31 décembre 2020 4 31 /12 /décembre /2020 16:27

Le 22 décembre 2020

Découverte à la journée de la réserve Cousteau autour des îlets Pigeon, rejoints en kayak de mer au départ de la plage de Malendure. C’est un site très couru des plongeurs bouteille et apnée, et effectivement l’effet réserve joue ici à plein, avec une faune sous-marine riche par sa diversité, densité et taille, avec notamment de très nombreux, gros et inhabituellement peu farouches poissons-perroquets qui évoluent à faible profondeur dans le lagon entre Petit Ilet et Grand Ilet, plus toute la piétaille colorée des récifs coralliens. Dommage par contre que les coraux soient très endommagés, on est loin de la magnificence des récifs coralliens d’Indonésie par exemple.
Un beau site de plongée apnée donc, à compléter par l’herbier au large de la plage de Malendure où les tortues se laissent facilement observer. 

paysages coralliens dans le récif oriental
paysages coralliens dans le récif oriental
paysages coralliens dans le récif oriental

paysages coralliens dans le récif oriental

femelle de poisson-perroquet

femelle de poisson-perroquet

poisson-perroquet flanqué de son inséparable poisson-flûte
poisson-perroquet flanqué de son inséparable poisson-flûte

poisson-perroquet flanqué de son inséparable poisson-flûte

poisson perroquet
poisson perroquet

poisson perroquet

poisson perroquet

poisson perroquet

banc de chirurgiens
banc de chirurgiens
banc de chirurgiens

banc de chirurgiens

turbot

turbot

baliste

baliste

poisson papillon à quatre yeux

poisson papillon à quatre yeux

vivaneau queue jaune ou colas, intrépide voire collant !
vivaneau queue jaune ou colas, intrépide voire collant !

vivaneau queue jaune ou colas, intrépide voire collant !

marignan

marignan

escale vers la pointe de Malendure, pélican
escale vers la pointe de Malendure, pélican

escale vers la pointe de Malendure, pélican

tortue au nord de la plage de Malendure

tortue au nord de la plage de Malendure

31 décembre 2020 4 31 /12 /décembre /2020 16:24

Le 21 décembre 2020

Premier canyon du séjour, celui d’Acomat tout près de Pointe Noire. C’est une jolie descente d’initiation, principalement de la marche en torrent à faible débit dans la première partie sur la rivière Quatre Bois, dans une jungle dense et fleurie, avant une seconde partie beaucoup plus aquatique dès qu’on rejoint la rivière Grande Plaine, avec notamment une belle cascade terminale (touristique !) qui se prête bien aux sauts. On ne trouve ici pas d’encaissement comme dans le calcaire de métropole, peu de toboggans et de sauts avec des vasques souvent peu profondes et encombrées de souches, mais l’ambiance est assurée par la forêt tropicale qui déborde des flancs des canyons.

première partie à faible débit et forte végétation dans le torrent Quatre Bois
première partie à faible débit et forte végétation dans le torrent Quatre Bois

première partie à faible débit et forte végétation dans le torrent Quatre Bois

plus d'eau et de jeux aquatiques dans le canyon d'Acomat à proprement parler
plus d'eau et de jeux aquatiques dans le canyon d'Acomat à proprement parler
plus d'eau et de jeux aquatiques dans le canyon d'Acomat à proprement parler

plus d'eau et de jeux aquatiques dans le canyon d'Acomat à proprement parler

31 décembre 2020 4 31 /12 /décembre /2020 16:12

Les 21, 22, 23, 24 et 25 décembre 2020

2 ans après la Martinique, première partie d’un voyage de 10 jours en Martinique, en hébergement à Pointe Noire sur la côte ouest de Basse Terre. Il s’agit sans doute du meilleur spot de la Guadeloupe pour celles et ceux qui préfèrent les sports nature aux plages paradisiaques mais bondées de Grande Terre, avec canyons cachés dans la forêt tropicale au-dessus des plages de sable noir bordées de récifs coralliens. C’est ce dont on profitera durant la semaine passée sur place, alternant descentes dans les eaux douces mais parfois bien vives des torrents dans la jungle puis plongées en masque et tuba à la recherche des tortues, raies et autres murènes. Un petit bonheur que d’aller explorer les coraux à moins de 100 mètres de l’hébergement, en croisant iguanes et pélicans sur le chemin de la plage, avant d’observer le crépuscule sur la mer sous les palmiers et mancenilliers !

le littoral de Pointe Noire, ses crépuscules sous cocotiers, ses chenilles et iguanes
le littoral de Pointe Noire, ses crépuscules sous cocotiers, ses chenilles et iguanes
le littoral de Pointe Noire, ses crépuscules sous cocotiers, ses chenilles et iguanes
le littoral de Pointe Noire, ses crépuscules sous cocotiers, ses chenilles et iguanes

le littoral de Pointe Noire, ses crépuscules sous cocotiers, ses chenilles et iguanes

poisson-lézard, commun et qui se laisse facilement approcher
poisson-lézard, commun et qui se laisse facilement approcher

poisson-lézard, commun et qui se laisse facilement approcher

diodon ou poisson porc-épic
diodon ou poisson porc-épic
diodon ou poisson porc-épic

diodon ou poisson porc-épic

rascasse volante, invasive et souvent rencontrée
rascasse volante, invasive et souvent rencontrée
rascasse volante, invasive et souvent rencontrée

rascasse volante, invasive et souvent rencontrée

raie pastenague
raie pastenague
raie pastenague

raie pastenague

murène piégée dans une nasse

murène piégée dans une nasse

corail cerveau et spirobranche arbre de Noël, holothurie et spirographe
corail cerveau et spirobranche arbre de Noël, holothurie et spirographe
corail cerveau et spirobranche arbre de Noël, holothurie et spirographe
corail cerveau et spirobranche arbre de Noël, holothurie et spirographe

corail cerveau et spirobranche arbre de Noël, holothurie et spirographe

poisson-globe

poisson-globe

poisson ange français

poisson ange français

poisson chirurgien

poisson chirurgien

poisson cocher

poisson cocher

anémone et araignées de mer rayées
anémone et araignées de mer rayées

anémone et araignées de mer rayées

serpentine dorée

serpentine dorée

poisson flute

poisson flute

langoustes

langoustes

turbot

turbot

tortue dans l'herbier

tortue dans l'herbier

sur le sentier du Morne Piment

sur le sentier du Morne Piment

un peu de créole au bord des routes

un peu de créole au bord des routes

31 décembre 2020 4 31 /12 /décembre /2020 15:30

Le 19 décembre 2020

Voie "la chaloupée" au crêt Saint-Michel, 4 longueurs, équipé, 5c+max

5a/5c++/5c+/5b

Courte virée dans les calanques au crêt Saint-Michel, sur la voie de « la chaloupée », sur le papier l’une des faciles de la face, mais justement un peu patinée. Les passages en 5c de L3 et surtout L2 s’avéreront bien délicats pour la cotation et un peu obligatoires – une voie donc à réserver aux grimpeurs de tête à l’aise dans le 5, mais c’est dans la première longueur en 5a que par excès de confiance mon pied zippera au prix d’un bon vol de 5 mètres ! Pied gonflé et inutilisable le soir, heureusement que le diagnostic de simple contusion se confirmera la veille du départ aux Antilles !

ambiance du jour

ambiance du jour

dans la voie
dans la voie
dans la voie
dans la voie

dans la voie

13 décembre 2020 7 13 /12 /décembre /2020 20:23

Le 13 décembre 2020

Voie « éperon central du Baou Rond », L1 non parcourue faute d’y avoir trouvé des spits, 2 longueurs, équipé, 6a+ (soutenu et athlétique au départ)/6a+ (1 pas)
Aven du cancéou, « prends-moi sec au-dessus du lagon bleu », variante dite en 6a, 4 longueurs, équipé, 5c+ max
5b/5c/5c/5c+
Sortie par une nouvelle longueur en 5c 10 mètres au nord de la sortie classique par le boyau en 5b


Journée de grimpe rive gauche de la calanque de Sormiou, sous les crêtes de Morgiou.
On commencera par LA grande voie du Baou Rond, qui, faute d’avoir trouvé des spits dans la première longueur végétale, se limitera aux 2 longueurs sommitales. On y évolue sur du joli rocher blanc au-dessus des eaux turquoise de Sormiou et face au Bec éponyme, un beau belvédère en position dominante. La grimpe s’y avère bien dure à froid au départ de la vire intermédiaire du Baou, une quinzaine de mètres déversants aux prises pas si franches, avant que la paroi se couche pour offrir une belle dalle facile à la fin de L3. Il faudra tout de même d’abord franchir le surplomb inaugural de L3 bien malcommode, qui vaudra ce jour un beau vol au grimpeur de tête !
La suite de la journée sera plus reposante pour les avant-bras et les nerfs dans l’aven du Cancéou, déjà parcouru plusieurs fois, ce qui n’est pas un problème pour ce gouffre dont le lac d’eau de mer au fond offre des couleurs psychédéliques, comment souvent pour les grottes marines. De la grimpe bien équipée, des murs raides à gros bacs et des relais confortables sur des petites vires dominant le disque de bleu fluorescent du fond du trou, une sortie ludique en traversée gazeuse puis à travers une arche justifient bien le succès de cette voie devenue classique dès son ouverture (« dégun » ce jour). A la sortie on rejoindra la vire d’accès du Cancéou par une nouvelle (?) longueur en 5b/c quelques mètres au nord (à gauche face à la paroi) de la sortie classique par la châtière, une jolie escalade en dalle puis dièdre qui constitue une alternative intéressante pour les gros gabarits susceptibles de coincer dans le boyau !

vues panoramiques du Baou Rond
vues panoramiques du Baou Rond

vues panoramiques du Baou Rond

L2 de l'éperon central (L1 pour nous...)

L2 de l'éperon central (L1 pour nous...)

vues du relais sommital
vues du relais sommital
vues du relais sommital

vues du relais sommital

l'approche de l'aven du Cancéou par les vires et le rappel
l'approche de l'aven du Cancéou par les vires et le rappel
l'approche de l'aven du Cancéou par les vires et le rappel

l'approche de l'aven du Cancéou par les vires et le rappel

L1 et L2 de « prends-moi sec au-dessus du lagon bleu »
L1 et L2 de « prends-moi sec au-dessus du lagon bleu »
L1 et L2 de « prends-moi sec au-dessus du lagon bleu »

L1 et L2 de « prends-moi sec au-dessus du lagon bleu »

L3 de la variante en 6a

L3 de la variante en 6a

sortie vers la vire du Cancéou par le "nouveau" 5b/c

sortie vers la vire du Cancéou par le "nouveau" 5b/c

crépuscule sur le Riou

crépuscule sur le Riou

12 décembre 2020 6 12 /12 /décembre /2020 19:03

Le 12 décembre 2020

Leçon 85 « précipiter sa chute », 2 longueurs, équipé, à mon sens 6a+ (soutenu au début)/5c+
Combinaison de « lou papet » pour L1 et « raspigaous » pour L2,équipé, 5b/6a+ (engagé)


Séance d’escalade à « Aubade » situé entre les calanques de la Melette et de l’Escu, un site de couennes dures principalement mais aussi de petites grandes voies pas trop dures, et sexy surtout pour son orientation sud face à l’archipel du Riou qui en fait un site d’hiver à vue panoramique. La marche d’approche de près d’une heure depuis la barrière de la route de la calanque de Morgiou garantit la faiblesse de la fréquentation et donc la qualité du rocher, un calcaire encore neuf qui colle bien aux semelles !
On enchaînera deux voies de deux longueurs, toutes deux parfois soutenues (spécialement les 10 premiers mètres de « précipiter sa chute » bien coriaces à froid) et avec une seconde longueur un peu engagée sur des spits parfois distants de 5 mètres dans du 5c/6a bien tassé. 
Un joli secteur donc, à l’abri modéré du mistral modéré (on le sentait bien dans la voie « précipiter sa chute »), manquent juste quelques dizaines de mètres pour améliorer le sex-appeal de ce secteur « aubade » !

L1 de Leçon 85 « précipiter sa chute »

L1 de Leçon 85 « précipiter sa chute »

L2 de Leçon 85 « précipiter sa chute »
L2 de Leçon 85 « précipiter sa chute »

L2 de Leçon 85 « précipiter sa chute »

rappel de descente

rappel de descente

L1 de "lou papet"
L1 de "lou papet"

L1 de "lou papet"

dans la très belle L2 de "raspigaous"
dans la très belle L2 de "raspigaous"
dans la très belle L2 de "raspigaous"
dans la très belle L2 de "raspigaous"

dans la très belle L2 de "raspigaous"

une cordée dans "aubade droite"

une cordée dans "aubade droite"

crépuscule sur l'île Plane

crépuscule sur l'île Plane

6 décembre 2020 7 06 /12 /décembre /2020 18:22

Le 6 décembre 2020

Demi-journée de couennes vers l’aiguille de Sormiou au-dessus de la calanque éponyme. C’est un site rapide d’accès (environ une demi-heure de marche depuis la barrière de la route de Morgiou) d’une dizaine de voies courtes exposées sud à sud-est, sur une étroite lame de calcaire percée de nombreuses fenêtres naturelles. On y trouve à mi-hauteur deux ouvertures mitoyennes en forme d’yeux et une grande grotte traversante aménagée en bivouac (un peu trop ventilé), une belle géologie visible depuis les relais sommitaux des voies de gauche (face à la paroi). C’est de la jolie grimpe dans un joli cadre, mais comme souvent en couenne – en tout cas comparé à la grande voie – avec un peu trop de monde et pas assez d’ampleur !

l'aiguille de Sormiou au-dessus de la calanque éponyme

l'aiguille de Sormiou au-dessus de la calanque éponyme

approche dans les bruyères en fleurs
approche dans les bruyères en fleurs

approche dans les bruyères en fleurs

dans les voies parcourues (le collet, face sud-est et attention à la marche) sur cette lame de calcaire percée de nombreuses fenêtres naturelles
dans les voies parcourues (le collet, face sud-est et attention à la marche) sur cette lame de calcaire percée de nombreuses fenêtres naturelles
dans les voies parcourues (le collet, face sud-est et attention à la marche) sur cette lame de calcaire percée de nombreuses fenêtres naturelles
dans les voies parcourues (le collet, face sud-est et attention à la marche) sur cette lame de calcaire percée de nombreuses fenêtres naturelles
dans les voies parcourues (le collet, face sud-est et attention à la marche) sur cette lame de calcaire percée de nombreuses fenêtres naturelles

dans les voies parcourues (le collet, face sud-est et attention à la marche) sur cette lame de calcaire percée de nombreuses fenêtres naturelles

5 décembre 2020 6 05 /12 /décembre /2020 18:10

Le 5 décembre 2020

Itinéraire : parking du vallon de la Barasse - col Galvaudan - source des eaux vives - Baralui - col Sabatier - mont Carpiagne - col Sabatier - mont Saint-Cyr - crête nord du mont Saint-Cyr - col Galvaudan - piste du vallon de la vigie - GR 2013 - parking du vallon de la Barasse

Découverte du secteur septentrional des calanques, entre le col de la Gineste et la vallée de l’Huveaune, un coing relativement peu connu où je n'avais encore jamais posé les chaussons, baskets ou roues. C’est dommage puisque c'est un secteur atypique des calanques, des pieds de versants inhabituellement peu rocheux surmontés d’affleurements de calcaire sculpté en taffonis. On passe donc d’une ambiance collines irlandaises sur le bas, ambiance sublimée par la floraison actuelle des bruyères violettes et des ajoncs jaunes, à des chaos dolomitiques sur le haut. 
On y trouve de beaux sentiers à pédaler, spécialement roulants à l’échelle de l’habituel tas de caillloux des calanques, notamment sur la crête nord du Mont Saint-Cyr, pour sûr dans les best of de la région ! Ce dernier single s’avère une petite pépite avec son tracé sur une croupe panoramique au-dessus de la rade de Marseille et de la vallée de l’Huveaune, offrant du début à la fin de très belles vues sur la métropole blottie entre les calanques et les massifs de l’Etoile, du Garlaban et de la Sainte-Baume, avec ce jour le Ventoux brillant de neige au nord au-dessus des lumières tamisées de la brume tapissant les fonds de thalweg, une très belle ambiance sous les nuages et dans le froid.
Et puis si la pinède a disparu durant l’incendie de Carpiagne de juillet 2009 qui a ravagé les lieux, la garrigue qui l’a remplacée se fait belle à la fin de l’automne avec ses impressionnants tapis de bruyères en fleurs, novembre ou début décembre sont sans doute les meilleures périodes pour en profiter ! Il faut juste penser à s’armer de pantalons longs dans la jungle de chênes kermès et d’ajoncs qui empiète sur le sentier, au risque sinon de rayer la carrosserie…

champs de bruyères et d'ajoncs en fleurs entre la source des eaux vives et le Baralui
champs de bruyères et d'ajoncs en fleurs entre la source des eaux vives et le Baralui
champs de bruyères et d'ajoncs en fleurs entre la source des eaux vives et le Baralui
champs de bruyères et d'ajoncs en fleurs entre la source des eaux vives et le Baralui
champs de bruyères et d'ajoncs en fleurs entre la source des eaux vives et le Baralui

champs de bruyères et d'ajoncs en fleurs entre la source des eaux vives et le Baralui

vues du sommet du mont Carpiagne vers le cap Sicié et Marseille dans la brume
vues du sommet du mont Carpiagne vers le cap Sicié et Marseille dans la brume
vues du sommet du mont Carpiagne vers le cap Sicié et Marseille dans la brume

vues du sommet du mont Carpiagne vers le cap Sicié et Marseille dans la brume

dans le chaos dolomitique vers le col Sabatier, calcaire sculpté façon taffonis
dans le chaos dolomitique vers le col Sabatier, calcaire sculpté façon taffonis
dans le chaos dolomitique vers le col Sabatier, calcaire sculpté façon taffonis
dans le chaos dolomitique vers le col Sabatier, calcaire sculpté façon taffonis

dans le chaos dolomitique vers le col Sabatier, calcaire sculpté façon taffonis

en haut de la crête ouest du mont Saint-Cyr, le Ventoux brille au dernier plan
en haut de la crête ouest du mont Saint-Cyr, le Ventoux brille au dernier plan
en haut de la crête ouest du mont Saint-Cyr, le Ventoux brille au dernier plan

en haut de la crête ouest du mont Saint-Cyr, le Ventoux brille au dernier plan

sur le très beau single de la crête nord du mont Saint-Cyr
sur le très beau single de la crête nord du mont Saint-Cyr
sur le très beau single de la crête nord du mont Saint-Cyr
sur le très beau single de la crête nord du mont Saint-Cyr
sur le très beau single de la crête nord du mont Saint-Cyr

sur le très beau single de la crête nord du mont Saint-Cyr

au retour, crépuscule à Méjean
au retour, crépuscule à Méjean
au retour, crépuscule à Méjean
au retour, crépuscule à Méjean

au retour, crépuscule à Méjean

29 novembre 2020 7 29 /11 /novembre /2020 17:15

Le 29 novembre 2020

Voie "walking on the moune", sortie par la voie de l'écaille, 5 longueurs, équipé, 6b max

A mon sens 6a+ (1 pas)/6a (très soutenu)/6b/6a+(soutenu)/5c

Retour sur la face sud-est de la Tête de la Mounine, avec un accès cette fois depuis le boulevard de Marseilleveyre, le col des Chèvres puis 3 rappels au sud de la face – les 2 derniers étant assez malcommodes à travers garrigue et pins. C’est une face d’environ 130 mètres de hauteur, raide et compacte malgré une grande vire médiane, et qu’une grande écaille décollée d’une dizaine de mètres de haut caractérise. Comme dans « le fadal » parcourue en 2017, la grimpe est souvent dalleuse et obligatoire voire engagée, particulièrement lorsqu’on bascule dans la sixième longueur de « la voie de l’écaille », une longue traversée en 6a/6a+ continue et gazeuse à l’équipement assez aéré !
Quoi qu’il en soit, « walking on the moune » offre de la belle escalade en dalle, traversée soutenue et homogène dans le 6a du début à la fin de L2, fissure à Dülfer, dalle et… écaille au menu plus varié de L3, avec au final 4 grandes longueurs soutenues dans le 6a ou un peu plus. Une voie à recommander donc pour les fans de dalle et fadas qui accepteront contre toute logique de tirer et pousser sur l’écaille décollée de L3 !

sur la dalle de L1, devant la pointe Callot

sur la dalle de L1, devant la pointe Callot

sur la dalle de L2
sur la dalle de L2

sur la dalle de L2

sur... la dalle et le dièdre de L3
sur... la dalle et le dièdre de L3

sur... la dalle et le dièdre de L3

L5 (L7 de la voie de l'écaille)

L5 (L7 de la voie de l'écaille)

vue sur l'écaille décollée empruntée en L3

vue sur l'écaille décollée empruntée en L3

27 novembre 2020 5 27 /11 /novembre /2020 15:56

Le 23 novembre 2020

Balades dans le Latium, région d‘Italie centrale aux restrictions actuellement les plus légères, et plus particulièrement dans son extrémité orientale, aux confins des régions voisines l’Ombrie, des Marches et des Abruzzes. 
On y trouve par exemple le lac (artificiel) de Turano entouré de beaux villages perchés et de montagnes douces ou le massif plus alpins des monts de la Laga, au-dessus du village d’Amatrice encore en grande partie en ruines après le séisme qui l’a ravagé en août 2016. Une tentative sur le mont Gorzano, le point culminant du massif à près de 2500 mètres, par son arête ouest au-dessus du village de Capricchia, sera vite avortée sur un sentier peu marqué recouvert de 10 à 20 cm de neige, puis des rochers glacés, des conditions bien trop hivernales en baskets d’été, l’erreur ayant été de transposer les conditions des sèches Alpes aux Apennins bien plus enneigés quelques centaines de kilomètres au sud-est !

le lac de Turano dominé par ses villages perchés

le lac de Turano dominé par ses villages perchés

Castel di Tora au-dessus du lac de Turano

Castel di Tora au-dessus du lac de Turano

Rocca Sinibalda

Rocca Sinibalda

Rieti au crépuscule devant la montagne de Terminillo

Rieti au crépuscule devant la montagne de Terminillo

sur le versant ouest du Gorzano à 1850 m, au demi-tour en baskets sur les rochers glacés

sur le versant ouest du Gorzano à 1850 m, au demi-tour en baskets sur les rochers glacés

Rechercher