18 juillet 2019 4 18 /07 /juillet /2019 19:14

Le 14 juillet 2019

Après le Monte Amaro la veille en fin d’après-midi, ascension du Monte Marsicano à près de 2250 mètres, avec un départ plus matinal qui permettra d’éviter les orages subis les jours précédents. Je pourrai admirer sur les pelouses du versant sud-est une harde d’une centaine de biches et de faons, restant peu nerveuse à mon approche jusqu’à une centaine de mètres de distance (je m’arrêterai alors). Une observation que je n’avais encore jamais eu le plaisir de faire dans les Alpes, et qui démontre une fois de plus la richesse de la faune des Abruzzes et toute la valeur ajoutée d’une interdiction de la chasse depuis plusieurs décennies. Je dérangerai malencontreusement durant cette approche une femelle lagopède en pelage d’été et ses 4 poussins qui s’enfuiront littéralement entre mes jambes ! 
Le sommet offrira une ambiance un peu plus alpine avec les névés qui finissent de fondre sous les couloirs du versant nord (pas si mal mi-juillet après un hiver sec et à seulement 2000 mètres), et la descente versant sud-ouest de beaux points de vue sur le village d’Opi, blotti tout en longueur sur son éperon comme beaucoup d’autres des Abruzzes.

lys orangé

lys orangé

la harde d'une centaine de bêtes vers 1700 m
la harde d'une centaine de bêtes vers 1700 m

la harde d'une centaine de bêtes vers 1700 m

fleurs des Abruzzes
fleurs des Abruzzes
fleurs des Abruzzes

fleurs des Abruzzes

le lac de Barrea

le lac de Barrea

panorama sommital : derniers névés versant nord et hêtraie en face
panorama sommital : derniers névés versant nord et hêtraie en face

panorama sommital : derniers névés versant nord et hêtraie en face

le village d'Opi sur son éperon

le village d'Opi sur son éperon

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2019 4 18 /07 /juillet /2019 19:11

Le 13 juillet 2019

Sur la route de Rome, arrêt de 2 jours dans le parc national des Abruzzes, autour des villages de Barrea et Opi, cœur historique du parc national des Abruzzes. Ici la faune sauvage est protégée depuis un siècle, et dans les forêts et prairies d’altitude s’ébattent loups, cerfs, biches, isards en grand nombre, et encore ours (une cinquantaine environ) ou lynx. 
Après avoir visité sur la route le beau village perché au-dessus de son lac de Barrea, cap est mis sur le Monte Amaro réputé pour ses isards, dont je pourrai observer sur la crête sommitale une harde peu farouche, alors que dans le ciel aigles royaux et faucon assurent le spectacle sur fond de cumulo-nimbus.

le village de Barrea entre lac éponyme et Monte Greco (skié en 2018 !)
le village de Barrea entre lac éponyme et Monte Greco (skié en 2018 !)

le village de Barrea entre lac éponyme et Monte Greco (skié en 2018 !)

les ruelles de Barrea

les ruelles de Barrea

isards sur la crête du Monte Amaro
isards sur la crête du Monte Amaro

isards sur la crête du Monte Amaro

la seule fois où j'aurai vu l'ours !

la seule fois où j'aurai vu l'ours !

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2019 4 18 /07 /juillet /2019 19:01

Le 12 juillet 2019

Première randonnée d’une petite semaine de vacances en Italie centrale à la suite d’un déplacement professionnel. 
La Majella, situé à une trentaine de kilomètres à l’ouest de la Mer Adriatique, est un massif compact qui culmine à près de 3000 mètres, et dont le versant est s’avère particulièrement sauvage, avec près de 2300 mètres de vallons, combes, falaises et canyons au-dessus des villages blottis à son pieds (dont l’altitude ne dépasse pas 500 mètres). D’immenses forêts de hêtres couvrent ce versant est humide et luxuriant, et abritent d’ailleurs une riche faune protégée par un parc national.
Les sentiers H1 puis G6 au départ de Fara San Martino permettent de découvrir ce versant où les hêtraies portent encore les stigmates des grosses avalanches de 2017 ou 2015. Après avoir franchi l’impressionnant défilé rocheux du Gole di San Martino, le sentier surplombe les escarpements du val Serviera et offre de beaux points de vue sur le lac Sant’Angelo et les collines coiffées de villages perchés. Comme j’en prendrai l’habitude durant la semaine, après avoir croisé quelques bipèdes dans le défilé rocheux, les chamois seront mes seuls compagnons de randonnée !

le défilé de Gole di San Martino

le défilé de Gole di San Martino

les stigmates d'avalanches en fond de vallon à moins de 1000 mètres

les stigmates d'avalanches en fond de vallon à moins de 1000 mètres

vue du Val Serviera vers le lac Sant’Angelo

vue du Val Serviera vers le lac Sant’Angelo

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2019 7 07 /07 /juillet /2019 19:56

Le 7 juillet 2019

Retour dans la calanque de Port d’Alon et la grotte marine voisine, découverte en 2016 lors d’une sortie en kayak de mer. Après une longue séance de snorkeling dans la crique un peu moins bondée située sous le sentier littoral à l’ouest de la calanque, passée à poursuivre les bancs de saupes, d’alevins et de loups, je remets les chaussures de marche à la recherche d’un accès terrestre vers la grotte marine. Deux passages différents permettent de rejoindre la grotte marine en contrebas du sentier du littoral, de part et d’autre de son ouverture, mais tous les 2 trop délicats pour des enfants avec une dizaine de mètres en dés/escalade en III un peu exposée. 
Quoi qu’il en soit, la cavité offre toujours ses parois multicolores de rocher oxydé et son eau bleu fluorescent d’une limpidité absolue (la communication avec la mer se fait via un long siphon, à la différence des grottes souvent agitées du Capelan ou de la Porte de Rome par exemple). Cette eau s’avère suffisamment claire pour repérer dans le faisceau de la lampe torche de plongée un bébé seiche grand comme une pièce de 2 euros posé sur le sable à 5 mètres, de quoi le chasser photographiquement avant qu’il ne s’enfouisse complètement !

saupes, bancs d'alevins et bernard l'ermite, les valeurs sûres des snorkeleurs
saupes, bancs d'alevins et bernard l'ermite, les valeurs sûres des snorkeleurs
saupes, bancs d'alevins et bernard l'ermite, les valeurs sûres des snorkeleurs

saupes, bancs d'alevins et bernard l'ermite, les valeurs sûres des snorkeleurs

le lac d'eau de mer voisin de la calanque de Port d'Alon
le lac d'eau de mer voisin de la calanque de Port d'Alon

le lac d'eau de mer voisin de la calanque de Port d'Alon

au fond de la cavité immergée, sépiole dans le sable, blennies et mini anémones
au fond de la cavité immergée, sépiole dans le sable, blennies et mini anémones
au fond de la cavité immergée, sépiole dans le sable, blennies et mini anémones
au fond de la cavité immergée, sépiole dans le sable, blennies et mini anémones
au fond de la cavité immergée, sépiole dans le sable, blennies et mini anémones
au fond de la cavité immergée, sépiole dans le sable, blennies et mini anémones

au fond de la cavité immergée, sépiole dans le sable, blennies et mini anémones

les couleurs du rocher et de l'eau
les couleurs du rocher et de l'eau

les couleurs du rocher et de l'eau

concombre de mer et gobie sous son meilleur profil
concombre de mer et gobie sous son meilleur profil
concombre de mer et gobie sous son meilleur profil

concombre de mer et gobie sous son meilleur profil

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2019 6 06 /07 /juillet /2019 18:59

Le 6 juillet 2019

Après-midi de kayak vers l’île du Riou, dont on fera le tour au départ de Callelongue. Il s’agit sans doute de l’une des plus belles virées en bateau (à bras) que l’on puisse réaliser au départ de Marseille, avec des côtes rocheuses parfois grandioses comme au sud de Riou, une plage en sable blanc de faible profondeur aux allures caribéennes (Monasterio), de véritables fjords rocheux qui s’insinuent au milieu des falaises de calcaire blanc (la calanque des contrebandiers ou des anglais), et des fonds marin à la riche vie préservée par la réserve intégrale (avec par exemple de nombreux bancs de gros loups et dorades tout autour de l’île). Dommage que l’île de Riou soit absolument envahie de goélands - dont des cadavres en putréfaction jonchent parfois le bord de mer, et que les conditions caniculaires de la fin juin aient porté l’eau de mer à près de 28°C, agréable pour le confort thermique des plongeurs mais moins bénéfique pour leur visibilité dans une eau verte jusqu’à la thermocline à 4-5 mètres de profondeur. A noter toutefois que la côte sud de Riou offre une eau encore claire, avis aux plongeurs las des visibilités à 2 mètres en surface ailleurs !

Des plages des Caraïbes aux fjords de Norvège
Des plages des Caraïbes aux fjords de Norvège
Des plages des Caraïbes aux fjords de Norvège
Des plages des Caraïbes aux fjords de Norvège
Des plages des Caraïbes aux fjords de Norvège

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2019 4 04 /07 /juillet /2019 08:06

Le 3 juillet 2019

Séance de kayak en soirée au départ de Callelongue vers la grotte aux méduses « découverte » et explorée depuis l’été 2018, pour une séance dédiée photo avec de bons moyens d’éclairage, et de la plongée apnée avec torche de plongée dans l’obscurité de la grotte. C’est une cavité méconnue voire inconnue d’accès relativement facile (nécessitant une lampe de plongée et de bonnes chaussures pour les 10 mètres de III d’accès à la galerie supérieure), petite et fragile, avec des effondrements visibles en fond de galerie, mas décidément exceptionnelle de par la richesse et variété de ses concrétions, une débauche de couleurs, formes et matières inhabituelle en spéléologie sur seulement une vingtaine de mètres. 
La plongée en solo aux lueurs d’une lampe torche au fond de la galerie immergée d’accès, complétera la soirée par de belles observations naturalistes de faune habituellement nocturne. La recherche du chapon et des grosses crevettes aperçu.e.s dans le faisceau de la lampe et les photos associées (pas simple avec appareil photo dans une main, lampe dans l’autre) par 5 mètres de profondeur ne se feront pas sans émotions alors que je me serai laissé entraîner dans le siphon, ce dont je me rendrai compte en cognant la tête contre le calcaire en remontant à la recherche d’air ! Merci en tout cas au chapon pour avoir pris la pose fort élégamment, confiant en sa tranquillité grâce à ses épines dorsales venimeuses, et aux calanques pour nous offrir de tels terrains de jeux, sur l’eau, dans le caillou ou sous l’eau !

lumières orageuses vers les rochers des Goudes et Saint-Michel

lumières orageuses vers les rochers des Goudes et Saint-Michel

dans la galerie immergée
dans la galerie immergée
dans la galerie immergée

dans la galerie immergée

au fond de la galerie immergée, nombreuses grosses crevettes et rascasse rouge dans le faisceau de la lampe
au fond de la galerie immergée, nombreuses grosses crevettes et rascasse rouge dans le faisceau de la lampe
au fond de la galerie immergée, nombreuses grosses crevettes et rascasse rouge dans le faisceau de la lampe

au fond de la galerie immergée, nombreuses grosses crevettes et rascasse rouge dans le faisceau de la lampe

dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions

dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions

Partager cet article

Repost0
30 juin 2019 7 30 /06 /juin /2019 19:49

Le 30 juin 2019

Séance de kayak sur une des rares portions de côte que je ne connaissais pas à proximité de Marseille, celle située entre La Ciotat et Saint-Cyr-sur-Mer, entre la plage d’Arène Cros et le cap Saint-Louis, via le cap Liouquet et la Pointe du Galant. C’est un littoral accidenté souvent rocheux, avec des fonds de faible profondeur formés de grandes dalles lisses. On y trouve des falaises de calcaire stratifié de moins de 20 mètres de haut, parfois creusées en grottes concrétionnées par des résurgences, comme dans une jolie cavité proche de la plage d’Arène Cros. Rien de majeur donc comparé aux plus beaux coins et recoins des calanques, une vie marine plutôt pauvre sur ces dalles et ces herbiers de posidonie dégradés n’offrant que peu d’abris, mais tout de même une jolie balade à envisager par mer calme vu le peu d’abris possibles.

falaise stratifiée vers le Liouquet

falaise stratifiée vers le Liouquet

grotte marine avec arche et concrétions
grotte marine avec arche et concrétions
grotte marine avec arche et concrétions
grotte marine avec arche et concrétions
grotte marine avec arche et concrétions

grotte marine avec arche et concrétions

la faune sous les falaises, girelles, gorgones....
la faune sous les falaises, girelles, gorgones....
la faune sous les falaises, girelles, gorgones....
la faune sous les falaises, girelles, gorgones....

la faune sous les falaises, girelles, gorgones....

Partager cet article

Repost0
29 juin 2019 6 29 /06 /juin /2019 17:36

Les 28 et 29 juin 2019

Sorties en kayak vers l’îlot de la Grande Mona au large de la calanque des eaux salées, puis vers les étangs de Berre et de l’Olivier au départ du port des Heures Claires à Istres. Le canal couvert de Cascaveau permet de rejoindre l’étang de l’Olivier depuis celui de Berre, via un tunnel étroit praticable en kayak (de préférence avec frontale et demi-pagaies) long d’environ 500 mètres. On peut alors découvrir les roselières et falaises érodées de safre de la rive est de l’étang de l’Olivier, aux eaux bien eutrophes et opaques. La baignade se fera donc plutôt au retour dans les eaux claires de l’étang de Berre, à la température déjà proche de 30°C, déjà plus chaud à la même époque qu'en 2018, inquiétant vu l'anoxie qui a ravagé l'étang en fin d'été 2018…

anémones sous la Grande Mona

anémones sous la Grande Mona

à l'entrée du canal de Cascaveau

à l'entrée du canal de Cascaveau

dans le canal de Cascaveau
dans le canal de Cascaveau
dans le canal de Cascaveau

dans le canal de Cascaveau

les falaises de safre et roselières de l'étang de l"Olivier
les falaises de safre et roselières de l'étang de l"Olivier
les falaises de safre et roselières de l'étang de l"Olivier

les falaises de safre et roselières de l'étang de l"Olivier

sur la plage de coquillages côté étang de Berre

sur la plage de coquillages côté étang de Berre

Partager cet article

Repost0
29 juin 2019 6 29 /06 /juin /2019 17:35

Le 23 juin 2019

Retour dans la jolie grotte bien concrétionnée proche des Goudes, qui outre ses méduses, draperies ou excentriques souvent bien préservées offre… une salle certes un peu sombre… mais bien climatisée – naturellement -  par cette canicule qui monte en puissance !

dans les petites salles latérales
dans les petites salles latérales
dans les petites salles latérales
dans les petites salles latérales

dans les petites salles latérales

Partager cet article

Repost0
29 juin 2019 6 29 /06 /juin /2019 17:34

Le 22 juin 2019

Itinéraire : Chibron - ruisseau du Latay – Pont du Diable – Paneyrolle – source du Mal Vallon – barres rive droite du Mal Vallon – signal des Béguines – fond du Mal Vallon – Paneyrolle - Chibron

Longue après-midi de randonnée en VTT puis à pieds sur le versant sud de la Sainte-Baume, au départ du hameau de Chibron juste à l’ouest de Signes. Après une courte montée sur route forestière, on suit d’abord le cours du Latay sur un ravissant sentier ombragé au bord du ruisseau (officiellement interdit) puis atteint la belle cascade du Pont du Diable, sa vasque rafraîchissante et ses barres de tuf. D’autres pistes permettent d’atteindre la source située sous le Gourgue de Mal Vallon, malheureusement captée et sans les vasques noyées dans la verdure rêvées ! La suite de l’ascension se fait ensuite à pieds, ou plutôt à pattes à travers sentes à sangliers et vires suspendues dans les barres rive droite, jusqu’à la crête sous le signal des Béguines où l’horizon se dégage enfin. Un vrai parfum d’aventure dans ce vallon sauvage peu ou pas parcouru (seul mammifère croisé : une biche à la descente), heureusement pour les mollets que la végétation locale tourne plus à la pinède ou à la chênaie qu’à la garrigue à kermès et ajoncs !

single aquatique le long du Latay
single aquatique le long du Latay
single aquatique le long du Latay

single aquatique le long du Latay

la cascade du Pont du Diable et son tuf
la cascade du Pont du Diable et son tuf

la cascade du Pont du Diable et son tuf

dans la montée aux Béguines
dans la montée aux Béguines
dans la montée aux Béguines

dans la montée aux Béguines

couleurs sur le retour
couleurs sur le retour

couleurs sur le retour

Partager cet article

Repost0

Rechercher

QUOI DE NEUF

Boules à skis

 

le Chiran en poudreuse

 

 

 

 

ski sur la côte bleue

le Cuchon

 

d'anses en ravines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d'éperons en avens