18 octobre 2020 7 18 /10 /octobre /2020 18:01

Le 17 octobre 2020

Retour sur la mini grande voie littorale située sur les falaises de Méjean, cette fois-ci au soleil pour mieux profiter de la belle ambiance et du beau rocher des lieux. 
Un bel itinéraire, certes court sur ces falaises maritimes qui n’excèdent pas 30 mètres de hauteur, mais déroulant ses 3 longueurs sur un beau calcaire varié et sculpté qui déploie tous ses charmes : fossiles, cannelures, gouttes d’eau, rocher alvéolé, dalle lisse à inclusions d’aragonite… On grimpe face à la rade de Marseille et à l’archipel du Frioul quelques mètres au-dessus de l’eau et des points noirs des castagnoles, et la dernière longueur s’avère absolument superbe en pilier à trous et à bacs, dalle rayée d’une fissure à doigts puis dalle à aplats. On est évidemment loin de l’ampleur et de la hauteur des voies des calanques, mais vu la beauté du sentier littoral d’accès et l’intérêt de ces 3 longueurs (plus avec les 2 autres couennes accessibles après les 2 longueurs en traversée) il serait dommage de ne pas découvrir cette petite pépite de calcaire de la côte bleue !
Vu la complexité de l’accès (tout le jeu consistant à savoir à quel niveau quitter le chemin littoral pour rejoindre le trait de côte) et la discrétion de cette voie uniquement visible de la mer (repérée en kayak de mon côté) je vais donc ébaucher ci-dessous un topo.

Topo détaillé

Approche

Du parking de Grand Méjean (attention route étroite et raide fermée aux non-résidents entre autres en été) ou de celui des Caucarrières, rejoindre à pieds le point GPS suivant : 43.32914 N 5.22636E, qui se situe au niveau d’un thalweg marqué, traversé par le sentier littoral, à peu près à mi-distance entre Grand Méjean et la calanque de l’Erevine.

Descendre alors le fond de ce thalweg jusqu’à la mer : délicat sous le sentier sur éboulis instables, puis désescalade facile juste au-dessus de la mer. Une fois parvenu sur les rochers de bord de mer, traverser au mieux vers l’ouest une cinquantaine de mètres jusqu’à buter sur une faille exposée nord. Franchir cette faille par un pas en écart et poursuivre vers l’ouest jusqu’à voir la première plaquette (on passe une lunule en lambeaux), au niveau de plusieurs fossiles (coordonnées GPS 43.3287N 5.22617E).

Il peut-être plus commode de s’équiper sur une plate-forme rocheuse située juste avant la faille (pas de vire ou terrasse au niveau du premier point).

L1 (environ 30 mètres) : traverser à flanc jusqu’à un éperon par des simili-cannelures, relais semi-suspendu et inconfortable sur scellement + plaquette à l’angle de l’éperon situé en face du départ

Cotation 5b, cotation obligatoire 5b

L2 (environ 20 mètres) : poursuivre à flanc sur du rocher blanc sur 10 mètres. Le caillou devient ensuite plus fracturé et prisu, traverser une cheminée puis poursuivre en ascendance jusqu’à la grande terrasse à la base de L3, relais - confortable donc - à construire avec grande sangle sur becquet

Cotation 5b puis 4c, cotation obligatoire 5a

L3 (environ 25 mètres) : traverser en ascendance vers la gauche jusqu’à rejoindre la ligne spitée la plus à gauche, à la base du pilier en rocher alvéolé. Gravir ce pilier à trous, raide mais prisu, jusqu’à rejoindre la dalle suspendue qui le domine. Remonter cette dalle superbe, fissure verticale puis aplats, à la fin traverser à gauche vers la main courante qui permet de sortir de la falaise. Relais possible (suspendu) sur le relais chaîné au sommet de la dalle (à droite de la main courante donc).

Cotation 5b pour le pilier, pour la dalle 5c puis 6a, cotation obligatoire 5c

Il est possible depuis la terrasse du bas de L3 de gravir 2 autres voies en moulinette : à l’extrême droite un dièdre en 5b d’une quinzaine de mètres, et au milieu une dalle en 5c d’environ 25 mètres. Au final de quoi remplir une après-midi complète, entre randonnée sur un sentier douanier panoramique, escalade sur 3, 4 ou 5 longueurs, et éventuellement deep water solo et/ou visite en masque et tuba des fonds sous-marins, pas les plus beaux de la côte bleue vu leur orientation sud mais tout de même décorés de quelques gorgones et peuplés de bancs de castagnoles, rascasses à dénicher dans les trous !

NB1 : je ne connaîs pas l’ouvreur et équipeur de ces voies… que je remercie malgré tout au passage. Il pourra bien sûr me contacter s’il ne juge pas opportun de publier le topo de ces (ses) voies sur ce site.

NB2 : les goujons des 2 premières longueurs s’avèrent bien rouillés, vigilance donc (même si dans ces 2 premières longueurs la mer ne se trouve que quelques mètres en contrebas) et je décline évidemment toute responsabilité quant à cette voie dont le parcours n’engage que ses grimpeurs

NB3 : voie à l’ambiance très marine dans ses 2 premières longueurs, on évolue à moins de 5 mètres de la surface. Parcours possible en deep water solo donc (éventuellement jusqu’à Cap Méjean avec quelques sections très dures à éviter en nageant), à éviter par mer formée

NB4 : cette falaise fait partie d’une zone acquise et protégée par le conservatoire du littoral. Son équipement n’ayant sans doute pas été officialisé, merci de ne pas publier ce topo sur un site collaboratif à l’audience plus large que ce site, du genre camptocamp…

NB5 : il serait possible d'accéder à L3 en rappel depuis le haut, mais ce serait malaisé et nécessiterait encordement et assurage sur les points de la main courante, bof...

NB6 : ça suffit les nota bene !

l'approche sur le sentier littoral, ambiance Esterel puis calanques
l'approche sur le sentier littoral, ambiance Esterel puis calanques

l'approche sur le sentier littoral, ambiance Esterel puis calanques

fin d'approche en scrambling de bord de mer sur un rocher à fossiles
fin d'approche en scrambling de bord de mer sur un rocher à fossiles
fin d'approche en scrambling de bord de mer sur un rocher à fossiles

fin d'approche en scrambling de bord de mer sur un rocher à fossiles

L1 en traversée sur cannelures
L1 en traversée sur cannelures
L1 en traversée sur cannelures

L1 en traversée sur cannelures

L2 sur dalle à gouttes d'eau puis rocher plus fracturé
L2 sur dalle à gouttes d'eau puis rocher plus fracturé

L2 sur dalle à gouttes d'eau puis rocher plus fracturé

la magnifique L3 verticale en pilier raide puis dalle, à fissure puis aplats
la magnifique L3 verticale en pilier raide puis dalle, à fissure puis aplats
la magnifique L3 verticale en pilier raide puis dalle, à fissure puis aplats
la magnifique L3 verticale en pilier raide puis dalle, à fissure puis aplats
la magnifique L3 verticale en pilier raide puis dalle, à fissure puis aplats
la magnifique L3 verticale en pilier raide puis dalle, à fissure puis aplats

la magnifique L3 verticale en pilier raide puis dalle, à fissure puis aplats

au relais sommital, vues de détails d'une mante religieuse
au relais sommital, vues de détails d'une mante religieuse
au relais sommital, vues de détails d'une mante religieuse

au relais sommital, vues de détails d'une mante religieuse

LA (petite) grande voie de la côte bleue, le topo
LA (petite) grande voie de la côte bleue, le topo
LA (petite) grande voie de la côte bleue, le topo

commentaires

Rechercher