29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 19:54

Le 29 décembre 2014

Parcours de la voie "Sonia" sur le pilier est de l'Eissadon, 6 longueurs en 6a+ max d'une escalade historique bien différente de ses voisines "et la mer profonde et bleue" ou "au tréfonds du passé" : ici peu de dalle blanche à gouttes d'eau plein gaz mais plutôt des fissures ou dièdres parfois végétals à la grimpe plus athlétique ! Une jolie voie au final, avec de belles longueurs comme L1 et L2 à fleur d'eau ou L7 en fissure-dièdre déversante, et qui offre dans cette face sud-ouest relativement protégée du mistral une bouffée de douceur méditerranéenne avant de regagner la glacière venteuse du col de la Gardiole !

DSC01229 (Large)DSC01263 (Large)DSC01294 (Large)DSC01310 (Large)DSC01314 (Large)DSC01335 (Large)

Voie "Sonia"

7 longueurs, équipé, 6a+ max

5c/5c+/6a+/6a/4a/6a/6a+

DSC01229 (Large)

vue sur l'aiguille de l'Eissadon au départ des rappels

DSC01239 (Large)

dans L1

DSC01263 (Large)

dans L2...

DSC01273 (Large)

... à quelques décimètres de l'eau

DSC02786 (Large)

au départ du dièdre de L3, photo de Nicolas

DSC02801 (Large)

dans la fissure de L4, photo de Nicolas

DSC01284 (Large)

sortie des 45 mètres de L4 devant l'aiguille de l'Eissadon

DSC01294 (Large)

sur la dalle de L6

DSC01310 (Large)

sortie de la fissure-dièdre de L7

DSC01314 (Large)

 

DSC01322 (Large)

panoramique sommital

DSC01326 (Large)

vue côté Castelvieil et les soubeyrannes...

DSC01329 (Large)

... et côté calanques

DSC01335 (Large)

une cordée sur l'éperon ouest de l'Eissadon

26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 21:12

Le 26 décembre 2014

Voie "crotale" aux gorges du Destel    

6 longueurs, équipé, 6b max

6a+/6b/6b/5b/6a/5c

Parcours d'une nouvelle voie d'escalade dans le secteur de "la grande face" aux gorges du Destel, 5 longueurs variées en dalle, dévers, traversée ou fissure, souvent soutenues dans le 6a/b et offrant notamment une belle dernière section sur un éperon de calcaire compact.

P1240315 (Large)

dans L1, photo de Lucile

DSC01125 (Large)

dans le crux de L2

P1240336 (Large)

sortie de L2, photo de Lucile

DSC01135 (Large)

sortie de L4

DSC01145 (Large)

sur le bel éperon de L5

DSC01155 (Large)

 

P1240352 (Large)

sortie de L5, photo de Lucile

P1240354 (Large)

dans L6, photo de Lucile

DSC01163 (Large)

21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 20:36

Les 20 et 21 décembre 2014

Pour un skieur de randonnée Marseille offre l’inconvénient d’être située à plus de 2 heure de route des massifs Alpins… mais aussi l’intérêt d’offrir un large éventail de massifs aux climats dissemblables à des temps de trajet relativement proches, ce qui permet d’optimiser le choix de la destination en fonction des conditions nivo-météorologiques, avec par exemple Dévoluy et Champsaur bien lotis par les flux de nord-ouest, Pelvoux par les flux de sud-ouest ou chaîne frontalière par les flux d’est…

En ce début d’hiver où les flux de sud-est doux et humides ont prédominé, on part donc skier dans le Mercantour au-dessus de Nice. On effectuera dans ce massif effectivement bien enneigé au-dessus de 2200 m une belle croisière à skis au-dessus de la Côte d'Azur, avec escale au refuge d’hiver de Nice, atteint le samedi via la baisse du Basto, skiée sur une neige rosie par les derniers rayons près de 3000 m au-dessus de la Grande Bleue. Le tour du Clapier permettra le lendemain de découvrir plusieurs vallons bien skiants, dont versant italien un vallon supérieur du Muraion en poudreuse légère, et un splendide panorama sommital à 360°, depuis le 3000 le plus méridional des Alpes, de l’arc alpin au nord au cap d’Antibes au sud-ouest, en passant par les Apennins au sud-est et la Corse au sud !

Au final de bonnes conditions de ski au-dessus de 2200 m, presque inespérées en ce début d’hiver bien sec ailleurs dans les Alpes, une solitude absolue seulement troublée par des chamois sous le lac Autier, une neige, généralement poudreuse en versants froids et transformée au soleil, vierge de traces hormis celles des chamois et renards, bref de quoi ravir les spatules et le capteur ! On reviendra donc bientôt dans ce bout de montagne maritime sauvage et esthétique, et peut-être sans le portage caillouteux un peu ingrat de la première heure depuis la route de la vallée de la Gordolasque…

DSC00853 (Large)DSC00893 (Large)DSC00914 (Large)DSC00916 (Large)DSC00935 (Large)DSC01040 (Large)DSC01042 (Large)DSC01049 (Large)

Itinéraire : pont du Gountet - lac Autier - baisse du Basto - refuge de Nice - pas est du Clapier - pas ouest du Clapier - mont Clapier - refuge de Nice - pont du Gountet

Sommet : 3050 m

Dénivelée : 2500 m

J1 : 1700-2700-2200

J2 : 2200-2750-2650-2850-2450-2850-2750-3050-1700

Difficulté : 3.1 max à la descente, courte pente à 45° à la montée versant ouest du pas ouest du Clapier

DSC00213 (Large)

J1 : au départ, photo de Franck

DSC00845 (Large)

J1 : portage dans le vallon de l'Autier à 1900 m...

DSC00853 (Large)

J1 : ... au milieu des jeunes chamois...    

DSC00861 (Large)

J1 : ... et de leurs parents

DSC00879 (Large)

J1 : au-dessus du lac Autier, face au versant ouest de la tête nord du Basto

DSC00893 (Large)

J1 : vers la baisse du Basto...

DSC00914 (Large)

J1 : ... aux derniers rayons 

DSC00916 (Large)

 

DSC00928 (Large)

J1 : crépuscule vers le cap d'Antibes

DSC00920 (Large)

 

DSC00935 (Large)

J1 : 2 heures plus tard, vue du refuge de Nice vers la voie lactée

DSC00954 (Large)

J2 : aurore depuis le refuge de Nice vers la tête du lac Autier

DSC00968 (Large)

J2 : montée au Pas de la Fous, sous le couloir Asquasciati

DSC00226 (Large)

J2 : photo de Franck

DSC00989 (Large)

J2 : sous le pas est du mont Clapier

DSC00998 (Large)

J2 : poudreuse à 2500 m dans le val Muraion    

DSC01016 (Large)

J2 : au pas ouest du mont Clapier

DSC01026 (Large)

J2 : sur les vagues de neige, au-dessus de la Grande Bleue    

DSC01036 (Large)

J2 : du sommet du mont Clapier, vue vers la cîme du Gelas

DSC01038 (Large)

J2 : vue vers la Corse, on reconnaît le profil de la Paglia Orba à droite

DSC01040 (Large)

J2 : vue vers la mer 3000 m plus bas et le cap d'Antibes

DSC01042 (Large)

J2 : panoramique sommital

DSC01049 (Large)

J2 : traces de montée et descente 

DSC01053 (Large)

J2 : en haut du vallon du mont Clapier, face à la mer

DSC01055 (Large)

J2 : virages au-dessus de la mer, moins de 24 heures avant la baignade sur la côte bleue !

18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 19:23

Le 18 décembre 2014

Balade à la montagne de la Loube au-dessus de la Roquebrussanne, un sommet au rocher de type dolomitique très travaillé, où une forêt de pitons de calcaire vient émerger dans la pinède. Un très joli site méconnu, entre plaines du Var et forêts de la sainte-Baume, parcouru d’une route interdite à la circulation automobile, et qui doit bien se prêter à l’escalade de bloc, avec ou sans corde !

DSC00826 (Large)DSC00837 (Large)

 

DSC00741 (Large)

couleurs d'automne au départ de la route privée

DSC00763 (Large)

panorama de la Sainte-Baume à la Sainte-Victoire au sommet

DSC00766 (Large)

le versant nord de la montagne de la Loube

DSC00783 (Large)

dans le chaos de blocs à l'est du sommet

DSC00790 (Large)

la forêt d'aiguilles de calcaire

DSC00798 (Large)

 

DSC00802 (Large)

 

DSC00816 (Large)

les gendarmes calcaires...

DSC00824 (Large)

... sublimés...

DSC00826 (Large)

...par les derniers rayons

DSC00828 (Large)

 

DSC00837 (Large)

16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 19:06

Le 16 décembre 2014

Journée multi-activité sur et dans les falaises soubeyrannes, avec spéléologie facile dans la grotte du 14 juillet, randonnée du vertige sur la vire supérieure et grimpe dans une combinaison des voies « attraction désastre » et « la dernière évasion », permettant d’éviter les longueurs les plus difficiles. La journée commencée sur la route du col de la Gineste essuie-glaces en marche finira torse nu sous le soleil et sur les galets du cap Canaille, après un mémorable arc-en-ciel sur la ville de Cassis qui marquera le début de l’amélioration météo. On profitera donc de belles longueurs d’escalade, dont la L5 de « la dernière évasion », superbe par sa variété (successivement dalle, mur raide, fissure à Dülfer et dièdre) et son rocher alvéolé sous lame de grès décollée, et d’une balade sous les stalactites de la grotte du 14 juillet (relativement bien préservée malgré sa facilité d’accès, surtout par rapport à celle du Draïoun) et les gros surplombs de grès et de poudingue sur la vire supérieure.

DSC00568 (Large)DSC00614 (Large)DSC00692 (Large)DSC00728 (Large)DSC00628 (Large)DSC00640 (Large)DSC00660 (Large)

6 longueurs, équipé, 7a max

5c/6a/6b+/7a/6b+/6b

DSC00568 (Large)

arcs en ciel à Cassis

DSC00576 (Large)

 

DSC00612 (Large)

stalactites dans la grotte du 14 juillet

DSC00614 (Large)

 

DSC00620 (Large)

à l'attaque de "attraction désastre"

DSC00628 (Large)

fin de L1 de "attraction désastre"    

DSC00636 (Large)

au relais, vue vers le sud...    

DSC00638 (Large)

... et vers le nord-ouest

DSC02647 (Large)

L2 de "attraction désastre", photo de Nicolas

DSC02648 (Large)

L2 de "attraction désastre", photo de Nicolas 

DSC00640 (Large)

 

DSC02663 (Large)

sur la vire supérieure, photo de Nicolas

DSC00660 (Large)

 

DSC02677 (Large)

sur la dalle de L5 de "la dernière évasion", photo de Nicolas

DSC02683 (Large)

dans le Dülfer de L5 de "la dernière évasion", photo de Nicolas

DSC02697 (Large)

sortie de L5 de "la dernière évasion", photo de Nicolas

DSC00684 (Large)

 

DSC00692 (Large)

 

DSC02703 (Large)

dans L6 de "la dernière évasion", photo de Nicolas

DSC02728 (Large)

sortie de L6 de "la dernière évasion", photo de Nicolas

DSC00702 (Large)

 

DSC02735 (Large)

au début de L7 de "la dernière évasion", photo de Nicolas

DSC00716 (Large)

sortie de L7

DSC00728 (Large)

crépuscule terrestre...

DSC00734 (Large)

... et maritime

14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 19:31

Le 14 décembre 2014

Demi-journée de grimpe au cap Morgiou, pour un nouveau  retour sur cette falaise de la Voile et ses 80 mètres de gouttes d’eau et de rondeurs calcaires suspendues au-dessus de la Grande Bleue, et accessibles par une courte marche d’approche. Le vent de sud des jours précédents ne nous rendra pas la grimpe facile, entre l’approche à fleur de vagues en traversée au-dessus de la houle et les premières longueurs poisseuses d’embruns posés sur les chips. La voie commence d’ailleurs par 2 longueurs en rocher fragile qui s’effrite sous les doigts et les chaussons ; après les pas bloc de L1 et la  très belle cheminée spéléo déversante plein gaz de L2 on peut enfin se dépoussiérer sur la dalle de L3, pour ressortir casque désablé sur le plateau de Morgiou.

J’en profiterai pour effectuer mon premier vol en tête (après 5 ans d’escalade intensive) à la sortie de L2, un grosse arête de calcaire qui cède main droite et c’est le décollage vertical vers la mer 50 mètres plus bas, interrompu au bout d’une dizaine de mètres. Aucun choc à l’atterrissage et même pas de frayeur durant cette seconde d’apesanteur, hormis une pensée obsédante « quand est-ce que je vais m’arrêter ? » !

"de 0 à 8000", 3 longueurs, équipé, 6c+ max

6c+/6a+/6c

DSC00527 (Large)

approche sur la "vire à VTT"...

DSC00534 (Large)

encore 20 mètres de traversée au-dessus du rocher en rasoir ou de la houle

DSC00542 (Large)

ambiance dans la cheminée spéléo de L2

DSC00548 (Large)

sortie de L2

13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 18:54

Le 13 décembre 2014

Après-midi de balade dans les calanques, au travers d’une boucle au départ du col de Sormiou (aller par le plateau de l’Homme mort, retour par le sentier côtier GR98 depuis la calanque de Marseilleveyre). Au final la découverte d’un vallon sauvage des calanques, profond et arboré, et doté d’une lame calcaire percée de trois lucarnes : la curiosité géologique des trois arches du Grand Malvallon.

DSC00470 (Large)

sur le plateau de l'Homme Mort

DSC00478 (Large)

vue d'ensemble des 3 arches, en haut du Grand Malvallon

DSC00488 (Large)

 

DSC00500 (Large)

 

DSC00515 (Large)

étourneaux au décollage

7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 20:18

Les 6 et 7 décembre 2014

Mini-raid à skis de deux jours dans les Alpes de Haute-Provence, dans cette haute vallée de l’Ubaye parmi les plus sauvages et isolées des Alpes, là où aucune route, refuge gardé ou même sentier sur-fréquenté ne viennent troubler la wilderness des 15 km de vallon entre Maljasset et le col Longet. On ne croisera donc pas âme qui skie durant ces 2 journées passées autour du bric de Rubren, et profitera seuls du refuge Boerio, blotti au bord du lac de Mongioia, peut-être le plus haut d’Europe à 3100 m.

En ce mois de décembre l’enneigement skiable ne débute qu’à 2100 m en versant nord, le revers de la médaille pour un skieur marseillais qui nageait encore sans combinaison dans la Grande Bleue fin novembre, et on chausse donc au plan de Parouart après une heure de portage, avant la longue montée vers la cabane, atteinte à la nuit tombante et sous le blizzard d’est, l’occasion d’apprécier comparativement les -3°C que nous a réservés le bivouac Boerio, doté de toute le confort que l’on peut attendre d’un refuge-bivouac… mais dénué de poêle ! Les soupes et thés dans l’estomac, la doudoune sur l’estomac nous permettront de dormir dans le freezer sans finir remplis de glaçons comme nos gourdes…

Au petit matin la tempête de la vent de la nuit a passé l’aspirateur au-dessus de nos bonnets, et on se réveille devant une belle aurore libre de nuage et des faces est complètement plâtrées aux allures patagoniennes ! Par contre toutes les pentes ouest semblent bien chargées, et on renonce donc au tour du pic de Malacoste pour improviser un tour moins skiant mais apparemment moins plaqué autour du bric de Rubren, du pas de Salsa, du col de Cornascle et de la baisse de la Gavie… . De quoi profiter des 10 à 20 cm de neige fraîche qui recouvrent les vallons de la haute-Ubaye, tant mieux pour les skieurs qui sinusoïdent dans les gerbes de poudreuse, tant pis pour les semelles qui pâtiront parfois des cailloux cachés… au-dessus de 2500m paradoxalement, la pluie ayant plus bas créé une sous-couche dure portante protectrice ! Le retour par la tête de la Gavie offre une belle dernière descente, longue et soutenue, en pompon sur le bonnet d’une grande traversée esthétique et variée mais parfois peu skiante.

DSC00278 (Large)DSC00301 (Large)DSC00321 (Large)DSC00389 (Large)DSC00447 (Large)DSC00336 (Large)DSC00334 (Large)DSC00339 (Large)DSC00377 (Large)

tour du bric de Rubren, retour par la Tête de la Gavie, nuit au bivouac Boerio

J1 : 1900-3100

J2 : 3100-3200-2850-3100-2650-2900-1900

DSC00228 (Large)

au départ portage devant les escarpements sud du Péouvou

DSC00237 (Large)

dans le refuge-bivouac Boerio, avant de dormir dans le freezer par -3°C

DSC00269 (Large)

le lendemain à l'aurore, devant la tête de Malacoste    

DSC00278 (Large)

vers le nord-ouest

DSC00286 (Large)

à travers la fenêtre du bivouac

DSC00295 (Large)

la table plâtrée

DSC00301 (Large)

lever de soleil dans le refuge

DSC00307 (Large)

 

20141207 080912 (Large)

photo de Laurent

DSC00321 (Large)

devant la crête de Rubren plâtrée

DSC00327 (Large)

dans la montée au pas de Salsa, au fond le refuge

DSC00334 (Large)

 

DSC00336 (Large)

 

DSC00339 (Large)

au pas de Salsa, dans le blizzard

DSC00354 (Large)

descente dans le vallon du lac du Loup

DSC00362 (Large)

dans la remontée au col de Cornascle

DSC00377 (Large)

descente du versant sud-ouest du col de Cornascle 

20141207 111842 (Large)

photo de Laurent

DSC00389 (Large)

 

DSC00405 (Large)

dans la remontée à la baisse de la Gavie

DSC00407 (Large)

devant le pic du Pelvat

DSC00413 (Large)

premiers virages versant nord de la Gavie

DSC00419 (Large)

 

20141207 133640 (Large)

photo de Laurent

DSC00447 (Large)

3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 18:25

Le 3 décembre 2014

Balade le long des gours de l’Huveaune dans le vallon de la Castelette, les vasques de calcaire remplies par les derniers épisodes méditerranéens forment maintenant un escalier de piscines de tuf…

DSC00167 (Large)

 

DSC00175 (Large)

 

DSC00185 bis (Large)

 

DSC00197 bis (Large)

 

DSC00224 (Large)

30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 19:07

Le 30 novembre 2014

Journée de couenne et de balade dans les calanques, avec notamment la découverte d’une belle arche rocheuse en bord de mer. Il conviendra d’y revenir avec la ventilation forcée toujours en marche mais une mer plus calme !

DSC00085 (Large)

 

 

DSC00100 (Large)

 

DSC00110 (Large)

 

DSC00125 (Large)

Rechercher