31 août 2022 3 31 /08 /août /2022 17:30

Le 28 août 2022

Virée en bateau motorisé (bouh !) vers le Riou et sa plage de Monasterio, l’occasion de profiter de son sable blanc exceptionnel dans les calanques – évidemment sur-fréquenté en ce dimanche de mois d’août - et de découvrir la plongée apnée en « aquanaut » tracté, de quoi slalomer à « grande » vitesse sous l’eau entre les récifs !

mouillage près de Monasterio, l'aquanaut
mouillage près de Monasterio, l'aquanaut

mouillage près de Monasterio, l'aquanaut

31 août 2022 3 31 /08 /août /2022 17:26

Les 27 et 31 août 2022

Balades en journée ou à la pause de midi des Caucarrières vers l’Erevine et le Moulon, en approche terrestre et non pas maritime, et en randonnée et non pas en trail ! Un plaisir toujours renouvelé – heureusement vu les dizaines de virées sur place - d’aller barboter en nage, apnée ou deep water solo dans les eaux parmi les plus cristallines de la côte bleue, qui plus est chaudes, calmes comme rarement et débarrassées des méduses !

le 27 août par la crête ouest du vallon du Pérussier
le 27 août par la crête ouest du vallon du Pérussier
le 27 août par la crête ouest du vallon du Pérussier
le 27 août par la crête ouest du vallon du Pérussier
le 27 août par la crête ouest du vallon du Pérussier
le 27 août par la crête ouest du vallon du Pérussier
le 27 août par la crête ouest du vallon du Pérussier
le 27 août par la crête ouest du vallon du Pérussier

le 27 août par la crête ouest du vallon du Pérussier

le 31 août par le nouveau sentier direct qui plonge au fond du vallon du Pérussier depuis sa crête ouest, toujours des figues mais aussi... de jeunes pousses d'asperges !
le 31 août par le nouveau sentier direct qui plonge au fond du vallon du Pérussier depuis sa crête ouest, toujours des figues mais aussi... de jeunes pousses d'asperges !
le 31 août par le nouveau sentier direct qui plonge au fond du vallon du Pérussier depuis sa crête ouest, toujours des figues mais aussi... de jeunes pousses d'asperges !
le 31 août par le nouveau sentier direct qui plonge au fond du vallon du Pérussier depuis sa crête ouest, toujours des figues mais aussi... de jeunes pousses d'asperges !
le 31 août par le nouveau sentier direct qui plonge au fond du vallon du Pérussier depuis sa crête ouest, toujours des figues mais aussi... de jeunes pousses d'asperges !

le 31 août par le nouveau sentier direct qui plonge au fond du vallon du Pérussier depuis sa crête ouest, toujours des figues mais aussi... de jeunes pousses d'asperges !

sous l'eau près de l'Erevine, murène, chapon...
sous l'eau près de l'Erevine, murène, chapon...
sous l'eau près de l'Erevine, murène, chapon...
sous l'eau près de l'Erevine, murène, chapon...

sous l'eau près de l'Erevine, murène, chapon...

sous l'eau près du Moulon, anémones encroûtantes, gorgones jaunes et blanches, saupes et castagnoles en nuages...
sous l'eau près du Moulon, anémones encroûtantes, gorgones jaunes et blanches, saupes et castagnoles en nuages...
sous l'eau près du Moulon, anémones encroûtantes, gorgones jaunes et blanches, saupes et castagnoles en nuages...
sous l'eau près du Moulon, anémones encroûtantes, gorgones jaunes et blanches, saupes et castagnoles en nuages...
sous l'eau près du Moulon, anémones encroûtantes, gorgones jaunes et blanches, saupes et castagnoles en nuages...
sous l'eau près du Moulon, anémones encroûtantes, gorgones jaunes et blanches, saupes et castagnoles en nuages...
sous l'eau près du Moulon, anémones encroûtantes, gorgones jaunes et blanches, saupes et castagnoles en nuages...
sous l'eau près du Moulon, anémones encroûtantes, gorgones jaunes et blanches, saupes et castagnoles en nuages...
sous l'eau près du Moulon, anémones encroûtantes, gorgones jaunes et blanches, saupes et castagnoles en nuages...

sous l'eau près du Moulon, anémones encroûtantes, gorgones jaunes et blanches, saupes et castagnoles en nuages...

21 août 2022 7 21 /08 /août /2022 08:40

Le 20 août 2022

Début de soirée dans la calanque de l’Erevine, l’occasion de profiter des figues au-dessus de la crique et du ciel étoilé vers le sud, la voie lactée se laissant même distinguer malgré la pollution lumineuse de Marseille à l’est !

arrivée à la calanque au crépuscule après pause dans les figuiers
arrivée à la calanque au crépuscule après pause dans les figuiers

arrivée à la calanque au crépuscule après pause dans les figuiers

la voie lactée se laisse admirer malgré les voiles nuageux et la pollution lumineuse de Marseille à l'est à gauche
la voie lactée se laisse admirer malgré les voiles nuageux et la pollution lumineuse de Marseille à l'est à gauche

la voie lactée se laisse admirer malgré les voiles nuageux et la pollution lumineuse de Marseille à l'est à gauche

un échantillon de la production personnelle ou du glanage...

un échantillon de la production personnelle ou du glanage...

5 août 2022 5 05 /08 /août /2022 19:12

Le 5 août 2022

Balade en bord de plage pour une session de récolte de raisins sur un spot repéré de manière impromptue à l'hiver, et situé dans le domaine public sur une zone protégée. On y trouve des vergers et vignes abandonné.e.s retourné.e.s à l'état sauvage comme souvent en Provence rurale désertifiée, et des dizaines de kilos de raisins (sans exagération !) qui n'attendent qu'une main charitable pour être savourés... Encore une jolie découverte sur ces terres provençales décidément généreuses pour qui a l'âme curieuse et vagabonde, et une belle production en cette année 2022 pourtant aride et torride à l'extrême !

du raisin à volonté
du raisin à volonté
4 août 2022 4 04 /08 /août /2022 20:16

Le 3 août 2022

Une superbe randonnée à cheval sur la frontière franco-italienne au-dessus du Col de l’Echelle, à la découverte de la géologie locale et des ruines militaires qui la parsèment. Le rocher local vaut largement quelques heures de marche, cargneule jaune déliquescente érodée en grottes, arches et bitards, conglomérat gris sculpté en couronne de pinacles, et en clou du spectacle géojolique le rocher de Barrabas avec son gros monolithe jaune creusé de chapelles troglodytes et surmonté d’une croix. 

la bien-nommée Aiguille Rouge

la bien-nommée Aiguille Rouge

les fortifications sur la crête, après une montée de 400 m en 25mn (sur un bon sentier à la pente optimale...)

les fortifications sur la crête, après une montée de 400 m en 25mn (sur un bon sentier à la pente optimale...)

sur la crête de la Côte Névachaise, ses bunkers et ses arches de cargneule (?)
sur la crête de la Côte Névachaise, ses bunkers et ses arches de cargneule (?)
sur la crête de la Côte Névachaise, ses bunkers et ses arches de cargneule (?)
sur la crête de la Côte Névachaise, ses bunkers et ses arches de cargneule (?)

sur la crête de la Côte Névachaise, ses bunkers et ses arches de cargneule (?)

les gendarmes du versant nord du sommet du Guion
les gendarmes du versant nord du sommet du Guion
les gendarmes du versant nord du sommet du Guion
les gendarmes du versant nord du sommet du Guion

les gendarmes du versant nord du sommet du Guion

le Rocher Jaune de Barrabas et ses chapelles troglodytes
le Rocher Jaune de Barrabas et ses chapelles troglodytes
le Rocher Jaune de Barrabas et ses chapelles troglodytes
le Rocher Jaune de Barrabas et ses chapelles troglodytes

le Rocher Jaune de Barrabas et ses chapelles troglodytes

les gendarmes et aiguilles multicolores au sud du Rocher Jaune de Barrabas
les gendarmes et aiguilles multicolores au sud du Rocher Jaune de Barrabas
les gendarmes et aiguilles multicolores au sud du Rocher Jaune de Barrabas
les gendarmes et aiguilles multicolores au sud du Rocher Jaune de Barrabas
les gendarmes et aiguilles multicolores au sud du Rocher Jaune de Barrabas

les gendarmes et aiguilles multicolores au sud du Rocher Jaune de Barrabas

4 août 2022 4 04 /08 /août /2022 20:13

Le 2 août 2022

Découverte du Lac Vert dans la Vallée Etroite, au-dessus du refuge des Rois Mages, une destination courue de cette vallée bien touristique, un lac verdi par des algues se nourrissant des troncs morts qui parsèment son fond et à la coloration particulièrement intense donc !

le lac Vert dans son écrin... de verdure !
le lac Vert dans son écrin... de verdure !
le lac Vert dans son écrin... de verdure !

le lac Vert dans son écrin... de verdure !

1 août 2022 1 01 /08 /août /2022 08:22

Les 30 et 31 juillet 2022

Randonnée avec bivouac au départ de Maljasset en Haute-Ubaye, vers les lacs et glaciers de Marinet, souvent abordés à skis mais encore jamais à pieds. On profitera d'une montagne sous ses meilleurs atours, et d'un bivouac parmi les plus beaux qu'on puisse imaginer. 
S'il fallait évaluer la qualité d'un bivouac, on le ferait sans doute en regard de son confort (présence d'une zone herbeuse plate), de son cadre (panorama), de ses commodités (présence ou non d'eau courante à proximité immédiate, si possible sans risque de pollution animale ou anthropique, et donc idéalement eau tirée presque directement d'une source ou sortie de glacier), de sa fréquentation... et suivant ces critères la pelouse du lac médian de Marinet recevrait les félicitations du jury ! Une grande et épaisse pelouse plane d’un tendre vert juste sous le front du glacier rocheux occidental de Marinet, quelques mètres au-dessus de la tourbière, ses linaigrettes et son lac d’eau cristalline aux couleurs chaudes, et juste sous le torrent émissaire du glacier rocheux oriental. Un belvédère parfait donc pour observer la voie lactée qui émerge progressivement en cette nuit sans lune !
C’est plus généralement un superbe secteur que celui du vallon supérieur de Marinet, des lacs à profusion, du nouveau lac de fonte coloré en bleu turquoise par la farine glaciaire au profond lac inférieur en passant par le lac de tourbière sous le glacier rocheux, des reliques glaciaires en phase de disparition accélérée en cet été 2022, glacier blanc en passe de devenir un glacier noir sous les aiguilles de Chambeyron, glaciers rocheux parmi les plus grands des Alpes plus bas, bref une grande diversité lacustre et glaciaire pour le plus grand plaisir des naturalistes et des esthètes.
Cerise sur le glacier, les pelouses alpines plus bas grouillent littéralement de marmottes et sont parfois couvertes de myrtilliers en fruits, les premières n’ayant pas encore mangé toutes les secondes, de quoi donc ramasser directement le dessert au sol !

J1 : pause sur la route aux cascades de Costeplane et leurs belles formations de tuf
J1 : pause sur la route aux cascades de Costeplane et leurs belles formations de tuf

J1 : pause sur la route aux cascades de Costeplane et leurs belles formations de tuf

J1 : l'église Saint-Antoine-du-Désert de Maurin au départ

J1 : l'église Saint-Antoine-du-Désert de Maurin au départ

J1 : montée sous l'Aiguille Large et Pierre André, entre myrtilliers, chamois et (innombrables) marmottes peu farouches
J1 : montée sous l'Aiguille Large et Pierre André, entre myrtilliers, chamois et (innombrables) marmottes peu farouches
J1 : montée sous l'Aiguille Large et Pierre André, entre myrtilliers, chamois et (innombrables) marmottes peu farouches

J1 : montée sous l'Aiguille Large et Pierre André, entre myrtilliers, chamois et (innombrables) marmottes peu farouches

J1 : arrivée aux lacs de Marinet, un grand lac de montagne et un petit lac de tourbière en voie de comblement
J1 : arrivée aux lacs de Marinet, un grand lac de montagne et un petit lac de tourbière en voie de comblement
J1 : arrivée aux lacs de Marinet, un grand lac de montagne et un petit lac de tourbière en voie de comblement

J1 : arrivée aux lacs de Marinet, un grand lac de montagne et un petit lac de tourbière en voie de comblement

J1 : bien installés dans l'hôtel 1000 étoiles

J1 : bien installés dans l'hôtel 1000 étoiles

J1 : la voie lactée au-dessus des aiguilles de Chambeyron
J1 : la voie lactée au-dessus des aiguilles de Chambeyron
J1 : la voie lactée au-dessus des aiguilles de Chambeyron

J1 : la voie lactée au-dessus des aiguilles de Chambeyron

J2 : le bivouac sous le glacier rocheux occidental de Marinet, près de la tourbière et ses linaigrettes
J2 : le bivouac sous le glacier rocheux occidental de Marinet, près de la tourbière et ses linaigrettes
J2 : le bivouac sous le glacier rocheux occidental de Marinet, près de la tourbière et ses linaigrettes
J2 : le bivouac sous le glacier rocheux occidental de Marinet, près de la tourbière et ses linaigrettes
J2 : le bivouac sous le glacier rocheux occidental de Marinet, près de la tourbière et ses linaigrettes
J2 : le bivouac sous le glacier rocheux occidental de Marinet, près de la tourbière et ses linaigrettes

J2 : le bivouac sous le glacier rocheux occidental de Marinet, près de la tourbière et ses linaigrettes

J2 : un parapentiste bien connu à sa descente du col sud de l'Aiguille Large

J2 : un parapentiste bien connu à sa descente du col sud de l'Aiguille Large

J2 : le refuge-bivouac de Marinet

J2 : le refuge-bivouac de Marinet

J2 : le glacier rocheux oriental et ses bourrelets caractéristiques, simili bandes de Forbes qui donnent le profil de vitesse du glacier

J2 : le glacier rocheux oriental et ses bourrelets caractéristiques, simili bandes de Forbes qui donnent le profil de vitesse du glacier

J2 : le glacier rocheux occidental et ses couleurs qui dépendent du type de rochers charriés par le glacier

J2 : le glacier rocheux occidental et ses couleurs qui dépendent du type de rochers charriés par le glacier

J2 : les 4 lacs supérieurs, médian et inférieur de Marinet derrière la langue du glacier rocheux, autant de couleurs différentes que de lacs !

J2 : les 4 lacs supérieurs, médian et inférieur de Marinet derrière la langue du glacier rocheux, autant de couleurs différentes que de lacs !

J2 : sur le glacier occidental de Marinet, un glacier en agonie qui vire au glacier noir, le nouveau lac de fonte qu'il conviendra de surveiller quant à ses risques de vidange éclair (cf. les crues du vallon de Chauvet voisin)
J2 : sur le glacier occidental de Marinet, un glacier en agonie qui vire au glacier noir, le nouveau lac de fonte qu'il conviendra de surveiller quant à ses risques de vidange éclair (cf. les crues du vallon de Chauvet voisin)
J2 : sur le glacier occidental de Marinet, un glacier en agonie qui vire au glacier noir, le nouveau lac de fonte qu'il conviendra de surveiller quant à ses risques de vidange éclair (cf. les crues du vallon de Chauvet voisin)
J2 : sur le glacier occidental de Marinet, un glacier en agonie qui vire au glacier noir, le nouveau lac de fonte qu'il conviendra de surveiller quant à ses risques de vidange éclair (cf. les crues du vallon de Chauvet voisin)

J2 : sur le glacier occidental de Marinet, un glacier en agonie qui vire au glacier noir, le nouveau lac de fonte qu'il conviendra de surveiller quant à ses risques de vidange éclair (cf. les crues du vallon de Chauvet voisin)

J2 : retour au lac de Marinet et à sa faune
J2 : retour au lac de Marinet et à sa faune

J2 : retour au lac de Marinet et à sa faune

17 juillet 2022 7 17 /07 /juillet /2022 20:04

Le 17 juillet 2022

Itinéraire : les Borels - refuge du Tourond par le sentier rive gauche - Puy des Pourroys par son arête sud - crête du Pré du Bouc jusqu'au point coté 2555 - l'Arche - résurgence - refuge du Tourond - sentier rive droite - les Borels

Dénivelée : 1500 m (1300-2800)

Difficulté : T5, itinéraire hors sentier sur les 500 m sommitaux, passage exposé en désescalade sur la descente de la crête du Pré du Bouc

Randonnée vers le Puy des Pourroys dans la vallée du Champoléon, une montagne sauvage connue pour sa richesse géologique, des argilites et du grès aux roches basaltiques, bien loin du calcaire et du gneiss souvent omniprésents ailleurs dans les Alpes du Sud.
C’est donc un parcours varié mais toujours esthétique, de la forêt aux clairières de framboisiers et fraisiers du bas aux alpages multicolores du haut, pelouses vertes, argilites rouges, sommets coiffés de barres de grès, inclusions de roches volcaniques, un patchwork géologique rare et esthétique. On peut également découvrir la résurgence du torrent de Mal Cros, un simili canyon souterrain où le torrent force une dalle calcaire, une belle ambiance oscuros qui incite à revenir en néoprène !

sous le refuge du Tourond, fleurs, araignées et fruits des bois à profusion
sous le refuge du Tourond, fleurs, araignées et fruits des bois à profusion
sous le refuge du Tourond, fleurs, araignées et fruits des bois à profusion
sous le refuge du Tourond, fleurs, araignées et fruits des bois à profusion
sous le refuge du Tourond, fleurs, araignées et fruits des bois à profusion
sous le refuge du Tourond, fleurs, araignées et fruits des bois à profusion

sous le refuge du Tourond, fleurs, araignées et fruits des bois à profusion

entre le refuge du Tourond et le sommet du Puy des Pourroys, roches volcaniques, fleurs alpines...
entre le refuge du Tourond et le sommet du Puy des Pourroys, roches volcaniques, fleurs alpines...
entre le refuge du Tourond et le sommet du Puy des Pourroys, roches volcaniques, fleurs alpines...
entre le refuge du Tourond et le sommet du Puy des Pourroys, roches volcaniques, fleurs alpines...
entre le refuge du Tourond et le sommet du Puy des Pourroys, roches volcaniques, fleurs alpines...
entre le refuge du Tourond et le sommet du Puy des Pourroys, roches volcaniques, fleurs alpines...
entre le refuge du Tourond et le sommet du Puy des Pourroys, roches volcaniques, fleurs alpines...
entre le refuge du Tourond et le sommet du Puy des Pourroys, roches volcaniques, fleurs alpines...
entre le refuge du Tourond et le sommet du Puy des Pourroys, roches volcaniques, fleurs alpines...
entre le refuge du Tourond et le sommet du Puy des Pourroys, roches volcaniques, fleurs alpines...
entre le refuge du Tourond et le sommet du Puy des Pourroys, roches volcaniques, fleurs alpines...
entre le refuge du Tourond et le sommet du Puy des Pourroys, roches volcaniques, fleurs alpines...
entre le refuge du Tourond et le sommet du Puy des Pourroys, roches volcaniques, fleurs alpines...

entre le refuge du Tourond et le sommet du Puy des Pourroys, roches volcaniques, fleurs alpines...

au sommet puis sur la crête du Pré du Bouc
au sommet puis sur la crête du Pré du Bouc

au sommet puis sur la crête du Pré du Bouc

la résurgence du torrent de Mal Cros, ambiance canyon et oscuros
la résurgence du torrent de Mal Cros, ambiance canyon et oscuros

la résurgence du torrent de Mal Cros, ambiance canyon et oscuros

4 juillet 2022 1 04 /07 /juillet /2022 08:35

Le 3 juillet 2022

Itinéraire : la Favière - cabane de Chanabaja - collu est de la Montagne de Mourréen - arête nord-ouest de la crête de Chabaud - crête de Chabaud - Sangraure - Grande Tête des Gouesses - baisse de Chanabaja - sommet du Caduc - arête nord-ouest du Caduc - la Favière

Sommet : 2650 m au Caduc

Dénivelée : 1850 m (1250-2000-1900-2000-1900-2000-1900-2550-2450-2500-2450-2650-1250) sur environ 23 km
(Demi) Journée de randonnée sportive dans les Préalpes dignoises, l’objectif étant de découvrir la longue crête (plutôt une arête large, hormis sur la bien-nommée crête de Chabaud) située entre le Mourre de Simance et le sommet du Caduc, un mélange de prairies, de blocs de grès et de marnes noires (les « robines ») comme souvent dans la réserve géologique de Haute-Provence.
On ne croisera évidemment personne dans ce massif (heureusement) dédaigné des randonneurs à pieds ou à skis, par contre beaucoup de planeurs en tôle, toile de parapente ou plumes (vautours et gypaètes), un ongulé… et une femelle lagopède avec ses petits dissimulée dans les herbes hautes… pile sur le sentier, seuls autres bipèdes rencontrés avec les bergers montés avec leurs brebis et patous ce jour à la cabane de Chanabaja.
Un jour après s’être mis au frais en kayak et plongée sur la côte bleue, un beau contraste dans cette virée sportive sur les crêtes bien ventilées de Haute-Provence !

entre la cabane de Chanabaja et le collu est de la Montagne de Mourréen, vue sur les crêtes à parcourir et recharge d'eau (environ 5 litres bus sur cette demi-journée...), après une montée à 900 m/h sur les 700 premiers mètres
entre la cabane de Chanabaja et le collu est de la Montagne de Mourréen, vue sur les crêtes à parcourir et recharge d'eau (environ 5 litres bus sur cette demi-journée...), après une montée à 900 m/h sur les 700 premiers mètres
entre la cabane de Chanabaja et le collu est de la Montagne de Mourréen, vue sur les crêtes à parcourir et recharge d'eau (environ 5 litres bus sur cette demi-journée...), après une montée à 900 m/h sur les 700 premiers mètres
entre la cabane de Chanabaja et le collu est de la Montagne de Mourréen, vue sur les crêtes à parcourir et recharge d'eau (environ 5 litres bus sur cette demi-journée...), après une montée à 900 m/h sur les 700 premiers mètres

entre la cabane de Chanabaja et le collu est de la Montagne de Mourréen, vue sur les crêtes à parcourir et recharge d'eau (environ 5 litres bus sur cette demi-journée...), après une montée à 900 m/h sur les 700 premiers mètres

départ du ravin du Jet des Eaux vers l'arête nord-ouest de la crête de Chabaud
départ du ravin du Jet des Eaux vers l'arête nord-ouest de la crête de Chabaud
départ du ravin du Jet des Eaux vers l'arête nord-ouest de la crête de Chabaud

départ du ravin du Jet des Eaux vers l'arête nord-ouest de la crête de Chabaud

sur le fil de marnes de la crête de Chabaud (corde inutile avec le pied montagnard)
sur le fil de marnes de la crête de Chabaud (corde inutile avec le pied montagnard)
sur le fil de marnes de la crête de Chabaud (corde inutile avec le pied montagnard)

sur le fil de marnes de la crête de Chabaud (corde inutile avec le pied montagnard)

vers le Serre Long sur la longue crête sud-nord Mourre de Simance - Caduc

vers le Serre Long sur la longue crête sud-nord Mourre de Simance - Caduc

au sommet du Caduc
au sommet du Caduc
au sommet du Caduc

au sommet du Caduc

sur l'arête nord-ouest du Caduc
sur l'arête nord-ouest du Caduc
sur l'arête nord-ouest du Caduc
sur l'arête nord-ouest du Caduc

sur l'arête nord-ouest du Caduc

retour au-dessus de la cabane de Chanabaja, vue sur les crêtes parcourues, juste avant de déranger par mégarde une femelle lagopède et ses petits

retour au-dessus de la cabane de Chanabaja, vue sur les crêtes parcourues, juste avant de déranger par mégarde une femelle lagopède et ses petits

26 juin 2022 7 26 /06 /juin /2022 19:29

Les 25 et 26 juin 2022

Itinéraire :

J1 : abbaye de Laverq - Plan Bas - sentier est des Eaux Tortes (via ravin des Lausas) - les Eaux Tortes

Dénivelée : 700 m de montée (1550-2250), mais 5 km de plat au départ 

J2 : les Eaux Tortes - col de Vautreuil - (ex) Glacier de la Blanche - les Eaux Tortes - sentier ouest des Eaux Tortes (via cabane de la Séléta) - Plan Bas - abbaye de Laverq

Dénivelée : 400 m de montée (2250-2650)

Retour sur ce versant nord de l’Estrop découvert en octobre 2014, sauvage et superbe avec ses zones humides aux allures de pozzines disséminées entre les monolithes et grandes dalles de grès d’Annot aux allures de granite.  C’est décidément un beau sommet sur toutes ses faces que le culmen des Préalpes Dignoises, face sud déjà skiée en 2017, face nord randonnée (et volée pour 1 autre !) en 2014, face sud-ouest canyonée en 2015 avec son canyon, de Male Vesse de grande ampleur.
Les Eaux Tortes offrent un décor de tourbière où le marais parsemé d’îlots de végétation dessine un délicat entrelac où canaux d’eau et verdure se mélangent pour le plus grand plaisir des yeux, une petite oasis de verdure blottie dans le versant nord de l’Estrop, sous l’ancien Glacier de la Blanche dont les moraines frontale et latérale sont encore bien visibles. On peut y observer une riche flore, dont de rares linaigrettes, de nombreuses grenouilles rousses et d’encore plus nombreux moustiques, surtout actifs le soir (tente « mosquito proof » indispensable pour le bivouac). Les alpages en amont – avec notamment rhododendrons en début de floraison et plus tard myrtilliers en fruits, et la forêt domaniale en aval - avec notamment lys martagons en fleurs et plus tard framboisiers et fraisiers en fruits, ne sont pas en reste pour distraire les yeux et (bientôt) les palais. Par contre et comme craint, l’enneigement des lieux confirme son exceptionnel faible niveau, avec pour seuls rares et petits névés la neige restant de l’hiver… 2021, des conditions donc pires qu’en fin de saison d’ablation en septembre ou octobre. Dire que certaines années (comme 2018 récemment) à la fin juin l’enneigement reste encore continu des Eaux Tortes au sommet !
Un superbe décor, rare et esthétique,  pour cette première véritable sortie bivouac, et une confirmation que le sac de 45 litres peut emporter deux duvets, tapis de sol et une tente deux places...

J1 : départ de l'abbaye de Laverq par la piste
J1 : départ de l'abbaye de Laverq par la piste

J1 : départ de l'abbaye de Laverq par la piste

J1 : riche flore vers Plan Bas...
J1 : riche flore vers Plan Bas...
J1 : riche flore vers Plan Bas...

J1 : riche flore vers Plan Bas...

J1 : ... et faune également colorée (c'est encore le printemps !)
J1 : ... et faune également colorée (c'est encore le printemps !)

J1 : ... et faune également colorée (c'est encore le printemps !)

J1 : les grandes dalles de grès d'Annot caractéristiques des lieux
J1 : les grandes dalles de grès d'Annot caractéristiques des lieux
J1 : les grandes dalles de grès d'Annot caractéristiques des lieux
J1 : les grandes dalles de grès d'Annot caractéristiques des lieux

J1 : les grandes dalles de grès d'Annot caractéristiques des lieux

J1 : simili voie romaine et premières mares sur le sentier de découverte
J1 : simili voie romaine et premières mares sur le sentier de découverte

J1 : simili voie romaine et premières mares sur le sentier de découverte

J1 : arrivée aux pozzines des Eaux Tortes
J1 : arrivée aux pozzines des Eaux Tortes
J1 : arrivée aux pozzines des Eaux Tortes

J1 : arrivée aux pozzines des Eaux Tortes

J1 : "corvée" d'eau et dîner face à la Grande Séolane
J1 : "corvée" d'eau et dîner face à la Grande Séolane

J1 : "corvée" d'eau et dîner face à la Grande Séolane

J2 :  au réveil

J2 : au réveil

J2 :  balade botanique et panoramique dans la tourbière, les tentes visibles sur l'avant-dernière photo
J2 :  balade botanique et panoramique dans la tourbière, les tentes visibles sur l'avant-dernière photo
J2 :  balade botanique et panoramique dans la tourbière, les tentes visibles sur l'avant-dernière photo
J2 :  balade botanique et panoramique dans la tourbière, les tentes visibles sur l'avant-dernière photo
J2 :  balade botanique et panoramique dans la tourbière, les tentes visibles sur l'avant-dernière photo

J2 : balade botanique et panoramique dans la tourbière, les tentes visibles sur l'avant-dernière photo

J2 :  montée au col de Vautreuil, des cumulus aux altocumulus
J2 :  montée au col de Vautreuil, des cumulus aux altocumulus
J2 :  montée au col de Vautreuil, des cumulus aux altocumulus
J2 :  montée au col de Vautreuil, des cumulus aux altocumulus
J2 :  montée au col de Vautreuil, des cumulus aux altocumulus

J2 : montée au col de Vautreuil, des cumulus aux altocumulus

J2 :  parterres fleuris vers le col de Vautreuil
J2 :  parterres fleuris vers le col de Vautreuil

J2 : parterres fleuris vers le col de Vautreuil

J2 :  feu le Glacier de la Blanche, qui n'est même plus un glacier noir ou un glacier rocheux comme il semblait encore l'être en 2014, une menace pour l'alimentation estivale de la zone humide des Eaux Tortes ?

J2 : feu le Glacier de la Blanche, qui n'est même plus un glacier noir ou un glacier rocheux comme il semblait encore l'être en 2014, une menace pour l'alimentation estivale de la zone humide des Eaux Tortes ?

J2 :  derniers regards vers les Eaux Tortes et leurs grès d'Annot
J2 :  derniers regards vers les Eaux Tortes et leurs grès d'Annot

J2 : derniers regards vers les Eaux Tortes et leurs grès d'Annot

J2 :  lys martagon dans la forêt domaniale de Laverq

J2 : lys martagon dans la forêt domaniale de Laverq

J2 :  fleur d'aubépine

J2 : fleur d'aubépine

J2 :  des fleurs partout  jusqu'à l'ancienne maison forestière de Plan Bas
J2 :  des fleurs partout  jusqu'à l'ancienne maison forestière de Plan Bas
J2 :  des fleurs partout  jusqu'à l'ancienne maison forestière de Plan Bas

J2 : des fleurs partout jusqu'à l'ancienne maison forestière de Plan Bas

Rechercher