30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 19:31

Le 30 octobre 2011

 

Découverte d'un secteur des calanques encore à l'écart des modes et des foules au-dessus de la calanque de Marseilleveyre.

Voie de la "directe de l'éperon de base", intégralement rééquipée en 2007, sur une belle falaise de rocher sculpté très adhérent voire abrasif, au point que les orteils et doigts commencent à souffrir au bout de 5 longueurs. Superbe escalade variée, commençant en fissure/dièdre dans les 3 premières longueurs pour évoluer vers de la dalle dans les 2 dernières, toujours soutenue dans le 5c/6a. Seuls petits bémols, la voie est interrompue par des vires qui nuisent un peu à l'ambiance générale, et la faible fréquentation n'a pas suffi à purger la voie, rocher parfois fragile donc, surtout pour L4 et L5.

 

Au retour, et sous cette journée chaude de fin octobre, baignade dans la calanque de Marseilleveyre avec une Méditerranée encore aux alentours des 20°C...

 

5 longueurs, équipé, 5c/5c/6a/6a/6a

 

 

2011 10 30 directe eperon base 001 (Large)

les gabians profitent du soleil dans la calanque de Marseilleveyre

 

2011 10 30 directe eperon base 002 (Large)

dans la fissure de L1

 

2011 10 30 directe eperon base 005 (Large)

sortie du dièdre de L2

 

2011 10 30 directe eperon base 007 (Large)

le dièdre au début de L3

 

2011 10 30 directe eperon base 014 (Large)

la dalle de L5, sortie à gauche sous le surplomb sommital

 

2011 10 30 directe eperon base 018 (Large)

vue vers l'est, le calcaire blanc du bec de Sormiou versus les strates blanches et orangées des falaises soubeyrannes

 

 

2011 10 30 directe eperon base 023 (Large)

vue de l'itinéraire

30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 19:18

Le 29 octobre 2011

 

Première grande voie à Castelvieil pour moi, en cette journée de fin octobre quasi-estivale passée en tee-shirt ou même torse nu...

Magnifique secteur équipé récemment et donc en bon rocher presque neuf, rien à voir avec les voies patinées par des décennies de grimpeurs de la calanque d'En Vau, ou avec la cheminée d'accès au plateau de Castelvieil, cotée 4b mais finalement assez malcommode et en tout cas également lissée par des générations de chaussons. Préférer pour des raisons esthétiques pour l'accès au plateau de Castelviel la grande vire d'En Vau ou avec plus de temps la traversée Ramond.

 

Descente par les rappels de la voie "vide et eau", attention au second relais caché dans une grotte, bien suivre donc la ligne de spits. Les second et troisième rappels peuvent être couplés en un seul grand rappel de 50 m (exactement)pour ceux qui ne craignent pas ensuite de désescalader quelques mètres en 3 jusqu'à la vire-terrasse au-dessus de l'eau.

 

Très beau dièdre en seconde longueur, jolie sortie en 6a sur un calcaire neuf toujours très adhérent mais parfois encore insuffisammment purgé...

 

4 longueurs, bien équipé, 5c/5c/5c/6a

 

 

2011 10 29 muet qui rit 002 (Large)

vue sur une des innombrables aiguilles de calcaire du vallon d'En Vau depuis la brèche de Castelvieil

 

2011 10 29 muet qui rit 006 (Large)

un voilier vu depuis le plateau de Castelvieil

 

2011 10 29 muet qui rit 008 (Large)

les falaises ouest de Castelvieil, en bas la vire-terrasse au pied de la voie, la ligne du "muet qui rit" suit à peu près l'éperon se détachant contre la mer

 

SAM 0667 (Large)

au départ des rappels d'accès, photo de Lucie

 

SAM 0675 ter (Large)

vue du relais du second rappel (relais que j'ai raté...), photo de Lucie

 

2011 10 29 muet qui rit 016 (Large)

sur la vire en bas de la voie, au fond le cirque du Devenson et la Grande Candelle

 

2011 10 29 muet qui rit 022 (Large)

dans L1

 

SAM 0684 (Large)

dans le magnifique dièdre de L2, photo de Lucie

 

2011 10 29 muet qui rit 037 (Large)

dans la dernière longueur en 6a

 

2011 10 29 muet qui rit 038 bis (Large)

idem, au-dessus du pont !

 

2011 10 29 muet qui rit 043 (Large)

les strates de grès, poudingue et calcaire des falaises soubeyrannes, à droite le Bec de l'Aigle

 

2011 10 29 muet qui rit 047 (Large)

idem, les falaises soubeyrannes illuminées par le soleil rasant d'une fin d'après-midi d'octobre

 

2011 10 29 muet qui rit 054 (Large)

la brèche de Castelviel au soleil couchant

17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 19:27

Le 15 octobre 2011

 

Journée d'escalade sur les petites grandes voies (2 à 3 longueurs) du pic du Perthus dans le massif de l'Esterel. Beau havre de nature sauvage situé entre Saint-Raphaël et Cannes, avec un beau rocher rouge (ryolithe) inconnu des grimpeurs de la région marseillaise.

Ascension de 2 voies équipées en face est du pic du Perthus :

Reynolds aux 8000 couleurs, 5c/5c/5a

la chevauchée des vaches qui rient, 6a/5b+/5 (L3 en terrain d'aventure facilement protégeable pour sortir au sommet)

 

 

2011 10 15 Perthus 002 (Large)

paysages de l'Esterel, forêt de pins et rocher rouge

 

2011 10 15 Perthus 007 (Large)

à la sortie de "reynolds aux 8000 couleurs"

 

2011 10 15 Perthus 015 (Large)

couleurs de l'Esterel au sommet du pic du Perthus

 

DSC04531

le beau rocher de l'Esterel, photo d'Aude

 

2011 10 15 Perthus 021 (Large)

Aude et Nicolas dans la première longueur de la chevauchée des vaches qui rient

 

2011 10 15 Perthus 022 (Large)

Aude dans la seconde longueur en 5b+

 

2011 10 15 Perthus 027 (Large)

rappel de descente dans "profit au Tyrol"

 

2011 10 15 Perthus 029 (Large)

idem

9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 19:58

Le 9 octobre 2011

2011 10 08 09 Verdon 053 bis (Large)

Première grande voie dans le Verdon près de 4 ans après mon installation en Provence, shame on me... Baptême réussi à tous points de vue, avec cette superbe ligne (ou plutôt courbe) qui évite le grand dévers du second rappel par de belles dalles à gouttes d'eau.

6 longueurs d'escalade dans une grande variété de styles (dalle, mur à gouttes d'eau, traversées plein gaz) mais avec 2 constantes : la vue superbe sur le grand canyon du Verdon en contrebas, dont seuls nous séparent le gaz parcouru de nuées d'hirondelles et des avions de la patrouille de France qui s'entraînent DANS le défilé (!) et l'équipement impeccable, avec parfois 1 point par mètre dans les passages les plus durs...

 

6 longueurs, (très bien) équipé, 5b/6a/5c/5c/6a/6a

 

2012 05 27 Verdon 027 (Large)

vue sur la voie (en vert) depuis le Verdon quelques mois plus tard

 

 

 

2012 05 27 Verdon 026 (Large)

 idem, vue de détail

 

 

2011 10 08 09 Verdon 049 (Large)

au départ des 3 rappels de descente, au belvédère du Galetas

 

2011 10 08 09 Verdon 052 (Large)

au départ du premier rappel, au-dessus de l'extrémité aval du canyon du Verdon et du lac de Sainte-Croix

 

 2011 10 08 09 Verdon 053 bis (Large)

dans le premier rappel, au-dessus des eaux vertes du Verdon

 

2011 10 08 09 Verdon 059 (Large)

dans le second rappel de 45m, intégralement en fil d'araignée

 

2011 10 08 09 Verdon 067 (Large)

2 grimpeuses sur les gouttes d'eau de la sortie de L1

 

2011 10 08 09 Verdon 070 (Large)

vue sur une cordée depuis le relais supérieur de L2

 

2011 10 08 09 Verdon 075 (Large)

la dalle à gouttes d'eau verdonesques de L3

 

 

2011 10 08 09 Verdon 078 (Large)

sortie de L3

 

2011 10 08 09 Verdon 086 (Large)

le pas de 6a de la traversée de L5, 100 m de gaz sous les chaussons posés sur les prises en goutte(lette)s d'eau

 

2011 10 08 09 Verdon 088 (Large)

au relais supérieur de L5

 

2011 10 08 09 Verdon 090 (Large)

idem, en version panoramique

 

2011 10 08 09 Verdon 093 (Large)

le mur en 6a de L6

 

2011 10 08 09 Verdon 102 (Large)

le soleil bas, mais le lac de Sainte-Croix encore chaud malgré les 6° relevés au petit matin en sortant du duvet...

 

2011 10 08 09 Verdon 106 (Large)

dans les 21-22° du lac

1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 19:22

Le 1er octobre 2011

 

 

2011 10 01 bourreur de rousse 005 (Large)

 

Grande voie en grès du cap Canaille, proche de "ouvreur de bouse" parcourue il y a un an mais un peu plus soutenue. Equipement intelligent et abondant, sauf dans L2 où il s'avère un peu plus espacé, pour mon premier 6b en tête après 3 semaines sans grimpe. Escalade bien physique, surtout dans L4 et L5 en gros bacs sur dévers, la baignade à Cassis dans une mer encore bien chaude pour un début octobre (malgré tout un peu moins qu'en Indonésie quelques jours plus tôt....) était bien méritée.

 

5 longueurs, 6b max, 6b/6a+/4c/6a+/6a

 

2011 10 01 bourreur de rousse 007 (Large)

dans le premier rappel d'accès

 

Aude bourreur de rousse 019 (Large)

au relais de L1, photo d'Aude

 

2011 10 01 bourreur de rousse 015 (Large)

sortie de L2

 

2011 10 01 bourreur de rousse 022 (Large)

dans L3

 

2011 10 01 bourreur de rousse 032 (Large)

vue de mi-voie sur la baie de Cassis

 

2011 10 01 bourreur de rousse 025 (Large)

Aude en tête dans L4

 

Aude bourreur de rousse 027 (Large)

vue du relais de L4, photo d'Aude

 

2011 10 01 bourreur de rousse 034 (Large)

dans la raide L5

 

2011 10 01 bourreur de rousse 035 (Large)

idem, à la sortie

 

10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 22:23

Le 10 septembre 2011

Seconde ascension de la Grande Candelle : après la splendide arête de Marseille en 2009 place à l'arête de Cassis, moins équipée mais aussi continue.

Du terrain d'aventure donc, correctement pitonné dans la seconde longueur de fissure-dièdre en 5c, mais quasiment vierge presque partout ailleurs, prévoir donc sangles et un jeu de friends. L'itinéraire ne suit pas systématiquement le fil de l'arête mais évite ses ressauts en louvoyant sur la gauche au début puis sur la droite ; prendre au plus facile permet de  suivre le bon itinéraire même sans topo !

Rocher correct dans les parties les plus raides mais souvent délité dans les portions plus faciles.

Très longue voie, parmi les plus hautes des calanques (plus de 300 m d'escalade) : 4c/5c/4a/4a/4a/4a/4b/4a/4b, la fin à faire corde tendue. Vu ce développement et le caractère montagne de la voie, mieux vaut partir tôt, d'autant plus que la descente du sommet comporte un rappel obligatoire...

 

2011 09 10 arete Cassis 002 (Large)

la grande Candelle, son arête de Marseille à droite et son Candélon à gauche vus depuis le socle de la Candelle

 

2011 09 10 arete Cassis 003 (Large)

la calanque des Pierres Tombées et ses fonds verts

 

2011 09 10 arete Cassis 006 (Large)

la calanque de l'Oeil de Verre

 

 2011 09 10 arete Cassis 007 (Large)

vue de l'itinéraire depuis la calanque de l'Oeil de Verre, 300 m de face

 

2011 09 10 arete Cassis 009 (Large) 

vue rafraîchissante depuis le four solaire de la première longueur

 

2011 09 10 arete Cassis 017 (Large)

à la sortie de la fissure-dièdre en 5c

 

2011 09 10 arete Cassis 018 (Large)

sortie de L5 en 4a, au fond le cap Morgiou

 

2011 09 10 arete Cassis 023 (Large)

sortie de l'avant-dernière longueur

 

2011 09 10 arete Cassis 030 (Large)

sortie de la dernière longueur, couleurs crépusculaires sur la Concave et Castelvieil au fond

 

 2011 09 10 arete Cassis 044 (Large)

coucher de soleil sur entrées maritimes depuis le col de la Candelle

 

2011 09 10 arete Cassis 049 (Large)

sur le sentier des 13 contours au crépuscule

 

15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 18:57

Le 14 août 2011

 

2011 08 14 2 gamins 023 (Large)

 

Ascension de cette superbe voie des falaises soubeyrannes, quelques heures après le retour de 3 semaines d'alpinisme en terrain d'aventure dans le Kurdistan Turc puis la chaîne Pontique au bord de la Mer Noire. Les scellements rapprochés du cap Canaille permettent de grimper en toute sérénité malgré l'équipement parfois vieillissant de cette voie, qui reste malgré tout parfaitement acceptable.

 

Descente dans la falaise en 3 rappels dont le second en fil d'araignée, arrivée au bord de l'eau dans le décor fantastique des gigantesques surplombs de poudingue de l' arche du prophète et sous les marbrures jaune et orange du grès de la première longueur. Escalade déroutante justement sur cette première longueur avec un rocher uniformément couvert de quelques cm de sable, les services de nettoyage ont été plus efficaces pour les 3 longueurs suivantes, intégralement sur conglomérat de poudingue caractéristique du Bec de l'Aigle. La longueur en 6c passe très bien en A0 sur quelques mètres (près d'une dizaine de scellements ou pitons sur 6 ou 7m) !

 

Voie donc à recommander, au même titre que "2 vauriens 3 canailles", et dans un registre de difficultés légèrement moins soutenu : 6a/marche (corde fixe)/6c-A0/5b/5c 

 

 

2011 08 14 2 gamins 002 (Large) 

installation du premier rappel de descente

 

Cap Canaille-Deux gamins sous la pluie 02 (Large)

dans le rappel, photo d'Alex

 

Cap Canaille-Deux gamins sous la pluie 03 (Large)

idem, belle ambiance !

 

2011 08 14 2 gamins 007 (Large)

au départ du second rappel en fil d'araignée

 

Cap Canaille-Deux gamins sous la pluie 08 (Large)

au départ du dernier rappel, photo d'Alex

 

2011 08 14 2 gamins 013 (Large)

dans le dernier rappel

 

2011 08 14 2 gamins 018 (Large)

départ de la voie, vue en direction du Bec de l'Aigle

 

2011 08 14 2 gamins 020 (Large)

idem, gabians en gardiens des soubeyrannes

 

Cap Canaille-Deux gamins sous la pluie 20 (Large)

aux prises avec le sable de L1, photo d'Alex

 

Cap Canaille-Deux gamins sous la pluie 21 (Large)

idem, photo d'Alex

 

2011 08 14 2 gamins 023 (Large)

Alex aux prises avec le sable de L1

 

 

 2011 08 14 2 gamins 025 (Large)

idem, sous le surplomb en 6a

 

2011 08 14 2 gamins 027 (Large)

à la fin de L1

 

2011 08 14 2 gamins 029 (Large)

vue d'ensembe de la photogénique L1

 

2011 08 14 2 gamins 030 (Large)

départ de la voie, vue en direction de la plage de galets située sous les surplombs de l'arche du prophète

 

2011 08 14 2 gamins 032 (Large)

Alex dans L3 en 6c-A0

 

Cap Canaille-Deux gamins sous la pluie 26 (Large)

dans L4, photo d'Alex

 

Cap Canaille-Deux gamins sous la pluie 30 (Large)

au relais de fin de L4, photo d'Alex

 

2011 08 14 2 gamins 033 (Large)

Alex dans L4

24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 15:19

Le 23 juillet 2011

 

Belle voie typée montagne sur un éperon dominant l'ermitage Saint-Ser dans la partie orientale de la montagne Sainte-Victoire. Après une tentative vers le Cap Canaille vite avortée avec la fermture de la route des crêtes réorientation vers cette grande voie bien longue, surtout avec un départ à 11h30... Le mistral modéré à fort a rendu  agréable cette ascension habituellement impossible en été dans le four solaire qu'est la face sud de la Sainte-Victoire, même si une pause dans le vent sur quelques portions d'arête effilée aurait été appréciée... Equipement vieillissant et parfois espacé typique de la Sainte-Victoire ; il vaut mieux avoir de la marge dans le niveau 5c/6a et un petit jeu de friends/coinceurs ainsi que quelques sangles pour apprécier pleinement cette escalade devenant très esthétique sur les dernières portions d'arêtes...

 

6a max, 13 longueurs, dont 9 au-dessus du niveau 4 (le reste à faire corde tendue) : 6a/4b/5b/5c/corde tendue/5b+/5c (nous avons couplé ces 2 dernières)/corde tendue/4c/corde tendue/5a/4b

 

2011 07 23 eperon ermitage 008 (Large)

l'ermitage de Saint-Ser vu du départ de l'éperon

 

2011 07 23 eperon ermitage 009 (Large)

Vivienne en tête dans le 6a inaugural

 

2011 07 23 eperon ermitage 012 (Large)

idem, en pleine action (pour son dernier jour d'escalade...)

 

2011 07 23 eperon ermitage 021 (Large)

Aude à la fin du 5c de L4

 

2011 07 23 eperon ermitage 024 (Large)

Aude et Vivienne dans les très belles L5 et L6 (couplables)

 

 

2011 07 23 eperon ermitage 026 (Large)

idem, la première moitié de l'éperon en arrière-plan

 

2011 07 23 eperon ermitage 035 (Large)

sur un gendarme vers la fin de l'éperon

 

2011 07 23 eperon ermitage 041 (Large)

idem

 

2011 07 23 eperon ermitage 043 (Large)

ascension du dernier gendarme, les pieds commencent à souffrir dans les chaussons...

 

2011 07 23 eperon ermitage 044 (Large)

sur le très esthétique dernier gendarme

 

2011 07 23 eperon ermitage 046 (Large)

idem, avant le pas impressionnant sur l'arête

 

2011 07 23 eperon ermitage 048 (Large)

Vivienne en amazone sur le fil de l'arête

 

2011 07 23 eperon ermitage 049 (Large)

idem

 

2011 07 23 eperon ermitage 051 (Large)

au retour, vue générale du parcours depuis le parking

 

10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 22:03

Le 10 juin 2011

 

Grande voie facile, indiquée pour l'initiation, qui à l'origine n'était équipée que de sangles passées dans des lunules (trou dans le rocher)... Voie bien équipée depuis avec sa fréquentation maintenant importante.

 

Beau cadre sauvage sur l'envers de Sormiou face à l'île du Riou, mais escalade peu soutenue et surtout peu continue coupée de vires broussailleuses... Préférer à mon niveau dans ce niveau de difficultés l'arête du bec de Sormiou par exemple !

6 longueurs : 4c/5a/5a/4c/3b/5a

 

2011 07 10 l'hallu nulle 001 (Large)

les phototgéniques pins de la calanque de Sormiou

 

2011 07 10 l'hallu nulle 004 (Large)

Sophie au départ (acès délicat par une vire descendante non protégée)

 

2011 07 10 l'hallu nulle 006 (Large)

dans L2

 

2011 07 10 l'hallu nulle 008 (Large)

idem

 

2011 07 10 l'hallu nulle 015 (Large)

à la sortie dans L6

18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 19:18

Le 18 juin 2011

 

Très belle voie d'escalade située dans le cirque des Walkyries vers le col de Cortiou.

Bon rocher, bon équipement et des styles de grimpe très variés, de la dalle à gouttes d'eau de L2 à la superbe L3, 6a long et soutenu, tour à tour en mur raide, dièdre puis fissure large à Dülfer !

Sortie non pas en rappel mais par la superbe mais (et ?) dernière longueur de l'arête de 10 heures.

5 longueurs, 5b/5b+/6a/4c/4c

 

2011 06 18 6 a nous 3 003 (Large)

Gema dans la dalle à gouttes d'eau de L2

 

2011 06 18 6 a nous 3 012 (Large)

le temps commence à s'éclairer, vue sur le cap Morgiou et les soubeyrannes

 

2011 06 18 6 a nous 3 016 (Large)

dans la photosthétique dernière longueur de l'arête de 10 heures

 

2011 06 18 6 a nous 3 018 (Large)

idem, vue vers l'est

 

2011 06 18 6 a nous 3 022 (Large)

idem, l'île du Riou à droite

 

2011 06 18 6 a nous 3 025 (Large)

une régate devant la plage de Monasterio (la seule en sable des calanques) sur lîle de Riou au second plan

 

2011 06 18 6 a nous 3 029 (Large)

la calanque et le bec de Sormiou

 

Rechercher