29 octobre 2015 4 29 /10 /octobre /2015 18:16

Le 29 octobre 2015

Voie "promenons-nous dans les bois", équipé, 7 longueurs, 5c max

5a/5c/5b/5b/5b/5b/5c

Journée de randonnée, horizontale vers les grès d’Evenos et verticale dans la grande face des gorges du Destel. On passera donc des hexagones de grès en baskets aux fissures de calcaire en chaussons. La voie “promenons-nous dans les bois” n’excède pas le 5c mais comportant de beaux passages de grimpe dans la fissure de L2 ou le dévers prisu de la dernière longueur, mais comme toujours au Destel manque d’ambiance et de continuité dans cette falaise coupée de vires végétales. Quoi qu’il en soit l’itinéraire se prête bien à une initiation à la grande voie avec sa verticalité peu marquée et son équipement surabondant, de quoi se lancer en tête avec peu gaz sous les chaussons mais beaucoup de spits au-dessus !

balade sur les boules de grès de Sainte-Anne d'Evenos
balade sur les boules de grès de Sainte-Anne d'Evenos

balade sur les boules de grès de Sainte-Anne d'Evenos

balade dans la grande face du Destel, dans la très belle L2 en fissure
balade dans la grande face du Destel, dans la très belle L2 en fissure
balade dans la grande face du Destel, dans la très belle L2 en fissure

balade dans la grande face du Destel, dans la très belle L2 en fissure

sortie de L5

sortie de L5

dans la très belle L7
dans la très belle L7

dans la très belle L7

25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 20:07

Le 25 octobre 2015

Voie du jardin suspendu, 5 longueurs, partiellement équipé, 6a+ max

4c/5b/5c/marche/4c/6a+

Clôture d’un week-end prolongé riche en activités automnales, trail et baignade jeudi, canyon vendredi, randonnée en montagne samedi et donc escalade dimanche ! On s’oriente en ce dimanche aux températures presque estivales vers de la grimpe « montagne », dans la face ouest du pic de Bertagne et son altitude himalayenne à l’échelle des Bouches-du-Rhône de presque1000 mètres. Une approche colorée sous les feuillus en début de mue (la montagne Sainte-Baume comporte l’une des seules grandes forêts de feuillus des Bouches-du-Rhône, mais l’acmé des couleurs d’automne sera cette année atteinte début novembre) mène en une petite heure de marche au pied d’une falaise de calcaire gris compact imposante par son ampleur et sa verticalité. On peut en fait la gravir dans un niveau qui ne dépasse pas le petit 6, par une succession de fissures, cheminées et dièdres empruntés par les 5 longueurs de la voie du jardin suspendu. L’équipement hétéroclite (pitons, spits écrasés…) se complète bien par un petit jeu de friends, afin de protéger des pas plus difficiles que les cotations historiques ne le laisseraient penser, d’autant plus que le rocher typé face nord s’avère bien moins adhérent que son voisin des calanques. Le crux de la voie au début de la dernière longueur en fissure-dièdre se passe aisément en tire-clous et pose-pieds sur les cordelettes à demeure, la cotation officielle en 6a semblant largement sous-estimée…

Quoi qu’il en soit on profite d’une jolie escalade agrémentée d’une randonnée forestière et d’un zeste de spéléologie dans la grande salle de la grotte du jardin suspendu, le tout avec un panorama à 180° sur les chicots de Roque Fourcade, du Pilon du Roi, du Garlaban… et de la Bonne Mère; qui se détache sur la baie de Marseille à l’ouest. Le soleil couchant et les vagues de nuage déferlant depuis le sud et l’ouest donneront d'ailleurs une ambiance extraordinaire à la dernière longueur !

vue sur falaise ouest du pic de Bertagne, la voie la parcourt du dièdre en bas à droite (L2) à la fissure-cheminée e haut à gauche (L5)

vue sur falaise ouest du pic de Bertagne, la voie la parcourt du dièdre en bas à droite (L2) à la fissure-cheminée e haut à gauche (L5)

au pied de l'objectif du jour

au pied de l'objectif du jour

dans L1

dans L1

dans le dièdre au début de L3

dans le dièdre au début de L3

dans la grande salle de la grotte du jardin suspendu, d'accès facile, la suite passe par une châtière sévère longue de plusieurs mètres et sur un sol boueux...

dans la grande salle de la grotte du jardin suspendu, d'accès facile, la suite passe par une châtière sévère longue de plusieurs mètres et sur un sol boueux...

dans L4, au-dessus de la verdure pointillée de jaune

dans L4, au-dessus de la verdure pointillée de jaune

dans la fissure-dièdre de L5, bien équipée pour le tire-clous

dans la fissure-dièdre de L5, bien équipée pour le tire-clous

belle ambiance, au-dessus des nuages qui débordent de la falaise de Cugens

belle ambiance, au-dessus des nuages qui débordent de la falaise de Cugens

crépuscule sur les dents de Roque Fourcade et le Pilon du Roi
crépuscule sur les dents de Roque Fourcade et le Pilon du Roi

crépuscule sur les dents de Roque Fourcade et le Pilon du Roi

24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 19:49

Le 24 octobre 2015

Balade à la journée sur la barre des Dourbes, une falaise des Préalpes Dignoises qui étire au-dessus d’un socle de marnes son échine de calcaire sur 20 kilomètres. Au départ du hameau des Dourbes, les lacets du sentier bordant le ravin de Chabarouet et son empilement de strates grises et noires mènent à la crête sommitale de la barre des Dourbes, et son panorama à 360° sur les Préalpes du sud. Entre les pas de Tartonne et de la Faye on peut ensuite découvrir une arche naturelle d’une dizaine de mètres de diamètre, le trou de Saint-Martin appelé ainsi car le soleil levant le traverse le 11 novembre (et donc en hiver durant la journée symétrique par rapport au solstice d’hiver…). La descente par le pas de la Faye sur un tapis de feuilles mortes permet de profiter une dernière fois de l’hêtraie des Dourbes en plein flamboiement, avec un point de vue en contre-plongée sur le trou traversée quelques dizaines de minutes plus tôt.

robines vers le Rouvière, sur la route du hameau des Dourbes

robines vers le Rouvière, sur la route du hameau des Dourbes

au départ, dans la forêt en pleine mue colorée
au départ, dans la forêt en pleine mue colorée

au départ, dans la forêt en pleine mue colorée

lignes et couleurs dans le ravin du Chabarouet

lignes et couleurs dans le ravin du Chabarouet

du pas de Tartonne, vue vers les robines au-dessus des Sauzeries-Basses

du pas de Tartonne, vue vers les robines au-dessus des Sauzeries-Basses

sur le crête, au nord du pas de Tortonne

sur le crête, au nord du pas de Tortonne

le Trou Saint-Martin, vue dans l'arche et depuis les Eychards
le Trou Saint-Martin, vue dans l'arche et depuis les Eychards

le Trou Saint-Martin, vue dans l'arche et depuis les Eychards

depuis le col de la Faye, vues vers la hêtraie du Défens des Dourbes et le glissement de terrain de Villard-les-Dourbes
depuis le col de la Faye, vues vers la hêtraie du Défens des Dourbes et le glissement de terrain de Villard-les-Dourbes
depuis le col de la Faye, vues vers la hêtraie du Défens des Dourbes et le glissement de terrain de Villard-les-Dourbes

depuis le col de la Faye, vues vers la hêtraie du Défens des Dourbes et le glissement de terrain de Villard-les-Dourbes

retour sur et sous les feuilles

retour sur et sous les feuilles

vue vers le ravin de Chabarouet

vue vers le ravin de Chabarouet

23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 18:26

Le 23 octobre 2015

Parcours à la journée depuis Marseille d’un beau canyon des Préalpes du Verdon, le canyon de Feston situé au-dessus des gorges du Trévans découvertes à pieds cet été. Le canyon, d’approche et de parcours court, se situe à 150 km de Marseille, de quoi prévoir sa descente dans un créneau limité à 9h-18h au départ de la maison.L’aventure commence par la route d’accès vers le petit village de Majastres, 15 km de lacets suspendus entre plateau de Valensole et falaises de calcaire, puis une courte descente pédestre par le ravissant gîte ONF des Blaches. On pénètre alors dans le canyon qui s’encaisse de plus en plus jusqu’à une jolie section courbée, avant qu’on ne retrouve le soleil et une partie plus ouverte pour les dernières cascades de 15 mètres. A noter un équipement typé montagne en accord avec l'ambiance des lieux, les rappels se faisant parfois sur des pitons plus ou moins rouillés ou des sangles sur lunules, on est bien loin des parcours sur doubles scellements équipés par le conseil général des Alpes Maritimes ! Mais la portion la plus belle du parcours se découvre en fait durant la remontée de l’Estoublaisse, avec la traversée d’un tunnel aquatique puis la découverte d’un splendide pont de tuf qui marque le départ du sentier de retour. Une curiosité géologique aussi bien qu’esthétique avec ses concrétions pariétales sous rideau de cascatelles, un mariage du canyonisme et de la spéléologie qui rappelle toutes proportions gardées le passage de la grotte dans la clue de la Maglia.

durant l'approche, entre robines noires et feuillages vert ou fauve
durant l'approche, entre robines noires et feuillages vert ou fauve

durant l'approche, entre robines noires et feuillages vert ou fauve

dans l'encaissement à mi-canyon
dans l'encaissement à mi-canyon
dans l'encaissement à mi-canyon
dans l'encaissement à mi-canyon
dans l'encaissement à mi-canyon
dans l'encaissement à mi-canyon

dans l'encaissement à mi-canyon

le canyon s'ouvre sur le bas... et sur de belles couleurs d'automne
le canyon s'ouvre sur le bas... et sur de belles couleurs d'automne

le canyon s'ouvre sur le bas... et sur de belles couleurs d'automne

la belle résurgence au pied de la plus grande cascade

la belle résurgence au pied de la plus grande cascade

dernier rappel avant de rejoindre l'Estoublaisse

dernier rappel avant de rejoindre l'Estoublaisse

 le tunnel aquatique dans la remontée de l'Estoublaisse
 le tunnel aquatique dans la remontée de l'Estoublaisse
 le tunnel aquatique dans la remontée de l'Estoublaisse

le tunnel aquatique dans la remontée de l'Estoublaisse

dans la magnifique grotte de tuf, avant de quitter le cours de l'Estoublaisse pour le sentier de retour
dans la magnifique grotte de tuf, avant de quitter le cours de l'Estoublaisse pour le sentier de retour
dans la magnifique grotte de tuf, avant de quitter le cours de l'Estoublaisse pour le sentier de retour

dans la magnifique grotte de tuf, avant de quitter le cours de l'Estoublaisse pour le sentier de retour

vues de détail des concrétions et du rocher
vues de détail des concrétions et du rocher
vues de détail des concrétions et du rocher

vues de détail des concrétions et du rocher

vue du ravin du Pas d'Escale depuis le pont routier

vue du ravin du Pas d'Escale depuis le pont routier

20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 17:29

Le 17 octobre 2015

Balade en Camargue vers la plage de Piémanson, désormais vidée de ses caravanes en ce milieu d’automne, et dont la route d’accès offre de belles vues sur la richesse ornithologique des étangs qui précèdent la mer.

avocettes élégantes

avocettes élégantes

flamants juvéniles

flamants juvéniles

sur la plage, qui nous est réservée !

sur la plage, qui nous est réservée !

aperçu des espèces locales : flamant, cygnes, aigrettes...
aperçu des espèces locales : flamant, cygnes, aigrettes...

aperçu des espèces locales : flamant, cygnes, aigrettes...

11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 18:42

Le 11 octobre 2015

Journée de balade et d'escalade en couennes à Orpierre, un site classique de grimpe découvert à cette occasion. Un joli village blotti entre des falaises compactes, des couleurs d'automne mais des températures d'été, que demander de plus sinon un rocher un peu moins patiné que dans le secteur Belleric choisi ce jour ?!

le village d'Orpierre et ses falaises
le village d'Orpierre et ses falaises

le village d'Orpierre et ses falaises

grimpe dans le secteur Belleric, des couennes variées et longues, mais bien patinées
grimpe dans le secteur Belleric, des couennes variées et longues, mais bien patinées

grimpe dans le secteur Belleric, des couennes variées et longues, mais bien patinées

au retour, arrêt dans les gorges de la Méouge

au retour, arrêt dans les gorges de la Méouge

11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 18:37

Le 10 octobre 2015

Randonnée pédestre dans le cirque des aiguilles de Lus au-dessus de la Jarjatte, un bel amphithéâtre de crêtes rocheuses situé dans le sud-ouest du Dévoluy, découvert à skis en 2014. L'ambiance sera magnifiée en ce samedi ensoleillé d'automne par les feuillus en pleine explosion de couleurs et les sommets enveloppés dans les volutes nuageux venus du nord. Un bel endroit donc, aux allures de Dolomites, curieusement désert en ce week-end de beau temps, mais on fera demi-tour à 1800 m sous le col des Aiguilles à cause d'un chemin récemment emporté par les crues, la sente cairnée ayant cédé la place à un ravin profond d'une dizaine de mètres et aux bords instables déjà parfois partis en éboulement...

vue sur le cirque des aiguilles à la montée, la tête de Vachères à gauche et l'aiguille du Haut-Bouffet à droite
vue sur le cirque des aiguilles à la montée, la tête de Vachères à gauche et l'aiguille du Haut-Bouffet à droite
vue sur le cirque des aiguilles à la montée, la tête de Vachères à gauche et l'aiguille du Haut-Bouffet à droite

vue sur le cirque des aiguilles à la montée, la tête de Vachères à gauche et l'aiguille du Haut-Bouffet à droite

un monolithe sur l'arête nord du Roc de Garnesier

un monolithe sur l'arête nord du Roc de Garnesier

lignes géologiques dans les robines versant nord du Roc de Garnesier

lignes géologiques dans les robines versant nord du Roc de Garnesier

sous le col des aiguilles

sous le col des aiguilles

le canyon creusé dans le sentier, avec un bébé sur le dos demi-tour...

le canyon creusé dans le sentier, avec un bébé sur le dos demi-tour...

les belles falaises sculptées sous l'arête ouest de la tête de Vachères

les belles falaises sculptées sous l'arête ouest de la tête de Vachères

couleurs à la descente

couleurs à la descente

l'aiguille du Haut-Bouffet tente de rivaliser avec les feuillages automnaux, une ambiance à la Samivel
l'aiguille du Haut-Bouffet tente de rivaliser avec les feuillages automnaux, une ambiance à la Samivel

l'aiguille du Haut-Bouffet tente de rivaliser avec les feuillages automnaux, une ambiance à la Samivel

le col de la Croix sous les débordements nuageux

le col de la Croix sous les débordements nuageux

le cirque vu depuis Lus

le cirque vu depuis Lus

4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 18:41

Le 4 octobre 2015

Voie Antifada, équipé, 5 longueurs, 6b max

6b/6b/6b/5c/6b

Voie NTD (3 dernières longueurs),équipé, 6b max

6a/6a+/6b+

Journée d’escalade au bec de Sormiou, d’abord à l’ombre de «Antifada » puis au soleil pour les 3 longueurs finales de « Nique Ton Dièdre ». Les 5 longueurs de Antifada louvoient souvent en traversée sur un très beau calcaire blanc et compact, dans des cotations constamment entre le 6a et le 6b, mais avec des difficultés plutôt hétérogènes, quelques pas blocs de 6b venant en fait couper de longues sections en 5+/6a. Quoi qu’il en soit l’escalade reste intéressante et variée entre dièdre, dalle, traversées et petits dévers. La fin de « NTD » se déroule quant à elle sur un calcaire ciselé très abrasif, avec là encore des cotations dans le 6a/b, et souvent en traversée au-dessus du dièdre Guem, nique ton dièdre mais pas la grimpe ici encore intéressante quoique douloureuse pour la pulpe des doigts…

à l'attaque de la voie Antifada

à l'attaque de la voie Antifada

Antifada, dans L3 en traversée

Antifada, dans L3 en traversée

dans la dalle de L4

dans la dalle de L4

sur les crêtes de Sormiou, entre la sortie de "Antifada" et la brèche d'accès au secteur du dièdre Guem

sur les crêtes de Sormiou, entre la sortie de "Antifada" et la brèche d'accès au secteur du dièdre Guem

dans L5 de "NTD"

dans L5 de "NTD"

3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 14:34

Du 27 septembre au 2 octobre 2015

Semaine de vacances en Grèce, sur l’île de Milos située à l’ouest des Cyclades au large des côtes orientales du Péloponnèse. Une île petite par ses dimensions (moins de 20 km de côté), à la forme de caldeira vu son origine volcanique, mais riche de son extraordinaire variété géologique. L’île est effectivement constellée de carrières en activité, l’industrie minière constituant l’une des principales ressources avec le tourisme. Les roches mises à nu dans les sites d’extraction le sont également sur les côtes qui offrent donc de magnifiques rochers ou falaises aux couleurs allant du blanc lunaire de la plage de Sarakiniko au noir de celle de Gerontas, en passant par l’arc-en-ciel de Paleochori ou de Firiplaka. Des paysages côtiers exceptionnels donc, avec leurs allures de Cappadoce matinée d’Utah ou de cap Canaille, mais aussi de beaux villages côtiers ou perchés typiques des Cyclades avec leurs maisons et églises blanchies à la chaux, et en feta sur la salade des journées passées à écumer les criques à peu près désertes en cette fin d’été, de magnifiques crépuscules depuis la chambre d’hôtes du village de Plaka. 

Ci-dessous une sélection de photos :

géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
géologie en folie à Milos
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 14:33

Le 1er octobre 2015

Petite plage découverte sur la route de Kleftiko, là encore et sans qu’on n’en soit lassé une petite crique de sable noir entourée de curiosités géologiques, que ce soit des falaises aux allures d’arc-en-ciel rocheux ou une arche de conglomérat….

l'arche de poudinque à l'ouest de la crique de Gerontas

l'arche de poudinque à l'ouest de la crique de Gerontas

sur la plage et ses nuances colorées de soufre
sur la plage et ses nuances colorées de soufre

sur la plage et ses nuances colorées de soufre

Rechercher