28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 20:52
l'Erevine en VTT

Le 28 septembre 2016

Séance de plongée à l’Erevine, atteinte pour une fois en VTT et non pas en trail, pour y observer dans une eau encore chaude notamment de gros bancs d’alevins et de loups.

dans le vallon de l'Erevine, roussi par la sécheresse et non pas l'automne
dans le vallon de l'Erevine, roussi par la sécheresse et non pas l'automne

dans le vallon de l'Erevine, roussi par la sécheresse et non pas l'automne

l'Erevine et ses bancs de loups
l'Erevine et ses bancs de loups

l'Erevine et ses bancs de loups

25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 19:43
des criques aux singles

Le 25 septembre 2016

Après une matinée passée dans la calanque de l’Establon, qui vaut vraiment le détour avec son canyon d’accès et ses eaux turquoise sous plafond de calcaire, retour sur la terre à VTT dans le massif du Montounier au-dessus de Roquefort. Un parcours presqu’intégralement roulant, avec une section panoramique sur les falaises soubeyrannes et le bec de l’Aigle, et surtout une descente majeure de 400 mètres de dénivelée dans le long, varié et très roulant vallon des Conquettes, sur dalles, éboulis et aiguilles de pins !

la calanque de l'Establon, solitude garantie à quelques centaines de mètres de l'Estaque !
la calanque de l'Establon, solitude garantie à quelques centaines de mètres de l'Estaque !

la calanque de l'Establon, solitude garantie à quelques centaines de mètres de l'Estaque !

vue vers la chapelle Saint-André

vue vers la chapelle Saint-André

en haut du single parfait du vallon des Conquettes

en haut du single parfait du vallon des Conquettes

au retour

au retour

25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 18:44
l'envers de la Momie

Le 24 septembre 2016

3 longueurs, équipé, 6a+ max

6a/5c/6a+

Retour sur cette belle voie située à l’extrémité sud du Bec de Sormiou au-dessus de la grotte du Capelan. On peut d’ailleurs y accéder en traversant cette dernière par une escalade intérieure, peu difficile et bien protégée mais extrêmement glissante, dont l’intérêt réside évidemment plus dans le cadre que dans la gestuelle, avec ce parcours insolite au milieu de rochers rouges ou verts et du trou d’eau turquoise du lac intérieur. Les 3 ou 4 (on peut coupler L3 et L4) longueurs d’escalade de l’envers de la momie reprennent par contre les valeurs sûres des calanques avec leur calcaire blanc bien sculpté et adhérent au-dessus des flots, mention spéciale pour L1 en dévers court mais prononcé et surtout la dernière longueur magnifique en fissure, traversée et dièdre, juste à côté du bitard décollé de la momie qui a donné son nom à la voie.

dans la grotte du Capelan

dans la grotte du Capelan

dans la partie médiane de l'envers de la momie
dans la partie médiane de l'envers de la momie

dans la partie médiane de l'envers de la momie

dans la très belle longueur finale
dans la très belle longueur finale

dans la très belle longueur finale

vue vers les calanques et les soubeyrannes

vue vers les calanques et les soubeyrannes

25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 18:22
deep water soloing, snorkeling et caving à cala Varques

Le 22 septembre 2016

Journée passée autour de la Cala Varques, située sur la côte est de l’île près de Porto Cristo et accessible par une courte marche. Si la crique elle-même souffre un peu de surfréquentation accentuée par la petitesse de son ruban de sable blanc, on trouve à proximité un magnifique site de deep water soloing sur des stalagmites à l’entrée d’une grotte, un petit air de Thaïlande, la jungle ruisselant sur les falaises en moins mais la transparence de l’eau en plus, de quoi observer à volonté saupes, soles ou girelles paons, mais surtout la splendide grotte marine de la Cova dels Coloms.

Celle-ci s'atteint au départ de la Cala Falco par 200 mètres de nage obligatoires pour rejoindre la voûte mouillante d’entrée (guère plus de 20 cm entre la surface de la mer et le plafond rocheux) sur environ 1 mètre 50, qui se transforme par mer agitée en un véritable siphon... On rejoint ensuite une première grande salle où trône une pyramide de méduses sous un fantastique plafond de milliers de fistuleuses et d'excentriques... La seconde salle, encore plus grande, se rejoint à la nage ou en désescalade facile, et offre un cadre encore plus beau avec ses énormes concrétions colorées du lac d'eau salée au plafond. Vu les volumes, il convient par contre pour les photographes de disposer d'une bonne optique avec caisson étanche, trépied et surtout et d'un éclairage très puissant (si possible avec plusieurs sources) !

 

la crique de Cala Varques

la crique de Cala Varques

l'arche naturelle sur le sentier côtier avant de rejoindre Cala Falco
l'arche naturelle sur le sentier côtier avant de rejoindre Cala Falco

l'arche naturelle sur le sentier côtier avant de rejoindre Cala Falco

le point de départ de la nage, l'entrée de la grotte se trouve derrière le second cap à droite

le point de départ de la nage, l'entrée de la grotte se trouve derrière le second cap à droite

le siphon/boyau d'entrée (pas facile sans éclairage de plongée...)

le siphon/boyau d'entrée (pas facile sans éclairage de plongée...)

la première grande salle...

la première grande salle...

... et son splendide plafond de fistuleuses et d'excentriques
... et son splendide plafond de fistuleuses et d'excentriques
... et son splendide plafond de fistuleuses et d'excentriques

... et son splendide plafond de fistuleuses et d'excentriques

la seconde salle, des couleurs et des formes exceptionnelles
la seconde salle, des couleurs et des formes exceptionnelles
la seconde salle, des couleurs et des formes exceptionnelles
la seconde salle, des couleurs et des formes exceptionnelles
la seconde salle, des couleurs et des formes exceptionnelles

la seconde salle, des couleurs et des formes exceptionnelles

deep water soloing et snorkeling entre Cala Varques et Cala Falco
deep water soloing et snorkeling entre Cala Varques et Cala Falco
deep water soloing et snorkeling entre Cala Varques et Cala Falco
deep water soloing et snorkeling entre Cala Varques et Cala Falco
deep water soloing et snorkeling entre Cala Varques et Cala Falco

deep water soloing et snorkeling entre Cala Varques et Cala Falco

25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 18:20

Le 21 septembre 2016

Journée de (courte) balade et (longue) baignade au sud de l’île, sur la plage de Cargol accessible par une demi-heure de marche sur un sentier littoral partant du phare de cap de Ses Salines. Une des (nombreuses) très belles plages de Majorque au cadre caribéen, avec son grand croissant de sable blanc et son eau turquoise face aux îles de Cabrera, et une fréquentation relativement faible en cette mi-septembre !

le cadre paradisiaque de la plage
le cadre paradisiaque de la plage
le cadre paradisiaque de la plage

le cadre paradisiaque de la plage

25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 18:17

Le 20 septembre 2016

Sous un ciel menaçant voire parfois pluvieux, journée de balade sur la péninsule du cap des Pinar, vers X et la platja des Coll Baix. Une grosse heure de marche conduit au belvédère de Sa Talaia, qui offre une vue panoramique vers la péninsule du cap de Formentor au nord et la péninsule du Levant au sud, 360° de mer et de terres qui couvrent une bonne partie orientale de l’île. On peut également du même départ rejoindre la très belle plage des Coll Baix par un cheminement parfois délicat sur la fin, mais cette grande crique de sable noire blottie entre pinèdes et falaises de calcaire ou conglomérat mérite largement quelques pas de désescalade !

vues depuis le sentier et la tour de guet de Sa Talaia
vues depuis le sentier et la tour de guet de Sa Talaia
vues depuis le sentier et la tour de guet de Sa Talaia

vues depuis le sentier et la tour de guet de Sa Talaia

la magnifique platja des Coll Baix

la magnifique platja des Coll Baix

25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 18:14

Le 19 septembre 2016

Journée de randonnées dans la Sierra de Tramuntana, La montagne de Majorque avec son point culminant au Puig Major à plus de 1400 mètres d'altitude, et guère plus de distance à la mer. Une cordillère donc, qui dresse ses falaises de calcaire et ses canyons au-dessus de la côte nord, parcourue dans ses hauteurs par une route parallèle au littoral, dont quelques ramifications descendent en bord de mer dans les rares points de faiblesse des falaises. Le village de Sa Calobra s’atteint justement par une route descendant de près de 800 mètres de dénivelée en quelques kilomètres, autant de lacets qui mènent à un hameau touristique surtout connu comme étant proche de l’exutoire du canyon de Pareis.

On remontera donc sur quelques centaines de mètres la partie aval de ce canyon dont la descente constitue au demeurant une randonnée très classique quoique souvent délicate, avec de nombreux passages d’escalade ou désescalade facile sur des blocs polis par les crues… et les chaussures des touristes. La balade vaut surtout par de beaux encaissements dans du calcaire travaillé en lapiaz et colonnes colorées, et par le grandiose élargissement final sur la mer s’achevant sur une plage aux eaux turquoise blottie entre 2 portes de calcaire. On poursuivra la journée par la route classique et touristique du cap Formentor à l’extrémité nord-est de l’île, un ruban de bitume (encombré de voitures de location…) qui s’immisce entre falaises et criques jusqu’au phare final. La Cala Boquer s’atteint en 20 mn de marche et offre des eaux turquoise enserrées entre les falaises de calcaire gris où chèvres et touristes se partagent une petite crique de galets.

vue du canyon de Pareis, près du monastère de Lluc

vue du canyon de Pareis, près du monastère de Lluc

dans la partie aval du canyon de Pareis, un bel encaissement et de belles formations rocheuses
dans la partie aval du canyon de Pareis, un bel encaissement et de belles formations rocheuses
dans la partie aval du canyon de Pareis, un bel encaissement et de belles formations rocheuses
dans la partie aval du canyon de Pareis, un bel encaissement et de belles formations rocheuses

dans la partie aval du canyon de Pareis, un bel encaissement et de belles formations rocheuses

la plage au bout de Pareis et sa couleur turquoise
la plage au bout de Pareis et sa couleur turquoise

la plage au bout de Pareis et sa couleur turquoise

Cala Boquer, au-dessus de l'eau et sous l'eau (girelles, poissons trompette et barbu)
Cala Boquer, au-dessus de l'eau et sous l'eau (girelles, poissons trompette et barbu)
Cala Boquer, au-dessus de l'eau et sous l'eau (girelles, poissons trompette et barbu)
Cala Boquer, au-dessus de l'eau et sous l'eau (girelles, poissons trompette et barbu)

Cala Boquer, au-dessus de l'eau et sous l'eau (girelles, poissons trompette et barbu)

vue du phare du cap de Formentor

vue du phare du cap de Formentor

vue sur la côte nord, l’îlot de Collomer depuis le belvédère de Sa Creueta

vue sur la côte nord, l’îlot de Collomer depuis le belvédère de Sa Creueta

23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 20:51

Le 17 septembre 2016

Exploration d’une grotte repérée préalablement sur le Web, la cova de na Mitjana située sur la côte est juste au sud de la station balénaire de Provensals. L’accès se fait par un sentier partant de Provensals en direction de Canayamel, et qu’il faut quitter après environ 40 mn de marche à l’intérieur de terres pour rejoindre la côte puis l’entrée de la grotte, relativement petite et invisible du haut ; il convient donc de disposer d’un plan d’accès au moins grossier pour ne pas trop perdre de temps. L’accès se fait ensuite par un court boyau puis un rappel, soit, pour ceux qui auront pensé à prendre des plaquettes, sur tiges à demeure installées par les spéléo, soit, pour les autres dont je fais partie, sur une large colonne constituant un excellent amarrage naturel (attention aux frottements malgré tout). On parvient ensuite dans une grande salle très concrétionnée baignée par un lac d’eau de mer, avec tout l’éventail des formations spéléologiques, stalagmites et tites, colonnes, fistuleuses, une profusion de formes et de couleurs magnifiées par les reflets de l’eau à leur pied… Même si certaines concrétions ont été endommagées on profitera d’une richesse de concrétions comme j’en ai rarement vu dans ma (courte) vie spéléologique, qui plus est à fleur d’eau et avec un accès « facile » si ce n’est la courte remontée sur corde pour s’extraire de la cavité.

l'accès en court rappel en fil d'araignée...

l'accès en court rappel en fil d'araignée...

... qui amène dans un wonderland géologique...
... qui amène dans un wonderland géologique...
... qui amène dans un wonderland géologique...

... qui amène dans un wonderland géologique...

... de couleurs et de formes...
... de couleurs et de formes...
... de couleurs et de formes...
... de couleurs et de formes...

... de couleurs et de formes...

au retour l'amarrage naturel et le matériel emporté

au retour l'amarrage naturel et le matériel emporté

autre type de stalagmite à la sortie

autre type de stalagmite à la sortie

23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 20:49

Le 17 septembre 2016

Voyage d’une semaine à Majorque aux îles Baléares, à dominante aquatique mais pas que… On explorera souvent la côte, variée entre les grandes falaises de calcaire de la côte nord et les plages de sable blanc du sud, dans des eaux invariablement chaudes (encore 26°C en cette mi-septembre) et à visibilité excellente, mais aussi la terre, avec le bas du canyon de Pareis et surtout de magnifiques grottes marines à moitié immergées sur la côte est. L’île s’avère très touristique, même en septembre, supposément après la plus haute saison, en tout cas beaucoup plus par exemple que l’île grecque de Milos visitée 1 an plus tôt à la même époque, mais conserve encore des coins de littoraux et de montagne préservés de l’urbanisation et du tourisme de masse.

Pour cette première journée sur place on choisit une balade côtière vers la péninsule du Levant près d'Arta, entre les belles criques de sable fin (et de posidonie échouée !) de Cala Torta et de Cala Matzoc, reliées par un sentier du littoral facile.

les eaux translucides de Cala Estrata

les eaux translucides de Cala Estrata

Cala Matzoc
Cala Matzoc

Cala Matzoc

floraisons sur la plage

floraisons sur la plage

11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 16:48

Le 11 septembre 2016

Plongée apnée vers l’anse de Boumandariel à l’ouest de Sausset-les-Pins. Les fonds peu profonds jusqu’à une centaine de mètres de la côte offriraient un cadre idéal pour le snorkeling si les bateaux n’avaient pas ravagé l’herbier de posidonie et les pêcheurs ou chasseurs la faune locale, pas grand-chose donc à se mettre sous le masque si ce n’est quelques poissons-trompette et les inénarrables gobies, une valeur sûre de la chasse photographique avec leur curiosité un peu ahurie devant ces drôles de mammifères à masque et tuba…

poisson-trompette à la surface

poisson-trompette à la surface

la flore locale, éponges et anémones ou se réfugient les alevins
la flore locale, éponges et anémones ou se réfugient les alevins
la flore locale, éponges et anémones ou se réfugient les alevins

la flore locale, éponges et anémones ou se réfugient les alevins

le gobie posté dans sa grotte

le gobie posté dans sa grotte

Rechercher