18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 14:13

Le 30 juillet 2017

Première journée de randonnée versant nord, le long de levadas (canal d’irrigation construit pour ramener l’eau du versant nord luxuriant vers le versant sud semi-aride). La route côtière nord traverse au plus facile les escarpements de basalte et de jungle dominant le littoral, au milieu des parterres d’agapanthes et d’hortensias qui ornent les bas-côtés. La levada construite à flanc et même souvent à travers de montagne (frontale indispensable dans les nombreux et parfois longs tunnels) longe des pentes souvent verticales mais où la forêt de nuages s’accroche à tel point que le vide reste généralement une abstraction, masqué par la forêt de lauriers et de fougères. On découvre au hasard des virages de belles vues sur la côte nord puis sur des sommets vertigineux surplombant de profondes vallées impénétrables, des visions de monde perdu qui évoquent les contreforts orientaux de la Cordillère des Andes ou les versants nord de l’Elbrouz Perse. L’arrivée à la caldeirao verde laisse à voir un amphithéâtre de falaises tapissées de verdure et décoré d’une cascade, alors que la fin du parcours vers la caldeirao do inferno, pour une fois pas exclusivement horizontale, passe par un bel encaissement de basalte noir et de mousse verte, avant le retour au parking et au final une belle journée de plus 25 km de balade…

vue de l'hébergement à Sao Vicente

vue de l'hébergement à Sao Vicente

vers Boaventura, vue vers les montagnes de l'intérieur

vers Boaventura, vue vers les montagnes de l'intérieur

la flore au départ au parc forestier Pico Das Pedras

la flore au départ au parc forestier Pico Das Pedras

sur la levada entre Queimadas et la caldeirao verde
sur la levada entre Queimadas et la caldeirao verde
sur la levada entre Queimadas et la caldeirao verde
sur la levada entre Queimadas et la caldeirao verde

sur la levada entre Queimadas et la caldeirao verde

entre caldeirao verde et caldeirao do inferno, canyons et falaises noyés dans la jungle subtropicale
entre caldeirao verde et caldeirao do inferno, canyons et falaises noyés dans la jungle subtropicale
entre caldeirao verde et caldeirao do inferno, canyons et falaises noyés dans la jungle subtropicale
entre caldeirao verde et caldeirao do inferno, canyons et falaises noyés dans la jungle subtropicale
entre caldeirao verde et caldeirao do inferno, canyons et falaises noyés dans la jungle subtropicale

entre caldeirao verde et caldeirao do inferno, canyons et falaises noyés dans la jungle subtropicale

sur la route du retour, vue vers le rocher de Sao Jorge

sur la route du retour, vue vers le rocher de Sao Jorge

11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 21:56

Du 30 juillet au 11 août 2017

Voyage à Madère, une île portugaise située au large du Maroc, entre les archipels des Açores et des Canaries, un confetti volcanique de taille réduite (55 km de longueur sur 25 de largeur), mais aux climats et écosystèmes très différents entre la forêt subtropicale humide du versant nord et la végétation méditerranéenne du versant sud (à la pluviométrie 3 fois inférieure…). On restera une semaine sur la côte nord près de Sao Jorge et la seconde au sud près de Ponta do Sol, et passera donc de la forêt subtropicale humide souvent noyée dans les nuages à un environnement plus méditerranéen dominé par le soleil et l’aridité. L’île offre donc des paysages variés sur une surface réduite, et des réseaux de sentiers splendides, à flanc de montagne le long des levadas, ou sur les sommets volcaniques découpés par l’érosion en cirques et crêtes souvent vertigineuses, le tout dans un climat océanique subtropical où durant notre séjour de 2 semaines la température a varié jour et nuit de 26… à 20°C ! Un petit paradis climatique, qui plus est bien arrosé et ensoleillé, et qui vire donc au jardin d’Eden subtropical avec un bouquet exubérant de fleurs, lauriers et autres fougères. 

Ci-dessous une sélection de photos.

les "hautes" montagnes de l'intérieur: la splendide randonnée entre les Picos de Arieiro et Ruivo
les "hautes" montagnes de l'intérieur: la splendide randonnée entre les Picos de Arieiro et Ruivo
les "hautes" montagnes de l'intérieur: la splendide randonnée entre les Picos de Arieiro et Ruivo
les "hautes" montagnes de l'intérieur: la splendide randonnée entre les Picos de Arieiro et Ruivo
les "hautes" montagnes de l'intérieur: la splendide randonnée entre les Picos de Arieiro et Ruivo
les "hautes" montagnes de l'intérieur: la splendide randonnée entre les Picos de Arieiro et Ruivo
les "hautes" montagnes de l'intérieur: la splendide randonnée entre les Picos de Arieiro et Ruivo
les "hautes" montagnes de l'intérieur: la splendide randonnée entre les Picos de Arieiro et Ruivo
les "hautes" montagnes de l'intérieur: la splendide randonnée entre les Picos de Arieiro et Ruivo
les "hautes" montagnes de l'intérieur: la splendide randonnée entre les Picos de Arieiro et Ruivo
les "hautes" montagnes de l'intérieur: la splendide randonnée entre les Picos de Arieiro et Ruivo
les "hautes" montagnes de l'intérieur: la splendide randonnée entre les Picos de Arieiro et Ruivo
les "hautes" montagnes de l'intérieur: la splendide randonnée entre les Picos de Arieiro et Ruivo
les "hautes" montagnes de l'intérieur: la splendide randonnée entre les Picos de Arieiro et Ruivo
les "hautes" montagnes de l'intérieur: la splendide randonnée entre les Picos de Arieiro et Ruivo

les "hautes" montagnes de l'intérieur: la splendide randonnée entre les Picos de Arieiro et Ruivo

paysages côtiers : de la Ponta de Sao Lourenço aux plages de sable noir
paysages côtiers : de la Ponta de Sao Lourenço aux plages de sable noir
paysages côtiers : de la Ponta de Sao Lourenço aux plages de sable noir
paysages côtiers : de la Ponta de Sao Lourenço aux plages de sable noir
paysages côtiers : de la Ponta de Sao Lourenço aux plages de sable noir
paysages côtiers : de la Ponta de Sao Lourenço aux plages de sable noir
paysages côtiers : de la Ponta de Sao Lourenço aux plages de sable noir
paysages côtiers : de la Ponta de Sao Lourenço aux plages de sable noir

paysages côtiers : de la Ponta de Sao Lourenço aux plages de sable noir

la forêt de nuages subtropicale des versants nord, sa faune, sa flore et ses levadas
la forêt de nuages subtropicale des versants nord, sa faune, sa flore et ses levadas
la forêt de nuages subtropicale des versants nord, sa faune, sa flore et ses levadas
la forêt de nuages subtropicale des versants nord, sa faune, sa flore et ses levadas
la forêt de nuages subtropicale des versants nord, sa faune, sa flore et ses levadas
la forêt de nuages subtropicale des versants nord, sa faune, sa flore et ses levadas
la forêt de nuages subtropicale des versants nord, sa faune, sa flore et ses levadas

la forêt de nuages subtropicale des versants nord, sa faune, sa flore et ses levadas

les canyons de basalte
les canyons de basalte
les canyons de basalte

les canyons de basalte

28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 16:00

Le 27 juillet 2017

Voie « la parallèle », secteur « aïe aïe aïe », 5c+

Puis « les Michel », secteur « crépuscule », 5c+/5c, descente l’arête du vallon puis son rappel

Soirée d’escalade sur l’aiguille de Sugiton au départ de Luminy, d’abord en couenne (!), à la suite d’une grossière erreur d’orientation, sur une dalle du secteur « aïe aïe aïe », puis dans les 2 longueurs des Michel au secteur « crépuscule ». Une seconde longueur courte, mal équipée et inintéressante succède à une très belle première longueur en fissure oblique à doigts, avant une courte traversée d’arêtes au crépuscule toujours aussi esthétique.

dans la première longueur des Michel

dans la première longueur des Michel

au crépuscule sur la crête de l'aiguille de Sugiton
au crépuscule sur la crête de l'aiguille de Sugiton

au crépuscule sur la crête de l'aiguille de Sugiton

25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 14:20

Les 22 et 23 juillet 2017

Week-end sur les rivages d’Ensuès-la-Redonne, sous l’eau en masque et tuba et au-dessus en deep water solo entre Méjean et l’Erevine. Au-dessus des gorgones, de l’herbier de posidonie et des bancs de saupe les falaises maritimes situées juste à l’est de la calanque de Méjean offrent une géologie exceptionnelle dans une combinaison de grès alvéolé, calcaire décoré de filons d’aragonite et conglomérat de fossiles : d’innombrables grottes marines ou non, traversantes ou non, d’énormes morceaux d’aragonite, des inclusions de roches multicolores, des failles rocheuses insondables, une poubelle géologique façon falaises soubeyrannes mais au niveau de la mer et de dimensions plus modestes.

gorgones et saupes paux Anthénors
gorgones et saupes paux Anthénors
gorgones et saupes paux Anthénors

gorgones et saupes paux Anthénors

l'anse de Méjean, ses pins, grottes et falaises de grès
l'anse de Méjean, ses pins, grottes et falaises de grès
l'anse de Méjean, ses pins, grottes et falaises de grès

l'anse de Méjean, ses pins, grottes et falaises de grès

une énorme inclusoion d'aragonite dans le dévers de grès
une énorme inclusoion d'aragonite dans le dévers de grès

une énorme inclusoion d'aragonite dans le dévers de grès

grottes, arches et filons colorés près du cap Méjean
grottes, arches et filons colorés près du cap Méjean
grottes, arches et filons colorés près du cap Méjean
grottes, arches et filons colorés près du cap Méjean
grottes, arches et filons colorés près du cap Méjean
grottes, arches et filons colorés près du cap Méjean

grottes, arches et filons colorés près du cap Méjean

20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 14:14

Le 19 juillet 2017

Excursion annuelle vers la grotte des Tablettes sous les falaises soubeyrannes, un des plus beaux sites de deep water solo de la région marseillaise, dont l’approche, relativement longue et complexe sur une alternance de sections marchées, grimpées et nagées, s’avère particulièrement sauvage et esthétique sur un conglomérat coloré et parfois stratifié de bandes de grès jaune. Avec le vent de sud du jour l’ambiance sera particulièrement agitée dans la grotte, houle, vagues et surtout mugissement continu de la mer amplifié par la configuration fermée des lieux ! N-ième visite en ces lieux, mais il est des temps pour explorer, et d'autres pour juste profiter de petits paradis déjà découverts !

dans l'approche, sur poudingue et strates

dans l'approche, sur poudingue et strates

dans la grotte..., sur poudingue et strates
dans la grotte..., sur poudingue et strates

dans la grotte..., sur poudingue et strates

au retour

au retour

18 juillet 2017 2 18 /07 /juillet /2017 20:24

Le 15 juillet 2017

Demi-journée de canyonisme dans les Bornes, sur et dans les cascades de la Belle Inconnue au-dessus de Thônes. C’est une descente courte dans un torrent de montagne, donc comme souvent peu ludique (ni saut ni toboggan),  mais atypique et impressionnante par son passage spéléologique dans la cascade médiane. On s’enfonce dans un gouffre sombre rempli sur l’un de ses côtés par une cascade, où l’obscurité se fait croissante à mesure que l’on descend dans une faille arrosée, une ambiance humide et noire un peu oppressante pas si courante en canyonisme (merci d’ailleurs « au leader » plein de testostérone qui a pris la tête de la cordée dans ce passage) ! La sortie de la grotte par une belle cascade de 30 mètres apparaît presque comme un soulagement après cette parenthèse spéléologique.

à l'entrée dans la grotte, vue au-dessous et au-dessus
à l'entrée dans la grotte, vue au-dessous et au-dessus

à l'entrée dans la grotte, vue au-dessous et au-dessus

à la sortie de la grotte

à la sortie de la grotte

cascade terminale

cascade terminale

12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 13:23

Le 11 juillet 2017

La Fred, 3 longueurs, équipé, 6b+ max

A mon sens 6b+/6b/6a+

Soirée d’escalade sur la face nord-ouest du rocher Saint-Michel, une falaise de « seulement » une centaine de mètres de hauteur, mais au beau rocher et à la belle vue panoramique sur l’île Maïre et le village des Goudes. La voie « la Fred » se compose de 3 longueurs de difficulté soutenue dans le 6b, avec notamment deux premières longueurs en dalle, petits dévers et fissure à Dülfer aux pas bien obligatoires. L’escalade y est donc sérieuse sur des crougnes affûtées, mais la beauté du rocher blanc ciselé face aux lames des Goudes et aux îles rosies par le soleil couchant vaut bien des doigts et orteils endoloris…

sur la dalle de L1
sur la dalle de L1

sur la dalle de L1

dans L2, sous la fissure en Dülfer
dans L2, sous la fissure en Dülfer

dans L2, sous la fissure en Dülfer

à l'approche et dans le magnifique rappel de la grotte de l'ermite
à l'approche et dans le magnifique rappel de la grotte de l'ermite
à l'approche et dans le magnifique rappel de la grotte de l'ermite

à l'approche et dans le magnifique rappel de la grotte de l'ermite

crépuscules
crépuscules

crépuscules

12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 12:58

Le 8 juillet 2017

Poursuite de l'exploration du rivage d'Ensuès, cette fois-ci au petit Méjean en face de la plage de Figuières. Encore une très jolie crique aux eaux translucides et aux bords colorés par le mélange de marnes et de grès.

la côte du Petit Méjean, ses eaux, ses criques confidentielles un week-end de juillet et ses fantaisies géologiques
la côte du Petit Méjean, ses eaux, ses criques confidentielles un week-end de juillet et ses fantaisies géologiques
la côte du Petit Méjean, ses eaux, ses criques confidentielles un week-end de juillet et ses fantaisies géologiques

la côte du Petit Méjean, ses eaux, ses criques confidentielles un week-end de juillet et ses fantaisies géologiques

11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 15:23

Une sélection de plages proches de la métropole marseillaise, de Port Saint-Louis à l’extrémité orientale de la Camargue, à la presqu’île de Giens, c’est-à-dire à au plus 1 heure de route de la ville dans les départements des Bouches-du-Rhône et du Var. Une sélection évidemment et éminemment subjective de plages ou plutôt criques, de sables, galets ou rochers, plutôt sauvages, et donc à l’écart des parkings, où l’on peut poser sa serviette mais aussi et surtout plonger du bord, grimper en deep water solo… En tout cas la côte occidentale de la Provence offre à qui veut l’explorer une grande richesse géologique et donc paysagère, des calcaires des calanques aux marnes de la côte bleue en passant par le sable de Camargue ou le conglomérat du Bec de l’Aigle, une infinie variété de formes et de couleurs à la frontière de l’eau et du rocher, de quoi ravir le  photographe plongeur et grimpeur !

la plage de l'Erevine, peut-être ma préférée pour la beauté de sa crique aux eaux azuréennes blottie au pied d’une tour, à proximité du spot remarquable de psycobloc et de plongée du rocher du Moulon
la plage de l'Erevine, peut-être ma préférée pour la beauté de sa crique aux eaux azuréennes blottie au pied d’une tour, à proximité du spot remarquable de psycobloc et de plongée du rocher du Moulon
la plage de l'Erevine, peut-être ma préférée pour la beauté de sa crique aux eaux azuréennes blottie au pied d’une tour, à proximité du spot remarquable de psycobloc et de plongée du rocher du Moulon

la plage de l'Erevine, peut-être ma préférée pour la beauté de sa crique aux eaux azuréennes blottie au pied d’une tour, à proximité du spot remarquable de psycobloc et de plongée du rocher du Moulon

les grottes marines des calanques : à Morgiou ou à l'Oule, accessibles à la nage ou en kayak, de superbes cavités aux eaux fluorescentes
les grottes marines des calanques : à Morgiou ou à l'Oule, accessibles à la nage ou en kayak, de superbes cavités aux eaux fluorescentes

les grottes marines des calanques : à Morgiou ou à l'Oule, accessibles à la nage ou en kayak, de superbes cavités aux eaux fluorescentes

la plage de l'Arène : Une plage relativement peu fréquentée à Cassis ? Celle de l’Arène sur le bord est de son golfe, sous l’extrémité nord des falaises soubeyrannes, et donc à la belle géologie faite de blocs de grès orange posés sur des marnes grises, et proche d'une réserve intégrale de pêche et de chasse sous-marine

la plage de l'Arène : Une plage relativement peu fréquentée à Cassis ? Celle de l’Arène sur le bord est de son golfe, sous l’extrémité nord des falaises soubeyrannes, et donc à la belle géologie faite de blocs de grès orange posés sur des marnes grises, et proche d'une réserve intégrale de pêche et de chasse sous-marine

la plage de Figuerolles : une très belle et à juste titre « célèbre » crique dans le conglomérat du Bec de l’Aigle à La Ciotat, de quoi ravir le plongeur et grimpeur !

la plage de Figuerolles : une très belle et à juste titre « célèbre » crique dans le conglomérat du Bec de l’Aigle à La Ciotat, de quoi ravir le plongeur et grimpeur !

les plages de la presqu'île de Giens : de magnifiques plages, criques et grottes marines à l'ouest de la Madrague
les plages de la presqu'île de Giens : de magnifiques plages, criques et grottes marines à l'ouest de la Madrague

les plages de la presqu'île de Giens : de magnifiques plages, criques et grottes marines à l'ouest de la Madrague

la calanque de Sugiton : des criques parmi les plus connues et fréquentées des calanques de Marseille, mais effectivement magnifique.

la calanque de Sugiton : des criques parmi les plus connues et fréquentées des calanques de Marseille, mais effectivement magnifique.

la plage du rocher de la Galère près de Bandol : une jolie crique sauvage sous des falaises (fragiles) de conglomérat, non loin de la crique du port d’Alon et de la méconnue grotte marine voisine.
la plage du rocher de la Galère près de Bandol : une jolie crique sauvage sous des falaises (fragiles) de conglomérat, non loin de la crique du port d’Alon et de la méconnue grotte marine voisine.

la plage du rocher de la Galère près de Bandol : une jolie crique sauvage sous des falaises (fragiles) de conglomérat, non loin de la crique du port d’Alon et de la méconnue grotte marine voisine.

la plage du Jonquet à Fabrégas : de très belles criques sauvages sur du sable gris et sous la pinède du cap Sicier
la plage du Jonquet à Fabrégas : de très belles criques sauvages sur du sable gris et sous la pinède du cap Sicier

la plage du Jonquet à Fabrégas : de très belles criques sauvages sur du sable gris et sous la pinède du cap Sicier

la plage Napoléon à Port Saint-Louis : une immense étendue de sable fin, peu fréquentée donc même au cœur de l’été, de quoi faire des châteaux de sable ou ramasser des tellines en famille !

la plage Napoléon à Port Saint-Louis : une immense étendue de sable fin, peu fréquentée donc même au cœur de l’été, de quoi faire des châteaux de sable ou ramasser des tellines en famille !

la crique de Figuerolles à La Vesse : une grande plage de la galets accessible par une vingtaine de minutes de marche depuis La Vesse, bien adaptée au snorkeling et au deep water solo sur sa frange occidentale
la crique de Figuerolles à La Vesse : une grande plage de la galets accessible par une vingtaine de minutes de marche depuis La Vesse, bien adaptée au snorkeling et au deep water solo sur sa frange occidentale

la crique de Figuerolles à La Vesse : une grande plage de la galets accessible par une vingtaine de minutes de marche depuis La Vesse, bien adaptée au snorkeling et au deep water solo sur sa frange occidentale

la calanque d'En Vau : la célébrissime, surfréquentée mais (e)aux couleurs inimitables et aux possibilités de deep water solo infinies

la calanque d'En Vau : la célébrissime, surfréquentée mais (e)aux couleurs inimitables et aux possibilités de deep water solo infinies

la crique de Coucourdier : superbe crique d'accès délicat, et donc presque toujours déserte sur la côte bleue

la crique de Coucourdier : superbe crique d'accès délicat, et donc presque toujours déserte sur la côte bleue

la calanque de Sormiou : presqu'aussi connue qu'En Vau, aux eaux presqu'aussi azuréennes, mais avec son caractère propre !

la calanque de Sormiou : presqu'aussi connue qu'En Vau, aux eaux presqu'aussi azuréennes, mais avec son caractère propre !

la crique de l'Establon : une crique magnifique au bout d'un canyon méconnu, doté d"une aiguille et d'une baume carctéristiques. Ce serait l'une des plus belles de la côte bleue sans la proximité de l'Estaque, ce qui nuit... à sa propreté
la crique de l'Establon : une crique magnifique au bout d'un canyon méconnu, doté d"une aiguille et d'une baume carctéristiques. Ce serait l'une des plus belles de la côte bleue sans la proximité de l'Estaque, ce qui nuit... à sa propreté

la crique de l'Establon : une crique magnifique au bout d'un canyon méconnu, doté d"une aiguille et d'une baume carctéristiques. Ce serait l'une des plus belles de la côte bleue sans la proximité de l'Estaque, ce qui nuit... à sa propreté

la calanque des Anthénors et les criques d'Ensuès : de petites plages confidentielles , aux belles couleurs entre marnes grises et grès oranges
la calanque des Anthénors et les criques d'Ensuès : de petites plages confidentielles , aux belles couleurs entre marnes grises et grès oranges
la calanque des Anthénors et les criques d'Ensuès : de petites plages confidentielles , aux belles couleurs entre marnes grises et grès oranges

la calanque des Anthénors et les criques d'Ensuès : de petites plages confidentielles , aux belles couleurs entre marnes grises et grès oranges

le Bau Rouge, un littoral gréseux et calcaire à la géologie exceptionnelle, juste à l'est de Toulon
le Bau Rouge, un littoral gréseux et calcaire à la géologie exceptionnelle, juste à l'est de Toulon

le Bau Rouge, un littoral gréseux et calcaire à la géologie exceptionnelle, juste à l'est de Toulon

la plage de sable blanc de Monasterio sur l'île de Riou, un cadre caribéen à l'abri de la sur-fréquentation

la plage de sable blanc de Monasterio sur l'île de Riou, un cadre caribéen à l'abri de la sur-fréquentation

5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 18:43

Le 4 juillet 2017

Docteur Gecko, 3 longueurs, équipé, 6b max

6a/6b/6a+

Soirée d’escalade dans le Val Vierge, un secteur de dalles exposé au couchant, à l’approche et au retour long à l’échelle des calanques. Les 3 longueurs de la voie offrent une escalade soutenue dans le 6a/b, en dièdre puis en dalle, hormis dans les 30 derniers mètres, sur une paroi un peu végétalisée mais un calcaire compact souvent bien sculpté. L’ambiance du soir sera magnifiée par les entrées maritimes : elles envahissent l’envers du cap Morgiou jusqu’à ne laisser percer que les plus hautes tours de Riou puis se dissipent progressivement avant un crépuscule bien coloré dans un ciel purifié par le mistral et la pluie. L’arrivée à Luminy à 22h sera appréciée après le trail du midi, les 2 heures de randonnée du soir approche et retour du soir à très bon rythme et les litres de transpiration sur chaussons et chaussures de course…

entrées maritimes derrière la barrière de Morgiou

entrées maritimes derrière la barrière de Morgiou

fin de L1

fin de L1

sur la belle dalle du départ de L2

sur la belle dalle du départ de L2

du col de la Candelle, vue sur les soubeyrannes

du col de la Candelle, vue sur les soubeyrannes

au départ du sentier des 13 contours, au crépuscule
au départ du sentier des 13 contours, au crépuscule

au départ du sentier des 13 contours, au crépuscule

Rechercher