22 août 2018 3 22 /08 /août /2018 20:21

Le 22 août 2018

Voie « le réveil des nummulites », équipé, 5 longueurs, 6b max
6a/5c/6a/6b/6a


Petite grande voie de matinée pour cette dernière journée passée en Ubaye, qui plus est en une journée où le temps tournera à l’orage plus tôt que les jours précédents. La voie du réveil des nummulites sur le Gréponnet, un sommet d’allure (presque) chamoniarde depuis la route du col de la Bonette. Bien loin du granite du Mont-Blanc on y trouve une base calcaire surmontée de grès rouges puis noirs, ce qui ferait plutôt penser aux mélanges géologiques hasardeux du Cap Canaille au sud… 
A rocher majeur voie majeure, on a tous les 3 beaucoup apprécié ces 5 longueurs sur un caillou et dans un style atypiques : fissures calcaire évasées lisses et raides dans L1, cheminée à renfougne dans L2, traversée déversante sur bacs de grès rouge dans L3, dalles et rétablissements sur aplats dans les très belles et soutenues L4 et L5 en grès noir. Au final et comme la veille une des plus belles voies de ces 4 journées de grimpe en Ubaye, le grès apportant en plus des formes douces apaisantes pour des orteils et doigts endoloris par le calcaire abrasif ! L’observation du ballet des nombreux vautours fauves apportera la touche finale à ce beau séjour Ubayen, durant lequel on aura croisé beaucoup plus de planeurs humains ou non que de bipèdes ! 
 

la face sud du Gréponnet : un petit air de Canaille avec ce calcaire coiffé de grès rouge

la face sud du Gréponnet : un petit air de Canaille avec ce calcaire coiffé de grès rouge

dans L1 en fissures de calcaire
dans L1 en fissures de calcaire
dans L1 en fissures de calcaire

dans L1 en fissures de calcaire

L3 sur grès rouge
L3 sur grès rouge
L3 sur grès rouge

L3 sur grès rouge

edelweiss sur la vire de transition en haut de L3

edelweiss sur la vire de transition en haut de L3

la magnifique L4 en 6b dalleux soutenu sur grès noir
la magnifique L4 en 6b dalleux soutenu sur grès noir
la magnifique L4 en 6b dalleux soutenu sur grès noir
la magnifique L4 en 6b dalleux soutenu sur grès noir

la magnifique L4 en 6b dalleux soutenu sur grès noir

au retour, vues sur la paroi du jour
au retour, vues sur la paroi du jour

au retour, vues sur la paroi du jour

vautour fauve durant le retour

vautour fauve durant le retour

Partager cet article

Repost0
22 août 2018 3 22 /08 /août /2018 20:17

Le 21 août 2018

Voie « sonnez et montez », équipé, 7 longueurs, 6a+ max
5b/5c/6a/6a/6a+/6a+ (1 pas)/5c+


Comme la veille, journée d’escalade au-dessus du hameau de Cloche, cette fois sur le pilier sud du Chapeau de Gendarme. Au final une magnifique journée d’escalade à tous point de vues et de chaussons !  L’approche à pieds reste variée, agréable et colorée à travers les dizaines de jardinières fleuries du hameau du Serre au départ du sentier, puis sur un chemin peu raide et bien marqué aux allures de single à VTT dans la forêt, avant des alpages fleuris et la magnifique vire aérienne mais large qui coupe la falaise. 
La voie continue sur cette belle mise en bouche avec de grandes longueurs d’escalade homogène, soutenue et toujours très bien équipée, un véritable crescendo de plaisir de la gestuelle sur les dalles cannelées de calcaire gris compact, sculpté et bien adhérent : jolie et courte dalle en fin de L3, superbe dalle à incrustations pour presque 50 mètres de 6a homogènes et soutenus en L4, dièdre-fissure plus impressionnant que difficile en L5, et splendides dalles terminales, des cannelures d’anthologie plein gaz au sommet du pilier, le tout dans une belle ambiance montagne. La descente se fait ensuite aisément en rappels dans la voie sur relais chaînés, idéal pour une journée annoncée orageuse mais globalement ensoleillée une fois de plus.
Au final à mon sens une des plus belles voies d’escalade en calcaire des Alpes du Sud, injustement  méconnue ou plutôt justement pour les amateurs de solitude : on aura encore croisé personne de la journée sur cette falaise pourtant majeure !

l'approche, jolie et variée entre alpages et vire plus impressionnante qu'exposée
l'approche, jolie et variée entre alpages et vire plus impressionnante qu'exposée
l'approche, jolie et variée entre alpages et vire plus impressionnante qu'exposée

l'approche, jolie et variée entre alpages et vire plus impressionnante qu'exposée

dans L2

dans L2

L3

L3

la très belle L4 homogène et soutenue en 6a
la très belle L4 homogène et soutenue en 6a

la très belle L4 homogène et soutenue en 6a

L6 et ses cannelures magnifiques
L6 et ses cannelures magnifiques

L6 et ses cannelures magnifiques

L7, toujours aussi belle...
L7, toujours aussi belle...

L7, toujours aussi belle...

au début des rappels

au début des rappels

retour sur la vire d'accès
retour sur la vire d'accès

retour sur la vire d'accès

la paroi sud du Chapeau de Gendarme

la paroi sud du Chapeau de Gendarme

Partager cet article

Repost0
22 août 2018 3 22 /08 /août /2018 20:14

Le 20 août 2018

Voie « versant soleil », équipé, 9 longueurs, 6b max
6a+/5c+/6a+/6b/A0 puis 6b/6b/6a/4c/5c


Première journée d’escalade sur le cirque de falaises dominant les ruines du village de Cloche, avec au menu le Pain de Sucre par la voie « versant soleil », qui remonte sa face sud-est sur des dalles de calcaire compact et sculpté. C’est une belle voie relativement soutenue dans le 6a/b et d’équipement typé montagne, rapproché dans le 6 et plus espacé ailleurs. On y trouve de beaux passages de grimpe, notamment en cannelures dans L4 et en dalle raide dans L6, mais les cumulus menaçants et quelques gouttes nous feront descendre dès la fin de L6, de toute façon un peu entamés par les 17 longueurs gravies en 2 jours. On retrouvera le soleil dès le bas des rappels, de quoi profiter au mieux des lumières d’orages en face sur le massif du Pelat et des framboises dans les ruines du hameau de Cloche !
 

approche bucolique à travers les alpages et le hameau ruiné de Cloche
approche bucolique à travers les alpages et le hameau ruiné de Cloche
approche bucolique à travers les alpages et le hameau ruiné de Cloche

approche bucolique à travers les alpages et le hameau ruiné de Cloche

dans L1
dans L1
dans L1

dans L1

L3

L3

les cannelures de L4, de l'adhérence pure
les cannelures de L4, de l'adhérence pure

les cannelures de L4, de l'adhérence pure

dans la longue et soutenue L6
dans la longue et soutenue L6
dans la longue et soutenue L6

dans la longue et soutenue L6

au départ des rap^pels

au départ des rap^pels

au retour, lumières pré-orageuses sur le Cimet et le Grand Cheval de Bois
au retour, lumières pré-orageuses sur le Cimet et le Grand Cheval de Bois

au retour, lumières pré-orageuses sur le Cimet et le Grand Cheval de Bois

le hameau fleuri du Serre !

le hameau fleuri du Serre !

Partager cet article

Repost0
22 août 2018 3 22 /08 /août /2018 20:12

Le 19 août 2018

Voie « les jardins d’Amandine », équipé, 11 longueurs, 6a max
5b/6a/6a/6a/6a/5c/4/5b/5c/5c/4


Début d’une petite semaine, ou week-end prolongé (!), sur les falaises de l’Ubaye, loin des foules qui envahissent par exemple les falaises de la Vallouise ! Ici pas de cordées qui patientent au pied des dalles de gneiss mais de grands piliers de calcaire ignorés des grimpeurs (mais heureusement pas vierges d’équipement…) ; on ne verra pas la moindre cordée durant les 4 jours passés sur le caillou local !
Vu la météo instable annoncée et la reprise de la grimpe pour certains, on s’oriente vers une voie pas trop difficile qui peut se descendre en rappel, les « jardins d’Amandine » remplissant bien ce cahier des charges. Au final une jolie voie qui déroule ses 11 longueurs sur 2 ressauts, et qui vaut surtout par son beau et bon rocher, de la quartzite comme à l’aiguille Pierre André voisine. Si ici la quartzite reste plus grise que rouge, elle reste compacte et le rocher s’avère donc excellent sur le premier ressaut, et encore bon sur le second. L’escalade peu raide n’excède pas le 6a mais demande tout de même un peu de technicité sur ce rocher compact tout en prises peu franches, arêtes obliques ou verticales, et l’ambiance est bien là, particulièrement à la fin du premier ressaut où le vide se creuse.
Le retour pédestre par le sommet de la Tête du Sanglier et ses vues panoramique sur le massif du Chambeyron, puis la descente par le vallon des Houerts, avec la ravissante bergerie en pierres récemment rénovée blottie sous la grande paroi est du Sommet Rouge (déjà gravie 2 fois) près d’un tapis de verdure dans le méandre du torrent. On peut y admirer les belles formations rocheuses versant sud du Panestrel, une forêt de piliers et d’aiguilles de calcaire qui laisse deviner de magnifiques couloirs skiables…
 

la paroi du jour à droite

la paroi du jour à droite

dans le premier ressaut
dans le premier ressaut
dans le premier ressaut

dans le premier ressaut

à la descente dans le vallon des Houerts, vues vers la magnifique face sud du Panestrel et la face est du Sommet Rouge au-dessus de la bergerie
à la descente dans le vallon des Houerts, vues vers la magnifique face sud du Panestrel et la face est du Sommet Rouge au-dessus de la bergerie

à la descente dans le vallon des Houerts, vues vers la magnifique face sud du Panestrel et la face est du Sommet Rouge au-dessus de la bergerie

Partager cet article

Repost0
18 août 2018 6 18 /08 /août /2018 16:07

Le 18 août 2018

Retour dans la grotte marine situé dans les calanques, déjà recherchée vainement en juin. L’entrée de la grotte sera bien découverte cette fois, et la cavité, qui est constituée d’une salle inondée au plafond bas couvert de stalactites, superbe malgré l’accès un peu ingrat et l’eau froide et turbide. Une ambiance unique pour les calanques donc (qui rappelle - en moins grandiose - les grottes marines de Majorque) dans ce lac souterrain sous couvert de stalactites, à explorer de manière plus approfondie, et avec de meilleurs moyens d’éclairage et de photographie, pour rendre hommage de manière plus aboutie à cette salle magnifique !
Une fois ressortis à l’air libre on se dirigera vers la grotte de la Poulidette pour y retrouver une eau limpide et chaude, et de très belles lumières sur les gorgones se découpant sur le bleu azur des eaux éclairées par le siphon…
 

dans la très belle grotte marine semi-immergée
dans la très belle grotte marine semi-immergée
dans la très belle grotte marine semi-immergée
dans la très belle grotte marine semi-immergée
dans la très belle grotte marine semi-immergée

dans la très belle grotte marine semi-immergée

dans la grotte de la Poulidette
dans la grotte de la Poulidette
dans la grotte de la Poulidette

dans la grotte de la Poulidette

Partager cet article

Repost0
17 août 2018 5 17 /08 /août /2018 13:03

Le 16 août 2018

Voie les cheminées tubulaires, équipé, 6b max
6a+/6b/6b

Parcours de la voie des « cheminées tubulaires » dans la face nord de la Candelle, un itinéraire encore confidentiel et qui pourtant aurait à mon sens vocation à devenir rapidement classique : une belle ligne à travers cheminées… tubulaires, ludique avec la traversée de plusieurs châtières puis une sortie sur des dalles raides et sculptées.
On y trouve des passages exceptionnels comme les cheminées spéléo à renfougne de L1, où l’on grimpe de niche en niche dans les entrailles de la Candelle, et la fin de L2 – début de L3 en murs fissurés plein gaz une centaine de mètres au-dessus du couloir du Candélon. Le rocher typé face nord, particulièrement dans la première moitié, mérite bien sûr encore quelques précautions, mais un peu de passage devrait rapidement y remédier, et l’équipement bien pensé sur goujons et lunules reste de toute façon bien sécurisant (quelques friends petits et moyens peuvent tout de même rassurer dans L1). On ne se lasse pas de la sortie sur l’arête de Marseille puis le sommet de la Candelle avec leurs vues panoramiques sur le littoral de Fos au Cap Sicié, encore plus ce jour dans une lumière d’hiver et un ciel lavé par le mistral. Une voie à recommander donc sans réserve pour les après-midis et soirées d’été, pour qui voudra bien effectuer l’heure d’approche sous le soleil ! 

tracé de la voie face nord de la Candelle

tracé de la voie face nord de la Candelle

dans la magnifique L1 en cheminée... tubulaire
dans la magnifique L1 en cheminée... tubulaire
dans la magnifique L1 en cheminée... tubulaire
dans la magnifique L1 en cheminée... tubulaire
dans la magnifique L1 en cheminée... tubulaire
dans la magnifique L1 en cheminée... tubulaire
dans la magnifique L1 en cheminée... tubulaire

dans la magnifique L1 en cheminée... tubulaire

dans la châtière au départ de L2
dans la châtière au départ de L2
dans la châtière au départ de L2
dans la châtière au départ de L2

dans la châtière au départ de L2

fin de L2 plein gaz au-dessus du couloir du Candélon
fin de L2 plein gaz au-dessus du couloir du Candélon

fin de L2 plein gaz au-dessus du couloir du Candélon

la courte L3 en pilier dalleux
la courte L3 en pilier dalleux
la courte L3 en pilier dalleux

la courte L3 en pilier dalleux

sur l'arête sommitale de la Candelle
sur l'arête sommitale de la Candelle

sur l'arête sommitale de la Candelle

variante de descente par l'aiguille Guillemin

variante de descente par l'aiguille Guillemin

Partager cet article

Repost0
15 août 2018 3 15 /08 /août /2018 17:59

Le 14 août 2018

Voie l’AJ, 4 longueurs, équipé, 6b max
5c/5c+/5b/6b

Petite grande voie de fin d’après-midi sur la face est de l’aiguille de Sugiton, à l’ombre au-dessus des eaux turquoise de la calanque éponyme. La voie « l’AJ » remonte un système de fissures en 5b/c jusqu’à contourner par la gauche le toit sommital dans un court pas de 6b, et offre 2 belles longueurs initiales en dalle, fissure et traversée sur un rocher encore neuf. La descente se fait par une arête en facile en désescalade puis un seul rappel de 50 mètres (et pas un de moins !) dans la voie de l’ANPE. Une voie à recommander donc pour une initiation à un grimpeur de 5sup, on y trouve en une petite poignée d’heures un véritable condensé d’escalade dans le cadre magnifique de Sugiton !

de belles vues sur les calanques...
de belles vues sur les calanques...

de belles vues sur les calanques...

... et de la belle escalade dans L1 et L2...
... et de la belle escalade dans L1 et L2...
... et de la belle escalade dans L1 et L2...
... et de la belle escalade dans L1 et L2...

... et de la belle escalade dans L1 et L2...

... avant la section d'arête qui mène au rappel
... avant la section d'arête qui mène au rappel

... avant la section d'arête qui mène au rappel

Partager cet article

Repost0
12 août 2018 7 12 /08 /août /2018 14:42

J'ai été surpris de constater qu'une photographie de ce site avait été utilisée par l'édition papier d'un quotidien local, son site Internet et son fil Facebook, et que mon texte avait été plagié, sans mon information, mon accord et sans aucun crédit. Cet article traite d'une très belle calanque proche de Marseille mais méconnue :

 

Le texte original

La photo originale

La loi française stipule pourtant que le droit d'auteur s'applique pleinement sur Internet, tant sur le plan moral que patrimonial, sans besoin de mention expresse. Je me refuse d'ailleurs à enlaidir mes photos en y rajoutant mon nom, sachant que de toute façon cette mention peut aisément être contournée par recadrage et/ou retouche photo...

J'ai collaboré avec plaisir par exemple à l'illustration photographique de topos d'escalade des calanques, d'un article de Montagnes Magazine ou du Conservatoire du Littoral, mais ceci faisait évidemment suite à une demande préalable, un accord de mon côté et un crédit des photos, bien loin de la désinvolture du quotidien ci-dessus. J'avais déjà été confronté à un cas d'utilisation de photos par un site Internet de moniteurs de canyon dans le Verdon, sans demande préalable et sans crédit, et nous nous étions mis d'accord a posteriori...

Je ne peux pas en revanche accepter un tel comportement de la part d'un quotidien à gros tirage, dont les journalistes devraient être au fait des règles relatives à la propriété intellectuelle.

Je le répète donc, et c'est le but de cet article, ce site n'est pas libre de droits, tant pour les photos que pour le texte, et toute utilisation nécessite mon accord préalable... Ce site n'EST PAS une banque d'images en libre service, et il faut évidemment me contacter avant d'envisager de reproduire mes clichés des glaciers de sel Iraniens, des canyons Omanais, des falaises du Kurdistan Turc ou même des calanques "secrètes" de la côte bleue, des ailleurs parmi tant d'autres un peu moins mitraillés que le Mont-Blanc depuis les Aiguilles Rouges...

Partager cet article

Repost0
12 août 2018 7 12 /08 /août /2018 14:42

Le 12 août 2018

Séance de kayak au départ de Grand Méjean vers le rocher du Moulon puis jusqu’à la calanque du Riflard, rendue une fois de plus un peu sportive par l’état de la mer, beaucoup plus agitée que prévue… On s’abritera donc de la houle levée par le mistral côté est du rocher du Moulon, l’occasion de dénicher au-dessous du … mazout sur les rochers quelques nudibranches qui s’accrochent vaillamment aux algues !

flabelline et gobie, petits... mais jolis !
flabelline et gobie, petits... mais jolis !

flabelline et gobie, petits... mais jolis !

Partager cet article

Repost0
11 août 2018 6 11 /08 /août /2018 17:55

Le 11 et 15 août 2018

Séances de plongée au départ des plages de La Dugue et des Anthénors à Ensuès, l’occasion de chasser… photographiquement toute la piétaille des côtes méditerranéennes, Bernards l’Hermite, saupes, étoiles de mer, oursins, saupes, anémones, lièvres de mer… à quelques mètres de profondeur… et quelques minutes de la maison.

Bernard l’Hermite, étoile de mer et oursin
Bernard l’Hermite, étoile de mer et oursin
Bernard l’Hermite, étoile de mer et oursin

Bernard l’Hermite, étoile de mer et oursin

lièvre de mer blotti dans son trou

lièvre de mer blotti dans son trou

les nombreux bancs de saupes
les nombreux bancs de saupes
les nombreux bancs de saupes

les nombreux bancs de saupes

anémone et les bancs d'alevins qui s'y réfugient
anémone et les bancs d'alevins qui s'y réfugient

anémone et les bancs d'alevins qui s'y réfugient

poulpe timide et barbus farouches
poulpe timide et barbus farouches

poulpe timide et barbus farouches

Partager cet article

Repost0

Rechercher

QUOI DE NEUF

Boules à skis

 

le Chiran en poudreuse

 

 

 

 

ski sur la côte bleue

le Cuchon

 

d'anses en ravines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d'éperons en avens