12 juin 2022 7 12 /06 /juin /2022 19:42

Le 12 juin 2022

Voie inconnue face sud-ouest du Rocher Saint-Barthélémy, 5 longueurs, équipé, 6b max
5b/5a/5a/6a (1 pas)/6b (1 pas)

Partis pour une voie facile récemment équipée du Rocher Saint-Barthélémy - "le croupion du grifffon" - on sera attirés par une ligne de spits neufs qui s’avèrera au final ne pas être la bonne, fourvoyage dès la première plaquette ! Difficile de s’orienter correctement sans topo papier dans une large face criblée de spits récents, mais on n’aura au final pas perdu au change, puisque la voie parcourue comporte plusieurs belles longueurs, notamment les départs de L2 sur mur raide à tafonis de rhyolite et de L4 en dalle fine puis fissure à Dulfer, un itinéraire globalement bien équipé avec juste un pas de 6a bien tassé obligatoire dans L4. L’orientation sud-ouest à ouest garantit une escalade à l’ombre jusqu’en fin de matinée, et avec les thermiques du jour plus haut au soleil, on aura pu grimper sans transpirer sur l’intégralité des 5 longueurs !

au départ, les couleurs de la calanque Saint-Barthélémy

au départ, les couleurs de la calanque Saint-Barthélémy

soirée paillettes dans les fleurs de figuier de Barbarie
soirée paillettes dans les fleurs de figuier de Barbarie

soirée paillettes dans les fleurs de figuier de Barbarie

L1

L1

le beau départ de L2
le beau départ de L2

le beau départ de L2

L4, 1 gros pas de 6a obligatoire 1m au-dessus du point, on est pas dans la voie prévue en 5a max...
L4, 1 gros pas de 6a obligatoire 1m au-dessus du point, on est pas dans la voie prévue en 5a max...

L4, 1 gros pas de 6a obligatoire 1m au-dessus du point, on est pas dans la voie prévue en 5a max...

sortie de L5

sortie de L5

au retour, face à l'échine du dragon parcourue fin 2018

au retour, face à l'échine du dragon parcourue fin 2018

6 juin 2022 1 06 /06 /juin /2022 19:32

Le 6 juin 2022

Voie "l'éperon nord-est" au Bec de Sormiou, 5 longueurs, équipé, 6b max

A mon sens 4b/5b/5c/6b/5c+(L4 et L5 enchaînés pour nous)

Retour sur la falaise nord-est du Bec de Sormiou, parfaitement indiquée en saison estivale avec son ombre dès la fin de matinée, de quoi grimper pile au-dessus des eaux azuréennes des calanques sans transpirer (enfin tant que l’équipement versus la difficulté ne génèrent pas de tension nerveuse…).
La voie de l’éperon nord-est, déjà parcourue en second et… en baskets (oubli de chaussons) en 2012, est moins fréquentée et donc patinée que ses voisines plus classiques, et offre de beaux passages d’escalade, particulièrement aux départs de L2 (mur raide à bacs), L3 (traversée sous toit et sur inversées) et L4 (dalle technique et athlétique),  cette dernière étant un cran au-dessus en termes d’exigence, plus proche de 6b que du 6a.
La fin de la voie demande de garder un peu de jus dans les bras et dans la tête, car passé cette dizaine de mètres en 6 la dernière longueur en 5c a un équipement singulièrement espacé et une cotation un peu sévère - comme tout le reste de la voie !

la longueur d'accès au Capélan

la longueur d'accès au Capélan

L2
L2

L2

L3
L3
L3

L3

sortie de L3

sortie de L3

lé départ de L4
lé départ de L4

lé départ de L4

L5

L5

retour sur la crête de Sormiou
retour sur la crête de Sormiou

retour sur la crête de Sormiou

22 mai 2022 7 22 /05 /mai /2022 16:02

Le 22 mai 2022

Voie l"intégrale de la glacière", 5 longueurs, équipement à compléter, 6b+ max
A mon sens 5c+/5c/5c/6b+/4c

Retour sur la falaise du Pic de Bertagne à l’extrémité occidentale de la montagne Sainte-Baume, une falaise découverte en 2015 en gravissant la classique partiellement équipée du « jardin suspendu ». La voie du jour – « l’intégrale de la glacière » - s’avère mieux équipée, même si les première, seconde et cinquième longueurs demandent un petit jeu de friends pour ne pas rendre l’escalade exposée, et surtout encore plus belle. Le rocher gris y est compact comme rarement sur l’éperon de L3 et L4, et l’escalade soutenue et variée en dièdre, dalle, fissure ou petit dévers, avec une gestuelle et des placements tout en finesse.
On profite évidemment d’une ambiance montagne peu commune en Provence sur cette falaise de calcaire fichée à l’ouest de la crête sommitale de la Sainte-Baume, en position dominante 1000 mètres au-dessus du vallon de Saint-Pons, avec au loin la mer qui brille derrière Notre-Dame-de-la-Garde. Vers le sud, nonobstant la pustule de béton du circuit du Castellet, le regard se perd dans un paysage où pinèdes et barres de calcaire se succèdent sans stigmates ou presque laissés par l’homme, une impression de wilderness rare autour de Marseille, à laquelle les 4 gros vautours qui nous frôleront presque au relais suspendu du bas de la quatrième longueur ne sont sûrement pas étrangers !

après une petite heure d'approche au départ de Plan d'Aups, la falaise se dévoile avec ses première et quatrième longueurs
après une petite heure d'approche au départ de Plan d'Aups, la falaise se dévoile avec ses première et quatrième longueurs

après une petite heure d'approche au départ de Plan d'Aups, la falaise se dévoile avec ses première et quatrième longueurs

L1 devant la falaise du Défens
L1 devant la falaise du Défens
L1 devant la falaise du Défens
L1 devant la falaise du Défens

L1 devant la falaise du Défens

L2, à droite l'éperon de L3 et L4
L2, à droite l'éperon de L3 et L4

L2, à droite l'éperon de L3 et L4

au relais sommital de L1

au relais sommital de L1

L3 et sa belle rampe fissurée
L3 et sa belle rampe fissurée
L3 et sa belle rampe fissurée
L3 et sa belle rampe fissurée

L3 et sa belle rampe fissurée

vue vers les 4 vautours qui nous ont "sous-volé" quelques mètres sous les chaussons quelques secondes plus tôt

vue vers les 4 vautours qui nous ont "sous-volé" quelques mètres sous les chaussons quelques secondes plus tôt

au départ de L4, une fissure à Dulfer qui devient peu franche sur le haut

au départ de L4, une fissure à Dulfer qui devient peu franche sur le haut

L5 sur l'arête
L5 sur l'arête
L5 sur l'arête

L5 sur l'arête

L6 optionnelle sur le fil de l'éperon

L6 optionnelle sur le fil de l'éperon

vue du sommet de Bertagne, vers Marseille, les dents de Roque Forcade et le Pilon du Roi

vue du sommet de Bertagne, vers Marseille, les dents de Roque Forcade et le Pilon du Roi

à la descente versant nord de Bertagne
à la descente versant nord de Bertagne

à la descente versant nord de Bertagne

14 mai 2022 6 14 /05 /mai /2022 20:57

Le 14 mai 2022

Combinaison des voies "la calanque", "les 3 oeufs de la mouette inquiète" et "le pilier de l'erreur"

voie "la calanque", 4 longueurs, équipé, 5c max

5b/5b/5a/5c(1pas)

voie "les 3 oeufs de la mouette inquiète", 3 longueurs, équipé, 6a+ max

6a+/5c+/6a (1 pas)

voie "le pilier de l'erreur", 3 longueurs, équipé, 6b max

5a/6a+(soutenu)/6b (2 pas)

Retour sur Castelvieil, sa péninsule de calcaire blanc qui s’avance dans le golfe de Cassis et son duo de falaises nord-est et sud-ouest, nord-est au-dessus des eaux bleu azur, intense ou turquoise de la calanque d’En Vau et sud-ouest face aux calanques orientales, au-dessus d’eaux profondes où j’ai déjà pu observer rorqual et poisson-lune. C’est sans doute mon secteur préféré des calanques, et il me tardait d’y retourner avant que les températures trop élevées n’interdisent son accès aux grimpeurs.
La combinaison du jour, des voies de « la calanque » à celle du « pilier de l’erreur » en passant par « les 3 œufs de la mouette inquiète », offre une escalade panoramique donc, mais aussi variée et dans un crescendo de difficultés, des longueurs de petit 5 bien équipées de la calanque aux 2 longueurs soutenues de sortie, mention spéciale à la fissure-dièdre ronde de la première longueur du pilier de l’erreur, où placements, oppositions et renfougnes sont de rigueur !

le parcours du jour, en VTT, marche et escalade, vu la veille depuis l'avion Rome-Marseille !

le parcours du jour, en VTT, marche et escalade, vu la veille depuis l'avion Rome-Marseille !

rue fétide en fleurs

rue fétide en fleurs

L2 de "la calanque"
L2 de "la calanque"

L2 de "la calanque"

L3 de "la calanque"

L3 de "la calanque"

L4 de la calanque"
L4 de la calanque"

L4 de la calanque"

dans les rappels de "rêve de pierre"

dans les rappels de "rêve de pierre"

la traversée à fleur d'eau avant le départ des "3 oeufs de la mouette inquiète"
la traversée à fleur d'eau avant le départ des "3 oeufs de la mouette inquiète"

la traversée à fleur d'eau avant le départ des "3 oeufs de la mouette inquiète"

sortie de L1 des "3 oeufs de la mouette inquiète"

sortie de L1 des "3 oeufs de la mouette inquiète"

lavatère au beau relais sommital de L1 des "3 oeufs de la mouette inquiète"
lavatère au beau relais sommital de L1 des "3 oeufs de la mouette inquiète"

lavatère au beau relais sommital de L1 des "3 oeufs de la mouette inquiète"

L2 et son arche dans les "3 oeufs de la mouette inquiète"
L2 et son arche dans les "3 oeufs de la mouette inquiète"

L2 et son arche dans les "3 oeufs de la mouette inquiète"

L3 des "3 oeufs de la mouette inquiète"
L3 des "3 oeufs de la mouette inquiète"

L3 des "3 oeufs de la mouette inquiète"

L1 du "pilier de l'erreur"

L1 du "pilier de l'erreur"

la fissure-dièdre délicate et soutenue de L2 du "pilier de l'erreur"

la fissure-dièdre délicate et soutenue de L2 du "pilier de l'erreur"

 L3 du "pilier de l'erreur"
 L3 du "pilier de l'erreur"

L3 du "pilier de l'erreur"

7 mai 2022 6 07 /05 /mai /2022 20:44

Le 7 mai 2022

Voie "un éléphant de porcelaine dans un champ de patates", 5 longueurs, équipé, 6b+ max

6a+/6b/6b+/6a+/6a+ (1pas)

Parcours d'une nouvelle voie du "Cap Canaille", équipée sur le conglomérat de son extrémité méridionale, dans les dévers qui dominent le début de la Vire des Immortelles. C'est un secteur un peu ignoré des ouvreurs/équipeurs, avec une approche longue à l'échelle des falaises soubeyrannes (compter une grosse heure depuis le parking du sémaphore quelle que soit l'option d'approche retenue), du conglomérat parfois surplombant et souvent fragile, et l'on ne trouve dans les environs qu'une seule autre voie équipée : "2 gamins sous la pluie", superbe mais peu parcourue ("le grand pou fou" au Bec de l'Aigle n'étant à ma connaissance plus fréquentable).

La voie de l'"éléphant de porcelaine dans un champ de patates" vient combler ce manque dans ce secteur sauvage et panoramique parmi les plus impressionnants des lieux, avec, comme jamais à Canaille, la mer pile sous les chaussons. L'équipement très abondant en scellements (jusqu'à 1 par mètre dans les difficultés, jamais plus de 2 mètres entre les points !) vient suppléer ... la grande fragilité de ce poudingue encore non parcouru, avec durant notre ascension de nombreuses purges parfois assez grosses, méfiance de rigueur pour l'assureur, particulièrement sur les relais en bas de L2 et L4 directement exposés à une chute de pierres déclenchée par le grimpeur de tête...

L'escalade est sinon homogène dans le 6a/b en bacs (patates de poudingue !) sur légers dévers, avec un petit crux dans L3 plus soutenue et raide que les autres longueurs. L'ambiance reste magnifique dans ce conglomérat aux formes parfois baroques, et gazeuse sur relais souvent suspendus, avec la Méditerranée juste en dessous avec ses 50 nuances de bleu. Il conviendra maintenant d'attendre plus de fréquentation pour grimper avec plus de sérénité et oser enchaîner les mouvements sans "psico-ter" sur la solidité de toutes les prises et ruminer sur la résistance des matériaux appliquée aux galets (et spits...) enchassés !

durant l'approche, vue sur une cordée dans "Bienvenue chez Damoclès"

durant l'approche, vue sur une cordée dans "Bienvenue chez Damoclès"

arrivée sur la vire des immortelles sous les falaises délitées de conglomérat
arrivée sur la vire des immortelles sous les falaises délitées de conglomérat
arrivée sur la vire des immortelles sous les falaises délitées de conglomérat

arrivée sur la vire des immortelles sous les falaises délitées de conglomérat

au départ de la vire des immortelles
au départ de la vire des immortelles

au départ de la vire des immortelles

au départ de la voie

au départ de la voie

L1

L1

L2
L2
L2

L2

L3 et son crux en 6b soutenu et athlétique
L3 et son crux en 6b soutenu et athlétique
L3 et son crux en 6b soutenu et athlétique

L3 et son crux en 6b soutenu et athlétique

ambiance au relais sommital de L3
ambiance au relais sommital de L3

ambiance au relais sommital de L3

réta délicat 200 m au-dessus de la mer dans L5
réta délicat 200 m au-dessus de la mer dans L5

réta délicat 200 m au-dessus de la mer dans L5

lumières sur le Riou

lumières sur le Riou

retour par le chemin de crêtes
retour par le chemin de crêtes

retour par le chemin de crêtes

le Pic de Bertagne sous les cumulo-nimbus

le Pic de Bertagne sous les cumulo-nimbus

1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 20:45

Le 1er mai 2022

aventures soubeyrannes, 3 longueurs, équipé, 6c max

A mon sens 6c (3 mètres dans le toit)/6a+(soutenu)/6b(soutenu sur les 20 derniers mètres)

Retour sur la falaise du belvédère de la route des crêtes, petite par sa taille mais pas par son esthétisme, avec sa centaine de mètres de rocher exceptionnellement sculpté comme toujours à Cap Canaille. 
La voie « aventures soubeyrannes » louvoie entre toits et cheminées alvéolées sur un calcaire tout à tour déversant, à rondeurs ou sculpté en niches avéolées façon taffonis corses, avec donc de la grimpe ponctuellement athlétique dans le premier toit mais ensuite toute en finesse et placements – avec une poignée de rétablissements délicats – sur les aplats de L2 et L3.

L1 et son beau et horrible toit
L1 et son beau et horrible toit
L1 et son beau et horrible toit
L1 et son beau et horrible toit
L1 et son beau et horrible toit

L1 et son beau et horrible toit

L2 en aplats, panorama au relais
L2 en aplats, panorama au relais
L2 en aplats, panorama au relais

L2 en aplats, panorama au relais

L3 et son calcaire à taffonis, avant la fin en aplats et rétas délicats
L3 et son calcaire à taffonis, avant la fin en aplats et rétas délicats
L3 et son calcaire à taffonis, avant la fin en aplats et rétas délicats
L3 et son calcaire à taffonis, avant la fin en aplats et rétas délicats
L3 et son calcaire à taffonis, avant la fin en aplats et rétas délicats

L3 et son calcaire à taffonis, avant la fin en aplats et rétas délicats

1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 09:10

Le 30 avril 2022
Voie "la loi du chaos" dans le secteur Draïoun au Cap Canaille, 7 longueurs, équipé, 7a max
A mon sens 6a (1 pas)/5b/6a+/6c (sur 3 mètres)/7a (sur 5 mètres)/6b/6c+(1pas)

Session révision de classiques sur la falaise du Draïoun et la première des grandes voies ouvertes dans ce secteur exceptionnel pour la beauté et la variété de son rocher (du bas en haut des 200 m de hauteur calcaire, grès et poudingue).
La loi du chaos offre 7 longueurs d’escalade sur cette trilogie géologique et une relative homogénéité dans le 6a/b hormis pour les quelques mètres difficiles dans la fissure à coincement de L4, le conglomérat lisse du milieu de L5 et le toit final de L7, autant de passages qui peuvent se franchir plus ou moins aisément à l’aide des scellements pour un grimpeur pas au niveau. C’est donc de l’escalade plaisir et panoramique au-dessus de la baie de Cassis et face aux calanques, sur un équipement sécurisant, de la grimpe souvent ludique dans L1 et L3, esthétique dans la fissure à Dülfer puis coincement de L4, fine et typée dalle comme toujours sur le poudingue de L6, une magnifique longueur plein gaz tout en placements et à pieds sur petits galets enchassés.

à l'approche, chèvrefeuille et fantaisies de calcaire des lieux face aux calanques
à l'approche, chèvrefeuille et fantaisies de calcaire des lieux face aux calanques
à l'approche, chèvrefeuille et fantaisies de calcaire des lieux face aux calanques

à l'approche, chèvrefeuille et fantaisies de calcaire des lieux face aux calanques

le chaos géologique à gravir, la ligne louvoie vers le milieu de la photo et passe par les trois strates rocheuses

le chaos géologique à gravir, la ligne louvoie vers le milieu de la photo et passe par les trois strates rocheuses

dans le chaos de calcaire de L1
dans le chaos de calcaire de L1

dans le chaos de calcaire de L1

L2

L2

les petits dévers de L3
les petits dévers de L3

les petits dévers de L3

sortie de la fissure de grès de L4

sortie de la fissure de grès de L4

dans L5, à la transition grès-poudingue
dans L5, à la transition grès-poudingue
dans L5, à la transition grès-poudingue

dans L5, à la transition grès-poudingue

vues des relais

vues des relais

le champ de (petites) patates de poudingue de L6, magnifique et soutenue en 6a+/(petit)6b
le champ de (petites) patates de poudingue de L6, magnifique et soutenue en 6a+/(petit)6b
le champ de (petites) patates de poudingue de L6, magnifique et soutenue en 6a+/(petit)6b
le champ de (petites) patates de poudingue de L6, magnifique et soutenue en 6a+/(petit)6b
le champ de (petites) patates de poudingue de L6, magnifique et soutenue en 6a+/(petit)6b
le champ de (petites) patates de poudingue de L6, magnifique et soutenue en 6a+/(petit)6b
le champ de (petites) patates de poudingue de L6, magnifique et soutenue en 6a+/(petit)6b

le champ de (petites) patates de poudingue de L6, magnifique et soutenue en 6a+/(petit)6b

à l'approche du dévers final de L7
à l'approche du dévers final de L7
à l'approche du dévers final de L7

à l'approche du dévers final de L7

29 avril 2022 5 29 /04 /avril /2022 18:01

Le 28 avril 2022
L’arête dite de gauche de la Tête du Trou du Chat, 2 longueurs, partiellement équipé, 6b max
6b (soutenu, athlétique et à protéger sur les 20 premiers mètres)/5c

Première session de grimpe en soirée de l’année, dans des conditions idéales, avec une température assez chaude pour grimper en tee-shirt, mais pas trop pour garder les mains au sec, et pour seules rencontres… un faucon !
L’arête ouest de la Tête du Trou du Chat, bien plus difficile et moins équipée que la sud parcourue quelques mois plus tôt, offre une escalade courte (sur moins de 50 mètres de hauteur), mais soutenue et délicate dans sa première longueur. On y trouve au départ un dièdre-fissure malcommode et en rocher fragile (plusieurs purges de notre fait), à protéger intégralement sur coinceurs, avant une section (encore) plus raide et athlétique équipée de goujons, où je volerai en second sur rupture de (grosse) prise de pieds. 
La seconde longueur - à l’équipement qui se suffit - reste bien plus facile sur un joli 5c en dalle, traversée et dièdre final où le rocher neuf et la végétation envahissante rappellent si besoin était la faible fréquentation de l’itinéraire, avec sa première longueur un peu éliminatoire…
Au final une voie intense mais courte, qui vaut autant par son escalade que par son cadre face au grand bleu, aux îles ou au cirque des Goudes.

défilé rocheux à l'approche

défilé rocheux à l'approche

monolithe rocheux au départ devant Maïre

monolithe rocheux au départ devant Maïre

à la sortie de la fissure-dièdre de L1
à la sortie de la fissure-dièdre de L1

à la sortie de la fissure-dièdre de L1

L2 aux derniers rayons
L2 aux derniers rayons

L2 aux derniers rayons

18 avril 2022 1 18 /04 /avril /2022 18:34

Le 18 avril 2022

le poids du papillon, 5 longueurs, équipé, 6b max

6a+ (soutenu et athlétique sur 10 mètres)/6a/6b(1 pas)/6a/4c

Retour sur cette voie déjà parcourue en 2018 dans sa version terrain d’aventures en rocher humide et encore fragile, et cette fois par temps sec et après son… rééquipement qui rend désormais les friends superflus. C’est effectivement un tout autre ressenti dans la voie au rocher que les passages plus fréquents ont contribué à purger, de l’escalade plus décontractée même si encore bien athlétique à froid dans la fissure raide de L1 ! Les seconde et troisième longueurs dans un dièdre parfait puis sur un mur raide fissuré sont toujours aussi belles et justifient à elles seules le parcours de cette voie qui est décidément à mes yeux la plus intéressante du secteur « Jas de la Penna ».

la traversée puis fissure raide de L1
la traversée puis fissure raide de L1
la traversée puis fissure raide de L1

la traversée puis fissure raide de L1

dans les bouffigues puis le magnifique dièdre suspendu de L2
dans les bouffigues puis le magnifique dièdre suspendu de L2
dans les bouffigues puis le magnifique dièdre suspendu de L2
dans les bouffigues puis le magnifique dièdre suspendu de L2

dans les bouffigues puis le magnifique dièdre suspendu de L2

L3

L3

L4
L4

L4

vue sur le golfe de Cassis de la sortie

vue sur le golfe de Cassis de la sortie

9 avril 2022 6 09 /04 /avril /2022 20:00

Le 9 avril 2022

Voie "le grand dièdre", 3 longueurs, équipé, 5c+max

A mon sens 5c+(soutenu)/5c+(1 pas)/5b

Voie "banana slip/split", 3 longueurs, équipé, 5c+max

A mon sens 5a/5b(1 pas)/5a

Retour à Rumpe-Cuou, ce site unique de petites grandes voies sur des dalles lisses de calcaire blanc au-dessus de la grande bleue et face à l'île du Riou, le tout accessible facilement et rapidement en une petite heure depuis le parking de la barrière de Morgiou. Ces voies sur un rocher exceptionnel par ses formes (une dalle parfaitement lisse sur plusieurs dizaines de mètres) et ses couleurs (du blanc avec quelques dépôts brillants d'aragonite) sont en plus bien protégées du mistral modéré. Pour parfaire le panégyrique, l'escalade s'avère également belle par elle-même, par exemple dans la voie du "grand dièdre", du dièdre fissure soutenu sur 20 mètres avant une fin en dalle puis petit dévers, le tout très bien équipé !

Bref, ça vaut le coup de (ne pas) se "rumper le cuou" dans le secteur !

Sormiou

Sormiou

sur les cordes fixes d'accès au rappel du grand dièdre puis au départ du rappel
sur les cordes fixes d'accès au rappel du grand dièdre puis au départ du rappel

sur les cordes fixes d'accès au rappel du grand dièdre puis au départ du rappel

L1 du "grand dièdre"
L1 du "grand dièdre"
L1 du "grand dièdre"

L1 du "grand dièdre"

L2 du "grand dièdre"
L2 du "grand dièdre"

L2 du "grand dièdre"

L3 du "grand dièdre"

L3 du "grand dièdre"

L1 de "banana slip"

L1 de "banana slip"

L2 de "banana slip"
L2 de "banana slip"

L2 de "banana slip"

L3 de "banana slip"
L3 de "banana slip"

L3 de "banana slip"

Rechercher