7 novembre 2021 7 07 /11 /novembre /2021 20:47

Le 6 novembre 2021

Itinéraire : col de la Gineste - mont Carpiagne - col Sabatier - muraille de Chine - collu au nord-est du point coté 507 - crête ouest du Mont Saint-Cyr - mont Saint-Cyr - col Sabatier - mont Carpiagne - col de la Gineste

Retour dans cette portion septentrionale des calanques délaissée des randonneurs et grimpeurs, cette fois par le versant sud au départ du col de la Gineste afin de ne pas congeler dans les fonds de vallon ombragés du versant nord au départ de la Barasse. On retrouve du sommet des Monts Carpiagne et Saint-Cyr les vues panoramiques (de Marseille  au Cap Sicié, du Ventoux à l’Estrop) et les chaos dolomitiques qui font le charme du coing. Par contre il faudra revenir pour les tapis de bruyères et d’ajoncs en fleurs qui m’avaient fracturé la rétine en VTT un an plus tôt ; c’est encore un peu trop tôt pour le pic de floraison des bruyères (d’ailleurs moins nombreuses en adret qu’en ubac) et beaucoup trop tôt pour celle des ajoncs !

au départ dans la bruyère en fleurs
au départ dans la bruyère en fleurs

au départ dans la bruyère en fleurs

vers le sommet du Carpiagne
vers le sommet du Carpiagne

vers le sommet du Carpiagne

du la crête ouest du mont Saint-Cyr, vues vers la muraille de Chine et Marseille
du la crête ouest du mont Saint-Cyr, vues vers la muraille de Chine et Marseille

du la crête ouest du mont Saint-Cyr, vues vers la muraille de Chine et Marseille

au retour dans la bruyère
au retour dans la bruyère

au retour dans la bruyère

1 novembre 2021 1 01 /11 /novembre /2021 17:13

Le 31 octobre 2021

Dernière journée de ce voyage en Roumanie dans la capitale Bucarest, curieux patchwork de bâtiments néo-classiques construits durant l’âge d’or roumain fin XIX°–début XX°, de quelques passages couverts à verrières, d’architecture « soviétique » après 1945 (dont le tristement célèbre surdimensionné « palais du parlement »), d’églises à coupoles – souvent refaites à neuf, le tout entre de nombreux immeubles tombant par contre peu à peu à l’état de ruines. Dommage car la ville a beaucoup de charme et n’usurpe pas forcément son titre de « petit Paris », une belle découverte à l’image du pays tout entier, évidemment très loin des tristes clichés vaguement racistes en vigueur sur ce pays linguistiquement (le Roumain est la seule langue latine de l’Europe de l’Est) et culturellement proche de la France - où la cuisine servie en restaurants a d’ailleurs varié entre « bonne » et « excellente ». C’est un pays encore préservé du tourisme de masse et donc aux habitants souvent curieux et sympathiques ; les Carpates intègrent d’ailleurs la liste des voyages possibles pour le ski de randonnée !

Bucarest, la "petite Paris", ses églises orthodoxes à coupoles, passages couverts et immeubles au style néo-classique...
Bucarest, la "petite Paris", ses églises orthodoxes à coupoles, passages couverts et immeubles au style néo-classique...
Bucarest, la "petite Paris", ses églises orthodoxes à coupoles, passages couverts et immeubles au style néo-classique...
Bucarest, la "petite Paris", ses églises orthodoxes à coupoles, passages couverts et immeubles au style néo-classique...

Bucarest, la "petite Paris", ses églises orthodoxes à coupoles, passages couverts et immeubles au style néo-classique...

1 novembre 2021 1 01 /11 /novembre /2021 17:11

Le 30 octobre 2021

Balades au-dessus de Sinaia, vers la crête sommitale des Bucegi puis le château de Peles, infiniment plus intéressant que celui de Bran visité 2 jours plus tôt (et pourtant beaucoup moins touristique).

les tours de Jepii Mici et Caraiman vus depuis Busteni
les tours de Jepii Mici et Caraiman vus depuis Busteni

les tours de Jepii Mici et Caraiman vus depuis Busteni

au sommet de Furnica, atteint... en télécabine
au sommet de Furnica, atteint... en télécabine
au sommet de Furnica, atteint... en télécabine

au sommet de Furnica, atteint... en télécabine

le château de Peles
le château de Peles

le château de Peles

1 novembre 2021 1 01 /11 /novembre /2021 17:09

Le 29 octobre 2021

Itinéraire : col 1350 - cabane Poiana Izvoarelor - combe de Morarului - Bucsoiu - arête nord de Bucsoiu - col 1420 - cabane Poiana Izvoarelor - parking de Cerbului

Dénivelée : 1300 m (1350-1500-1450-2450-2400-2500-1800-1850-1350-1100)

Longue randonnée à la journée dans le massif des Bucegi, juste au sud de la ville de Brasov. On marchera dans la hêtraie sous l’imposant versant est du Bucsoiu et de l’Omu, avant de forcer ce versant très alpin par le fond du vallon de Morarului, raide et encaissé, au sentier peu marqué comportant 2 ressauts avec de petits pas d’escalade vers 1800 puis 2300 m. Une randonnée à ne pas mettre donc sous toutes les semelles, mais superbe sous la dentelle de conglomérat des aiguilles de Morarului au-dessus des mélèzes jaunis par l’automne ; dommage seulement que l’ascension trop tardive jointe à l’orientation au levant m’ait privé de soleil ! L’arrivée sur la large arête sommitale permet de retrouver ce dernier ainsi que d’ouvrir le panorama, évidemment à 360° sur ces montagnes à la position dominante. La boucle par le sommet du Bucsoiu puis son arête nord à la descente donne au final une belle combinaison sur ces montagnes décidément beaucoup plus alpines qu’attendu, en tout cas dans leur versant est dominant les villes de Busteni et Sinaia.

vues sur la crête de Morarului depuis le sentier sous Capatana Porcului
vues sur la crête de Morarului depuis le sentier sous Capatana Porcului

vues sur la crête de Morarului depuis le sentier sous Capatana Porcului

remontée raide et délicate du vallon de Morarului, une glacière à l'ombre sous le couvert d'épicéas et de mélèzes
remontée raide et délicate du vallon de Morarului, une glacière à l'ombre sous le couvert d'épicéas et de mélèzes
remontée raide et délicate du vallon de Morarului, une glacière à l'ombre sous le couvert d'épicéas et de mélèzes
remontée raide et délicate du vallon de Morarului, une glacière à l'ombre sous le couvert d'épicéas et de mélèzes

remontée raide et délicate du vallon de Morarului, une glacière à l'ombre sous le couvert d'épicéas et de mélèzes

en haut de la combe, chamois et crête de Balaurului (apparemment superbe mais trop engagé, seul sans topo et à 2 heures du crépuscule...)
en haut de la combe, chamois et crête de Balaurului (apparemment superbe mais trop engagé, seul sans topo et à 2 heures du crépuscule...)

en haut de la combe, chamois et crête de Balaurului (apparemment superbe mais trop engagé, seul sans topo et à 2 heures du crépuscule...)

le sommet du Bucsoui vu depuis l'antécime nord du Omu

le sommet du Bucsoui vu depuis l'antécime nord du Omu

couleurs à la descente de l'arête nord
couleurs à la descente de l'arête nord

couleurs à la descente de l'arête nord

1 novembre 2021 1 01 /11 /novembre /2021 17:06

Le 28 octobre 2021

Visite de la ville médiévale de Brasov juste au nord du massif des Bucegi, une jolie cité fortifiée dont les remparts entourent un centre historique de cachet, grande place piétonne pavée, église gothique du XVième siècle dite église noire, d’ailleurs une des rares villes touristiques de Roumanie. Le château de Bran au sud-ouest canalise (de manière injustifiée !) la plupart des touristes, tout comme le sanctuaire des ours de Zarnesti avec ses plantigrades extirpés de cirques ou cages pour être relocalisés dans ces grands enclos disséminés dans la forêt en guise de refuge. Faute d’avoir pu croiser des ours à l’état sauvage dans les Abruzzes (une soixantaine dans le parc national) au début du mois ou durant cette semaine roumaine (environ 6000 dans le pays !), on a le plaisir d’y observer certains ours encore actifs et joueurs, au point de monter aux arbres et d’en descendre (ou plutôt chuter parfois !) juste devant les visiteurs. 

le centre historique de Brasov, son "église noire", ses remparts avec portes et sa ville fortifiée
le centre historique de Brasov, son "église noire", ses remparts avec portes et sa ville fortifiée
le centre historique de Brasov, son "église noire", ses remparts avec portes et sa ville fortifiée
le centre historique de Brasov, son "église noire", ses remparts avec portes et sa ville fortifiée

le centre historique de Brasov, son "église noire", ses remparts avec portes et sa ville fortifiée

dans le sanctuaire des ours de Zarnesti

dans le sanctuaire des ours de Zarnesti

1 novembre 2021 1 01 /11 /novembre /2021 17:02

Le 27 octobre 2021

Itinéraire : cabane Ciucas - arête sud-est du Ciucas - Varful Ciucas - Saua Tigailor - sentier ouest sous Tigaile Mari - cabane Ciucas

Randonnée en boucle improvisée vers le sommet du Varful Ciucas, une montagne découverte la veille au soir sur le Web et qui m’avait fait de l’œil avec ses dômes de conglomérat. C’est effectivement superbe et atypique, un massif entier de conglomérat, qui émerge par endroits de la forêt ou de la prairie sous la forme de dômes ou aiguilles, une sorte de Montserrat roumain perché à près de 2000 mètres aux confins des Carpates. Le rocher en lui-même est un beau poudingue, compact et clair avec des inclusions de granite et de quartz comme nulle part ailleurs, et la météo de cette belle journée permettra d’admirer depuis le sommet les lignes de crêtes des Bucegi se noyant dans la brume automnale.
La fréquentation est ce jour à l’avenant de la beauté du site, d’autant plus que les écoles sont fermées pour cause de covid cette semaine en Roumanie !

colchique et poudingue découpé du versant est du Ciucas
colchique et poudingue découpé du versant est du Ciucas

colchique et poudingue découpé du versant est du Ciucas

détail du conglomérat local, aux inclusions de quartz

détail du conglomérat local, aux inclusions de quartz

sous le sommet, les arches naturelles de "Babela la sfat"
sous le sommet, les arches naturelles de "Babela la sfat"
sous le sommet, les arches naturelles de "Babela la sfat"
sous le sommet, les arches naturelles de "Babela la sfat"

sous le sommet, les arches naturelles de "Babela la sfat"

vues du sommet sur les gendarmes de conglomérat sur fond de Bucegi
vues du sommet sur les gendarmes de conglomérat sur fond de Bucegi
vues du sommet sur les gendarmes de conglomérat sur fond de Bucegi
vues du sommet sur les gendarmes de conglomérat sur fond de Bucegi

vues du sommet sur les gendarmes de conglomérat sur fond de Bucegi

au retour versant ouest
au retour versant ouest
au retour versant ouest
au retour versant ouest
au retour versant ouest
au retour versant ouest

au retour versant ouest

couleurs au-dessus du lac (de barrage) de Tarlung

couleurs au-dessus du lac (de barrage) de Tarlung

1 novembre 2021 1 01 /11 /novembre /2021 16:57

Le 26 octobre 2021

Sur la route de Brasov, camp de base pour les 4 jours à venir, arrêt aux « trovanti » près du village d’Ulmet, de curieux rochers de grès aux formes particulièrement insolites pour des formations géologiques «naturelles». Des boules pleines ou coupées, des formes anthropomorphiques, des colonnes cannelées aux allures de colonnes romaines, sont dispersées sur une échine rocheuse dans la forêt de feuillus en plein incendie automnal, et peuvent faire penser aux boules de Rosans, autre curiosité géologique méconnue à base de grès… mais en France !

les formations gréseuses du bas
les formations gréseuses du bas
les formations gréseuses du bas

les formations gréseuses du bas

plus haut dans la forêt en plein incendie automnal, formes anthropomorphiques, colonnes cannelées...
plus haut dans la forêt en plein incendie automnal, formes anthropomorphiques, colonnes cannelées...
plus haut dans la forêt en plein incendie automnal, formes anthropomorphiques, colonnes cannelées...
plus haut dans la forêt en plein incendie automnal, formes anthropomorphiques, colonnes cannelées...
plus haut dans la forêt en plein incendie automnal, formes anthropomorphiques, colonnes cannelées...

plus haut dans la forêt en plein incendie automnal, formes anthropomorphiques, colonnes cannelées...

1 novembre 2021 1 01 /11 /novembre /2021 16:53

Le 25 octobre 2021

Première journée d’un voyage en Roumanie, improvisé à la dernière minute en remplacement d’un prévu en Sicile, annulé pour raisons météo. Un petit détour sur la route des montagnes Bucegi nous amène dans la Transylvanie profonde des petits villages, de leurs routes défoncées parcourues de Trabant, Dacia, charrettes à chevaux ou à bœufs, des berlines allemandes pour les nouveaux riches et des maisons devant lesquelles les habitants vendent leurs récoltes de choux ou d’oignons.
Les « volcans de boue » attirent les quelques touristes de la région, avec leurs vasques où du gaz expulsé fait jaillir de la boue à intervalles réguliers. Un joli spectacle géologique dans ces paysages de badlands (de dimensions très réduites) de terres stériles ravinées par les coulées de boue débordant des cratères.

le site principal, ses "volcans de boue" et son paysage lunaire
le site principal, ses "volcans de boue" et son paysage lunaire
le site principal, ses "volcans de boue" et son paysage lunaire
le site principal, ses "volcans de boue" et son paysage lunaire
le site principal, ses "volcans de boue" et son paysage lunaire

le site principal, ses "volcans de boue" et son paysage lunaire

instantanés des "éruptions"
instantanés des "éruptions"

instantanés des "éruptions"

le second site plus au nord près de Beciu
le second site plus au nord près de Beciu

le second site plus au nord près de Beciu

23 octobre 2021 6 23 /10 /octobre /2021 18:03

Le 23 octobre 2021

Itinéraire : parking du col Sainte-Anne - col Sainte-Anne - collu entre les points cotés 710 et 695 - sentier vert versant sud - vallon du Pilon du Roi jusqu'au point coté 390 - branche est du vallon par le point coté 428 - collu 550 - col Sainte-Anne - parking du col Sainte-Anne

Retour dans ce versant sud de la chaîne de l'Etoile, et sa "sauvagitude" quelques kilomètres au-dessus de la métropole marseillaise, dans une très belle géologie d'affleurements dolomitiques au-dessus de la garrigue. L'objectif du jour était de parcourir le vallon du Pilon du Roi en boucle depuis Mimet afin d'éviter la longue approche ingrate depuis Marseille par le sud, et de profiter des très nombreux arbousiers du fond du vallon pour préparer des confitures, objectif rempli dans 3 pots ! 

du beau et du bon (roquette sauvage)
du beau et du bon (roquette sauvage)

du beau et du bon (roquette sauvage)

la dolomie des lieux

la dolomie des lieux

les chaos dolomitiques du versant sud du Pilon
les chaos dolomitiques du versant sud du Pilon
les chaos dolomitiques du versant sud du Pilon

les chaos dolomitiques du versant sud du Pilon

du beau (bruyère) et du bon (arbouses, de la cueillette sur l'arbre à la confiture)
du beau (bruyère) et du bon (arbouses, de la cueillette sur l'arbre à la confiture)
du beau (bruyère) et du bon (arbouses, de la cueillette sur l'arbre à la confiture)
du beau (bruyère) et du bon (arbouses, de la cueillette sur l'arbre à la confiture)
du beau (bruyère) et du bon (arbouses, de la cueillette sur l'arbre à la confiture)

du beau (bruyère) et du bon (arbouses, de la cueillette sur l'arbre à la confiture)

au retour vers le collu 550

au retour vers le collu 550

23 octobre 2021 6 23 /10 /octobre /2021 17:24

Le 23 octobre 2021

Voie "morbus gravis" au crêt Saint-Michel, 3 longueurs, équipé, 6b max

Cotations ressenties 6b/6a+/5c+

Une des belles voie du crêt Saint-Michel avec ses 3 grandes longueurs souvent soutenues dans le 6a ou un peu plus, dans un style à doigs et à orteils douloureux mais intéressant ([sic]) et sur rocher neuf pour la dernière longueur. La seconde moitié de la première longueur constitue à elle seule un modèle de continuité et d'homogénéité dans le 6a+, avec de plus des pas bien obligatoires entre les scellements !

L1, très soutenue en 6a+ voire b sur sa seconde moitié
L1, très soutenue en 6a+ voire b sur sa seconde moitié

L1, très soutenue en 6a+ voire b sur sa seconde moitié

L3, belle et pas trop dure en 6a sur rocher neuf

L3, belle et pas trop dure en 6a sur rocher neuf

Rechercher