11 décembre 2022 7 11 /12 /décembre /2022 17:49

Le 11 décembre 2022

Retour sur cet itinéraire côtier dans une géologie unique de conglomérats, grès et calcaire, entre la Madrague de Gignac et la calanque des eaux salées. Le jeu étant de suivre le trait de côte autant que se peut, il faut passer entre autres une nappe déversante de poudingue traversée par un trou vertical, un petit mur de 5 mètres en 5a/b ou un boyau horizontal d’une vingtaine de mètres, bref une balade aussi esthétique que ludique, encore plus à la fin de l’automne ou au début de l’hiver lorsque les derniers rayons crépusculaires viennent rosir cette côte. Les maisons ne sont jamais loin au-dessus de la falaise, mais restent en général peu visibles ; on profite donc tout du long d’une ambiance relativement sauvage.
Il est possible d’y emmener des gens peu à l’aise en escalade, le pas bloc de 5c au départ du tunnel vertical pouvant se franchir par… une courte échelle, et le passage de 5a/b se protéger pour le second sur une grosse patate de conglomérat à la sortie avec un bout de corde de 15 mètres et 2 grandes sangles.

Topo détaillé de la traversée de bord de mer Madrague de Gignac – calanque des eaux salées
Une belle randonnée du vertige à peu près inconnue, bien qu’elle se déroule dans une géologie rare et esthétique, et comporte plusieurs passages insolites et ludiques, le tout sur ou tout près du trait de côte ! 

Point de départ/parking : se garer au-dessus de la Madrague de Gignac à Ensuès-la-Redonne, le plus aisé étant en général le long du chemin de la Madrague juste au-dessus de la calanque. 

Itinéraire : De là prendre le chemin de la calanque du Puits vers l’ouest, franchir un portail puis descendre à la mer par un sentier raide au niveau de la première bifurcation point GPS 43.330906, 5.192324. Cette sente part au niveau d’une balustrade pour rejoindre une petite crique à travers figuiers de Barbarie puis petits pins le long d’une falaise de conglomérat.
Le surplomb de conglomérat à droite (face à la mer) passe en fait par une grotte naturelle qui le traverse à la verticale, pas bloc au départ proche du 5c mais escamotable avec… une courte échelle (A0/courte échelle) ! Rejoindre et poursuivre vers l’ouest sur des dalles inclinées, dominées par une barre au nord. Longer le bord de mer jusqu’à buter sur cette barre, que l’on force avec un passage d’escalade de 5 mètres en 5a/b, d’abord tout droit au-dessus de la mer puis à droite entre un petit toit au-dessus et la barre en-dessous (protection du second possible sur un gros becquet à la sortie), au point 43.329796, 5.192166.
De là redescendre vers le trait de côte, la barre de conglomérat suivante pouvant soit se désescalader facilement en la longeant par la droite, soit se traverser par un boyau horizontal qui se faufile entre le substrat lisse du bas et la barre de conglomérat sur une vingtaine de mètres. Le départ de ce passage spéléo se trouve approximativement au point 43.329796, 5.191372.
Poursuivre vers l’ouest ; peu avant la calanque du Puy, éviter une barre rocheuse en la contournant par la droite sur un sentier bien tracé sous les pins, rejoindre ainsi le chemin de la calanque du puits au point GPS 43.330906, 5.192324, redescendre ensuite vers la calanque du Puy par la route à gauche puis un sentier évident.
De la calanque du Puy éviter les barres à sa droite (face à la mer) par une sente malcommode et peu marquée qui progresse à travers la végétation vers le nord-ouest pour rejoindre une vire au point GPS 43.330691, 5.190407. Descendre cette vire inclinée jusqu’à la mer puis suivre facilement le bord de mer (dalles de grès et coulées de conglomérat fin, un air de Cap Canaille… à l’horizontale) vers l’ouest jusqu’au petit cap en face de l’îlot de la Grande Mona. 
Récupérer alors un petit sentier au point GPS 43.331634, 5.186285, qui ramène au chemin de la calanque du Puits, prendre alors à droite et suivre la route jusqu’au parking de départ.

Matériel : une corde de 15 mètres et 2 grandes sangles si l'on veut assurer un.e second.e dans les quelques mètres 5a/b

Durée : moins d’un km de trajet aller en bord de mer, mais entre 2 et 3 heures aller-retour suivant le temps pris pour trouver les bons passages et/ou profiter des lieux, plus en saison de baignade…

Remarque : ce parcours peut sembler complexe mais consiste en fait uniquement à traverser au plus simple, en évitant par le haut les passages trop difficiles/exposés en bord de mer. Il ne peut par contre se parcourir que dans le sens décrit de l’est vers l’ouest, l’inverse nécessitant un rappel sans doute malcommode pour le passage d’escalade en 5a/b.

peu après le tunnel vertical, le passage de 5a/b devant à la jonction mer/barre rocheuse

peu après le tunnel vertical, le passage de 5a/b devant à la jonction mer/barre rocheuse

sortie du passage de 5a/b

sortie du passage de 5a/b

dans le boyau horizontal sous la nappe de conglomérat
dans le boyau horizontal sous la nappe de conglomérat

dans le boyau horizontal sous la nappe de conglomérat

la calanque du Puy vue de l'est, la barre rocheuse en face se contourne par une vire inclinée à droite dont on voit l'extrémité basse

la calanque du Puy vue de l'est, la barre rocheuse en face se contourne par une vire inclinée à droite dont on voit l'extrémité basse

sur les très belles inclusions de conglomérat à l'ouest de la calanque du Puy
sur les très belles inclusions de conglomérat à l'ouest de la calanque du Puy
sur les très belles inclusions de conglomérat à l'ouest de la calanque du Puy
sur les très belles inclusions de conglomérat à l'ouest de la calanque du Puy
sur les très belles inclusions de conglomérat à l'ouest de la calanque du Puy

sur les très belles inclusions de conglomérat à l'ouest de la calanque du Puy

2 octobre 2022 7 02 /10 /octobre /2022 18:31

Le 2 octobre 2022

Balade encordée aux alentours de la calanque ciotadienne de Figuerolles pour y découvrir une grotte marine, bien connue de certains locaux comme en témoignent les vieux scellements qui permettent de protéger son accès (facile mais un peu impressionnant), encore peu ébruitée ailleurs. Ce lac souterrain - relié à la mer par une faille longue de plusieurs dizaines de mètres mais large de quelques dizaines de centimètres - s’avère superbe, surtout juste après l’équinoxe où le soleil vient aligner ses rayons avec la faille d’ouverture et donc diffuser son faisceau de lumière jusque dans la grotte marine. Celle-ci baigne dans une ambiance presque surnaturelle avec ce tube de lumière blanche qui tombe littéralement des cieux, ce qui éloigne encore plus cette cavité d’un « Trou du Diable » (auquel certains la rattachent) à laquelle elle n’est pas reliée, sauf peut-être par un siphon ; l'appeler "grotte de Gaméou" fait beaucoup plus sens !
On se remettra de cette expérience mystique sur les couennes de Figuerolles, toujours aussi faciles et panoramiques !

le Bec de l'Aigle et ses figuiers de Barbarie en fruits
le Bec de l'Aigle et ses figuiers de Barbarie en fruits

le Bec de l'Aigle et ses figuiers de Barbarie en fruits

l'accès à la grotte par la faille de poudingue
l'accès à la grotte par la faille de poudingue
l'accès à la grotte par la faille de poudingue
l'accès à la grotte par la faille de poudingue

l'accès à la grotte par la faille de poudingue

dans la grotte et ses jeux de lumières
dans la grotte et ses jeux de lumières
dans la grotte et ses jeux de lumières
dans la grotte et ses jeux de lumières
dans la grotte et ses jeux de lumières

dans la grotte et ses jeux de lumières

à la sortie
à la sortie
à la sortie

à la sortie

couennes sur le site voisin

couennes sur le site voisin

16 mai 2021 7 16 /05 /mai /2021 17:38

Le 16 mai 2021

l'échappée belle, 5 longueurs, (très bien) équipé, 6a+ max
5c/6a+/3b/6a/4c


Retour en escalade dans les gorges du Destel et le secteur des grottes Saint-Martin, où les grandes voies exposées sud s’atteignent par une jolie randonnée descendant depuis le village médiéval d’Evenos perché sur son piton basaltique. On rejoint le lit du torrent (généralement asséché) du Destel en suivant un sentier balisé de jaune puis de bleu qui traverse une grotte dite du Haut de Saint-Martin. C’est un parcours parfois un peu exposé mais toujours bien équipé, cordes fixes puis corde à nœuds pour descendre un ressaut vertical d’une dizaine de mètres (si l’on veut éviter un rappel), mais parfois ludique (un ressaut s’évite par une châtière) et toujours esthétique dans une grande cavité traversante parfois bien concrétionnée, frontale nécessaire dans la portions médiane bien sombre. Cette approche peut donc même s’envisager en randonnée du vertige, indépendamment de la grande voie à laquelle elle mène.
La voie « l’échappée belle », nouvellement ouverte et équipée, offre 3 jolies longueurs d’escalade dans le 5c/6a reliées par des parties faciles. Mention spéciale pour le passage dans les concrétions de tuf du milieu de L1, la longue L2 variée et soutenue en dalle, mur raide, traversée et dièdre et la dalle à gouttes d’eau du début de L4. Les plaquettes abondent même dans les sections faciles : c’est donc de l’escalade plaisante et non engagée sur un beau calcaire gris parfois très sculpté, même si ici comme ailleurs dans le Destel les falaises manquent de compacité et de hauteur. On profite par contre ici d’un cadre préservé et sauvage, au-dessus de la partie amont des gorges et face à la falaise percée du Château du Diable, sans la vue et surtout le bruit de la route qui nuit aux voies de la partie aval des gorges.

d'Evenos, vue vers les grès éponymes et le Gros Cerveau

d'Evenos, vue vers les grès éponymes et le Gros Cerveau

dans la grotte traversante Saint-Martin
dans la grotte traversante Saint-Martin

dans la grotte traversante Saint-Martin

L1
L1

L1

L2 soutenue dans le 6a
L2 soutenue dans le 6a
L2 soutenue dans le 6a
L2 soutenue dans le 6a

L2 soutenue dans le 6a

L4
L4

L4

L5

L5

vue vers le Château du Diable et sa grotte traversante

vue vers le Château du Diable et sa grotte traversante

le village perché d'Evenos, son château et sa chapelle
le village perché d'Evenos, son château et sa chapelle
le village perché d'Evenos, son château et sa chapelle

le village perché d'Evenos, son château et sa chapelle

2 mai 2021 7 02 /05 /mai /2021 18:07

Le 2 mai 2021

Virée couennes et randonnée du vertige au-dessus de la calanque de Figuerolles à La Ciotat. Le secteur de la plage offre une poignée de longues couennes sur un conglomérat bien nettoyé, avec vue plongeante sur les eaux émeraude de la calanque, des voies parfaites pour de l’initiation sur une paroi pas trop raide et bien pourvue en patates de poudingue.
On peut également prolonger la balade des 5 mn d’approche vers le sommet de la Tête du Capucin, qui s’atteint par un itinéraire astucieux contournant en spirale les dévers sommitaux, ne dépassant donc jamais le III et protégé si besoin était par quelques points à demeure (queue de cochon au collu puis goujons juste sous le sommet).

dans le secteur de couennes "plage", de belles lignes de 15 à 25 mètres au-dessus de l'eau en 5a/b
dans le secteur de couennes "plage", de belles lignes de 15 à 25 mètres au-dessus de l'eau en 5a/b
dans le secteur de couennes "plage", de belles lignes de 15 à 25 mètres au-dessus de l'eau en 5a/b
dans le secteur de couennes "plage", de belles lignes de 15 à 25 mètres au-dessus de l'eau en 5a/b
dans le secteur de couennes "plage", de belles lignes de 15 à 25 mètres au-dessus de l'eau en 5a/b
dans le secteur de couennes "plage", de belles lignes de 15 à 25 mètres au-dessus de l'eau en 5a/b

dans le secteur de couennes "plage", de belles lignes de 15 à 25 mètres au-dessus de l'eau en 5a/b

sur la corniche, le Bec de l'Aigle dans le rétroviseur
sur la corniche, le Bec de l'Aigle dans le rétroviseur
sur la corniche, le Bec de l'Aigle dans le rétroviseur

sur la corniche, le Bec de l'Aigle dans le rétroviseur

du conglomérat façon borie provençale ou pudding anglais
du conglomérat façon borie provençale ou pudding anglais

du conglomérat façon borie provençale ou pudding anglais

sous puis sur le rocher du Capucin ou Tête de Chien
sous puis sur le rocher du Capucin ou Tête de Chien
sous puis sur le rocher du Capucin ou Tête de Chien
sous puis sur le rocher du Capucin ou Tête de Chien

sous puis sur le rocher du Capucin ou Tête de Chien

27 juin 2020 6 27 /06 /juin /2020 19:41

Le 27 juin 2020

Une traversée pas mal parcourue autour de 2010, un peu snobée depuis 2014, bien mal m'en a pris puisque c'est sans doute le plus beau tour de rando du vertige-escalade facile de toute la région, avec un ratio beauté et sauvagerie des lieux / difficulté avec peu d'équivalents. 
Les passages un peu délicats du début du tour dans le sens Mugel-Figuerolles, rappels et escalade en traversée jusque dans du niveau 5a, peuvent s’éviter… en traversant l’anse du Sec à la nage, une centaine de mètres en eaux chaudes et calmes ce jour. Ensuite la traversée côté large sur des vires au-dessus de l'eau sous les immenses falaises de conglomérat sculptées en pétales vaut son pesant de magnésie ! La dernière remontée demande par contre tout de même un peu de sens de l'itinéraire... et une poignée de sangles sur un terrain facile mais péteux et exposé.
Une ambiance magnifique et sauvage (pas la moindre cordée croisée ce jour) avec escalade facile, randonnée, deep water solo et plongée en alternance, voilà de quoi marier rocher et mer comme rarement !

vue sur le rapace côté non bec

vue sur le rapace côté non bec

vers l'anse du Sec, lost in poudingue... ou gruyère
vers l'anse du Sec, lost in poudingue... ou gruyère
vers l'anse du Sec, lost in poudingue... ou gruyère
vers l'anse du Sec, lost in poudingue... ou gruyère
vers l'anse du Sec, lost in poudingue... ou gruyère

vers l'anse du Sec, lost in poudingue... ou gruyère

côté large, couleurs de la mer sous les pétales de conglomérat
côté large, couleurs de la mer sous les pétales de conglomérat
côté large, couleurs de la mer sous les pétales de conglomérat
côté large, couleurs de la mer sous les pétales de conglomérat
côté large, couleurs de la mer sous les pétales de conglomérat
côté large, couleurs de la mer sous les pétales de conglomérat

côté large, couleurs de la mer sous les pétales de conglomérat

sur les trottoirs suspendus
sur les trottoirs suspendus
sur les trottoirs suspendus
sur les trottoirs suspendus
sur les trottoirs suspendus

sur les trottoirs suspendus

dans la remontée au-dessus de l'anse du Gaméou
dans la remontée au-dessus de l'anse du Gaméou
dans la remontée au-dessus de l'anse du Gaméou
dans la remontée au-dessus de l'anse du Gaméou
dans la remontée au-dessus de l'anse du Gaméou

dans la remontée au-dessus de l'anse du Gaméou

26 janvier 2020 7 26 /01 /janvier /2020 11:12

Le 25 janvier 2020

Voie des « drailles », dans le secteur « cathédrale » de Cap Canaille.
Rappel "classique" de la cathédrale - vire Elianac - remontée par les 2 passages de 5c - vire inférieure du sud vers le nord - remontée par les 2 5c - vire supérieure du nord vers le sud

 

Un bien bel itinéraire de randonnée du vertige, agrémenté de quelques passages d’escalade. Merci donc à l'ouvreur pour ce gros travail de purge et d'équipement sur cette falaise un peu oubliée des soubeyrannes, ce que l'on peut comprendre au vu de la qualité ou plutôt non-qualité du rocher par endroits. Un caillou certifié Cap Canaille, dans une zone qui plus est encore peu parcourue : la vire inférieure, située sous de gros surplombs, présente les sections les plus déliquescentes, on a d'ailleurs fait tomber un bon morceau de corniche près du 5c/A0 le plus au sud. 
C'est certes fragile mais aussi très beau : à condition de ne pas trop appuyer son regard sur ce rocher qui pourrait s'en effondrer, on profite tout du long d'un rocher décoré de gargouilles, dévers, arches, fours à cristaux et de la vue panoramique sur les calanques. 
L’équipement heureusement béton - enfin acier- reste excellent du début à la fin, avec jusqu'à 1 point/mètre dans les sections les plus fragiles/gazeuses/"techniques" (rayer la mention inutile). Quelques lunules par endroits, les anneaux de corde nous ont toujours semblé en bon état. Ces nombreux spits font (un peu oublier) le château de cartes (de grès) sur lequel on marche, et on trouve même quelques jolis passages de grimpe dans la cheminée spéléo en 5c de liaison entre la vire Elianac et la vire inférieure, ou les traversées gazeuses faciles de la vire supérieure.
Au final un peu de tension dans le 5c/A0 au départ sud de la vire inférieure, impressionnant et ultra gazeux, mais sinon beaucoup de plaisir dans ce parcours de rando du vertige un peu plus grimpant que ses voisins des traversée supérieure, vire des immortelles ou autre tour du Bec de l'Aigle. C'est peut-être un peu moins beau en termes de géologie que mon premier, mais tout de même magnifique !

rocher Canaille au-dessus de la vire Elianac
rocher Canaille au-dessus de la vire Elianac
rocher Canaille au-dessus de la vire Elianac

rocher Canaille au-dessus de la vire Elianac

au départ de la cheminée spéléo en 5c
au départ de la cheminée spéléo en 5c

au départ de la cheminée spéléo en 5c

au nord de la vire inférieure, LE pas technique et gazeux de l'itinéraire

au nord de la vire inférieure, LE pas technique et gazeux de l'itinéraire

juste après sur la vire inférieure
juste après sur la vire inférieure

juste après sur la vire inférieure

remontée sur la vire supérieure

remontée sur la vire supérieure

sur la vire supérieure
sur la vire supérieure
sur la vire supérieure
sur la vire supérieure
sur la vire supérieure

sur la vire supérieure

3 novembre 2019 7 03 /11 /novembre /2019 19:39

Le 3 novembre 2019

N-ième retour sur les traversées de Cap Canaille, la vire Philémon jusqu’au rappel intermédiaire de la voie « attraction désastre » puis la traversée dite des immortelles qui ramène au sommet de la falaise. Ce sont 2 itinéraires courts mais parfois aériens, toujours bien équipés – avec même de nombreuses mains courantes – dont la combinaison peut s’envisager en moins de 3 heures. Ces parcours permettent surtout de découvrir lors d’une simple randonnée du vertige le caillou des lieux, un patchwork de calcaire, grès et conglomérat incroyablement sculpté, une poubelle géologique à l’esthétique complétement exceptionnelle.

au départ de la vire Philémon
au départ de la vire Philémon
au départ de la vire Philémon

au départ de la vire Philémon

section splendide vers "attraction sésastre"
section splendide vers "attraction sésastre"
section splendide vers "attraction sésastre"
section splendide vers "attraction sésastre"

section splendide vers "attraction sésastre"

descente au pied de la falsie dans "attraction désastre", un rocher encore plus incroyable qu'ailleurs !
descente au pied de la falsie dans "attraction désastre", un rocher encore plus incroyable qu'ailleurs !

descente au pied de la falsie dans "attraction désastre", un rocher encore plus incroyable qu'ailleurs !

vers le départ de la "vire des immortelles"
vers le départ de la "vire des immortelles"

vers le départ de la "vire des immortelles"

au milieu de la vire, au-dessus de l'arche du prophète
au milieu de la vire, au-dessus de l'arche du prophète

au milieu de la vire, au-dessus de l'arche du prophète

à la fin de la vire, ambiance "wadi" dans le canyon et son palmier

à la fin de la vire, ambiance "wadi" dans le canyon et son palmier

5 octobre 2019 6 05 /10 /octobre /2019 18:53

Le 5 octobre 2019

Journée de randonnée dans le vallon de l’Arc et autour de la Tête de la Baraque, à la découverte des grottes, arches et autres curiosités géologiques dont cette partie du versant sud du Lubéron regorge. La remontée du long vallon de l’Arc sous son couvert forestier parfois dense amène aux nombreuses cavités situées sous le Roque des Bancs, la grotte de « Font Scure » ou celles dites des Vaudois. De belles cavités creusées dans le calcaire coloré et compact, plus ou moins profondes et larges, et où l’on peut parfois observer quelques pipistrelles déjà en hibernation.
On peut ensuite découvrir un peu plus à l’est des grottes traversantes entre les versants nord et sud de la Tête de la Baraque, des tunnels naturels d’accès délicat et confidentiel, dont l’un permet d’ailleurs de franchir une barre pour rejoindre la crête ouest de la Tête de la Baraque et sa lame de rocher panoramique au-dessus de la vallée de la Durance. Il reste alors encore l’arche du Portalas à découvrir dans la descente vers le vallon de la Tapi, une immense ouverture naturelle dans la falaise que le sentier traverse, et qui évoque par ses dimensions ses homologues de Moab en Utah !
Décidément un très beau coing de Provence que ces vallons blottis sous les falaises sud du massif des Cèdres creusées d’innombrables baumes et tunnels, et une randonnée insolite parfois un peu aérienne et grimpante parmi les plus intéressantes du Lubéron !

une des grottes dites des Vaudois

une des grottes dites des Vaudois

les falaises creusées de baumes du haut vallon de l'Arc

les falaises creusées de baumes du haut vallon de l'Arc

dans la grotte de Font Scure
dans la grotte de Font Scure
dans la grotte de Font Scure

dans la grotte de Font Scure

grimpouille dans l'une des grottes voisines

grimpouille dans l'une des grottes voisines

sous les falaises sud

sous les falaises sud

dans les grottes-tunnels à travers la Tête de la Baraque
dans les grottes-tunnels à travers la Tête de la Baraque
dans les grottes-tunnels à travers la Tête de la Baraque
dans les grottes-tunnels à travers la Tête de la Baraque

dans les grottes-tunnels à travers la Tête de la Baraque

la cheminée traversante sous la crête de la Baraque

la cheminée traversante sous la crête de la Baraque

sur la crête de la Baraque

sur la crête de la Baraque

la grande arche du Portalas, une double arche de 25 mètres de haut !
la grande arche du Portalas, une double arche de 25 mètres de haut !
la grande arche du Portalas, une double arche de 25 mètres de haut !

la grande arche du Portalas, une double arche de 25 mètres de haut !

24 mars 2019 7 24 /03 /mars /2019 20:59

Le 24 mars 2019

Demi-journée de randonnée du vertige au-dessus de la calanque de Figuerolles à La Ciotat. Sa rive droite offre de courtes et faciles randonnées parfois un peu aériennes et grimpantes vers la Tête du Lion, dans le cadre exceptionnel de l’extrémité sud des falaises soubeyrannes : de grandes falaises de conglomérat au-dessus de la mer, creusées par l’érosion en énormes niches où se réfugient les pins et aux dévers découpés en gargouilles. Des sentiers balisés de bleu  louvoient au plus facile entre ces niches sur des vires plus ou moins larget et permettent d’atteindre par un itinéraire en spirale le sommet du rocher du Capucin au profil si caractéristique depuis la calanque. Ceci peut se faire en solo pour les marcheurs-grimpeurs au pied sûr dans des cotations III sur galets, sinon quelques plaquettes (dont certaines ont été détruites ou enlevées) protègent les passages les plus raides, qui sont aussi les plus exposés. 

devant le rocher du Capucin

devant le rocher du Capucin

vue du sommet du Rocher sur les falaises du Bec de l'Aigle et la calanque de Figuerolles
vue du sommet du Rocher sur les falaises du Bec de l'Aigle et la calanque de Figuerolles

vue du sommet du Rocher sur les falaises du Bec de l'Aigle et la calanque de Figuerolles

1 août 2018 3 01 /08 /août /2018 21:26

Le 31 juillet 2018

Sommet : 1150 m
Dénivelée : 500 m

En cette n-ième journée de canicule je tente de récupérer un peu de fraîcheur versant nord de la montagne Sainte-Baume, sur la voie Gombault proche de la corniche Marcel Estruch parcourue quelques années plus tôt. Si la forêt du sentier merveilleux qui permet d’atteindre le pied des escarpements de la face nord offre bien l’ombre espérée, la chaleur est bien là avec plus de 30°C à 1000 m, et les pauses à l’ombre entre les bouquets de lavande sauvage s’avéreront bienvenues entre les petits ressauts de la Gombault ! Il s’agit  au final plus d’une randonnée avec des passages courts et peu exposés nécessitant les mains que d’une véritable randonnée du vertige, la corniche Marcel Estruch voisine présentant d’ailleurs des passages plus impressionnants. Le Joug de l’Aigle sera atteint dans une solitude absolue, des bons côtés de la canicule, avant qu’évidemment la foule des randonneurs ne soit retrouvée au col du Saint-Pilon…

sur le "sentier merveilleux"

sur le "sentier merveilleux"

lavandes et jardins suspendus dans la voie
lavandes et jardins suspendus dans la voie

lavandes et jardins suspendus dans la voie

vue du sommet vers l'ouest

vue du sommet vers l'ouest

vue de l'Hôtellerie de la Sainte-Baume vers les éperons parcourus (à gauche de la photo)

vue de l'Hôtellerie de la Sainte-Baume vers les éperons parcourus (à gauche de la photo)

Rechercher