1 août 2020 6 01 /08 /août /2020 20:27

Le 1er août 2020

Retour sur ce spot de psicobloc de proximité qu’est le rocher du Moulon, aussi intéressant en chaussons sur les dévers de conglomérat qu’en masque et tuba sous les dévers ! On alternera donc contraction des avant-bras sur les niches et contraction des poumons devant le coralligène couvert de gorgones avec ce mélange d’escalade et de plongée apnée !

sur le rocher du Moulon en chaussons
sur le rocher du Moulon en chaussons
sur le rocher du Moulon en chaussons

sur le rocher du Moulon en chaussons

sous le rocher du Moulon en masque et tuba, polypes de gorgones et anémones encroûtantes jaunes
sous le rocher du Moulon en masque et tuba, polypes de gorgones et anémones encroûtantes jaunes
sous le rocher du Moulon en masque et tuba, polypes de gorgones et anémones encroûtantes jaunes

sous le rocher du Moulon en masque et tuba, polypes de gorgones et anémones encroûtantes jaunes

hervia

hervia

31 juillet 2020 5 31 /07 /juillet /2020 16:06

Le calcaire des calanques a donné naissance à de nombreuses grottes, plus ou moins profondes, étendues, concrétionnées, facilement accessibles ou préservées, marines ou terrestres, et d’intérêt variable pour le spéléologue du dimanche. Cet article vise à présenter certaines d’entre elles, celles qui à mon sens s’avèrent les plus esthétiques de par l’état, variété et richesse de par leur concrétionnement et leur cadre, les grottes marines jouissant là du privilège de leurs eaux bleu fluorescentes à l’éclairage indirect. Pour des raisons évidentes de préservation (quelques passages d’indélicat.e.s peuvent suffire à endommager irrémédiablement et en quelques minutes des concrétions formées en plusieurs dizaines d’années) je ne donnerai aucun indice quant à la localisation de ces cavités. Certaines présentées ci-dessous sont de toute façon bien connues et aisément localisables, ne serait-ce que via des moteurs de recherche sur la toile. Mieux vaut de toute façon profiter du plaisir de l’exploration et de la découverte que suivre laborieusement un topo pour trouver un trou couvert de tags et aux stalactites arrachées !

Loin des classiques et très dégradées grottes du rocher Saint-Michel (grotte de Saint-Michel d’eau douce, grotte de l’ermite, grotte de l’ours) ou grotte Rolland, on peut encore trouver de belles grottes terrestres peu ou pas endommagées, comme celle dite de « la casserole », aux concrétions fossiles mais très riches

ou une autre, heureusement « passée de mode », qui présente encore un très beau concrétionnement dans ses salles latérales


Les grottes marines sont nombreuses dans les calanques : de la très connue grotte bleue de Morgiou, facilement accessible à pied et sur-fréquentée l’été 

 

à celle de la faille de l’Oule plutôt réservées aux plaisanciers et kayakistes de par sa situation isolée


la grotte du Capelan dont l’accès terrestre passe par l’escalade d’un mur d’une quinzaine de mètres de haut, matériel de grimpe indispensable

la Poulidette, que l’on peut rejoindre comme la précédente en apnée par un siphon (attention à sa longueur pour les apprentis plongeurs libres !)

la porte de Rome, plutôt un gouffre à ciel ouvert qu’une grotte, que des voies d’escalade récemment équipées ont rendu classique chez les grimpeurs


Mais le plus beau est ailleurs : une grotte remplie d’un lac au plafond de stalactites et de fistuleuses, confidentielle mais pas secrète


et surtout la splendide grotte bleue dite "aux méduses", petite mais riche de concrétions exceptionnellement denses et diversifiées, cette dernière (presque) totalement inconnue, protégée par son isolement, et un accès tour à tour en nage sous voûte mouillante puis, dans l’obscurité, nage et escalade d’un ressaut de 5 mètres…

 

30 juillet 2020 4 30 /07 /juillet /2020 19:53

Le 29 juillet 2020

3 longueurs, équipé (prendre sangles pour relier les relais et construire celui de L2), 5c max

5b/5a/5c

Poursuite de l’exploration des voies « pirates » équipées entre Méjean et l’Erevine, cette fois quelques centaines de mètres à l’est des itinéraires déjà parcourus. Une ligne de plaquettes rouillées permet de rejoindre en traversée par une ou deux longueurs en 5 une terrasse sous une belle dalle équipée cette fois de plusieurs lignes de scellements non rouillés. On choisira la voie du milieu et profitera d’une vingtaine de mètres d’escalade soutenue en dalle sur prises rondes, et rejoindra le sentier littoral au-dessus du relais chaîné sommital par une trentaine de mètres malcommodes et exposés sur rocher brisé, non protégés et non protégeables jusqu'à un pin providentiel, solution de sortie peu recommandable !
On peut donc enchaîner ici plusieurs longueurs et tricoter de courtes grandes voies à travers ces spits posés au-dessus de la mer, chose inespérée sur ces falaises à la belle géologie mais de faible hauteur de la côte bleue, et qui offrent de la grimpe bord de mer face à Marseille dans une tranquillité absolue…

le rocher des lieux, du calcaire à fossiles

le rocher des lieux, du calcaire à fossiles

dans la traversée de L1

dans la traversée de L1

la belle dalle soutenue en 5c de L3

la belle dalle soutenue en 5c de L3

26 juillet 2020 7 26 /07 /juillet /2020 19:08

Le 26 juillet 2020

Découverte d’une des curiosités géologiques de Chartreuse, la double arche de la Tour Percée dite aussi Tour Isabelle, prétendument la plus longue arche des Alpes. On y accède depuis le col de Marcieu par un sentier discret, volontairement non balisé sur des terrains privés, qui traverse la forêt, remonte un couloir herbeux puis franchit un ressaut rocheux de quelques mètres par un pas d’escalade en IV (protégé par un piton) avant d’atteindre la Tour. C’est alors seulement qu’on découvre la double arche, absolument magnifique avec cette double ouverture faisant face à une paroi percée de 2 cavités circulaires. On peut ensuite rejoindre la crête sommitale de l’Aulp du Seuil par un sentier en corniche sur une vire (un sangle en langage chartrousin), avant de descendre par le pas de Ragris et son itinéraire toujours esthétique à travers la décidément très belle géologie des falaises de ce versant est de la Chartreuse.

les arches et les "yeux du crâne" ne se dévoilent qu'une fois parvenu à l'arche

les arches et les "yeux du crâne" ne se dévoilent qu'une fois parvenu à l'arche

la double arche (plus grande des Alpes) de la Tour Percée (ou Tour Isabelle) face au crâne aux orbites traversantes
la double arche (plus grande des Alpes) de la Tour Percée (ou Tour Isabelle) face au crâne aux orbites traversantes
la double arche (plus grande des Alpes) de la Tour Percée (ou Tour Isabelle) face au crâne aux orbites traversantes
la double arche (plus grande des Alpes) de la Tour Percée (ou Tour Isabelle) face au crâne aux orbites traversantes
la double arche (plus grande des Alpes) de la Tour Percée (ou Tour Isabelle) face au crâne aux orbites traversantes
la double arche (plus grande des Alpes) de la Tour Percée (ou Tour Isabelle) face au crâne aux orbites traversantes

la double arche (plus grande des Alpes) de la Tour Percée (ou Tour Isabelle) face au crâne aux orbites traversantes

vue depuis le sangle de l'Aulp du Seuil
vue depuis le sangle de l'Aulp du Seuil

vue depuis le sangle de l'Aulp du Seuil

dans la descente du Pas de Ragris, décidément superbe géologie en ce versant est de la Chartreuse

dans la descente du Pas de Ragris, décidément superbe géologie en ce versant est de la Chartreuse

26 juillet 2020 7 26 /07 /juillet /2020 19:06

Le 25 juillet 2020

On profite de cette remontée imposée vers les Alpes du Nord pour faire escale près de Glandage et découvrir ce canyon drômois proche des sucettes de Borne (des formations rocheuses en forme de lames de calcaire), d’accès et de descente rapides pour couper cette longue journée de route. Si la première partie se limite à de courts encaissements, le Rio Sourd plonge brutalement entre les parois de calcaire juste en amont de la confluence avec le ruisseau des Gats, et l’encaissement final même court s’avère superbe avec son calcaire compact, blanc et poli par les crues sur le bas et couvert de mousse plus haut. Ce canyon se prête bien à l’initiation avec son ampleur réduite, son équipement de qualité, ses rappels courts, et un débit estival souvent très faible. A noter également un tuf extrêmement adhérent dans l’actif, permettant de désescalader facilement la plupart des rappels sans risque de glissade.

début du canyon, des encaissements peu profonds coupés de sections en forêt
début du canyon, des encaissements peu profonds coupés de sections en forêt
début du canyon, des encaissements peu profonds coupés de sections en forêt

début du canyon, des encaissements peu profonds coupés de sections en forêt

détail du tuf local (hyper adhérent)

détail du tuf local (hyper adhérent)

le magnifique et impressionnant encaissement final, de plus en plus plus important jusqu'à la sortie dans les gorges des Gats
le magnifique et impressionnant encaissement final, de plus en plus plus important jusqu'à la sortie dans les gorges des Gats
le magnifique et impressionnant encaissement final, de plus en plus plus important jusqu'à la sortie dans les gorges des Gats
le magnifique et impressionnant encaissement final, de plus en plus plus important jusqu'à la sortie dans les gorges des Gats
le magnifique et impressionnant encaissement final, de plus en plus plus important jusqu'à la sortie dans les gorges des Gats
le magnifique et impressionnant encaissement final, de plus en plus plus important jusqu'à la sortie dans les gorges des Gats

le magnifique et impressionnant encaissement final, de plus en plus plus important jusqu'à la sortie dans les gorges des Gats

25 juillet 2020 6 25 /07 /juillet /2020 08:24

Le 23 juillet 2020

Après le canyon du matin, balade au départ de la maison de la Parata sur le chemin de la corniche, vers la pointe de la Corba et ses criques de galets. Pas de plage de sable ici et un peu de marche, et donc personne en bord de mer, de quoi profiter en toute tranquillité des eaux chaudes et du granite fauve sculpté des lieux !

plages désertes et côte de granite entre la pointe de la Parata et Capigliolo
plages désertes et côte de granite entre la pointe de la Parata et Capigliolo
plages désertes et côte de granite entre la pointe de la Parata et Capigliolo

plages désertes et côte de granite entre la pointe de la Parata et Capigliolo

ambiance Seychelles sur fond de gabbro de la Parata

ambiance Seychelles sur fond de gabbro de la Parata

24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 16:54

Le 23 juillet 2020

Descente du canyon de la Richiusa versant sud de la pointe Migliarello, alimenté entre autres par le névé plus ou moins persistent de Busso blotti au fond des couloirs d’avalanches. Après la jolie route du col de Scalella la veille, une route de montagne étroite et sinueuse au revêtement un peu dégradé, où l’on croise (beaucoup) plus de cochons sauvages que de véhicules, c’est un choc le matin que de croiser les groupes encadrés de canyoneurs en file d’attente sur le chemin d’accès de cette descente rapide d’accès depuis Ajaccio et très classique. On laissera donc ces dizaines de personnes prendre de l’avance pour profiter seuls de ce canyon avant les groupes suivants, et le canyon vaut surtout pour son impressionnant encaissement final, profond et étroit comme rarement dans le granite, et qui offre quelques jeux à base de sauts entre les vasques vertes, avant le long bief final qui marque la sortie.

les nombreux cochons sauvages du col de Scalella

les nombreux cochons sauvages du col de Scalella

vasques à sauts et togoggans au départ du canyon
vasques à sauts et togoggans au départ du canyon

vasques à sauts et togoggans au départ du canyon

dans le bel encaissement de granite
dans le bel encaissement de granite
dans le bel encaissement de granite
dans le bel encaissement de granite
dans le bel encaissement de granite
dans le bel encaissement de granite
dans le bel encaissement de granite
dans le bel encaissement de granite
dans le bel encaissement de granite

dans le bel encaissement de granite

24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 16:52

Le 22 juillet 2020

Retour sur les pozzines de Bastelica au départ de la station du Val d’Ese, 9 ans après leur découverte. Ces tourbières creusées de trous d’eau reliés par des canaux se trouvent plus fréquemment dans les montagnes corses qu’ailleurs, et offrent un tapis vert fluo de pelouses spongieuses coupé de vasques aux formes arrondies, qui détonne dans la sécheresse estivale de la montagne corse. Ce jour, point de cochons sauvages comme en 2011, mais toujours vaches et cheval, et même quelques truites dans les eaux vives. Les pozzines amont au nord-ouest donneront le plus beau spectacle à l’écart des nombreux randonneurs qui sillonnent les pozzines aval, avant le retour en boucle cette fois-ci par les bergeries des pozzi et Foce d’Astra.

digitale pourpre au départ

digitale pourpre au départ

vue d'ensembles des pozzines aval
vue d'ensembles des pozzines aval

vue d'ensembles des pozzines aval

les très beaux et un peu moins connus pozzis amont (dur de faire poser les vaches...)
les très beaux et un peu moins connus pozzis amont (dur de faire poser les vaches...)

les très beaux et un peu moins connus pozzis amont (dur de faire poser les vaches...)

24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 16:34

Le 21 juillet 2020

Voie "altore" à la Punta d'Arghjavara, 5 longueurs, équpé, 6a+ max

5c+/5c/6a+/6a/6a

Après la descente de la Purcaraccia en canyonisme le matin, on troque le baudrier à jupe contre un baudrier d’escalade pour aller grimper sur le versant sud-est de la Punta d'Arghjavara, juste au-dessus du torrent… de la Purcaraccia. Une approche courte d’une vingtaine de minutes, relativement facile dans un maquis clairsemé et sur une sente bien marquée de cairns, un équipement « clés en mains » avec des pas bien protégés au-delà du 5c (mais souvent obligatoires) en font avec justesse une grande voie « classique » de Bavella. Sans y trouver la sauvagerie et la beauté du cadre de « u companieru » 2 jours plus tôt, on y profite sans stress (malgré des pas durs et mal protégés hors cotation au départ de L1 et L4 ?) d’une grimpe variée entre les dalles des 2 premières longueurs et les taffonis des 2 dernières, sur un granite rouge lisse puis sculpté toujours aussi beau, avant de rejoindre les rappels de descente commodes de « Torre di l’Alba ».

dans les 2 premières longueurs en dalle, devant les aiguilles de Ferriate
dans les 2 premières longueurs en dalle, devant les aiguilles de Ferriate
dans les 2 premières longueurs en dalle, devant les aiguilles de Ferriate

dans les 2 premières longueurs en dalle, devant les aiguilles de Ferriate

taffonis à la sortie, avant les rappels de "Torre di l'Alba"
taffonis à la sortie, avant les rappels de "Torre di l'Alba"
taffonis à la sortie, avant les rappels de "Torre di l'Alba"

taffonis à la sortie, avant les rappels de "Torre di l'Alba"

24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 16:32

Le 21 juillet 2020

Après la Vacca la veille, parcours de l’autre canyon classique des aiguilles de Bavella, celui de la Purcaraccia découvert à pieds 10 ans plus tôt sans pouvoir y mettre la néoprène à l’époque. Cette descente globalement ouverte et ensoleillée ne présente pas de véritable encaissement, à la différence de la Vacca, mais une succession de vasques cristallines reliées par des dalles de granite lisses, le tout d’un esthétisme exceptionnel sur ce granite tout en rondeurs et ces véritables piscines suspendues aux 50 nuances de vert et de turquoise.

Les autres touristes ne s’y trompent pas, et l’on trouve une véritable foule de randonneurs plagistes sur le chemin d'accès puis au bord des vasques. Les 2 rappels de 40 mètres (qui peuvent facilement s’éviter par le sentier qui longent les cascades) n’apportent pas grand-chose à cette descente - si ce n’est de permettre sa continuité - et jouer dans les vasques et toboggans sans corde ni combinaison intégrale doit bien alléger les épaules sans nuire au plaisir !

à la montée, devant les cascades de 40 m

à la montée, devant les cascades de 40 m

premiers toboggans et premières vasques
premiers toboggans et premières vasques
premiers toboggans et premières vasques
premiers toboggans et premières vasques
premiers toboggans et premières vasques

premiers toboggans et premières vasques

dans le premier rappel de 40 m
dans le premier rappel de 40 m

dans le premier rappel de 40 m

un esthétisme unique sur ce granite clair poli et ces vasques émeraude
un esthétisme unique sur ce granite clair poli et ces vasques émeraude
un esthétisme unique sur ce granite clair poli et ces vasques émeraude

un esthétisme unique sur ce granite clair poli et ces vasques émeraude

Rechercher