3 avril 2022 7 03 /04 /avril /2022 18:46

Le 3 avril 2022

Voie "Pepito", 3 longueurs, équipé, 6a+ max
5c/6a+ (1pas)/5c++ (soutenu, athlétique et un peu engagé)
Voie "le toboggan de la corniche", seconde partie, 3 longueurs, 6b+ max
6a/6a+/6b+(1 pas)

Retour sur la falaise de l’Oule et ses quelques voies équipées, à l’abri du mistral beaucoup moins puissant que la veille mais encore bien frais. Après « Pepita » quelques semaines plus tôt, place à «Pepito », moins long et difficile que son alter ego féminin. On trouve malgré tout durant ses 3 longueurs de l’escalade technique et surtout physique dans le style habituel des lieux : cheminées raides entre les bouffigues, fissures rondes, dièdres à oppositions dans du rocher blanc ou marron aux formes parfois baroques. Après un crux en Dulfer dans L2, c’est bien L3 qui s’avère la plus délicate à mon goût, avec sa longue envolée raide et parfois déversante à la recherche de points parfois parcimonieux.
La seconde voie du jour, la seconde partie du « toboggan de la corniche », retourne dans les valeurs sûres des calanques : du rocher blanc sculpté en gouttes d’eau, avec un crescendo de difficultés jusqu’au crux en 6b+ de L3. C’est de la grimpe variée en dalle, traversée, dièdre et fissure, très bien équipée, où l’on apprécie les quelques récentes sessions en salle qui permettent de tout enchaîner, à l’exception du pas de 6b+.
Enfin du vrai beau temps en Provence, après des semaines de flux d’est crasseux et vain (sans pluie ou presque) aux ciels dignes d’un film de collapsologie, auxquels le mistral a finalement rendu des lumières à la Cézanne !

dans les rappels du Styx

dans les rappels du Styx

L1 de "Pepito"

L1 de "Pepito"

L2 de "Pepito"
L2 de "Pepito"
L2 de "Pepito"
L2 de "Pepito"

L2 de "Pepito"

L3 de "Pepito"
L3 de "Pepito"
L3 de "Pepito"
L3 de "Pepito"
L3 de "Pepito"

L3 de "Pepito"

vue du Trou du Serpent vers En Vau

vue du Trou du Serpent vers En Vau

L1 du "toboggan de la corniche"
L1 du "toboggan de la corniche"
L1 du "toboggan de la corniche"

L1 du "toboggan de la corniche"

L2 du "toboggan de la corniche"
L2 du "toboggan de la corniche"
L2 du "toboggan de la corniche"

L2 du "toboggan de la corniche"

L3 du "toboggan de la corniche"
L3 du "toboggan de la corniche"
L3 du "toboggan de la corniche"

L3 du "toboggan de la corniche"

27 mars 2022 7 27 /03 /mars /2022 18:14

Le 27 mars 2022

Séance d’escalade puis de randonnée pédestre au départ du site de couennes de Verduron au-dessus de l’Estaque. C’est une ancienne carrière désormais équipée d’une dizaine de lignes d’une quinzaine de mètres de haut, bien adaptée à de l’initiation, sur équipement abondant et dans des cotations allant du 3 au 5b.
On peut ensuite poursuivre la journée sur les sentiers menant au Canalet, un canal de dérivation du canal de Marseille construit au milieu du XIXième siècle, désormais non entretenu, asséché et tombant en ruines. On suit alors le chemin bien marqué longeant ce canal sur plusieurs kilomètres, profitant de vues panoramiques sur la rade de Marseille, dans une ambiance urbaine et industrielle juste au-dessus de l’Estaque, ses immeubles, sa ligne de chemin de fer et ses entrepôts. Sur son extrémité ouest le canal est taillé dans la falaise et la progression se fait sur une étroite corniche, de quoi rappeler (un tout petit peu) les levadas de Madère, avec la garrigue remplaçant la forêt pluviale…
La description de la balade ci-dessous :
https://marsactu.fr/chroniques/balade-insolite-le-long-du-canalet/

et un site riche en contenu patrimonial insolite dont est tiré cet itinéraire :

https://tourisme-marseille.com/

le site de couennes de Verduron au fond du vallon, sur une voie en 5b
le site de couennes de Verduron au fond du vallon, sur une voie en 5b

le site de couennes de Verduron au fond du vallon, sur une voie en 5b

sur la première moitié de la balade, sentier panoramique au-dessus de la rade et de quelques iris sauvages
sur la première moitié de la balade, sentier panoramique au-dessus de la rade et de quelques iris sauvages

sur la première moitié de la balade, sentier panoramique au-dessus de la rade et de quelques iris sauvages

le long du Canalet, dérivation du canal de Marseille construite au milieu du XIXième siècle, ambiance Madère sur ce canal à flanc de falaise !
le long du Canalet, dérivation du canal de Marseille construite au milieu du XIXième siècle, ambiance Madère sur ce canal à flanc de falaise !
le long du Canalet, dérivation du canal de Marseille construite au milieu du XIXième siècle, ambiance Madère sur ce canal à flanc de falaise !
le long du Canalet, dérivation du canal de Marseille construite au milieu du XIXième siècle, ambiance Madère sur ce canal à flanc de falaise !
le long du Canalet, dérivation du canal de Marseille construite au milieu du XIXième siècle, ambiance Madère sur ce canal à flanc de falaise !
le long du Canalet, dérivation du canal de Marseille construite au milieu du XIXième siècle, ambiance Madère sur ce canal à flanc de falaise !
le long du Canalet, dérivation du canal de Marseille construite au milieu du XIXième siècle, ambiance Madère sur ce canal à flanc de falaise !

le long du Canalet, dérivation du canal de Marseille construite au milieu du XIXième siècle, ambiance Madère sur ce canal à flanc de falaise !

27 mars 2022 7 27 /03 /mars /2022 18:00

Le 26 mars 2022

Voie "le repas de Bacchus" sur le secteur Refrejo-Cuou
2 longueurs, équipé, 5c/6a (cotations que j'ai trouvé sévères)

Découverte du secteur « Refrejo-Cuou » au-dessus de la calanque des Pierres Tombées, un secteur de couennes dures doté également aussi quelques mini grandes voies « faciles » sur sa partie ouest. L’accès pédestre se fait bien par le haut, à droite sous le sentier qui file ensuite vers le socle de la Candelle, et non pas par le littoral qui barre le passage par des escarpements de rochers mêlés de terre.
Une fois le ticket des 45 minutes de marche poinçonné, on peut profiter d’un calcaire gris presque neuf, de la goutte d’eau abrasive au-dessus de la Grande Bleue, et d’une escalade soutenue et délicate dans les cotations annoncées, d’autant plus que l’équipement peut sembler un peu parcimonieux !

sur la calanque des Pierres Tombées, après fourvoyage complet dans l'approche

sur la calanque des Pierres Tombées, après fourvoyage complet dans l'approche

arrivée sur le bon secteur, une cordée dans le 7c des "nocturnes"
arrivée sur le bon secteur, une cordée dans le 7c des "nocturnes"

arrivée sur le bon secteur, une cordée dans le 7c des "nocturnes"

L1 du "repas de Bacchus", soutenue et pas facile pour du 5c (équipé espacé qui plus est)
L1 du "repas de Bacchus", soutenue et pas facile pour du 5c (équipé espacé qui plus est)
L1 du "repas de Bacchus", soutenue et pas facile pour du 5c (équipé espacé qui plus est)

L1 du "repas de Bacchus", soutenue et pas facile pour du 5c (équipé espacé qui plus est)

L2

L2

20 mars 2022 7 20 /03 /mars /2022 18:15

Le 20 mars 2022

Voie "les cheminées", 3 longueurs, équipé, 6a+ max

A mon sens 5b/6a+ (5 premiers mètres)/6a

Comme souvent en hiver et au printemps, avec la priorité donnée au ski de randonnée, c'est  la reprise en escalade à chaque session, après plus de 3 semaines sans le moindre serrage de biceps. La voie du jour répond au cahier des charges d'une approche pas trop longue et d'une protection au vent d'est, et s'avèrera finalement plus jolie et intéressante qu'imaginé : des longueurs certes peu homogènes et parfois un peu encombrées de végétation (tant mieux quand il s'agit d'asperges !), mais de beaux passages de grimpe aux départs de L2 (dièdre délicat à placements atypiques...) et de L3, sur du rocher neuf, très loin de la patine des voies classiques du Crêt Saint-Michel juste à côté.

L1
L1

L1

L3

L3

au retour, une partie de la récolte du jour

au retour, une partie de la récolte du jour

27 février 2022 7 27 /02 /février /2022 20:32

Le 27 février 2022

Voie « l’oubli est la ruse du diable », 11 longueurs, équipé, 6a+ max
5c/6a+(soutenu)/5c+/marche/4b/4c/4c/6a/rappel/marche/5b/5b+/5c/5b
Retour sur cette grande voie d’escalade équipée récemment au Cancéou, « l’oubli est la ruse du diable », 11 longueurs souvent peu difficiles et peu soutenues. C’est donc une longue balade encordée, le plus souvent horizontale comme dans la longue traversée sur vire ascendante de L2 à L6, mais avec quelques passages verticaux, dans le magnifique cadre des falaises du Cancéou, face au Bec de Sormiou, à l’île du Riou et aux falaises du Cancéou. Mais l’itinéraire ne peut pas être réduit à une randonnée du vertige, certains passages d’escalade étant soit techniques (départ de L2), soit athlétiques (L7, inédite pour moi), soit les 2 en même temps, le tout étant de plus bien aérien de la fin de L2 à L7 sur cette grande vire qui raie la falaise nord du Cancéou à mi-hauteur.
Dommage que la météo venteuse et nuageuse dès la mi-journée – et donc bien fraîche – n’ait pas été assez engageante pour finir la journée dans la cheminée (d'aragonite) du puits, l’une des plus belles longueurs en V des calanques !

l'approche face à Sormiou, son bec et sa plage
l'approche face à Sormiou, son bec et sa plage

l'approche face à Sormiou, son bec et sa plage

asphodèle et en fleurs
asphodèle et en fleurs

asphodèle et en fleurs

au départ

au départ

L2, soutenue en 6a+ puis 6a
L2, soutenue en 6a+ puis 6a

L2, soutenue en 6a+ puis 6a

la traversée de L3
la traversée de L3

la traversée de L3

L5 en traversée facile mais aérienne

L5 en traversée facile mais aérienne

le pas de désescalade de la fin de L6

le pas de désescalade de la fin de L6

L7, traversée sur bras athlétique et aérienne puis dièdre facile
L7, traversée sur bras athlétique et aérienne puis dièdre facile

L7, traversée sur bras athlétique et aérienne puis dièdre facile

les cordées précédentes dans L8 et L9

les cordées précédentes dans L8 et L9

au retour, rayons de soleil au sud-ouest

au retour, rayons de soleil au sud-ouest

27 février 2022 7 27 /02 /février /2022 20:27

Le 26 février 2022

Voie du secteur Aubade, leçon 34, « jouer avec ses nerfs », équipé, 3 longueurs, 6b+ max

6b+/6a/6b+

Retour sur le site de couennes et mini grandes voies Aubade, pour une voie de 3 longueurs – « jouer avec ses nerfs » - située sur un éperon dans le secteur de droite en exposition sud et non pas sud-est, donc finalement pas de quoi nous abriter du mistral. Celui se fera de plus en plus fort à mesure que l’on montera dans la voie, au point de déséquilibrer dans la dernière longueur et de rendre les rappels compliqués.

Nonobstant cette déconvenue météorologique, c’est une belle voie en rocher neuf, abrasif au point de décaper la peau des doigts, avec du rocher exceptionnellement sculpté par endroits comme dans L2 avec ses moucharabiehs de calcaire et ses poignées tridimensionnelles.

grotte lacustre ou marine sur le trajet
grotte lacustre ou marine sur le trajet

grotte lacustre ou marine sur le trajet

L1 en dalle ciselée et cisaillante pour les doigts
L1 en dalle ciselée et cisaillante pour les doigts
L1 en dalle ciselée et cisaillante pour les doigts

L1 en dalle ciselée et cisaillante pour les doigts

L2, moins dure mais encore en très beau calcaire abrasif
L2, moins dure mais encore en très beau calcaire abrasif

L2, moins dure mais encore en très beau calcaire abrasif

L3

L3

les nuées d'écume devant Planier

les nuées d'écume devant Planier

30 janvier 2022 7 30 /01 /janvier /2022 18:46

Le 29 janvier 2022

Voie du S au rocher Saint-Michel, 4 longueurs, équipé, 5c+ max
A mon sens 5a/5c+/5c+/5b
Arête sud de la Tête du Trou du Chat, 1 longueur (45 mètres), équipé, 5c max
A mon sens 5c un peu obligatoire (5 premiers mètres) puis succession de passages faciles et de ressauts en 5a

Retour vers la voie du S déjà parcourue en 2011, mais enchaînée cette fois avec l’arête sud (improprement dite sud-ouest) de la Tête du Trou du Chat puis son beau rappel en fil d’araignée. Encore une journée de janvier passée en tee-shirt face aux îles, avec même une impression de chaleur face sud du rocher Saint-Michel, où avec quelques degrés de plus les doigts se seraient mis à transpirer. Quoi qu’il en soit, si le blocage anticyclonique d’hiver fait le malheur des skieurs de poudre, il fait aussi le bonheur des grimpeurs, et après les 2 belles longueurs centrales louvoyantes du S en fissure raide et gazeuse, on ira découvrir en face l’arête sud de la Tête du Trou du Chat. Après un départ raide et un poil délicat à l’ombre, c’est une jolie ligne  facile et bien équipée, plein soleil face au cirque de falaises du rocher des Goudes au rocher Saint-Michel. Elle peut se parcourir en une grande longueur de corde, tout comme le rappel de descente voisin intégralement en fil d’araignée, particulièrement impressionnant au départ, notamment vu le relais saturé de maillons rapides hors d’âge…

les îles de Riou sous le soleil

les îles de Riou sous le soleil

dans la voie du "S" face sud du Rocher Saint-Michel, dans L3 en 5c+
dans la voie du "S" face sud du Rocher Saint-Michel, dans L3 en 5c+

dans la voie du "S" face sud du Rocher Saint-Michel, dans L3 en 5c+

marche de transition, l'arête sud de la Tête du Trou du Chat en ligne de mire

marche de transition, l'arête sud de la Tête du Trou du Chat en ligne de mire

sur l'arête sud de la Tête du Trou du Chat, une ligne facile et panoramique
sur l'arête sud de la Tête du Trou du Chat, une ligne facile et panoramique
sur l'arête sud de la Tête du Trou du Chat, une ligne facile et panoramique

sur l'arête sud de la Tête du Trou du Chat, une ligne facile et panoramique

dans le rappel en fil d'araignée de la Tête du Trou du Chat
dans le rappel en fil d'araignée de la Tête du Trou du Chat
dans le rappel en fil d'araignée de la Tête du Trou du Chat

dans le rappel en fil d'araignée de la Tête du Trou du Chat

dernières couleurs sur les flammes de pierre et Maïre
dernières couleurs sur les flammes de pierre et Maïre

dernières couleurs sur les flammes de pierre et Maïre

30 janvier 2022 7 30 /01 /janvier /2022 18:44

Le 29 janvier 2022

Petite grande voie de la côte bleue, 3 longueurs, équipé, 6a max

5b/5a/6a (1 pas)

Retour – pour la dixième fois environ (!) – vers ce bel itinéraire de proximité qu’il est toujours plaisant de faire découvrir, sa traversée à fleur d’eau sur cannelures puis sa longueur ascendante magnifique en calcaire troué puis dalle fissurée ou à aplats suspendue au-dessus de la terrasse de départ.

L1 en traversée sur cannelures
L1 en traversée sur cannelures
L1 en traversée sur cannelures

L1 en traversée sur cannelures

départ de L2

départ de L2

sur la dalle suspendue de L3

sur la dalle suspendue de L3

23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 19:02

Le 22 janvier 2022

Voie « l’arête de 10 heures », 7 longueurs, équipé, 5c max
Cotations ressenties 4c/5b/marche/5b/5a/5c (1pas)/4b

Journée d’escalade – un peu typée alpinisme sur cet itinéraire aérien aux difficultés non soutenues -  sur l’arête de 10 heures, encore jamais parcourue dans sa partie basse. C’est une grande voie d’approche rapide (une demi-heure depuis le col de Sormiou)  esthétique sur une arête parfois effilée, offrant de beaux points de vue sur les calanques de Sormiou à Cap Canaille, dont l’on peut profiter depuis des relais tous confortables. Par contre des cotations « historiques » sévères – notamment dans L2 et L6 – et surtout une ambiance d’arête vertigineuse n’en font pas à mon avis un itinéraire d’initiation à la grande voie, des débutant.e.s pouvant par exemple ne pas apprécier les petites descentes de L5 et L6, plein gaz en désescalade… Nonobstant ce petit bémol, c’est une belle ligne historique à l’escalade variée et jamais difficile et une arête panoramique comme rarement dans les calanques pour ce niveau de difficultés.

L1 au-dessus du chaos dolomitique d'aiguilles de la Tête de la Melette
L1 au-dessus du chaos dolomitique d'aiguilles de la Tête de la Melette

L1 au-dessus du chaos dolomitique d'aiguilles de la Tête de la Melette

sur le bitard du relais sommital de L1

sur le bitard du relais sommital de L1

L3 en liaison au-desssous de la suite du parcours

L3 en liaison au-desssous de la suite du parcours

L4, un dièdre en 5a à la cotation sévère sur le bas
L4, un dièdre en 5a à la cotation sévère sur le bas

L4, un dièdre en 5a à la cotation sévère sur le bas

L5, belle et facile au-dessus des aiguilles et de la mer
L5, belle et facile au-dessus des aiguilles et de la mer
L5, belle et facile au-dessus des aiguilles et de la mer

L5, belle et facile au-dessus des aiguilles et de la mer

L6, gazeuse, impressionnante et aux cotations historiques (dièdre en 5b plutôt que 4b, avec même un pas à mon avis proche du 5c)

L6, gazeuse, impressionnante et aux cotations historiques (dièdre en 5b plutôt que 4b, avec même un pas à mon avis proche du 5c)

sur l'arête finale, facile mais exposée et pas simple à protéger
sur l'arête finale, facile mais exposée et pas simple à protéger

sur l'arête finale, facile mais exposée et pas simple à protéger

9 janvier 2022 7 09 /01 /janvier /2022 10:37

Le 8 janvier 2022

Voie "les plaques grises", 3 longueurs, équipé, 6a max

à mon sens 5b+/5b/6a (soutenu)

Sur l'aiguille tordue, couennes "face sud", plutôt 6a que 5c à mon sens et "37,2° le matin", 6b

Retour vers le socle de la Candelle, une valeur sûre de l’escalade par mistral modéré, sur les 3 longueurs de la voie des « plaques grises ». C’est un itinéraire historique qui suit des vires et fissures dans l’un des rares secteurs abordables de la falaise, entre des murs lisses ou déversants de rocher rond, mais qui n’est pas si facile avec notamment une dernière longueur annoncée en 5c et qui vaut sans doute plutôt 6a, soutenue et raide avec un équipement bon mais obligatoire, et un petit vol de mon côté sur rupture de la bonne prise inversée main gauche du bas de la longueur (désolé pour les suivants !).

L1 panoramique
L1 panoramique

L1 panoramique

L2

L2

L3 au-dessus des dalles de la Lèque

L3 au-dessus des dalles de la Lèque

sur la voie "face sud" de l'aiguille tordue
sur la voie "face sud" de l'aiguille tordue

sur la voie "face sud" de l'aiguille tordue

dernières lumières sur la Candelle

dernières lumières sur la Candelle

Rechercher