9 mai 2015 6 09 /05 /mai /2015 18:44

Le 8 mai 2015

Découverte du vallon de la Lèque à Fontvieille, avec ses couennes longues (jusqu'à 40 m) et variées (dalle, dévers, fissure) sur un calcaire exceptionnel avec ses piliers décollés ou grottes décorés de niches, de la grimpe et du caillou qui justifient largement quelques infidélités à la grande voie

couenne à Fontvieille
couenne à Fontvieille
couenne à Fontvieille
couenne à Fontvieille
couenne à Fontvieille
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 20:57

Le 5 mai 2015

8 longueurs, équipé, 6b+ max

6a+/6a/6a+/5c/6b+/5b/3/5c

Parcours de la nouvelle voie « vagabond’age » dans le secteur 14 juillet, une ligne, ou plutôt une courbe puisque la voie louvoie beaucoup à la recherche des passages les moins difficiles, de 8 longueurs proche de la désormais classique « 2 vauriens 3 canailles », et dans des difficultés comparables hormis un court passage déversant en 6b+. Une des rares voies du cap Canaille homogène dans le 6a (hormis ce petit toit suréquipé et un dévers inaugural bien malcommode en 6a+) avec de belles longueurs comme L2 en dalle à niches, L3 en petit mur surplombant mais très prisu, L4 tout en finesse sur une dalle de grès colorée, L5 en gros dévers à multiceps et à talons, L8 variée sur conglomérat puis tablettes de grès et surtout L6 magnifique en cheminée spéléo aux bas-reliefs en nids d’abeille… Au final donc presque que de belles longueurs, aucune n’étant absolument majeure mais toutes s’avérant intéressantes pour la grimpe sur un rocher globalement correct pour une nouvelle voie des soubeyrannes…et déjà couvert de magnésie !

vagabond'age
vagabond'age
vagabond'age
vagabond'age
vagabond'age
vagabond'age
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 18:06

Le 3 mai 2015

Balade vers la chapelle du saint-Pilon au départ du Pied de la Colle, petit bout du monde blotti sur le versant sud de la Sainte-Baume quelques kilomètres après le hameau de Riboux. Un sentier serpente dans la forêt de chênes verts, le calcaire et les parterres fleuris d’asphodèles, de romarin et de thym remplaçant le couvert forestier à mesure que l’on monte vers la crête sommitale de la Sainte-Baume. On rejoint la foule des promeneurs au col du Saint-Pilon puis vers la chapelle éponyme avant de retrouver la quiétude du versant sud et ses chants d’oiseaux sitôt quelques dizaines de mètres descendus !

balade sur l'adret de la Sainte-Baume
balade sur l'adret de la Sainte-Baume
balade sur l'adret de la Sainte-Baume
balade sur l'adret de la Sainte-Baume
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 18:59

Le 2 mai 2015

six à nous trois, équipé, 4 longueurs, 6a max

5c/5b+/6a/4c

Balade à pieds et en chaussons dans les calanques vers la voie « six à nous trois », déjà parcourue en 2011 mais dont la troisième longueur reste toujours aussi soutenue et variée, avec ses 35 mètres de grimpe où se succèdent petit dévers, traversée, dalle, dièdre ou fissure, le tout au-dessus de la mer et de la forêt d'aiguilles de calcaire du cirque des Walkyries, face à l’île du Riou. La sortie par le haut de l’arête de 10 heures offre une belle ambiance alpine sur des gendarmes rocheux panoramiques, avant un retour à pieds en boucle par les crêtes entre le plateau de l’Homme Mort et le col de Sormiou.

grimpe aux Walkyries
grimpe aux Walkyries
grimpe aux Walkyries
grimpe aux Walkyries
grimpe aux Walkyries
grimpe aux Walkyries
grimpe aux Walkyries
grimpe aux Walkyries
grimpe aux Walkyries
grimpe aux Walkyries
grimpe aux Walkyries
grimpe aux Walkyries
grimpe aux Walkyries
grimpe aux Walkyries
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 18:52

Le 1er mai 2015

"Paleo Meetic", 6 longueurs, équipé, 7a+ max

6b+/6a+/6a+/7a/7a+/6b

Après près d'un mois d'arrêt du rocher provençal au bénéfice des neiges Turques, reprise de la grimpe sur une grande voie du cap Canaille, "Paléo-Meetic", aux cotations bien ambitieuses pour un grimpeur de 6b en manque d'entraînement et en pleine convalescence ! En tout cas une voie qui vaut autant pour son escalade que pour son rocher, avec une mention spéciale pour la splendide L4 qui parcourt une grotte et son plafond en nids d'abeilles, dommage d'ailleurs que des ailes de butineuse ne m'aient pas poussé pour franchir ce passage de 7a bien athlétique !

sur le plafond de la ruche
sur le plafond de la ruche
sur le plafond de la ruche
sur le plafond de la ruche
sur le plafond de la ruche
sur le plafond de la ruche
sur le plafond de la ruche
sur le plafond de la ruche
sur le plafond de la ruche
sur le plafond de la ruche
sur le plafond de la ruche
sur le plafond de la ruche
sur le plafond de la ruche
sur le plafond de la ruche
sur le plafond de la ruche
sur le plafond de la ruche
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 19:29

Le 26 avril 2015

Boucle pédestre à la demi-journée sur le sentier côtier du cap Sicié au départ de la Lèque à Six-Fours, au milieu d'une flore méditerranéenne exubérante en ce printemps précoce et arrosé. On progresse dans des parterres de mauves royales, cistes, ajoncs... suspendus au-dessus des schistes noirs propres au cap Sicié.

balade botanique au cap Sicié
balade botanique au cap Sicié
balade botanique au cap Sicié
balade botanique au cap Sicié
balade botanique au cap Sicié
balade botanique au cap Sicié
balade botanique au cap Sicié
balade botanique au cap Sicié
balade botanique au cap Sicié
balade botanique au cap Sicié
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 17:36

Du 11 au 18 avril 2015

Semaine de ski ("kayak" en Turc) exploratoire dans le massif montagneux des Munzur Daglari, situé au nord-est de l'Anatolie, au caractère alpin accentué par son altitude élevée (près de 3500 mètres au point culminant) permettant la survie de petits glaciers de cirque, et son architecture complexe faite de hauts-plateaux entaillés de profonds canyons.
Ces montagnes calcaires encore méconnues, voire inconnues en France, offrent un gros potentiel de ski de randonnée d'aventure pour qui veut bien partir sans aucun topo ni carte détaillée ; on est bien loin des massifs Turcs désormais "classiques" des Ala Dagri, du Bolkar ou des volcans d'Anatolie centrale. La ville d'Erzincan offre un camp de base confortable et commode à moins d'une heure de route des accès, de quoi alimenter au kebab des mollets violentés par les grandes bambées du massif...
On ira donc découvrir à skis depuis les nombreux villages de bergers les pentes du Munzur, sur la base de repérages préalables Google Maps (pas la moindre information glanée sur Internet) et d'observations sur place, la difficulté étant de trouver des routes d'accès suffisamment élevées pour s'approcher tant que possible des longs vallons du Munzur. Des vallées très encaissés généralement longues de plusieurs kilomètres mènent via des combes suspendues aux hauts-plateaux sommitaux entre 2800 et 3400 m.
Une ambiance donc bien alpine entre falaises de calcaire coloré et villages reculés de bergers curieux et sympathiques, qui iront jusqu'à alerter la gendarmerie à cause de la prétendue menace de groupes de rebelles (on dit "terroristes" là-bas...) du PKK ! On ne croisera finalement pas la moindre Kalachnikov mais en revanche d'innombrables traces d'ours, très nombreux dans ce massif et déjà sortis d'hibernation... Une carcasse de bouquetin, ou plutôt une unique paire de cornes, vers où convergent de nombreuses traces d'ours, montrera d'ailleurs que leur appétit est bien ouvert après 6 mois de régime ! La gendarmerie nous demandera (via une interprète sur téléphone portable !) tout de même gentiment... mais fermement d'aller nous faire bronzer ailleurs.
Après cette journée splendide en guise de piment sur le kebab, des muscles et des peaux carbonisés par 4 jours intensifs d'en moyenne 1700 m de dénivelée et 8 heures d'efforts non-stop, l'excuse sera donc toute trouvée pour aller explorer... la station de ski récemment ouverte de Ergan Kayak ! On pourra y gravir rapidement un sommet à 3300 m offrant une vue d'ensemble sur la partie orientale du massif et descendre tranquillement sur des pistes où il n'y aura strictement personne d'autre jusqu'à 14 h...

Localisation du massif des Munzur Daglari et de son point culminant l'Akbaba Tepesi

Localisation du massif des Munzur Daglari et de son point culminant l'Akbaba Tepesi

Les 12 et 13 avril 2015

Sur la route des Munzur arrêt dans le massif du Kackar, la route d'Ikizdere à Ispir donnant accès à un col dégagé à 2600 mètres, bon point de départ pour des randonnées faciles et courtes durant ces 2 journées nuageuses, fraîches et au manteau pourri en profondeur par un épisode récent de fortes pluies et/ou de föhn... On parviendra malgré tout à prendre l'air dans ces conditions très médiocres, même si la mtoivation nous guidera vers des thermes de Ridos plus accueillants !

ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari

Le 14 avril 2015

Sommet : 2800 m

Dénivelée : 1850 m

Difficulté : 4.3

Première journée de découverte des Munzur, sur un ciel encore nuageux laissant quelques places à des éclaircies. On s'oriente vers le versant est du point culminant, l'Akbaba Tepesi à plus de 3400 mètres, accessible depuis le village de Dörtler moyennant un long portage à flanc et quelques traversées scabreuses de torrent. Le cirque nord à 2800 m ne laissera aucun passage vers le sommet, mais on découvrira près de ce cirque de très beau couloirs nord dont on parcourera l'un d'entre eux : 150 mètres à 45° environ, étroits et très esthétiques entre 2 parois surplombantes de calcaire, avec au final une longue randonnée esthétique en guise de mise en jambes pour les 3 journées très intenses qui nous attendent !

ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari

Le 15 avril 2015

Sommet : 2900 m

Dénivelée : 1500 m

Difficulté : 3.1

Le beau temps est enfin là et ne nous lâchera pas jusqu'à la fin du séjour, mais après la grosse bambée de la veille on opte pour une journée de "repos" tout relatif puisqu'on franchira tout de même la barre des 1500 mètres de dénivelée avec là encore du portage au départ au milieu de... nombreuses traces d'ours, décidément bien communs dans ce massif ! Au départ du village de Tatlisu Koyu et après l'heure de portage réglementaire dans des paysages de canyons désertiques on chausse les skis à 1700 mètres au fond d'un long vallon encaissé encadré de hautes falaises et de corniches déversantes, une belle ambiance alpine qui tranchera avec l'immense haut-plateau sommital perché à près de 3000 mètres. La descente sera à la hauteur des paysages, avec une petite couche de poudreuse sur fond dur dans la partie sommitale puis moquette et névé pour finir sur une couche portante malgré l'heure avancée !

ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari

Le 16 avril 2015

Sommet : 2900 m

Dénivelée : 1800 m

Difficulté : 3.1

Poursuite de l'exploration à skis du massif du Munzur, cette fois-ci sur son versant nord au départ du village de Yagca Koyu. Après une bonne séance de marche skis sur le dos on chausse à 1800 mètres et remonte un long vallon encaissé qui mène au haut-plateau sommital en passant près d'une arche rocheuse. Comme la veille la neige restera bien portante et à peine collante malgré l'heure tardive de la descente, de quoi mieux justifier a posteriori les réveils pas trop matinaux !

ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari

Le 17 avril 2015

Sommet : 3000 m

Dénivelée : 1600 m

Difficulté : 3.1

Dernière grosse journée de ski de randonnée du séjour, avec là encore 1600 m de dénivelée ascendante assortis d'un portage horizontal de près d'une heure et demi avant de chausser. Malgré la fatigue accumulée durant les 3 longues journées précédentes on profitera sans doute de la plus belle journée du séjour, dans un vallon particulièrement sauvage et grandiose, encadré de grandes falaises de calcaire et de vallons suspendus invisibles du bas. Une ambiance de wilderness absolue durant ces 10 heures de ski d'aventure en boucle, seulement guidés par notre intuition et quelques traces d'ours. Les ours resteront une fois de plus invisibles, mais au retour la gendarmerie Turque, alertée par les villageois croisés le matin, inquiets de notre périple, nous interrogeront sur nos motivations de skieurs à l'écart des stations et nous demande de ne plus revenir dans ces montagnes oubliées prétendument repère du PKK !

ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari

Le 18 avril 2015

Sommet : 3300 m

Dénivelée : 350 m

Difficulté : 2.1

Dernière journée du périple, sur un mode tranquille avant la route de retour à Trabzon et après 4 jours intenses qui ont laissé des traces ! On se contentera donc de gravir le sommet de l'Ergan Dagi à 3300 mètres, mais accessible moyennant seulement ... 400 mètres de montée depuis le haut des remontées mécaniques de la station de ski d'Ergan Kayak. Un grand sommet donc vite atteint, qui nous laissera le temps de profiter de pistes totalement désertes jusqu'à 14h !

ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
ski exploratoire au Munzur Daglari
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 19:00

Le 7 avril 2015

Après la journée de ski de randonnée la veille en Vanoise, place à l’escalade dans les calanques ; la polaire et les parois plâtrées de poudreuse sont remplacées par le tee-shirt et le calcaire blanc du Bec de Sormiou. La traversée du Bec versant nord-est par la grotte du Capelan, puis l’ascension de l’arête de l’extrême Bec offrent une mini-course complète, avec de la grimpe en traversée bord de mer ou sur des arêtes, un petit rappel intermédiaire, et même une grotte marine à l’escalade particulièrement esthétique et atypique. L’arête de l’extrême bec, sans doute rééquipée récemment en scellements, se compose de 3 longueurs sur un fil de calcaire tendu entre les eaux, une belle ambiance mais aussi de l’escalade finalement intéressante, avec quelques pas plus proches du 5 que de la cotation 4 annoncée !

tour du Bec de Sormiou
tour du Bec de Sormiou
tour du Bec de Sormiou
tour du Bec de Sormiou
tour du Bec de Sormiou
tour du Bec de Sormiou
tour du Bec de Sormiou
tour du Bec de Sormiou
tour du Bec de Sormiou
tour du Bec de Sormiou
tour du Bec de Sormiou
tour du Bec de Sormiou
tour du Bec de Sormiou
tour du Bec de Sormiou
tour du Bec de Sormiou
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 21:43

Le 6 avril 2015

A l’occasion d’un week-end Pascal en famille près de Bourg Saint-Maurice, excursion à skis d’une demi-journée, en solo pour une fois, vers la brèche de Portetta au-dessus de Pralognan-la-Vanoise. Un itinéraire repéré depuis longtemps, en bonnes conditions ce jour avec les 10 à 30 cm de poudreuse tombée les jours précédents, sans vent et donc avec un risque de plaques limité (avec toutefois une transformation en cours sous 2200 m) et le beau temps revenu (avec toutefois un peu de cumulification l’après-midi). L’arrivée en peaux sous l’amphithéâtre sommital d’aiguilles et de brèches, aux parois plâtrées de givre en ce lundi d’avril précédé de plusieurs jours de mauvais temps, laissera un grand souvenir, d’autant plus que les 4 randonneurs du matin partis bien avant moi me laisseront profiter seul de ce spectacle, le plaisir d’une ambiance quasi-patagoniennne sans la fatigue du traçage. Le début de descente dans la brèche écrasée sous les monolithes de calcaire puis dans un raide couloir perdu dans les cumulus accrochant le versant est, avec ça et là quelques gendarmes de calcaire qui déchirent le brouillard, n’en sera que plus austère, même si la poudreuse épaisse rendra le ski facile et plaisant, avant que la neige en humidification des pentes inférieures ne vienne solliciter un peu plus les cuisses.

Sommet : 2650 m

Dénivelée : 1450 m (1400-2400-2200-2650-1400)

Difficulté : 4.3 (200 mètres sommitaux étroits à 45° environ)

brèche de Portetta
brèche de Portetta
brèche de Portetta
brèche de Portetta
brèche de Portetta
brèche de Portetta
brèche de Portetta
brèche de Portetta
brèche de Portetta
brèche de Portetta
brèche de Portetta
brèche de Portetta
brèche de Portetta
brèche de Portetta
brèche de Portetta
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 21:08

Le 3 avril 2015

La logistique des sessions de grimpe en semaine est bien simplifiée depuis le passage à l’heure d’été, et on le vérifie en fin d’après-midi sur les falaises soubeyrannes, dans ces grandes voies dessinées pour l’escalade vespérale avec leur orientation face au soleil couchant et leur approche courte. Au programme de la journée « grazie amico » déjà parcourue en 2010 mais dotée depuis d’une nouvelle sortie.

La voie s’avère toujours aussi belle dans ces secondes et quatrième longueurs, cette dernière d’ailleurs exceptionnelle dans ses premiers mètres en cheminée spéléologique tridimensionnelle, un petit air de «cheminée du cirque» avec une architecture encore plus délirante, alors que la nouvelle variante de la dernière longueur en 6b vient clore en beauté ces 6 longueurs d’escalade dans un style plus physique, histoire d’arriver les bras pleins d’acide lactique au relais sommital !

6 longueurs, équipé, 6b max

5c/6a+/6a/6b/6a+/6b

grazie amico
grazie amico
grazie amico
grazie amico
grazie amico
grazie amico
grazie amico
grazie amico
grazie amico
grazie amico
grazie amico

Rechercher