14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 09:47

Le 12 février 2015

Dernière étape de ces 3 jours de ski de randonnée autour de Saint-Dalmas le Selvage, cette fois vers les arêtes de la Croix de Carlé et de la Tête Ronde, de quoi profiter de vues panoramiques et de se prémunir des risques de plaques. Au final une belle bambée ensoleillée, avec une longue montée parfois proche du ski nordique mais une descente bien skiante versant sud puis est sous la Sanguineirette.

P2120120 (Large)P2120130 (Large)P2120140 (Large)P2120133 (Large)P2120136 (Large)

tête Ronde par la croix Carlé et la crête de Jallatier, depuis Saint-Dalmas le Selvage, retour par le vallon de Gialorgues

Sommet : 2850 m

Dénivelée : 1500 m

Difficulté : 2.2

P2120120 (Large)

sous la croix de Carlé, vue sur des chamois prenant la pose devant Fort Carra

DSC03726 (Large)

vue de détail, photo de Nicolas

P2120123 (Large)

dernière pente sous la croix de Carlé

DSC03758 (Large)

photo de Nicolas

P2120130 (Large)

sous le Serre de la Braïsse

P2120133 (Large)

sur la crête de Jallatier

P2120136 (Large)

arrivée au sommet de Tête Ronde

DSC9885modifi (Large)

photo de Laurent

20150212142613 (Large)

photo de Laurent

P2120140 (Large)

premiers virages sous le col du Petit Valloar, devant la Sanguineirette

P2120142 (Large)

 

20150212 143854 (Large)

photo de Laurent

14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 09:46

Le 11 février 2015

Après une course facile la veille pour appréhender la nivologie du coin on se lance dans la belle course de la vallée, à savoir le couloir de la raie des fesses situé sous les escarpements dolomitiques de Fort Carra. Une ligne évidente durant l’approche, avec 300 m de couloir encaissé et un peu tortueux qui se rétrécit en se raidissant dans les derniers mètres, le tout dans une ambiance austère accentuée par l’ombre de cette face nord et les falaises déversantes. La longue approche par la route du vallon de Gialorgues puis le mélézin ne montrent aucun signe d’instabilité du manteau neigeux, mais je m’assurerai par une coupe puis un test de glissement de la bonne nivologie du couloir lui-même. La raie des fesses semble stable, et après une heure de montée et une descente intermédiaire pour se mettre en confiance on troquera définitivement les crampons contre les skis pour une belle descente en poudreuse tassée, une reprise tout en douceur de la pente raide en cette saison 2015 !

P2120117 (Large)P2110028 (Large)P2110042 (Large)P2110068 (Large)P2110093 (Large)

couloir de la raie des fesses à Fort Carra, depuis Saint-Dalmas le Selvage

Sommet : 2550 m

Dénivelée : 1100 m

Difficulté : 4.3, 300 m de couloir étroit à 45° environ

P2120116 (Large)

le couloir sous les tours crénelées de Fort Carra

P2120117 (Large)

détail du couloir de la raie des fesses, une belle ligne encaissée et sinueuse...

P2110028 (Large)

approche dans le mélézin

P2110029 (Large)

 

20150211115501 (Large)

sondage (concluant, apparemment pas de couche fragile) en bas du couloir, photo de Laurent 

P2110039 (Large)

dans le premier tiers du couloir

P2110042 (Large)

les perspectives se creusent

DSC03551 (Large)

photo de Nicolas

P2110050 (Large)

après le rétrécissement final

20150211135839 (Large)

à la sortie, photo de Laurent

DSC03573 (Large)

photo de Nicolas

P2110068 (Large)

sortie au soleil...

P2110070 (Large)

... avec vue sur les reliefs dolomitesques de Fort Carra

DSC03596 (Large)

dérapage sur les premiers mètres verglacés, photo de Nicolas

P2110075 (Large)

premiers virages

P2110082 (Large)

au fond de la raie    

DSC03630 (Large)

photo de Nicolas

P2110091 (Large)

 

P2110093 (Large)

 

20150211 151511 (Large)

photo de Laurent

P2110100 (Large)

dans le cône sous le couloir

 

une petite vidéo :

link

14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 09:45

Le 10 février 2015

Après la virée ski et grimpe en Toscane on se dirige vers le Mercantour avec des randonnées en étoile autour du joli village de Saint-Dalmas le Selvage, blotti tout au fond de la vallée de la Tinée. Vu les risques nivologiques apparemment importants on commencera ces quelques journées de ski de randonnée par une des classiques du coin : le mont Aunos, pour lequel la montée par la mélézaie puis sur une crête écarte les risques d’avalanches. Une jolie randonnée facile au final, mais un peu corsée par la descente en forêt où les mélèzes et les souches tiendront lieu de piquets de slalom (non flexibles...).

 

mont Aunos depuis Saint-Dalmas le Selvage, par le col de l'Anelle

Sommet : 2500 m

Dénivelée : 1050 m

Difficulté : 2.2

P2100016 (Large)

sur la croupe sommitale, face au Ténibre

P2100019 (Large)

descente en poudreuse dans les clairières...

P2100021 (Large)

... et la forêt, parfois dense !

18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 19:16

Les 17 et 18 janvier 2015

Reprise du ski de randonnée après une des rares chutes de neige de la saison, mais en l’absence de sous-couche sous 2000 m un départ élevé s’impose. On s’oriente donc vers les pentes du Queyras autour de Saint-Véran, là où les alpages herbeux  et les routes atteignant l’altitude de 2000 m permettent de chausser les skis tout en gardant leurs semelles planes.

Le froid et le vent discret garantiront en effet de très bonnes conditions dans les 20 à 40 cm de neige déposée vendredi, du vrai ski de poudreuse comme cet hiver sec et doux n’en aura pas souvent permis. On traçera donc de jolies lignes brisées puis courbes samedi sur le pic Traversier et dimanche sur la tête de Jacquette, sous puis au-dessus des mélèzes coiffés de blanc, avec malgré tout un peu d’appréhension, pour les semelles vu l’enneigement encore faible et pour les skieurs le dimanche vu le manteau instable, avec notamment une grosse plaque partie naturellement versant est de la pointe de Rasis !

DSC1956 (Large)DSC1990 (Large)DSC2009 (Large)DSC2029 (Large)DSC2066 (Large)DSC2087 (Large)P1000225 (Large)DSC2023 (Large)DSC2072 (Large)

 

J1 : pic Traversier depuis le pont de Lariane, redescente versant oust

Sommet : 2900 m

Dénivelée : 1050 m (2000-2900-2550-2700-2000)

Difficulté : 2.1

J2 : tête de Jacquette depuis pré La Chalp

Sommet : 2900 m

Dénivelée : 1300 m (1900-1850-2750-2400-2750-1850-1900)

Difficulté : 2.2

DSC1956 (Large)

J1 : dans la forêt sous le col de Longet

DSC1964 (Large)

J1 : premiers virages versant ouest sous le pic Traversier

DSC1974 (Large)

J1 : dans la poudre face à la tête de Longet

P1000225 (Large)

J1 : photo d'Olivier

DSC1984 (Large)

J1 : les stigmates de la descente

DSC1990 (Large)

J1 : remontée au col de Longet

 

 

DSC2009 (Large)

J2 :  premier soleil sur la crête de la Rousse vue depuis Saint-Véran    

DSC2023 (Large)

J2 :  à la montée vers la cabane du Puy

DSC2029 (Large)

J2 :  à 2300 m

DSC2033 (Large)

J2 :  à 2400 m sous la face est de Rasis...

P1000253 (Large)

J2 : photo d'Olivier

DSC2040 (Large)

J2 :  ... bien plaquée, avec un départ naturel

DSC2048 (Large)

J2 :  arrivée au sommet de Jacquette, devant les mélézins en habit d'hiver

DSC2052 (Large)

J2 : devant Chambeyron et la Font Sancte

DSC2060 (Large)

J2 : première descente...

DSC2066 (Large)

J2 : ... et ses traces

DSC2072 (Large)

J2 : seconde montée

DSC2087 (Large)

J2 : rayon blanc sur le mélézin

21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 20:36

Les 20 et 21 décembre 2014

Pour un skieur de randonnée Marseille offre l’inconvénient d’être située à plus de 2 heure de route des massifs Alpins… mais aussi l’intérêt d’offrir un large éventail de massifs aux climats dissemblables à des temps de trajet relativement proches, ce qui permet d’optimiser le choix de la destination en fonction des conditions nivo-météorologiques, avec par exemple Dévoluy et Champsaur bien lotis par les flux de nord-ouest, Pelvoux par les flux de sud-ouest ou chaîne frontalière par les flux d’est…

En ce début d’hiver où les flux de sud-est doux et humides ont prédominé, on part donc skier dans le Mercantour au-dessus de Nice. On effectuera dans ce massif effectivement bien enneigé au-dessus de 2200 m une belle croisière à skis au-dessus de la Côte d'Azur, avec escale au refuge d’hiver de Nice, atteint le samedi via la baisse du Basto, skiée sur une neige rosie par les derniers rayons près de 3000 m au-dessus de la Grande Bleue. Le tour du Clapier permettra le lendemain de découvrir plusieurs vallons bien skiants, dont versant italien un vallon supérieur du Muraion en poudreuse légère, et un splendide panorama sommital à 360°, depuis le 3000 le plus méridional des Alpes, de l’arc alpin au nord au cap d’Antibes au sud-ouest, en passant par les Apennins au sud-est et la Corse au sud !

Au final de bonnes conditions de ski au-dessus de 2200 m, presque inespérées en ce début d’hiver bien sec ailleurs dans les Alpes, une solitude absolue seulement troublée par des chamois sous le lac Autier, une neige, généralement poudreuse en versants froids et transformée au soleil, vierge de traces hormis celles des chamois et renards, bref de quoi ravir les spatules et le capteur ! On reviendra donc bientôt dans ce bout de montagne maritime sauvage et esthétique, et peut-être sans le portage caillouteux un peu ingrat de la première heure depuis la route de la vallée de la Gordolasque…

DSC00853 (Large)DSC00893 (Large)DSC00914 (Large)DSC00916 (Large)DSC00935 (Large)DSC01040 (Large)DSC01042 (Large)DSC01049 (Large)

Itinéraire : pont du Gountet - lac Autier - baisse du Basto - refuge de Nice - pas est du Clapier - pas ouest du Clapier - mont Clapier - refuge de Nice - pont du Gountet

Sommet : 3050 m

Dénivelée : 2500 m

J1 : 1700-2700-2200

J2 : 2200-2750-2650-2850-2450-2850-2750-3050-1700

Difficulté : 3.1 max à la descente, courte pente à 45° à la montée versant ouest du pas ouest du Clapier

DSC00213 (Large)

J1 : au départ, photo de Franck

DSC00845 (Large)

J1 : portage dans le vallon de l'Autier à 1900 m...

DSC00853 (Large)

J1 : ... au milieu des jeunes chamois...    

DSC00861 (Large)

J1 : ... et de leurs parents

DSC00879 (Large)

J1 : au-dessus du lac Autier, face au versant ouest de la tête nord du Basto

DSC00893 (Large)

J1 : vers la baisse du Basto...

DSC00914 (Large)

J1 : ... aux derniers rayons 

DSC00916 (Large)

 

DSC00928 (Large)

J1 : crépuscule vers le cap d'Antibes

DSC00920 (Large)

 

DSC00935 (Large)

J1 : 2 heures plus tard, vue du refuge de Nice vers la voie lactée

DSC00954 (Large)

J2 : aurore depuis le refuge de Nice vers la tête du lac Autier

DSC00968 (Large)

J2 : montée au Pas de la Fous, sous le couloir Asquasciati

DSC00226 (Large)

J2 : photo de Franck

DSC00989 (Large)

J2 : sous le pas est du mont Clapier

DSC00998 (Large)

J2 : poudreuse à 2500 m dans le val Muraion    

DSC01016 (Large)

J2 : au pas ouest du mont Clapier

DSC01026 (Large)

J2 : sur les vagues de neige, au-dessus de la Grande Bleue    

DSC01036 (Large)

J2 : du sommet du mont Clapier, vue vers la cîme du Gelas

DSC01038 (Large)

J2 : vue vers la Corse, on reconnaît le profil de la Paglia Orba à droite

DSC01040 (Large)

J2 : vue vers la mer 3000 m plus bas et le cap d'Antibes

DSC01042 (Large)

J2 : panoramique sommital

DSC01049 (Large)

J2 : traces de montée et descente 

DSC01053 (Large)

J2 : en haut du vallon du mont Clapier, face à la mer

DSC01055 (Large)

J2 : virages au-dessus de la mer, moins de 24 heures avant la baignade sur la côte bleue !

7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 20:18

Les 6 et 7 décembre 2014

Mini-raid à skis de deux jours dans les Alpes de Haute-Provence, dans cette haute vallée de l’Ubaye parmi les plus sauvages et isolées des Alpes, là où aucune route, refuge gardé ou même sentier sur-fréquenté ne viennent troubler la wilderness des 15 km de vallon entre Maljasset et le col Longet. On ne croisera donc pas âme qui skie durant ces 2 journées passées autour du bric de Rubren, et profitera seuls du refuge Boerio, blotti au bord du lac de Mongioia, peut-être le plus haut d’Europe à 3100 m.

En ce mois de décembre l’enneigement skiable ne débute qu’à 2100 m en versant nord, le revers de la médaille pour un skieur marseillais qui nageait encore sans combinaison dans la Grande Bleue fin novembre, et on chausse donc au plan de Parouart après une heure de portage, avant la longue montée vers la cabane, atteinte à la nuit tombante et sous le blizzard d’est, l’occasion d’apprécier comparativement les -3°C que nous a réservés le bivouac Boerio, doté de toute le confort que l’on peut attendre d’un refuge-bivouac… mais dénué de poêle ! Les soupes et thés dans l’estomac, la doudoune sur l’estomac nous permettront de dormir dans le freezer sans finir remplis de glaçons comme nos gourdes…

Au petit matin la tempête de la vent de la nuit a passé l’aspirateur au-dessus de nos bonnets, et on se réveille devant une belle aurore libre de nuage et des faces est complètement plâtrées aux allures patagoniennes ! Par contre toutes les pentes ouest semblent bien chargées, et on renonce donc au tour du pic de Malacoste pour improviser un tour moins skiant mais apparemment moins plaqué autour du bric de Rubren, du pas de Salsa, du col de Cornascle et de la baisse de la Gavie… . De quoi profiter des 10 à 20 cm de neige fraîche qui recouvrent les vallons de la haute-Ubaye, tant mieux pour les skieurs qui sinusoïdent dans les gerbes de poudreuse, tant pis pour les semelles qui pâtiront parfois des cailloux cachés… au-dessus de 2500m paradoxalement, la pluie ayant plus bas créé une sous-couche dure portante protectrice ! Le retour par la tête de la Gavie offre une belle dernière descente, longue et soutenue, en pompon sur le bonnet d’une grande traversée esthétique et variée mais parfois peu skiante.

DSC00278 (Large)DSC00301 (Large)DSC00321 (Large)DSC00389 (Large)DSC00447 (Large)DSC00336 (Large)DSC00334 (Large)DSC00339 (Large)DSC00377 (Large)

tour du bric de Rubren, retour par la Tête de la Gavie, nuit au bivouac Boerio

J1 : 1900-3100

J2 : 3100-3200-2850-3100-2650-2900-1900

DSC00228 (Large)

au départ portage devant les escarpements sud du Péouvou

DSC00237 (Large)

dans le refuge-bivouac Boerio, avant de dormir dans le freezer par -3°C

DSC00269 (Large)

le lendemain à l'aurore, devant la tête de Malacoste    

DSC00278 (Large)

vers le nord-ouest

DSC00286 (Large)

à travers la fenêtre du bivouac

DSC00295 (Large)

la table plâtrée

DSC00301 (Large)

lever de soleil dans le refuge

DSC00307 (Large)

 

20141207 080912 (Large)

photo de Laurent

DSC00321 (Large)

devant la crête de Rubren plâtrée

DSC00327 (Large)

dans la montée au pas de Salsa, au fond le refuge

DSC00334 (Large)

 

DSC00336 (Large)

 

DSC00339 (Large)

au pas de Salsa, dans le blizzard

DSC00354 (Large)

descente dans le vallon du lac du Loup

DSC00362 (Large)

dans la remontée au col de Cornascle

DSC00377 (Large)

descente du versant sud-ouest du col de Cornascle 

20141207 111842 (Large)

photo de Laurent

DSC00389 (Large)

 

DSC00405 (Large)

dans la remontée à la baisse de la Gavie

DSC00407 (Large)

devant le pic du Pelvat

DSC00413 (Large)

premiers virages versant nord de la Gavie

DSC00419 (Large)

 

20141207 133640 (Large)

photo de Laurent

DSC00447 (Large)

23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 20:32

Le 23 novembre 2014

Au lendemain de la première sortie de ski de randonnée de la saison 2014-2015 on prend l'option hors-piste dans le vallon du Fontenil, vu la foule des pistes du Combeynot. L'orientation nord-est laissait encore la veille espérer une descente en poudreuse, mais vu le gros redoux humide du jour (pluie jusqu'à plus de 2500 m) et l'effet de serre sous les nuages poussées par le vent de sud il n'en sera finalement rien, avec un dégradé de neige trempée... à neige humide entre les Boussardes et le col des Jumelles sud.

On se consolera malgré tout sous les belles éclaircies de l'après-midi sur une neige restant bien skiable, pas trop collante ni trop profonde, dans un massif bien enneigé dès 2200 m (avec 1m30 mesurés par sondage sous la brèche du vallon de la route à 2700 m)... et un vallon effectivement désert, avant une nouvelle baignade sur la côte bleue le lendemain !

DSC09908 (Large)DSC09942 (Large)DSC09956 (Large)DSC09980 (Large)DSC09950 (Large)DSC09974 (Large)

Col des Jumelles sud au départ des Boussardes par le vallon du Fontenil

Sommet : 3000 m

Dénivelée : 1400 m

Difficulté : 3.1

DSC09908 (Large)

au départ dans le temps peu engageant du début de matinée...

DSC09918 (Large)

... qui laissera la place à de belles éclaircies dès 10h    

DSC09938 (Large)

devant le pic du lac de Combeynot et son couloir nord skié en 2010

DSC09942 (Large)

formes et couleurs à 2700 m

DSC09948 (Large)

arrivée au col des Jumelles Sud

DSC09950 (Large)

 

DSC09956 (Large)

vue sur les Agneaux au col

DSC00157 (Large)

panoramique sur les Ecrins, photo de Franck

DSC09960 (Large)

 

DSC09970 (Large)

 

DSC09974 (Large)

à la descente à 2600 m

DSC09976 (Large)

de la neige humide mais restant bien skiable

DSC09980 (Large)

les gendarmes du Rocher de Guerre

23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 20:19

Le 22 novembre 2014

Inauguration de la saison de ski de randonnée dans le Briançonnais aux abords du col d'Izoard. Moins de 24 heures après la baignade durant une séance de trail sur la côte bleue, dans une mer qui flirte encore avec les 20°C, on vient goûter aux neiges de l'ouest-Queyras au-dessus du Laus. La neige commence à porter les stigmates d'une semaine de douceur et de soleil, mais on pourra encore profiter de quelques arpents de poudreuse au-desus des mélèzes pas encore complètement déshabillés...

DSC09854 (Large)DSC09846 (Large)DSC09870 (Large)DSC09902 (Large)

Col de Chaudemaison depuis le Laus par la bergerie du Balais

Sommet : 2850 m

Dénivelée : 1100 m

Difficulté : 2.3

DSC09846 (Large)

à la bergerie à 2200 m

DSC09854 (Large)

arrivée au col à 2850 m

DSC09870 (Large)

devant les Ailefroide, le Pelvoux et la Barre

DSC09874 (Large)

bonne neige au début de la descente, la preuve en traces...

DSC00137 (Large)

... et en action, photo de Franck

DSC09892 (Large)

 

DSC09896 (Large)

 

DSC09902 (Large)

18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 18:46

Le 18 mai 2014

Après la grosse journée de la veille sur le glacier d’Armande, on vient clore la saison de ski 2014 sur les pentes du Combeynot au-dessus du col du Lautaret. Le couloir nord oriental du Roc Noir de Combeynot, repéré le week-end précédent dans un couloir voisin, offre 500 mètres de pente avec une sortie raide et alpine sous les corniches de la crête sommitale, le tout après un départ skis aux pieds de la voiture depuis le ruban de bitume de la route.  Le départ un peu impressionnant sous la corniche et les dizaines de virages sautés dans la poudreuse puis la moquette nous reposeront bien de la grosse bambée de la veille, et permettront de solder une saison bien mal débutée vu le défilé de tempêtes du début d’hiver… Mais des migrations opportunistes vers le soleil et la poudreuse de l’Iran et un printemps bien ensoleillé permettront ensuite d’émousser les carres et de graver les semelles dans de superbes courses, que ce soit dans les couloirs vierges du Dena ou les classiques glaciaires des Ecrins !

DSC02074 (Large)DSC02110 (Large)DSC02126 (Large)DSC02135 (Large)

Sommet : 3100 m

Dénivelée : 1100 m

Difficulté : 4.3, couloir avec 400 m à 40° et 150 m à 45°

DSC02273 (Large)

vue depuis le col du Lautaret des itinéraires de montée et de descente

DSC02069 (Large)

jeux de lumières au col du Lautaret

DSC02072 (Large)

vue vers le pic Gaspard

DSC02074 (Large)

sur les névés du départ, face à l'objectif à droite

DSC02089 (Large)

 

DSC02099 (Large)

à 2500 m, peu avant le déchaussage à la base du couloir

DSC02110 (Large)

en bas des 500 m de couloir...    

DSC02118 (Large)

 

DSC02124 (Large)

le soleil joue à cache-cache

DSC02126 (Large)

à 3000 m sous les corniches sommitales

20140518 112117 (Large)

à la sortie, photo de Laurent

DSC02135 (Large)

du sommet, vue vers la Barre des Ecrins

DSC02137 (Large)

petite désescalade avant le chaussage...

DSC02143 (Large)

 

DSC02153 (Large)

prmiers virages, 1000 m au-dessus du col du Lautaret

DSC02158 (Large)

 

DSC02198 (Large)

Laurent en action

DSC02233 (Large)

vue vers le couloir skié le WE précédent, à droite de l'aiguille rocheuse

DSC02236 (Large)

 

DSC02257 (Large)

sous le cône du couloir

18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 18:11

Le 17 mai 2014

Dernier week-end de ski de randonnée d’une riche saison 2014, cosmopolite entre glaciers des Ecrins et couloirs des Zagros… En cette mi-mai l’objectif est de skier le col Claire dans le beau cadre glaciaire tourmenté du cirque du Lautaret. J’avais repéré l’itinéraire lors du tour de la Meije en mai 2013, l’occasion d’imaginer quelques lignes brisées de montée et courbes de descente à travers les barres de falaises et de séracs du glacier d’Armande, sous les murailles crénelées de la pointe des Pichettes.

L’itinéraire, popularisé par les sites collaboratifs sur Internet, semble présenter de bonnes conditions au vu des nombreux parcours de ce mois de mai 2014, et c’est donc à 4h45 que le réveil sonne en ce frais samedi matin au fond de la vallée de Villar d’Arène… Les 1600 mètres de dénivelée seront gravis en 5 longues heures d’un parcours varié entre traversées de torrents sur tronc et de rimayes sur pont de neige, montées en lacets sous les séracs et sur des éperons ski sur le sac, ou rappel au-dessus d’un glacier suspendu. L’ambiance reste exceptionnelle tout du long dans un véritable palais des glaces à ciel ouvert, où l’on se faufile au mieux entre séracs, falaises et plaques de glace vive vissés sur l’immense pan glacé des versants nord de la pointe Nérot au Pavé, du grand ski de haute montagne glaciaire des Ecrins à l’habit chamoniard…

Parvenus à la rimaye du couloir sommital, la sécheresse de la pente et l’horaire un peu tardif nous dissuadent de pousser au sommet, et on remplace donc sous les skis la glace bleue qui nous domine par une poudreuse de mai, face au mur de glace du glacier suspendu des Pichettes… Plus bas la neige se fait moins abondante, et on se hâte de trouver le meilleur passage entre les plaques de glace sous la menace de la barre de séracs qui nous domine. Une fois parvenus en bas du glacier l’épée de Damoclès de la barre de séracs s’est émoussée, et on profite alors libres de toute tension nerveuse de la bonne neige de printemps puis de névé qui tapisse encore le vallon du Lautaret jusqu’à 1800 mètres. Belle descente donc que ces 1400 mètres de godille, débutée dans la poudreuse au-dessus des séracs et terminée dans les crocus, et une course décidément majeure dans un cirque glaciaire où les séracs font de la résistance au réchauffement climatique et de la figuration face aux spatules des skieurs.

DSC01609 (Large)DSC01646 (Large)DSC01650 (Large)DSC01682 (Large)DSC01728 (Large)DSC01777 (Large)DSC01712 (Large)DSC01812 (Large)DSC02060 (Large)

Sommet : 3400 m (arrêt à 3200 m)

Dénivelée : 1600 m

Difficulté : 4.3 pour la partie parcourue, pentes raides et exposées à la descente entre 3100 et 2800 m

DSC02062 (Large)

vue des itinéraires de montée et de descente, depuis le col du Lautaret

DSC01609 (Large)

devant le front du glacier noir du Lautaret à 2400 m    

DSC01619 (Large)

sous les séracs terminaux du glacier de l'Homme

DSC01625 (Large)

devant les séracs mal accrochés du glacier supérieur du Lautaret

DSC01635 (Large)

 

DSC01646 (Large)

devant les aiguilles de glace du glacier du Lautaret

DSC01648 (Large)

 

DSC01650 (Large)

 

DSC01654 (Large)

détail des sculptures de glace

DSC01660 (Large)

 

DSC01662 (Large)

entre les séracs...

DSC01672 (Large)

...devant le pic Gaspard

DSC01682 (Large)

dans le cône du couloir de montée

DSC01706 (Large)

sur le glacier supérieur du Lautaret, après le couloir de montée

DSC01712 (Large)

devant les pointes Piaget et des Pichettes

DSC01720 (Large)

 

DSC01728 (Large)

arrivée au rappel, devant la pente de glace du col Claire

DSC01734 (Large)

au rappel

Ski-de-rando-2014-ter 3751 (Large)

dans le rappel, photo de Franck

DSC01756 (Large)

devant la rimaye du col Claire, on s'arrêtera là...

DSC01777 (Large)

premiers virages au-dessus du glacier suspendu des Pichettes

DSC01794 (Large)

 

DSC01799 (Large)

 

DSC01812 (Large)

 

DSC01821 (Large)

en peu en-dessous au niveau du sérac rive gauche du glacier d'Armande    

20140517 111923 (Large)

photo de Laurent

DSC01835 (Large)

 

DSC01843 (Large)

 

DSC01851 (Large)

sous les immeubles de glace mal accrochée !

DSC01858 (Large)

devant le goulet central, ravagé par les coulées de neige et de glace

DSC01863 (Large)

 

20140517 112650 (Large)

photo de Laurent

DSC01881 (Large)

 

DSC01914 (Large)

 

DSC01925 (Large)

 

DSC01947 (Large)

devant les séracs terminaux du glacier d'Armande

DSC02011 (Large)

 

DSC02019 (Large)

vue rétrospective de ce qui a été descendu...

DSC02023 (Large)

dans le vallon du Lautaret à 2100 m

DSC02025 (Large)

après le ski sur glace, le ski sur herbe...

DSC02028 (Large)

derniers virages sous le glacier suspendu du Fauteuil

DSC02054 (Large)

au déchaussage final à 1800 m, pas mal pour une mi-mai d'une saison moyennement enneigée...

DSC02060 (Large)

au retour, petite session de rodéo au-dessus du torrent de la Romanche

Ski-de-rando-2014-ter 3761 (Large)

photo de Franck

Rechercher