27 juin 2020 6 27 /06 /juin /2020 19:41

Le 27 juin 2020

Une traversée pas mal parcourue autour de 2010, un peu snobée depuis 2014, bien mal m'en a pris puisque c'est sans doute le plus beau tour de rando du vertige-escalade facile de toute la région, avec un ratio beauté et sauvagerie des lieux / difficulté avec peu d'équivalents. 
Les passages un peu délicats du début du tour dans le sens Mugel-Figuerolles, rappels et escalade en traversée jusque dans du niveau 5a, peuvent s’éviter… en traversant l’anse du Sec à la nage, une centaine de mètres en eaux chaudes et calmes ce jour. Ensuite la traversée côté large sur des vires au-dessus de l'eau sous les immenses falaises de conglomérat sculptées en pétales vaut son pesant de magnésie ! La dernière remontée demande par contre tout de même un peu de sens de l'itinéraire... et une poignée de sangles sur un terrain facile mais péteux et exposé.
Une ambiance magnifique et sauvage (pas la moindre cordée croisée ce jour) avec escalade facile, randonnée, deep water solo et plongée en alternance, voilà de quoi marier rocher et mer comme rarement !

vue sur le rapace côté non bec

vue sur le rapace côté non bec

vers l'anse du Sec, lost in poudingue... ou gruyère
vers l'anse du Sec, lost in poudingue... ou gruyère
vers l'anse du Sec, lost in poudingue... ou gruyère
vers l'anse du Sec, lost in poudingue... ou gruyère
vers l'anse du Sec, lost in poudingue... ou gruyère

vers l'anse du Sec, lost in poudingue... ou gruyère

côté large, couleurs de la mer sous les pétales de conglomérat
côté large, couleurs de la mer sous les pétales de conglomérat
côté large, couleurs de la mer sous les pétales de conglomérat
côté large, couleurs de la mer sous les pétales de conglomérat
côté large, couleurs de la mer sous les pétales de conglomérat
côté large, couleurs de la mer sous les pétales de conglomérat

côté large, couleurs de la mer sous les pétales de conglomérat

sur les trottoirs suspendus
sur les trottoirs suspendus
sur les trottoirs suspendus
sur les trottoirs suspendus
sur les trottoirs suspendus

sur les trottoirs suspendus

dans la remontée au-dessus de l'anse du Gaméou
dans la remontée au-dessus de l'anse du Gaméou
dans la remontée au-dessus de l'anse du Gaméou
dans la remontée au-dessus de l'anse du Gaméou
dans la remontée au-dessus de l'anse du Gaméou

dans la remontée au-dessus de l'anse du Gaméou

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2020 7 26 /01 /janvier /2020 11:12

Le 25 janvier 2020

Voie des « drailles », dans le secteur « cathédrale » de Cap Canaille.
Rappel "classique" de la cathédrale - vire Elianac - remontée par les 2 passages de 5c - vire inférieure du sud vers le nord - remontée par les 2 5c - vire supérieure du nord vers le sud

 

Un bien bel itinéraire de randonnée du vertige, agrémenté de quelques passages d’escalade. Merci donc à l'ouvreur pour ce gros travail de purge et d'équipement sur cette falaise un peu oubliée des soubeyrannes, ce que l'on peut comprendre au vu de la qualité ou plutôt non-qualité du rocher par endroits. Un caillou certifié Cap Canaille, dans une zone qui plus est encore peu parcourue : la vire inférieure, située sous de gros surplombs, présente les sections les plus déliquescentes, on a d'ailleurs fait tomber un bon morceau de corniche près du 5c/A0 le plus au sud. 
C'est certes fragile mais aussi très beau : à condition de ne pas trop appuyer son regard sur ce rocher qui pourrait s'en effondrer, on profite tout du long d'un rocher décoré de gargouilles, dévers, arches, fours à cristaux et de la vue panoramique sur les calanques. 
L’équipement heureusement béton - enfin acier- reste excellent du début à la fin, avec jusqu'à 1 point/mètre dans les sections les plus fragiles/gazeuses/"techniques" (rayer la mention inutile). Quelques lunules par endroits, les anneaux de corde nous ont toujours semblé en bon état. Ces nombreux spits font (un peu oublier) le château de cartes (de grès) sur lequel on marche, et on trouve même quelques jolis passages de grimpe dans la cheminée spéléo en 5c de liaison entre la vire Elianac et la vire inférieure, ou les traversées gazeuses faciles de la vire supérieure.
Au final un peu de tension dans le 5c/A0 au départ sud de la vire inférieure, impressionnant et ultra gazeux, mais sinon beaucoup de plaisir dans ce parcours de rando du vertige un peu plus grimpant que ses voisins des traversée supérieure, vire des immortelles ou autre tour du Bec de l'Aigle. C'est peut-être un peu moins beau en termes de géologie que mon premier, mais tout de même magnifique !

rocher Canaille au-dessus de la vire Elianac
rocher Canaille au-dessus de la vire Elianac
rocher Canaille au-dessus de la vire Elianac

rocher Canaille au-dessus de la vire Elianac

au départ de la cheminée spéléo en 5c
au départ de la cheminée spéléo en 5c

au départ de la cheminée spéléo en 5c

au nord de la vire inférieure, LE pas technique et gazeux de l'itinéraire

au nord de la vire inférieure, LE pas technique et gazeux de l'itinéraire

juste après sur la vire inférieure
juste après sur la vire inférieure

juste après sur la vire inférieure

remontée sur la vire supérieure

remontée sur la vire supérieure

sur la vire supérieure
sur la vire supérieure
sur la vire supérieure
sur la vire supérieure
sur la vire supérieure

sur la vire supérieure

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2019 7 03 /11 /novembre /2019 19:39

Le 3 novembre 2019

N-ième retour sur les traversées de Cap Canaille, la vire Philémon jusqu’au rappel intermédiaire de la voie « attraction désastre » puis la traversée dite des immortelles qui ramène au sommet de la falaise. Ce sont 2 itinéraires courts mais parfois aériens, toujours bien équipés – avec même de nombreuses mains courantes – dont la combinaison peut s’envisager en moins de 3 heures. Ces parcours permettent surtout de découvrir lors d’une simple randonnée du vertige le caillou des lieux, un patchwork de calcaire, grès et conglomérat incroyablement sculpté, une poubelle géologique à l’esthétique complétement exceptionnelle.

au départ de la vire Philémon
au départ de la vire Philémon
au départ de la vire Philémon

au départ de la vire Philémon

section splendide vers "attraction sésastre"
section splendide vers "attraction sésastre"
section splendide vers "attraction sésastre"
section splendide vers "attraction sésastre"

section splendide vers "attraction sésastre"

descente au pied de la falsie dans "attraction désastre", un rocher encore plus incroyable qu'ailleurs !
descente au pied de la falsie dans "attraction désastre", un rocher encore plus incroyable qu'ailleurs !

descente au pied de la falsie dans "attraction désastre", un rocher encore plus incroyable qu'ailleurs !

vers le départ de la "vire des immortelles"
vers le départ de la "vire des immortelles"

vers le départ de la "vire des immortelles"

au milieu de la vire, au-dessus de l'arche du prophète
au milieu de la vire, au-dessus de l'arche du prophète

au milieu de la vire, au-dessus de l'arche du prophète

à la fin de la vire, ambiance "wadi" dans le canyon et son palmier

à la fin de la vire, ambiance "wadi" dans le canyon et son palmier

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2019 6 05 /10 /octobre /2019 18:53

Le 5 octobre 2019

Journée de randonnée dans le vallon de l’Arc et autour de la Tête de la Baraque, à la découverte des grottes, arches et autres curiosités géologiques dont cette partie du versant sud du Lubéron regorge. La remontée du long vallon de l’Arc sous son couvert forestier parfois dense amène aux nombreuses cavités situées sous le Roque des Bancs, la grotte de « Font Scure » ou celles dites des Vaudois. De belles cavités creusées dans le calcaire coloré et compact, plus ou moins profondes et larges, et où l’on peut parfois observer quelques pipistrelles déjà en hibernation.
On peut ensuite découvrir un peu plus à l’est des grottes traversantes entre les versants nord et sud de la Tête de la Baraque, des tunnels naturels d’accès délicat et confidentiel, dont l’un permet d’ailleurs de franchir une barre pour rejoindre la crête ouest de la Tête de la Baraque et sa lame de rocher panoramique au-dessus de la vallée de la Durance. Il reste alors encore l’arche du Portalas à découvrir dans la descente vers le vallon de la Tapi, une immense ouverture naturelle dans la falaise que le sentier traverse, et qui évoque par ses dimensions ses homologues de Moab en Utah !
Décidément un très beau coing de Provence que ces vallons blottis sous les falaises sud du massif des Cèdres creusées d’innombrables baumes et tunnels, et une randonnée insolite parfois un peu aérienne et grimpante parmi les plus intéressantes du Lubéron !

une des grottes dites des Vaudois

une des grottes dites des Vaudois

les falaises creusées de baumes du haut vallon de l'Arc

les falaises creusées de baumes du haut vallon de l'Arc

dans la grotte de Font Scure
dans la grotte de Font Scure
dans la grotte de Font Scure

dans la grotte de Font Scure

grimpouille dans l'une des grottes voisines

grimpouille dans l'une des grottes voisines

sous les falaises sud

sous les falaises sud

dans les grottes-tunnels à travers la Tête de la Baraque
dans les grottes-tunnels à travers la Tête de la Baraque
dans les grottes-tunnels à travers la Tête de la Baraque
dans les grottes-tunnels à travers la Tête de la Baraque

dans les grottes-tunnels à travers la Tête de la Baraque

la cheminée traversante sous la crête de la Baraque

la cheminée traversante sous la crête de la Baraque

sur la crête de la Baraque

sur la crête de la Baraque

la grande arche du Portalas, une double arche de 25 mètres de haut !
la grande arche du Portalas, une double arche de 25 mètres de haut !
la grande arche du Portalas, une double arche de 25 mètres de haut !

la grande arche du Portalas, une double arche de 25 mètres de haut !

Partager cet article
Repost0
24 mars 2019 7 24 /03 /mars /2019 20:59

Le 24 mars 2019

Demi-journée de randonnée du vertige au-dessus de la calanque de Figuerolles à La Ciotat. Sa rive droite offre de courtes et faciles randonnées parfois un peu aériennes et grimpantes vers la Tête du Lion, dans le cadre exceptionnel de l’extrémité sud des falaises soubeyrannes : de grandes falaises de conglomérat au-dessus de la mer, creusées par l’érosion en énormes niches où se réfugient les pins et aux dévers découpés en gargouilles. Des sentiers balisés de bleu  louvoient au plus facile entre ces niches sur des vires plus ou moins larget et permettent d’atteindre par un itinéraire en spirale le sommet du rocher du Capucin au profil si caractéristique depuis la calanque. Ceci peut se faire en solo pour les marcheurs-grimpeurs au pied sûr dans des cotations III sur galets, sinon quelques plaquettes (dont certaines ont été détruites ou enlevées) protègent les passages les plus raides, qui sont aussi les plus exposés. 

devant le rocher du Capucin

devant le rocher du Capucin

vue du sommet du Rocher sur les falaises du Bec de l'Aigle et la calanque de Figuerolles
vue du sommet du Rocher sur les falaises du Bec de l'Aigle et la calanque de Figuerolles

vue du sommet du Rocher sur les falaises du Bec de l'Aigle et la calanque de Figuerolles

Partager cet article
Repost0
1 août 2018 3 01 /08 /août /2018 21:26

Le 31 juillet 2018

Sommet : 1150 m
Dénivelée : 500 m

En cette n-ième journée de canicule je tente de récupérer un peu de fraîcheur versant nord de la montagne Sainte-Baume, sur la voie Gombault proche de la corniche Marcel Estruch parcourue quelques années plus tôt. Si la forêt du sentier merveilleux qui permet d’atteindre le pied des escarpements de la face nord offre bien l’ombre espérée, la chaleur est bien là avec plus de 30°C à 1000 m, et les pauses à l’ombre entre les bouquets de lavande sauvage s’avéreront bienvenues entre les petits ressauts de la Gombault ! Il s’agit  au final plus d’une randonnée avec des passages courts et peu exposés nécessitant les mains que d’une véritable randonnée du vertige, la corniche Marcel Estruch voisine présentant d’ailleurs des passages plus impressionnants. Le Joug de l’Aigle sera atteint dans une solitude absolue, des bons côtés de la canicule, avant qu’évidemment la foule des randonneurs ne soit retrouvée au col du Saint-Pilon…

sur le "sentier merveilleux"

sur le "sentier merveilleux"

lavandes et jardins suspendus dans la voie
lavandes et jardins suspendus dans la voie

lavandes et jardins suspendus dans la voie

vue du sommet vers l'ouest

vue du sommet vers l'ouest

vue de l'Hôtellerie de la Sainte-Baume vers les éperons parcourus (à gauche de la photo)

vue de l'Hôtellerie de la Sainte-Baume vers les éperons parcourus (à gauche de la photo)

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2017 6 04 /11 /novembre /2017 21:51

Le 4 novembre 2017

« Avec Caesar ascensuri te salutant » (!), 6 longueurs, équipé, 5b+ max

5a/4a/4a/5b/6a+ (variante par L4 de « vol de nuit »)/3a

Demi-journée d’escalade dans les gorges du Destel entre Ollioules et Toulon. Une escalade un peu « intérieure » répond bien au ciel bâché par la perturbation en approche et aux rafales de sud, et on choisit une voie aux gorges du Destel, dans le secteur du Château du Diable que je n’ai encore jamais visité. Les 6 longueurs de « Avec Caesar ascensuri te salutant » proposent une escalade facile et très bien équipée, de quoi reprendre l’escalade en douceur dans un itinéraire malgré tout esthétique et ludique face au Château du Diable et à travers un boyau dans L4.

Le retour permettra de compléter agréablement cette voie d’escalade en  explorant le Château du Diable par ce qui constitue en soi une belle randonnée du vertige variée et insolite : accès par un canyon sec qui se descend en rappel, traversée d’un système complexe de grottes et d’arches puis un passage sur une arche avant la descente en ramasse d’un éboulis fin qui ramène au fond des gorges du Destel. Le parcours est équipé de nombreux points d’assurance et/ou cordes fixes, de quoi emmener des débutant(e)s sans crainte, l’itinéraire étant de plus peu vertigineux.

dans la traversée de L2

dans la traversée de L2

au départ de L3

au départ de L3

le boyau de L4
le boyau de L4
le boyau de L4
le boyau de L4

le boyau de L4

dans la dalle fine de L4 de "vol de nuit"

dans la dalle fine de L4 de "vol de nuit"

descente vers le Château du Diable par le canyon
descente vers le Château du Diable par le canyon
descente vers le Château du Diable par le canyon

descente vers le Château du Diable par le canyon

dans les arches multiples du Château du Diable, et sur l'arche de redescente
dans les arches multiples du Château du Diable, et sur l'arche de redescente
dans les arches multiples du Château du Diable, et sur l'arche de redescente
dans les arches multiples du Château du Diable, et sur l'arche de redescente

dans les arches multiples du Château du Diable, et sur l'arche de redescente

Partager cet article
Repost0
18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 16:25

Le 14 août 2017

Journée de randonnées du vertige sur les flancs de l’Obiou, l’un des sommets les plus altiers du Dévoluy à l’extrémité nord du massif. On montera à la grande Tête de l’Obiou par une variante délicate mais très esthétique sous les pénitents de calcaire du sommet du Petit Obiou puis par les châtières, avant de remonter à la grotte des yeux par le Pré Perdu.

Le cheminement par le Pré du Chourum puis sous les orgues du Petit Obiou restera le point fort de la journée, une randonnée parfois exposée dans de raides pentes d’herbes et des vires peu marquées en rocher fragile, mais n’est donc pas à mettre sous toutes les semelles. La visite du mur de glace de la grotte du Petit Obiou et des deux lucarnes pleine falaise de la grande grotte aux yeux complétera ces découvertes d’une montagne décidément riche en découvertes insolites, avant la grande voie très typée montagne du lendemain.

l'Obiou vu du bivouac au col de la Samblue

l'Obiou vu du bivouac au col de la Samblue

les Obious vus du Pas du Vallon

les Obious vus du Pas du Vallon

détail des ravines face nord de la Tête des Ombres

détail des ravines face nord de la Tête des Ombres

sous les orgues de calcaire du Petit Obiou, en haut du Pré Chevalier
sous les orgues de calcaire du Petit Obiou, en haut du Pré Chevalier
sous les orgues de calcaire du Petit Obiou, en haut du Pré Chevalier
sous les orgues de calcaire du Petit Obiou, en haut du Pré Chevalier

sous les orgues de calcaire du Petit Obiou, en haut du Pré Chevalier

dans la succession de châtières sous le sommet du Grand Obiou
dans la succession de châtières sous le sommet du Grand Obiou
dans la succession de châtières sous le sommet du Grand Obiou
dans la succession de châtières sous le sommet du Grand Obiou
dans la succession de châtières sous le sommet du Grand Obiou

dans la succession de châtières sous le sommet du Grand Obiou

à la descente de la voie normale, vue sur ce qui semble être un glacier rocheux au fond de la combe de la Fuvelle, mis à nu en cette saison extrêmement peu enneigée
à la descente de la voie normale, vue sur ce qui semble être un glacier rocheux au fond de la combe de la Fuvelle, mis à nu en cette saison extrêmement peu enneigée

à la descente de la voie normale, vue sur ce qui semble être un glacier rocheux au fond de la combe de la Fuvelle, mis à nu en cette saison extrêmement peu enneigée

dans la combe du Petit Obiou, sous le sommet éponyme

dans la combe du Petit Obiou, sous le sommet éponyme

dans la grotte glacée du Petit Obiou

dans la grotte glacée du Petit Obiou

dans la remontée à la grotte des yeux de l'Obiou (équipée de cordes fixes à demeure !), face à la Casse Rouge
dans la remontée à la grotte des yeux de l'Obiou (équipée de cordes fixes à demeure !), face à la Casse Rouge

dans la remontée à la grotte des yeux de l'Obiou (équipée de cordes fixes à demeure !), face à la Casse Rouge

dans les yeux de l'Obiou, des lucarnes pleine falaise à la sortie d'une immense grotte horizontale
dans les yeux de l'Obiou, des lucarnes pleine falaise à la sortie d'une immense grotte horizontale

dans les yeux de l'Obiou, des lucarnes pleine falaise à la sortie d'une immense grotte horizontale

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 20:55

Le 29 octobre 2016

Week-end de randonnées dans le val d’Allos, un des coins sauvages des Alpes du Sud avec une longue vallée relativement peu touristique.

Les gorges de Saint-Pierre, véritable canyon situé au-dessus du village de Beauvezer, sont parcourues à mi-hauteur d’un sentier de chevrier taillé dans les falaises et offrent donc une superbe randonnée sur un chemin suspendu vertigineux mais suffisamment large pour ne pas être trop exposé. Une véritable ambiance « canyon » accessible aux promeneurs donc, un peu austère à l’ombre mais piquetée des taches de jaune et d’orange des feuillus en un milieu d’automne.

La vire suspendue laisse place brutalement à l’amont des gorges aux pentes douces d’un mélézin ensoleillé chaudement coloré d’aiguilles jaunes. On rejoint alors par un large sentier facile la cabane forestière de Congerman et ses tables en bois panoramiques, avant de faire demi-tour pour retrouver l’encaissement un peu oppressant mais toujours aussi esthétique des gorges.

premier ravin de robines vers la chapelle Saint-Pierre

premier ravin de robines vers la chapelle Saint-Pierre

sur le sentier suspendu des gorges de Saint-Pierre
sur le sentier suspendu des gorges de Saint-Pierre
sur le sentier suspendu des gorges de Saint-Pierre
sur le sentier suspendu des gorges de Saint-Pierre
sur le sentier suspendu des gorges de Saint-Pierre

sur le sentier suspendu des gorges de Saint-Pierre

l'encaissement sommital du torrent

l'encaissement sommital du torrent

soleil et couleurs flamboyantes à la sortie des gorges

soleil et couleurs flamboyantes à la sortie des gorges

la cabane forestière de Congerman

la cabane forestière de Congerman

retour par les gorges...

retour par les gorges...

... et la chapelle Saint-Michel

... et la chapelle Saint-Michel

Partager cet article
Repost0
4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 07:59

Le 3 juin 2016

Soirée de randonnée du vertige aux falaises soubeyrannes, avec l’enchaînement des vires supérieure et des immortelles au départ du sémaphore du Bec de l’Aigle. Un long parcours en corniche à flanc des dévers de conglomérat et des gargouilles de grès de la traversée supérieure, puis après un rappel de 40 mètres, sur le chemin de galets suspendus au-dessus de la Grande Bleue de la vire des immortelles. On retrouvera ensuite l’ambiance saharienne du canyon de conglomérat avec son palmier poussant sur fond sablonneux avant le crépuscule sur les calanques, une valeur esthétique sûre du Cap Canaille !

sur la vire supérieure, délires de rochers au-dessus de la Grande Bleue
sur la vire supérieure, délires de rochers au-dessus de la Grande Bleue
sur la vire supérieure, délires de rochers au-dessus de la Grande Bleue
sur la vire supérieure, délires de rochers au-dessus de la Grande Bleue
sur la vire supérieure, délires de rochers au-dessus de la Grande Bleue

sur la vire supérieure, délires de rochers au-dessus de la Grande Bleue

au crépuscule, sur la vire des immortelles

au crépuscule, sur la vire des immortelles

ambiance Arabie dans le canyon de conglomérat et son palmier

ambiance Arabie dans le canyon de conglomérat et son palmier

crépuscule sur les calanques surveillées par le nez de Cyrano
crépuscule sur les calanques surveillées par le nez de Cyrano

crépuscule sur les calanques surveillées par le nez de Cyrano

Partager cet article
Repost0

Rechercher

QUOI DE NEUF