20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 19:06

Le 20 novembre 2014

Balade sur la montagne Sainte-Baume afin de profiter d'une des seules forêts de feuillus de Provence occidentale et donc des couleurs d'automne en cette fin novembre. Passé le col du Saint-Pilon, la montée au point culminant des Béguines depuis l'hôtellerie de la Sainte-Baume fait se succéder à la forêt domaniale le lapiaz de l'arête sommitale aux vues panoramiques sur la mer au sud et les Alpes au nord.

DSC09823 (Large)DSC09826 (Large)DSC09834 (Large)DSC09805 (Large)

 

DSC09790 (Large)

au départ    

DSC09805 (Large)

vue vers la forêt depuis le col du Saint-Pilon

DSC09823 (Large)

 

DSC09824 (Large)

vue du sommet côté Alpes : les sommets du Dévoluy à gauche et des Ecrins à droite

DSC09826 (Large)

vue du sommet côté Méditerranée

DSC09832 (Large)

le sanctuaire de la grotte de Sainte Marie-Madeleine

DSC09834 (Large)

crépuscule sur Marseille depuis le col de l'Espigoulier

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 20:16

Le 16 novembre 2014

Après 2 mois de sevrage  visite en chaussons des falaises du cap Canaille et de leur architecture à la Gaudi made in Marseilles.

On s'oriente vers la voie "voyage chez Cyrano", réputée très délitée, et si les 4 premières longueurs seront effectivement rythmées par quelques salves de pierrailles et injures concomitantes, les 2 longueurs clé en 6c/6c+ sur galets enchassés dans un substrat bien déversant se feront à notre grande surprise sur prises fixes et non amovibles... Un rocher donc meilleur qu'espéré dans ces 2 belles longueurs plus physiques que techniques (particulièrement pour L5 au 6c bien gentil), mais au-dessus d'un gaz assez prenant.

En tout cas une magnifique ambiance tout au long de ces 7 longueurs au travers des gargouilles de grès et de poudingue qui surveillent la douve du golfe de Cassis !

DSC09714 (Large)DSC09744 (Large)DSC09661 (Large)DSC09669 (Large)DSC09702 (Large)

7 longueurs, équipé, 6c+ max

5b/6a+/6a+/5c/6c/6c+/5b

DSC09649 (Large)

durant l'approche, vert, blanc et bleu, couleurs calanques...

DSC09661 (Large)

... mais on est bien au cap Canaille, au départ de la voie sur le rocher labellisé soubeyrannes

DSC09669 (Large)

cherchez le grimpeur perdu sous les toits de grès et de conglomérat, fin de L1 

DSC09667 bis (Large)

DSC09683 (Large)

au départ de L2 face au monolithe de grès

DSC09686 (Large)

dans la cheminée de L2

DSC09692 (Large)

fin de L2

DSC09702 (Large)

dans le dévers de L3

DSC09714 (Large)

dans le dévers de poudingue de la très belle L4

DSC09720 (Large)

un peu plus haut dans L4...sous le nez de Cyrano

DSC04146 (Large)

tout cela est bien déversant, vue de la fin de L6 en juin 2014 depuis la voie "tout est une question d'angle"

DSC09744 (Large)

... au relais sommital de L6, devant la traversée gazeuse du départ de L7 sur le nez de Cyrano

DSC09750 (Large)

sortie de L7

DSC09766 (Large)

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 20:32

Le 8 novembre 2014

Journée d’escalade dans les calanques, sur la nouvelle voie de « gaz à tous les étages », 6 longueurs variées et soutenues sur l’océan de gouttes d’eau de calcaire de la face ouest de Castelvieil. L’itinéraire relie la Grande Bleue au plateau sommital par 150 mètres d’escalade en dalle, pilier, traversée ou dévers sur un rocher neuf, tant mieux pour les chaussons qui collent au calcaire souvent abrasif, tant pis pour le rocher parfois fragile qui s’en faire de la plongée lorsqu’on tire dessus. Au final une très belle voie, bien équipée, de quoi profiter du caillou et du soleil sans stress, avec de la grimpe torse nu au soleil en cette mi-novembre.

DSC09397 (Large)DSC09520 (Large)DSC09375 (Large)DSC09439 (Large)DSC09486 (Large)DSC09516 (Large)DSC09498 (Large)

"gaz à tous les étages", 6 longueurs, équipé, 6c+ max

6b/6a/6b/6c+/6b+/6c

DSC09366 (Large)

au départ des rappels

DSC09375 (Large)

dernier rappel

DSC09397 (Large)

fin de L1

DSC09411 (Large)

dans L2

DSC09435 (Large)

dans la traversée chipseuse de L3

DSC09439 (Large)

 

DSC09446 (Large)

 

DSC09448 (Large)

les concrétions au départ de L3

DSC09458 (Large)

la cordée suivante dans L2

DSC09486 (Large)

la cordée voisine dans "les dents de la mer"

DSC09496 (Large)

la cordée suivante dans le crux de L4

DSC09498 (Large)

 

 

DSCN5735 (Large)

notre cordée dans L5, photo de Gary

P1600815 (Large)

au départ de L5, photo de Richard

DSC09504 (Large)

au départ de L6

DSC09510 (Large)

 

DSC09516 (Large)

 

DSC09518 (Large)

 

DSC09520 (Large)

le Trou du Canon au retour

Partager cet article

Repost0
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 18:37

Le 2 novembre 2014

Après-midi sur la presqu'île de Cassis, l'occasion de profiter à chaque vol de la mer encore chaude !

DSC09353 (Large)

psychobloc sur le blanc face au rouge, photo de Lucie

Partager cet article

Repost0
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 10:43

Le 1er novembre 2014

Reprise de la grimpe dans une grande voie facile en 6a max dans le cadre sauvage de l'aiguille du Devenson et ses couleurs calanques faite de la Trinité blanche du calcaire, vertede la garrigue et bleue d'une Méditerranée encore bien accueillante en ce début novembre. Ses 21°C permettent de se rafraîchir des 2 heures de marche d'approche et de s'échauffer les bras en deep water solo avant de parcourir les 7 longueurs de la voie, en traversée puis sur un pilier de calcaire où l'intérêt de la grimpe croît jusqu'à une très belle dernière longueur en fissure-dièdre.

DSC09133 (Large)DSC09145 (Large)DSC09208 (Large)DSC09236 (Large)DSC09253 (Large)DSC09270 (Large)DSC09294 ter (Large)

au pays des merveilles, 7 longueurs, équipé, 6a max

5c/5b/4b/5c/5c/5b/6a

DSC09122 (Large)

dans le passage chaîné du bas du petit couloir

DSC09222 (Large)

l'aiguille du Devenson, objectif du jour

PB010014 (Large)

banc de castagnoles au pied de l'attaque

DSC09133 (Large)

fin de L1

DSC09145 (Large)

dans L2

DSC09157 (Large)

petit dévers prisu au départ de L4

DSC09165 (Large)

la grimpe deviennt verticale dans L5

DSC09175 (Large)

dans L6

DSC09188 (Large)

la cordée qui nous précède dans la très belle L7

DSC09204 (Large)

pause panoramique au départ de L7

DSC09208 (Large)

dans L7

DSC09230 (Large)

crépuscule sur Morgiou

DSC09234 (Large)

 

DSC09236 (Large)

crépuscule sur le Baou Rouge et cap Canaille

DSC09253 (Large)

le soleil tombe sur Riou...

DSC09259 (Large)

 

DSC09265 (Large)

 

DSC09270 (Large)

 

DSC09294 ter (Large)

un peu plus tard, le Devenson à la lueur de la lune

DSC09297 bis (Large)

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 20:31

Le 26 octobre 2014

Poursuite du tour de Provence de l’asphalte piétonnier : après la balade de la semaine précédente sur la route Pompidou de la côte bleue, promenade dans la forêt de cèdres du Lubéron au-dessus de Bonnieux. Une route bitumée interdite à la circulation automobile parcourt sur plusieurs kilomètres le plateau sommital du petit Lubéron au milieu de la forêt de cèdres de l’Atlas plantée à la fin du dix-neuvième siècle, de quoi rouler en poussette en toute tranquillité sous un couvert forestier inédit.

DSC09089 (Large)

sous les cèdres, sur la route

DSC09098 (Large)

vue vers le vallon de l'Arc, après une recherche infructueuse de l'arche du Portalas

DSC091151 (Large)

jeu d'ombres vers l'ouest

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 19:54

Le 25 octobre 2014

Après une blessure au poignet reprise de l’escalade en douceur sur une arête facile de la montagne Sainte-Victoire : celle dite des « rois mages » et qui débouche à la croix de Provence à l’instar de l’arête sud-ouest. L’intérêt de la voie réside surtout dans la recherche d’itinéraire et la pose des protections que dans l’escalade à proprement parler, même si de jolis passages de grimpe dans le 4+ succèdent à des portions moins grimpantes. Au final une voie moins continue que l’arête sud-ouest mais peut-être plus esthétique avec ses quelques passages sur un fil acéré.

DSC09024 (Large)

au départ de l'arête des rois mages, vue sur les cordées dans l'arête du jardin

DSC09028 (Large)

fin de la première longueur

DSC09032 (Large)

sur le fil à mi-hauteur

DSC07271 (Large)

photo de Régis

DSC07281 (Large)

photo de Régis

DSC09050 (Large)

vue de la croix de Provence vers le lac de Bimont

DSC09054 (Large)

vue vers le Prieuré

DSC09056 (Large)

à la descente vers le pas de l'Escalette

DSC09066 (Large)

vue du refuge Cézanne

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 20:56

En octobre 2014

Randonnée d’une journée vers le pic Queyrel qui domine le Champsaur. Les collines et montagnes qui émergent des brumes de la nuit, les aiguilles de grès qui dépassent des mélèzes et feuillus en habits colorés d’automne composent un beau tableau, qu’on aura tout le loisir d’observer sur les crêtes faciles du Queyrel, parfait belvédère sur les vallées au sud et les Ecrins à l’est et au nord, de quoi faire naître de nouveaux projets sur par exemple le sauvage versant ouest du Vieux Chaillol doté de beaux couloirs de ski !

DSC08933 (Large)DSC08990 (Large)DSC09001 (Large)DSC08979 (Large)

Sommet : 2450 m

Dénivelée : 1200 m

Itinéraire : les Cassettes - col du Viallet - pic Queyrel - col de l'Escalier - col du Cendrié - bois de Barbeyroux - les Cassettes

DSC08910 (Large)

le Dévoluy au-dessus de la mer de nuages...

DSC08933 (Large)

... et derrière les couleurs d'automne

DSC08949 (Large)

 

DSC08953 (Large)

les aiguilles de grès sous le col du Viallet

DSC7768 (Large)

photo de Laurent

DSC08971 (Large)

 

DSC08977 (Large)

entre le col du Viallet et le sommet

DSC08979 (Large)

crêtes embrumées vers le sud

DSC08990 (Large)

couleurs vers le vallon de la Muande et la forêt du Roy

DSC08999 (Large)

 

DSC09001 (Large)

 

DSC09005 (Large)

 

DSC09009 (Large)

retour dans Champ Fourrier

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 18:23

Le 19 octobre 2014

DSC08851 (Large)DSC08857 (Large)

Balade sur la côte bleue entre le village du Rove et le fort de Figuerolles, où le ruban de bitume de la route dite "Pompidou" (vestige d'un projet immobilier avorté) permet de profiter des odeurs de la garrigue et des vues de la rade de Marseille poussette à la main. Une route interdite aux véhicules motorisés, et donc un vrai sentier de goudron de 3 km de long, au milieu des chicots de calcaire, des oliveraies et des ruines de restanques, un oasis de nature préservée face aux tours de la Joliette !

DSC08851 (Large)

bruyère le long de la route

DSC08857 (Large)

vue vers l'île de Maïre

DSC08859 (Large)

les parterres de fleurs

DSC08860 (Large)

 

DSC08863 (Large)

dans la garrigue, face à La Joliette

DSC08866 (Large)

vue du fort de Figuerolles vers Niolon

DSC08867 (Large)

panoramique de la rade de Marseille

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 21:54

En octobre 2014

DSC08703 (Large)DSC08681 (Large)DSC08718 (Large)DSC08761 (Large)DSC08646 bis (Large)DSC08781 (Large)

Randonnées au départ de l'abbaye de Laverq, afin de profiter des couleurs automnales... sous une météo estivale, les mélèzes en pleine mue cachant framboisiers et myrtilliers encore en fruits. On en profite pour découvrir ce long vallon du Laverq menant au sauvage versant nord de l'Estrop, où les tourbières dessinées façon pozzine corse et les derniers glaciers (rocheux) des Préalpes dignoises font vite oublier les ingrats éboulis sommitaux. Au sommet un des plus beaux panoramas des Alpes du Sud, du Viso au Mont-Blanc, du pic de Bure au pic de Rochebrune, de la Meije à la Sainte-Victoire, de la Grande Casse à la Sainte-Baume, de nombreux souvenirs de montagne et (presque) autant de projets !

J1 : col de Séolane depuis l'abbaye de Laverq

1650-2250

J2 : sommet ouest de l'Estrop depuis l'abbaye de Laverq

1650-2950

DSC08646 bis (Large)

J1 : dans la montée au col de Séolane, lumières vers le hameau des Clarionds

DSC08659 (Large)

J1 : l'aura de l'Aiguillette

DSC08681 (Large)

J1 : décollage du col de Séolane, face à Roche Close

DSC08694 (Large)

J1 : en vol face au versant nord de l'Estrop, objectif à pieds et en voile du lendemain

DSC08703 (Large)

J1 : crépuscule sur la Grande Séolane

DSC08711 (Large)

J1 : impressions soleil couchant, l'orange tourne au rose

DSC08718 (Large)

J1 : la voie lactée depuis le bivouac au ravin des Vieux

DSC08743 (Large)

J2 : reflets dans un lac de la Blanche    

DSC08751 (Large)

J2 : reflets dans une mare des Eaux Tortes

DSC08761 (Large)

J2 : les mélèzes enfilent leur parure d'automne

DSC08781 (Large)

J2 : à la montée devant les reliques du glacier de la Blanche

DSC08783 (Large)

J2 : préparation du décollage au sommet ouest de l'Estrop (point coté 2927)

DSC08784 (Large)

J2 : panoramique vers le massif des Ecrins, des Rouies aux Agneaux, en passant par la Meije et le Pelvoux (cliquer pour agrandir)

DSC08821 (Large)

J2 : vers le sud    

DSC08803 (Large)

J2 : sous la voile, devant les Mées de l'Estrop

DSC08807 (Large)

J2 : au-dessus des vestiges du glacier de la Blanche (sans doute réduit à l'état de glacier rocheux, je n'ai pas vu de glace directement sous les éboulis)

DSC08825 (Large)

J2 : les pozzines des Eaux Tortes, devant la Grande Séolane

DSC08839 (Large)

J2 : panoramique des Eaux Tortes

DSC08845 (Large)

J2: la cabane de la Séléta

Partager cet article

Repost0

Rechercher

QUOI DE NEUF

Boules à skis

 

le Chiran en poudreuse

 

 

 

 

ski sur la côte bleue

le Cuchon

 

d'anses en ravines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d'éperons en avens