sommet : 2400 m
Dénivelée : 950 m
Difficulté : 2.3

2010-03-20-crete-de-la-Selle-002--Large-.jpg
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 08:39

Le 19 mars 2010 avec François-Xavier et Pierre

Sommet : 2750 m
Dénivelée : 1700 m
Difficulté : PD+/AD- alpinisme à la montée par la voie des chourums, 4.1 ski à la descente par la voie normale en face sud

Un itinéraire absolument exceptionnel, mis en lumière sur les sites Internet de ski de randonnée, et qui offre un parcours insolite incluant la traversée de 3 chourums (gouffres dans le patois du Dévoluy)...

2010-03-19-Grand-Ferrand-par-chourums-006--Large-.jpg
l'itinéraire vu de son attaque à 2300 m


2010-03-19-Grand-Ferrand-par-chourums-017--Large-.jpg
FX et Pierre dans le premier chourum (gouffre) olympique


P3190033.JPG
à la montée dans le premier chourum


2010-03-19-Grand-Ferrand-par-chourums-028--Large-.jpg
FX à la sortie du premier chourum


P3190059
Pierre dans le premier chourum


2010-03-19-Grand-Ferrand-par-chourums-034--Large-.jpg
Pierre à la sortie du premier chourum


P3190060.JPG
Pierre au-dessus du premier chourum


2010-03-19-Grand-Ferrand-par-chourums-038--Large-.jpg
sur la vire au-dessus du premier chourum


2010-03-19-Grand-Ferrand-par-chourums-043--Large-.jpg
Pierre à l'entrée du second chourum


2010-03-19-Grand-Ferrand-par-chourums-046--Large-.jpg
les arches "inter-ferrantes" du second chourum


P3190080.JPG
moi dans le second chourum


2010-03-19-Grand-Ferrand-par-chourums-052--Large-.jpg
Pierre et FX dans le second chourum devant les arches "inter-ferrantes"



P3190088.JPG
Pierre dans le second chourum


2010-03-19-Grand-Ferrand-par-chourums-056--Large-.jpg
FX dans le troisième chourum


2010-03-19-Grand-Ferrand-par-chourums-058--Large-.jpg
au-dessus du troisième chourum sur la pente suspendue


2010-03-19-Grand-Ferrand-par-chourums-060--Large-.jpg
sous le sommet à 2700 m


2010-03-19-Grand-Ferrand-par-chourums-066--Large-.jpg
rappel à la descente devant les Ecrins

15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 09:41
Le 13 mars 2010 avec Barbara et Jérôme

Montée par l'arête est du col de l'Ane, descente par la face est

Sommet : 2750 m
Dénivelée : 1150 m
Difficulté : 3.3

2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 005 (Large)
sur l'arête est de Costa Rouenda à 2600 m devant la face sud du Pic Silhourais


2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 008 (Large)
sur l'arête est à 2600 m


2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 009 (Large)
sur l'arête est de Costa Rouenda à 2650 m


2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 011 (Large)
dans la pente sud-est face à la Grande Séolane


2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 013 (Large)
dans le replat du vallon de l'Eyssalette


2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 015 (Large)
nos traces dans le bas de la face Est

14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 22:15
Le 14 mars 2010 avec Barbara, Pierre et Jérôme

Par le couloir nord depuis la village du Casset

Très belle pente, longue et régulière, dotée d'un final alpin quoique jamais très raide (pas plus de 45°)

Sommet : 2800 m
Dénivelée : 1300 m
Difficulté : 4.3

2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 021 (Large)
à la montée à 2300 m


2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 023 (Large)
à la montée à 2400 m


2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 024 (Large)
à la montée à 2500 m


2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 028 (Large)
à la montée à 2500 m face à la Meije


2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 029 (Large)
à la montée à 2600 m


2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 031 (Large)
dans la partie finale du couloir à 2700 m


2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 035 (Large)
à 2750 m


2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 039 (Large)
franchissement de la corniche de sortie


2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 046 (Large)
à la descente sous la corniche


2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 049 (Large)
à la descente à 2750 m


2010 03 13 14 Costa Rouenda breche du Casset 050 (Large)
à la descente à 2600 m

6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 20:36
Le 6 mars 2010 avec Vivienne et Philippe

Par le versant sud, montée par la combe de Mai et descente par la combe d'Aurouze

Sommet : 2550 m
Dénivelée : 1500 m
Difficulté : 3.3

2010 03 06 pic de Bure face sud 004 (Large)
à la montée à 1850 m en bas de la combe de Mai


2010 03 06 pic de Bure face sud 007 (Large)
sur le replat de la combe de Mai à 2350 m


2010 03 06 pic de Bure face sud 011 (Large)
dans la combe d'Aurouze à 2100 m

2010 03 06 pic de Bure face sud 016 (Large)
dans la combe d'Aurouze à 2000 m

2010 03 06 pic de Bure face sud 023 (Large)
dans la combe d'Aurouze à 2000 m


2010 03 06 pic de Bure face sud 024 (Large)
en bas de la combe d'Aurouze à 1800 m
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 17:10

J'ai toujours été porté vers l'ailleurs, qu'il soit imaginaire, porté par du texte ou de l'image, ou réel, se découvrant devant moi et sous mes skis, crampons, chaussures de marche ou palmes.

 

Cette quête perpétuelle de l’ailleurs s’est d’abord limitée dans mon enfance au périmètre étroit du pâté de maisons où l’on m'autorisait à circuler à vélo, puis à l’adolescence à la limite physique où mes mollets pouvaient me porter à vélo, avant que le permis de conduire ne repousse plus tard ces frontières, auxquelles les premiers voyages en avion porteront le coup de grâce... Voilà comment progressivement les randonnées à la journée dans les Aravis ont pu se transformer en de petites expéditions dans l’Elbourz iranien ou la Cordillère royale bolivienne.

 

Maintenant trentenaire savoyardo-parisiano-provençal ([sic]) et surtout citoyen du monde, je suis venu m’installer en Provence, cette région qui en condense tant d’autres avec son incroyable variété de climats et de paysages, entre les forêts de feuillus de la Sainte-Baume et la garrigue de la Sainte-Victoire en passant par les pins du Briançonnais, du calcaire blanc des calanques au grès orange des falaises soubeyrannes, des séracs des Ecrins aux surplombs de poudingue du Bec de l’Aigle. Un petit paradis pour le sportif de plein air, qui peut à la fin du printemps le samedi randonner à skis sur les névés des Ecrins et le dimanche en masque et tuba dans les calanques de Marseille, alors qu’il ne saura plus où donner des chaussons d’escalade les soirs de semaine…

 

 

 

Trêve d’introspection, place à quelques explications sur ce blog qui n’a rien d’un carnet intime mais se veut plutôt une fenêtre parmi tant d’autres sur notre planète bleue, blanche, verte et ocre...

 

 

 

Internet constituant un media qui se prête parfaitement aux galeries d’images, ce site présente une sélection réduite de photos pour chaque site découvert en voyage, chaque itinéraire d'alpinisme, de ski de randonnée ou d'escalade, avec une nette prédilection pour des lieux à l’écart de la civilisation, dignes héritiers de ces terra incognita qui avaient titillé mon imagination sur ces vieilles cartes qui me fascinaient tant.

 

Nulle photo donc de la tour de Pise sur ce site; ce blog penche plutôt vers des paysages de montagnes, françaises ou exotiques, là où beauté et difficulté d’accès ravissent le photographe en quête de grandeur et de sauvagerie. Il n’a d’autre but de faire partager ces quelques paysages et instants volés à notre chère planète multicolore, et de donner quelques idées de voyages, qu'ils soient horizontaux vers d'autres cultures ou verticaux vers d'autres montagnes.

 

Puisqu'on dit volontiers qu'une image vaut mille mots, et à l’exception de cet avant-propos bavard, ce site a été allégé du poids des mots pour mieux s’appuyer sur le «choc» des photos. N'hésitez pas en tout cas à me contacter pour toute demande d'information sur l'un ou l'autre des voyages horizontaux ou verticaux présentés ici.

 

5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 10:28

Les 5 et 6 juin 2004 avec Cyril
Sommet de l'Aneto par le couloir Estasen depuis le refuge de Coronas, retour par le pont de Mahomet et le col de Coronas
Sommet : 3400 m
Dénivelée : 1800 m
Difficulté : PD+

Sortie pré-estivale sur le sommet des Pyrénées, gravi de façon un peu détournée par le couloir Estasen en haut de son versant sud-ouest. C'est une façon élégante d'atteindre ce sommet surfréquenté sur sa voie normale versant nord, et l'occasion de gravir un beau couloir de neige suivi d'une arête facile. En ce début juin la montagne encore bien enneigée nous offrira d'excellentes conditions de cramponnage et nous servira ses plus beaux contrastes, des pelouses vert fluo où sifflent les marmottes du bas aux lacs blancs aux bords bleutés en cours de dégel, puis aux couloirs dominés de grosses corniches de neige, de l'été à l'hiver en quelques centaines de mètres et heures de marche !

marmotte durant l'approche

marmotte durant l'approche

au pied de la face sud-ouest de l'Aneto

au pied de la face sud-ouest de l'Aneto

dans le couloir Estasen
dans le couloir Estasen

dans le couloir Estasen

la corniche au sommet du couloir à 3250 m

la corniche au sommet du couloir à 3250 m

vue du sommet vers le sud et l'arête entre le sommet du couloir Estasen et l'Aneto

vue du sommet vers le sud et l'arête entre le sommet du couloir Estasen et l'Aneto

vue du sommet de l'Aneto vers l'est

vue du sommet de l'Aneto vers l'est

à la descente, vue du couloir dans son intégralité

à la descente, vue du couloir dans son intégralité

un lac glacé à 2500 m
un lac glacé à 2500 m

un lac glacé à 2500 m

le printemps dans toute son explosion de couleurs

le printemps dans toute son explosion de couleurs

5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 10:21

Les 20 et 21 juillet 2005 avec Cyril

Sommet : 3100 m
Dénivelée : 1600 m
Difficulté : PD, de l'escalade facile sur l'arête entre les pics occidental et oriental des Crabioules

Ascension en 2 jours du pic des Crabioules, au départ des bains de Benasque et avec bivouac au lac de Litérole. Après la virée sur les crêtes du Seil de la Baque l'été précédent, on retourne dans cette haute vallée de Luchon, qu'on apprécie avec ses crêtes rocheuses suspendues au milieu des reliques glaciaires et des lacs d'altitude - souvent encore partiellement glacés en plein été. Le pic des Crabioules nous démontrera encore l'intérêt de ce coing, parmi les plus beaux des Pyrénées et avec peu d'équivalents alpins.

On savourera en particulier le parcours de la crête sommitale des Crabioules, aérienne mais facile et éminemment esthétique à cheval sur un trait de rocher au-dessus des lacs glacés, et la descente en boucle par le sauvage vallon de Remune et ses nomnreux névés qu'on mettra à profit... en ramasse !

le lac de Litérole à 2500 m et ses glaces flottantes, devant la face sud des Crabioules

le lac de Litérole à 2500 m et ses glaces flottantes, devant la face sud des Crabioules

sur la crête des Crabioules, belle ambiance
sur la crête des Crabioules, belle ambiance
sur la crête des Crabioules, belle ambiance

sur la crête des Crabioules, belle ambiance

vue depuis le sommet des Crabioules, le massif de la Maladeta à gauche et les lacs glacés de Lliterola 

vue depuis le sommet des Crabioules, le massif de la Maladeta à gauche et les lacs glacés de Lliterola 

vue du sommet des Crabioules vers le pic du Seil de la Baque (réalisé en traversée l'année précédente), son glacier et le lac du Portillon, au second plan à gauche les Posets

vue du sommet des Crabioules vers le pic du Seil de la Baque (réalisé en traversée l'année précédente), son glacier et le lac du Portillon, au second plan à gauche les Posets

les lacs de Litérole

les lacs de Litérole

sur la corniche du col de Lliterola

sur la corniche du col de Lliterola

5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 10:12

Les 18 et 19 juillet 2005 avec Cyril

Traversée col Maldito - col de Coronas
Sommet : 3350 m
Dénivelée : 1500 m
Difficulté : AD-

Après les Posets par la crête des Espadas, encore une jolie course d'arêtes pyrénéennes en ce mois de juillet 2005, un peu plus sérieuse que la précédente avec un rocher déilcat au départ puis quelques vrais pas d'escalade et un rappel sur l'arête. On trouve surtout sur cette arête perchée à plus de 3200 m une belle ambiance glaciaire peu commune dans les Pyrénées, au-dessus des glaciers de l'Aneto, réduits au statut de plaques de glace à vif avant de disparaître complètement..

bivouac sous le Portillon supérieur

bivouac sous le Portillon supérieur

vue du col Maldito vers le cirque de Lliterola

vue du col Maldito vers le cirque de Lliterola

glacier de l'Aneto vu du col Maldito, au passage de la rimaye sous la face nord du Pic Maudit
glacier de l'Aneto vu du col Maldito, au passage de la rimaye sous la face nord du Pic Maudit
glacier de l'Aneto vu du col Maldito, au passage de la rimaye sous la face nord du Pic Maudit

glacier de l'Aneto vu du col Maldito, au passage de la rimaye sous la face nord du Pic Maudit

au début de la partie rocheuse de la course

au début de la partie rocheuse de la course

glacier de l'Aneto, pic de l'Aneto et couloir Estasen vue de la Pointe du Milieu

glacier de l'Aneto, pic de l'Aneto et couloir Estasen vue de la Pointe du Milieu

5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 10:04

Les 16 et 17 juillet 2005 avec Cyril

Sommet des Posets par la crête des Espadas, descente par la voie normale (canal Fonda ou rue royale)

Sommet : 3400 m
Dénivelée : 2100 m en 2 jours
Difficulté : PD+, 2 pas de III

Encore un sommet majeur - le second plus haut des Pyrénées - gravi lors de ces semaines pyrénéennes entre 2003 et 2006, le pic des Posets ou pointe de Llardana ! On en fera l'ascension par la crête des Espadas, une longue arête rocheuse facile mais souvent aérienne et en rocher parfois médiocre, et surtout une ligne esthétique et un magnifique belvédère tout du long sur les reliques glaciaires encore blotties au nord sous la crête et les sommets environnants. La descente par le couloir Fonda de la voie normale s'avèrera autrement plus fréquentée, que les longues sessions de ramasse sur les névés feront heureusement oublier !

bivouac au bord du lac ibon de Milllares, sous les pentes du Tucon Royo

bivouac au bord du lac ibon de Milllares, sous les pentes du Tucon Royo

sur la crête, devant l'un des glaciers de Llardana, déjà en glace vive en ce début juillet
sur la crête, devant l'un des glaciers de Llardana, déjà en glace vive en ce début juillet
sur la crête, devant l'un des glaciers de Llardana, déjà en glace vive en ce début juillet

sur la crête, devant l'un des glaciers de Llardana, déjà en glace vive en ce début juillet

à la descente par la rue royale (!)

à la descente par la rue royale (!)

source ferrugineuse

source ferrugineuse

Rechercher