11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 18:42

Le 11 octobre 2015

Journée de balade et d'escalade en couennes à Orpierre, un site classique de grimpe découvert à cette occasion. Un joli village blotti entre des falaises compactes, des couleurs d'automne mais des températures d'été, que demander de plus sinon un rocher un peu moins patiné que dans le secteur Belleric choisi ce jour ?!

le village d'Orpierre et ses falaises
le village d'Orpierre et ses falaises

le village d'Orpierre et ses falaises

grimpe dans le secteur Belleric, des couennes variées et longues, mais bien patinées
grimpe dans le secteur Belleric, des couennes variées et longues, mais bien patinées

grimpe dans le secteur Belleric, des couennes variées et longues, mais bien patinées

au retour, arrêt dans les gorges de la Méouge

au retour, arrêt dans les gorges de la Méouge

4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 18:41

Le 4 octobre 2015

Voie Antifada, équipé, 5 longueurs, 6b max

6b/6b/6b/5c/6b

Voie NTD (3 dernières longueurs),équipé, 6b max

6a/6a+/6b+

Journée d’escalade au bec de Sormiou, d’abord à l’ombre de «Antifada » puis au soleil pour les 3 longueurs finales de « Nique Ton Dièdre ». Les 5 longueurs de Antifada louvoient souvent en traversée sur un très beau calcaire blanc et compact, dans des cotations constamment entre le 6a et le 6b, mais avec des difficultés plutôt hétérogènes, quelques pas blocs de 6b venant en fait couper de longues sections en 5+/6a. Quoi qu’il en soit l’escalade reste intéressante et variée entre dièdre, dalle, traversées et petits dévers. La fin de « NTD » se déroule quant à elle sur un calcaire ciselé très abrasif, avec là encore des cotations dans le 6a/b, et souvent en traversée au-dessus du dièdre Guem, nique ton dièdre mais pas la grimpe ici encore intéressante quoique douloureuse pour la pulpe des doigts…

à l'attaque de la voie Antifada

à l'attaque de la voie Antifada

Antifada, dans L3 en traversée

Antifada, dans L3 en traversée

dans la dalle de L4

dans la dalle de L4

sur les crêtes de Sormiou, entre la sortie de "Antifada" et la brèche d'accès au secteur du dièdre Guem

sur les crêtes de Sormiou, entre la sortie de "Antifada" et la brèche d'accès au secteur du dièdre Guem

dans L5 de "NTD"

dans L5 de "NTD"

19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 17:04

Le 19 septembre 2015

3 longueurs, équipé, 6a+ max

6a+/5c/6a

Retour sur la falaise de l’Oule découverte en 2013, à mon sens l’une des plus belles des calanques avec ses gargouilles de calcaire multicolore dressées au-dessus de la mer, face à la citadelle de Castelvieil. Après « les futurs croulants » on s’attaque aux « croulants » eux-mêmes, une voie de 3 grandes longueurs partiellement équipée au départ commun. Au final une des très belles voies des calanques, atypique avec son escalade en fissure-cheminée raide, où placements et oppositions complètent les prises rondes et chipseuses, et où un petit jeu de friends (dont des gros) permet de se protéger convenablement avec les lunules parfois fatiguées déjà en place. L’escalade reste soutenue et plaisante sur ces 100 et quelques mètres bien raides, parfois intérieure en ramonage dans les cheminées, parfois extérieure plein gaz sur les boules de calcaire, mais toujours avec la mer en ligne de mire lorsqu’on les cherche des bouffigues où poser ses chaussons !

les rappels d'accès
les rappels d'accès
les rappels d'accès

les rappels d'accès

vue vers la falaise de l'Oule et le très beau rocher alvéolé de la voie du Linceul

vue vers la falaise de l'Oule et le très beau rocher alvéolé de la voie du Linceul

dans L1
dans L1

dans L1

au relais sommital de L1

au relais sommital de L1

dans la longue cheminée de L2
dans la longue cheminée de L2

dans la longue cheminée de L2

dans L3, en dévers puis dièdre
dans L3, en dévers puis dièdre

dans L3, en dévers puis dièdre

2 générations de coinceurs, du bois au métal…

2 générations de coinceurs, du bois au métal…

détail d'une mante religieuse près de la Fontasse

détail d'une mante religieuse près de la Fontasse

12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 20:53

Le 12 septembre 2015

Cobra (L1 à L4), 4 longueurs, équipé, 6b+ max

5b/6a/6b+/5b

L'ombre du vent, 3 longueurs, équipé, 6b max

5c/6a/6b

Journée d’escalade aux gorges du Destel, d’abord dans les secteurs de la grande face puis du château du Diable, pour 2 courtes grandes voies. Si le cadre reste très en-deçà de celui des falaises marseillaises ou ciotadiennes, le bruit souvent présent avec la proximité de la route aux vrombissements amplifiés par l’encaissement des gorges, et l’ambiance bridée par le manque de continuité de ces falaises parfois coupées de vires végétatives, l’escalade se montre variée et plaisante, avec un équipement sécurisant qui autorise toutes les excentricités sur ce rocher souvent fragile mais déjà bien purgé lors des ouvertures.

dans L1 de "cobra"

dans L1 de "cobra"

sortie de L2 de "cobra"

sortie de L2 de "cobra"

dans la très belle L3 de "l'ombre du vent"
dans la très belle L3 de "l'ombre du vent"

dans la très belle L3 de "l'ombre du vent"

12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 19:38

Le 11 septembre 2015

"2 gamins sous la pluie", équipé, 4 longueurs, 6c max

6a(dur)/6c/5b/5c

Demi-journée d'escalade, en baudrier et en maillot, sur la voie "deux gamins sous la pluie" et les tablettes surplombantes de la grotte éponyme (située à 100 mètres au sud du pied de la voie), un coin des falaises soubeyrannes sans doute parmi les plus sauvages, isolés et grandioses de la côte provençale. Après une approche dans le maquis on se retrouve au bout des 3 rappels d’accès sur une péninsule de grès en bord de mer dominée par un ruban de falaises déversantes stratifiées, une impression de n’être qu’un grain de sable accroché à une vague de sable aggloméré doucement grignotée par la mer. La balade littorale au nord-est du pied de la voie de « 2 gamins sous la pluie », en marchant, nageant ou grimpant, ne peut qu’accentuer ce sentiment de déréliction, et on presque soulagés de retrouver les tablettes déversantes à taille humaine de la grotte éponyme, une vraie salle de pan où une mer encore chaude remplace avantageusement les crash-pads… On peut alors achever des avant-bras, déjà bien entamés par ces singeries sur le plafond de la grotte, dans les 4 longueurs de « 2 gamins sous la pluie », avec notamment une belle première longueur sur strates colorées de grès ou dernière en dièdre de conglomérat.

vues du second rappel
vues du second rappel
vues du second rappel

vues du second rappel

dans le second rappel
dans le second rappel
dans le second rappel

dans le second rappel

dans la vire de la grotte des Tablettes
dans la vire de la grotte des Tablettes
dans la vire de la grotte des Tablettes
dans la vire de la grotte des Tablettes
dans la vire de la grotte des Tablettes

dans la vire de la grotte des Tablettes

sur les tablettes de la grotte éponyme
sur les tablettes de la grotte éponyme

sur les tablettes de la grotte éponyme

balades littorales au nord des tablettes, perdus sous les dévers au pays des géants
balades littorales au nord des tablettes, perdus sous les dévers au pays des géants

balades littorales au nord des tablettes, perdus sous les dévers au pays des géants

deux canailles sous les tablettes
deux canailles sous les tablettes
vue de détail d'un spirographe au pied de la voie, avant de remplacer les palmes par les chaussons
vue de détail d'un spirographe au pied de la voie, avant de remplacer les palmes par les chaussons

vue de détail d'un spirographe au pied de la voie, avant de remplacer les palmes par les chaussons

dans la première longueur de "2 gamins sous la pluie, sablonneux mais superbe pour la grimpe et le cadre

dans la première longueur de "2 gamins sous la pluie, sablonneux mais superbe pour la grimpe et le cadre

dans L2 aux derniers rayons
dans L2 aux derniers rayons

dans L2 aux derniers rayons

crépuscule depuis la sortie de la voie

crépuscule depuis la sortie de la voie

4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 11:17

Le 3 septembre 2015

Le Trésor des Soubeyran

7 longueurs, équipé, 7b max

6a/6b+/6a+/7a (2 pas)/7b (A0 sur 10 mètres)/5c/6b

Soirée d’escalade sur les falaises du Cap Canaille, vers la grande voie du « trésor des Soubeyran » située dans le secteur Albert des falaises… soubeyrannes. La voie comporte de jolis passages de grimpe dans L2 sur tablettes de grès déversantes, L3 en dièdre ou L4 en dalle fine, mais s’avère un peu hétérogène, avec des sections en 7a/b qui détonnent dans un niveau général 6a/b. Attention au rocher souvent croustillant et parfois cassant de L1 à L3, à cause d’une fréquentation sans doute encore faible, même s’il est vrai que, quitte à grimper un seul itinéraire dans le coin, autant choisir la très belle « yes we canaille » située juste à gauche.

dans la fissure de L1

dans la fissure de L1

das les dévers de L2
das les dévers de L2
das les dévers de L2

das les dévers de L2

sous les chaussons

sous les chaussons

le dièdre-cheminée de L3
le dièdre-cheminée de L3

le dièdre-cheminée de L3

dans la très belle L4
dans la très belle L4
dans la très belle L4

dans la très belle L4

vue depuis le relais sommital de L6
vue depuis le relais sommital de L6

vue depuis le relais sommital de L6

dans L7, aux dernières lueurs
dans L7, aux dernières lueurs

dans L7, aux dernières lueurs

21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 21:09

Le 20 août 2015

Eperon des 4 vents, 8 longueurs, équipé, 6a+ max

5c/6a/5c/5b/6a/6a+/5b/4

Après la descente du canyon sur semi-statiques la veille on reprend les cordes dynamiques pour gravir la voie la plus facile de la paroi d'Aiglun, l'éperon des 4 vents situé à l'extrême gauche de la paroi, dans une partie moins raide et compacte mais aussi plus végétale. Si les 4 premières longueurs, quoique intéressantes, serpentent effectivement entre les genévriers, les deux longueurs suivantes, soutenues en 6a/6a+ s'avèrent effectivement magnifiques sur un calcaire compact sculpté en gouttes d'eau dans L5 et ... en gruyère dans L6 avec son magnifique mur raide à trous aux allures de "bourreur de rousse" ! Au final une grande voie variée et en bon rocher qui réserve de très belles vues sur les vasques vertes du canyon 300 mètres à l'aplomb des chaussons.

la falaise vue du pont d'Aiglun, l'éperon des 4 vents se situe tout à gauche de la falaise

la falaise vue du pont d'Aiglun, l'éperon des 4 vents se situe tout à gauche de la falaise

sortie de L1, bien délicate à froid pour un 5c

sortie de L1, bien délicate à froid pour un 5c

dans la magnifique L5

dans la magnifique L5

sortie de L7

sortie de L7

vue vers la partie amont du canyon d'Aiglun

vue vers la partie amont du canyon d'Aiglun

21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 21:08

Le 18 août 2015

"une valse pour Manon", 6 longueurs, équipé, 6b+ max

5c/6a+/5c+/6b/6b+/6a

Première journée d'une virée en montagne de 4 jours. Les conditions très sèches de la haute montagne en cette fin d'été caniculaire, les glaciers gris et ridés de crevasses nous orientent finalement vers les Préalpes du Sud et leurs canyons, pour de l'escalade sur leurs flancs et du canyonisme à leur fond...

On commencera donc par gagner le grand canyon du Verdon pour y gravir "une valse pour Manon", 6 longueurs bien équipées dans le 6a/b proches de la paroi du Duc, là où les gorges prennent leur encaissement maximal. Après une approche ludique via un franchissement du Verdon en tyrolienne la voie offre un crescendo de difficulté de L1 à L5 dans des styles plutôt variés (dalle, petit dévers, dièdre, fissure) mais sur un rocher neuf et abrasif, de quoi bien user la pulpe des doigts et les biceps d'un grimpeur en leader unique et proche de son niveau maximal !

la tyrolienne au-dessus du Verdon

la tyrolienne au-dessus du Verdon

sortie de L1 au-dessus du Verdon

sortie de L1 au-dessus du Verdon

sortie du petit mur en 5c+ de L3

sortie du petit mur en 5c+ de L3

sortie de L4, bien technique en 6a+/b

sortie de L4, bien technique en 6a+/b

sortie de L5, après un vol en tête en posant la seconde dégaine...

sortie de L5, après un vol en tête en posant la seconde dégaine...

sortie de la voie

sortie de la voie

voie lactée le soir au bivouac au bord de la route Castellane-Pugets

voie lactée le soir au bivouac au bord de la route Castellane-Pugets

16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 17:08

Le 16 août 2015

Enchaînement de 2 voies du secteur "rumpe cuou", et donc bien protégées de cette période mistraleuse : "c'est bon pour la planète" et "arts perdus", 2 variations en dalles inversement prisues à leur raideur sur le thème commun du calcaire blanc du coing !

"c'est bon pour la planète", 3 longueurs, équipé, 6a+ max

5c/6a/6a+

"arts perdus", 3 longueurs, équipé, 6b+ max

5c/6a+/6b+

dans L2 de "c'est bon pour la planète"
dans L2 de "c'est bon pour la planète"

dans L2 de "c'est bon pour la planète"

rappel près du "grand dièdre"

rappel près du "grand dièdre"

dans la dalle puis le dévers de "arts perdus", de la belle grimpe bien obligatoire
dans la dalle puis le dévers de "arts perdus", de la belle grimpe bien obligatoire
dans la dalle puis le dévers de "arts perdus", de la belle grimpe bien obligatoire
dans la dalle puis le dévers de "arts perdus", de la belle grimpe bien obligatoire

dans la dalle puis le dévers de "arts perdus", de la belle grimpe bien obligatoire

1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 08:39

Le 31 juillet 2015

3 longueurs, équipé, 6b max

5c/6a+/6b

Après la séance de trail à midi sur la côte bleue, soirée d'escalade dans les calanques et son secteur cathédrale situé sous la Candelle. Au programme la voie "pet en Suisse" en 3 longueurs, et si la perturbation en approche par le sud-ouest nous privera des belles couleurs crépusculaires de cette falaise perchée versant couchant au-dessus de la calanque de Sugiton, la grimpe ne nous décevra pas, avec 2 très belles longueurs finales sur un calcaire compact et gris cousin du Verdon...

sur la belle dalle de L2
sur la belle dalle de L2
sur la belle dalle de L2

sur la belle dalle de L2

dans le dévers en Dülfer de L3

dans le dévers en Dülfer de L3

Rechercher