10 décembre 2018 1 10 /12 /décembre /2018 14:47

Du 4 au 8 décembre 2018

Raid de 4 jours en kayak de mer dans le fjord de Shamm au départ de la ville de Khasab, au sud-ouest de l’enclave Omanaise du Musandam, située face à l’Iran dans le détroit d’Ormuz. Après avoir exploré à pieds la région de Bandar Abbas au nord du détroit 2 ans plus tôt, on retourne en kayak côté sud, dans la région du Musandam, réputée pour sa côté échancrée et ses fonds coralliens.

On y trouve de véritables fjords comme celui de Shamm, des bras de mer d’une vingtaine de kilomètres de long qui s’insinuent entre isthmes étroits et falaises de calcaire, et donc une topographie parfaitement adaptée à la pratique du kayak de mer : des eaux abritées calmes et chaudes, des criques qui constituent autant de débarquements possibles, et surtout une riche vie marine dans les récifs coralliens et de magnifiques paysages terrestres pour ce mariage improbable de montagnes et de mer. Le but est de passer 4 jours en autonomie complète et en déplacements marins dans ce petit bout de Norvège transposé dans la péninsule arabique, et c’est donc lestés de plus de 40 kg d’eau en bouteilles, de vivres et de matériel de bivouac qu’on prendra la mer à Khasab. S’ensuivra un bref séjour hors du temps et hors du monde, le plus souvent dans un silence absolu, vu la pauvreté de la vie terrestre sur ces terres désertiques, le clapot plus que discret d’une mer d’huile et l’éloignement des villages de pêcheurs seulement entrevus de loin. Durant ces 4 jours, on ne croisera en mer, hormis quelques boutres de touristes aux heures les plus chaudes, que dauphins et poissons volants, et à terre, que chèvres, souris et fennecs, autant de mammifères que seules les tentes pourront mettre nos provisions à l’abri de leur voracité !

On en profitera pour relier en kayak, moyen de transport bien adapté à ces sommets calcaires toujours proches de la mer, les récifs coralliens et les départs de randonnées. On alternera donc virées en baskets à la recherche des plus  beaux points de vue, la palme en la matière revenant à la crête sommitale de l’isthme de Maqlab et surtout à l’antécime ouest du Djabal Dabshun,un fabuleux belvédère perché 500 mètres au-dessus de la péninsule de pics du Djabal Eleben, un air de Lofoten désertiques (après apocalypse !) avec ce panorama de péninsules, pics et crêtes noyés dans la brume au-dessus des bras de mer, et virées en masque et tuba en chasse (photographique) des raies, poissons-clowns et autres balistes. Une randonnée commencée sous des auspices peu encourageants depuis la plage du Ghubbat Dabshun, l’une des rares plages salie de déchets du fjord, un parcours semblant improbable vu du kayak dans un relief raide et complexe, des serpents aussi apeurés que nous surpris plusieurs fois, mais au final une intuition qui s’est avérée bonne, avec des systèmes de vires commodes pour atteindre une antécime au panorama à 360° exceptionnel, dotée d’un petit bivouac aménagé qui réserve sûrement des crépuscules fabuleux. A noter d’ailleurs que de nombreuses sentes plus ou moins balisées de marques de peinture et de cairns ; les antiques chemins du passé berger ne sont pas encore complètement effacés à l’ère du tout-pétrole et des bateaux à moteur !

On s’avèrera sinon meilleurs photographes sous-marins que pêcheurs… nos velléités d’agrémenter nos sardines et thons en boîte du dîner… tombant à l’eau (salée) avec nos leurres… qui ne leurrent personne ! On se consolera de nos maigres talents de pêcheurs en… se gavant d’huîtres sauvages sur l’île de Shamm, près du plus beau récif qu’on ait eu le plaisir de découvrir, avec son corail foisonnant, riche et en pleine santé, parcouru de balistes, poissons-empereurs et de raies énormes.

Au final une magnifique expérience de kayakiste, randonneur et plongeur apnée épris de wilderness, si bien qu'un retour prochain sur les fjords côté Océan Indien n’est pas à exclure !

une sélection de photos, au-dessus de l'eau, sur l'eau ou sous l'eau...
une sélection de photos, au-dessus de l'eau, sur l'eau ou sous l'eau...
une sélection de photos, au-dessus de l'eau, sur l'eau ou sous l'eau...
une sélection de photos, au-dessus de l'eau, sur l'eau ou sous l'eau...
une sélection de photos, au-dessus de l'eau, sur l'eau ou sous l'eau...
une sélection de photos, au-dessus de l'eau, sur l'eau ou sous l'eau...
une sélection de photos, au-dessus de l'eau, sur l'eau ou sous l'eau...
une sélection de photos, au-dessus de l'eau, sur l'eau ou sous l'eau...
une sélection de photos, au-dessus de l'eau, sur l'eau ou sous l'eau...
une sélection de photos, au-dessus de l'eau, sur l'eau ou sous l'eau...
une sélection de photos, au-dessus de l'eau, sur l'eau ou sous l'eau...
une sélection de photos, au-dessus de l'eau, sur l'eau ou sous l'eau...
une sélection de photos, au-dessus de l'eau, sur l'eau ou sous l'eau...

une sélection de photos, au-dessus de l'eau, sur l'eau ou sous l'eau...

J1 : premières rencontres avec les dauphins, la faune récifale (poisson-ange, raies, spirographes...), et bivouac près de l'île de Shamm
J1 : premières rencontres avec les dauphins, la faune récifale (poisson-ange, raies, spirographes...), et bivouac près de l'île de Shamm
J1 : premières rencontres avec les dauphins, la faune récifale (poisson-ange, raies, spirographes...), et bivouac près de l'île de Shamm
J1 : premières rencontres avec les dauphins, la faune récifale (poisson-ange, raies, spirographes...), et bivouac près de l'île de Shamm
J1 : premières rencontres avec les dauphins, la faune récifale (poisson-ange, raies, spirographes...), et bivouac près de l'île de Shamm
J1 : premières rencontres avec les dauphins, la faune récifale (poisson-ange, raies, spirographes...), et bivouac près de l'île de Shamm
J1 : premières rencontres avec les dauphins, la faune récifale (poisson-ange, raies, spirographes...), et bivouac près de l'île de Shamm
J1 : premières rencontres avec les dauphins, la faune récifale (poisson-ange, raies, spirographes...), et bivouac près de l'île de Shamm
J1 : premières rencontres avec les dauphins, la faune récifale (poisson-ange, raies, spirographes...), et bivouac près de l'île de Shamm
J1 : premières rencontres avec les dauphins, la faune récifale (poisson-ange, raies, spirographes...), et bivouac près de l'île de Shamm
J1 : premières rencontres avec les dauphins, la faune récifale (poisson-ange, raies, spirographes...), et bivouac près de l'île de Shamm

J1 : premières rencontres avec les dauphins, la faune récifale (poisson-ange, raies, spirographes...), et bivouac près de l'île de Shamm

J2 : au réveil, les sommets jumeaux du Jabal Shamm au soleil levant et les pics du Jabal Eleben depuis l'isthme de Maqlab
J2 : au réveil, les sommets jumeaux du Jabal Shamm au soleil levant et les pics du Jabal Eleben depuis l'isthme de Maqlab
J2 : au réveil, les sommets jumeaux du Jabal Shamm au soleil levant et les pics du Jabal Eleben depuis l'isthme de Maqlab
J2 : au réveil, les sommets jumeaux du Jabal Shamm au soleil levant et les pics du Jabal Eleben depuis l'isthme de Maqlab
J2 : au réveil, les sommets jumeaux du Jabal Shamm au soleil levant et les pics du Jabal Eleben depuis l'isthme de Maqlab
J2 : au réveil, les sommets jumeaux du Jabal Shamm au soleil levant et les pics du Jabal Eleben depuis l'isthme de Maqlab
J2 : au réveil, les sommets jumeaux du Jabal Shamm au soleil levant et les pics du Jabal Eleben depuis l'isthme de Maqlab

J2 : au réveil, les sommets jumeaux du Jabal Shamm au soleil levant et les pics du Jabal Eleben depuis l'isthme de Maqlab

J2 : la vie sous-marine en face de l'île de Shamm, coraux, ver spirographe et poisson-coffre, petit... mais carré !
J2 : la vie sous-marine en face de l'île de Shamm, coraux, ver spirographe et poisson-coffre, petit... mais carré !
J2 : la vie sous-marine en face de l'île de Shamm, coraux, ver spirographe et poisson-coffre, petit... mais carré !
J2 : la vie sous-marine en face de l'île de Shamm, coraux, ver spirographe et poisson-coffre, petit... mais carré !

J2 : la vie sous-marine en face de l'île de Shamm, coraux, ver spirographe et poisson-coffre, petit... mais carré !

J2 : les falaises maritimes concrétionnées sur l'isthme de Maqlab

J2 : les falaises maritimes concrétionnées sur l'isthme de Maqlab

J2 : le sublime point de vue de la crête occidentale du Djabal Dabshun à 500 m., atteinte par une jolie randonnée aérienne improvisée au départ de Ghubbat Dabshun, entre vires et serpents
J2 : le sublime point de vue de la crête occidentale du Djabal Dabshun à 500 m., atteinte par une jolie randonnée aérienne improvisée au départ de Ghubbat Dabshun, entre vires et serpents
J2 : le sublime point de vue de la crête occidentale du Djabal Dabshun à 500 m., atteinte par une jolie randonnée aérienne improvisée au départ de Ghubbat Dabshun, entre vires et serpents
J2 : le sublime point de vue de la crête occidentale du Djabal Dabshun à 500 m., atteinte par une jolie randonnée aérienne improvisée au départ de Ghubbat Dabshun, entre vires et serpents
J2 : le sublime point de vue de la crête occidentale du Djabal Dabshun à 500 m., atteinte par une jolie randonnée aérienne improvisée au départ de Ghubbat Dabshun, entre vires et serpents
J2 : le sublime point de vue de la crête occidentale du Djabal Dabshun à 500 m., atteinte par une jolie randonnée aérienne improvisée au départ de Ghubbat Dabshun, entre vires et serpents
J2 : le sublime point de vue de la crête occidentale du Djabal Dabshun à 500 m., atteinte par une jolie randonnée aérienne improvisée au départ de Ghubbat Dabshun, entre vires et serpents

J2 : le sublime point de vue de la crête occidentale du Djabal Dabshun à 500 m., atteinte par une jolie randonnée aérienne improvisée au départ de Ghubbat Dabshun, entre vires et serpents

J2 : crépuscule sur la plage de Zerd au nord-est du fjord de Shamm
J2 : crépuscule sur la plage de Zerd au nord-est du fjord de Shamm
J2 : crépuscule sur la plage de Zerd au nord-est du fjord de Shamm

J2 : crépuscule sur la plage de Zerd au nord-est du fjord de Shamm

J3 : vues depuis la crête du Jabal Ghubb Ali et pause sur l'île de Sibi
J3 : vues depuis la crête du Jabal Ghubb Ali et pause sur l'île de Sibi
J3 : vues depuis la crête du Jabal Ghubb Ali et pause sur l'île de Sibi

J3 : vues depuis la crête du Jabal Ghubb Ali et pause sur l'île de Sibi

J3 : dans le beau récif corallien à l'est de l'île de Shamm
J3 : dans le beau récif corallien à l'est de l'île de Shamm
J3 : dans le beau récif corallien à l'est de l'île de Shamm
J3 : dans le beau récif corallien à l'est de l'île de Shamm
J3 : dans le beau récif corallien à l'est de l'île de Shamm
J3 : dans le beau récif corallien à l'est de l'île de Shamm
J3 : dans le beau récif corallien à l'est de l'île de Shamm

J3 : dans le beau récif corallien à l'est de l'île de Shamm

J4 : corail cerveau et poissons-clowns dans le beau récif corallien à l'est de l'île de Shamm, avant les dauphins à l'ouest du fjord
J4 : corail cerveau et poissons-clowns dans le beau récif corallien à l'est de l'île de Shamm, avant les dauphins à l'ouest du fjord
J4 : corail cerveau et poissons-clowns dans le beau récif corallien à l'est de l'île de Shamm, avant les dauphins à l'ouest du fjord
J4 : corail cerveau et poissons-clowns dans le beau récif corallien à l'est de l'île de Shamm, avant les dauphins à l'ouest du fjord
J4 : corail cerveau et poissons-clowns dans le beau récif corallien à l'est de l'île de Shamm, avant les dauphins à l'ouest du fjord
J4 : corail cerveau et poissons-clowns dans le beau récif corallien à l'est de l'île de Shamm, avant les dauphins à l'ouest du fjord
J4 : corail cerveau et poissons-clowns dans le beau récif corallien à l'est de l'île de Shamm, avant les dauphins à l'ouest du fjord

J4 : corail cerveau et poissons-clowns dans le beau récif corallien à l'est de l'île de Shamm, avant les dauphins à l'ouest du fjord

4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 15:16

Le 1er décembre 2015

Après la séance de masque et tuba la veille à Bandar Khayran, nouvelle journée de plongée libre (joli terme pour l’apnée !), cette fois-ci sur le récif le plus réputé d’Oman, à savoir celui des îles Daymaniyat au large de Muscat. Après une petite heure de bateau on atteint ce chapelet d’îles à peine émergées entourées d’un récif corallien effectivement magnifique, riche, dense et varié à l’instar de ce que j’ai pu voir par exemple à Madagascar ou en Indonésie. Dans la jungle de corail mou ou dur, de tables et de cerveaux de polypes, on trouve en abondance les poissons multicolores habituels dans les récifs coralliens, mais aussi tortues, seiches ou murènes rencontrés un peu moins fréquemment plus près du continent. Une très belle destination de plongée donc, qui plus est dans une eau moins trouble qu’ailleurs à Oman…

poissons perroquet, espèce parmi les plus répandues dans les eaux superficielles Omanaises

poissons perroquet, espèce parmi les plus répandues dans les eaux superficielles Omanaises

banc de poissons en plein nourrissage au plancton

banc de poissons en plein nourrissage au plancton

une tortue peu farouche

une tortue peu farouche

murène un peu plus farouche...

murène un peu plus farouche...

calamars

calamars

seiches en pleine étreinte, pas dérangés par le voyeur en masque et tuba !

seiches en pleine étreinte, pas dérangés par le voyeur en masque et tuba !

4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 15:09

Le 30 novembre 2015

Retour dans la mangrove de Bandar Khayran, dont le littoral des îles recèle des récifs coralliens à la riche vie marine. L’île est de Bandar Khayran, découverte en avril 2013 par vent fort, temps couvert et températures frisquettes (un comble à Oman !), s’atteint à la nage par un court bras de mer d’une centaine de mètres. Bien loin de l’aridité et de la végétation steppique qui caractérise sa partie émergée ses fonds regorgent de formations coralliennes et de sa faune habituelle : poissons perroquets, clowns, balistes, seiches et pour les parties sablonneuses raies et soles. Une oasis de vie sous-marine donc sous le désert Omanais, même si cette profusion de vie vient d’eaux riches en plancton et donc à la visibilité plutôt mauvaise.

vue des fjords de Bandar Khayran, l'île est à gauche

vue des fjords de Bandar Khayran, l'île est à gauche

les coraux du coin, du mou et du cerveau
les coraux du coin, du mou et du cerveau
les coraux du coin, du mou et du cerveau

les coraux du coin, du mou et du cerveau

poisson coffre

poisson coffre

au-dessus des coraux

au-dessus des coraux

une sole insuffisamment camouflée

une sole insuffisamment camouflée

seiches mâle et femelle

seiches mâle et femelle

raie dans le chenal et son eau trouble, attention à ne pas marcher sur le dard venimeux !

raie dans le chenal et son eau trouble, attention à ne pas marcher sur le dard venimeux !

26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 13:17

Le 24 avril 2013

Après une nuit blanche d'éclairs en camping sauvage sur la plage de Sifah, on se protège du vent et de la pluie battante de cette dernière journée en Oman en masque et tuba, près de la mangrove de Bandar Al Khiran. Après quelques kilomètres sur une chaussée souvent inondée on s"arrêtera devant la route recouverte d'un glissement de terrain (!), avant de finir en baskets puis à la nage à travers un bras de mangrove où la visibilité, souvent médiocre à Oman, n'excède pas 50 cm dans une eau chargée de boue. L'eau, heureusement bien plus claire côté large, nous permettra de trouver au hasard des battements de palmes un très beau récif corallien, dense et varié, comme je n'en avais encore jamais vu au Moyen-Orient : profusion de coraux multicolores et de vie marine, l'occasion d'observer entre autres créatures, tortue, murène et seiche, la moins timide étant bien sûr la mieux pourvue en dentition...

2013 04 11 24 Oman 2 075 (Large)-copie-1

la tortue réveillée 

2013 04 11 24 Oman 2 089 bis (Large)

la murène, qui ne reculera elle pas devant l'objectif de l'apnéiste

P4240196 (Large)

la seiche à l'heure de la sieste, photo de Lucie

25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 12:20

Le 20 avril 2013

Après le canyon du wadi Bani Khalid parcouru la veille place à des eaux moins agitées mais aussi beaucoup plus riches en vie aquatique, près de Sur sur l'extrémité sud-est d'Oman et de la péninsule arabique.  

2013 04 11 24 Oman 117 bis (Large)2013 04 11 24 Oman 128 bis (Large)

On profite d'une nuit près de la plage de reproduction des tortues de Ras Al Jinz (l'occasion d'assister à la ponte nocturne des tortues et à l'éclosion puis course vers la mer des bébés, photos interdites !) pour explorer en masque et tuba un lagon près de Ras Al Hadd... Comme toujours à Oman la mer ne brille pas par sa visibilité, mais par la richesse et la variété des animaux qui la peuplent : on nagera en quelques heures avec d'innombrables et gros poissons chirurgiens mais aussi murène, tortue ou des espèces au nom aussi exotique que poisson-pierre ou poisson vache à longues cornes (lactoria cornuta) !  

P4200115

tortue surprise durant sa sieste sur le fond, photo de Lucie

 

2013 04 11 24 Oman 107 (Large)

gobies sur le fond corallien

 

2013 04 11 24 Oman 109 (Large)

les labyrinthes du corail cerveau

 

P4200122

poissons clowns dans leur anémone, photo de Lucie

 

2013 04 11 24 Oman 117 bis (Large)

l'inimitable poisson vache à longues cornes (lactoria cornuta pour les pédants)

 

2013 04 11 24 Oman 124 bis (Large)

poisson porc-épic toutes épines déployées, "même pas peur"

 

P4200111

poisson trompette, photo de Lucie  2013 04 11 24 Oman 125 (Large)

crabe dans sa planque d'algues et de coraux

 

2013 04 11 24 Oman 128 bis (Large)

le maître du mimétisme ou poisson pierre, parfaitement immobile dans son camouflage d'algues acrochées par sa peau, rencontre par seulement 1 mètre de profondeur. Attention aux épines dorsales venimeuses, piqûre potentiellement fatale !

 

2013 04 11 24 Oman 132 bis (Large)

crevette symbiotique dans son anémone de mer

 

SAM 2522

à la sortie, plus facile d'attraper un lézard qu'une tortue, photo de Lucie

10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 19:19

Le 10 octobre 2012

 

Séance de plongée apnée en fin d'après-midi dans l'une des innombrables criques rocheuses au sud de Muscat, là où la ville s'interrompt brutalement pour céder la place aux villages de pêcheurs adossés aux falaises de grès.

 

PA100050

 

Une eau saturée de placton et donc à visibilité moyenne comme j'ai souvent pu  le constater à Oman, mais une très riche vie animale, avec en particulier des centaines de poissons-chirurgiens.

 

 

2012-10-Oman 0662

apprentis pêcheurs près du village de Qantab

 

2012-10-Oman 0668

le mille-feuilles géologique des falaises côtières

 

 

PA100007

kyrielle de poissons chirurgiens

 

 

PA100016

vue de détail

 

 

PA100032

 

 

PA100033

anémone de mer

 

PA100050

platax à longues nageoires (platax teira) 

 

PA100056 

une tortue par visibilité médiocre, sans doute différente de celles vues quelques jours plus tôt dans le Dhofar, à 1500 km à nage de tortue... 

Rechercher