21 novembre 2021 7 21 /11 /novembre /2021 10:46

Le 20 novembre 2021

Voie "grazie amico", équipé, 6 longueurs, 6b max
6a (1 pas)/6a+/6a/6b (1 pas)/6a+/6a+ par la sortie de gauche

Retour sur cette belle voie pas trop dure de Canaille. Le plus beau est dans la quatrième longueur, absolument superbe tant pour la grimpe que pour la géologie : après un premier pas très athlétique de l’escalade toute en placements dans une cheminée tridimensionnelle, la même que dans une « bouffée d’Oxygène » une semaine plus tôt, mais équipée, et sans les chips et la mer sous les chaussons. La suite en poudingue puis grès ne dépare pas, particulièrement pour L5 en conglomérat, soutenue et fine. Comme souvent sur ce rocher, on progresse sur des galets enchassés à la préhension particulière, rendant l’escalade à la fois technique (placements de pieds et préhension sur petits galets) et physique sur une paroi raide tout de même, un mélange de dalle et de mur raide qui fait tout le charme de la grimpe sur la plus haute strate du Draïoun !

au départ de L1

au départ de L1

L2
L2
L2

L2

L3
L3

L3

la magnifique cheminée de L4
la magnifique cheminée de L4
la magnifique cheminée de L4
la magnifique cheminée de L4

la magnifique cheminée de L4

arrivée sur le conglomérat dans L5
arrivée sur le conglomérat dans L5
arrivée sur le conglomérat dans L5
arrivée sur le conglomérat dans L5
arrivée sur le conglomérat dans L5

arrivée sur le conglomérat dans L5

sortie de L6 au crépuscule
sortie de L6 au crépuscule
sortie de L6 au crépuscule

sortie de L6 au crépuscule

14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 17:52

Le 14 novembre 2021

Aux Néréides, voies "les fleurs du mal", "perspectives" et "volubilis" au secteur "le portail magique", voies "in the pine" et "?" au secteur "les grandes rocheuses"

Séance de couennes puis balade dans le long et sauvage vallon de Saint-Cyr qui remonte de Saint-Marcel jusqu’au sommet du Mont Saint-Cyr. C’est un secteur où la garrigue a repris ses droits depuis le grand incendie de juillet 2009, principalement sous la forme de bruyère et d’ajoncs, pour le plus grand déplaisir des mollets offerts aux épines et le plus grand plaisir des yeux en périodes de floraison (actuellement pour les bruyères).
Dans son extrémité aval, le vallon s’encaisse au point de former un simili canyon sec : c’est le secteur d’escalade en couennes des Néréides, avec de jolies lignes dalleuses de 15 à 30 mètres de chaque côté du ru généralement à sec. On est à quelques centaines de mètres des barres d’immeubles des cités des quartiers est, invisibles depuis ce vallon encaissé, mais on y bénéficie d’un cadre sauvage tout près de la métropole, comme souvent dans cette ville entourée par la mer ou par des massifs montagneux encore préservés !

vues des secteurs "le petit vallon" et "les grandes rocheuses" de part et d'autre du canyon sec

vues des secteurs "le petit vallon" et "les grandes rocheuses" de part et d'autre du canyon sec

encore des figues mûres en cette mi-novembre (et déjà des asperges) !

encore des figues mûres en cette mi-novembre (et déjà des asperges) !

dans la bruyère du vallon de Saint-Cyr
dans la bruyère du vallon de Saint-Cyr
dans la bruyère du vallon de Saint-Cyr

dans la bruyère du vallon de Saint-Cyr

14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 17:42

Le 13 novembre 2021

Voie "une bouffée d'oxygène", terrain d'aventures complet, 4 longueurs, 6a max

5b/6a (arrêt sur la vire Ramond)

Parcours d’une voie récemment ouverte face ouest de Castelvieil, « une bouffée d’oxygène », dont les deux premières longueurs remontent une cheminée déversante au-dessus de la mer. L’accès évidemment long et un peu délicat avec désescalade et rappel improvisé sur un scellement sous la fin de la traversée Ramond (sinon plus aisément par les 4 premières longueurs de la voie « au fil de l’eau »), et la voie vierge de tout équipement ne devraient pas la rendre classique, alors que l’ambiance y est superbe dans un rocher mélangeant calcaire chipseux, coulées d’aragonite et concrétions de calcite, le tout au-dessus de la Grande Bleue, pile face à l’île du Riou. C’est un terrain proche des cheminées surplombantes de « pour la mémoire de nos enfants » ou de « la promesse des profondeurs », avec - dans la version « terrain d’aventures » ici - également de l’escalade tridimensionnelle aisée malgré le caractère déversant de la paroi, tout passant en écarts et/ou renfougne. 
Le début de la seconde longueur s’avère un peu plus technique et surtout beaucoup plus impressionnant en sortie de niche plein gaz au-dessus de la grande bleue ; heureusement qu’après les chips qui s’effritent au moindre contact de la cheminée, le rocher se fait plus solide sous la forme de solides patates de calcaire, ciselé en gouttes d’eau sitôt le surplomb franchi ! La suite s’avèrera plus anecdotique sur du rocher fragile, puis en mode sanglier à travers les buissons jusqu’à la vire Ramond. Le projet initial était de sortir par une voie équipée voisine plus intéressante que la fin plus commune et pénible (de l’artif’ sur coinceurs…) de la voie « une bouffée d’Oxygène », mais il tombera à l’eau avec une paire de chaussures perdue dans la renfougne du début de L2. On rentrera donc par la vire Ramond déjà empruntée à l’aller, avec une sortie aisée directement par le Trou du Canon, là encore une cheminée spéleo, mais en III qui pourrait se prêter au solo.
Encore une belle découverte à Château Vieux, décidément riche en voies « jeunes mais majeures » ([sic]) !

approche par la traversée Ramond
approche par la traversée Ramond
approche par la traversée Ramond

approche par la traversée Ramond

dans la magnifique fissure cheminée spéléo de la première longueur
dans la magnifique fissure cheminée spéléo de la première longueur
dans la magnifique fissure cheminée spéléo de la première longueur
dans la magnifique fissure cheminée spéléo de la première longueur
dans la magnifique fissure cheminée spéléo de la première longueur

dans la magnifique fissure cheminée spéléo de la première longueur

au départ de la seconde longueur, sortie de niche plein gaz
au départ de la seconde longueur, sortie de niche plein gaz
au départ de la seconde longueur, sortie de niche plein gaz

au départ de la seconde longueur, sortie de niche plein gaz

retour... par la traversée Ramond
retour... par la traversée Ramond
retour... par la traversée Ramond

retour... par la traversée Ramond

ciel parcheminé au retour au Trou du Canon
ciel parcheminé au retour au Trou du Canon

ciel parcheminé au retour au Trou du Canon

7 novembre 2021 7 07 /11 /novembre /2021 20:51

Le 7 novembre 2021

la cheminée du cirque, 6 longueurs, équipé, 6a+ max

à mon sens 5c/6a+ (soutenu et athlétique dans le tiers médian)/5c/6a/5c/5b

Approche depuis Luminy par les corniches Paretti, retour par le col de la Candelle

Retour dans cette belle voie canaillesque ou oulesque du Devenson, 8 ans après son premier parcours. Les oppositions et renfougnes des 3 longueurs en cheminée spéléo permettent de faire refroidir les avant-bras après une L2 bien physique ! Les cotations s’avèrent d’ailleurs un peu "historiques" dans cette voie : le 6a de L2 est un gros 6a qui plus est obligatoire, et on trouve des pas pas si triviaux dans L4 (plutôt 6a) et L5 (plutôt 5c au départ).
La météo contrastée ce jour offrira un splendide crépuscule : après le temps beau et chaud du matin, le retour d'est débordera vers les calanques à partir de 13 h, avec de grosses averses en mer mais seulement quelques gouttes à terre, mais un ciel dégagé loin à l’ouest pour le soleil qui tombe dans la mer. On n’a pas l'automne dans les calanques d’érables ou de mélèzes en feu, mais des cieux qui s'embrasent à la limite des retours d'est ! 

les corniches Paretti au soleil
les corniches Paretti au soleil
les corniches Paretti au soleil

les corniches Paretti au soleil

L3, au début de la grimpe spéléo en écarts et renfougne

L3, au début de la grimpe spéléo en écarts et renfougne

concrétions et contorsions dans L4
concrétions et contorsions dans L4
concrétions et contorsions dans L4

concrétions et contorsions dans L4

la mauvaise châtière et la bonne
la mauvaise châtière et la bonne

la mauvaise châtière et la bonne

le crépuscule déchire le retour d'est... et déchire tout court !
le crépuscule déchire le retour d'est... et déchire tout court !
le crépuscule déchire le retour d'est... et déchire tout court !
le crépuscule déchire le retour d'est... et déchire tout court !
le crépuscule déchire le retour d'est... et déchire tout court !

le crépuscule déchire le retour d'est... et déchire tout court !

23 octobre 2021 6 23 /10 /octobre /2021 17:24

Le 23 octobre 2021

Voie "morbus gravis" au crêt Saint-Michel, 3 longueurs, équipé, 6b max

Cotations ressenties 6b/6a+/5c+

Une des belles voie du crêt Saint-Michel avec ses 3 grandes longueurs souvent soutenues dans le 6a ou un peu plus, dans un style à doigs et à orteils douloureux mais intéressant ([sic]) et sur rocher neuf pour la dernière longueur. La seconde moitié de la première longueur constitue à elle seule un modèle de continuité et d'homogénéité dans le 6a+, avec de plus des pas bien obligatoires entre les scellements !

L1, très soutenue en 6a+ voire b sur sa seconde moitié
L1, très soutenue en 6a+ voire b sur sa seconde moitié

L1, très soutenue en 6a+ voire b sur sa seconde moitié

L3, belle et pas trop dure en 6a sur rocher neuf

L3, belle et pas trop dure en 6a sur rocher neuf

17 octobre 2021 7 17 /10 /octobre /2021 18:55

Le 16 octobre 2021

Voie "l'arête des croûtes", 4 longueurs, équipé, 6a+ max

6a/6a+/5c+/6a

puis "tord-boyau", 4 longueurs, équipé

6c/4c/6a/5c+

Retour sur ces voies « classiques » du Jas de la Penna tout au nord du Cap Canaille, dans le grès qui surplombe les vignobles de Cassis, une poubelle géologique aussi détritique qu’esthétique. On trouve de belles longueurs sous la « route des crêtes », par exemple dans « l’arête des croûtes » (!) avec L2 pour son Dulfer de sortie d’éperon et la dalle qui lui fait suite, et L3 en cheminée de tablettes déversantes mais si prisues que la cotation ne dépasse pas le 5, et du rocher parfois psychédélique comme dans la grotte aux méduses de la seconde longueur de « tord boyau ». En cette saison la première voie reste à l’ombre toute la journée, pas de quoi rajouter une couche au tee-shirt largement suffisant en cette mi-octobre !

au départ des rappels

au départ des rappels

L1 de "l'arête des croûtes"
L1 de "l'arête des croûtes"

L1 de "l'arête des croûtes"

L2 de "l'arête des croûtes", ses fossiles et ses concrétions
L2 de "l'arête des croûtes", ses fossiles et ses concrétions
L2 de "l'arête des croûtes", ses fossiles et ses concrétions
L2 de "l'arête des croûtes", ses fossiles et ses concrétions

L2 de "l'arête des croûtes", ses fossiles et ses concrétions

L3 de "l'arête des croûtes", une cheminée ultra-déversante... en 5c+
L3 de "l'arête des croûtes", une cheminée ultra-déversante... en 5c+

L3 de "l'arête des croûtes", une cheminée ultra-déversante... en 5c+

L1 de "tord boyau"
L1 de "tord boyau"

L1 de "tord boyau"

le clou du spectacle, la grotte de L2 de "tord boyau"
le clou du spectacle, la grotte de L2 de "tord boyau"
le clou du spectacle, la grotte de L2 de "tord boyau"
le clou du spectacle, la grotte de L2 de "tord boyau"
le clou du spectacle, la grotte de L2 de "tord boyau"

le clou du spectacle, la grotte de L2 de "tord boyau"

L3 de "tord boyau"
L3 de "tord boyau"

L3 de "tord boyau"

13 octobre 2021 3 13 /10 /octobre /2021 20:54

voie de la concave, 6 longueurs, équipé, 6a+ max
4c/4b/5c(1pas)/5c+(1 pas)/6a+/5c+
Retour dans la voie de la concave déjà parcourue en 2013, un itinéraire abordable (maximum 6a+) qui louvoie sous les grands dévers de la paroi de la concave avant de forcer la partie haute de la falaise sur la gauche au bord de ces surplombs. C’est une escalade peu soutenue (uniquement 15 mètres de 6a/6a+ au départ de L5) qui louvoie à la recherche des lignes les moins raides et les plus faciles, mais parfois vertigineuse, notamment dans la traversée plein gaz de L4, et dans L5 qui remonte une dalle sur rocher blanc et neuf dont la convexité renforce l’impression de vide. Au final une belle voie certes peu grimpante mais qui vaut les 3 heures d’approche panoramique par son rocher et son cadre atypiques sous de grands dévers, et la belle escalade variée de L5 en dalle, dièdre, fissure et traversée !

l'approche sous la paroi de la concave

l'approche sous la paroi de la concave

L1
L1

L1

concrétions et réflexions
concrétions et réflexions

concrétions et réflexions

L2
L2
L2

L2

L3
L3

L3

traversée de L4
traversée de L4

traversée de L4

L5
L5

L5

10 octobre 2021 7 10 /10 /octobre /2021 19:48

Le 10 octobre 2021

Voie "les deux papas" de L1 à L3, puis sortie par "la paix"

5 longueurs, terrain d'aventures, 6a+ max

A mon sens 5c+/6a++/6a(1 pas)/6a(très soutenu)/5c+

Retour en escalade sur mon secteur préféré des calanques, la face ouest de Castelvieil, son calcaire blanc posé au-dessus du bleu face aux calanques de l’Eissadon au cap Morgiou. L’itinéraire du jour remonte du bord de mer jusqu’au plateau suspendu par une combinaison de deux voies en terrain d’aventure : « les deux papas » pour ses 3 premières longueurs puis « la paix » au-dessus de la vire d’accès à la « traversée sans retour ». On y trouve effectivement peu voire pas d’équipement, jeu de friends complet ou presque donc nécessaire, dans cette grimpe exclusivement à l’ancienne en fissures-dièdres, parfois bien coriaces comme dans L2 des « deux papas » ou L1 de « la paix ». Grimpe intérieure mais jolie, particulièrement dans « la paix » où les avant-bras feront… la guerre dans les premiers 20 mètres soutenus, athlétiques et techniques, un régal de continuité et d’homogénéité dans le 6a fissure. La seconde et dernière longueur de cette voie et de la journée s’avère moins dure mais encore plus belle, du rocher blanc et de l’aragonite dans une fissure oblique suspendue 100 mètres au-dessus de la grande bleue qui brille entre les chaussons, de la grande ambiance Castelvieil dont on ne peut pas se lasser !

ambiance calanques dans l'approche : aiguille dans le vallon d'En Vau, calanque d'En Vau, cordée dans "le toboggan de la corniche"
ambiance calanques dans l'approche : aiguille dans le vallon d'En Vau, calanque d'En Vau, cordée dans "le toboggan de la corniche"
ambiance calanques dans l'approche : aiguille dans le vallon d'En Vau, calanque d'En Vau, cordée dans "le toboggan de la corniche"

ambiance calanques dans l'approche : aiguille dans le vallon d'En Vau, calanque d'En Vau, cordée dans "le toboggan de la corniche"

dans le dernier rappel, sur le blanc au-dessus du bleu
dans le dernier rappel, sur le blanc au-dessus du bleu

dans le dernier rappel, sur le blanc au-dessus du bleu

L1 des "deux papas"
L1 des "deux papas"
L1 des "deux papas"

L1 des "deux papas"

L2 des "deux papas"
L2 des "deux papas"

L2 des "deux papas"

L3 des "deux papas"

L3 des "deux papas"

L1 de "la paix", belle fissure soutenue athlétique et technique, coincements, oppositions, Dulfer, ramonage...
L1 de "la paix", belle fissure soutenue athlétique et technique, coincements, oppositions, Dulfer, ramonage...
L1 de "la paix", belle fissure soutenue athlétique et technique, coincements, oppositions, Dulfer, ramonage...

L1 de "la paix", belle fissure soutenue athlétique et technique, coincements, oppositions, Dulfer, ramonage...

L2 de "la paix", encore plus belle et moins dure
L2 de "la paix", encore plus belle et moins dure

L2 de "la paix", encore plus belle et moins dure

vue sur les calanques du plateau de Castelvieil

vue sur les calanques du plateau de Castelvieil

26 septembre 2021 7 26 /09 /septembre /2021 11:11

Le 25 septembre 2021

Session couennes sur le rocher circulaire et panoramique de Château Virant, au secteur est "Chiquita", à l'ombre bienvenue en cette après-midi encore chaude de fin septembre. On profite du beau rocher calcaire par endroits creusé de niches en nids d'abeilles - des allures de grès ou de molasse - mais aussi des voies (parfois patinées et poisseuses, aux cotations souvent sévères) , dans "samacasana" (4a officiellement, plutôt 5b au départ), "les spéléos" (5c+, 1 pas fin tout en haut dans le dièdre), "dandy" (5a officiellement, plutôt 5b/c pour le pas du milieu), "l'archi technique" (6a) et "le juif architecte" (5c soutenu, superbe).

dans "les spéléos" et son escalade intérieure sur rocher superbe
dans "les spéléos" et son escalade intérieure sur rocher superbe
dans "les spéléos" et son escalade intérieure sur rocher superbe

dans "les spéléos" et son escalade intérieure sur rocher superbe

19 septembre 2021 7 19 /09 /septembre /2021 19:41

Le 19 septembre 2021

Voie "prends moi sec au-dessus du lagon bleu", 4 longueurs, équipé, 5c+ max

5b/5c/4b/5c+

Nième retour dans cette voie facile, courte, bien équipée et aussi insolite qu’esthétique, une petite pépite pour l’initiation et la découverte de la grande voie dans les calanques. Le crux du jour restera sans doute la sortie de baignade et de deep water solo dans la vasque du fond de l’aven, bien agitée ce jour avec le mistral !

approche sur les vires et un rappel de 25 mètres
approche sur les vires et un rappel de 25 mètres
approche sur les vires et un rappel de 25 mètres

approche sur les vires et un rappel de 25 mètres

au départ du rappel de l'aven

au départ du rappel de l'aven

vers le fond de l'aven...

vers le fond de l'aven...

...dont le tour peut se faire en piscobloc... ou encordé
...dont le tour peut se faire en piscobloc... ou encordé

...dont le tour peut se faire en piscobloc... ou encordé

ambiance au fond
ambiance au fond

ambiance au fond

L1
L1
L1

L1

L2

L2

traversée de L3
traversée de L3

traversée de L3

L4
L4

L4

retour au soleil et aux figuiers de Barbarie
retour au soleil et aux figuiers de Barbarie

retour au soleil et aux figuiers de Barbarie

la longueur de sortie en 5b
la longueur de sortie en 5b
la longueur de sortie en 5b

la longueur de sortie en 5b

sur les crêtes de Morgiou

sur les crêtes de Morgiou

Rechercher