24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 16:34

Le 21 juillet 2020

Voie "altore" à la Punta d'Arghjavara, 5 longueurs, équpé, 6a+ max

5c+/5c/6a+/6a/6a

Après la descente de la Purcaraccia en canyonisme le matin, on troque le baudrier à jupe contre un baudrier d’escalade pour aller grimper sur le versant sud-est de la Punta d'Arghjavara, juste au-dessus du torrent… de la Purcaraccia. Une approche courte d’une vingtaine de minutes, relativement facile dans un maquis clairsemé et sur une sente bien marquée de cairns, un équipement « clés en mains » avec des pas bien protégés au-delà du 5c (mais souvent obligatoires) en font avec justesse une grande voie « classique » de Bavella. Sans y trouver la sauvagerie et la beauté du cadre de « u companieru » 2 jours plus tôt, on y profite sans stress (malgré des pas durs et mal protégés hors cotation au départ de L1 et L4 ?) d’une grimpe variée entre les dalles des 2 premières longueurs et les taffonis des 2 dernières, sur un granite rouge lisse puis sculpté toujours aussi beau, avant de rejoindre les rappels de descente commodes de « Torre di l’Alba ».

dans les 2 premières longueurs en dalle, devant les aiguilles de Ferriate
dans les 2 premières longueurs en dalle, devant les aiguilles de Ferriate
dans les 2 premières longueurs en dalle, devant les aiguilles de Ferriate

dans les 2 premières longueurs en dalle, devant les aiguilles de Ferriate

taffonis à la sortie, avant les rappels de "Torre di l'Alba"
taffonis à la sortie, avant les rappels de "Torre di l'Alba"
taffonis à la sortie, avant les rappels de "Torre di l'Alba"

taffonis à la sortie, avant les rappels de "Torre di l'Alba"

24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 16:25

Le 19 juillet 2020

Voie "u companieru" à la pointe 1051 des Ferriates, 5 longueurs, équipé, 6a max

5c/5b/6a/6a/5c à mon sens

Première grande voie à Bavella, 10 ans après ma découverte du secteur en randonnées pédestres ; « u companieru » est absolument superbe du début à la fin avec une vraie ambiance montagne sur ces aiguilles de granite un peu périphériques de Bavella : vue mer et sur le coeur du massif derrière la dentelle de granite et de pins de la crête des Ferriate, dans une géologie fantasmagorique qui évoque des estampes asiatiques. La voie se mérite avec près de 2 heures d'approche, dont une dernière demi-heure dans le maquis façon petit poucet et/ou cochon sauvage à la recherche d’une sente peu visible et parcourue à travers bruyère et arbousiers, mais on y profite de beaux points de vue, particulièrement à partir de Foce Finosella, lorsqu’on ne scrute pas le sol à la recherche des cairns providentiels !
« U companieru » déroule ses 5 longueurs sur un magnifique granite rouge, à travers dalles et taffonis  ; elle se ... corse à partir de L3 avec un petit rétablissement pas évident puis surtout L4 et son pas d'adhérence pure au-dessus du point. Un peu d'hésitation d'ailleurs de mon côté dans ce pas en 6a en friction, pas trop l'habitude de l'adhérence sur granite mais plus des gouttes d’eau des calanques... 
Quoi qu’il en soit, le rocher reste excellent du début à la fin, un beau granite rugueux avec de rares blocs posés sur les vires, et l’équipement bon, même si typé montagne avec un gros espacement jusqu'au petit 5. Les pas de 5c et plus sont par contre protégés mais généralement obligatoires, les points étant situés sous la difficulté. Les sangles s’avèrent souvent utiles pour cravater lunules et becquets, particulièrement dans L5 peu protégée.
Une belle expérience en guise de première à Bavelle, et de quoi se convertir au granite local pour de nombreuses autres virées à venir !

la faune locale au départ, sangliers, cochons sauvages... et hybrides
la faune locale au départ, sangliers, cochons sauvages... et hybrides

la faune locale au départ, sangliers, cochons sauvages... et hybrides

dans l'approche, les aiguillettes de granite rouge où s"accrochent les pins vers la Punte Diputata
dans l'approche, les aiguillettes de granite rouge où s"accrochent les pins vers la Punte Diputata
dans l'approche, les aiguillettes de granite rouge où s"accrochent les pins vers la Punte Diputata
dans l'approche, les aiguillettes de granite rouge où s"accrochent les pins vers la Punte Diputata

dans l'approche, les aiguillettes de granite rouge où s"accrochent les pins vers la Punte Diputata

vue de l'éperon à gravir (au centre droite de la face au soleil sur la dernière photo)
vue de l'éperon à gravir (au centre droite de la face au soleil sur la dernière photo)
vue de l'éperon à gravir (au centre droite de la face au soleil sur la dernière photo)

vue de l'éperon à gravir (au centre droite de la face au soleil sur la dernière photo)

les taffonis de L1
les taffonis de L1

les taffonis de L1

L2 et son paysage environnant d'estampes asiatiques
L2 et son paysage environnant d'estampes asiatiques
L2 et son paysage environnant d'estampes asiatiques

L2 et son paysage environnant d'estampes asiatiques

L3
L3
L3
L3

L3

le pas de dalle de L4
le pas de dalle de L4

le pas de dalle de L4

fin de L4 devant la Méditerranée
fin de L4 devant la Méditerranée
fin de L4 devant la Méditerranée

fin de L4 devant la Méditerranée

sur l'arête sommitale dans L5
sur l'arête sommitale dans L5
sur l'arête sommitale dans L5
sur l'arête sommitale dans L5
sur l'arête sommitale dans L5

sur l'arête sommitale dans L5

le rappel (en fil d'araignée)
le rappel (en fil d'araignée)

le rappel (en fil d'araignée)

retour sous la Punta Tafunata et comité d'accueil à l'arrivée
retour sous la Punta Tafunata et comité d'accueil à l'arrivée

retour sous la Punta Tafunata et comité d'accueil à l'arrivée

24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 16:24

Le 18 juillet 2020

Voie "Tafonissimo" sur la falaise de Rossolino, 5 longueurs, partiellement équipé, 6a max

5c/5b/4b/4c(par le dièdre de droite)/6a (dernière longueur non parcourue à cause de la pluie)

Seconde grande voie de ce séjour corse après Candella di l'oru la veille : après une approche sur le GR20 c'est toujours aussi beau sur ces taffonis tridimensionnels qui rappellent les étages grès et calcaire de Canaille en rocher plus solide. Un régal pour les yeux mais aussi les chaussons dans les 2 premières longueurs, les trous traversants, becquets et autres alvéoles permettant de rester dans le 5 même dans du très raide voire même légèrement déversant. Les 2 longueurs suivantes sont plus anecdotiques sur une arête parfois un peu délitée, mais offrent de jolies vues sur les vasques du Tavignano qui sont autant d'invitations à la baignade, un autre jour pour nous vu la pluie qui s'invite au sommet de L4, une excuse toute trouvée pour certain(e)s pour échapper au 6a de L5 ! La météo instable de l’après-midi permettra d’ailleurs de passer de longues heures dans l’habitacle de la voiture en route vers Bavella sans trop d’envies d’extérieur…

l'approche par la vallée du Tavignano
l'approche par la vallée du Tavignano
l'approche par la vallée du Tavignano

l'approche par la vallée du Tavignano

le lézard commun des montagnes corses

le lézard commun des montagnes corses

L2
L2
L2

L2

fin de L3

fin de L3

au départ de la dernière longueur (non parcourue)

au départ de la dernière longueur (non parcourue)

24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 16:22

Le 17 juillet 2020

Voie Candella di l'oru, 5 longueurs, partiellement équipé, 5b+ max
5b/4c/5b+/5b+/5b


Première voie de ce séjour en Corse, près de 10 ans après mes derniers voyages sur ce morceau de granite fiché dans la Méditerranée. Après les pozzines (tourbière corse aux allures de parcours de golf naturel) et les couloirs de la Cordillère centrale à pieds et à skis, place aux canyons et aux taffonis (formes d’érosion du granite local, parfois surréalistes !) de la Corse centrale et des aiguilles de Bavella.
On commence donc par cette voie classique réputée pour la beauté de ses taffonis dans les 2 dernières longueurs et la facilité de l’escalade dans du V peu équipé mais très facilement protégeable sur les nombreuses lunules du granite sculpté et creusé comme rarement. Après une approche bucolique sur piste puis sente raide dans la forêt de pins laricios, on profitera effectivement du rocher et de l’escalade exceptionnels de cette chandelle de granite, un régal que de progresser si facilement en mur raide sur un rocher qui ressemble à un fantasme de grimpeur , le tout dans une belle ambiance montagne sous les derniers névés du versant nord du Rotondo.

la chandelle vue durant l'approche

la chandelle vue durant l'approche

L1
L1

L1

L3

L3

L4
L4
L4

L4

départ de L5

départ de L5

Rechercher