24 janvier 2021 7 24 /01 /janvier /2021 18:23

Le 14 janvier 2021

grande traversée du Cimaï, partie droite, 13 longueurs (souvent courtes), équipé, 6a max

5b/5c/6a/6a/4c/5c+/5a/4b/3c/5b/5b/3c/4b/rappel

Retour sur la falaise du Cimaï découverte en 2014, une grande barre de calcaire au versant sud raide voire déversant et compact, un paradis de couennes dures mais aussi d’une poignée de grandes voies plus accessibles. Parmi celles-ci la grande traversée parcourt la falaise dans sa partie haute sur toute sa longueur, pour au final une trentaine de longueurs et quelques rappels.
On se limitera ce jour à la partie droite de cette voie, à partir de la cheminée de la voie Jean Bert qui permet de rejoindre l’itinéraire sur son dernier tiers. C’est ensuite une longue traversée aux longueurs nombreuses mais courtes, sur un rocher parfois fragile et encombré de végétation (à noter les premières lavatères en fleurs), et à l’escalade discontinue mais parfaitement équipée (très nombreux scellements). Même si l’escalade dans ces longueurs en traversée ne retrouve généralement pas l’intérêt des 3 premières longueurs ascendantes, on profite d’une ambiance aérienne et panoramique face au Gros Cerveau et au château d’Evenos, la mer au dernier plan, le tout au soleil et à l’abri du mistral, et donc en tee-shirt durant toute l’après-midi ce jour !

L1 de la Philomène sur un beau rocher orangé
L1 de la Philomène sur un beau rocher orangé
L1 de la Philomène sur un beau rocher orangé

L1 de la Philomène sur un beau rocher orangé

L3 de la "Jean Bert", beau rocher et belle ambiance malgré la faible hauteur
L3 de la "Jean Bert", beau rocher et belle ambiance malgré la faible hauteur

L3 de la "Jean Bert", beau rocher et belle ambiance malgré la faible hauteur

L4 de la "Jean Bert", variante en 5c+ grimpante du début à la fin

L4 de la "Jean Bert", variante en 5c+ grimpante du début à la fin

de L5 à L11 en traversée
de L5 à L11 en traversée
de L5 à L11 en traversée
de L5 à L11 en traversée
de L5 à L11 en traversée

de L5 à L11 en traversée

23 janvier 2021 6 23 /01 /janvier /2021 17:40

Le 23 janvier 2021

Retour dans la belle grotte « secrète » (non répertoriée sur les cartes et à l’entrée masquée) découverte 7 ans plus tôt. 
C’est une cavité fossile (sans écoulement d’eau) riche d’un concrétionnement varié et encore relativement préservé de par la confidentialité des lieux, et surtout de magnifiques excentriques aux formes improbables. Qui plus est, nonobstant les quelques mètres de châtière d’accès passés à ramper dans… la poussière, les galeries d’une trentaine de mètres ne présentent aucune difficulté et aucun danger, ce qui en fait une grotte appropriée à l’initiation, rarement belle en regard de sa facilité d’accès.

les aiguilles de calcaire du cirque des Walkyries et son chaos dolomitique
les aiguilles de calcaire du cirque des Walkyries et son chaos dolomitique

les aiguilles de calcaire du cirque des Walkyries et son chaos dolomitique

dans la galerie principale
dans la galerie principale
dans la galerie principale
dans la galerie principale

dans la galerie principale

vues de détail des excentriques
vues de détail des excentriques
vues de détail des excentriques
vues de détail des excentriques

vues de détail des excentriques

lumières à la sortie

lumières à la sortie

23 janvier 2021 6 23 /01 /janvier /2021 17:36

« la bavaroise » par la première longueur de « clito », 6 longueurs, équipé, 6a+ max
5c/6a+/5c/6a (soutenu)/6a (1pas)/5c (malcommode en fissure large)

Retour sur la falaise vite accessible du crêt Saint-Michel pour la voie de «  la bavaroise », avec la première longueur en 5c de "clito", ce qui donne un ensemble de 6 longueurs homogènes et soutenues dans le 5c/6a, à l’exception de la fissure de L2 plus difficile. On y trouve de très belles longueurs comme la dalle de L4, un petit bijou d’homogénéité sur gouttes d’eau et réglettes, et une ambiance plus aérienne que d’habitude au crêt Saint-Michel, particulièrement à partir de L2 où l’on surplombe un secteur de couennes déversantes de 30 mètres de haut.
Bref, une des plus belles voies du secteur, à recommander tout de même aux grimpeurs à l’aise dans le 6a vu l’espacement des points.

la longue L1 de "clito"
la longue L1 de "clito"

la longue L1 de "clito"

cordée dans les couennes dures juste à droite

cordée dans les couennes dures juste à droite

traversée de L3

traversée de L3

la dalle raide et soutenue de L4
la dalle raide et soutenue de L4

la dalle raide et soutenue de L4

la fissure large de L6
la fissure large de L6

la fissure large de L6

17 janvier 2021 7 17 /01 /janvier /2021 18:50

Le 17 janvier 2021

Itinéraire : point coté 1450 sur la route forestière de l’Allevard – la Chandelette – pic de Bernardez, en aller-retour
Sommet : 2450 m
Dénivelée : 1000 m
Difficulté : 3.2


Ascension du pic de Bernardez par sa voie normale versant ouest. C’est une randonnée justement classique ,au départ élevé pour la région, relativement directe et courte jusqu’à un sommet bien individualisé sous la forme d’une pyramide neigeuse. De la route forestière du départ la pente se redresse progressivement jusqu’aux pentes soutenues finales, rendues un peu délicates sous le sommet par le vent de nord qui a glacé le manteau.
La descente sera globalement plus piégeuse que la veille sur Boules, une alternance de neige soufflée dure, croûtée et parfois poudreuse, et c’est encore en bas dans la forêt avec les mélèzes et pins en guise de pare-vent que nous trouverons la meilleure neige ! 
Malgré tout encore une jolie course bien skiante du haut en bas, nonobstant la piste forestière du bas, sans replat ou traversée, 1000 mètres de descente sans la moindre  interruption !

dans la forêt et au-dessus
dans la forêt et au-dessus
dans la forêt et au-dessus

dans la forêt et au-dessus

arrivée au sommet et ses arbres givrés
arrivée au sommet et ses arbres givrés

arrivée au sommet et ses arbres givrés

 à la descente, pas aussi bonne qu'elle n'en a l'air !
 à la descente, pas aussi bonne qu'elle n'en a l'air !

à la descente, pas aussi bonne qu'elle n'en a l'air !

17 janvier 2021 7 17 /01 /janvier /2021 18:45

Le 16 janvier 2021

Itinéraire : Tercier – col de la Baisse – point coté 2289 - montagne de Boules – point coté 2289 – couloir nord – Faillefeu – le Moulin - Tercier
Sommet : 2400 m
Dénivelée : 1200 m (1350-1300-2400-1300-1350)
Difficulté : 3.2


Retour sur la montagne de Boules déjà gravie à skis en 2016, mais en aller-retour versant sud-ouest depuis Chavailles. Cette fois-ci départ du hameau de Tercier, accessible par une piste enneigée et verglacée sur plusieurs kilomètres depuis Prads-Haute-Bléone, et ascension par le col de la Baisse, la grande pente sud-ouest au-dessus, la courte crête rocheuse vers le point coté 2289 puis le dôme sommital suspendu. On descendra par le couloir nord, une trouée dans le mélézin de 500 mètres de dénivelée, bien protégé du soleil et des vents , si bien qu’on y trouvera de belles veines de poudreuse entre les plaques de neige soufflée à croûte portante ou non. C’est bien sûr la forêt, mélézin ou même pinède sous 1500 mètres, qui offrira la meilleure neige, mais avec une épaisseur souvent insuffisante sous cette altitude. 
Une course finalement assez longue avec l’heure et demi de  traversée ascendante jusqu’au col de la Baisse, mais sauvage comme souvent dans les Préalpes dignoises, et à l’ambiance sublimée ce jour par la mer de nuages sur la Basse-Provence s’effilochant en volutes nuageux accrochant les sommets voisins du Cheval Blanc ou de Lachen.  

au départ dans la pinède

au départ dans la pinède

sur la croupe sud-ouest au-dessus du col de la Baisse, vue sur l'"âne" de Lachen
sur la croupe sud-ouest au-dessus du col de la Baisse, vue sur l'"âne" de Lachen

sur la croupe sud-ouest au-dessus du col de la Baisse, vue sur l'"âne" de Lachen

arrivée sur le dôme sommital, glacé et plâtré par les vents de nord
arrivée sur le dôme sommital, glacé et plâtré par les vents de nord
arrivée sur le dôme sommital, glacé et plâtré par les vents de nord

arrivée sur le dôme sommital, glacé et plâtré par les vents de nord

au sommet, vue vers le Cheval Blanc
au sommet, vue vers le Cheval Blanc

au sommet, vue vers le Cheval Blanc

descente du dôme sommital et remontée vers le point coté 2289, au-dessus des nuages...
descente du dôme sommital et remontée vers le point coté 2289, au-dessus des nuages...

descente du dôme sommital et remontée vers le point coté 2289, au-dessus des nuages...

dans le couloir nord, poudreuse et croûte en alternance
dans le couloir nord, poudreuse et croûte en alternance

dans le couloir nord, poudreuse et croûte en alternance

sur les pistes et chemins forestier.e.s du bas
sur les pistes et chemins forestier.e.s du bas

sur les pistes et chemins forestier.e.s du bas

13 janvier 2021 3 13 /01 /janvier /2021 20:48

Petite séance de couennes à la calanque des eaux salées de Carry, sous et contre (!) le viaduc qui ferme la calanque au nord. C’était un site d'été devenu site d'hiver, après l'incendie de juillet 2016 qui a ravagé les forêts autour du vallon de l'Aigle jusqu'au littoral, et brûlé les pins qui faisaient de l'ombre...On est donc désormais au soleil, bien protégé du mistral, à quelques dizaines de mètres de la plage, de quoi travailler le bronzage et les biceps sur une poignée de voies de 15 à 20 mètres, mention spéciale pour la voie en dièdre mi-naturel mi-artificiel (1 pied sur le viaduc, l’autre sur la falaise)… éponyme.

le site, 5 lignes sur un falaise de 20 mètres au-dessus de la calanque, en tee-shirt 3 jours après la neige !
le site, 5 lignes sur un falaise de 20 mètres au-dessus de la calanque, en tee-shirt 3 jours après la neige !
le site, 5 lignes sur un falaise de 20 mètres au-dessus de la calanque, en tee-shirt 3 jours après la neige !
le site, 5 lignes sur un falaise de 20 mètres au-dessus de la calanque, en tee-shirt 3 jours après la neige !
le site, 5 lignes sur un falaise de 20 mètres au-dessus de la calanque, en tee-shirt 3 jours après la neige !

le site, 5 lignes sur un falaise de 20 mètres au-dessus de la calanque, en tee-shirt 3 jours après la neige !

dans le bien-nommé 5c "artificiel et naturel", tout en oppositions et ramonage
dans le bien-nommé 5c "artificiel et naturel", tout en oppositions et ramonage
dans le bien-nommé 5c "artificiel et naturel", tout en oppositions et ramonage

dans le bien-nommé 5c "artificiel et naturel", tout en oppositions et ramonage

crépuscule à Méjean

crépuscule à Méjean

11 janvier 2021 1 11 /01 /janvier /2021 20:14

Le 11 janvier 2021

le Chiran depuis Majastres en boucle

Itinéraire : Majastres – col 1233 – Saint-Sauveur – point coté 1516 – col 1629 – Chiran – cabane de Peire Naisse – l’Hauteur – les Lauses – col 1233 - Majastres

Sommet : 1900 m

Dénivelée : 1000 m (1150-1750-1700-1900-1550-1750-1150)

Difficulté : 2.1

Une belle sortie à la journée de la capitale de la Provence vers la Haute-Provence, sur ce Chiran rarement skiable et encore plus rarement en poudreuse vu l'exposition de ces montagnes toutes en croupes à tous les vents. La journée chômée sera bien utilisée à traverser non pas la rue pour trouver un boulot mais à traverser la Provence pour trouver la poudreuse !
La montée au petit village de Majastres, perché sur son plateau suspendu au-dessus des gorges de Trévans, par une petite route de montagne vertigineuse, met directement dans l'ambiance sauvage de cette Provence montagnarde en désertification rurale ; on croisera d'ailleurs plus de quadrupèdes (2 chamois, 2 chevreuils) que de bipèdes (2 en raquettes) une fois les skis chaussés.
Un peu inquiets à la montée sur les conditions de descente vu les faibles épaisseurs de neige, on se rassurera une première fois dans la descente du versant nord du Chiran (juste une petite touchette au-dessus de la cabane de Peire Naisse) pour se féliciter a posteriori du choix de la course dans la descente de l'Hauteur, là encore en excellente poudreuse bien évidemment vierge !
Un beau secteur, certes peu alpin, mais offrant de belles ambiances rocheuses sur la grande vire ouest entre Saint-Sauveur et l'Hauteur, et de belles et ce jour bonnes descentes panoramiques. Une journée volée au gel hydro/boulot/dodo passée dans la sauvagitude qui caractérise souvent les Alpes provençales !

à la montée sur les pentes suspendues versant sud-ouest de l'Hauteur, au-dessus des tours du point coté 1516 et des strates de l'Eirouelle en face et les strates
à la montée sur les pentes suspendues versant sud-ouest de l'Hauteur, au-dessus des tours du point coté 1516 et des strates de l'Eirouelle en face et les strates
à la montée sur les pentes suspendues versant sud-ouest de l'Hauteur, au-dessus des tours du point coté 1516 et des strates de l'Eirouelle en face et les strates
à la montée sur les pentes suspendues versant sud-ouest de l'Hauteur, au-dessus des tours du point coté 1516 et des strates de l'Eirouelle en face et les strates

à la montée sur les pentes suspendues versant sud-ouest de l'Hauteur, au-dessus des tours du point coté 1516 et des strates de l'Eirouelle en face et les strates

sous le col du point coté 1629
sous le col du point coté 1629

sous le col du point coté 1629

montée finale au Chiran, panorama allant des Préalpes dignoises, Ecrins et Dévoluy aux montagnes de Provence : Saintes Baume et Victoire, chaîne de l'Etoile et Pilon du Roi derrière le lac de Sainte-Croix
montée finale au Chiran, panorama allant des Préalpes dignoises, Ecrins et Dévoluy aux montagnes de Provence : Saintes Baume et Victoire, chaîne de l'Etoile et Pilon du Roi derrière le lac de Sainte-Croix
montée finale au Chiran, panorama allant des Préalpes dignoises, Ecrins et Dévoluy aux montagnes de Provence : Saintes Baume et Victoire, chaîne de l'Etoile et Pilon du Roi derrière le lac de Sainte-Croix

montée finale au Chiran, panorama allant des Préalpes dignoises, Ecrins et Dévoluy aux montagnes de Provence : Saintes Baume et Victoire, chaîne de l'Etoile et Pilon du Roi derrière le lac de Sainte-Croix

poudreuse sous le sommet du Chiran et son observatoire astronomique
poudreuse sous le sommet du Chiran et son observatoire astronomique
poudreuse sous le sommet du Chiran et son observatoire astronomique
poudreuse sous le sommet du Chiran et son observatoire astronomique
poudreuse sous le sommet du Chiran et son observatoire astronomique

poudreuse sous le sommet du Chiran et son observatoire astronomique

remontée à l'Hauteur versant sud
remontée à l'Hauteur versant sud
remontée à l'Hauteur versant sud

remontée à l'Hauteur versant sud

encore et toujours poudreuse versant nord de l'Hauteur
encore et toujours poudreuse versant nord de l'Hauteur
encore et toujours poudreuse versant nord de l'Hauteur
encore et toujours poudreuse versant nord de l'Hauteur

encore et toujours poudreuse versant nord de l'Hauteur

sur la piste et ses pins enfouis sous la fraîche, devant les gorges du Clovion et le hameau abandonné du Poil, puis arrivée à Majastres et son église
sur la piste et ses pins enfouis sous la fraîche, devant les gorges du Clovion et le hameau abandonné du Poil, puis arrivée à Majastres et son église
sur la piste et ses pins enfouis sous la fraîche, devant les gorges du Clovion et le hameau abandonné du Poil, puis arrivée à Majastres et son église

sur la piste et ses pins enfouis sous la fraîche, devant les gorges du Clovion et le hameau abandonné du Poil, puis arrivée à Majastres et son église

10 janvier 2021 7 10 /01 /janvier /2021 18:06

Le 10 janvier 2021

Après un demi-tour sur l’autoroute dans les bourrasques de neige et des prévisions météo pas si bonnes sur le Dévoluy, retour… sur la côte bleue pour y profiter à proximité des bonnes chutes de neige du jour. 5 à 10 cm collants qui adhèrent bien sur la végétation permettront d’admirer la pinède et la garrigue dans une version givrée inhabituelle, et de s’adonner au ski nordique sur la route Pompidou du Rove, dont le bitume s’accommode d’une faible épaisseur de neige… 3 ans après l’épisode de décembre 2017, on reste encore loin des 30 à 40 cm de neige tombés en janvier 2009 !

en ski nordique sur la route Pompidou du Rove
en ski nordique sur la route Pompidou du Rove

en ski nordique sur la route Pompidou du Rove

romarin et ajonc en fleurs sous la neige
romarin et ajonc en fleurs sous la neige
romarin et ajonc en fleurs sous la neige

romarin et ajonc en fleurs sous la neige

la forêt et la garrigue sous la neige
la forêt et la garrigue sous la neige
la forêt et la garrigue sous la neige

la forêt et la garrigue sous la neige

9 janvier 2021 6 09 /01 /janvier /2021 19:34

Le 9 janvier 2021

Découverte d’un nouveau site de couennes au-dessus de Carry-le-Rouet, accessible en quelques minutes de marche depuis le bout du Chemin du Jas Vieux. C’est un rocher d’une dizaine de mètres de haut équipé d’une poignée de voies bien équipées dans le 4 et le 5, sur un beau calcaire gris étonnamment compact. Rien de majeur évidemment niveau escalade, mais un joli site d’initiation versant sud de la chaîne de la Nerthe (donc avec vue mer), sur un antique sentier empierré de muletiers qui mène également à une système de grottes dont l’une abrite une salle en air chaud. Ce qui s’avère bienvenue pour ces couennes exposées nord-ouest qui ne prennent le soleil qu’en fin d’après-midi l’hiver !

le sentier antique et la grotte (température supérieure à 20°C dans la salle supérieure) près du rocher
le sentier antique et la grotte (température supérieure à 20°C dans la salle supérieure) près du rocher

le sentier antique et la grotte (température supérieure à 20°C dans la salle supérieure) près du rocher

le rocher, de droite à gauche des lignes courtes et bien équipées parcourues ce jour en 4, 5a, 5b (1pas) et 5c (1pas)
le rocher, de droite à gauche des lignes courtes et bien équipées parcourues ce jour en 4, 5a, 5b (1pas) et 5c (1pas)

le rocher, de droite à gauche des lignes courtes et bien équipées parcourues ce jour en 4, 5a, 5b (1pas) et 5c (1pas)

4 janvier 2021 1 04 /01 /janvier /2021 20:23

Le 4 janvier 2021

La Cuquère par la Rivière, aller-retour à la Tête de la Guizière

Sommet : 1900 m

Dénivelée : 900 m (1200-1800-1600-1900-1200)

Difficulté : 2.1

Après Charance la veille, retour dans ces contreforts est du Dévoluy vers la Cuquère au départ du hameau de la Rivière, avec encore en ligne de mire ces douces prairies sommitales bien indiquées par risque d’avalanches marqué, au-dessus des forêts de feuillus plus (et trop) denses que les mélézins. Malgré le ciel nuageux du jour, ce sera encore un menu de ski exclusivement à base de poudreuse légère et profonde, presque sans fond au-dessus de 1600 mètres, alors que plus bas le manque de sous-couche se fait parfois sentir, particulièrement pour les semelles. Mention spéciale pour la sapinière au sommet de la tête de la Guizière qui croule sous la neige fraîche et offre une ambiance japonaise quelques hectomètres au-dessus de Gap !

au-dessus de la Sagne
au-dessus de la Sagne

au-dessus de la Sagne

brève éclaircie sous les belles pentes sommitales déjà bien tracées
brève éclaircie sous les belles pentes sommitales déjà bien tracées

brève éclaircie sous les belles pentes sommitales déjà bien tracées

dans la sapinière de la Tête de Guizière
dans la sapinière de la Tête de Guizière
dans la sapinière de la Tête de Guizière
dans la sapinière de la Tête de Guizière

dans la sapinière de la Tête de Guizière

descente en poudreuse légère et épaisse, leitmotiv du moment !
descente en poudreuse légère et épaisse, leitmotiv du moment !
descente en poudreuse légère et épaisse, leitmotiv du moment !

descente en poudreuse légère et épaisse, leitmotiv du moment !

Rechercher