29 juin 2019 6 29 /06 /juin /2019 17:34

Le 22 juin 2019

Itinéraire : Chibron - ruisseau du Latay – Pont du Diable – Paneyrolle – source du Mal Vallon – barres rive droite du Mal Vallon – signal des Béguines – fond du Mal Vallon – Paneyrolle - Chibron

Longue après-midi de randonnée en VTT puis à pieds sur le versant sud de la Sainte-Baume, au départ du hameau de Chibron juste à l’ouest de Signes. Après une courte montée sur route forestière, on suit d’abord le cours du Latay sur un ravissant sentier ombragé au bord du ruisseau (officiellement interdit) puis atteint la belle cascade du Pont du Diable, sa vasque rafraîchissante et ses barres de tuf. D’autres pistes permettent d’atteindre la source située sous le Gourgue de Mal Vallon, malheureusement captée et sans les vasques noyées dans la verdure rêvées ! La suite de l’ascension se fait ensuite à pieds, ou plutôt à pattes à travers sentes à sangliers et vires suspendues dans les barres rive droite, jusqu’à la crête sous le signal des Béguines où l’horizon se dégage enfin. Un vrai parfum d’aventure dans ce vallon sauvage peu ou pas parcouru (seul mammifère croisé : une biche à la descente), heureusement pour les mollets que la végétation locale tourne plus à la pinède ou à la chênaie qu’à la garrigue à kermès et ajoncs !

single aquatique le long du Latay
single aquatique le long du Latay
single aquatique le long du Latay

single aquatique le long du Latay

la cascade du Pont du Diable et son tuf
la cascade du Pont du Diable et son tuf

la cascade du Pont du Diable et son tuf

dans la montée aux Béguines
dans la montée aux Béguines
dans la montée aux Béguines

dans la montée aux Béguines

couleurs sur le retour
couleurs sur le retour

couleurs sur le retour

14 juin 2019 5 14 /06 /juin /2019 19:26

Le 13 juin 2019

Retour à la pause méridienne sur les beaux singles de la vigie de Méjean, particulièrement celui qui en descend en direction du port de Grand Méjean. Du roulage panoramique au-dessus de la mer entre les barres de calcaire blanc ou de grès rouge, mais bien technique sur la fin, comme j’en ferai les frais avec une belle chute au-dessus du vélo dans les éboulis au-dessus du chemin de fer.

sous la vigie
sous la vigie

sous la vigie

vers grand Méjean... avant le soleil

vers grand Méjean... avant le soleil

9 juin 2019 7 09 /06 /juin /2019 08:31

Le 7 juin 2019

Courte virée en VTT, sur l’une des nombreuses mesas du plateau de Vitrolles, entre les vallons de Livon et de Rouard, sur l’un des nombreux monotraces tracés dans le chêne kermès qui colonise le plateau encore plus facilement depuis l’incendie d’août 2016. Du VTT ludique, rapide et facile donc sur ces sentiers presque plats, et qui offre de jolies vues sur les mini canyons tallés dans le calcaire stratifié blanc et rose caractéristique de lieux. J’en profiterai pour aller explorer une grotte évidente en rive gauche du vallon de Livon, et dont la galerie fossile, apparemment comblée au bout d’une quinzaine de mètres, offre encore quelques concrétions multicolores et gours malheureusement bien dégradés.

paysage vitrollien

paysage vitrollien

la grotte, son porche d'entrée et ses restes de concrétions
la grotte, son porche d'entrée et ses restes de concrétions

la grotte, son porche d'entrée et ses restes de concrétions

30 mai 2019 4 30 /05 /mai /2019 17:58

Le 30 mai 2019

Découverte de la route du massif de l’Etoile entre Mimet et l’ancien ermitage de Notre-Dame des Anges, le chemin de Notre-Dame des Anges (ou « route » d’Allauch à Mimet). C’est un axe de circulation ancien, maintenant fermé à la circulation motorisée, et qui permet tout au long de ses oratoires de découvrir la grande bâtisse (désormais privée) de l’hôtellerie de Notre-Dame des Anges (l’ermitage ayant disparu), ou des points de vue sur la rade de Marseille, le tout au milieu des surprenantes falaises de dolomie ruiniformes caractéristiques du massif de l’Etoile. 
L’érosion a découpé le rocher en sculptures aux formes parfois anthropomorphiques : aiguilles, arches, tables suspendues, qui donnent aux vallons des allures de chaos dolomitique, à quelques encablures de Marseille. Une géologie insolite et magnifique, des panoramas magnifiques sur la rade, on pourrait profiter d’un site naturel exceptionnel si ce n’est que là aussi l’urbanisation a laissé ses stigmates sous la forme de grands pylônes et lignes très haute-tension qui défigurent ce versant sud de l’Etoile. Quoi qu’il en soit, cette route constitue un but de choix de randonnée pédestre ou cyclotouriste facile et rapide, qui plus est peu fréquenté, dans ce massif oublié des randonneurs qui lui préfèrent les calanques ou les Saintes ; il faudra par contre bien travailler ses cadrages et ne pas trop lever les yeux pour s’abstraire de la pollution visuelle électrique !

au départ, l'attelage sous le col Sainte-Anne

au départ, l'attelage sous le col Sainte-Anne

sur la route fermée, au-dessus de la rade de Marseille dans les boules de dolomie
sur la route fermée, au-dessus de la rade de Marseille dans les boules de dolomie
sur la route fermée, au-dessus de la rade de Marseille dans les boules de dolomie
sur la route fermée, au-dessus de la rade de Marseille dans les boules de dolomie
sur la route fermée, au-dessus de la rade de Marseille dans les boules de dolomie

sur la route fermée, au-dessus de la rade de Marseille dans les boules de dolomie

le cirque de falaises juste à l'ouest de Notre-Dame des Anges
le cirque de falaises juste à l'ouest de Notre-Dame des Anges
le cirque de falaises juste à l'ouest de Notre-Dame des Anges
le cirque de falaises juste à l'ouest de Notre-Dame des Anges

le cirque de falaises juste à l'ouest de Notre-Dame des Anges

Notre-Dame des Anges sous ses rochers

Notre-Dame des Anges sous ses rochers

30 mai 2019 4 30 /05 /mai /2019 17:57

Le 28 mai 2019

Exploration en VTT du vallon situé sous le fort de Figuerolles, où j’avais cru distinguer un sentier le dimanche. La sente, peu marquée à travers la garrigue de kermès et d’ajoncs, ne peut en fait se pratiquer qu’à pieds et permet de rejoindre par quelques pas de désescalade un peu délicats (mais peu exposés) le sentier littoral près du Cap Ragnon, autant dire que le trajet se soldera par des rayures sur les mollets et du portage de vélo sur le dos ! Le retour se fera donc plutôt par la valeur sûre du vallon des Fontêtes, tout en roulage et sans épineux...

paysages caractéristiques de la côte bleue et restanque
paysages caractéristiques de la côte bleue et restanque
paysages caractéristiques de la côte bleue et restanque

paysages caractéristiques de la côte bleue et restanque

beau point de vue sur la calanque de Figuerolles et les monolithes de dolomie
beau point de vue sur la calanque de Figuerolles et les monolithes de dolomie
beau point de vue sur la calanque de Figuerolles et les monolithes de dolomie
beau point de vue sur la calanque de Figuerolles et les monolithes de dolomie

beau point de vue sur la calanque de Figuerolles et les monolithes de dolomie

28 mai 2019 2 28 /05 /mai /2019 08:56

Le 26 mai 2019

Parcours de la route Pompidou en aller-retour, un ruban de bitume construit sous la présidence Pompidou pour desservir une cité balnéaire finalement jamais construite. Il en reste cette route interdite à la circulation motorisée et qui offre donc un parcours facile à vélo (un vélo classique suffit) entre les chicots de calcaire de la chaîne de la Nerthe, face au front de mer de Marseille visible entre les escarpements. On peut alors rejoindre au bout de la route le fort de Figuerolles et ses ruines de batterie en position panoramique face à la rade de Marseille, où l’on pourra observer de très près sur un rocher une grosse couleuvre, opportuniste par un des intermèdes de soleil de ce mois de mai frais et nuageux.

sur la route interdite à la circulation, devant les tours de calcaire... et de béton

sur la route interdite à la circulation, devant les tours de calcaire... et de béton

au bout de la route, le fort de Figuerollles, ses ruines entre mer et genêts à balais...
au bout de la route, le fort de Figuerollles, ses ruines entre mer et genêts à balais...
au bout de la route, le fort de Figuerollles, ses ruines entre mer et genêts à balais...

au bout de la route, le fort de Figuerollles, ses ruines entre mer et genêts à balais...

.... et ses couleuvres (à échelons ?)... non, on  ne peut pas la caresser !

.... et ses couleuvres (à échelons ?)... non, on ne peut pas la caresser !

19 mai 2019 7 19 /05 /mai /2019 17:13

Le 19 mai 2019

Randonnée roulante sur le plateau de Vitrolles au départ du centre équestre sur des singles pour la plupart faciles et plats, mais esthétiques sur le rocher de Vitrolles et son mélange de calcaire blanc et d’argiles et grès rouges, parfois en corniche sur les plateaux suspendus. Ici comme la veille et malgré le ciel plombé on profitera de la flore en pleine explosion de couleurs printanière, tout particulièrement près du départ où coquelicots et chardons bleus monopolisent certaines zones pour le plus grand bonheur des yeux… et malheur des mollets !

près des escarpements caractéristiques du plateau

près des escarpements caractéristiques du plateau

les monotraces dans la garrigue
les monotraces dans la garrigue

les monotraces dans la garrigue

chardons et coquelicots sur les terres pauvres proches du départ
chardons et coquelicots sur les terres pauvres proches du départ

chardons et coquelicots sur les terres pauvres proches du départ

19 mai 2019 7 19 /05 /mai /2019 17:01

Le 18 mai 2019

Itinéraire : Chantegrive - Plaine de Sui - fort de Niolon Haut - Niolon - chemin de la Bergerie - crête est des Fontêtes - fort de Figuerolles - fond du vallon des Fontêtes - vallon de l'Estrassissaïre - chemin de la Bergerie - Plaine de Sui - Chantegrive

Retour en vélo sur les monotraces du massif de la Nerthe, vers les (ruines de) forts qui dominent Niolon. Le printemps, plus avancé dans le calendrier que sur le thermomètre, a fait fleurir la garrigue, et on ne sait plus où donner des yeux  entre les bords de single tachetés de blanc et de jaune, l’horizon qui se perd dans le bleu de la Méditerranée… et surtout  les nombreux obstacles, racines et rochers qu’il s’agit d’éviter sous peine de salto au-dessus du vélo. La descente raide et technique des lacets du sentier entre Niolon et son fort haut se déroulera d’ailleurs avec moins d’accrocs que lors de mes débuts en VTT 3 ans plus tôt, ainsi que celle du single reliant la route Pompidou au croisement de La Vesse !

devant le fort de Niolon Haut

devant le fort de Niolon Haut

descente du fort de Niolon haut sur Niolon
descente du fort de Niolon haut sur Niolon
descente du fort de Niolon haut sur Niolon

descente du fort de Niolon haut sur Niolon

au début de la route Pompidou

au début de la route Pompidou

sur les crêtes de Fontêtes
sur les crêtes de Fontêtes
sur les crêtes de Fontêtes
sur les crêtes de Fontêtes

sur les crêtes de Fontêtes

sur le sentier muletier au-dessus de la calanque de Figuerolles
sur le sentier muletier au-dessus de la calanque de Figuerolles
sur le sentier muletier au-dessus de la calanque de Figuerolles

sur le sentier muletier au-dessus de la calanque de Figuerolles

16 mai 2019 4 16 /05 /mai /2019 18:06

En mai 2019

Courte virée en VTT dans le vallon du Bon Jean, un long vallon encaissé qui descend du plateau de Valtrède à la plage du Rouet, et constitue un objectif de choix en VTT avec son long single taillé dans la garrigue. L’incendie de juillet 2016 a fait disparaître la pinède, maintenant remplacée par le kermès bien sûr, mais aussi beaucoup de coronille, genêts à balais et de cistes plus colorés… et moins piquants ! A défaut d’ombre, on roule donc au milieu de véritables parterres de fleurs jaunes ou blanches, des barres de calcaire mis à nu par l’incendie… et des troncs calcinés.

au fond du vallon du Bon Jean

au fond du vallon du Bon Jean

le vallon débouchant à la calanque des eaux salées, un petit paradis avec pinède et source jusqu'au feu de juillet 2016

le vallon débouchant à la calanque des eaux salées, un petit paradis avec pinède et source jusqu'au feu de juillet 2016

6 mai 2019 1 06 /05 /mai /2019 19:47

Le 5 mai 2019

Itinéraire : parking des 4 chênes – Cambon – chapelle Saint-Jean – les Cros Davis – le Clos de Monsieur Aubert – fontaine de Guillandière – vallon de Guillandière – la Caire de Piourian – l’Escaillon – collet Redon - parking des 4 chênes


En ce jour de mistral tempêtueux, on va s’abriter à l’est, dans la forêt de la Sainte-Baume, loin du couloir rhodanien balayé par des rafales proches des records. Le parcours au départ du parking des 4 chênes permet de découvrir sur (pas mal de) pistes et (quelques) singles les ruines du château de Rougiers (qui dominent le village éponyme), la source de Guillandière ou les curieuses zones de karst et de lapiaz situées près de l’Escaillon. Et si l’hiver monopolise encore le thermomètre, avec une  température qui plafonnera toute la journée sous les 10°C et le port de la veste polaire y compris à la montée, c’est bien le printemps par terre, avec des parterres ([sic]) de fleurs ici comme ailleurs en Provence ! On aura également l’occasion de voir devant les roues un petit échantillon de la riche faune de cette grande forêt humide de feuillus – chose inhabituelle en Provence : renard, lapin… Encore un joli coing de Provence verte découvert, et qui se prête parfaitement au VTT avec son relief doux et la présence de nombreuses pistes ou monotraces.

ruines du château de Rougiers
ruines du château de Rougiers

ruines du château de Rougiers

la fontaine de la Guillandière

la fontaine de la Guillandière

VTT à Rougiers
le karst et les lits asséchés près de l'Escaillon
le karst et les lits asséchés près de l'Escaillon

le karst et les lits asséchés près de l'Escaillon

le Grand Gaudin ([sic])

le Grand Gaudin ([sic])

iris des garrigues

iris des garrigues

Rechercher