28 mars 2021 7 28 /03 /mars /2021 18:01

Le 23 mars 2021
Itinéraire: Chantelouve - sommet des Clottous - Neyrard - lac du Vallon - antécime ouest 2971 du Rochail - vallon de la Malsanne - défilé de la Malsanne - Chantelouve 
Sommet : 3000 m 
Difficulté : 3.1
Dénivelée: 2100m (1350-2550-2400-2800-2500-3000-1350)

Première journée d’une petite semaine de ski de randonnée improvisée tardivement vu les grosses chutes de neige à basse altitude de la semaine précédente. Vu que les perturbations snobent les Alpes du Sud cette année, on se dirige vers le nord des Alpes du Sud, ou plutôt le sud des Alpes du Nord, direction l'Oisans effectivement bien servi  relativement aux massifs plus méridionaux. C'est une bien belle course que cette boucle ouest culminant au Rochail ou en tout cas son antécime ouest (point coté 2971 pour nous). Des vues panoramiques tout au long de la journée, notamment sur la magnifique barrière est du Grand Armet et son petit glacier à la rimaye déjà béante, une belle ambiance montagne ce jour avec des volutes de cumulus par intermittences, et une neige restée froide presque partout au-dessus de 1750 m ! On trouvera tous types de neige dans cette course aux orientations et altitudes variées : de la neige dure soufflée face nord-est des Clottous, une petite couche de poudreuse au-dessus du lac du Vallon, puis de la poudreuse généralement bonne mais s’alourdissant au fil de la grande descente finale du Rochail, pas de la grosse poudreuse donc comme espéré, mais de la petite en alternance avec de la neige soufflée portante, bref du bon ski à défaut de très bon ski. 

au départ l'Armet entre les nuages

au départ l'Armet entre les nuages

vue sur le Grand Armet, vue sur la... rimaye béante du glacier est

vue sur le Grand Armet, vue sur la... rimaye béante du glacier est

au sommet corniché des Clottous, après une montée tonique à près de 700m/h
au sommet corniché des Clottous, après une montée tonique à près de 700m/h
au sommet corniché des Clottous, après une montée tonique à près de 700m/h

au sommet corniché des Clottous, après une montée tonique à près de 700m/h

vers le sommet du Neyrard, vue vers la Roche de la Muzelle
vers le sommet du Neyrard, vue vers la Roche de la Muzelle

vers le sommet du Neyrard, vue vers la Roche de la Muzelle

dans la descente en poudreuse vers le lac du Vallon
dans la descente en poudreuse vers le lac du Vallon

dans la descente en poudreuse vers le lac du Vallon

remontée vers l'antécime ouest du Rochail

remontée vers l'antécime ouest du Rochail

du Rochail, vue vers les sommets du vallon de la Selle et les traces dans la combe nord du Rochail
du Rochail, vue vers les sommets du vallon de la Selle et les traces dans la combe nord du Rochail

du Rochail, vue vers les sommets du vallon de la Selle et les traces dans la combe nord du Rochail

dans les 1700 mètres de la descente ouest du Rochail, en bonne partie en poudreuse
dans les 1700 mètres de la descente ouest du Rochail, en bonne partie en poudreuse
dans les 1700 mètres de la descente ouest du Rochail, en bonne partie en poudreuse
dans les 1700 mètres de la descente ouest du Rochail, en bonne partie en poudreuse
dans les 1700 mètres de la descente ouest du Rochail, en bonne partie en poudreuse
dans les 1700 mètres de la descente ouest du Rochail, en bonne partie en poudreuse
dans les 1700 mètres de la descente ouest du Rochail, en bonne partie en poudreuse
dans les 1700 mètres de la descente ouest du Rochail, en bonne partie en poudreuse
dans les 1700 mètres de la descente ouest du Rochail, en bonne partie en poudreuse
dans les 1700 mètres de la descente ouest du Rochail, en bonne partie en poudreuse

dans les 1700 mètres de la descente ouest du Rochail, en bonne partie en poudreuse

dans le défilé de la Malsanne, toujours en poudreuse

dans le défilé de la Malsanne, toujours en poudreuse

21 mars 2021 7 21 /03 /mars /2021 18:27

Le 21 mars 2021

Retour sur ce vallon des Conquêtes découvert en 2016 et son monotrace de plusieurs kilomètres de long au-dessus de la baie de La Ciotat. Depuis le Pas d’Ouillier la piste forestière de la crête sommitale, actuellement bordée de massifs d’iris et d’orchidées, donne accès à une poignée de longs vallons orientés nord sud, plus ou moins encaissés et plus ou moins roulants en VTT. Le vallon des Conquêtes constitue l’un des plus classiques pour le vélo, et c’est effectivement un superbe single long de plusieurs kilomètres, d’abord un peu raide et glissant sur les cailloux puis de plus en plus facile alors qu’il s’encaisse à l’aval. C’est une belle descente accessible à des VTTistes en herbe vu sa facilité, et un retour en vélo de guère plus d’une demi-heure depuis le point d’arrivée jusqu’au point de départ permet d’organiser facilement une navette routière pour limiter le tirage à la corde à la piste sommitale !

vue et tirage sur la piste de crêtes
vue et tirage sur la piste de crêtes

vue et tirage sur la piste de crêtes

la flore autour de la piste : iris, narcisses, ophrys...
la flore autour de la piste : iris, narcisses, ophrys...
la flore autour de la piste : iris, narcisses, ophrys...
la flore autour de la piste : iris, narcisses, ophrys...

la flore autour de la piste : iris, narcisses, ophrys...

dans la première partie en sous-bois
dans la première partie en sous-bois
dans la première partie en sous-bois

dans la première partie en sous-bois

quelques kilomètres plus bas, en fond de vallon encaissé, toujours aussi roulant
quelques kilomètres plus bas, en fond de vallon encaissé, toujours aussi roulant
quelques kilomètres plus bas, en fond de vallon encaissé, toujours aussi roulant
quelques kilomètres plus bas, en fond de vallon encaissé, toujours aussi roulant
quelques kilomètres plus bas, en fond de vallon encaissé, toujours aussi roulant
quelques kilomètres plus bas, en fond de vallon encaissé, toujours aussi roulant

quelques kilomètres plus bas, en fond de vallon encaissé, toujours aussi roulant

20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 20:22

Le 20 mars 2021

Après le VTT du matin, séance d’escalade en après-midi sur le site de couennes de Château Viran au nord de l’étang de Berre, un bloc de calcaire de 10 à 20 mètres de haut fiché au-dessus des vignobles en position panoramique. Le rocher avec ses filons de grès creusés en niches, est superbe, particulièrement en face ouest, dommage qu’il soit si patiné, ce qui rend les cotations très sévères (rajouter 1 ou 2 niveaux avec par exemple des 5b aux allures de 6a). Attention également au mistral toujours très sensible sur ce site surélevé proche du couloir rhodanien, la face est permettant de s’en protéger mais passant très vite à l’ombre.

dans "le petit dièdre" en face est

dans "le petit dièdre" en face est

après la "mercuriale", dans "la petite fissure" face ouest
après la "mercuriale", dans "la petite fissure" face ouest
après la "mercuriale", dans "la petite fissure" face ouest
après la "mercuriale", dans "la petite fissure" face ouest

après la "mercuriale", dans "la petite fissure" face ouest

20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 20:20

Le 20 mars 2021

Matinée de pédalage sur les pentes de l’Etoile au départ du vallon de Fréguyères, avec 2 beaux monotraces versant sud et 1 superbe versant nord, la crête nord-ouest déjà connue qui se prolonge en fait en fond de vallon forestier jusqu’à la cote 300. Au final près de 1000 mètres de dénivelée sous les pinèdes et entre les ajoncs en fleurs, et la découverte des 2 singles roulants en adrets face à Marseille et aux calanques, reste à améliorer l’équipement et la technique pour suivre… le drone (merci Lewis !) :

https://www.youtube.com/watch?v=cOzLCdUibAE

les monotraces versant sud de l'Etoile
les monotraces versant sud de l'Etoile

les monotraces versant sud de l'Etoile

remontée sur la piste au-dessus du réservoir du vallon Dol et de Marseille

remontée sur la piste au-dessus du réservoir du vallon Dol et de Marseille

sur le beau monotrace en crête nord-ouest, au milieu des ajoncs
sur le beau monotrace en crête nord-ouest, au milieu des ajoncs
sur le beau monotrace en crête nord-ouest, au milieu des ajoncs

sur le beau monotrace en crête nord-ouest, au milieu des ajoncs

18 mars 2021 4 18 /03 /mars /2021 12:00

Un article du numéro d'avril/mai 2021 de Skirando magazine sur les raids du Valgaudemar, exhaustif je pense pour ceux de la haute vallée avec au menu les tours des Rouies, du Says, du Jocelme, du Sirac et de l'Aiguille de Morges. Des itinéraires tous sauvages, souvent engagés et parfois exposés, du vrai ski-alpinisme dans l'une des vallées les plus sauvages des Ecrins.

https://www.skirandomag.com/numero44 

les raids du Valgaudemar dans Skirando Magazine
18 mars 2021 4 18 /03 /mars /2021 11:51

Le 14 mars 2021

Balades en vélo et à pieds dans les vallons de Bon Jean et de Malvallon, deux vallons qui descendent vers le sud et la mer depuis le plateau sommital de la chaîne de la Nerthe. Mon premier est tout en méandres, long d’une poignée de kilomètres et relativement large, couvert de garrigue qui a remplacé la pinède depuis l’incendie de juillet 2016, et constitue l’un des plus beaux monotraces faciles de la région ; mon second est court et encaissé jusqu’à prendre par endroits les allures d’un canyon sec.

dans le plus long single de la côte bleue, le fond du vallon du Bon Jean et son début de floraison des coronilles et cistes
dans le plus long single de la côte bleue, le fond du vallon du Bon Jean et son début de floraison des coronilles et cistes
dans le plus long single de la côte bleue, le fond du vallon du Bon Jean et son début de floraison des coronilles et cistes

dans le plus long single de la côte bleue, le fond du vallon du Bon Jean et son début de floraison des coronilles et cistes

ophrys dans le vallon du Bon Jean

ophrys dans le vallon du Bon Jean

fleurs et jeunes pousses d'asperges dans le Malvallon au-dessus de la Redonne
fleurs et jeunes pousses d'asperges dans le Malvallon au-dessus de la Redonne
fleurs et jeunes pousses d'asperges dans le Malvallon au-dessus de la Redonne

fleurs et jeunes pousses d'asperges dans le Malvallon au-dessus de la Redonne

13 mars 2021 6 13 /03 /mars /2021 20:53

Le 13 mars 2021

"allons bon ben v'la ot'chose", 3 longueurs, terrain d'aventures complet, 6b max

à mon sens 6b/6a/5c+

Retour sur la falaise de l’Oule, pour y grimper en terrain d’aventures sur son secteur occidental, entre les voies récemment équipées « pepito » et « pepita ». C’est le royaume des grandes cheminées déversantes au calcaire chipseux (dont la surface s’effrite au toucher) et aux formes souvent improbables, gargouilles, toits, concrétions et bouchons d’aragonite assurant le spectacle géologique avec la mer qui brille sous les chaussons. Ces cheminées peuvent parfois s’avérer difficiles à distinguer, et c’est ce qu’on expérimentera en comprenant au premier relais, après 25 mètres d’une escalade très délicate et bien difficile pour du 6a, que nous sommes dans la voie « allons bon ben v'la ot'chose » et non pas dans la « toujoursjamais » planifiée ! 
Ma proposition d'une petite voix aiguë et tremblotante de réchapper ne trouvera pas d’écho, et on poursuivra donc dans la chose, qui ne s’avèrera guère plus facile dans sa seconde longueur, particulièrement au-dessus du relais dans un pas athlétique sur de l’aragonite fragile et difficile à protéger. Le plaisir prendra l’ascendant sur la tension nerveuse plus haut jusqu’à la sortie, dans des cheminées puis fissures toujours aussi raides mais plus franches, sur un rocher toujours aussi beau, gargouilles et mini-arches de calcaire, niches sculptées en colonnes et stalactites, et pour l’une couverte d’un gros nid abandonné, bouchons d’aragonite, une géologie fantastique sur cette falaise protégée de l’érosion pluviale par les surplombs sommitaux. La géologie est belle, mais l’escalade tout autant : comme toujours à l’Oule, on grimpe principalement en écarts et coincements, ce qui rend cette voie globalement très déversante accessible aux petits biscotos comme les miens. Lorsqu’on atteint la sortie (un peu soulagé), un rapide coup d’œil en arrière confirme d’ailleurs cette raideur de la voie, puisque l’on se trouve une bonne dizaine de mètres en deçà du départ 90 mètres plus bas !
Au final, un autre registre d’escalade que le dièdre Guem parcouru une semaine plus tôt (!), et sans doute une des voies les plus exigeantes mentalement que j'aie jamais parcourues (pourtant exclusivement en second) ! Le sluff permanent à base de poussière d'aragonite et de chips de calcaire et le substrat instable non pas de neige mais de prises tiroir de pieds et de mains rappellent un peu le ski de couloirs... sauf qu'on ne skie pas dans des dévers ! 
C’est sûrement moins dur que « le bidule » (!), mais moins équipé que « le machin », et cette « autre chose » s’avère peut-être la voie la plus sérieuse que j’ai réalisée à ce jour dans les calanques… Pour poursuivre dans cette veine toponymique, on se dit dans le surplomb d’aragonite protégé sur friend qu’on ne fera plus jamais de tels trucs, avant, comme toujours, une fois l’adrénaline des dévers évacuée au profit de l’endorphine de la sortie, de se promettre d’y retourner dès que possible, dans la toujoursjamais ou ailleurs…
Merci donc à mon leader pour avoir sorti cette voie éprouvante qui nécessite un bon niveau physique, technique et surtout moral, et qui marque bien ses grimpeurs, tant mentalement que physiquement, puisqu’on en ressort couverts de poussière des pieds au casque. Sont de rigueur pour cette voie un jeu complet de friends (grandes tailles jusqu’au 5 compris), excentriques et nombreuses sangles – la ligne est vierge d’équipement nonobstant une sangle et un vieux piton bien usé.e.s - sans oublier casque… et lunettes de protection !

la falaise de l'Oule, secteur occidental, et le traçé de la voie du jour avec les 2 relais intermédiaires utilisés
la falaise de l'Oule, secteur occidental, et le traçé de la voie du jour avec les 2 relais intermédiaires utilisés
la falaise de l'Oule, secteur occidental, et le traçé de la voie du jour avec les 2 relais intermédiaires utilisés

la falaise de l'Oule, secteur occidental, et le traçé de la voie du jour avec les 2 relais intermédiaires utilisés

accès par la traversée des écureuils

accès par la traversée des écureuils

une cordée dans les rappels du Styx

une cordée dans les rappels du Styx

dans L1, cheminée déversante sur aragonite délicate à protéger (gloups), et au relais une partie du matériel emporté
dans L1, cheminée déversante sur aragonite délicate à protéger (gloups), et au relais une partie du matériel emporté
dans L1, cheminée déversante sur aragonite délicate à protéger (gloups), et au relais une partie du matériel emporté
dans L1, cheminée déversante sur aragonite délicate à protéger (gloups), et au relais une partie du matériel emporté

dans L1, cheminée déversante sur aragonite délicate à protéger (gloups), et au relais une partie du matériel emporté

dans L2, sa géologie, son nid et son dévers
dans L2, sa géologie, son nid et son dévers
dans L2, sa géologie, son nid et son dévers

dans L2, sa géologie, son nid et son dévers

ambiance au second relais, vue vers la sortie de la cheminée de la seconde longueur de la "toujoursjamais" et le seul piton de la voie
ambiance au second relais, vue vers la sortie de la cheminée de la seconde longueur de la "toujoursjamais" et le seul piton de la voie
ambiance au second relais, vue vers la sortie de la cheminée de la seconde longueur de la "toujoursjamais" et le seul piton de la voie

ambiance au second relais, vue vers la sortie de la cheminée de la seconde longueur de la "toujoursjamais" et le seul piton de la voie

dans la troisième longueur, des friends (numéro 5 utile) et du gaz
dans la troisième longueur, des friends (numéro 5 utile) et du gaz
dans la troisième longueur, des friends (numéro 5 utile) et du gaz
dans la troisième longueur, des friends (numéro 5 utile) et du gaz

dans la troisième longueur, des friends (numéro 5 utile) et du gaz

du sommet, vue vers le dévers de la voie

du sommet, vue vers le dévers de la voie

la quincaillerie du jour

la quincaillerie du jour

réconfort floral à la sortie

réconfort floral à la sortie

retour en VTT sous le col de la Gardiole

retour en VTT sous le col de la Gardiole

13 mars 2021 6 13 /03 /mars /2021 20:44

Le 9 mars 2021
Retour sur le plateau de Valtrède en pause méridienne, avec une chasse aux asperges cette fois beaucoup plus fructueuse en visant les sous-bois humides orientés au nord. Une flore aussi agréable aux yeux qu’au palais, avec également de nombreuses orchidées dont les remarquables ophrys dont un pétale imite le corps des abeilles femelles pour attirer les mâles pollinisateurs !

orchis géants

orchis géants

ophrys au labelle qui imite le corps de l'abeille femelle
ophrys au labelle qui imite le corps de l'abeille femelle

ophrys au labelle qui imite le corps de l'abeille femelle

la cueillette de jeunes pousses du jour
la cueillette de jeunes pousses du jour

la cueillette de jeunes pousses du jour

9 mars 2021 2 09 /03 /mars /2021 17:22

Le 9 mars 2021

Retour une n-ième fois sur la petite grande voie de Méjean, une pause de midi plus variée que celles en trail ou en VTT, avec l’approche pédestre panoramique sur le sentier côtier puis ces 3 courtes longueurs, au-dessus de l’eau face à la rade de Marseille. Le petit pas fin en dalle à la fin de la voie n’a maintenant plus de mystères, mais pas possible encore de grimper les yeux fermés, ce qui serait tout de même dommage vu la géologie particulièrement belle et insolite des lieux !

le rocher au départ de la voie, conglomérat de fossiles, inclusions d'aragonite...
le rocher au départ de la voie, conglomérat de fossiles, inclusions d'aragonite...
le rocher au départ de la voie, conglomérat de fossiles, inclusions d'aragonite...

le rocher au départ de la voie, conglomérat de fossiles, inclusions d'aragonite...

L1 en traversée
L1 en traversée

L1 en traversée

fin de L2

fin de L2

sous le pas en 6a de la superbe dalle suspendue de L3

sous le pas en 6a de la superbe dalle suspendue de L3

7 mars 2021 7 07 /03 /mars /2021 18:39

Le 7 mars 2021

le dièdre Guem, 3 longueurs, équipé, 4c max

4a/4a/4c

Retour sur le dièdre Guem, ce livre ouvert de calcaire blanc situé sur l’adret de Sormiou face à l’île du Riou. On y profite de 2 à 4 longueurs (suivant les relais intermédiaires choisis) d’une escalade facile, non athlétique et bien protégée, un itinéraire bien adapté à l’initiation à la grande voie, peu raide et vertigineux, nonobstant l’accès un peu délicat sur un système de vires, accès heureusement protégé de cordes fixes. 
Passé ce « crux », la grimpe reste effectivement très belle dans ce dièdre dalleux au rocher exceptionnellement sculpté dans ce niveau de difficultés, avec une dernière longueur sur le dièdre suspendu particulièrement esthétique (mais sans doute un peu trop impressionnante pour un.e débutant.e). 
Une belle ambiance calanques à moindre frais : voie facile et accès rapide, si ce n’est les très nombreuses pauses pour goûter les très nombreuses asperges du cru !

l'approche, du plaisir pour les yeux et les palais !
l'approche, du plaisir pour les yeux et les palais !
l'approche, du plaisir pour les yeux et les palais !

l'approche, du plaisir pour les yeux et les palais !

le système de cordes fixes versant sud-ouest, moulinage possible pour le passage en désescalade le plus raide
le système de cordes fixes versant sud-ouest, moulinage possible pour le passage en désescalade le plus raide

le système de cordes fixes versant sud-ouest, moulinage possible pour le passage en désescalade le plus raide

sortie de L1

sortie de L1

sur le calcaire blanc magnifiquement sculpté de L2
sur le calcaire blanc magnifiquement sculpté de L2
sur le calcaire blanc magnifiquement sculpté de L2
sur le calcaire blanc magnifiquement sculpté de L2
sur le calcaire blanc magnifiquement sculpté de L2

sur le calcaire blanc magnifiquement sculpté de L2

sortie directe au collu
sortie directe au collu

sortie directe au collu

dans la luzerne arborescente

dans la luzerne arborescente

(un peu de) la récolte du jour

(un peu de) la récolte du jour

Rechercher