10 janvier 2018 3 10 /01 /janvier /2018 18:47

Le 3 janvier 2018

Une longue route forestière carrossable et autorisée au départ du village de Vilaflor mène au point de départ de cette courte mais magnifique randonnée. Au bout de quelques lacets dans la forêt et ses curieux et endémiques pins canariens, on arrive à une pente raide de tuf érodé en monolithes, ou plutôt demoiselles, coiffées ou non de rochers plus résistants. C’est un cadre incongru et particulièrement esthétique qui rappelle, en dimensions réduites et donc toutes proportions gardées, la Cappadoce ou certains paysages de l’Ouest américain, nonobstant l’océan en ligne de mire ! En tout cas une des randonnées incontournables de Ténérife, facile et courte, et donc adaptée aux enfants en bas âge, à condition qu’ils ne prennent pas peur devant ces intrigants et intimidants bonhommes de tuf…

des badlands faciles à trouver : près de la Floride et de las Vegas !

des badlands faciles à trouver : près de la Floride et de las Vegas !

dans l'approche pédestre : dans la forêt de pins canariens au-dessus de l'océan

dans l'approche pédestre : dans la forêt de pins canariens au-dessus de l'océan

perdrix peu farouches... au bord du sentier

perdrix peu farouches... au bord du sentier

les demoiselles coiffées et bonhommes de tuf du paisaje lunare
les demoiselles coiffées et bonhommes de tuf du paisaje lunare
les demoiselles coiffées et bonhommes de tuf du paisaje lunare

les demoiselles coiffées et bonhommes de tuf du paisaje lunare

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2018 3 10 /01 /janvier /2018 18:41

Le 1er janvier 2018

Balade dans la pinède du versant nord du Teide au-dessus de La Orotava et descente du canyon sec de Los Arcos, une entaille dans le tuf coloré du volcan Teide. Si le canyon, court, facile et bien équipé pour sa poignée de rappels (dont certains facultatifs) ne pose aucun problème, il n’en aura pas été de même pour l’approche, faite sans carte ni topo, et effectuée au final rive droite et non gauche du ravin ! J’en serai quitte pour jouer au sanglier entre les épineux sur le tuf raide et instable de la montagne avant de pouvoir rejoindre, moyennant un peu de désescalade, le fond du canyon. Celui-ci présente, surtout dans sa partie amont, des encaissements tournants très esthétiques par les jeux d’ombres et de lumières sur le tuf coloré, mais le retour pédestre n’est pas en reste avec la mer de nuages ascendante qui vient chatouiller la cîme des pins canariens…

premier encaissement

premier encaissement

de très belles lumières dans ce canyon de tuf
de très belles lumières dans ce canyon de tuf

de très belles lumières dans ce canyon de tuf

rappel dans une vasque sèche typique du canyon

rappel dans une vasque sèche typique du canyon

à la sortie, juste au-dessus de la mer de nuages

à la sortie, juste au-dessus de la mer de nuages

couches de tuf et Teide au-dessus de la mer du nuages, vues depuis la route de l'observatoire astronomique
couches de tuf et Teide au-dessus de la mer du nuages, vues depuis la route de l'observatoire astronomique

couches de tuf et Teide au-dessus de la mer du nuages, vues depuis la route de l'observatoire astronomique

retour  à l'hébergement de Bajamar et son jardin d'Eden subtropical : passiflore, citronnier, cotonnier, orangers en fruits (succulents), oiseau de paradis...
retour  à l'hébergement de Bajamar et son jardin d'Eden subtropical : passiflore, citronnier, cotonnier, orangers en fruits (succulents), oiseau de paradis...
retour  à l'hébergement de Bajamar et son jardin d'Eden subtropical : passiflore, citronnier, cotonnier, orangers en fruits (succulents), oiseau de paradis...
retour  à l'hébergement de Bajamar et son jardin d'Eden subtropical : passiflore, citronnier, cotonnier, orangers en fruits (succulents), oiseau de paradis...
retour  à l'hébergement de Bajamar et son jardin d'Eden subtropical : passiflore, citronnier, cotonnier, orangers en fruits (succulents), oiseau de paradis...
retour  à l'hébergement de Bajamar et son jardin d'Eden subtropical : passiflore, citronnier, cotonnier, orangers en fruits (succulents), oiseau de paradis...

retour à l'hébergement de Bajamar et son jardin d'Eden subtropical : passiflore, citronnier, cotonnier, orangers en fruits (succulents), oiseau de paradis...

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2018 3 10 /01 /janvier /2018 18:38

Le 31 décembre 2017

Première journée de ce voyage aux Canaries passée dans la très belle randonnée littorale du village de Taganana à la plage de Tamadite. La route qui descend des crêtes de l’Anaga vers le village de Taganana donne déjà à voir de belles vues d’ensemble de la côte nord et de son chapelet d’aiguilles volcaniques derrière le village perché de Taganana. La randonnée par elle-même, sur un sentier en corniche au-dessus de l’océan, à travers les vignes puis les ravins de tuf ponctués d’euphorbes, offre une ambiance et des panoramas superbes sur cette côte sauvage et austère avec ses falaises de basalte noir rongées par l’océan qui écume en bas de ces versants au vent. L’arrivée sur la plage de sable noir mêlé de galets de Tamadite, blottie sous d’immenses escarpements crénelés au sud, constitue la cerise sur le gâteau de cette balade esthétique ; au final une très belle entrée en matière pour ce retour en Macaronésie  après le voyage à Madère 4 mois plus tôt.

paysage sur la route de crêtes de l'Anaga

paysage sur la route de crêtes de l'Anaga

arrivée à Taganana, village perché sous sa couronne de pics basaltiques

arrivée à Taganana, village perché sous sa couronne de pics basaltiques

palmier au départ de la randonnée

palmier au départ de la randonnée

cave troglodyte dans les vignes

cave troglodyte dans les vignes

sur le sentier entre Taganana et Tamadiste
sur le sentier entre Taganana et Tamadiste
sur le sentier entre Taganana et Tamadiste

sur le sentier entre Taganana et Tamadiste

arrivée sur la plage de Tamadiste entre figuiers de Barbarie et euphorbes
arrivée sur la plage de Tamadiste entre figuiers de Barbarie et euphorbes
arrivée sur la plage de Tamadiste entre figuiers de Barbarie et euphorbes

arrivée sur la plage de Tamadiste entre figuiers de Barbarie et euphorbes

détail de la flore locale
détail de la flore locale
détail de la flore locale

détail de la flore locale

au retour , vue sur le Roque de las Animas au-dessus de Taganana

au retour , vue sur le Roque de las Animas au-dessus de Taganana

sur la place de Taganana, des jeux pour les petits... et les grands !

sur la place de Taganana, des jeux pour les petits... et les grands !

la veille, randonnée sur la plage du Barranco del Rio à Punta del Hidalgo, vue sur les sommets du Roque de los Hermanos
la veille, randonnée sur la plage du Barranco del Rio à Punta del Hidalgo, vue sur les sommets du Roque de los Hermanos

la veille, randonnée sur la plage du Barranco del Rio à Punta del Hidalgo, vue sur les sommets du Roque de los Hermanos

Partager cet article

Repost0
29 décembre 2017 5 29 /12 /décembre /2017 11:20

Le 25 décembre 2017

Sommet : 2000 m

Dénivelée : 900 m

Difficulté : 3.3, 40° sur 100 m dans la descente du passage de Monthieu

Courte excursion à skis sur la montagne de Sous-Dine au départ des Cheneviers. Le sentier du col de l'Enclave s'avère pour une fois suffisamment enneigé, mais sur le plateau sommital le vent et surtout la grande douceur des jours précédents ont déjà bien dégradé l'enneigement abondant de cette fin décembre. La descente du passage de Monthieu, pas si facile à trouver dans la ceinture nord de falaises du plateau, se fera donc sans plaisir sur une neige un peu croûtée et parsemée d'escargots de fonte, si bien que la descente de la piste de bobsleigh du sentier plus bas restera la meilleure portion de la descente !

On se rattrapera 3 jours plus tard en ski de piste et hors-piste à Sommand, avec entre autres une descente mémorable dans les 40 à 80 cm de fraîche du bois de Praz l'Evêque, de la poudreuse restée légère par les -10°C de la journée...

 

vue vers les Bornes et les Aravis depuis le plateau sommital

vue vers les Bornes et les Aravis depuis le plateau sommital

du sommet vue vers la basse vallée dee l'Arve sous le stratus

du sommet vue vers la basse vallée dee l'Arve sous le stratus

la mer de nuages vers l'ouest

la mer de nuages vers l'ouest

en bas du passage du Monthieu

en bas du passage du Monthieu

le 28 décembre : ski hors-piste dans 40 à 80 cm (!) de poudreuse vers Sommand
le 28 décembre : ski hors-piste dans 40 à 80 cm (!) de poudreuse vers Sommand
le 28 décembre : ski hors-piste dans 40 à 80 cm (!) de poudreuse vers Sommand
le 28 décembre : ski hors-piste dans 40 à 80 cm (!) de poudreuse vers Sommand

le 28 décembre : ski hors-piste dans 40 à 80 cm (!) de poudreuse vers Sommand

Partager cet article

Repost0
29 décembre 2017 5 29 /12 /décembre /2017 11:17

Le 24 décembre 2017

Sommet : 1950 m

Dénivelée : 550 m

Difficulté : 3.1

Petite sortie impromptue au-dessus de Sommand, 45 mn de montée, quelques virages dans la poudreuse de la pente est sommitale puis sur la neige (un peu trop) transformée des pentes sud avant de revenir à la voiture. Un itinéraire très classique et skiant, court et facile, mais offrant un beau panorama sommital par-dessus le stratus à inversion thermique caractéristique de la plaine de l'Arve par anticyclone d'hiver.

du sommet panoramique vers la mer de nuages

du sommet panoramique vers la mer de nuages

vues vers la vallée de l'Arve, les Bornes et le bas-Chablais
vues vers la vallée de l'Arve, les Bornes et le bas-Chablais
vues vers la vallée de l'Arve, les Bornes et le bas-Chablais

vues vers la vallée de l'Arve, les Bornes et le bas-Chablais

Partager cet article

Repost0
27 décembre 2017 3 27 /12 /décembre /2017 16:15

En ce fin décembre 2017 pluvieux, retour en images sur l'année outdoor qui se termine.

Une saison de ski de randonnée dans les Alpes encore en demi-teinte, avec un enneigement tardif et faiblard, mais tout de même de beaux créneaux stables en météorologie et nivologie pour les couloirs de cargneule de la Casse Déserte, de gneiss du Mercantour... ou de calcaire des Abruzzes

retrospective 2017
retrospective 2017
retrospective 2017

Une virée à skis dans les Aladag, pour la troisième fois (!), aura permis de poursuivre le ski de couloirs dans ce massif calcaire du Taurus Turc avec des itinéraires complexes, tortueux et éminemment esthétiques, d'ampleur rare en France, évidemment sans la moindre trace à l'horizon

retrospective 2017
retrospective 2017
retrospective 2017
retrospective 2017
retrospective 2017

Les inter-saisons se passeront parfois en chaussons dans les calanques, sous les dévers et sur le calcaire blanc perché au-dessus de la mer, avec souvent une belle ambiance crépusculaire pour les sessions de grimpe after work

retrospective 2017
retrospective 2017
retrospective 2017

L'été exceptionnellement chaud et sec sera quant à lui mis à profit pour revisiter les classiques des canyons, notamment la magnifique Maglia

retrospective 2017

On ira également séjourner 2 semaines à Madère, une île aussi petite que variée et sauvage, de la forêt de brumes du versant nord aux falaises stratifiées multicolores de bord de mer, en passant par le sublime sentier de crêtes volcaniques menant au point culminant de l'île

retrospective 2017
retrospective 2017
retrospective 2017

Une petite semaine de montagne aux frontières du Dévoluy et du Vercors sera comme souvent marquée par l'éclectisme sportif, de l'escalade sur les dalles cannelées du pic de l'Aiguille à la randonnée du vertige sous les orgues de calcaire du Petit Obiou en passant par une superbe journée de spéléologie dans la grotte de Gournier...

retrospective 2017
retrospective 2017
retrospective 2017

... avant de renouer avec l'alpinisme sur les arêtes de Sialouze et leur granite magnifique

retrospective 2017

A l'approche de l'automne on prolongera la saison nautique sur les plages de Porquerolles, en chaussons sur le gneiss du Caroux et le calcaire du Verdon, ou en chaussures de marche à travers les couleurs flamboyantes des marnes et forêts du massif des Monges...

retrospective 2017
retrospective 2017
retrospective 2017
retrospective 2017

... avant de partir se réchauffer en Jordanie, parmi les rascasses de la Mer Rouge, entre les dômes de grès du Wadi Rum ou dans le fameux canyon du Wadi Hasa et ses sources chaudes

retrospective 2017
retrospective 2017
retrospective 2017
retrospective 2017
retrospective 2017
retrospective 2017

Les chutes de neige précoces et abondantes de décembre permettront d'inaugurer la saison de ski de randonnée en forêt dans une grosse poudreuse rare depuis 2013, espérons que la suite soit à l'avenant pour oublier les mauvais derniers crus en ski !

retrospective 2017

Partager cet article

Repost0
17 décembre 2017 7 17 /12 /décembre /2017 18:47

Le 17 décembre 2017

Itinéraire : Freyssinet – col de la Gardette – descente sur 200 m versant nord-est *2 – col de la Gardette - Freyssinet

Sommet : 2150 m

Dénivelée : 1150 m (1400-2150-1950-2150-1950-2150-1400)

Difficulté : 2.2

Après l’ouest-Queyras la veille on s’oriente vers le versant sud du Champsaur au-dessus de Serre-Ponçon sur la route du retour. La classique du col de la Gardette exposée au sud-ouest et au départ relativement élevé permet de s’abriter du vent de nord fort en début de matinée et d’alterner comme la veille forêts et alpages, avec d’ailleurs une très belle ambiance de mélèzes givrés juste sous le col. On ne trouvera que de l’excellente poudreuse, plus épaisse versant nord-est que sud-ouest, de quoi motiver 2 (courtes) remontées au col. Le retour par les alpages puis forêts du versant sud-ouest offrira également contre toute attente de très bonnes conditions de ski, face au lac de Serre-Ponçon puis dans en slalom dans le mélézin avant de finir encore et toujours en godille devant la voiture ! Au final encore des conditions de neige exceptionnelles sur cet adret, cet hiver 2018 offre donc dès sa mi-décembre un manteau neigeux qualitativement et quantitativement rare depuis l’hiver 2013…

dans le mélézin et à sa sortie
dans le mélézin et à sa sortie

dans le mélézin et à sa sortie

ambiance patagonienne sous le col de la Gardette
ambiance patagonienne sous le col de la Gardette

ambiance patagonienne sous le col de la Gardette

première descente versant nord-est du col de la Gardette...
première descente versant nord-est du col de la Gardette...

première descente versant nord-est du col de la Gardette...

... et seconde...
... et seconde...

... et seconde...

... avant la seconde remontée

... avant la seconde remontée

face au lac de Serre-Ponçon

face au lac de Serre-Ponçon

slalom dans le mélézin

slalom dans le mélézin

poudreuse... plein sud jusqu'à la voiture !
poudreuse... plein sud jusqu'à la voiture !

poudreuse... plein sud jusqu'à la voiture !

Partager cet article

Repost0
17 décembre 2017 7 17 /12 /décembre /2017 18:45

Le 16 décembre 2017

Itinéraire : les Meyriès – col de la Crèche – crête de Croix-la-Crèche – Serre la Souche - les Meyriès

Sommet : 2550

Dénivelée : 850 (1700-2550-1700)

Difficulté : 2.3, des passages à 30° dans la forêt

Première journée de ski de randonnée de la saison 2018, et quelle journée ! Après l’épisode de fortes neiges puis de pluie jusqu’à plus de 2000 m du dimanche 10 et lundi 11, et les chutes de neige modérées de la fin de semaine, le manteau neigeux s’est bien constitué, mais présente de fortes instabilités au-dessus de 2000 mètres. On s’oriente donc vers un itinéraire en forêt sur les flancs du pic de l’Agrenier au-dessus du village des Meyriès, avec une partie haute sur alpages peu raides et crêtes qui nous mettra à l’abri du risque de plaques à vent.

Un très bon choix au final sur un parcours vierge de toute trace et en conditions exceptionnelles ce jour : une couche de neige fraîche de 20 à 50 cm posée sur un fond déjà épais, et vu les températures froides de la journée de la poudreuse restée légère en toutes altitudes et toutes orientations, y compris en plein sud raide. Du grand ski d’hiver donc où la neige vole à chaque virage, mais aussi une ambiance splendide dans la forêt de mélèzes et d’épicéas ployant sous la neige, un paysage de carte postale que peu d’hivers nous ont récemment apporté ! Le spa le soir à Guillestre sera le bienvenu pour nous remettre des travaux de terrassement à skis à la montée et de l’épisode de froid venteux polaire sur la crête de Croix-la-Crèche !

Fort Queyras vu des Meyriès

Fort Queyras vu des Meyriès

ambiance Samivel à la montée...
ambiance Samivel à la montée...
ambiance Samivel à la montée...
ambiance Samivel à la montée...
ambiance Samivel à la montée...
ambiance Samivel à la montée...
ambiance Samivel à la montée...
ambiance Samivel à la montée...

ambiance Samivel à la montée...

... et descente pas en reste !
... et descente pas en reste !
... et descente pas en reste !
... et descente pas en reste !
... et descente pas en reste !
... et descente pas en reste !
... et descente pas en reste !
... et descente pas en reste !
... et descente pas en reste !
... et descente pas en reste !

... et descente pas en reste !

crépuscule sur les sommets d'Assan

crépuscule sur les sommets d'Assan

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 19:10

Le 13 décembre 2017

8 longueurs, équipé, 6a+ max

4a/5c/4c/5b/6a+/5c+/5b/6a à mon sens

Retour sur la falaise du Cancéou, pour la voie du levant déjà gravie en 2011. C’est l’une des classiques méritées du secteur et des calanques, avec du beau rocher blanc découpé en dièdres, fissures et piliers au-dessus de la mer, avec une approche relativement longue et complexe qui constitue par elle-même une jolie randonnée du vertige. De la marche du port de Morgiou au sommet des falaises avant de rejoindre par une large vire suspendue le rappel de 25 mètres, puis de la marche entrecoupée de quelques pas de (dés)escalade mènent entre terrasses, grandes parois déversantes, mer et aven aux longueurs de départ en traversée. Les traversées sur vires horizontales amènent après 3 longueurs aux longueurs verticales, 5 belles longueurs successivement en fissures, rampes obliques et dièdre. C’est alors de la belle escalade à l’ancienne, parfois athlétique sur rocher peu crochetant, du calcaire blanc à rondeurs décoré de filons d’aragonite, dans la belle ambiance marine du Cancéou, avec la mer, encore opaque de la violente tempête de houle de lundi, entre les chaussons ! On profitera également de la présence de 2 cordées dans la voie voisine des « piliers de la mer » avec de donc de belles vues de profil sur les grimpeurs engagés dans cette paroi raide et soutenue aux cotations évoluant entre le 6c et le 7a. Rien d’aussi difficile pour le levant, même si le 6a+ malcommode et patiné de L5 ne sera toujours pas enchaîné, mais passera en libre et non pas en tire-friends comme 6 ans plus tôt !

dans l'approche, au-dessus de l'aven

dans l'approche, au-dessus de l'aven

cordées au départ du levant et des piliers de la mer...
cordées au départ du levant et des piliers de la mer...

cordées au départ du levant et des piliers de la mer...

dans la seconde et troisième longueur du levant et des piliers de la mer...
dans la seconde et troisième longueur du levant et des piliers de la mer...

dans la seconde et troisième longueur du levant et des piliers de la mer...

sortie de L4, vue sur les cordées voisines
sortie de L4, vue sur les cordées voisines
sortie de L4, vue sur les cordées voisines
sortie de L4, vue sur les cordées voisines

sortie de L4, vue sur les cordées voisines

dans la très belle L6
dans la très belle L6
dans la très belle L6

dans la très belle L6

sur la rampe oblique de L7
sur la rampe oblique de L7
sur la rampe oblique de L7

sur la rampe oblique de L7

vue vers le cap Morgiou et la Candelle

vue vers le cap Morgiou et la Candelle

dans le dièdre final aux derniers rayons

dans le dièdre final aux derniers rayons

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2017 7 03 /12 /décembre /2017 17:34

Les 2 et 3 décembre 2017

Avec la chute de neige décennale (!) de ce 2 décembre 2017, après les bonhommes de neige du samedi, balade dans le massif de l’Etoile vers le col Sainte-Anne le dimanche, l’occasion d’admirer la mer depuis une route enneigée entourée de pins coiffés de blanc au cœur de la Provence !

neige à Ensuès, sur l'arbousier en fleurs...
neige à Ensuès, sur l'arbousier en fleurs...

neige à Ensuès, sur l'arbousier en fleurs...

... et le lendemain sur l'ajonc en fleurs  au col Sainte-Anne
... et le lendemain sur l'ajonc en fleurs  au col Sainte-Anne
... et le lendemain sur l'ajonc en fleurs  au col Sainte-Anne
... et le lendemain sur l'ajonc en fleurs  au col Sainte-Anne

... et le lendemain sur l'ajonc en fleurs au col Sainte-Anne

Partager cet article

Repost0

Rechercher

QUOI DE NEUF

Boules à skis

 

le Chiran en poudreuse

 

 

 

 

ski sur la côte bleue

le Cuchon

 

d'anses en ravines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d'éperons en avens