28 décembre 2018 5 28 /12 /décembre /2018 21:26

Le 28 décembre 2018

Sommet : 2900 m (arrêt 150 mètres sous la sortie du couloir)

Dénivelée : 1450 m (1850-2900-2350-2750)

Difficulté : 5.1 pour le couloir, mais seule sa première moitié à été skiée ce jour

Dernière journée de cette presque semaine de ski de randonnée ; on ne change pas un versant qui gagne ! Après les virages en poudre versant est du Panestrel de retour du couloir de la Pyramide dimanche 23, on décide de retourner dans ce beau cirque sud de la Font Sancte, versant est et non pas sud . 
La couloir est de gauche nous semble tout indiqué, mais c'était sans compter une croûte de surface dure qui émoussera notre motivation. On fera donc demi-tour à mi-couloir, mais remontera par contre une seconde fois les pentes situées sous le couloir, en bonne poudreuse parfois un peu croûtée, mais avec du bon ski d'hiver rare en cette fin décembre printanière. Tant pis pour la sortie au sommet, et tant mieux pour le ski ! 
Encore une belle journée de ski en Ubaye, et sans doute les meilleures conditions de neige que nous aurons rencontrées cette semaine !

au départ nuages au-dessus du Grand Bec de la Blachière

au départ nuages au-dessus du Grand Bec de la Blachière

arrivée dans le vallon de Panestrel sous le couloir est de gauche
arrivée dans le vallon de Panestrel sous le couloir est de gauche

arrivée dans le vallon de Panestrel sous le couloir est de gauche

à la montée, au-dessus du rétrécissement

à la montée, au-dessus du rétrécissement

premiers virages dans le rétrécissement
premiers virages dans le rétrécissement
premiers virages dans le rétrécissement
premiers virages dans le rétrécissement

premiers virages dans le rétrécissement

sous l'entrée du couloir
sous l'entrée du couloir

sous l'entrée du couloir

poudreuse dans les pentes d'approche
poudreuse dans les pentes d'approche
poudreuse dans les pentes d'approche
poudreuse dans les pentes d'approche

poudreuse dans les pentes d'approche

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2018 5 28 /12 /décembre /2018 21:24

Le 27 décembre 2018

Itinéraire : Maljasset -Aiguille Large - brèche ouest de l'Aiguille Pierre André - col de Miéjour - tête de Miéjour - Maljasset

Sommet : 2850 m

Dénivelée : 1150 m (1900-2850-2650-2750-2600-2700-1900

Difficulté : 4.1 pour le couloir des militaires sous la brèche ouest de l'Aiguille Pierre André

Un très beau tour panoramique adaptée aux conditions de neige plutôt médiocres du moment, le vent ayant ravagé les chutes de neige de la semaine dernière, et les adrets n'étant souvent pas encore suffisamment transformés. On en prend plein les mirettes dans cette longue boucle entre vallons suspendus et aiguilles de quartzite, le tout sous la face nord des Chambeyron. La descente par la partie haute du couloir des militaires puis les pentes versant nord-ouest de la tête de Miéjour apporteront un air nouveau par rapport à ma sortie de 2011, et une neige plutôt bonne entre la damée du couloir des militaires puis la poudreuse tassée (et parfois un peu cartonnée...) sous la tête de Miéjour. On a tracé tout du long dans cette classique à juste titre réputée, autant à la montée qu'à la descente, et croisé personne (seulement quelques chamois) passé le verrou du vallon de Mary, vive l'Ubaye sauvage !

dans le vallon de Mary, sous la Pierre André et l'Aiguille Large
dans le vallon de Mary, sous la Pierre André et l'Aiguille Large
dans le vallon de Mary, sous la Pierre André et l'Aiguille Large
dans le vallon de Mary, sous la Pierre André et l'Aiguille Large

dans le vallon de Mary, sous la Pierre André et l'Aiguille Large

sous le sommet de l'Aiguille Large
sous le sommet de l'Aiguille Large

sous le sommet de l'Aiguille Large

au sommet de l'Aiguille Large, au-dessus de la Pierre André et face aux Chambeyron
au sommet de l'Aiguille Large, au-dessus de la Pierre André et face aux Chambeyron

au sommet de l'Aiguille Large, au-dessus de la Pierre André et face aux Chambeyron

dans la face sud de l'Aiguille Large

dans la face sud de l'Aiguille Large

remontée à la brèche ouest de la Pierre André
remontée à la brèche ouest de la Pierre André
remontée à la brèche ouest de la Pierre André

remontée à la brèche ouest de la Pierre André

dans le haut du couloir des militaires face nord de la Pierre André
dans le haut du couloir des militaires face nord de la Pierre André
dans le haut du couloir des militaires face nord de la Pierre André

dans le haut du couloir des militaires face nord de la Pierre André

jeux d'ombres sur la crête de Miéjour
jeux d'ombres sur la crête de Miéjour

jeux d'ombres sur la crête de Miéjour

descente face nord de Miéjour
descente face nord de Miéjour
descente face nord de Miéjour
descente face nord de Miéjour

descente face nord de Miéjour

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2018 5 28 /12 /décembre /2018 21:21

Le 26 décembre 2018

Itinéraire : Réallon - brèche nord de l'arête des aiguilles de Chabrières - l'Oucane - point coté 2261 en aller-retour

Sommet : 2250 m

Dénivelée : 850 m (1500-2250-2200-2250-2200-2250-1500)

Difficulté : 3.3 pour la descente est de la brèche nord de l'arête des aiguilles de Chabrières

Première journée d'un courte virée dans les Alpes du Sud, retour vers le cadre dolomitique des aiguilles de Chabrières sur la route de Vars. La neige très médiocre tout du long, de la croûte cassante tant à la montée qu'à la descente, nous orientera vers ce tour peu skiant mais très panoramique, et on en aura pour notre sueur : tours de calcaire sous la brèche versant est, le karst - rare dans les Alpes du Sud - des Oucanes avec son labyrinthe de crevasses puis la vue sur toute la partie nord du lac de Serre-Ponçon depuis la crête de l'Esillon.  Trois cadres majeurs par leur esthétisme, et autant de plaisir pour les yeux, à défaut de celui des spatules !

montée versant est sous les tours et la brèche nord de l'arête des aiguilles de Chabrières
montée versant est sous les tours et la brèche nord de l'arête des aiguilles de Chabrières
montée versant est sous les tours et la brèche nord de l'arête des aiguilles de Chabrières

montée versant est sous les tours et la brèche nord de l'arête des aiguilles de Chabrières

dans le lapiaz des Oucanes, entre les crevasses de karst
dans le lapiaz des Oucanes, entre les crevasses de karst
dans le lapiaz des Oucanes, entre les crevasses de karst
dans le lapiaz des Oucanes, entre les crevasses de karst
dans le lapiaz des Oucanes, entre les crevasses de karst
dans le lapiaz des Oucanes, entre les crevasses de karst
dans le lapiaz des Oucanes, entre les crevasses de karst

dans le lapiaz des Oucanes, entre les crevasses de karst

vues sur le lac de Serre-Ponçon depuis l'Esillon
vues sur le lac de Serre-Ponçon depuis l'Esillon
vues sur le lac de Serre-Ponçon depuis l'Esillon

vues sur le lac de Serre-Ponçon depuis l'Esillon

au retour, sur les rigoles dues à la pluie

au retour, sur les rigoles dues à la pluie

premier virage sous la brèche est

premier virage sous la brèche est

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2018 1 24 /12 /décembre /2018 18:09

Le 24 décembre 2018

L’Arpillon au départ de Sainte-Anne la Condamine, montée par la Résinière, descente par les Jacets
Sommet : 2550 m (arrêt 150 mètres sous le sommet vu le fort vent de nord-ouest et les risques de plaques)
Dénivelée : 1000 m (1850-2550-200-2400-1850)
Difficulté : 2.1

Seconde journée d'une petite virée Ubayenne avant les fêtes, sur les pentes de l’Arpellin au-dessus de la  station de  Sainte-Anne la Condamine, avec donc un départ élevé et une orientation est adaptés aux contraintes nivologiques et personnelles du jour. On pensait faire l'aller-retour par la combe de la Résinière, mais l'ombre, le vent et le froid auront raison de nos bonnes résolutions de fin 2018. Vu le vent tempétueux sur la crête 2427 et les risques de plaques y compris sur la croupe menant au sommet, on s’arrêtera  150 mètres sous le sommet et descendra côté Jacets par une poudre lourde mais finalement bonne (à condition de sortir les cuissots), à l’image d’un repas de fêtes… On remontera d'ailleurs 300 mètres en peaux tellement la neige était à notre goût, pas de risque d’overdose après 7 mois sans ski ! 

au départ, la petite maison dans l'alpage

au départ, la petite maison dans l'alpage

première descente sous le point coté 2427
première descente sous le point coté 2427
première descente sous le point coté 2427
première descente sous le point coté 2427
première descente sous le point coté 2427

première descente sous le point coté 2427

à la remontée, vues sur les crêtes fumantes
à la remontée, vues sur les crêtes fumantes
à la remontée, vues sur les crêtes fumantes

à la remontée, vues sur les crêtes fumantes

la seconde descente
la seconde descente

la seconde descente

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2018 1 24 /12 /décembre /2018 18:06

Le 23 décembre 2018

Couloir de la Pyramide face sud de la Font Sancte, au départ de La Barge
Sommet : 3250 m (arrêt à 3150 m en raison de l’horaire tardif et des coulées de neige lourde)
Dénivelée : 1300 m (1850-3150)
Difficulté : 4.3, mais vu l’arrêt avant la section la plus raide plutôt 4.1


Après la grimpe en tee-shirt la veille dans les calanques, première sortie de l'année, un peu ambitieuse vu le chaussage des peaux à... 11h et l'oubli de l'anti-bottes... erreur peut-être pas fatale mais en tout cas dommageable pour le rythme de progression ! Avec ce beau temps chaud pour la saison et cette canicule de décembre (pique-nique torse nu à près de 3000 mètres !), la croûte de regel disparaît à partir de 11h au soleil, ce qui ne nous autorisera pas la sortie du couloir à près de 15h ; on fera ainsi demi-tour à 3150 m après une coulée descendue un peu trop vite à notre goût, 100 mètres sous la sortie du couloir. Sur ces neiges globalement irrégulières, mouillée au soleil et encore poudreuse à l'ombre au-dessus de 2200 mètres, on aura donc surtout profité de la belle ambiance du cirque sud de la Font Sancte et des tours de calcaire Ubayen dans le couloir. Du bon ski malgré tout sur la neige lissée par les coulées dans le bas du couloir de la Pyramide et surtout dans les versants nord du vallon de Panestrel, en poudreuse sans fond excellente !

dans le mélézin en bas du vallon de Panestrel
dans le mélézin en bas du vallon de Panestrel

dans le mélézin en bas du vallon de Panestrel

à la montée
à la montée
à la montée
à la montée
à la montée

à la montée

au demi-tour à 3150 m

au demi-tour à 3150 m

premiers virages sous les tours de calcaire fauve
premiers virages sous les tours de calcaire fauve
premiers virages sous les tours de calcaire fauve
premiers virages sous les tours de calcaire fauve
premiers virages sous les tours de calcaire fauve
premiers virages sous les tours de calcaire fauve

premiers virages sous les tours de calcaire fauve

dans les grandes pentes du vallon de Panestrel, en poudreuse en versants froids
dans les grandes pentes du vallon de Panestrel, en poudreuse en versants froids
dans les grandes pentes du vallon de Panestrel, en poudreuse en versants froids
dans les grandes pentes du vallon de Panestrel, en poudreuse en versants froids
dans les grandes pentes du vallon de Panestrel, en poudreuse en versants froids

dans les grandes pentes du vallon de Panestrel, en poudreuse en versants froids

lumières vespérales vers le Grand Bec de la Blachière

lumières vespérales vers le Grand Bec de la Blachière

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2018 6 22 /12 /décembre /2018 18:32

Le 22 décembre 2018

Voie de la face sud, 7 longueurs, 6a+ max
A mon sens 6a+ (A0 possible)/4b/marche/5b/5c+/5b/5c


Demi-journée d’escalade sur la face sud de la Grande Candelle, dans la voie éponyme nouvellement ré-équipée. Celle-ci reprend un itinéraire historique et donc les vires et cheminées qui parcourent la face sud ; l’escalade y reste donc dans un niveau 5 à l’exception d’un pas bien délicat à la fin de L1. Attention toutefois, un peu de marge dans le niveau peut être utile vu l’espacement des points et la patine du rocher. Même si la grimpe s’avère souvent discontinue et peu homogène, limitée à de courtes sections techniques et/ou malcommodes, c’est un bel itinéraire pour parvenir  au sommet de la Candelle et qui offre tout du long de superbes vues panoramiques sur la partie orientale des calanques et le cap Canaille, notamment sur la Concave et son impressionnant dévers.

fin de L1

fin de L1

belle ambiance dans la traversée de L2

belle ambiance dans la traversée de L2

sortie de L4

sortie de L4

sortie de la voie

sortie de la voie

vues vers le pic de Bertagne et l'enchaînement calanques-cap Canaille
vues vers le pic de Bertagne et l'enchaînement calanques-cap Canaille

vues vers le pic de Bertagne et l'enchaînement calanques-cap Canaille

retour sur les 13 contours

retour sur les 13 contours

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2018 4 20 /12 /décembre /2018 20:47

Le 20 décembre 2018
Voie « La Droye Moi La Toi », 4 longueurs, équipé, 6c max
6c/6b+/6a+/6b


Au départ du port de Morgiou retour sur les falaises du Cancéou, dans la voie récemment équipée de « la Droye moi La Toi », 4 longueurs au-dessus de l’aven de la Porte de Rome. Après un accès en 3 rappels depuis la grotte de Jean-Lol, on passe immédiatement de l’ambiance fraîche et ventée des crêtes de Morgiou à la chaleur des murs blancs baignés de soleil, et on profite donc en tee-shirt des 2 belles longueurs inaugurales, soutenues dans le 6b avec quelques pas plus durs. L’équipement en scellements s’avère bien pensé mais laisse de nombreux pas obligatoires, autant dire qu’il vaut mieux grimper dans un niveau proche de celui de la voie. Les 2 dernières longueurs s’avèrent plus anecdotiques sur un rocher parfois fragile, mais nous offriront un calcaire  coloré par le crépuscule sur l’île du Riou, ambiance de grimpe magnifique pour la troisième longueur !

le jardin au départ des rappels

le jardin au départ des rappels

dans les rappels, au-dessus de l'aven

dans les rappels, au-dessus de l'aven

dans L1
dans L1

dans L1

dans L2
dans L2
dans L2

dans L2

vestiges au relais sommital de L2

vestiges au relais sommital de L2

dans L3
dans L3
dans L3
dans L3

dans L3

crépuscule sur le Riou
crépuscule sur le Riou
crépuscule sur le Riou

crépuscule sur le Riou

le surplomb final de L4

le surplomb final de L4

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2018 7 16 /12 /décembre /2018 11:14

Le 15 décembre 2018

Voie aux tréfonds du passé, 6 longueurs, équipé, 6b+ max

A mon sens 6b+/6a/6a+/5c/6a/5c

Journée de grimpe dans les calanques, comme rarement depuis plusieurs mois plutôt consacrés aux voyages. On retrouve donc avec plaisir l'Eissadon, son aiguille coiffée d'un pin face aux grandes dalles de calcaire ciselé, et après avoir renoncé aux traces de Gaston vu la lenteur des cordées déjà engagées puis avoir changé de cordée à la faveur d'une rencontre impromptue, on retourne dans "aux tréfonds du passé", gravi 6 ans plus tôt presque jour pour jour.

Une seconde visite n'est effectivement pas usurpée vu la beauté du cadre, du rocher et de l'escalade.  Aux 2 courtes longueurs inaugurales athlétiques en patates de conglomérat succèdent 4 longueurs principalement en dalle sur un rocher certifié calanques : du calcaire blanc compact, ciselé jusqu'à être abrasif, et en tout cas ultra-adhérent. C'est l'occasion de faire refroidir les biceps mis à mal et de réapprendre à bien poser les pieds, même si de toute façon les chaussons tiennent partout sur ces rasoirs de calcaire !

les cordées (lentes) en face sur les traces de Gaston à l'Eissadon
les cordées (lentes) en face sur les traces de Gaston à l'Eissadon

les cordées (lentes) en face sur les traces de Gaston à l'Eissadon

dans la traversée de L2

dans la traversée de L2

au début de L3
au début de L3

au début de L3

sur la belle dalle suspendue de L3
sur la belle dalle suspendue de L3

sur la belle dalle suspendue de L3

sur les gouttes d'eau de L4

sur les gouttes d'eau de L4

au départ de L5
au départ de L5

au départ de L5

dans la magnifique L5 sur dalle abrasive suspendue
dans la magnifique L5 sur dalle abrasive suspendue
dans la magnifique L5 sur dalle abrasive suspendue

dans la magnifique L5 sur dalle abrasive suspendue

sixième et dernière longueur
sixième et dernière longueur

sixième et dernière longueur

vue vers les soubeyrannes derrière Castelvieil et la brèche éponyme
vue vers les soubeyrannes derrière Castelvieil et la brèche éponyme

vue vers les soubeyrannes derrière Castelvieil et la brèche éponyme

l'éperon de l'Eissadon

l'éperon de l'Eissadon

pause vitaminée sur le chemin du retour

pause vitaminée sur le chemin du retour

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2018 5 14 /12 /décembre /2018 20:56

Le 14 décembre 2018

Quelques images prises à la fin du vol de Rome à Marseille, avec des conditions idéales : un ciel lavé par la pluie du matin, purifié par le mistral, et de belles lumières rasantes et chaudes d'un crépuscule d'hiver. On admirera donc les calanques et l'archipel du Riou rosis par le soleil couchant, autant de souvenirs en randonnée, escalade, kayak, plongée... quelques milliers de mètres sous la carlingue !

la Sainte-Victoire devant le Ventoux

la Sainte-Victoire devant le Ventoux

les calanques au crépuscule, du Riou aux soubeyrannes
les calanques au crépuscule, du Riou aux soubeyrannes
les calanques au crépuscule, du Riou aux soubeyrannes
les calanques au crépuscule, du Riou aux soubeyrannes
les calanques au crépuscule, du Riou aux soubeyrannes

les calanques au crépuscule, du Riou aux soubeyrannes

Marseille aux derniers rayons

Marseille aux derniers rayons

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2018 5 14 /12 /décembre /2018 20:53

Le 11 décembre 2018

Lors d'un vol de Paris à Rome, traversée des Alpes au niveau du sud de la Haute-Savoie, l'occasion d'admirer les Alpes plâtrées de fraîche après le flux d'ouest vigoureux de ce début décembre, tout particulièrement le haut et grand versant Miage du Mont-Blanc, bien éclairé par le soleil de la fin d'après-midi.

halo au-dessus des nuages

halo au-dessus des nuages

montagne de Sous-Dine, Bornes et pointe d'Areu devant le Haut-Giffre

montagne de Sous-Dine, Bornes et pointe d'Areu devant le Haut-Giffre

les Aravis, de la Pointe Percée à Borderan

les Aravis, de la Pointe Percée à Borderan

le massif du Mont Blanc vu du sud
le massif du Mont Blanc vu du sud

le massif du Mont Blanc vu du sud

Aiguilles Rouge et du Saint-Esprit, Mont Pourri

Aiguilles Rouge et du Saint-Esprit, Mont Pourri

les Alpes Apuanes au-dessus du golfe de Gênes, skiées 4 ans plus tôt

les Alpes Apuanes au-dessus du golfe de Gênes, skiées 4 ans plus tôt

le lac de Bracciano près de Rome

le lac de Bracciano près de Rome

Partager cet article

Repost0

Rechercher

QUOI DE NEUF

Boules à skis

 

le Chiran en poudreuse

 

 

 

 

ski sur la côte bleue

le Cuchon

 

d'anses en ravines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d'éperons en avens