26 juillet 2019 5 26 /07 /juillet /2019 16:18

Le 25 juillet 2019

Première plongée apnée de nuit près de Grand Méjean sur la côte bleue, dans des conditions idéales avec une mer chaude et calme. Comme prévu, la faune marine se montre beaucoup plus durant la nuit dans le halo de la lampe de plongé, et l’on observera en moins d’une heure et à faible profondeur (moins de 3 mètres) bon nombre d’espèces peu ou jamais rencontrées de mon côté : grosse ophiure, petite cigale de mer, murène, nombreux lièvres de mer… Dommage pour les photos pour la plupart ratées pour cette première session d’apnée nocturne, mais, à ma décharge, pas simple d’éviter le flou ou les particules alors qu’on n’ose pas s’accrocher aux rochers sous l’eau vu le grand nombre de rascasses rencontrées, leur parfait camouflage, et le risque de toucher leurs épines dorsales venimeuses. En tout cas une très belle découverte, à 2 pas de la maison, qui en appelle d’autres, et quelle ambiance dans le Grand Bleu tout noir, si ce n’est les étoiles du plancton luminescent au fond et les (vraies) étoiles au-dessus !

rascasse (pour mémoire...)

rascasse (pour mémoire...)

ophiure

ophiure

murène (pour mémoire...)

murène (pour mémoire...)

lièvre de mer

lièvre de mer

cigale de mer (pour mémoire...)

cigale de mer (pour mémoire...)

7 juillet 2019 7 07 /07 /juillet /2019 19:56

Le 7 juillet 2019

Retour dans la calanque de Port d’Alon et la grotte marine voisine, découverte en 2016 lors d’une sortie en kayak de mer. Après une longue séance de snorkeling dans la crique un peu moins bondée située sous le sentier littoral à l’ouest de la calanque, passée à poursuivre les bancs de saupes, d’alevins et de loups, je remets les chaussures de marche à la recherche d’un accès terrestre vers la grotte marine. Deux passages différents permettent de rejoindre la grotte marine en contrebas du sentier du littoral, de part et d’autre de son ouverture, mais tous les 2 trop délicats pour des enfants avec une dizaine de mètres en dés/escalade en III un peu exposée. 
Quoi qu’il en soit, la cavité offre toujours ses parois multicolores de rocher oxydé et son eau bleu fluorescent d’une limpidité absolue (la communication avec la mer se fait via un long siphon, à la différence des grottes souvent agitées du Capelan ou de la Porte de Rome par exemple). Cette eau s’avère suffisamment claire pour repérer dans le faisceau de la lampe torche de plongée un bébé seiche grand comme une pièce de 2 euros posé sur le sable à 5 mètres, de quoi le chasser photographiquement avant qu’il ne s’enfouisse complètement !

saupes, bancs d'alevins et bernard l'ermite, les valeurs sûres des snorkeleurs
saupes, bancs d'alevins et bernard l'ermite, les valeurs sûres des snorkeleurs
saupes, bancs d'alevins et bernard l'ermite, les valeurs sûres des snorkeleurs

saupes, bancs d'alevins et bernard l'ermite, les valeurs sûres des snorkeleurs

le lac d'eau de mer voisin de la calanque de Port d'Alon
le lac d'eau de mer voisin de la calanque de Port d'Alon

le lac d'eau de mer voisin de la calanque de Port d'Alon

au fond de la cavité immergée, sépiole dans le sable, blennies et mini anémones
au fond de la cavité immergée, sépiole dans le sable, blennies et mini anémones
au fond de la cavité immergée, sépiole dans le sable, blennies et mini anémones
au fond de la cavité immergée, sépiole dans le sable, blennies et mini anémones
au fond de la cavité immergée, sépiole dans le sable, blennies et mini anémones
au fond de la cavité immergée, sépiole dans le sable, blennies et mini anémones

au fond de la cavité immergée, sépiole dans le sable, blennies et mini anémones

les couleurs du rocher et de l'eau
les couleurs du rocher et de l'eau

les couleurs du rocher et de l'eau

concombre de mer et gobie sous son meilleur profil
concombre de mer et gobie sous son meilleur profil
concombre de mer et gobie sous son meilleur profil

concombre de mer et gobie sous son meilleur profil

4 juillet 2019 4 04 /07 /juillet /2019 08:06

Le 3 juillet 2019

Séance de kayak en soirée au départ de Callelongue vers la grotte aux méduses « découverte » et explorée depuis l’été 2018, pour une séance dédiée photo avec de bons moyens d’éclairage, et de la plongée apnée avec torche de plongée dans l’obscurité de la grotte. C’est une cavité méconnue voire inconnue d’accès relativement facile (nécessitant une lampe de plongée et de bonnes chaussures pour les 10 mètres de III d’accès à la galerie supérieure), petite et fragile, avec des effondrements visibles en fond de galerie, mas décidément exceptionnelle de par la richesse et variété de ses concrétions, une débauche de couleurs, formes et matières inhabituelle en spéléologie sur seulement une vingtaine de mètres. 
La plongée en solo aux lueurs d’une lampe torche au fond de la galerie immergée d’accès, complétera la soirée par de belles observations naturalistes de faune habituellement nocturne. La recherche du chapon et des grosses crevettes aperçu.e.s dans le faisceau de la lampe et les photos associées (pas simple avec appareil photo dans une main, lampe dans l’autre) par 5 mètres de profondeur ne se feront pas sans émotions alors que je me serai laissé entraîner dans le siphon, ce dont je me rendrai compte en cognant la tête contre le calcaire en remontant à la recherche d’air ! Merci en tout cas au chapon pour avoir pris la pose fort élégamment, confiant en sa tranquillité grâce à ses épines dorsales venimeuses, et aux calanques pour nous offrir de tels terrains de jeux, sur l’eau, dans le caillou ou sous l’eau !

lumières orageuses vers les rochers des Goudes et Saint-Michel

lumières orageuses vers les rochers des Goudes et Saint-Michel

dans la galerie immergée
dans la galerie immergée
dans la galerie immergée

dans la galerie immergée

au fond de la galerie immergée, nombreuses grosses crevettes et rascasse rouge dans le faisceau de la lampe
au fond de la galerie immergée, nombreuses grosses crevettes et rascasse rouge dans le faisceau de la lampe
au fond de la galerie immergée, nombreuses grosses crevettes et rascasse rouge dans le faisceau de la lampe

au fond de la galerie immergée, nombreuses grosses crevettes et rascasse rouge dans le faisceau de la lampe

dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions
dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions

dans la galerie émergée suspendue, florilège de concrétions

30 juin 2019 7 30 /06 /juin /2019 19:49

Le 30 juin 2019

Séance de kayak sur une des rares portions de côte que je ne connaissais pas à proximité de Marseille, celle située entre La Ciotat et Saint-Cyr-sur-Mer, entre la plage d’Arène Cros et le cap Saint-Louis, via le cap Liouquet et la Pointe du Galant. C’est un littoral accidenté souvent rocheux, avec des fonds de faible profondeur formés de grandes dalles lisses. On y trouve des falaises de calcaire stratifié de moins de 20 mètres de haut, parfois creusées en grottes concrétionnées par des résurgences, comme dans une jolie cavité proche de la plage d’Arène Cros. Rien de majeur donc comparé aux plus beaux coins et recoins des calanques, une vie marine plutôt pauvre sur ces dalles et ces herbiers de posidonie dégradés n’offrant que peu d’abris, mais tout de même une jolie balade à envisager par mer calme vu le peu d’abris possibles.

falaise stratifiée vers le Liouquet

falaise stratifiée vers le Liouquet

grotte marine avec arche et concrétions
grotte marine avec arche et concrétions
grotte marine avec arche et concrétions
grotte marine avec arche et concrétions
grotte marine avec arche et concrétions

grotte marine avec arche et concrétions

la faune sous les falaises, girelles, gorgones....
la faune sous les falaises, girelles, gorgones....
la faune sous les falaises, girelles, gorgones....
la faune sous les falaises, girelles, gorgones....

la faune sous les falaises, girelles, gorgones....

25 octobre 2018 4 25 /10 /octobre /2018 20:13

Le 25 octobre 2018

Journée de kayak vers le Riou, avec comme parcours Callelongue – les Moyades – Monasterio – les Pharillons, avec un passage par la grotte aux méduses découverte cet été, et un tour de Maïre pour finir la journée. On profite encore, sans doute pour la dernière fois, de l’été indien qui se prolonge en cette fin octobre, avec une mer à 21°C et un air encore doux, l’occasion de relier les sites de plongée de Riou et de Maïre et les grottes marines en kayak ! 
Les soles et les mérous des fonds respectivement de l’îlot des Moyades et de la plage de Monasterio sont encore là, même si les dépôts d’herbiers de posidonie, les bien-nommées banquettes de posidonie, ont envahi une grande partie de la plage de sable (pour mieux la protéger de l’érosion des tempêtes hivernales). On découvrira également le très beau site de plongée des Pharillons à l‘extrémité sud-ouest de Maïre, et ses grandes arches couvertes de coralligène et de gorgones, que l’on peut s’amuser à traverser au milieu de nuages de castagnoles, sars… et de quelques bonites qui fusent dans le grand bleu, avant de longer les falaises sud de Maïre et leur tours de calcaire surplombant la Grande Bleue.
Le clou du kayak trip restera bien sûr la grotte aux méduses, redécouverte avec de meilleurs moyens d’éclairage et de photographie que les fois précédentes, et une eau réellement fluorescente avec les lumières pénétrantes de l’aprés-midi. C’est une petite cavité fragile et un peu argileuse, marquée par des effondrements dont certains semblent récents, mais au concrétionnement dense, riche et varié, au-dessus de la galerie marine d’accès : grandes méduses et parois de quartzite à l’étage inférieur, gours, plafond de fistuleuses, colonnes aux formes courbes, draperies à l’étage supérieur, de l'orfèvrerie de calcite made in calanques encore confidentielle où formes et couleurs brillent sous le halo des lampes, de loin la plus belle grotte marine de la côte des Bouches-du-Rhône et sans doute de la côte méditerranéenne française (pour les grottes "faciles" d'accès, et donc hors grotte Cosquer évidemment).

les fonds de faible profondeur des Moyades, les mérous sont à l'étage juste en-dessous

les fonds de faible profondeur des Moyades, les mérous sont à l'étage juste en-dessous

la plage de Monasterio : sur et sous la surface
la plage de Monasterio : sur et sous la surface
la plage de Monasterio : sur et sous la surface

la plage de Monasterio : sur et sous la surface

la grotte aux méduses : partie inférieure façon grotte bleue
la grotte aux méduses : partie inférieure façon grotte bleue
la grotte aux méduses : partie inférieure façon grotte bleue
la grotte aux méduses : partie inférieure façon grotte bleue

la grotte aux méduses : partie inférieure façon grotte bleue

la grotte aux méduses : le concrétionnement de la partie supérieure
la grotte aux méduses : le concrétionnement de la partie supérieure
la grotte aux méduses : le concrétionnement de la partie supérieure
la grotte aux méduses : le concrétionnement de la partie supérieure
la grotte aux méduses : le concrétionnement de la partie supérieure
la grotte aux méduses : le concrétionnement de la partie supérieure
la grotte aux méduses : le concrétionnement de la partie supérieure
la grotte aux méduses : le concrétionnement de la partie supérieure
la grotte aux méduses : le concrétionnement de la partie supérieure
la grotte aux méduses : le concrétionnement de la partie supérieure
la grotte aux méduses : le concrétionnement de la partie supérieure
la grotte aux méduses : le concrétionnement de la partie supérieure
la grotte aux méduses : le concrétionnement de la partie supérieure
la grotte aux méduses : le concrétionnement de la partie supérieure

la grotte aux méduses : le concrétionnement de la partie supérieure

castagnoles aux Pharillons et tour de Maïre
castagnoles aux Pharillons et tour de Maïre
castagnoles aux Pharillons et tour de Maïre

castagnoles aux Pharillons et tour de Maïre

21 octobre 2018 7 21 /10 /octobre /2018 21:11

Le 20 octobre 2018

Première partie d’un week-end dans l’Esterel, sur le rouge de la rhyolite et dans le bleu de la Méditerranée. On profitera des températures douces dans l’air et la mer pour explorer les fonds de la réserve marine du Cap Roux, où chasse et pêche sont interdites depuis plusieurs années, et où l’on peut donc observer une riche vie marine. Gros sars, labres et dorades peu farouches défilent devant le masque dans l’anse située juste au nord de la pointe du Cap Roux, et dans les fonds sablonneux on parviendra à observer les experts en camouflage que sont les soles et seiches ! La seiche se croira d’ailleurs tellement bien cachée, seules les yeux émergeant du sable (mais le contour du corps et des tentacules visible pour les yeux aguerris), qu’elle ne consentira à se propulser loin de nous que lorsque nous aurons littéralement le masque sur elle ! Encore une belle séance de plongée apnée dans une saison décidément riche en découvertes zoologiques, et dans une eau toujours à 21°C en cette fin octobre d’un été interminable.

la seiche, posée incognito sur le sable
la seiche, posée incognito sur le sable

la seiche, posée incognito sur le sable

la sole, du camouflage vestimentaire !

la sole, du camouflage vestimentaire !

grande nacre dans l'herbier de posidonie

grande nacre dans l'herbier de posidonie

16 septembre 2018 7 16 /09 /septembre /2018 21:17

Le 16 septembre 2018

Journée de kayak au départ de la plage de l’Arène à Cassis vers les calanques de Marseille, jusqu’au Devenson où l’on fera demi-tour. Encore une très belle journée de mer, riche et variée entre explorations en kayak des fjords, grottes et failles à Castelvieil, l’Oule et l’Eissadon, et en apnée de leurs fonds marins. On profitera donc de très belles lumières sous l’eau et au-dessus, particulièrement dans le fjord de Castelvieil et la grotte marine de l’Oule, et de points de vue inédits au pied des nombreuses voies d’escalade parcourues récemment, de la traversée sans retour à la pour la mémoire de nos enfants en passant par la promesse des profondeurs, autant d’itinéraires majeurs à fleur d’eau à leur départ. L’observation de 2 langoustes dans leur trou complètera avec plaisir cet été riche en faune découverte dans les fonds marseillais, leurs antennes qui dépassent des trous où elles se réfugient valent les rubans colorés des murènes et facilitent bien leur repérage ! Le retour à la pagaie de la calanque du Devenson à la plage de l’Arène ne prendra qu’une heure, 2 à trois fois moins qu’à pieds pour un trajet équivalent tout en montées et descente escarpées, mais le crux physique de la journée sera atteint dans la remontée des raides escaliers de l’Arène avec les 4 mètres et 40 kg du kayak rigide...

vers la "grande croisière", un rocher typé Oule

vers la "grande croisière", un rocher typé Oule

dans le fjord de Castelvieil
dans le fjord de Castelvieil
dans le fjord de Castelvieil

dans le fjord de Castelvieil

sous le fjord de Castelvieil, anémones déployées ou non et gorgones
sous le fjord de Castelvieil, anémones déployées ou non et gorgones

sous le fjord de Castelvieil, anémones déployées ou non et gorgones

dans la grotte de l'Oule

dans la grotte de l'Oule

étoile de mer géante, bébé langouste et langouste adulte, pas simple à photographier en apnée à quelques mètres de fond, l'appareil photo dans une main et la lampe de plongée dans l'autre !
étoile de mer géante, bébé langouste et langouste adulte, pas simple à photographier en apnée à quelques mètres de fond, l'appareil photo dans une main et la lampe de plongée dans l'autre !
étoile de mer géante, bébé langouste et langouste adulte, pas simple à photographier en apnée à quelques mètres de fond, l'appareil photo dans une main et la lampe de plongée dans l'autre !
étoile de mer géante, bébé langouste et langouste adulte, pas simple à photographier en apnée à quelques mètres de fond, l'appareil photo dans une main et la lampe de plongée dans l'autre !
étoile de mer géante, bébé langouste et langouste adulte, pas simple à photographier en apnée à quelques mètres de fond, l'appareil photo dans une main et la lampe de plongée dans l'autre !

étoile de mer géante, bébé langouste et langouste adulte, pas simple à photographier en apnée à quelques mètres de fond, l'appareil photo dans une main et la lampe de plongée dans l'autre !

vers la faille de l'Eissadon

vers la faille de l'Eissadon

11 septembre 2018 2 11 /09 /septembre /2018 21:12

Le 11 septembre 2018

Journée multisports au départ de Callelongue, avec des liaisons en kayak entre les séances de plongée apnée et d’explorations spéléologiques ! Une mer calme – voire d’huile – et chaude, débarrassée de la plupart des méduses et des touristes (désolé pour le rapprochement !), des températures encore estivales dans l’eau et au-dessus, un soleil seul maître du ciel mais moins brûlant qu’en plein été, voilà des conditions parfaites pour poursuivre l’exploration des fonds marins et des grottes immergées ou émergées au large de Callelongue, quelques semaines après la première virée en pagaies sur place ! 
La cavité découverte un peu fortuitement la fois précédente, et qui constituait l’objectif principal de cette journée, se révèle être une véritable grotte émergée, une fois le siphon franchi et les quelques méduses évitées… ou non. Les concrétions entraperçues à la lumière du flash de l’appareil photo la fois précédente, entre autres les méduses… de calcite, se révèlent sous l’éclairage de la lampe de plongée, et sont en fait la porte d’entrée d’une galerie émergée suspendue d’une trentaine de mètres de long. Quelques pas d’escalade donnent accès à cette salle oblongue au plafond partiellement effondré, riche en concrétions actives : on évolue entre planchers de gours et plafond de fistuleuses, entre des stalactites et colonnes de formes et couleurs variées, dont certaines courbées particulièrement insolites aux allures de branches de calcite ! Les concrétions s’avèrent riches et variées sur une surface réduite, évidemment sans la moindre trace de passage, même si au fond de la galerie supérieure le plafond s’est partiellement effondré, ainsi qu’une colonne à son origine, peut-être l’effet de la houle ? C’est donc une cavité marine splendide, exceptionnelle de par la contiguïté de la grotte bleue et de la galerie concrétionnée, dont je ne connaîs d’ailleurs pas d’équivalent sur la côte provençale (pour les grottes "faciles" d'accès, et donc hors grotte Cosquer évidemment).
Un immense plaisir de gosse à parcourir cette galerie (plaisir presque coupable en semaine juste après la rentrée scolaire !), et la chance de pouvoir encore découvrir et admirer de tels écrins de beauté, en 2018, à quelques encablures de la maison et d’une agglomération de plus d’un million d’habitants. Mes contacts avec des spéléologues plus expérimentés trancheront sur la découverte ou non de cette grotte, absente des banques de données spéléologiques en libre accès. En tout cas, nouvelle ou non, la cavité, que je baptiserai dans le premier cas « grotte aux méduses » pour ce qu’on y trouve sous l’eau ou au-dessus, est bien là, prête à émerveiller d’autres visiteurs accompagnés ou impromptus, pour peu qu’ils soient un peu curieux, persévérants, correctement équipés et éclectiques. On ne l’atteint en effet que par un curieux et ludique mélange d’activités, une embarcation, de préférence non motorisée, un peu de plongée, de nage et d’escalade avant les beautés cristallines. Une chance que de l’avoir trouvée, qui plus est à travers cet éclectisme sportif qui m’est cher et qui me permet d’explorer – je galvaude un peu le terme – notre belle planète. Les photos ci-dessous ne rendent pas assez hommage à cette belle grotte avec seulement une mini lampe de plongée et un compact étanche à petit capteur sans trépied ; il faudra revenir avec plus de moyens d’éclairage et de photographie !
L’équipement en spéléologues du dimanche… ou plutôt du mardi, ainsi que la fragilité apparente du plancher stalagmitique, troué par endroits avec les eaux noires en dessous, ainsi que les effondrements du plafond, nous feront vite faire demi-tour, mais les recoins encore inexplorés et la présence de forts courants d’air peuvent laisser penser qu’on a affaire à une grotte de grande dimension voire un petit réseau…

Le reste de la journée se sera fait sur les plages et dans les fonds des environs, pause déjeuner sur la plage de Monasterio, sur le sable blanc et face aux calanques, et avec beaucoup moins de mouillages que le mois précédent, tant mieux pour la quiétude des lieux et des plongeurs apnée partis chasser les nombreuses soles… à coups d’appareil photo. Plus à l’ouest, à l’extrémité de Riou, près de l’îlot des Moyades, et malgré les nombreux bateaux de plongeurs bouteille, on pourra côtoyer dans des eaux à l’excellente visibilité les bancs de castagnoles et sars, par centaines, les daurades aussi hénaurmes que peu farouches, un petit air de réserve de Cap Rousset avec des poissons peut-être encore plus nombreux et gros que sur la côte bleue. J’en profiterai surtout pour observer de près mon premier mérou, qui lui aussi et malheureusement pour la photo s’essaiera à la spéléologie (sous-marine) pour semer son poursuivant !
Une journée parfaite au final, et merci aux calanques pour nous offrir encore de telles découvertes.

la grotte aux méduses : la grotte bleue
la grotte aux méduses : la grotte bleue

la grotte aux méduses : la grotte bleue

la grotte aux méduses : vue de l'entrée de la galerie supérieure sur la grotte bleue

la grotte aux méduses : vue de l'entrée de la galerie supérieure sur la grotte bleue

la grotte aux méduses : les concrétions de la galerie supérieure
la grotte aux méduses : les concrétions de la galerie supérieure
la grotte aux méduses : les concrétions de la galerie supérieure
la grotte aux méduses : les concrétions de la galerie supérieure
la grotte aux méduses : les concrétions de la galerie supérieure
la grotte aux méduses : les concrétions de la galerie supérieure
la grotte aux méduses : les concrétions de la galerie supérieure
la grotte aux méduses : les concrétions de la galerie supérieure

la grotte aux méduses : les concrétions de la galerie supérieure

la grotte aux méduses : les fistuleuses de la galerie supérieure

la grotte aux méduses : les fistuleuses de la galerie supérieure

la plage paradisiaque de Monasterio
la plage paradisiaque de Monasterio
la plage paradisiaque de Monasterio

la plage paradisiaque de Monasterio

soles et barbus à Monasterio
soles et barbus à Monasterio
soles et barbus à Monasterio

soles et barbus à Monasterio

plongée apnée aux Moyades
plongée apnée aux Moyades
plongée apnée aux Moyades
plongée apnée aux Moyades
plongée apnée aux Moyades
plongée apnée aux Moyades
plongée apnée aux Moyades
plongée apnée aux Moyades

plongée apnée aux Moyades

9 septembre 2018 7 09 /09 /septembre /2018 17:19

Le 9 septembre 2018
Virée en kayak au départ de la plage du Dugue vers l’îlot de la Grande Mona en passant par les arches de la Madrague de Gignac, un itinéraire de proximité désormais classique pour nous, sur cette portion côte à la géologie exceptionnelle. On évolue sur et dans du grès, conglomérat et des marnes, le long de falaises bariolées d’orange et de gris, creusées de grottes et d’anfractuosités dont certaines prennent des aires de petites piscines naturelles autour de la calanque du Puy. On pique-niquera encore sur l’îlot de la Grande Mona au large de la calanque des eaux salées, bien enlaidie par l’incendie de juillet 2016. Pas de défilé de poulpes ici cette fois-ci, mais des eaux chaudes et claires offrant l’habituelle mais belle variété des fonds méditerranéens de faible profondeur : saupes, sars, gobies et castagnoles évoluent au-dessus des dévers décorés de gorgones, anémones encroûtantes jaunes, éponges et vers spirographes… malheureusement timides et rétractés dès que le photographe s’approche !

la Grande Mona vue en plongée

la Grande Mona vue en plongée

la faune fixée : gorgones jaunes, anémones jaunes, éponges multicolores et spirographe rétracté
la faune fixée : gorgones jaunes, anémones jaunes, éponges multicolores et spirographe rétracté
la faune fixée : gorgones jaunes, anémones jaunes, éponges multicolores et spirographe rétracté

la faune fixée : gorgones jaunes, anémones jaunes, éponges multicolores et spirographe rétracté

la faune mobile
la faune mobile
la faune mobile
la faune mobile

la faune mobile

23 août 2018 4 23 /08 /août /2018 21:04

Le 23 août 2018

Après le calcaire de l’Ubaye sous les chaussons, place au calcaire des calanques ! Journée de kayak de mer au départ de Callelongue vers Riou dont on fera le tour dans le sens horaire, avec un arrêt pique-nique sur la plage de Monasterio et une plongée autour de l’Impérial du Large. La plage de Monasterio, idyllique et caribéenne avec sa plage de sable blanc (la seule des calanques ) protégée par une avancée rocheuse et bordée de nombreux lys des sables, un petit air caribéen malheureusement très fréquenté avec la flottille de bateaux qui y a jeté l’ancre… On en profitera pour monter en quelques minutes au col de la Culatte, pour y découvrir la magnifique côte sud qu’on naviguera bientôt.
Un premier arrêt plongée à l’Impérial du Large permettra d’admirer de nombreux bancs de saupes autour du tombant de gorgones (dont des gorgones bleues à partir d’une quinzaine de mètres de profondeur, première fois que j’ai la chance d’en observer en apnée - à bout de souffle sans lest et palmes !), mais pas de mérous, peut-être effrayés par les chasseurs et pêcheurs croisés ici à l’abri visuel du Riou… On longera ensuite la côte sud de Riou, magnifique surtout dans sa partie occidentale avec le  fjord de calcaire blanc et d’eaux azuréennes de la calanque des contrebandiers et les tours crénelées perchées au-dessus de la Grande Bleue ! Une dernière pause dans la calanque de Fontagne, en galets et donc infiniment moins fréquentée que celle de Monasterio plus à l’est, avant de revenir en une petite heure de pagaye à la mise à l’eau de Callelongue, et voilà cette journée maritime de transition bouclée entre 2 virées escalade !

système de grottes, siphons et tunnels marins, magnifique !
système de grottes, siphons et tunnels marins, magnifique !
système de grottes, siphons et tunnels marins, magnifique !

système de grottes, siphons et tunnels marins, magnifique !

quelques mètres sous la surface
quelques mètres sous la surface
quelques mètres sous la surface

quelques mètres sous la surface

la plage caribéenne de Monasterio sur Riou et ses lys des sables, rares en face sur le continent
la plage caribéenne de Monasterio sur Riou et ses lys des sables, rares en face sur le continent
la plage caribéenne de Monasterio sur Riou et ses lys des sables, rares en face sur le continent
la plage caribéenne de Monasterio sur Riou et ses lys des sables, rares en face sur le continent
la plage caribéenne de Monasterio sur Riou et ses lys des sables, rares en face sur le continent

la plage caribéenne de Monasterio sur Riou et ses lys des sables, rares en face sur le continent

vues du col de la Culatte, côté sud et nord
vues du col de la Culatte, côté sud et nord

vues du col de la Culatte, côté sud et nord

autour de l'Impérial du Large, apogon (poisson petit, craintif et nocturne, un défi photographique !), saupes et... gorgone rouge (qui paraît bleue à 15 ou 20 mètres de profondeur)
autour de l'Impérial du Large, apogon (poisson petit, craintif et nocturne, un défi photographique !), saupes et... gorgone rouge (qui paraît bleue à 15 ou 20 mètres de profondeur)
autour de l'Impérial du Large, apogon (poisson petit, craintif et nocturne, un défi photographique !), saupes et... gorgone rouge (qui paraît bleue à 15 ou 20 mètres de profondeur)

autour de l'Impérial du Large, apogon (poisson petit, craintif et nocturne, un défi photographique !), saupes et... gorgone rouge (qui paraît bleue à 15 ou 20 mètres de profondeur)

dans la magnifique calanque des contrebandiers, un fjord marseillais !
dans la magnifique calanque des contrebandiers, un fjord marseillais !
dans la magnifique calanque des contrebandiers, un fjord marseillais !

dans la magnifique calanque des contrebandiers, un fjord marseillais !

vers les Tours de Riou

vers les Tours de Riou

pause dans la calanque de Fontagne

pause dans la calanque de Fontagne

loups et cormorans autour de Jarre
loups et cormorans autour de Jarre

loups et cormorans autour de Jarre

Rechercher