15 janvier 2023 7 15 /01 /janvier /2023 17:37

Le 15 janvier 2023

Retour sur ce joli coing de la côté bleue, versant  étang de Berre, là où donc seulement quelques VTTistes viennent profiter de beaux monotraces. Dans cette zone côté obscur de la côte bleue, boudée des randonneurs pour sa proximité avec l’autoroute A55 et sa vue sur les stigmates industries et urbains du pourtour de l’étang, on trouve pourtant un mini-chaos dolomitique de chicots arrondis de calcaire, le tout avec vue sur les étangs de Bolmon et de Berre, une belle ambiance accessible en une petite demi-heure de marche. On peut également rentabiliser cette approche inhumaine en grimpant sur les voies équipées de la dent du Vallon du Milieu, face est pour les grimpeurs de 6 sup et de 7, face ouest pour les autres !

la Valampe et son chaos de dômes de calcaire délité
la Valampe et son chaos de dômes de calcaire délité
la Valampe et son chaos de dômes de calcaire délité
la Valampe et son chaos de dômes de calcaire délité
la Valampe et son chaos de dômes de calcaire délité

la Valampe et son chaos de dômes de calcaire délité

au retour, sur la face ouest de la dent du Vallon du Milieu, voie "gospel"

au retour, sur la face ouest de la dent du Vallon du Milieu, voie "gospel"

15 janvier 2023 7 15 /01 /janvier /2023 17:30

Le 14 janvier 2023

Itinéraire : collet Blanc de Subéroque - sentier marron - voie de l'éperon de la vierge - sentier des crêtes - sentier du Pas du Clapier - voie du pilier du singe - la Marbrière - GR653A - collet Blanc de Subéroque

Voie de l'éperon de la Vierge, 6 longueurs, partiellement équipé (prendre un petit jeu de friends petits et moyens), 6a+ max

A mon sens 4b/6a+ (1 pas)/4c/5a/5b/5a

Voie du pilier du singe, 2 longueurs, équipé, 6a+ max

6a/6a+ (soutenu)

Journée sur la montagne Sainte-Victoire pour une combinaison de deux grandes voies, l’une historique partiellement équipée sur l’éperon de la Vierge, l’autre récente et complètement spitée, l’attaque de la seconde pouvant se rejoindre depuis la sortie de la première par une petite heure de marche.
On grimpera donc deux itinéraires très dissemblables, un premier historique qui louvoie par les systèmes de faiblesse de la paroi, fissures, cheminées et vires, donnant au final une escalade hétérogène et peu soutenue, l’autre recherchant au contraire les dalles les plus compactes pour une escalade homogène et soutenue sur les pieds.
Si l’éperon de la vierge comporte tout de même quelques belles longueurs (L2 et surtout L6 aérienne sur un très beau calcaire compact), l’ensemble pâtit de longueurs végétatives et en rocher fragile (L3 et L4) et de nombreuses vires qui nuisent à l’ambiance et à la continuité de l’escalade (L5). Au retour les 2 longueurs du pilier du singe permettent de renouer avec de la belle escalade sur du beau calcaire gris, les plaquettes permettant également de se concentrer sur la gestuelle sans arrière-pensée parasite sur la tenue de tel friend ou telle lunule…

sous la Paroi de la Vierge, ses arêtes à l'est et sa grotte-ogive caractéristique à l'ouest
sous la Paroi de la Vierge, ses arêtes à l'est et sa grotte-ogive caractéristique à l'ouest
sous la Paroi de la Vierge, ses arêtes à l'est et sa grotte-ogive caractéristique à l'ouest

sous la Paroi de la Vierge, ses arêtes à l'est et sa grotte-ogive caractéristique à l'ouest

L2 avec sa fissure à Dülfer coriace mais bien protégée
L2 avec sa fissure à Dülfer coriace mais bien protégée
L2 avec sa fissure à Dülfer coriace mais bien protégée

L2 avec sa fissure à Dülfer coriace mais bien protégée

sortie de L4 (couplée avec L3)

sortie de L4 (couplée avec L3)

sortie de L6, sans doute la plus belle longueur de la voie

sortie de L6, sans doute la plus belle longueur de la voie

retour par le sentier du Pas du Clapier, au pied du pilier du singe

retour par le sentier du Pas du Clapier, au pied du pilier du singe

L1 du pilier du singe, de la belle dalle compacte bien équipée
L1 du pilier du singe, de la belle dalle compacte bien équipée
L1 du pilier du singe, de la belle dalle compacte bien équipée
L1 du pilier du singe, de la belle dalle compacte bien équipée

L1 du pilier du singe, de la belle dalle compacte bien équipée

L2 du pilier du singe, bis
L2 du pilier du singe, bis
L2 du pilier du singe, bis

L2 du pilier du singe, bis

8 janvier 2023 7 08 /01 /janvier /2023 20:26

Le 7 janvier 2023

Voie "viens t'engouffrer dans l'extase", 7 longueurs, équipé, 5c+ max

A mon sens 5b+/5a/5b/5c/5b/5c+/5b

Retour dans l’aven du Cancéou, très fréquenté (peut-être autant voire plus que « sur els traces de Gaston ») pour ses voies équipées en 2016 au-dessus du lac d’eau de mer luminescente.
La voie « viens t’engouffrer dans l’extase » (à côté de « prends-moi sec au-dessus du lagon bleu »…), a priori équipée comme cette dernière en 2016, est longtemps restée dans l’ombre et l’oubli, ses scellements restant invisibles. Elle offre pourtant une très belle ligne, certes tarabiscotée avec un parcours tout en traversées (7 longueurs pour 50 mètres de verticale !), mais surtout rarement ludique et esthétique au-dessus du rond bleu fluorescent et à travers arches et boyaux dont la grotte de la porte de Rome (l’autre nom de l’aven du Cancéou) abonde. Mention spéciale pour L1 en traversée quelques décimètres au-dessus des eaux (à éviter par mer formée) et L6 superbe en traversée ascendante sur patates déversantes puis à travers une fenêtre naturelle, le tout plein gaz juste au-dessus de la lentille bleue.
L’escalade n’est jamais soutenue ou technique, avec juste quelques pas de 5c/5c+ dans L4 et L6, mais se fait souvent dans une ambiance spéléologique (L2 et L3) et/ou aérienne (L4 et surtout L6) qui peut être prenante. En tout cas à mon sens la plus belle voie de l’aven, dont les autres lignes sont déjà très chouettes, à l’ambiance spéléologique plus marquée que ses voisines avec ses passages de châtières – parfois sévères comme en L5 - et son obscurité qui exige une lampe frontale…

L1
L1
L1

L1

L2
L2

L2

L3

L3

la magnifique L6
la magnifique L6
la magnifique L6
la magnifique L6
la magnifique L6
la magnifique L6
la magnifique L6

la magnifique L6

sortie de l'aven en L7

sortie de l'aven en L7

lumières sur les vires du Cancéou
lumières sur les vires du Cancéou
lumières sur les vires du Cancéou

lumières sur les vires du Cancéou

la longueur de sortie

la longueur de sortie

crépuscule sur le Riou

crépuscule sur le Riou

25 décembre 2022 7 25 /12 /décembre /2022 20:18

Le 25 décembre 2022

Voie "les deux ânes", équipé (quelques friends petits à moyens utiles pour la première longueur), 3 longueurs, 5c+ max

cotations historiques 3/4b/5c, à mon sens plutôt 5a/5c(1pas)/5c+ (soutenu)

puis liaison par les rappels de la grotte de l'ermite

voie "l'arête de la cordée", équipé, 4 longueurs, 5b (1 pas)/5c+/5b/4c

Journée d'escalade autour du rocher Saint-Michel, sur sa face sud-est puis son arête ouest, par 2 voies "historiques" ouvertes il y a près d'un siècle mais à la destinée bien différente : la première - la voie des deux ânes - restée confidentielle malgré ses cotations accessibles, mais sans la très belle vue de la seconde - l'arête de la cordée, celle-ci étant qui plus est d'approche plus courte, parmi les plus parcourues des calanques. Au final on ne trouve pas de trace de patine dans la première alors que la seconde présente quelques courts passages lustrés par des décennies de grimpeurs, notamment le ressaut de la fin de L2 qui constitue sans doute le crux de la voie.

La voie des deux ânes ne démérite pourtant pas avec son beau caillou bicolore de calcaire et d'aragonite, et sa magnifique troisième longueur en dièdre raide et soutenu, même s'il est vrai que l'ambiance et la vue de la troisième longueur de l'arête de la cordée avec sa dalle à gouttes d'eau suspendue valent bien un n-ième parcours, toujours un plaisir de faire découvrir cette classique méritée !

la grotte du déserteur près du départ de la voie des deux ânes
la grotte du déserteur près du départ de la voie des deux ânes

la grotte du déserteur près du départ de la voie des deux ânes

L1 de la voie des deux ânes entre calcaire et aragonite

L1 de la voie des deux ânes entre calcaire et aragonite

la belle L3 de la voie des deux ânes, toujours entre calcaire et aragonite
la belle L3 de la voie des deux ânes, toujours entre calcaire et aragonite

la belle L3 de la voie des deux ânes, toujours entre calcaire et aragonite

sur le plateau sommital du rocher Saint-Michel

sur le plateau sommital du rocher Saint-Michel

dans le rappel de la grotte de l'ermite

dans le rappel de la grotte de l'ermite

L1 de l'arête de la cordée

L1 de l'arête de la cordée

L2

L2

la belle dalle de L3
la belle dalle de L3

la belle dalle de L3

lumières crépusculaires vers la Tête du Trou du Chat

lumières crépusculaires vers la Tête du Trou du Chat

24 décembre 2022 6 24 /12 /décembre /2022 18:12

Le 24 décembre 2022

voie "le retour d'Ulysse" à l'Eissadon, 4 longueurs, terrain d'aventures, 6c max (6a+ obligé)

A mon sens 6a/6a+/6c (1pas)/6a+ (1 pas)

Retour sur la falaise de l'Eissadon pour une voie en terrain d'avetures, "le retour d'Ulysse", proche du "sourire de Pénélope". Après une approche un peu ingrate sur des rappels obliques dans la garrigue on profite d'une escalade aussi variée que son rocher : dièdre à rondeurs oulesques en rocher marron et blanc  dans L1 et la première moitié de L2, dalle blanche à gouttes d'eau dans L3, cheminée déversante dans L4... de quoi utiliser toute la gamme d'un grimpeur de calcaire... et de son jeu de friends. A noter un relais insolite dan sun niche au sommet de L1 et de beaux passages d'escalade - surtout dans les 2 premières longueurs - avec une grimpe soutenue dans le 6a/b à protéger presqu'intégralement nonobstant quelques pitons et lunules à demeure, marge nécessaire donc pour le grimpeur de tête !

dans les rappels du collet
dans les rappels du collet

dans les rappels du collet

L1 en mur puis fissure
L1 en mur puis fissure

L1 en mur puis fissure

vue du relais sommital de L1, L2 en fissure déversante
vue du relais sommital de L1, L2 en fissure déversante
vue du relais sommital de L1, L2 en fissure déversante

vue du relais sommital de L1, L2 en fissure déversante

au sommet, crépuscule pendant le rangement des coinceurs
au sommet, crépuscule pendant le rangement des coinceurs

au sommet, crépuscule pendant le rangement des coinceurs

27 novembre 2022 7 27 /11 /novembre /2022 19:46

Le 27 novembre 2022

Voie "les hommes volants" au socle de la Candelle, 8 longueurs, équipé, 6c max

6a+++/6a/6c/6a+/5b+/5b/5c+/3

Retour sur cette voie parcourue il y a 10 ans en mode express sous les nuages et l’orage qui menaçaient, cette fois en prenant bien notre temps dans cet itinéraire très délicat pour sa cotation. Une belle classique en rocher rond et de plus patiné dans la fissure inaugurale, raide, aérien et très soutenu dans ses 4 premières longueurs, aux cotations sévères (voire fantaisistes dans L1 passé en artif’ de mon côté) et à l’équipement toujours espacé à l’exception du court passage de toit en 6c, rendant l’escalade souvent engagée.
C’est par contre très beau, tant pour le cadre avec sous les chaussons l’aiguille tordue, les dalles de la Lèque et la Grande Bleue, que pour l’escalade, d’abord dans un style « oulesque athlétique à placements » pour les fissures rondes des 4 premières longueurs, puis dans un registre plus facile dans les 3 longueurs finales en dalle. Le calcaire y prend également des formes et couleurs variées, du blanc, gris et orange en rondeurs de la partie basse sous les dévers, au blanc à gouttes d’eau presque neuf de l’éperon du haut.
Une très belle grande voie, à mon sens parmi les plus délicates des calanques dans ce registre de difficultés, où il convient donc de disposer d’un peu de marge si l’on veut y grimper en tête sans frayeur…

L1, aussi belle qu'affreuse en fissure patinée glissante
L1, aussi belle qu'affreuse en fissure patinée glissante
L1, aussi belle qu'affreuse en fissure patinée glissante
L1, aussi belle qu'affreuse en fissure patinée glissante
L1, aussi belle qu'affreuse en fissure patinée glissante
L1, aussi belle qu'affreuse en fissure patinée glissante
L1, aussi belle qu'affreuse en fissure patinée glissante
L1, aussi belle qu'affreuse en fissure patinée glissante

L1, aussi belle qu'affreuse en fissure patinée glissante

départ de L3

départ de L3

L5 sur pilier blanc à gouttes d'eau au-dessus des dalles de la Lèque
L5 sur pilier blanc à gouttes d'eau au-dessus des dalles de la Lèque

L5 sur pilier blanc à gouttes d'eau au-dessus des dalles de la Lèque

L6
L6

L6

lumières sur la Concave

lumières sur la Concave

L8 sur l'arête aux dernières lueurs

L8 sur l'arête aux dernières lueurs

27 novembre 2022 7 27 /11 /novembre /2022 19:45

Le 26 novembre 2022

Voies "ymonléssélévieurelais", "salade de fruits" au secteur "le souci" des 2 aiguilles, puis " plein de vide" et "re-trou vailles" au secteur "antirabique"

Voies "ymonléssélévieurelais", "salade de fruits" au secteur "le souci" des 2 aiguilles, puis " plein de vide" et "re-trou vailles" au secteur "antirabique"
Retour aux « deux aiguilles », un secteur d’escalade – principalement en couennes -  posé face sud de la montagne Sainte-Victoire et idéal pour la saison froide tant que le vent se fait discret. On y trouve presqu’exclusivement de la dalle en beau rocher gris très compact mais souvent patiné, les cotations très sévères et l’équipement souvent espacé poussant encore plus à l’humilité, même les voies en 5 présentant parfois des passages teigneux !

à l'approche sous la fissure en Y du "grand parcours"

à l'approche sous la fissure en Y du "grand parcours"

sur les dalles
sur les dalles
sur les dalles

sur les dalles

secours avec treuillage au crépuscule
secours avec treuillage au crépuscule

secours avec treuillage au crépuscule

20 novembre 2022 7 20 /11 /novembre /2022 18:36

Le 20 novembre 2022

Voie « le pilier du feu sacré », 8 longueurs, équipé (de manière hétéroclite), 6a max
4c/5c/6a/4a/rappel/5c(soutenu au début et engagé à la fin)/4c/4c/5c (1 pas)/rappel

Retour sur cette belle voie historique tracée sur l’arête sud du contrefort du Pilon, découverte en 2016 mais qui vaut bien un nouveau parcours pour sa rhyolite rouge parfois sculptée en taffonis et son escalade variée et intéressante, notamment dans le dièdre de L2, la dalle de L3 et les niches de L5.
L’équipement présente également une variété inhabituelle, des goujons aux coins de bois encore en place en passant par pitons et cordelettes sur lunules… ou même fissures, les pas au-delà du 5c étant tous bien protégés, même si une longue section en 5b raide à la fin de L5 impose un certain engagement avec une dizaine de mètres vierge d’équipement et improtégeable.
Quoi qu’il en soit, c’est une belle course au caractère montagne marqué, et une classique méritée comme le montreront encore ce jour les nombreuses cordées qui s’y succèdent !

L1

L1

L2

L2

L3, dans le crux
L3, dans le crux
L3, dans le crux

L3, dans le crux

L4

L4

le rappel face à L5 et ses taffonis
le rappel face à L5 et ses taffonis
le rappel face à L5 et ses taffonis

le rappel face à L5 et ses taffonis

sortie de L5
sortie de L5

sortie de L5

L7 et son coin de bois
L7 et son coin de bois

L7 et son coin de bois

L8

L8

descente face à l'échine du dragon

descente face à l'échine du dragon

20 novembre 2022 7 20 /11 /novembre /2022 18:34

Le 19 novembre 2022

Voie «le croupion du griffon», 5 longueurs, équipé, 5b max
5a/5b/4b/5a/5b

Retour sur la rhyolite rouge de l’Esterel et la face ouest du rocher de Saint-Barthélémy, découverte en juin en y visant la voie du « croupion du griffon » pour finalement y gravir la voie « l’aile du sphinx », l’attaque ayant été faite une trentaine de mètres trop haut… Erreur réparée ce jour dans cette voie facile qui se prête assez bien à l’initiation avec ses relais tous confortables sur des terrasses – hormis le relais sommital de L3 un peu moins commode – et son escalade aisée et généralement bien équipée, avec au plus difficile des pas de 5a/b dans la plupart des longueurs, le « crux » étant sans doute le départ de L2 avec un pas qui plus est mal protégé pour les seconds (ajout d’une sangle possible pour éviter un pendule).
On trouve de jolis passages de grimpe, particulièrement dans L4, une belle ambiance dans la faille au travers de la grotte de L1, une approche très rapide puis un retour esthétique sur les marches taillées dans une arête aérienne,  le tout sur ce rocher rouge rare et avec un panorama maritime et terrestre qui s’étend loin à l’ouest.

au départ, vue de l'itinéraire de 5 longueurs
au départ, vue de l'itinéraire de 5 longueurs

au départ, vue de l'itinéraire de 5 longueurs

à l'approche, des arbouses sur le chemin de la grotte de rhyolite
à l'approche, des arbouses sur le chemin de la grotte de rhyolite

à l'approche, des arbouses sur le chemin de la grotte de rhyolite

L1
L1

L1

L2

L2

L3

L3

L4

L4

L5, vue vers le Dramont

L5, vue vers le Dramont

à la descente, sur l'arête puis le sentier
à la descente, sur l'arête puis le sentier

à la descente, sur l'arête puis le sentier

11 novembre 2022 5 11 /11 /novembre /2022 20:31

Le 11 novembre 2022

Voie "l'arête du peigne", 3 longueurs, non équipé (quelques pitons dans L1), 5c+ max
5c+/5a/3c (L3 non parcourue)
Voie "sirène Liautard", 5 longueurs, équipé, 6a+ max
5c/6a+/4b/5a/5a

Retour dans la calanque d’En Vau, toujours très fréquentée en cette fin d’automne aux allures d’éternel été indien. Après une tentative vite avortée dans la grotte d’Ali Baba, l’absence d’équipement rendant la première longueur très exposée, on trouvera le calme dans l’arête du peigne, un itinéraire court mais joli qui remonte l’une des nombreuses échines de calcaire rive est de la calanque. Mais ici point de patine ou de procession de grimpeurs vu le caractère terrain d’aventures de la voie (aucun équipement à demeure si ce n’est quelques pitons dans L1 et des sangles de rappel à la fin de L2) : on grimpe sur du rocher neuf - d’ailleurs parfois fragile dans L2 - dans une belle ambiance sur ce fil de calcaire suspendu au-dessus de la calanque d’En Vau. L’escalade de L1 est soutenue dans le 5c – voire 6a pour un pas à la fin, mais laisse place dans L2 à de la grimpe facile où il convient toutefois de prêter attention aux blocs posés.
On retournera à la patine dans la classique de « sirène Liautard », toujours une arête dominant le vallon d’En Vau mais équipée depuis plusieurs décennies. La difficulté y tourne également dans le 5, un peu plus au départ de L2 qui peut passer en tire-clou si nécessaire, mais malgré la patine les 2 dernières longueurs sont superbes en traversée sous une arche puis sur le fil de l’arête.

dans la grotte d'Ali Baba, au départ de la grimpe vite interrompue
dans la grotte d'Ali Baba, au départ de la grimpe vite interrompue
dans la grotte d'Ali Baba, au départ de la grimpe vite interrompue
dans la grotte d'Ali Baba, au départ de la grimpe vite interrompue

dans la grotte d'Ali Baba, au départ de la grimpe vite interrompue

L1 de l'arête du peigne
L1 de l'arête du peigne
L1 de l'arête du peigne
L1 de l'arête du peigne

L1 de l'arête du peigne

L2 plus facile sur le fil
L2 plus facile sur le fil

L2 plus facile sur le fil

le rappel sur l'aiguille et son arche
le rappel sur l'aiguille et son arche
le rappel sur l'aiguille et son arche

le rappel sur l'aiguille et son arche

L1 de "sirène Liautard"

L1 de "sirène Liautard"

L2 de "sirène Liautard"

L2 de "sirène Liautard"

au départ de L3 de "sirène Liautard"

au départ de L3 de "sirène Liautard"

L4 de "sirène Liautard", belle en traversée vers l'arche puis sur le fil
L4 de "sirène Liautard", belle en traversée vers l'arche puis sur le fil
L4 de "sirène Liautard", belle en traversée vers l'arche puis sur le fil
L4 de "sirène Liautard", belle en traversée vers l'arche puis sur le fil

L4 de "sirène Liautard", belle en traversée vers l'arche puis sur le fil

L5 de "sirène Liautard"
L5 de "sirène Liautard"

L5 de "sirène Liautard"

Rechercher