29 août 2021 7 29 /08 /août /2021 21:13

Le 28 août 2021

Sommet sud de la crête de Balari, voie "micro-calcifications", 6 longueurs, équipé, 5c+ max

4a/4c/5c+/4c/5b+/4c

Demi-journée d’initiation à la grande voie dans le Queyras, sur la crête de Balari au-dessus du Queyron, un éperon de calcaire face au beau cirque est de la crête de Croseras. C’est une courte grande voie d’accès et de retour rapide, aux relais tous confortables, 6 courtes longueurs dans le 4 à l’exception de L5 et surtout L3, soutenue dans le 5c avec des pas bien délicats au départ, sans doute trop pour permettre à des grimpeurs de niveau petit 5 de se faire plaisir. Cette longueur s’avère en tout cas la plus intéressante de la voie sur un calcaire gris très compact sculpté en cannelures.

à l'approche, devant les ressauts de calcaire à gravir
à l'approche, devant les ressauts de calcaire à gravir

à l'approche, devant les ressauts de calcaire à gravir

dans la belle L3 sur dalle cannelée

dans la belle L3 sur dalle cannelée

sortie de L3

sortie de L3

L5 et L6
L5 et L6

L5 et L6

26 août 2021 4 26 /08 /août /2021 19:22

Le 26 août 2021

"la petite grande voie de la côte bleue", 3 longueurs, équipé, 6a max

5b/5b/6a

Retour pour la n-ième fois sur la « petite » grande voie de la côte bleue entre l’Erevine et Méjean, pour le plaisir toujours vivace de parcourir ce beau rocher dans ce beau cadre maritime s’il en est, et de faire découvrir cette belle ligne à l’escalade particulièrement belle dans sa dernière longueur. 

L1
L1

L1

fin de L2

fin de L2

L3
L3

L3

(une partie de la) récolte du jour

(une partie de la) récolte du jour

21 août 2021 6 21 /08 /août /2021 21:08

Le 20 août 2021

Dernier canyon du séjour, celui du Yesa supérieur sous le village de Buerba. C’est un canyon moins parcouru que les autres découverts durant ce voyage ibérique, d’accès routier long et pédestre pas si court, typé montagne avec son eau froide, ses berges arborées et moussues, et ses grandes vasques pleines de feuilles mortes. On y trouve une longue section atypique, dite de « la ruelle », où l’on marche à sec au fond d’un canyon, à proximité immédiate mais pas dans l’actif, et un bel encaissement final inespéré, particulièrement esthétique dans les méandres du calcaire gris. C'est joli mais pas majeur, une conclusion à ces 10 jours de road trip avec en alternance désert de badlands et campagne verdoyante, ou pain de sucre de calcaire des Pics d’Europe et fonds de canyon des Pyrénées !

le rappel de 12 mètres

le rappel de 12 mètres

quelques toboggans (en eau froide...)
quelques toboggans (en eau froide...)

quelques toboggans (en eau froide...)

un canyon typé montagne, dans le passage dit de la "ruelle"
un canyon typé montagne, dans le passage dit de la "ruelle"
un canyon typé montagne, dans le passage dit de la "ruelle"
un canyon typé montagne, dans le passage dit de la "ruelle"
un canyon typé montagne, dans le passage dit de la "ruelle"

un canyon typé montagne, dans le passage dit de la "ruelle"

dernier encaissement
dernier encaissement
dernier encaissement
dernier encaissement
dernier encaissement

dernier encaissement

21 août 2021 6 21 /08 /août /2021 21:07

Le 19 août 2021

Halte dans la ville de Saragosse au cœur de l’Aragon, une des plus grandes villes espagnoles dotées notamment de 2 belles cathédrales, l’imposante basilique baroque de Notre-Dame du Pilier et ses nombreuses coupoles et tours et la plus discrète cathédrale Saint-Sauveur, remarquable pour son style mudejar aux influences arabes ! Et puis, au-delà de l’architecture religieuse, la ville offrira un ravitaillement bien apprécié en churros et autre sangria, pas si faciles à dégotter en montagne…

le palais de l'Aljaferia

le palais de l'Aljaferia

l'une des 2 cathédrales de Saragosse, la basilique Notre-Dame-du-Pilier et son retable
l'une des 2 cathédrales de Saragosse, la basilique Notre-Dame-du-Pilier et son retable

l'une des 2 cathédrales de Saragosse, la basilique Notre-Dame-du-Pilier et son retable

l'autre cathédrale, la cathédrale Saint-Sauveur de Saragosse et son style mudejar empreint d'influences arabes
l'autre cathédrale, la cathédrale Saint-Sauveur de Saragosse et son style mudejar empreint d'influences arabes
l'autre cathédrale, la cathédrale Saint-Sauveur de Saragosse et son style mudejar empreint d'influences arabes

l'autre cathédrale, la cathédrale Saint-Sauveur de Saragosse et son style mudejar empreint d'influences arabes

21 août 2021 6 21 /08 /août /2021 21:05

Le 18 août 2021

Parcours du canyon des Oscuros de Balces en Sierra de Guara, l’un des plus classiques du coing. On y trouve effectivement de belles sections ludiques dans le chaos de blocs de la première partie, un passage superbe sous bloc arrosé qui donne accès au formidable encaissement médian – son mètre de largeur entre des parois de calcaire de plusieurs dizaines de mètres de haut, mais tout cela est un peu court et ne rivalise à mon sens pas avec la variété et l’ampleur de l’encaissement du barranco de Las Gloces parcouru une semaine plus tôt. Par contre la marche d’approche des Oscuros de Balces vaut le déplacement à elle toute seule, superbe avec sa vue panoramique sur les falaises de conglomérat du parcours aval du Balces puis sa descente au fond du canyon à travers les falaises et sous les nuées de vautours !

des "oscuros" qui portent bien leur nom avec de nombreux passages proches de la spéléologie
des "oscuros" qui portent bien leur nom avec de nombreux passages proches de la spéléologie

des "oscuros" qui portent bien leur nom avec de nombreux passages proches de la spéléologie

dans le magnifique mais court encaissement médian
dans le magnifique mais court encaissement médian
dans le magnifique mais court encaissement médian
dans le magnifique mais court encaissement médian
dans le magnifique mais court encaissement médian

dans le magnifique mais court encaissement médian

jeux dans les vasques vertes à la sortie

jeux dans les vasques vertes à la sortie

21 août 2021 6 21 /08 /août /2021 21:03

Le 17 août 2021

Découverte du désert de badlands des Bardenas Reales au nord-est de Tudela, et à quelques heures de route des bocages de Cantabrie ou des Asturies. Encore de gros contrastes climatiques dans ces régions montagneuses de bord de mer, à l’instar par exemple des versants sud et nord de l’Elbourz iranien où l’on passe du désert aux rizières en quelques dizaines de kilomètres…
Ici l’aridité et les rares pluies torrentielles ont fait des plateaux et collines sédimentaires des ravins et cheminées de fée, souvent multicolores avec les différentes strates sédimentaires mises à nu. Les paysages évoquent donc le far west américain, l’argile remplaçant ici le sandstone, les bergeries ou abris délabrés accentuant parfois la ressemblance. Des pistes carrossables permettent de sillonner ces paysages en voiture de tourisme et d’admirer entre autres la demoiselle coiffée du Castel de Tierra, dommage par contre que la zone de la Piskerra, sans doute la plus belle avec ses grands ravins d’argile multicolore tels des badlands made in Europe, soit fermée comme chaque été pour protection des nidifications.

ambiance western dans le far east ibérique

ambiance western dans le far east ibérique

un désert de badlands sillonné par des pistes carrossables...
un désert de badlands sillonné par des pistes carrossables...

un désert de badlands sillonné par des pistes carrossables...

... et agrémentée de cheminées de fée

... et agrémentée de cheminées de fée

dans la Blanca Alta et ses collines d'argile multicolore érodées (la Piskerra malheureusement fermé comme tojuours en été)
dans la Blanca Alta et ses collines d'argile multicolore érodées (la Piskerra malheureusement fermé comme tojuours en été)
dans la Blanca Alta et ses collines d'argile multicolore érodées (la Piskerra malheureusement fermé comme tojuours en été)
dans la Blanca Alta et ses collines d'argile multicolore érodées (la Piskerra malheureusement fermé comme tojuours en été)
dans la Blanca Alta et ses collines d'argile multicolore érodées (la Piskerra malheureusement fermé comme tojuours en été)
dans la Blanca Alta et ses collines d'argile multicolore érodées (la Piskerra malheureusement fermé comme tojuours en été)
dans la Blanca Alta et ses collines d'argile multicolore érodées (la Piskerra malheureusement fermé comme tojuours en été)
dans la Blanca Alta et ses collines d'argile multicolore érodées (la Piskerra malheureusement fermé comme tojuours en été)
dans la Blanca Alta et ses collines d'argile multicolore érodées (la Piskerra malheureusement fermé comme tojuours en été)

dans la Blanca Alta et ses collines d'argile multicolore érodées (la Piskerra malheureusement fermé comme tojuours en été)

21 août 2021 6 21 /08 /août /2021 21:00

Le 16 août 2021

Parcours (partiel) du sentier supérieur des gorges du Cares au-départ de ¨Poncebos, un chemin taillé au-dessus de la rivière Cares dans des versants raides de parfois 2000 mètres de haut. Pas étonnant que cette gorge soit qualifiée de « divine » (« la garganta divina ») dans cet environnement d’immenses falaises et d’aiguilles rocheuses, et que des centaines voire milliers de randonneurs sillonnent ce sentier au mois d’août ! C’est superbe, quelque part un peu insolite entre 300 à 500 mètres d’altitude seulement, sur un large sentier riche en… ouvrages d’art, ponts, tunnels, un méga sentier Martel ou des gorges de Saint-Pierre, sur 12 kilomètres de long !

les gorges du Cares peu au-dessus de Poncebos, altitude... 400 mètres...
les gorges du Cares peu au-dessus de Poncebos, altitude... 400 mètres...
les gorges du Cares peu au-dessus de Poncebos, altitude... 400 mètres...

les gorges du Cares peu au-dessus de Poncebos, altitude... 400 mètres...

l'arche de Joracao

l'arche de Joracao

le sentier taillé dans les falaises de près de 2000 mètres de haut, durant 12 km...
le sentier taillé dans les falaises de près de 2000 mètres de haut, durant 12 km...
le sentier taillé dans les falaises de près de 2000 mètres de haut, durant 12 km...
le sentier taillé dans les falaises de près de 2000 mètres de haut, durant 12 km...
le sentier taillé dans les falaises de près de 2000 mètres de haut, durant 12 km...

le sentier taillé dans les falaises de près de 2000 mètres de haut, durant 12 km...

21 août 2021 6 21 /08 /août /2021 20:58

Le 15 août 2021

Voie "amistad con el diablo", sortie par la voie « Cepeda » au Naranjo de Bulnes (pic Urriellu)
Sommet : 2500 m
Dénivelée : 1600 m dont 300 m d'escalade partiellement équipée (au niveau des relais), quelques spits dans les pas durs et non protégeables, escalade malgré tout engagée et parfois exposée pour le leader
A mon sens 4c/5b/6a+/5c/5c/4c/5c/6b patiné ou A0


Ascension à la journée du sommet phare du massif des Picos de Europa, le Naranjo de Bulnes (ou Picu Urriellu en Asturien), un véritable pain de sucre de calcaire de plus de 2500 mètres de haut planté au nord du massif, à guère plus de 20 km à vol d’oiseau de l’Océan Atlantique au nord. C’est un très beau massif peu connu en France que ces Picos de Europa, de grands sommets calcaires situés 200 km à l’ouest des Pyrénées, culminant à 2650 m mais d’un caractère alpin très marqué à proximité immédiate de la mer, avec de profondes vallées à 200 mètres d’altitude dominées par des versants raides de parfois plus de 2000 mètres de haut. Loin au-dessus de ces gorges de basse altitude, le haut-massif s’apparente à une forêt d’aiguilles de calcaire, la plus belle et emblématique étant le Naranjo de Bulnes.
Depuis Sotres (attention piste aux places de stationnement rares et prises dès 8 heures du matin) la montée au refuge Delgado Ubeda fait passer des paysages de pâturages verdoyants couverts de bruyère en fleurs au monde minéral des pelouses alpines et des aiguilles de calcaire en quelques centaines de mètres, le temps d’émerger de la mer de nuages qui noie les montagnes sous la cote 1500 m. On atteint (à bon rythme) le refuge en une heure et demi de marche, sous les 600 mètres verticaux et compacts de la formidable face ouest, trop longue pour être sortie à la journée depuis la vallée.
Direction donc la face est, moins haute et dure, pour la voie « amistad con el diablo », avec mon guide Juan embauché pour l’occasion, et qui s’est avéré être… un ex-collègue de travail ! Le monde est petit, mais la face est grande, impressionnante de compacité vu du bas, un mur de lapiaz de 300 mètres de haut lisse ou strié de cannelures verticales. La voie s’avère homogène dans le V (avec un pas d’adhérence en 6a+ dans L3, protégé d’un des rares spits de la voie), mais particulièrement engagée avec seulement les relais équipés sur un calcaire peu adapté aux coinceurs. Notre leader grimpera d’ailleurs souvent 10 à 15 mètres dans du gros V sans aucune protection.
La fin de l’itinéraire se couche et reprend la fin de la voie « Cepeda », dans un registre moins technique moyennant un pas malcommode (mais aisément artifable) en fissure lustrée, avant que la châtière ne donne accès au haut de la face sud. De là une centaine de mètres de ressauts faciles (à faire corde tendue) mène au sommet, avant les 3 rappels de descente qui déposent dans la doline du cirque sud.
Au final une belle journée de plus de 12 heures de randonnée et d’escalade, et une première virée dans un massif parmi les plus beaux en calcaire, évoquant un peu des Ala Dag de bord d’océan. Reste donc à retourner à skis dans ces Pics d’Europe, très bien arrosés l’hiver comme en témoignent les nombreux névés encore présents en cette mi-août au-dessus de 2000 m, mais où il faudra justement composer avec une météo très capricieuse à quelques kilomètres de l’Atlantique.

sous 1200 m, ambiance bretonne dans la mer de nuages
sous 1200 m, ambiance bretonne dans la mer de nuages
sous 1200 m, ambiance bretonne dans la mer de nuages

sous 1200 m, ambiance bretonne dans la mer de nuages

la frontière et son arc-en-ciel

la frontière et son arc-en-ciel

au-dessus, tempête de ciel bleu, la face nord du Naranjo de Bulnes à gauche

au-dessus, tempête de ciel bleu, la face nord du Naranjo de Bulnes à gauche

au départ de la voie, face est

au départ de la voie, face est

sur le magnifique calcaire compact mais sculpté du Naranjo de Bulnes
sur le magnifique calcaire compact mais sculpté du Naranjo de Bulnes
sur le magnifique calcaire compact mais sculpté du Naranjo de Bulnes
sur le magnifique calcaire compact mais sculpté du Naranjo de Bulnes
sur le magnifique calcaire compact mais sculpté du Naranjo de Bulnes
sur le magnifique calcaire compact mais sculpté du Naranjo de Bulnes
sur le magnifique calcaire compact mais sculpté du Naranjo de Bulnes
sur le magnifique calcaire compact mais sculpté du Naranjo de Bulnes

sur le magnifique calcaire compact mais sculpté du Naranjo de Bulnes

le pas artifable et artifé de la sortie de la Cepeda

le pas artifable et artifé de la sortie de la Cepeda

vue vers la Morra

vue vers la Morra

dans le dernier des 3 rappels de descente

dans le dernier des 3 rappels de descente

la formidable face ouest du Naranjo de Bulnes à droite

la formidable face ouest du Naranjo de Bulnes à droite

retour dans les nuages
retour dans les nuages

retour dans les nuages

21 août 2021 6 21 /08 /août /2021 20:56

Le 14 août 2021

Pause baignade et balade sur la côte cantabrique, prise sous la mer de nuages comme souvent en été, l’océan à 21°C s’opposant à l’air torride du plateau castillan. Malgré les nuages et la relative fraîcheur on profitera d’une superbe côte dotée de formations rocheuses insolites, des lames parallèles de rocher d’une trentaine de mètres de hauteur qui protègent la plage de sable de la houle… et abritent un site de couennes sur leur extrémité ouest.

la plage de la Arnia et ses lames rocheuses qui la protègent de la houl
la plage de la Arnia et ses lames rocheuses qui la protègent de la houl

la plage de la Arnia et ses lames rocheuses qui la protègent de la houl

lames parallèles de rocher et site de couennes juste à l'ouest, au-dessus des anémones
lames parallèles de rocher et site de couennes juste à l'ouest, au-dessus des anémones
lames parallèles de rocher et site de couennes juste à l'ouest, au-dessus des anémones
lames parallèles de rocher et site de couennes juste à l'ouest, au-dessus des anémones
lames parallèles de rocher et site de couennes juste à l'ouest, au-dessus des anémones

lames parallèles de rocher et site de couennes juste à l'ouest, au-dessus des anémones

21 août 2021 6 21 /08 /août /2021 20:54

Le 14 août 2021

Sur la route des Picos de Europa, arrêt impromptu et dicté par la difficulté à trouver des hébergements dans le village d’Orbaneja del Castillo. Finalement le hasard fait bien les choses, puisque ce vieux village parfaitement préservé vaut vraiment une halte par la beauté de son cadre naturel rive gauche des gorges de l’Ebre – résurgence dans une grotte puis cascades de tuf et vasques bleu turquoise, le tout face aux falaises découpées en arches de la rive droite du fleuve.

le village devant les rochers scupltés du canyon de l'Ebre

le village devant les rochers scupltés du canyon de l'Ebre

la source, la cascade de tuf et ses vasques colorées
la source, la cascade de tuf et ses vasques colorées
la source, la cascade de tuf et ses vasques colorées
la source, la cascade de tuf et ses vasques colorées

la source, la cascade de tuf et ses vasques colorées

arrivée en Cantabrie, vers la mer de nuages qui recouvre l'océan sous 1000 mètres

arrivée en Cantabrie, vers la mer de nuages qui recouvre l'océan sous 1000 mètres

Rechercher