3 août 2019 6 03 /08 /août /2019 12:10

Le 31 juillet et 1er août 2019

Cîme Saint-Robert par l'arête sud-ouest depuis la Madone de Fenestre

Sommet : 2900 m

Dénivelée : 1000 m (bivouac à 2450 m près du collet du lac de Fenestre)

Difficulté : AD+ (arête en III avec 2 passages de IV - les seuls protégés)

Après un bivouac sans lune et donc à la belle étoile aux belles étoiles de la voie lactée près du collet du lac de Fenestre, entre lacs et chamois (presqu’aussi nombreux les uns que les autres), parcours des arêtes du Saint-Robert, depuis le pas jusqu’à la cîme éponyme. C’est une course d’arêtes réputée et classique du Mercantour, à juste titre comme nous l’aurons vérifié. Une arête parfois effilée, panoramique avec la plaine du Pô à gauche et les lacs et sommets de la Gordolasque à droite, toujours un peu grimpante mais jamais trop (les chaussons seront restés sur le dos toute la journée), et sur un gneiss compact et sculpté absolument magnifique. De nombreux becquets et quelques fissures permettent de protéger aisément cette arête presque vierge d’équipements à demeure, nonobstant un piton et un spit dans les seuls passages de IV (plutôt du bon 5b/c en cotations modernes) en dièdre puis en dalle au premier tiers et à la fin. La cotation AD+ s’avère plutôt généreuse pour ces arêtes, comparé par exemple à l’arête sud de la Grand Ruine, d’autant plus que le parcours en corde tendue avec de nombreuses pauses photos ne nous aura pris que 3 heures du pas à la cîme. Quoi qu’il en soit c’est une très belle course d’alpinisme (plutôt AD- que AD+ donc à mon sens) et une première pour moi dans le vallon de la Madone de Fenestre, que je n’avais encore jamais pratiqué en ski, escalade, alpinisme ou même randonnée pédestre.

l'arête du saint-Robert et ses gendarmes de gneiss vu depuis le bivouac près du du collet du lac de Fenestre

l'arête du saint-Robert et ses gendarmes de gneiss vu depuis le bivouac près du du collet du lac de Fenestre

au bivouac : chamois, lacs et lever de couleurs au réveil
au bivouac : chamois, lacs et lever de couleurs au réveil
au bivouac : chamois, lacs et lever de couleurs au réveil
au bivouac : chamois, lacs et lever de couleurs au réveil

au bivouac : chamois, lacs et lever de couleurs au réveil

sur le fil de gneiss de l'arête
sur le fil de gneiss de l'arête
sur le fil de gneiss de l'arête
sur le fil de gneiss de l'arête
sur le fil de gneiss de l'arête
sur le fil de gneiss de l'arête
sur le fil de gneiss de l'arête
sur le fil de gneiss de l'arête
sur le fil de gneiss de l'arête
sur le fil de gneiss de l'arête
sur le fil de gneiss de l'arête
sur le fil de gneiss de l'arête
sur le fil de gneiss de l'arête
sur le fil de gneiss de l'arête
sur le fil de gneiss de l'arête

sur le fil de gneiss de l'arête

du sommet, vue sur une cordée au-dessus du collet Saint-Robert et la plaine du Pô sous sa nebbia à droute du Viso
du sommet, vue sur une cordée au-dessus du collet Saint-Robert et la plaine du Pô sous sa nebbia à droute du Viso

du sommet, vue sur une cordée au-dessus du collet Saint-Robert et la plaine du Pô sous sa nebbia à droute du Viso

à la descente sur l'éperon sud-est, vues sur le lac Blanc, le Grand Capelet et le Ponset
à la descente sur l'éperon sud-est, vues sur le lac Blanc, le Grand Capelet et le Ponset

à la descente sur l'éperon sud-est, vues sur le lac Blanc, le Grand Capelet et le Ponset

bain au retour

bain au retour

Partager cet article

Repost0

commentaires

Rechercher

QUOI DE NEUF

Boules à skis

 

le Chiran en poudreuse

 

 

 

 

ski sur la côte bleue

le Cuchon

 

d'anses en ravines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d'éperons en avens