14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 11:46

Le 13 juillet 2014

Première journée de canyonisme de la saison 2014, avec un retour dans la pélite rouge découverte dans la clue d’Amen en 2012. L’affluent du Riu de Pierlas offre un canyon sauvage, long et doté de belles cascades arrosées et ensoleillées vraiment photogéniques. Après avoir découvert le magnifique village perché d’Ilonse, on fera une incursion à La Réunion pendant la marche d’approche et son ambiance mini-cirque de Mafate, puis en Utah dans les encaissements creusés dans la roche rouge ! Le canyon bien équipé et peu soutenu n’offre par contre qu’un débit très limité et des vasques peu profondes, et donc pas de ces sauts et toboggans qui complètent souvent l’ordinaire du canyoneur. Par contre la taille et la raideur du bassin-versant ainsi que la couverture forestière très limitée rendent le canyon particulièrement sensible aux crues, ce qu’on vérifiera à la voiture où une heure après le début de l’averse orageuse une vague de crue boueuse balaiera le lit du torrent… Attention donc dans ce canyon au demeurant plutôt facile, à débit normalement faible et aux grandes verticales peu nombreuses, qui peut vite s’avérer piégeux !

DSC04529 (Large)P7130138 (Large)P7130110 (Large)P7130114 (Large)P7130126 (Large)P7130117 (Large)P7130160 (Large)

 

DSC04529 (Large)

le ravissant village d'Ilonse, perché 800 mètres au-dessus de la Tinée...

DSC04533 (Large)

... avec ses jolies ruelles...

DSC04536 (Large)

... et sa vue sur le littoral, orageux en cette soirée d'été

P7130004 (Large)

à la fin de la mrcha d'approche, dans l'ambiance Réunion d'un cirque partagé entre lames rocheuses et verdure

P7130013 (Large)

ombres chinoises au départ du canyon    

P7130029 (Large)

dans l'un des premiers rappels arrosés

DSCF2754 (Large)

photo de Régis

P7130081 (Large)

vue sur le cirque avant le premier rappel de 30 mètres

P7130083 (Large)

 

P7130096 (Large)

au départ du premier rappel de 30 mètres, vue du haut...

P7130107 (Large)

... et vue du bas

P7130110 (Large)

au pied d'un monolithe

P7130114 (Large)

ambiance canyons de l'Utah dans la faille de grès...

P7130117 (Large)

...ambiance Zebra canyon dans le rocher rouge stratifié

P7130122 (Large)

lavande près des cascades, le riu tout entier est bordé de menthe et de lavande !

P7130126 (Large)

section en eaux vives

P7130129 (Large)

 

P7130133 (Large)

 

P7130138 (Large)

dans le second rappel de 30 mètres

P7130150 (Large)

 

P7130153 (Large)

dans l'une des nombreuses sections de marche

P7130154 (Large)

 

P7130155 (Large)

le troisième rappel de 30 mètres, vu du haut...

P7130160 (Large)

... et du bas

P7130174 (Large)

 

P7130179 (Large)

dans les méandres finaux...

P7130182 (Large)

... coupés de petites cascades...

P7130184 (Large)

... mais toujours très esthétiques

P7130190 (Large)

 

P7130193 (Large)

dans l'un des derniers rappels

P7130204 (Large)

la crue une heure après le début de l'averse orageuse, ouf !!!

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 19:50

Le 6 juillet 2014

Après les 450 mètres d’escalade de la veille journée de repos du grimpeur sur une boucle pédestre autour du col du Vallonnet, en Ubaye au-dessus du village de Saint-Ours. Le vallon adosse des prairies tapissées de fleurs et de marmottes aux austères faces rocheuses de Roca Blanca ou de La Meyna, et les lacs ou tourbières aux monolithes de calcaire qui les dominent. La montée au col du Vallonnet permet de découvrir 2 lacs séparés par un replat herbeux où îlots de verdure et vasques marécageuses composent un enchevêtrement complexe qui fait penser aux pozzines corses. Ici point de cochon sauvage ou de chevaux mais d’innombrables marmottes qui forment une haie d’honneur de sifflements. La crête reliant le col du Vallonnet au col sans nom (point coté 2641 sur la carte IGN) permet de réaliser une boucle sauvage avec des vues panoramiques sur le Vallonnet et la découverte d’un plateau suspendu herbeux sous le sommet coté 2734, de quoi s’allonger confortablement sur un tapis herbeux après s’être frotté au rocher 9 heures durant la veille !

DSC04450 (Large)DSC04456 (Large)DSC04499 (Large)DSC04515 (Large)

Itinéraire : Saint-Ours – col du Vallonnet -  col sans nom – Saint-Ours

Sommet : 2750 m

Dénivelée : 900 m

DSC04448 (Large)

vue vers la curiosité géologique des Courroies de David

DSC04450 (Large)

des prairies aussi colorées à petite échelle...

DSC04456 (Large)

... qu'à grande

DSC04463 (Large)

les siffleuses, partout...

DSC04472 (Large)

vue vers la face nord de La Meyna

DSC04477 (Large)

le lac du Vallonnet inférieur

DSC04490 (Large)

les pozzines entre les 2 lacs...

DSC04499 (Large)

... et leur vue de détail

DSC04508 (Large)

les couleurs du lac de Plate Lombarde

DSC04510 (Large)

vue vers les pozzines depuis le point coté 2727

DSC04513 (Large)

le Vallonnet, de gauche à droite Rocca Blanca, l'aiguillette du Vallonnet, la tête de Sautron et la Meyna...

DSC04515 (Large)

... avec au milieu les belles couleurs du lac inférieur du Vallonnet

DSC04521 (Large)

les badlands du bas de la combe du Riou

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 19:49

Le 5 juillet 2014

Festival

Deux ans après le parcours de la  voie « les potes âgés », retour en escalade sur la face est du Sommet Rouge dans l’Ubaye, pour la voie « Festival ». Après une approche parmi les mélèzes, prairies et éboulis du vallon des Houerts on part pour près de 450 mètres et 9 heures d’escalade dans 16 longueurs majoritairement en 6a/b, qui offrent une escalade variée, souvent soutenue et athlétique (particulièrement dans la seconde partie), sur un beau calcaire compact et coloré. La vire médiane ne nuit pas trop à l’ambiance aérienne de la voie, dont on retiendra de nombreux beaux moments de grimpe et quelques passages esthétiques comme l’éperon plein gaz de L9 ou les 2 longueurs finales. Quand les avant-bras ne travaillent pas on peut reposer les yeux sur le panorama environnant, des couloirs ruiniformes du cirque sud de la Font Sancte aux reliques glaciaires des aiguilles de Chambeyron. Les éclaircies du petit matin laisseront pourtant vite la place aux cumulus remontant les parois ; pas de quoi sécher les pluies de la nuit, notamment dans la traversée de L13 qui se fera en tire-spits sur un rocher complètement trempé.

Une fois les 16 longueurs avalées la journée ne sera terminée que pour les biceps puisqu’il faudra encore user les mollets pour échapper aux ardoises roulantes de l’éboulis de descente… puis aux patous gardiens de troupeaux (en fait en recherche de… caresses !).

DSC04285 (Large)DSC04370 (Large)DSC04386 (Large)DSC04442 (Large)DSC04230 (Large)DSC04277 (Large)

Festival, 16 longueurs, équipé, 6b+ max

5b/6b+/4c/5c/5b/6a/6a/6a+/5b/6a/5b/6a/6b/6a+/6a/6a+

DSC04219 (Large)

brumes au soleil levant

DSC04230 (Large)

 

DSC04246 (Large)

à 2000 m durant la marche d'approche

DSC04256 (Large)

vue vers la face à grimper

DSC04258 (Large)

vue vers les glaciers de Chauvet

DSC04260 (Large)

au pied des ... 450 mètres de face

DSC04269 (Large)

derniers instant dans le vert...

DSC04277 (Large)

... et le blanc filandreux...

DSC04285 (Large)

...avant de nous attaquer au gris

DSC04293 (Large)

lit de crue dans les éboulis

DSC04297 (Large)

dans L2 en 6b+

P1170797 (Large)

dans L2, photo de Lucile

DSC04305 (Large)

L2 toujours

DSC04307 (Large)

L2 encore

P1170835 (Large)

dans L6, photo de Lucile

DSC04328 (Large)

sortie du dièdre de L6

P1170845 (Large)

début de L7, photo de Lucile

DSC04350 (Large)

sortie de L7

DSC04364 (Large)

sur l'éperon suspendu de L9    

DSC04370 (Large)

 

DSC04372 (Large)

arrivée sur la vire médiane en sortie de L9

DSC04386 (Large)

départ de L12 devant les pointes de Mary

DSC04388 (Large)

début de L14

DSC04390 (Large)

sortie de L14

DSC04422 (Large)

vue vers le rocher Ubayen des contreforts sud du pic de Panestrel

DSC04428 (Large)

sur le Sommet Rouge

DSC04432 (Large)

dans le rappel sommital sur plan d'ardoises

DSC04440 (Large)

avec les patous aux trousses

DSC04442 (Large)

vue vers le col de Mirandol

Partager cet article

Repost0
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 17:11

Le 29 juin 2014

Encore une grande voie du cap Canaille sur les 3 strates successives de calcaire, grès et conglomérat, cette fois-ci sous le sémaphore du Bec de l’Aigle et donc avec une primauté des galets marron sur l’ocre et le blanc. Après la tentative du mois de mai avortée sur la vire supérieure, on poursuit cette fois sur les 4 longueurs au-dessus, avec surtout une magnifique L4 sur fissure orangée verticale, l’une des plus belles longueurs d'escalade du Cap Canaille avec les dévers blancs de la L4 de « Bienvenue chez Damoclès ». Comme dans cette grande voie voisine, le crux esthétique est suivi du crux technique avec un dévers physique et technique en 7a+, qui passe bien en tire-clous (pédale bienvenue), avant que la jolie L5 bien raide sur gros galets ne vienne achever des avant-bras déjà bien entamés par les surplombs précédents. Au final 4 très belles longueurs sur 6, et une exceptionnelle, de quoi accepter des bras douloureux pour le reste de la journée…

DSC04079 (Large)DSC04148 (Large)DSC04117 (Large)DSC04144 (Large)DSC04200 (Large)

6 longueurs, équipé, 7a+ max

6b/6a/6c+/7a+/6b/6b

DSC04079 (Large)

dans L2...

DSC04085 (Large)

... sur le rocher alvéolé

DSC04109 (Large)

fin de L3

DSC04117 (Large)

au départ de L4...

DSC04118 (Large)

... une splendide fissure orangée verticale...

DSC04124 (Large)

... qui se grimpe en opposition    

DSC04144 (Large)

au départ de L5, un 6b sur conglomérat...

DSC04146 (Large)

... qui offre de beaux points de vue sur la voie voisine de "voyage chez Cyrano"...

DSC04148 (Large)

... avec son nez crochu de poudingue...

DSC04170 (Large)

... et une escalade physique sur galets déversants...

DSC04184 (Large)

... heureusement bien enchassés...

DSC04200 (Large)

 

DSC04208 (Large)

 

DSC04212 (Large)

sous les pavés... la plage !

Partager cet article

Repost0
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 17:11

Le 28 juin 2014

Retour ce bel itinéraire de bord de mer, ou plutôt de falaise, avec son ambiance unique entre dévers de grès, falaises de poudingue et fjords de conglomérat franchissables par des tyroliennes. Des 4 conditions nécessaires pour grimper, nager et marcher sur ce parcours avec plaisir et en sécurité, à savoir températures chaudes dans l’air et dans l’eau, absence de méduses... et mer calme, seules les trois premières seront remplies. Le vent de sud modéré de ce samedi rendra vite le deep water soloing impossible dans une mer agitée, et même le retour à la nage depuis la grotte des Tablettes s’avèrera bien difficile dans la houle malgré le masque et le tuba… Quelques petites frayeurs donc au final, qui soulignent si besoin était l’importance d’avoir une mer lisse avant de se lancer dans la traversée, les vagues allant souvent crescendo de la crique de Ferrand à la grotte des Tablettes.

P6280006 (Large)

au départ de la première tyrolienne

P6280008 (Large)

figuier de Barbarie en fleur

P6280011 (Large)

corde fixe après la première tyrolienne

P6280026 (Large)

 

P6280040 (Large)

au retour

P6280049 (Large)

les galets peints du bec de l'Aigle    

P6280051 (Large)

Partager cet article

Repost0
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 22:07

Le 25 juin 2014

Troisième parcours de la voie « Ciao Bella » au cap Canaille, mais on ne peut pas se lasser de 5 belles longueurs d’escalade au-dessus de la Grande Bleue sur un rocher enflammé par le soleil couchant… On est transportée en 45 m de rappel et guère plus de marche de l’ambiance de kermesse de la route des crêtes à l’envers du cap Canaille, fait de chênes kermès, de vent, de mer et de rocher rouge, avant de revenir à la civilisation par 100 mètres de grimpe variée et soutenue dans les 2 dernières longueurs.

DSC03998 (Large)DSC04040 (Large)DSC03968 (Large)DSC04005 (Large)DSC04049 (Large)

Ciao Bella, 5 longueurs, équipé, 6c max

6a/6a/6a/6b+/6c

DSC03956 (Large)

dans le rappel de départ en fil d'araignée

DSC03960 (Large)

 

DSC03968 (Large)

juste avant la traversée finale de L1

DSC03980 (Large)

au départ de L4

DSC03998 (Large)

au départ de L5

DSC04005 (Large)

dans L5

DSC04019 (Large)

 

DSC04032 (Large)

dans le crux de L5...

DSC04040 (Large)

... la lumière change...

DSC04049 (Large)

... au crépuscule (sur les calanques)

Partager cet article

Repost0
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 21:33

Les 21 et 22 juin 2014

Première course d’alpinisme de la saison 2014, un mois après la dernière sortie en ski de randonnée sur le col Claire et les pics de Combeynot. Entre temps la neige a bien reculé jusqu’à libérer les arêtes rocheuses de haute montagne, et on troquera donc les couteaux de ski par les crampons pour rejoindre l’attaque de l’arête sud de la Grande Ruine, au départ du refuge Adèle Planchard, perché à 3200 m sous le glacier supérieur des Agneaux, en contemplation devant les faces nord de la couronne de sommets du Glacier Blanc.

Après un samedi ensoleillé passé sur les pelouses fleuries des alpages du Plan de l'Alpe , à travers les sifflements de marmottes, on passera une matinée de dimanche beaucoup moins bucolique entre les gendarmes de granite de l’arête, dans le froid et les nuages qui couvriront les sommets jusqu’à midi. Une ambiance bien austère en cette matinée nuageuse sur une arête en tout cas idéalement bâtie pour un itinéraire coté AD+ : une ligne esthétique sur un fil parfois étroit au-dessus des rimayes du glacier de la Grande Ruine, du rocher sculpté et prisu qui se prête partout à la pose de friends ou de sangles, de la grimpe variée en dalles, cannelures, dévers, cheminée… soutenue dans le IV montagne dans la première partie de l’arête. Une fois parvenus au sommet de la pointe Brevoort le plafond nuageux se disloquera, nous permettant de profiter du belvédère sur le massif du Pelvoux, avant d’entamer la longue descente de 2200 mètres de dénivelée et presque autant de kilomètres jusqu’au point de départ à Villar d’Arène.

DSC03690 (Large)DSC03777 (Large)DSC03789 (Large)DSC03836 (Large)DSC03866 (Large)DSC03672 (Large)

arête sud de la pointe Brevoort depuis Villar d'Arène

Sommet : 3750 m

Dénivelée : 

J1 : 1450 m

J2 : 700 m

Diificulté : AD+, passages de IV dans la première partie de l'arête

DSC03625 (Large)

au Plan de l'Alpe, devant la face nord des Agneaux

DSC03630 (Large)

essai d'inventaire des fleurs de l'alpage du Plan de l'Alpe

DSC03632 (Large)

DSC03638 (Large)

DSC03640 (Large)

DSC03652 (Large)

DSC03654 (Large)

DSC03666 (Large)

DSC03670 (Large)

DSC03678 (Large)

DSC03688 (Large)

 

DSC03658 (Large)

marmotte devant sa tanière

DSC03664 (Large)

plage de sable au bord de la Romanche

DSC03672 (Large)

vue vers le vallon du Pavé

DSC03690 (Large)

devant le couloir nord de Roche Faurio et la face nord éponyme

DSC03699 (Large)

devant le glacier des Agneaux et le pic de Neige Cordier

DSC03713 (Large)

la Barre des Ecrins qui se met sur la pointe des pieds derrière Roche Faurio

DSC03744 (Large)

crépuscule depuis le refuge Adèle Planchard

DSC03764 (Large)

quelques heures plus tard sur le glacier de la Casse Déserte

DSC03770 (Large)

premiers rayons sur l'arête est de la Tour Choisy

DSC03777 (Large)

arrivée au col de la Casse Déserte

 

DSC00471 (Large)

dans la première longueur en cheminée, photo de Nicolas

DSC03779 (Large)

 

DSC03785 (Large)

la cordée qui nous devance sur les gendarmes de granite

DSC00482 (Large)

au départ de L2, photo de Nicolas

DSC03789 (Large)

une belle ambiance sur le fil, quoiqu'un peu austère en cette matinée nuageuse et fraîche

DSC03816 (Large)

dans un passage de IV

DSC00493 (Large)

au départ du surplomb en 4c, photo de Nicolas

DSC03836 (Large)

Nicolas dans le surplomb en 4c, devant les faces nord de la Tour Choisy et du pic Bourcet

DSC03858 (Large)

 

DSC03866 (Large)

un granite aux formes parfois improbablesDSC00553 (Large)

dans un petit rappel imposé par la neige fraîche, photo de Nicolas

DSC03868 (Large)

 

DSC03874 (Large)

dans les cannelures finales

DSC00528 (Large)

dernières longueurs corde tendue, photo de Nicolas

DSC03896 (Large)

une cordée sur l'arête est de descente de la pointe Brevoort, face à Neige Cordier

DSC03916 (Large)

sur l'arête, devant les faces nord du glacier de la Plate des Agneaux

Partager cet article

Repost0
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 21:32

Le 20 juin 2014

Découverte en escalade des Tenailles de Montbrison, qui élèvent leurs flèches de rocher gris (aisément reconnaissables depuis la vallée de la Durance) au-dessus des alpages vert fluorescent en cette fin juin. Les nombreuses voies équipées en faces est et sud permettent d’évoluer sur leur beau calcaire compact avec en toile de fond les sommets encore enneigés du Briançonnais. La voie Ioan offre 200 mètres d’escalade variée et bien équipée en face sud, après une approche routière sur piste puis pédestre sur pelouse alpine…puis éboulis façon roulement à billes ! Un fois le tapis roulant de caillasses franchi on peut se reposer sur la paroi qui elle ne se dérobe pas sous les pieds, dans 6 longueurs, homogènes dans le 5+, alternant dalles, (petits) dévers, dièdre, fissure… Une jolie voie au final, qui se prête bien à une après-midi de grimpe avec un départ de Marseille le matin même ; on reviendra pour les 10 longueurs de l’éperon est qui demandent une attaque de voie avant 10h et non pas à 15h30 !

DSC03534 (Large)DSC03580 (Large)DSC03538 (Large)DSC03558 (Large)DSC03568 (Large)

Voie Ioan, équipé, 6 longueurs, 6b+ max

6a/4c/6a/5b/5b/6b+(A0)

DSC03530 (Large)

au départ, devant les tenailles à gauche

DSC03534 (Large)

dans la prairie

DSC03538 (Large)

 

DSC03548 (Large)

sortie de L1 devant les sommets du Briançonnais

DSC03558 (Large)

dans la traversée en 6a de L3

DSC03566 (Large)

dans le dièdre de L4

DSC03568 (Large)

dans la rampe suspendue de L5...

DSC03576 (Large)

... devant le monolithe du totem sur l'arête et l'ombre portée des tenailles

DSC03580 (Large)

 

DSC03599 (Large)

sur la crête sommitale

Partager cet article

Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 20:34

Le 19 juin 2014

Séance vespérale de plongée et masque et tuba près de la plage de l’Erevine sur la côte bleue. Le tombant découvert en septembre 2013 offre une paroi ornée de gorgones et d’algues coralligènes multicolores exceptionnelle à aussi faible profondeur, la forêt de gorgones à 3 mètres de profondeur sous une falaise déversante pouvant se parcourir en masque et tuba. Indépendamment de la beauté des fonds sous-marins, la crique, d’accès un peu délicat (ce qui a sans doute contribué à préserver les gorgones), comprend de belles lignes de deep water soloing sur un mur de conglomérat déversant de 20 mètres de haut, de quoi se réchauffer en remplaçant les palmes par des chaussons d’escalade.

DSC03499 (Large)

détail de la paroi de poudingue

DSC03511 (Large)

la crique enserrée entre dalles de calcaire et surplombs de conglomérat

DSC03513 (Large)

les eaux azur de la crique

P6190014 (Large)

3 mètres en dessous de la surface

P6190017 (Large)

sur le rocher la forêt de gorgones...

P6190028 (Large)

... et quelques (grosses) étoiles de mer

P6190037 (Large)

gobie rouge...

P6190046 (Large)

... ou blanc

Partager cet article

Repost0
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 09:53
kayak de mer
kayak de mer
kayak de mer
kayak de mer
kayak de mer

parc national du Gargano, Italie, juillet 2019

kayak dans les Pouilles

kayak de mer
kayak de mer
kayak de mer

 

2010 11 01 14 Philippines 265 (Large)

El Nido, Philippines, novembre 2010

El Nido et archipel des Bacuit

 

2012 02 01 09 Asie 116 (Large)

Phuket, Thaïlande, février 2012

Hat Mai Khao

 

Qantab, Oman, décembre 2015

http://deprovenceetdailleurs.over-blog.com/2015/12/kayak-a-qantab.html

 

P1310064 (Large)

Railey, Thaïlande, février 2012

escalade et kayak de mer à Railey 

 

P6050114 (Large)

Rab, Croatie, juin 2014

île de Rab

faille de l'Oule, calanques, août 2016

kayak dans les calanques

 

2012 02 01 09 Asie 089 (Large)

Krabi, Thaïlande, février 2012

Bor Thor

 

2010 11 01 14 Philippines 268 (Large)

El Nido, Philippines, novembre 2010

El Nido et archipel des Bacuit

 

P1310053 (Large)

Railey, Thaïlande, février 2012

escalade et kayak de mer à Railey 

 

2013 04 11 24 Oman 2 059 (Large)

Muscat, Oman, avril 2013

kayak de mer à Oman

 

Qantab, Oman, décembre 2015

http://deprovenceetdailleurs.over-blog.com/2015/12/kayak-a-qantab.html

 
 
kayak de mer
kayak de mer
kayak de mer
kayak de mer

îles du Frioul, Marseille, août 2018

kayak au Frioul

kayak de mer
kayak de mer

grotte de la calanque du Blé, presqu'île de Giens, août 2018

http://deprovenceetdailleurs.net/2018/09/de-la-redonne-au-ble.html

kayak de mer

fjord de Castelvieil, calanques de Marseille, septembre 2018

http://deprovenceetdailleurs.net/2018/09/fjords-grotte-et-langoustes.html

kayak de mer

côte lycienne au sud de Cirali, Turquie, octobre 2019

http://deprovenceetdailleurs.net/2019/10/eau-et-feu-a-cirali.html

kayak de mer
kayak de mer

côte lycienne au sud de Kabak, Turquie, octobre 2019

http://deprovenceetdailleurs.net/2019/10/kabak.html

kayak de mer
kayak de mer
kayak de mer
kayak de mer
kayak de mer
kayak de mer

parc de Montgo, Catalogne, Espagne, août 2020

http://deprovenceetdailleurs.net/2020/08/kayak-au-parc-du-montgo.html

 

kayak de mer
kayak de mer
kayak de mer
kayak de mer
kayak de mer

cap de Creus, Catalogne, Espagne, août 2020

http://deprovenceetdailleurs.net/2020/08/kayak-au-cap-creus.html

kayak de mer
kayak de mer

Partager cet article

Repost0

Rechercher

QUOI DE NEUF

Boules à skis

 

le Chiran en poudreuse

 

 

 

 

ski sur la côte bleue

le Cuchon

 

d'anses en ravines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d'éperons en avens